Prévention bucco-dentaire - Seine-Saint

Commentaires

Transcription

Prévention bucco-dentaire - Seine-Saint
??
?
Programme
départemental
de
Prévention
Bucco-dentaire
Les questions que les
PROFESSIONNELS
se posent ...
Peut-on faire des soins bucco-dentaires aux
femmes enceintes ?
Il n’y a pas de contre indication absolue sauf les cas
particuliers de grossesses pathologiques. Mais dans
tous les cas, on s’attachera à ne réaliser que les soins
urgents.
Le tartre est-il une fatalité ?
Non. La majorité des individus développe le tartre plus
ou moins rapidement en fonction de la composition de la
salive et donc de l’alimentation, des habitudes d’hygiène,
des techniques de brossage, de la fréquence des visites
de contrôle chez le chirurgien dentiste.
Qu’est ce que le déchaussement des dents
pour cause traumatique (brossage dentaire
énergique) ?
Il s’agit d’une perte localisée de la gencive laissant ainsi
à nue la surface de la racine dentaire.
Le déchaussement fait partie des «parodontopathies».
Ces dernières regroupent toutes les atteintes des tissus
de soutien de la dent : gencive, os sous-jacent.
Quelle est l’attitude à avoir pour les dents de
sagesse ? Extraire ou ne pas extraire ?
Seul le chirurgien dentiste peut recommander l’arrachage
(ou avulsion) ou la conservation des dents de sagesse en
fonction de la symptomatologie et de leur positionnement
sur l’arcade.
Où doit-on adresser les enfants atteints de carie ?
Les enfants de moins de 6 ans peuvent être acceptés
dans 2 hôpitaux de Paris : Robert Debré et SaintVincent-de-Paul. Cependant, tout chirurgien dentiste est
susceptible de soigner tout enfant se présentant dans
son cabinet.
La formation initiale et
continue des professionnels du
Département et des villes, à la promotion
de la santé bucco dentaire est un axe
essentiel du programme de prévention
bucco dentaire. C’est toujours l’occasion
de se questionner sur les pratiques
professionnelles afin de les améliorer
au regard de l’évolution des connaissances. Ce « questions–réponses »
est voué à évoluer et s’enrichir.
Il est recommandé pour les enfants, des visites régulières
de contrôle chez le dentiste, surtout en l’absence de
douleur. La première visite peut avoir lieu entre 18 et 24
mois. Ces visites sont à renouveler 2 fois par an. Elles
permettent de familiariser l’enfant à l’environnement
d’un cabinet dentaire, de prévenir la douleur et de
dédramatiser les soins dentaires.
Comment reconnaît-on l’efficacité d’un brossage
dentaire ?
En utilisant un révélateur de plaque (en pharmacie). Il
s’agit d’une solution dont une goutte suffit à colorer toutes
les surfaces dentaires. Le brossage qui s’ensuit devra
faire disparaître toute trace de colorant sur les surfaces
dentaires. Dans le cas contraire, il faut recommencer en
insistant sur les zones encore colorées.
Qu’est-ce que le risque carieux ?
Il s’agit de se renseigner sur les antécédents carieux
(existence de carie(s), dent(s) soignée(s), plombage(s),
existence de couronne(s), appareil dentaire) de l’enfant,
de la fratrie et/ou des parents. Si un seul des antécédents
est présent, alors l’enfant est considéré à risque. Ce
risque est souvent difficile à déterminer avant l’âge de 6
mois, donc avant l’apparition des dents.
Qu’est ce qu’un bilan fluoré ?
Il s’agit de répertorier la présence de fluor dans tout ce
que l’enfant consomme (interrogatoire des familles, liste
ou emballages de produits fluorés). Le professionnel de
santé estime alors si le % d’apport fluoré est suffisant ou
non. En général, la dose à ne pas dépasser pour éviter
tout risque de surdosage est de 0,05mg / j par kg de poids
corporel, tous les apports confondus, sans dépasser
1mg/j (source OMS). En cas de besoin, une prescription
peut être envisagée au regard du risque carieux.