L`organisation et la rédaction de la critique littéraire Une fois qu`on a

Commentaires

Transcription

L`organisation et la rédaction de la critique littéraire Une fois qu`on a
L'organisation et la rédaction de la critique littéraire
Une fois qu'on a lu le livre et assimilé le contenu, on peut commencer à organiser et à rédiger la critique.
Les préliminaires
Toute critique de livre doit être précédée des renseignements suivants :
- le titre du livre
- le nom de l'auteur
- le lieu de publication
- l'éditeur
- l'édition
- la date
- le nombre de pages
- le coût
Le début
Une entrée en matière vigoureuse capte immédiatement l'attention du lecteur. Par conséquent, éviter des
phrases banales comme "Ce livre traite de...", et essayer plutôt de relater une brève anecdote ou un fait
divers concernant le livre ou son auteur.
Le développement
Une bonne critique doit comporter une description, une évaluation et, si possible, expliquer pourquoi
l'auteur a écrit comme il l'a fait.
La critique ressemble à une petite dissertation. Elle diffère cependant de la dissertation du fait qu'elle ne
comprend jamais de chapitres ou d'autres divisions, de longues citations du livre ou d'autres critiques
(bien que l'on puisse citer de brefs passages à l'occasion pour illustrer un point) ; de renvois (lorsqu'on
cite un passage du livre, il faut faire suivre la citation du numéro de la page, entre parenthèses). Enfin,
on ne doit jamais annexer une bibliographie des ouvrages consultés.
Conclusion
En règle générale, il ne faut pas terminer par des remarques sur des questions de moindre importance,
par exemple des erreurs typographiques. On doit plutôt tenter de conclure par une évaluation des points
forts et des points faibles du livre.
ECRIVAIN QUELLE CRITIQUE LITTERAIRE ATTENDEZ-VOUS ?
BRIGITTE GIRAUD
[...] L'un des journalistes aurait souligné à propos de mon livre que le rôle de la critique n'était pas d'être
"une cellule d'aide psychologique". [...]
Pour répondre à la question posée par Le Matricule, j'attendrais une critique littéraire qui ose asséner ce
genre de phrase mais qui prenne le temps de l'assumer, de la développer, de l'argumenter. Parce que
cette formule provocatrice – loin d'être anodine – pose de sacrées bonnes et dérangeantes questions :
qu'est-ce que la littérature, quel est son rôle dans une société ? Et quelle littérature attendrait la critique
littéraire aujourd'hui ?1
1 LE MATRICULE DES ANGES N°100 FEVRIER 2009 p. 14