Eurom4. Méthode d`enseignement simultané des langues romanes

Commentaires

Transcription

Eurom4. Méthode d`enseignement simultané des langues romanes
Education et Sociétés Plurilingues n°7-décembre 1999
Eurom4. Méthode d'enseignement simultané des langues romanes.
Fondements et bilan de l'expérience Eurom4
André VALLI
L'objectif
Au début des années 90, un groupe de linguistes de quatre universités
européennes, Lisbonne, Salamanque, Rome et Aix-en-Provence, ont lancé
un projet d'Enseignement simultané des langues romanes. Ce projet, appelé
Eurom4, patronné par Lingua, institution de la Communauté Européenne,
et par plusieurs institutions françaises, a abouti à la publication en Italie
d'un ouvrage et à un CD-Rom.
Cette méthode propose un objectif précis et restreint. Elle s'adresse aux
personnes qui, ayant pour langue maternelle l'une des quatre langues
romanes, portugais, espagnol, italien, français, souhaitent pouvoir
comprendre les trois autres. Le projet traite seulement la compréhension,
pas du tout la production. On sait combien les tâches de production, orales
et écrites, peuvent effrayer les adultes, souvent très sensibles aux fautes de
prononciation et d'orthographe. Nous avons voulu montrer que, lorsqu'on
connaît une ou deux langues romanes, il est aisé d'en acquérir deux ou trois
autres.
Notre hypothèse de départ était que, dans un temps assez court, les
apprenants, sans pour autant "savoir les langues", devaient être capables de
lire des articles de presse dans les trois langues qu'ils ne connaissaient pas
au départ. L'expérience a été menée pendant quatre ans dans les quatre
pays. Les participants, qui suivaient en moyenne 24 séances de 90 minutes,
soit 36 heures d'enseignement, se sont déclarés capables en fin
d'expérience, de lire des articles de 60 à 70 lignes, dans les trois langues.
Une certaine ambition a sous-tendu l'expérience: nous pensons que les
habitants de l'Europe du Sud et d'Amérique du Sud, peuvent parvenir assez
facilement à se comprendre les uns les autres, tout en parlant et en écrivant
chacun dans sa propre langue. Ainsi, pour un grand nombre des tâches de
compréhension, le transit par un anglais plus ou moins mal maîtrisé
n'apparaîtrait plus nécessaire.
L'expérience
Nous avons fondé notre expérience sur les connaissances en linguistique et
en psycholinguistique que nous avons confrontées, pendant quatre ans,
avec les observations faites dans les quatre pays. Ces observations sont
fondamentales: elles nous montrent que les difficultés de lecture en langues
A. Valli, Eurom4. Méthode d'enseignement simultané des langues romanes
étrangères ne sont pas là où nous pensions. La parenté entre les quatre
langues romanes envisagées permet de miser sur un certain nombre de
ressemblances. Lorsque le vocabulaire est très proche et que le sens général
est accessible, il existe dans les textes suffisamment de mots connus pour
pouvoir trouver par induction ceux qui ne le sont pas. En termes simples,
on peut "deviner". Encore faut-il s'en donner le droit et ne pas s'arrêter au
premier mot qui fait obstacle, ce qui est souvent la démarche des lecteurs
timides. Pour dépasser cette difficulté, nous avons utilisé la technique des
mots "vides": on remplace le mot opaque par "machin" ou "machiner" et on
peut ainsi sauter par-dessus cette difficulté en essayant de dégager le sens
général de la phrase. Nous avons trouvé des justifications de ces techniques
de lecture auprès des psycholinguistes américains qui se sont intéressés aux
mécanismes de la lecture en langue étrangère.
La méthode
Pour présenter le matériel de lecture et les différentes aides que nous avons
mis au point dans l'ouvrage, nous avons adopté une certaine méthode.
