Presse - Yelloworking

Commentaires

Transcription

Presse - Yelloworking
// Dossier de presse 2016/2017
TU
ES
UN YELLOWORKER
SI TU ?
CONCILIER PLAISIR,
LIBERTÉ ET EFFICACITÉ
AU TRAVAIL
9
Un lieu unique, une Villa
et son jardin au coeur du
centre d’Aix !
CHICHE ?!
13
Une communauté
Qui est-elle ?
De quoi se nourrit-elle ?
Comment grandit-elle ?
15
Tous transparents ?
Faisons ensemble
le grand saut
de l’open business
5
!
Z
E
OS
// Sommaire
Tous transparents ? Portraits
de Yelloworkers
et quizz !
5
Faisons ensemble le
grand saut de
l’open business
L’équipe Yellow
s’est agrandie 15
Portraits des associés qui
se sont lancés dans
l’aventure
19
Edito
Des événements qui
forgent les liens
Edito : Concilier plaisir,
liberté et efficacité
au travail. Chiche ?!
3
Une villa
Yelloworking a son
nouvel espace de travail !
9
Une communauté
Les events des coworkers !
Qui est-elle ?
De quoi se nourrit-elle ?
Comment grandit-elle ?
11
13
L’impulsion
fait la force
Portraits des trois
fondateurs et histoire du
début de l’idée
17
Annexe
Le bilan des 6
premiers mois
21
L’ÉVOLUTION DE L’EMPLOYÉ
Edito
Concilier plaisir, liberté et efficacité au travail :
Chiche ?!
Inforgraphie forbes © Chess Media Group
Traduite et redessinée
PASSÉ
Travaille de 9h à 17h
Travaille dans des bureaux
d’entreprise
Utilise le matériel de l’entreprise
Nous assistons à un changement
majeur de notre mode de vie : la
propriété perd de plus en plus d’intérêt
face à l’usage.
Très visible pour les biens matériels,
cette tendance progresse dans le
milieu du travail. Le CDI vacille au
profit de modes de travail «indépendant» ou tout du moins plus libres.
Pour de nombreuses raisons, de
transports, de qualité de vie, d’efficacité
etc., travailler en permanence « au
bureau » présente de moins en
moins d’intérêts.
Le coworking s’établit aujourd’hui
comme un moyen idéal de répondre
à ces nouveaux indépendants et
télétravailleurs en quête de lieux de
travail et d’échanges professionnels.
Se concentre sur les efforts à fournir
Initié outre Atlantique, le phénomène
se répand dans l’Hexagone.
Plus de 200 espaces de coworking
existent en France. Plus de la moitié
cependant sont en région Parisienne.
La décentralisation a encore de
beaux jours devant elle !
Au delà des aspects « matériels »,
ce mode de travail est surtout,
pour nous, un réseau et une
communauté de moyens pour
construire ensemble une nouvelle
vision du travail.
Les fondateurs de Yelloworking
vivent et aiment Aix-En-Provence.
Constatant l’absence d’espaces de
coworking, ils ont décidé d’offrir à
la ville un espace qui soit un fidèle
reflet de la cité.
// 3
Ses missions sont prédéfinies
Protège l’information
N’a pas de possibilité d’expression
Compte sur les emails
FUTUR
Travaille n’importe quand
Travaille n’importe où
Utilise n’importe quel matériel
Se concentre sur les objectifs à
atteindre
Ses missions sont personnalisées
Partage l’information
Peut devenir un leader
Compte sur les outils de collaboration
S’appuie sur sa connaissance
(acquis)
Mise sur l’apprentissage
(formation continue)
Subit un management vertical
Participe à un management
circulaire
// 4
Portrait
des yelloworkers...
Tu es un Yelloworker
si en général tu :
Préfères des horaires adaptables plutôt qu’imposés.
Aimerais concilier travail et plaisir.
Ne tiens pas en place sur ton bureau.
NICOLAS HAMON (39 ans)
Télétravailleur / forfait 2 jours par semaine
Comment a-t-il trouvé YW ?
