Un Cep de vigne

Commentaires

Transcription

Un Cep de vigne
Un Cep de vigne
Un cep de vigne adolescent
Se lamentait d'être à son âge
Encore traité comme un enfant.
Etait-il si petit pour qu'on le crut peu sage?
Qu'avait-il donc besoin de si triste échalas,
Toujours à ses côtés, planté là comme un terme?
Ah! vraiment, foi de chasselas,
Il saurait bien sans lui tenir terme.
Jean, se laissant persuader,
– Ce Jean ressemble à plus d'un père –
Met à l'écart le tuteur salutaire,
Puis dit au cep: Songe à te bien garder
De la fureur des autans en colère;
Et de la part du jeune téméraire
Promesse de ne pas céder.
Mais, hélas! ni cette promesse,
Ni les conseils, ni les leçons
Que donna Jean dans sa tendresse
Ne purent rien contre les aquilons,
Qui mirent le cep en détresse,
En lui cassant tous ses bourgeons.
Gardez-vous bien, imprudente jeunesse,
De vous fier à vos propres efforts.
Attachez-vous à de plus forts
Pour protéger votre faiblesse.
– de Vitalis,
tiré du livre « Le savoir-faire et le savoir-vivre »
de Mlle Clarisse Juranville
http://www.eglisedemaison.com

Documents pareils