CENTRE MEDICAL MONKOLE Docta, c`est quoi l`anémie SS ? Peut

Commentaires

Transcription

CENTRE MEDICAL MONKOLE Docta, c`est quoi l`anémie SS ? Peut
Plusieurs enfants SS ont vu le nombre des crises diminuer suite à
la régularité des soins pendant le suivi et surtout à la fidélité dans
l'application des conseils reçus.
CENTRE MEDICAL
MONKOLE
Peut-on être SS et garder le sourire ?
Feuillet d'information de Santé Scolaire, Décembre 2000, Année l,N°000.
B
ien sûr, mon gars. L'opinion publique pense souvent que les
enfants SS ne font que souffrir et sont un poids pour leur
famille ; ce n'est pas ça la réalité.
Toute maladie diagnostiquée et prise en charge à temps, offre un
soulagement si pas une guérison et redonne le sourire au malade
et à son entourage. Il en est de même pour l'anémie SS ; chez les
enfants dont le diagnostic s'est fait précocement et dont la prise en
charge a commencé tôt
(vaccin, surveillance mensuelle, ...), on constate
qu'ils présentent très peu
des crises et les transfusions sanguines sont rares. Ces enfants vivent
comme s'ils ignoraient
leur maladie ; ils vont à
l'école normalement, ils
jouent avec les autres enfants, ils grandissent, se
marient et forment à leur
tour des familles où tout
le monde a le sourire. Ils
ont des enfants qui ne
sont pas SS si l'autre parent n'est pas SS ou AS.
Tu as bien compris?
Au prochain numéro, Masta. Ciao !
Santé Scolaire, Centre Médical Monkole
4804, avenue Ngafani, Mont Ngafula, B.P. 817 Kinshasa X I , E-mail: [email protected]
Tél. +. 243 88 03254, 99 32 143, 89 24 426.
Docta, c'est quoi l'anémie SS ?
L
'anémie SS ou drépanocytose est une maladie liée au sang qui
se retrouve principalement chez les personnes de race noire.
On estime à 250.000 le nombre d'enfants SS dans la ville de
Kinshasa. On est SS lorsqu'on a hérité une moitié de sang S à la
fois du papa et de la maman. C'est en fait une maladie héréditaire
transmise par les deux parents. L'ignorance populaire fait parfois
passer cette maladie pour une «malédiction», ce qu'il faut corriger
par une information correcte.
Mais, comment est-ce qu'on
peut être SS alors que l'on
est par exemple AB ou O+ ?
h non, les gens confondent
souvent le groupe sanguin
avec l'identité de l'hémoglobine.
Le groupe sanguin est comme
la «race» du sang. On peut être
AB + , AB-, A \ A-, O + , O , B, B + .
Connaître son groupe sanguin
est très important surtout
pour la transfusion
sanguine. Mais
pour savoir si
on est SS
ou si on
p e u t
transmettre
la maladie, il
faut
connaître son
t y p e
d'hémoglobine. L'hémoglobine est le
pigment contenu
dans le globule rouge
qui donne la couleur rouge au
sang. Pour l'hémoglobine, on étudie la «tribu» au moyen de
l'électrophorèse; et, on peut être
de tribu AA, AS ou SS. As-tu
compris ?
A
Cela veut dire que mon sang
peut être de race AB et de
tribu SS ?
[parfait, Fiston ! On voit que tu
as bien compris. Tu dois aussi
savoir que le sujet AA n'est pas
malade et ne peut pas transmettre la maladie. Le sujet AS
n'est pas malade mais peut transmettre la maladie en donnant
l'hémoglobine S à la descendance. Le sujet SS est
malade et mérite un bon
suivi pour
atténuer
les com-
plication»
dues à
cette
malad i e .
Les sujets AS
s'ignorent
souvent
comme tels et
s'ils se marient
entre eux «AS — AS», ils
ont 25% de chance d'avoir un
enfant SS ou AA et 50% de
chance d'avoir des enfants AS.
Mais, dans ce domaine, il ne faut
pas calculer comme en maths, il
faut compter avec le hasard ...
Comment est-ce qu'on fait pour savoir si quelqu'un est SS ?
n doit penser à l'anémie SS, chez un enfant qui présente
souvent la pâleur aux paumes des mains et/ou la jaunisse
(coloration jaune) au niveau des yeux, des douleurs aux os, des
gonflements des mains et des pieds, des infections à répétition et
qui a un abdomen ballonné, avec la rate augmentée de volume (ce
que nos mamans appellent "Kibeka") et une histoire de transfusion,
une ou plusieurs.
O
Docto, comment faitesvous pour soigner les
enfants SS ?
L
a prise en charge
exige d'abord une
bonne formation des p a rents qui doivent être à
même d'identifier les premiers signes de la maladie.
Plus ils connaîtront la maladie et mieux ils suivront
l'enfant SS. Mais, il est important de reconnaître la
maladie à temps par l'électrophorèse de l'hémoglobine fait aux premiers mois
de la vie, pour commencer
la
prise
en
charge
précoce.
Pour prévenir les éventuelles complications de la maladie, on administre aux enfants SS :
- l'acide folique pour éviter les crises d'anémie ;
- la pénicilline pour éviter les infections, on respecte le calendrier
vaccinal;
- on demande aux SS de boire suffisamment d'eau pour prévenir
les crises douloureuses.

Documents pareils