Un ami lui en a parlé.
Ce qu’il venait chercher ?
Une solution à l’isolement social, une façon de séparer le travail
et la maison.
Ce qu’il y a trouvé ?
Des bureaux en centre ville, une ambiance très studieuse, une
diversité des domaines d’activité.
La première impression ?
Peur de ne pas trouver sa place parmi les domaines d’activités
présents... au final Yelloworking est bien pour tout type de travail
nomade !
CLAIRE TURGIS (32 ans)
Consultante dans la protection de l’enfance (humanitaire)
Indépendante / forfait 2 jourrs par semaine
Comment a-t-elle trouvé YW ?
Sur internet.
Ce qu’elle venait chercher ?
Un endroit calme pour travailler avec un environnement social
dynamique et stimulant.
Ce qu’elle y a trouvé ?
De l’inspiration, des amis et une terrasse au soleil !
La première impression ?
Un très bon accueil et une ambiance chaleureuse.
// 5
Aimes brainstormer sur les projets des autres et partager les tiens.
Aimes découvrir des domaines et métiers différents.
Penses que liberté et responsabilité sont conciliables.
Aimes l’idée que rien ne se perd, tout se transforme.
Sais que le pouvoir est dans le partage d’informations.
!
Z
Z
I
U
Q
Crois qu’il n’y a pas de société sans dimension humaine.
THOMAS BERLOT, SYLVAIN BARON (31 et 35 ans)
JONATHAN HIRARDIN (22 ans)
Start-up développement web e-commerce
/ forfait 5j par semaine
Comment ont-ils trouvé YW ?
En découvrant la campagne de financement participatif sur les
réseaux sociaux.
Ce qu’ils venaient chercher ?
Un (super) lieu pour travailler en équipe, l’accès à une salle de
réunion.
Ce qu’ils y ont trouvé ?
Une (super) seconde famille, des opportunités.
Leurs premières impressions ?
Pour rester productif, on va s’installer prêt de la machine à
café ! // 6
...la suite
CLELIA COUSSONNET
Travaille dans l’art à l’international (réalisation
d’expositions, livres…)
Indépendante / forfait 5 jours par semaine
Comment a-t-elle trouvé YW ?
Sur internet.
Ce qu’elle venait chercher ?
Un endroit calme, où l’on peut rencontrer du monde !
Ce qu’elle y a trouvé ?
Des personnes géniales avec qui elle s’est liée d’amitié
dès les premiers jours. Une grande ouverture d’esprit et
beaucoup de curiosité.
La première impression ?
L’impression d’être tombée là où c’était l’idéal pour elle !
PASCAL DI STEFANO (39 ans)
Chef de projet en construction bois
Indépendant / forfait 5j par semaine
Comment a-t-il trouvé YW ?
Un ami lui en a parlé.
Ce qu’il venait chercher ?
Un lieu pour ne pas travailler seul et avoir un cadre agréable.
Ce qu’il y a trouvé ?
Un environnement chaleureux, des compétences complémentaires
grâce aux rencontres et un univers qui dynamise ses projets.
La première impression ?
Le regret et le désespoir...d’avoir trouvé si tard un tel lieu !
// 7
CHUN CHUN GARBIT (41 ans)
Consultante -Directrice associée à la société DDH
Salarié / forfait carte de 10 journées
Comment a-t-elle trouvé YW ?
Sur internet.
Ce qu’elle venait chercher ?
Un espace de coworking calme au centre ville d’Aix.
Ce qu’elle y a trouvé ?
Une ambiance de travail très sympa mais aussi très
professionnelle. Elle a rencontré pleins de gens qu’elle
n’aurait pas rencontré autrement !
La première impression ?
Des gens très sympas dès son arrivée à Yellow.
// 8
Un nouveau lieu
à Aix en Provence : « la Villa»
Au coeur d’Aix-en-Provence, Yelloworking a son
nouveau lieu : la Villa. Un espace de travail unique
dans lequel s’allient le dynamisme du centre ville
et le calme délicieux d’un petit coin de campagne.
