BREVET BLANC HISTOIRE GEOGRAPHIE EDUCATION CIVIQUE

Commentaires

Transcription

BREVET BLANC HISTOIRE GEOGRAPHIE EDUCATION CIVIQUE
BREVET BLANC
HISTOIRE GEOGRAPHIE
EDUCATION CIVIQUE
Mai 2010
Durée de l'épreuve: 2 heures
CONSIGNES :
PARTIE 1: HISTOIRE GEOGRAPHIE: 18 points
Vous devez traitez l'un des deux sujets au choix.
PARTIE 2: EDUCATION CIVIQUE: 12 points
Vous devez traiter obligatoirement tout le sujet d'éducation civique.
PARTIE 3: REPERAGE CHRONOLOGIQUE ET SPATIAUX: 6 points
Vous devez répondre directement sur la feuille du sujet et la rendre
avec votre copie sans oublier de compléter l'entête.
STYLE ET ORTHOGRAPHE: 4 points
1
PREMIERE PARTIE : HISTOIRE ou GEOGRAPHIE.
SUJET N°1 : Le choix de la résistance.
Document 1 : Extrait de l'appel du général de Gaulle du 18 juin 1940.
« Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un
gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec l'ennemi
pour cesser le combat. [...]
Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ?
Non ! Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la
France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.
Car la France n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière
elle. Elle peut faire bloc avec l'empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme
l'Angleterre, utiliser sans limites l'immense industrie des États-Unis. Cette guerre n'est pas limitée au
territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n'est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre
est une guerre mondiale.
Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n'empêchent pas qu'il y a, dans l'univers, tous les
moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force mécanique,
nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.
Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent
en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j'invite les
ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d'armement qui se trouvent en territoire britannique ou
qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi.
Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.
Demain, comme aujourd'hui, je parlerai à la Radio de Londres. »
Document 2 : Un sabotage des résistants en Saône-et-Loire, en mars 1944.
2
Document 3 : Témoignage de Jacqueline Péry d'Alincourt.
« J'ai vingt-deux ans au printemps 1942, dans Paris occupé. Des hommes, des femmes, des enfants
disparaissent tous les jours. Comment accepter de courber le tête? Je comprends que je préfère mourir. Ce
choc détermine en moi une résolution que rien ne pourra détruire.
Je m'engage totalement – d'abord comme membre du BOA(1), puis comme membre du secrétariat de la
délégation générale – pour combattre avec eux un ennemi qui incarne le mal absolu, pour sauver l'honneur
de l'Homme. Il faut assurer le logement, organiser la vie matérielle – papiers d'identité, tickets
d'alimentation, couvertures professionnelles(2) – des agents venus de Londres.
Il faut trouver les « boites aux lettres » (pour collecter les courriers clandestins envoyés de toute la France).
Il faut trouver des appartements. L'alerte est permanente. C'est dangereux. Le 24 septembre 1943, la
Gestapo m'attend chez moi. »
(1) : Bureau des opérations aériennes.
(2) : fausse profession, nécessaire en cas de contrôle.
Extrait de Evelyne Morin-Rotureau (dir.), 39-45 : combats de femmes. Françaises et Allemandes, les
oubliés de la guerre, Autrement, 2001.
QUESTIONS – 8 points.
Document 1.
1. Dans quel but le général de Gaulle lance-t-il cet appel ? Relevez deux arguments montrant que
selon lui, la défaite n'est pas définitive.(3 points)
Documents 3.
2. Citez deux raisons pour lesquelles cette femme entre dans la résistance.(2 points)
Documents 2 et 3.
3. Relevez trois actions menées par les civils pour résister.(3 points)
PARAGRAPHE ARGUMENTE – 10 points
A partir des informations extraites des documents et de vos connaissances personnelles, rédigez un
paragraphe argumenté d'une vingtaine de lignes montrant pour quelles raisons et de quelles manières des
Français ont choisi de résister.
3
SUJET N° 2 : L'urbanisation dans le monde.
Document 1: L'urbanisation dans le monde aujourd'hui.
Document 2 : Évolution de la croissance urbaine mondiale.
