Pour grandir, un bébé a besoin de lait, de câlins et d`histoires

Commentaires

Transcription

Pour grandir, un bébé a besoin de lait, de câlins et d`histoires
Pour grandir, un bébé a besoin de lait, de câlins et d'histoires... Dans les bras de son papa,
Romain 33 ans, Bertin 9 mois, bébé explorateur à la curiosité insatiable, goûte un petit
livre coloré.
Les yeux d'Émilie, 3 ans et demi, glissent sur la banquise de l'album « Plume en bateau » .
Anne, sa maman âgée de 43 ans, lui lit avec tendresse les aventures du petit ours blanc qui
invite à la découverte du pôle Nord.
« Plume en bateau » Hans de Beer ‐ Nord sud
Mélissande, 5 ans, lit pour la énième fois « Petit prince Pouf ». Ce conte aussi loufoque que
savoureux lui apprend qu’un et un font deux, qu’un chat est un chat, qu'il faut faire des
boudins en pâte à modeler, et que c’est ainsi qu’on devient le plus grand roi du
monde...tout simplement !
« Petit prince Pouf » Agnès Desarthe ‐ Claude Ponti ‐ L'Ecole des Loisirs Adam, 9 ans, présente « Mon papa, il est grand, il est fort, mais... ». Papa ne veut pas aller
au lit! Son fils essaie tant bien que mal de l’en convaincre. Un album comique et surtout
bien u le pour comprendre ce que c’est que d’être un papa et ce que c’est que d’être un
enfant qui ne veut pas dormir.
« Mon papa, il est grand, il est fort, mais... » Coralie Saudo ‐ Kris Di Giacomo – Frimousse
Léo, 12 ans, dévoreur de bandes dessinées, est subjugué par cet art à la croisée de
l’écriture littéraire et de l’écriture graphique. Ce jeune garçon, passionné par le dessin, lit et
relit les albums pour étudier chaque scène. Abonné à Spirou magazine, il guette le facteur
et se jette sur le dernier numéro pour découvrir de nouvelles séries.
Salwa, 12 ans, adore « La meilleure nuit de tous les temps ». Une belle histoire d'amour
de deux pré‐ados qui décident de vivre leur aventure, peu importe l'avis contraire de leurs
parents. Quand le coup de foudre est là, à 10 ou 30 ans, quelle différence? Tout ce qui
compte est de profiter de chaque instant avec son amoureux.
« La meilleure nuit de tous les temps » Séverine Vidal ‐ Rouergue
Estelle, 16 ans, et Eponine, 14 ans, sont amies et partagent la passion des Mangas, ces
bandes dessinées japonaises qui se lisent dans le sens inverse d'un album occidental. Récits
d’aventure, intrigues sentimentales, thrillers ou chroniques de la vie quotidienne, elles y
rencontrent des personnages longilignes aux visages finement détaillés, nouveaux héros
romantiques.
Céline, 30 ans, frissonne en nous parlant de « Laisse‐moi entrer », un roman suédois
mêlant fantastique, science‐fiction et horreur. Cette histoire de vampire au style glaçant,
subtil et obsédant, se concentre sur le côté sombre de l'humanité. Attention aux âmes
sensibles ! « Y'a pas d'âge » pour lire mais « Y'a des livres dérangeants » qui ne sont que
pour les grands !
« Laisse‐moi entrer » John Ajvide Lindqvist ‐ Télémaque Aurélie, 31 ans, aime tellement lire qu'elle lit tout. Curieuse et avide de mots et d'images,
elle ouvre tous les livres qu'elle croise sur son chemin. Une seule solution pour assouvir sa
soif de lecture : devenir bibliothécaire. Stagiaire à la Bibliothèque de Gaillard, elle
commence ses études de bibliothéconomie en septembre 2013.
Tamimount, 34 ans, s'accroche au livre « Profanes ». Il ne lui reste qu'une dizaine de pages
à lire et elle ne veut pas quitter ce roman lumineux, déchirant et profondément humain,
qui, à travers cinq êtres égarés, dit la douleur du deuil et le besoin des autres pour exister.
« Profanes » Jeanne Benameur ‐ Actes sud
Marie‐Hélène, 58 ans, a choisi un livre qu'elle a découvert à l'âge de 20 ans, «Le journal
d'Edith », un polar culte de 1977. Retrouvera‐t‐elle le même plaisir à la relecture de cette
histoire simple et sordide qui tourne au cauchemar? L'héroïne, ménagère de 50 ans, ne
voit plus dans son existence qu'un lent naufrage dans la médiocrité absolue. Et le journal,
auquel elle confie rêves et fantasmes à la fois émouvants et dérisoires, est devenu le miroir
de deux existences, l'une réelle, l'autre imaginée, inconciliables...jusqu'à ce que l'absurde
vienne les dénouer.
« Le journal d'Edith » Patricia Highsmith – Calmann‐Levy
Jean‐Claude, 71 ans, nous présente un beau livre « Voltaire chez lui» et ne manque pas
d’éloge sur l’écrivain et philosophe, figure emblématique de la France des Lumières. Il parle
avec ferveur du peintre Jean Huber qui fit de nombreux tableaux du grand homme. La
reproduction des traits de Voltaire était si familière à Huber, qu'il découpait son profil sans
avoir les yeux fixés sur le papier. Jean‐Claude aime les bibliothèques, temple de l’histoire,
de la transmission du savoir et du patrimoine.
« Voltaire chez lui: Genève et Ferney » Erica Deuber‐Pauli ‐ Jean‐Daniel Candaux – Skira
Juliette, 87 ans, comédienne, est la voix d’or des lectures à la Bibliothèque d’Annemasse.
Co‐fondatrice du Théâtre de Bourgogne, devenu un Centre Dramatique National, toujours
en place à ce jour, cette grande dame des mots, des textes et des rôles, enveloppe de son
talent tout son auditoire. Elle le fait voyager, rêver et réfléchir à travers les pages choisies
dans les livres de la bibliothèque.
Paulette, 88 ans, au sourire aussi grand que sa bonne humeur, est atteinte d’un glaucome,
une maladie dégénérative du nerf optique entraînant une perte progressive de la vision.
Elle choisit donc à la Bibliothèque des livres dans le rayon large vision. L’édition des livres
en grands caractères propose en grand éventail de titres extrêmement variés, allant du
roman policier au livre sentimental et de la science‐fiction au roman de terroir...