D'abord, nous présentons les textes tels qu'ils étaient dans les originaux, en
ajoutant un résumé quadrilingue, de façon à guider le lecteur. Nous avons
fragmenté le texte des articles de façon à proposer des unités de lecture
assorties d'un certain nombre d'aides: traduction des mots qui font
véritablement difficulté, petits schémas de phrase qui aident à surmonter les
difficultés de structure syntagmatique
Les questions de morphologie et syntaxe méritant un développement sont
signalées par des références qui renvoient le lecteur à une petite grammaire
contrastive placée à la fin de l'ouvrage. Dans ces explications de
grammaire, la terminologie linguistique a été réduite autant que possible. Il
n'a du reste pas toujours été facile d'avoir des analyses équivalentes dans
les quatre langues de traditions grammaticales différentes.
Le CD-Rom est bien utile, parce qu'il présente les mêmes leçons que la
version livre et il permet d'écouter l'enregistrement de chaque article, en
entier, ou phrase par phrase, groupe de mots par groupe de mots, et de les
réécouter autant de fois qu'il le faut pour se familiariser avec la langue.
Ainsi, les participants français, généralement terrorisés par la prononciation
du portugais pendant les premières leçons, se montrent plus à l'aise à la fin
des lectures.
La méthode est prévue pour une utilisation individuelle aussi bien que pour
une utilisation guidée par un moniteur.
17
A. Valli, Eurom4. Méthode d'enseignement simultané des langues romanes
Bilan
Cette méthode ne remplace pas un apprentissage classique des langues. A
la sortie de l'expérience, les participants ne savent pas ces langues, ils n'en
connaissent qu'une petite partie.
Son caractère novateur peut être décliné en quatre points, que je reprends
brièvement:
•
•
•
Il s'agit d'une expérience qui souligne l'importance, dans le processus de
lecture en langue étrangère, des compétences métadiscursives acquises
dans la pratique de la langue maternelle.
Pour la première fois est présentée une stratégie pour l'apprentissage
simultané de plusieurs langues (apparentées).
Cette méthode propose un scénario intéressant pour diversifier
l'enseignement/apprentissage des langues, en même temps qu'un
exemple d'acquisition de "compétences" partielles sur les langues, qui
considère les langues non comme un objet de connaissance mais comme
un outil d'accès à la connaissance ou à l'information.
Références
AGARD, F. B. 1984. A Course in Romance Linguistics (2 vol).
Washington, D.C.: Georgetown University Press.
BERMAN, R. A. 1984. "Syntactic components of the foreign language
process", in ALDERSON, J. Ch. and URQUHART, A.H. (eds.), Reading
in a foreign Language. London, New York: Longman, p. 139-157.
BLANCHE-BENVENISTE, C. et alii. 1997. Eurom4. Méthode
d'enseignement simultané des langues romanes. Scandicci (Firenze): La
Nuova Italia Editrice.
BLANCHE-BENVENISTE, C. & VALLI, A. (eds.). 1997.
L'intercompréhension: le cas des langues romanes. N° spécial de la revue
Le français dans le monde (janvier).
HOSENFELD, C. 1984. "Case studies of ninth grade readers", in
ALDERSON, J. Ch. and URQUHART, A.H. (eds.), Reading in a foreign
Language. London, New York: Longman, p. 231-245.
REIHEIMER, S. et TASMOVSKY, L. 1997. Pratique des langues
romanes. Paris: L'Harmattan.
RENZI, L. 1984. Nuova introduzione ala filologia romanza. Bologna: Il
Mulino.
18
A. Valli, Eurom4. Méthode d'enseignement simultané des langues romanes
RUTHERFORD, W. (ed.). 1985. Language Universal and Second
Language Acquisition. Amsterdam: Benjamins.
Contact pour l'ouvrage et le CD-Rom Eurom4. Méthode d'enseignement
simultané des langues romanes:
Librairie ATTICA, 64 rue de la Folie Méricourt, F - 75011 Paris
 (33) 01 49 29 27 27
19