« Au XXe siècle, la montée en puissance des villes s'est longtemps limitée aux pays développés, dont elle a
accompagné le croissance économique. Aujourd'hui, les pays du tiers-monde encaissent l'essentiel de
l'explosion urbaine.
D'ici à 2025, le nombre de citadins devrait encore doubler pour atteindre 5 milliards, dont les trois quarts se
concentreront dans des pays pauvres.
L'évolution de la carte du monde des mégalopoles, c'est-à-dire des villes de plus de 8 millions d'habitants,
selon la définition de l'ONU, est édifiante. En 1950, seules New York et Londres avaient franchi ce seuil. Il
existe aujourd'hui 22 « mégacités » et quelque 300 villes de plus de 1 million d'habitants. Désormais, c'est
en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud que prolifèrent (1) les agglomérations géantes. [...]»
(1) Proliférer = se multiplier.
"les villes, avenir du monde", article de Philippe Bernard (4 juin 1996), cité dans Dossiers et Documents du Monde, n°
277, juin 1999.
4
Document 3 : Les mégalopoles du tiers-monde.
« les principaux problèmes des mégalopoles du tiers-monde sont relatifs au logement (à Bombay, la moitié
de la population vit dans des bidonvilles) et à l'emploi (à Dacca, au Bangladesh, 65% de la population active
est « employée » dans le secteur informel(1)). Les infrastructures urbaines et notamment les équipements
permettant l'approvisionnement en eau et en électricité ne peuvent progresser suffisamment pour permettre
de faire face à des croissances aussi rapides, particulièrement dans les pays les plus pauvres. Ces
mégalopoles connaissent de surcroît les problèmes habituels des grandes villes tels que les
encombrements ou la pollution atmosphérique. [...] »
Jacques Véron, Population et développement, PUF, collection « Que sais-je? », n°2842, 1996.
(1) secteur informel : métiers non déclarés, le plus souvent des petits boulots des rues.
QUESTIONS – 8 points.
Document 1
1. Quels sont les continents les plus urbanisés ? Les moins urbanisés ? (2 points)
Document 1 et 2
2. D'après le texte, où vont se développer les plus grosses agglomérations dans les années futures. La
carte de l'urbanisation dans le monde en sera-t-elle modifiée? Justifiez votre réponse. ( 3 points)
Document 3
3. Citez trois problèmes auxquels sont confrontées les mégalopoles du tiers-monde. (3 points)
PARAGRAPHE ARGUMENTE – 10 points.
A partir des informations extraites des documents et de vos connaissances personnelles, rédigez un
paragraphe argumenté d'une vingtaine de lignes expliquant l'évolution de l'urbanisation dans le monde, et
ses conséquences.
5
DEUXIEME PARTIE : EDUCATION CIVIQUE.
SUJET : Quelle place pour les femmes dans la vie politique et sociale ?
Document 1 : Les inégalités entre les hommes et les femmes dans la vie professionnelle.
6
Document 2 : L'évolution de la place et des droits de la femme en France.
« 1850 : la loi Falloux oblige les communes de plus de 800 habitants à entretenir une école primaire de
filles.
1907 : une loi permet à la femme de disposer librement de son salaire.
1937 : les filles suivent désormais le même programme d'étude que les garçons.
1944 : droit de vote accordé aux femmes par décret.
1965 : suite à une réforme du Code civil, la femme n'est plus sous la tutelle de son mari : elle peut ouvrir un
compte en banque ou exercer une activité professionnelle.
1983 : la loi établit l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes.
1996 : les femmes sont plus touchées par le chômage que les hommes : 14 % des femmes actives contre
10% des hommes actifs. Alors que les femmes représentent 53% de l'électorat, elles n'occupent que 6%
des sièges à l'Assemblée nationale et moins de 5% des sièges au Sénat.
1997 : 36% des lycéennes suivent une filière scientifique. Après des études supérieures, 69% des femmes
deviennent cadres contre 83% chez les hommes.
2000 : la parité entre les hommes et les femmes dans le domaine politique est posée par la loi du 6 juin.»
D'après un manuel d'éducation civique de 3eme.
Document 3 : Extraits de la Constitution de 1958 et de la loi du 6 juin 2000.