Bois et couleurs, odeurs des cafés chauds, le bruit
des clics clics des claviers, des couverts à l’heure du
déjeuner, la porte d’entrée s’ouvre et se referme au
gré des pauses dans le jardin ou sur la terrasse… Chez Yelloworking, on travaille assis-e à un bureau,
sur une chaise haute, sur un banc au jardin, debout,
installé-e dans un fauteuil ou sur le canapé.
LE LIEU
EN 10 POINTS
1.
Un lieu design et agréable en plein centre ville
2.
Plus d’une quarantaine de postes de travail
Offres
Incluant : wifi, boissons chaudes à volonté, impression (Fair use)
salle de réunion, le tout sans engagement !
5 jours/semaine : 250€/mois HT
5 jours par semaine postes fixes : 300€/mois HT
2 jours/semaine : 150€/mois HT
1 carte 10 journées : 200€/mois HT (valable 1 an)
3.
Une imprimante/scanner en libre service
Les ambiances se côtoient entre silence et partage.
Répartis sur 200 m2, plusieurs espaces sont proposés
pour que chacun travaille à sa manière :
Une grande salle de 50m2 où le silence et les chuchotements sont propices pour un travail au calme.
Un espace privé et une salle de création. Une salle
à l’atmosphère conviviale, entre bureaux et fauteuils
en mode lounge, où le travail est bercé par le bruit
et l’odeur de la machine à café !
Sans oublier une grande salle de réunion pouvant
accueillir de 10 à 15 personnes avec tout le nécessaire pour organiser réunions de travail, seminaires,
assemblées générales, conseils d’administration,
formations etc.
Et pour les amateurs du travail en plein air, en plus du
jardin aménagé, la terrasse à l’étage offre un cadre
parfait sous la pergola, à l’abri du soleil provençal.
Réseau, liberté et convivialité, les liens se tissent et
forment la communauté des yelloworkers.
4.
Du wifi à tous les étages et du café à volonté
5.
Des postes de travail ergonomiques & innovants
6.
Une ambiance pro et détendue à la fois
7.
Des formules adaptées au besoin de chacun
8.
Des professionnels de tous horizons
9.
Des discussions et échanges spontanés
10.
Un réseau de professionnels dynamiques
// 9
// 10
Des événements qui
forgent les liens
Les rendez-vous
mensuels
Le plaisir
au travail
Les rencontres et
formations
Entre les Ptit Déj une fois par mois et les mardis
picnic, les échanges sont propices entre coworkers
pour accueillir les nouveaux et partager les projets.
Entre le duo coiffeur/barbier, la masseuse et les
séances de Yoga, nos coworkers ont tout le nécessaire pour se sentir bien dans leur lieu de travail.
Meet-up, ateliers, formations, le programme de
Yelloworking s’enrichit de jour en jour selon les
propositions de l’équipe et des coworkers.
// 11
Le potager
collaboratif
Avec l’arrivée de l’été, le potager urbain collaboratif
dans le jardin est une bonne manière de prendre du
recul dans son travail, les mains dans la terre.
// 12
La communauté
yellow !
Elle est...
hétérogène
curieuse
créative
drôle
dynamique
Nombre de coworkers
124
Moyenne d’âge
33 ans
Parité?
50 % de femme
Répartition des offres
30% = 5j/semaine
20% = 2j/semaine
50% = Cartes
C’est aussi ...
Des bébés
Du café, du thé, des tisanes
Des aventures
Des croissants et pains au chocolats
Des connexions
Des fruits
Un « mardi picnic »
tous les 2ème mardis du mois
Statuts des coworkers
Freelances = 45%
Télétravailleurs = 10,5%
PME = 34%
Autres = 10,5%
Un petit déjeuner gourmand
tous les 1er jeudis du mois
Des idées
Des pauses cafés
(étudiants, projets en création)
Des projets individuels et communs
Des cours de yoga
2 fois par semaines.
Des rencontres
// 13
positive
Des apéros
// 14
Tous transparents?
on ose !!
