BARTH - «Cuchillo» MARTINA TOPLEY BIRD - «Blue God

Commentaires

Transcription

BARTH - «Cuchillo» MARTINA TOPLEY BIRD - «Blue God
BARTH - «Cuchillo»
ICI D’AILLEURS/DISCOGRAPH
La musique de Barth est rafraîchissante comme une douce
brise en pleine canicule. Le ton est léger et les mélodies
flottent dans l’air avec quelque chose d’entêtant. Il serait un
peu réducteur de limiter ce disque à une bande son d’une
journée à la plage, mais force est de reconnaître que ce disque
pourrait bien squatter nos platines tout l’été. Entre surf-pop
et folk sympathique, Barth ne se prend pas au sérieux et
décoince sérieusement les poncifs du genre...
MARTINA TOPLEY BIRD - «Blue God»
INDEPENDIENTE/PIAS
Après avoir collaboré, entre autres, avec Gorillaz, Diplo ou
Tricky, Martina Topley Bird lance définitement sa carrière solo
avec ce deuxième opus produit par Dangermouse qui semble
être partout en ce moment. Le son est résolement groovy et
il est difficile de ne pas résister aux mélodies entrainantes de
cet album. Même dans leurs passages plus mélancoliques, les
titres de ce «Blue God» sont un pont idéal entre l’héritage
d’un passé soul et des vibrations résolument actuelles...
THE HERBALISER «Same As It Ever Was»
!K7/PIAS
Pour tout ceux qui n’avaient pas forcément totalement adhéré
à l’orientation plus hip hop des précédents albums, qu’ils se
le disent, The Herbaliser est de retour avec un son soul/funk
qui va vous défriser sur le dancefloor. Même si les sonrités
urbaines sont toujours présentes sur cette opus, l’energie
communicatrice des musiciens présents ici, confirme le groupe
comme les maîtres de leur style bien affirmé. A mettre sans
hésitation entre toutes les mains...
PATRICE - «Free Patri-Ation»
BARCLAY/UNIVERSAL
Patrice revient ici avec un album qui marque une franche
évolution dans les sonorités auxquelles il nous avait habitué.
Si le folk, le reggae ou la musique africaine y sont toujours
présents, Patrice explore des chemins plus hip hop qui donnent
au style «roots» de sa musique, des accents résolument
modernes. Maniant aussi bien les sujet profonds que les
ambiances plus légéres, Patrice laissent les mots couler sur la
mélodie, juste ce qu’il faut pour faire de bonnes chansons
SUBTLE - «Exiting Arm»
LEX/DIFFER ANT
Porté par le talent de Dose One, le troisiéme album de Subtle
puise dans la recette qui avait fait saluer les deux précédents
sans tomber dans le piège de la redite. Décortiquant sans
complexe le rock, le hip hop ou l’électro, le groupe garde ce côté
alternatif et expérimental qui peut pargois dérouter l’oreille
peu attentive. Les productions sont en tout cas assez riches
et finement construites plus qu’on y prête, avec délectation,
une attention toute particuliére...
PORTISHEAD - «Third»
BARCLAY/UNIVERSAL
Voilà déjà quelques semaines que fut annoncé, aprés dix
d’absence, le retour de Portishead sur le devant de la scéne.
Le moins qu’on puisse dire qu’il nous aura fallu ce temps pour
pouvoir réellement prendre la mesure de cet album. S’il ne
s’agit pas forcément d’une révolution, ni d’un coup de génie
comme ceux dont étaient truffés les précédents albums, cette
réalisation profonde et dense, nous emméne a travers de
paysages gris et sombres dans un voyage romantique aux
accents de fin du monde...

Documents pareils