« article 3 – la souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie
du référendum. Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s'en attribuer l'exercice.
Le suffrage peut être direct ou indirect dans les conditions prévues par la Constitution. Il est toujours
universel, égal et secret.
Sont électeurs, dans les conditions déterminées par la loi, tous les nationaux français majeurs des deux
sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques.
Loi du 6 juin 2000 – la loi favorise l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et
fonctions électives.».
QUESTIONS (4 points)
Document 1.
1. De quelles discriminations sont victimes les femmes dans leur vie professionnelle ? (2 points)
Document 1 et 2.
2. Visez dans le document 2 une mesure qui vise à combattre les discriminations constatées dans le
document 1 ? (1 point)
Document 2 et 3.
3. Comment l'égalité politique entre les hommes et les femmes est-elle assurée par la loi ? (1 point)
PARAGRAPHE ARGUMENTE (8 points)
A partir des informations extraites des documents et de vos connaissances personnelles, rédigez un
paragraphe argumenté d'une vingtaine de lignes, répondant à la question suivante : Quelle place pour les
femmes dans la vie politique et sociale?
7
TROISIEME PARTIE : REPERES CHRONOLOGIQUES ET SPATIAUX
Voici de grands sites historiques et touristiques parmi les plus visités au monde. Datez les événements ou périodes
évoqués en caractères gras. (3 points).
Site / monuments historiques
Dates à retrouver
1) A Pékin, le musée de l'histoire de la Chine présente des documents sur la
naissance de la République populaire de Chine.
2) A Amiens et à Rouen, un spectacle son et lumière retrace le temps des
cathédrales.
3) Au château de Versailles, les touristes peuvent imaginer le règne
personnel de Louis XIV.
de
à
4) En Grèce, des millions de touristes photographient le Parthénon, symbole
de l'apogée d'Athènes.
5) En Turquie, on peut visiter la basilique Sainte-Sophie qui n'a pas été
détruite lors de la chute de Constantinople.
6) Au Japon, le musée de la Paix et du souvenir commémore le
bombardement sur Hiroshima.
Sur la carte, inscris dans les cercles les numéros des capitales qui possèdent de grands sites historiques ou
patrimoniaux. (3 points) :
Site et capitale
N° à placer
Site et capitale
N° à placer
Le Parthénon à Athènes
1
Le Colisée à Rome
4
Buckingham Palace à Londres
2
La Petite sirène à Copenhague
5
Le musée du Prado à Madrid
3
La porte de Brandebourg à Berlin
6
8
Correction du brevet blanc de mai 2010.
PREMIERE PARTIE : HISTOIRE GEOGRAPHIE.
SUJET: LE CHOIX DE LA RESISTANCE
QUESTIONS:
1) Le général De Gaulle lance cet appel le 18 juin 1940 en réponse à l'appel du maréchal Pétain du 17 juin
1940 demandant aux soldats français de cesser le combat. De Gaulle veut raviver l'espoir chez les français
d'une victoire possible. Il demande aux militaires, ingénieurs et ouvriers de l'armement de se mettre en
rapport avec lui à Londres pour continuer la lutte.
Pour De Gaulle, la défaite n'est pas définitive parce que « la France n'est pas seule », « Elle a un vaste
empire derrière elle. » « Elle peut faire bloc avec l'empire britannique », « elle peut utiliser sans limite
l'immense industrie des Etats Unis. » ou encore « nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force
mécanique supérieure. »
2) D'après le témoignage de Jacqueline Péry d'Alincourt, les deux raisons qui l'ont amenées à entrer en
résistance sont que « des hommes, des femmes, des enfants disparaissent tous les jours » et qu'elle ne
peut l'accepter sans rien faire. Elle préfère mourir « pour combattre […] un ennemi qui incarne le mal
absolu., pour sauver l'honneur de l'Homme ».
3) D'après le document 2, l'une des actions menées par les civils entrés en résistance est le sabotage de
voies de chemin de fer et de convois (militaires ennemis ou de déportés). D'après le témoignage de
Jacqueline Péry d'Alincourt, les réseaux de résistance s'occupent également de cacher « des agents venus
de Londres » et de transmettre des « courriers clandestins envoyés de toute la France ».
