Réhabilitation Respiratoire L`expérience du - ReVeS en Po-Ch

Commentaires

Transcription

Réhabilitation Respiratoire L`expérience du - ReVeS en Po-Ch
Réhabilitation Respiratoire
L’expérience du réseau
R3VPBL
Réseau de Réhabilitation
Respiratoire de Ville du
20.10.2012
Pays Basque et des Landes
1998-2000
Une constatation clinique
Maladie respiratoire chronique
normal
BPCO
Dyspnée
Surface de section
cuisse TDM
Sédentarité
Déconditionnement
Myopathie périphérique
80
Aggravation Dyspnée
70
60
50
40
Type I
Type II
30
Altération Qualité de vie
Retentissement psycho-social, familial
20
CERCLE DU DECONDITIONNEMENT PHYSIQUE
10
0
Non
Sédentaire
Sédentaire
BPCO
Young1983
Objectifs du Réentraînement du patient BPCO
Améliorer la qualité de vie
 Tolérance à l’effort
Dyspnée
Améliorer
Ventilation
Améliorer voie aérobie
•
Expérience du SSR : efficacité de la RR
•
Se posent quelques questions :
–
Que proposer aux patients qui ne veulent pas des
SSR ? (en 98 : pas d’ambulatoire)
–
Que proposer aux patients qui sortent des SSR et
qui se dégradent régulièrement?
–
Responsabilité de faire faire des efforts au
domicile à un patient BPCO, tabagique : risque
cardio-vasculaire!
2001 - 2002
Son histoire
2001
Expérience
Prestataire
Réadaptation sur
Bicyclette
À domicile
Bénéfice:
Fonctionnel
Qualité de vie
Questionnaire
satisfaction
Alvéole 2004
2004
2005
2006
2007
2008
Réentraînement à l’effort à domicile
SaO²
Effort sur bicyclette Fc
Repos
Echauffement
10 mn
15 mn
20 mn
25 mn
30 mn
35 mn
40 mn
Récupération 5 mn
Récupération 10 mn
Récupération 15 mn
Distance parcourue : ……………………. km
TA
EVA
PALIER
Incident(s) en cours d’exercice :  oui
 non
Description de l’incident :
__________________________________________________________________________________________
Observations de l’IDE :
__________________________________________________________________________________________
3 fois/sem, 20 à 40 min/ séance, Fc du SV
8 semaines (test d’effort cardio-respi)
•
IDE fait le réentraînement
–
Protocole défini de Réentraînement à l’effort
•
•
Stage initial : 8 semaines, 3 séances par semaine, 20 à
40 min
Suivi : 1/ mois, puis tous les 4 mois
–
Matériel d’urgence
–
« Éducation thérapeutique »
•
Prise des traitements inhalés
•
Prévention des infections respiratoires
•
Repérage des signes cliniques d’exacerbation (pas bien
Résultats
fonctionnels
Résultats après 8 semaines
de réadaptation à l’effort à domicile
7
6.5
360
350
14
6
5.5
5
340
330
13,5
13
4.5
4
3.5
3
320
310
360
12,5
12
0
PM
Avant RR
Fin de RR
Pas d’accident
BORG
BORG MI
Avant RR
Après RR
11,5
VO2 SL
Avant RR
Après RR
Résultats de l’étude des 100 premiers patients
du réseau
•
•
Amélioration significative de la qualité de vie
des patients
Très bonne acceptation par les patients de
cette prise en charge à domicile (pas vécue
comme une intrusion dans leur vie familiale)
Tendance pondérale
Tendance pondérale à l’entrée
dans le réseau
en surpoids
30%
obésité
26%
maigreur
7%
en équilibre
staturopondéral
37%
Surpoids : IMC > 27
Obésité : IMC > 30
Résultats de l’étude des 100 premiers patients
du réseau
État psychologique, tabac..
%
47%
90
80
33%
70
Fumeurs
60
50
40
30
13%
20
Anciens
fumeurs
jamais
fumé
12%
10
0
Pop. R3VPBL
Prise en charge sevrage
tabagique et éducative
Aide psycho-sociale
Résultats de l’étude des 100 premiers patients
du réseau
Son histoire
2001
Expérience
Prestataire
Réadaptation sur
Bicyclette
À domicile
Bénéfice:
Fonctionnel
Qualité de vie
Questionnaire
satisfaction
Alvéole 2004
2004
2005
2006
2007
2008
Naissance
R3VPBL
RE domicile
Gym
Psycho
Dièt.
Descriptif:
Nutritionnel
Psycho
Musculaire
Alvéole 2006
Financement FIQS, ARH, URCAM
Renforcement musculaire : travail de groupe
Séance
séance
Renforcement musculaire : travail individuel autonome
Groupe musculaire : BICEPS (B)
e
x
e
r
c
i
c
e
B
1
Position de départ :
Debout, jambes écartées largeur d’épaules, un bâton tenu à 2
mains en supination.