Si vous consultez notre blog (http://yelloworking.
com/le-blog/) vous verrez que nous publions chaque
mois le bilan de notre activité. Il ne s’agit pas d’un
bilan comptable mais d’une synthèse de notre activité.
Nous y présentons nos chiffres, l’évolution de l’activité
et les faits marquants du mois.
Ces articles sont de loin les plus consultés et à
chaque nouveau bilan son pic de fréquentation. Ils
font systématiquement leur « mini-buzz ».
La volonté commune des trois fondateurs.
Chacun des trois fondateurs de Yelloworking a amené
dans l’association ses valeurs et sa vision de
l’entreprise. Parmi nos points communs : la volonté
de créer une entreprise « utile » et qui ait un sens,
l’honnêteté et la confiance.
L’idée de fonctionner à livre ouvert est apparue tôt
dans le projet et a été mise en place dès le premier
mois d’activité. Pourquoi donc ?!!
Il y a plusieurs motivations à être complètement
transparent. Notre motivation première et essentielle
se trouve dans cette conviction :
La raison d’être une entreprise est d’exécuter une
mission noble, d’une manière juste
et économiquement viable.
L’ordre des mots y est essentiel :
- exécuter une mission : il s’agit bien du « pourquoi»
l’entreprise existe. Le but d’une entreprise ne doit
pas être de dégager (beaucoup) des profits, ceci ne
peut être qu’une conséquence de la bonne réalisation de sa mission. - noble : le mot est certainement fort mais nous
voyons encore trop de projets construits sur
l’opportunité mercantile, la naiveté de certains et parfois
même le mensonge, qu’il faut bien équilibrer !
Les situations économique, sociale et environnementale sont préoccupantes et nous n’avons plus
d’autres choix que de concentrer nos efforts à redresser
la barre. La mission de l’entreprise doit oeuvrer pour
améliorer le monde dans lequel nous vivons…
- de manière juste : l’exécution doit être menée
avec le soucis d’être juste sur tous les plans et avec
tous (salariés, clients, partenaires, actionnaires, etc.).
Attention à ne pas confondre « égale » et « juste ».
- économiquement viable : c’est bien la dernière
// 15
partie du postulat. L’entreprise doit gagner de
l’argent pour vivre et donc exécuter sa mission. Les
revenus doivent rémunérer les salariés, fondateurs
et actionnaires à la hauteur de leurs participations, implications et prises de risques mais ces distributions doivent impérativement passer au travers des trois
filtres précédents. On peut trouver cette idée sympathique et construire,
à grand renfort de marketing, de beaux slogans et
d’attrayantes « baselines », de nombreuses sociétés
ne s’en privent pas.
En jouant le jeu de la transparence, les masques
tombent et l’entreprise montre réellement ce qu’elle
fait, la manière dont elle fonctionne. S’exposer c’est
se contraindre à être irréprochable.
Nous pensons, et constatons déjà, que la transparence
est appréciée par la communauté et contribue au
succès de l’entreprise car elle est un élément
essentiel de la confiance.
CASSONS LES RÈGLES DU JEU, PAS LES LOIS.
Le concept open source a fait ses preuves dans
le domaine de l’informatique, mais appliqué à
l’entreprise, qu’est ce que cela donne ?
Notre idée de la transparence est simple : on vous
dit tout ! Un seul bémol tout de même à « tout ».
Il peut arriver que nous n’ayons pas le droit de
communiquer publiquement certaines informations.
En dehors de ceci, nous nous engageons à répondre
à toute question. Nous ne publions pas tout
systématiquement sur le site web car nous n’avons
pas encore trouvé de moyen simple pour le faire et
de certaines informations n’ont pas grand intérêt. Les articles « bilan » donnent systématiquement les
informations suivantes : - chiffre d’affaires et détails des prestations vendues.
- montant des impayés s’il y en a.
- dépenses ventilées par macro-catégories.
- nombre de coworkers actifs et répartitions par offre.