PARAGRAPHE ARGUMENTE :
Le 17 juin 1940, le Maréchal Pétain annonce la fin des combats face à l'armée allemande. C'est la fin de la
bataille de France. En réaction, le Général de De Gaulle qui a quitté la France le 17 juin, prononce à la BBC,
le 18 juin, un appel à la poursuite des combats.
Comment comprendre que certains français refusent la défaite, choisissent de désobéïr au maréchal Pétain
et au gouvernement français pour entrer en résistance?
Dans une première nous allons expliquer l'importance de l'appel du 18 juin dans l'idée de poursuivre les
combats. Dans un deuxième temps nous allons voir les motivations des personnes entrées en résistance et
les risques qu'elles encourent. Enfin, nous allons présenter les différentes formes de luttes que les groupes
de résistants vont organiser de 1940 à 1944.
Tout d'abord, il est important de dire que la débâcle de l'armée française face aux allemands entre
mai et juin 1940 a été particulièrement choquante pour la population française. L'appel du maréchal Pétain
du 17 juin 1940, appelant à la fin des combats dans un contexte d'exode massif de civils est vécu
différemment. Certains français voient en Pétain, le héros de 1914-1918, le nouveau chef du gouvernement
français. Ils vont donc déposer les armes. D'autres français, consternés par la défaite et cet appel, refusent
alors la soumission. L'appel du 18 juin du général De Gaulle permet de raviver l'espoir chez les quelques
personnes qui l'entendent. Certains partiront rejoindre De Gaulle en Angleterre pour former les Forces
Françaises Libres tandis que ceux qui ne peuvent partir entrent dans la lutte clandestine.
9
Ensuite, il faut expliquer que de nombreuses personnes n'ont pas entendu l'appel ou n'ont pas
attendu cet appel pour poursuivre le combat. D'autres personnes sont entrées en résistance bien plus tard
dans la guerre 1939-1945. Quelles sont leurs motivations? Le témoignage de Jacqueline Pery d'Alincourt
offre quelques éléments. En ce qui la concerne, c'est le refus de voir des « hommes, des femmes et des
enfants »disparaitre sans rien faire qui l'a révolté. Elle explique qu'elle « préfère mourir » en combattant « un
ennemi qui incarne le mal absolu ». D'autres personnes sont entrées en résistance pour des raisons
politiques. Ainsi, les communistes entrent d'abord en résistance contre l'Etat français qui les a pourchassés
suite au pacte germano-sovietique, puis contre les allemands du fait des déportations de juifs français et de
communistes vers le Reich. Enfin, de nombreux jeunes garçons sont entrés en résistance après 1943 pour
échapper au Service de Travail Obligatoire imposé par le gouvernement de Vichy dans le cadre de la
collaboration active avec les nazis.
Enfin, il nous faut comprendre quelles sont les différentes formes de lutte pratiquées par les groupes
de résistants. Le sabotage est l'une des formes les plus répandues de résistance. Les groupes détruisent à
l'explosif des voies de chemins de fer, des constructions, des usines qui sont utilisées par les allemands.
Jacqueline Péry d'Alincourt, explique que son groupe cachait des agents étrangers, leur fournissait des faux
papiers et des cartes de ravitaillement. Elle mentionne aussi la diffusion d'informations secrètes. Madame
Lucienne Rolland, nous a expliqué que son réseau était chargé de diffuser des tractes dans la rue pour
informer la population des disparitions ou des actions des résistants. D'autres groupes, enfin, commettent
des attentats contre les postes allemands et des assassinats contre des officiers allemands ou des
collaborateurs.
Le choix de résister durant la guerre 1939-1945 fut propre à chaque individu. Chaque groupe ou réseau a
délimité son ou ses domaines d'action en fonction du nombre de ses membres, du lieu et des moyens à
disposition. Dans tous les cas, le danger était réel pour ces personnes: dénonciations, arrestations, tortures,
déportation ou condamnation à mort. Les Résistants, unifiés par Jean Moulin dans le Conseil National de la
Résistance ont eu une importance stratégique capitale pour le débarquement et la libération de la France à
partir de juin 1944.