Exécution :
Effectuer une flexion simultanée des avant-bras
Consignes :
Garder les coudes collés au corps
Contracter les abdominaux et les fessiers pour ne pas cambrer le dos.
Freiner la descente. Ne pas bouger le bassin.
e
x
e
r
c
i
c
e
Position de départ :
Debout, jambes écartées largeur d’épaules, 1 charge tenue dans
chaque main en supination.
Exécution :
Effectuer une flexion simultanée des avant-bras.
Consignes :
Garder les coudes collés au corps.
Contracter les abdominaux et les fessiers pour ne pas cambrer le dos.
B
2
Freiner la descente. Ne pas bouger le bassin.
•
•
•
Diététicienne
–
Entretien individuel : évaluation (81% des patients
vus)
–
Réunion de groupe à visée éducative, avec les
accompagnants
Psychologue
–
Entretien individuel (17% des patients vus)
–
Séances de groupes de paroles
APA
Son histoire
2001
Expérience
Prestataire
Réadaptation sur
Bicyclette
À domicile
Bénéfice:
Fonctionnel
Qualité de vie
Questionnaire
satisfaction
Alvéole 2004
2004
2005
Naissance
R3VPBL
Poids
Administ.
RE domicile
Gym
Psycho
Dièt.
Cadre
administ
Descriptif:
Nutritionnel
Psycho
Musculaire
Alvéole 2006
Alvéole 2008
2006
2007
2008
Activités de la vie quotidienne
%
Très essoufflé à besoin d’aide avant RR
Très essoufflé à besoin d’aide après RR
90
80
70
60
50
40
30
20
10
0
Monter 1 étage
sans arrêt
Chaussettes
Petite Toilette
Douche
Bain
Entrer et sortir
de la baignoire
100 patients avec VEMS moyen à 55% de la théorique, inclus dans le réseau
Activités de bases
%
Très essoufflé à besoin d’aide avant RR
Très essoufflé à besoin d’aide après RR
35
30
25
20
15
10
5
0
Evoluer terrain accident
Ramasser des objets au sol
Se lever d’une chaise
Les déplacements
Très essoufflé à besoin d’aide avant RR
Très essoufflé à besoin d’aide après RR
%
16
14
12
10
8
6
4
2
0
Conduit
Utilise les transports
en commun
Se déplace en ville
malgré des obstacles
Taches ménagères
Très essoufflé à besoin
d’aide avant RR
Très essoufflé à besoin
d’aide après RR
%
25
20
15
10
5
0
Courses
Petit ménage
Tâches lourdes
Faire les courses : porter les sacs est élément gênant
Activités physiques de loisirs
Très essoufflé à besoin
d’aide avant RR
Très essoufflé à besoin
d’aide après RR
%
30
25
20
15
10
5
0
Bricolage
Jardinage
Cinéma, théâtre
Son histoire
2001
Expérience
Prestataire
Réadaptation sur
Bicyclette
À domicile
Bénéfice:
Fonctionnel
Qualité de vie
Questionnaire
satisfaction
Alvéole 2004
2004
2005
2006
Naissance
R3VPBL
Poids
Administ.
Handicap
Prévention
RE domicile
Gym
Psycho
Dièt.
Cadre
administ
Ergothérapeute
Éducation TTT
Descriptif:
Nutritionnel
Psycho
Musculaire
Alvéole 2006
- Autre vision
Handicap
Importance
éducation
Alvéole 2008
Alvéole 2008
CPLF 2008
2007
2008
•
Ergothérapeute
–
Entretien individuel au domicile du patient (1h à
1h30/ patient)
–
revoit le patient pour conseils ergothérapeutiques
(adapter le milieu de vie du patient à son
handicap, sans travaux importants, « astuces »)
Résultats diagnostic éducatif
•
•
•
•
45 patients, tous BPCO, âge moyen 65 ans, avec
VEMS moyen à 1400 ml, soit 50% de la théorique, VR
moyen à 3200 ml, soit 140% de la théorique
Patients pris en charge depuis plus de 3 mois dans le
réseau
Les points forts sont :
–
53% la connaissance des traitements,
–
46% connaissance des signes d’alarme,
–
42% capacité décisionnelle.
Les points d’effort sont : –
–
26% la connaissance des facteurs déclenchants,
Résultats diagnostic éducatif : R3VPBL
•
•
En pratique :
–
Moins d’un patient sur 2 est informé de sa maladie
(maladie chronique)
–
Quand un patient connaît sa maladie, seulement la moitié
de ces patients est capable d’avoir un comportement
adapté en cas d’aggravation
Seulement 40% de ces patients sont spontanément
motivés pour poursuivre une activité physique
régulière
Son histoire
2001
Expérience
Prestataire
Réadaptation sur
Bicyclette
À domicile
Bénéfice:
Fonctionnel
Qualité de vie
Questionnaire
satisfaction
Alvéole 2004
2004
2005
2006
2007
Naissance
R3VPBL
Poids
Administ.