« MAIS POURQUOI FAITES-VOUS ÇA ?! »
`
Il est très intéressant de voir les réactions provoquées
par ce concept. Personne n’y est indifférent.
« Mais pourquoi faites-vous ça ? »
Si nos motivations ne sont pas claires, nous ne pouvons
que vous conseiller de relire le début de cette partie !
Cette question est l’une des premières réactions. En
effet, tout le monde trouve le principe intéressant,
mais perçoit ce choix comme un risque.
« Comment ferez-vous quand vous gagnerez plein
d’argent ? »
Nous sommes d’accords, la transparence «c’est facile» quand la société gagne juste assez. Et c’est justement
l’enjeu : être transparent quelque soit la situation, en
particulier si les profits sont importants, c’est bien là
que la transparence prend tout son sens.
En se contraignant à montrer où va l’argent on s’interdit
les dérapages et les abus.
« Et les concurrents ? »
Autre point souvent relevé. C’est vrai, la transparence
est formidable pour la concurrence, en particulier si
elle ne joue pas le même jeu !
Premièrement, si personne n’engage le mouvement,
il ne se passera rien. Prendre ce risque c’est aussi
prendre le risque que « ça marche » : que les clients
préfèrent se tourner vers des entreprises transparentes plutôt que vers les autres, et que de plus en
plus d’entreprises deviennent « open source ».
Deuxièmement, si la transparence permet à un
concurrent d’exécuter sa mission mieux que vous….
tant mieux.
En effet, si on reprend notre vision de départ : nous
devons rendre le monde meilleur, peu importe qui le
fait, vous ou votre concurrent.
UN PEU DIFFICILE À ACCEPTER ?
Pensez y encore un peu… :-)
// 16
L’impulsion
fait la force
MARIE SPINNATO
33 ans
LILIAN DAUZAT
31 ans
Ton activité professionnelle en dehors
de Yelloworking ?
Graphiste - Conseil en communication.
Ton activité professionnelle en dehors
de Yelloworking ?
Consultant freelance en Business Développement. Quelles sont les grandes lignes de ton parcours ?
J’ai fait un IUT de communication et une école de
design. Je me suis mise à mon compte le lendemain
de mon diplôme ! De quoi découvrir pendant 10
ans toutes les facettes du travail freelance...
Quelles sont les grandes lignes de ton parcours ?
J’ai fait une école d’ingénieur en micro-électronique,
j’ai été Directeur Général chez un opérateur de
téléphonie mobile, je me suis lancé dans le conseil
en indépendant depuis début 2012.
Pourquoi avoir choisi l’indépendance ?
Pour être au plus proche des clients
et pour pouvoir choisir mon rythme de vie.
Pourquoi avoir choisi l’indépendance ?
Le besoin de liberté et de découvrir de nouvelles
boîtes.
Ce que tu aimes faire quand tu ne bosses pas ?
Être dehors, à l’air libre le plus possible, contempler...
mais aussi bouger, découvrir et partager de bons
repas !
Ce que tu aimes faire quand tu ne bosses pas ?
Partir à l’aventure et explorer ! Escalade, alpinisme,
ski, canyon, surf, kayak et j’en oublie !
Peux-tu compléter cette phrase : « Pour moi travailler c’est...
... créer, partager, donner du sens à sa vie.»
Peux-tu compléter cette phrase : « Pour moi travailler c’est...
... explorer, apprendre, transmettre …
et recommencer ! » Ton point fort dans ce trio gagnant ? Ma créativité, mon optimisme
(et parfois ma tempérance)
Ton point fort dans ce trio gagnant ? Mon expérience de la création et développement
d’entreprise, mon goût de l’action.
Yelloworking en trois mots ?
Aventures, partage, énergie.
Yelloworking en trois mots ?
Liberté, plaisir, efficacité.
Ce que Yelloworking t’as apporté ?
Evidemment de belles rencontres, professionnelles et
amicales ! Une magnifique aventure entrepreneuriale
mais aussi de la congruence entre mes valeurs
de vie et le projet en lui-même. Il est l’application
direct et le terreau fertile pour une dynamique qui
ne cesse de s’y enrichir.