10
SUJET DE GEOGRAPHIE
Questions (8 points)
1/ Les continents les plus urbanisés sont l'Amérique, l'Europe et l'Océanie où la part de la population urbaine
dépasse 70 %.
Les continents les moins urbanisés sont l'Afrique et l'Asie du Sud où moins d'un habitant sur deux vit en ville.
2/ D'après le texte, les plus grosses agglomérations urbaines vont se développer maintenant dans les pays
pauvres, en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud.
La carte de l'urbanisation dans le monde sera donc modifiée puisque ce sont actuellement les continents les
moins urbanisés. En Asie et en Afrique, le taux d'urbanisation dépassera 50 %.
3/ Les mégalopoles du tiers-monde sont confrontées au problème du logement, au problème de l'emploi et
aux problèmes posés par des équipements insuffisants, notamment dans le domaine de l'approvisionnement
en électricité et en eau potable. Ces problèmes sont liés à l'explosion urbaine car il est difficile de s'adapter à
une croissance urbaine aussi rapide.
Paragraphe argumenté (10 points)
Aujourd'hui la moitié de la population mondiale vit dans les villes et la croissance urbaine est très
importante. Quelles sont les grandes caractéristiques de l'urbanisation du monde ? Nous verrons d'abord
comment est répartie la population urbaine dans le monde, ensuite comment évolue l'urbanisation, et enfin
quels problèmes sont posés par la croissance urbaine.
En premier lieu, on constate que la répartition de la population urbaine est très inégale selon les
continents. Dans les pays du Nord, la croissance urbaine est un phénomène qui est apparu dès le XIXe
siècle avec l'industrialisation et qui s'est amplifié au XXe siècle avec la croissance économique. Les villes de
l'Europe, de l'Amérique du Nord et du Japon sont déjà anciennes et plus de 70 % de la population est
urbaine. En revanche, dans les pays d'Afrique ou d'Asie du Sud, l'urbanisation est un phénomène beaucoup
plus récent, qui a surtout augmenté dans les dernières décennies du XXe siècle. Ce sont les régions du
monde qui restent les moins urbanisées puisqu'il y a encore moins d'un habitant sur deux qui vit en ville.
On constate aussi que l'évolution de l'urbanisation est très différente selon les continents et selon
qu'il s'agit de pays anciennement industrialisés ou de pays en développement. Dans les pays industrialisés
du Nord, la croissance urbaine est très ralentie. Les villes continuent cependant de s'étendre en superficie
car les habitants quittent les quartiers du centre des villes pour s'installer dans des lotissements
pavillonnaires à la périphérie : c'est la périurbanisation. L'essentiel de la croissance urbaine mondiale se
produit donc dans les pays du Sud. Cette croissance résulte à la fois d'un fort accroissement naturel et de
l'exode rural important. En effet, les habitants des campagnes affluent vers les villes à la recherche de
meilleures conditions de vie : meilleures possibilités de trouver un emploi, une école pour les enfants, plus
de liberté et plus de sécurité en cas de crise alimentaire ou de guerre …
Enfin on remarque aujourd'hui que la plupart des très grandes agglomérations, les « mégacités »
comme Sao Paulo, Bombay ou Lagos, sont localisées dans les pays du Sud. Cette explosion urbaine pose
de sérieux problèmes car les pouvoirs publics ne peuvent pas faire face à la croissance très rapide de la
population et à ses besoins. Les équipements (eau, électricité, transports) sont souvent insuffisants ou
inadaptés. C'est dans les bidonvilles que les problèmes apparaissent de façon évidente : logements
insalubres, manque d'équipements de base comme les égouts, l'eau courante, les sanitaires … ce qui
provoque de fréquentes épidémies. La population est souvent confrontée à la violence et condamnée aux
emplois du secteur informel. On note enfin une forte ségrégation sociale dans ces villes entre quartiers
résidentiels riches et bidonvilles.
Il y a donc de plus en plus d'habitants dans les grandes agglomérations, en particulier dans celles
des pays du Sud. Cela pose des problèmes pour le bien-être des populations comme pour l'environnement.