Handicap
Prévention
EPP
RE domicile
Gym
Psycho
Dièt.
Cadre
administ
Ergothérapeute
Éducation TTT
Descriptif:
Nutritionnel
Psycho
Musculaire
Alvéole 2006
- Autre vision
Handicap
Importance
éducation
Alvéole 2008
Alvéole 2008
CPLF 2008
HAS
Évaluation
Des
pratiques
-Coaching
Optimiser l’
outil
CPLF 2009
2008
Coaching?
•
Après un stage de réhabilitation respiratoire
de 8 semaines (réentraînement à l’effort,
éducation thérapeutique, prise en charge des
comorbidités):
–
40% conservent une activité physique après 4
mois
–
Diminution de la sévérité des exacerbations mais
pas du nombre d’exacerbations
•
Lorsque l’IDE a démissionné:
–
7 décès < 2 mois
–
Rôle du « coach IDE » : surveillance rapprochée au
domicile des patients :
•
•
•
•
Maintien des acquis, poursuite d’activités physiques
Surveillance clinique incite à consulter lors des
modification des symptômes respiratoires
Coordination des soins : « case manager »
Rôle des associations, groupes de patients,
clubs sportifs….
Son histoire
2001
Expérience
Prestataire
Réadaptation sur
Bicyclette
À domicile
Bénéfice:
Fonctionnel
Qualité de vie
Questionnaire
satisfaction
Alvéole 2004
2004
2005
2006
2007
Naissance
R3VPBL
Poids
Administ.
Handicap
Prévention
EPP
HAS
Évaluation
des coûts
RE domicile
Gym
Psycho
Dièt.
Cadre
administ
Ergothérapeute
Éducation TTT
Évaluation
Des
pratiques
Ouverture aux
Autres
Spécificités
Descriptif:
Nutritionnel
Psycho
Musculaire
Alvéole 2006
- Autre vision
Handicap
Importance
éducation
Alvéole 2008
Alvéole 2008
CPLF 2008
-coaching
Optimiser l’
outil
CPLF 2009
2008
-éducation SAOS
I,cardiaque,
troubles
métaboliques
-SPRADO
Coût de R3VPBL
•
•
•
•
•
31 patients suivis CPAM de Bayonne (1 an avant, puis 1 an
pendant RR)
129 175 euros avant RR, contre 122 469 euros
Avant RR, 20% des patients consomment plus de 8000 € de
soins chacun, pour un coût global de 80 019 € (62% du coût
total).
Après RR, 13% des patients consomment plus de 8 000 € de
soins, pour un coût global de 98 737 € (80%).
Les 80% des patients, avant RR, ont un coût moyen lié aux
hospitalisations de 1 698 € par patient. Après RR, le coût
moyen lié aux hospitalisations, soit 87% des patients, diminue
à 878 € par patient.
Coût de R3VPBL
•
L’analyse des coûts révèle 3 populations :
–
Minoritaire avant RR : coûts sont liés aux
comorbiditès (cardio-vasculaires), mais coûts
importants
–
Minoritaire après RR : coûts sont liés aux fin de vie
(secondaire à l’IRCO), mais coûts importants
–
Majoritaire : RR diminue de 50% le coût de santé
lié aux hospitalisations
•
•
Maladies chroniques ont un socle commun :
–
Lutte contre sédentarité
–
Éducation thérapeutique
–
Comorbidités
Programmes de prise en charge :
–
Insuf cardiaque
–
Artériopathie, AVC
–
Diabéte
CONCLUSION
Que retenir en pratique?
•
•
•
•
Réentrainement à l’effort peut être fait au
domicile en toute sécurité (kinésithérapeute)
Maintien d’activités physiques : clubs de sport,
de marche, association de patients, groupes
de marche (marche nordique) mais tient
compte des objectifs du patient (ludique)
Prise en charge des comorbidités (réseau de
professionnels plus ou moins formel)
Éducation thérapeutique, plus compliquée à
•
Quelques réflexions
–
Dépister les BPCO précocement
–
Parler d’activité physique (endurante) aux fumeurs
comme on leur parle de tabagisme (conseil
minimal)
–
Importance des comorbidités à rechercher :
•
Anxiété / dépression (HAD)
•
Ostéoporose
•
Cardio vasculaires
•
•
Quelques réflexions :
–
Éducation thérapeutique : rôle important
–
« coaching » nécessaire pour certains patients
–
Case manager +++
–
Télémédecine
Socle de la prise en charge des maladies
chroniques est posé

Documents pareils