Ce que Yelloworking t’as apporté ?
Des rencontres, beaucoup de rencontres, un tremplin
pour de nouvelles idées de business (certaines
déjà en cours de développement), un cadre de
travail idéal, un moyen d’apporter ma contribution
à la mutation dans laquelle se trouve le monde du
travail.
// 17
VICTOR PEYRE
28 ans
Ton activité professionnelle en dehors
de Yelloworking ?
Je suis webdesigner.
Quelles sont les grandes lignes de ton parcours ?
J’ai fait une école de communication à Bordeaux,
j’ai ensuite intégré l’équipe de communication interne
chez Orange Sud Ouest. J’ai finalement opté pour
l’aventure de l’indépendance depuis 2011, ce qui
m’a amené depuis à m’installer à San Francisco
pendant 1 an et voyager un peu partout dans le but
de rencontrer mes clients.
Pourquoi avoir choisi l’indépendance ?
La flexibilité et la découverte de multiples secteurs d’activités différents. Quand on est indépendants, rien n’est figé, tout évolue constamment. Le but est de garder le bon cap. L’indépendance
permet d’avoir un client à New York via skype, un
autre à San Francisco, un autre à Paris, tout ça en
étant à Aix-en-Provence. Que du bonheur !
Ce que tu aimes faire quand tu ne bosses pas ?
Sport outdoor, moto et voyages. Au moins deux
gros par an quand c’est possible.
Peux-tu compléter cette phrase : « Pour moi travailler c’est...
... s’épanouir et choisir sa ligne de vie. » Ton point fort dans ce trio gagnant ? Mon goût pour le réseautage et l’envie de découvrir
de nouvelles personnes, de nouveaux métiers.
Mon expérience en communication. Yelloworking en trois mots : Liberté, communauté, flexibilité.
Ce que Yelloworking t’as apporté ?
Un réseau et un cadre de travail fun. Les gens
sont regroupés autour de Yelloworking et cela fait
vraiment plaisir à voir. Des gens entrent et trouvent
tout de suite leur place.
D’un point de vue professionnel, Yelloworking,
m’apporte (en tant que premier coworker !), un
cadre sympa pour développer mon activité. // 18
L’équipe Yellow
s’est agrandie
CLÉMENT MARTINEZ (26 ans)
Développeur Web
Comment tu es arrivé à Yelloworking ?
Je connaissais Marie et Victor depuis mon stage avec eux en
développement web.
Pourquoi être associé à Yellow ?
J’ai toujours été investi dans Yelloworking depuis le début. J’ai participé
à l’aménagement de notre premier espace et j’ai fait le site internet de
Yellow. J’étais actif de manière non officielle, on a voulu officialiser cela.
Quelle est ta valeur ajoutée ?
Mes compétences de développeur web. Je m’occupe de la gestion du
site internet et de son optimisation par le web. J’ai aussi un bon sens de
l’organisation utile pour la gestion du lieu !!!
SAMUEL GOÊTA (28 ans)
Chercheur en sociologie
Comment tu es arrivé à Yelloworking ?
Quand j’ai emménagé à Aix, travailler à la maison m’a vite lassé. J’ai
cherché un espace de coworking et Yelloworking est apparu comme
une évidence.
Pourquoi être associé à Yellow ?
Très vite, l’équipe m’a proposé de m’impliquer en gérant des ouvertures
et fermetures et en participant à la vie du lieu. Lorsque l’opportunité
d’emménager dans la villa s’est présenté à nous, j’ai naturellement
proposé mon aide pour participer à réaliser ce beau projet.
Quelle est ta valeur ajoutée ?
Travaillant sur le sujet de l’open data, j’ai proposé à Yelloworking, une
entreprise transparente dès sa création, d’aller plus loin en ouvrant les
données détaillées de ses recettes. Participant aussi à l’organisation
des événements à Yelloworking, j’essaie de tisser plus de liens avec
les communautés se revendiquant de l’ouverture du savoir ou du code
informatique.
ENDI PONS (25 ans)
Conseiller en entreprenariat
Comment tu es arrivé à Yelloworking ?
J’ai validé mon Master Spécialisé en management de l’innovation grâce à un stage de 6 mois chez Yelloworking. Après avoir gouté à
l’esprit Yellow, impossible de s’en passer !
Pourquoi être associé à Yellow ?
Je suis convaincu que l’environnement de travail joue un rôle inestimable
dans notre productivité, notre créativité et notre plaisir à travailler.
Quelle est ta valeur ajoutée ?
La prise de recul, ainsi que l’apport de solutions pour une meilleur efficacité et une communication efficace dans l’équipe.
// 19
CAMILLE LANCESSEUR (34 ans)
Consultante en communication
Comment tu es arrivée à Yelloworking ?
Je reprennais mon activité en communication mais je me suis dit que
cette fois-ci je ne travaillerai pas chez moi isolée. Je
voulais seulement faire une journée d’essai mais au final, je n’ai plus
jamais quitté Yelloworking !
Pourquoi être associée à Yellow ?
Je faisais partie des coworkers qui se sont investis naturellement dans
ce lieu. Les fondateurs ont une gestion très collaborative et c’est très
agréable, ça permet de se sentir chez soi.
Quelle est ta valeur ajoutée ?
En termes de compétences pures, mon savoir-faire en communication
et notamment en Relations Presse. Pour tout le reste, j’espère rendre à
Yellow toute l’énergie et l’enthousiasme qu’il me procure !
ANTONY CATEL (29 ans)
Responsable R&D chez Kwanko
Comment tu es arrivé à Yelloworking ?
Je suis un habitué des espaces de coworking. En emménageant à Aix
après avoir habité 5 ans à Berlin, j’ai tout de suite cherché un
coworking près de chez moi.
Pourquoi être associé à Yellow ?
L’équipe initiale et le projet m’ont tout de suite plu. Je me suis
naturellement investi dans l’aventure.
Quelle est ta valur ajoutée ?
Je m’occupe de la partie «technique» (reseau, applications, publicité, et
futures automatisations de divers process (badgeuse, gestion automatique de la facturation, etc..).
// 20
// Annexe
Le bilan
des 6 premiers mois
(publié le 13 avril 2015 sur le blog et via la newsletter)
6 mois déjà que Yelloworking a ouvert ses portes ! C’est
en l’écrivant qu’on se rend compte que le temps passe
vite surtout quand on est en bonne compagnie, comprenez
entre Yelloworkers :-) Nous vous proposons donc ce
mois-ci en plus du traditionnel bilan mensuel (voir blog),
un bilan de ce premier semestre.
Voici comment se décomposent nos dépenses
récurrentes :
(....)
On relève ici :
- Une stabilité du nombre de coworkers « 5 jours/semaine ».
C’est vrai en chiffre mais pas forcément en « coworker ».
- Une volatilité certaine des « 2 jours par semaine ».
Certains évoluent vers une carte tandis que d’autres, souvent
en déplacement, peuvent partir pendant plusieurs semaines
avant de revenir.
- Un nombre important et croissant de cartes, témoin
d’une véritable appétence pour l’offre.
Voici, au 13 avril 2015, une vue de l’ensemble des coworkers
encore présents ou non. Sur un total de 61 coworkers
ayant déjà été inscrits, 47 (77%) le sont encore. Ce chiffre
reflète bien le nomadisme associé au statut de freelance.
ET SUR UN SEMESTRE ÇA DONNE QUOI ?
Intéressons nous à ce qui s’est passé depuis le 1er octobre.
Notons tout d’abord que 6 mois ne sont pas suffisants
pour constater une saisonnalité. Ce premier semestre a la
particularité de couvrir le lancement de Yelloworking, ce
qui implique des dépenses d’investissement qu’on ne
retrouve pas (ou moins) sur le long terme.
6 MOIS : MOINS DE CHIFFRES, PLUS DE FAITS
Après ce déballage de chiffres citons les faits marquants
de ces 6 premiers mois.
De nouveaux Yelloworking à venir ?!
Nous n’avions pas pensé à l’origine créer d’autres espaces
de coworking.
Nous sommes cependant sollicités régulièrement en ce
sens. A ce jour nous réfléchissons à l’ouverture de 2
nouveaux Yelloworking sous un format de franchise/
licence : un dans Paris et un dans les bouches du Rhône.
Si cela vous intéresse, contactez nous !
Ils sont nés à Yelloworking…
Il y a bien eu des naissances
(2 !) chez les Yelloworkers
(nous n’y sommes pour rien)
mais ce n’est pas le sujet ici :-)
Chiffre d’affaires et dépenses
Ci-dessous l’évolution du CA et des dépenses qui reflète
bien cet effet de démarrage :
Le coworking c’est avant tout
une communauté, son lot de
rencontres, échanges… et
nouveaux projets !
Le chiffre d’affaires (Total: 27 982€ HT) est supérieur
aux prévisions d’environ 15%. Il est cependant difficile
d’établir un rythme de croisière compte tenu de nos
offres sans engagement ni tacite reconduction : plus
de souplesse pour nos coworkers, plus de flou pour
Yelloworking !
Yelloworking a déjà vu naitre des projets entre coworkers
depuis 6 mois.
Catho Rétro : Concept store religieux. Projet développé
par une des premières Yelloworkers. Bravo à toi Fanny !
Crmble : outil de gestion de la relation client (CRM) allégé
destiné aux freelances et TPE. Créé par Benjamin, Victor
et Lilian, lancé ce mois-ci.
Burger-Aix : le blog gourmand d’un Yelloworker passionné
de burgers ! #miammiam
Portefeuille clients
Ci-dessous l’évolution du nombre de coworkers ainsi que
la ventilation par offre.
Nous noterons également qu’un peu moins de 2/3 des
coworkers sont salariés de sociétés, les entrepreneurs et
freelances représentant le tiers manquant.
Eléments marquants :
Octobre 2014 : beaucoup d’investissements (aménagement
du lieu) et important chiffre d’affaires (réceptions de la
levée de fond Ulule)
Décembre 2014 : effet « Noël », de nombreux coworkers
attendront le retour de vacances (en janvier) pour se
réabonner.
Mars 2015 : investissement complémentaire d’aménagement
du lieu et paiement/facturation en avance de 2 groupes
de coworkers.
Investissements mis de coté, les dépenses constatées
viennent confirmer nos hypothèses de dépenses
récurrentes (environ 3000€/mois).
// 21
MERCI À TOUS POUR LE DÉBUT DE CETTE AVENTURE !
Ces six premiers mois sont à nos yeux un véritable succès
et nous sommes heureux de sentir au quotidien que
l’entreprise Yelloworking est utile, appréciée et (modestement) reconnue.
Pour terminer, 6 mois de coworking c’est aussi :
Note importante : D’octobre à février cet indicateur n’est
composé que des coworkers ayant passé la porte au
moins une fois dans le mois. A compter de mars, tout
client ayant acheté une carte 12 demi-journées est compté
comme client actif. A noter que ces clients sont beaucoup
plus nomades et susceptibles d’afficher une présence
irrégulière.
Les coworkers jouent un rôle essentiel dans ce qu’est
Yelloworking. Pas uniquement sur l’ambiance : nous
sommes à l’écoute et c’est ensemble que nous construisons
chaque jour un « meilleur Yelloworking ».
Merci à eux, merci à vous !
Marie, Victor, Lilian
// 22
3 fondateurs
8 associés
200 mètres carrés
9 ambiances de travail
45 postes de travail
18 mois d’existence
540 journées de coworking effectuées
1101 fans sur notre page facebook
366 followers sur Twitter
Une belle aventure !
Contact presse :
Camille Lancesseur
06 58 91 46 97
[email protected]
www.yelloworking.com
http://yelloworking.com/le-blog
https://twitter.com/yelloworking

Documents pareils