11
DEUXIEME PARTIE : EDUCATION CIVIQUE.
SUJET : Quelle place pour les femmes dans la vie politique et sociale ?
QUESTIONS (4 points)
Document 1.
1. De quelles discriminations sont victimes les femmes dans leur vie professionnelle ? (2 points)
Selon le dessin de Plantu et les graphiques, les femmes subissent trois types de discrimination dans leur vie
professionnelle : une moindre reconnaissance de leurs qualifications, compétences, des salaires
inférieurs à ceux des hommes, et un taux de chômage supérieur à celui des hommes.
Document 1 et 2.
2. Relevez dans le document 2 une mesure qui vise à combattre les discriminations constatées dans le
document 1 ? (1 point)
En 1983, la loi établit l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, elle vise à mettre fin à la
discrimination dans la reconnaissance de leur qualification.
Document 2 et 3.
3. Comment l'égalité politique entre les hommes et les femmes est-elle assurée par la loi ? (1 point)
L'égalité politique entre les hommes et les femmes est assurée par le décret de 1944 qui accorde le droit
de vote aux femmes et par la loi du 6 juin 2000 qui institue la parité entre hommes et femmes dans le
domaine politique.
12
PARAGRAPHE ARGUMENTE (8 points)
A partir des informations extraites des documents et de vos connaissances personnelles, rédigez un
paragraphe argumenté d'une vingtaine de lignes, répondant à la question suivante : Quelle place pour les
femmes dans la vie politique et sociale?
INTRODUCTION
Le rôle des femmes a longtemps été considéré comme limité au foyer. Elles devaient avant tout être bonnes
mères et bonnes épouses. Les femmes ont dû lutter pour étendre leur intervention dans des domaines
jusque là réservés aux hommes.
Quelle est aujourd'hui la place des femmes dans la vie politique et sociale de la nation?
Nous verrons en première partie quelle est la place des femmes dans la vie politique française, puis quelle
est leur place dans la société, notamment dans la vie active.
PREMIERE PARTIE
Jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale, les femmes, considérées comme mineures sur un plan
politique, n'ont pas accès au vote. Par un décret pris en avril 1944, le général de Gaulle accorde le droit de
vote aux Françaises.
Devenues ainsi citoyennes à part entière, les femmes sont pourtant peu nombreuses à être élues. En 1996,
elles ne représentent que 6 % des députés. Pour lutter contre cette discrimination, des femmes de partis
différents, réclament en 1996 la parité entre les sexes dans la vie politique. En 2000, une loi impose la parité
pour toutes les élections au scrutin de listes. Un nombre égal de candidats masculins et féminins doit être
présenté aux électeurs. Une amende est prévue pour les partis politiques ne présentant pas des listes
comprenant 50% de femmes candidates. De nombreux partis à l'heure actuelle, préfèrent payer cette
amende plutôt que de respecter la règle de la parité. En 2002, les femmes ne représentent que 11,7% des
députés de l'Assemblée. Des progrès restent à faire pour que les femmes pèsent d'un poids égal à celui des
hommes dans la vie politique française. Il en va de même dans la vie sociale.
DEUXIEME PARTIE
En effet, en particulier dans le domaine du travail, l'égalité entre les hommes et les femmes n'est pas encore
acquise.
Si les femmes constituent presque 50 % de la population active française, elles souffrent de discriminations
vis à vis des hommes. Bien que leur niveau de formation soit globalement supérieur à celui des garçons, les
femmes occupent des emplois moins qualifiés, les responsables rechignant à leur confier des postes à haute
responsabilité, comme le dénonce la caricature de Plantu. En 1999, seulement 7 % des cadres dirigeants
des entreprises étaient des femmes. D'autre part, pour un même emploi, à l'exception de la fonction
publique, les femmes ont en moyenne des salaires inférieurs à celui des hommes.
Les femmes sont également plus touchées par le travail précaire, c'est à dire, des emplois à temps partiels,
ou à durée déterminée (pour un temps relativement court). C'est le cas par exemple dans la grande
distribution.
Enfin, en plus de leur emploi, les femmes continuent à assurer une large part de l'éducation des enfants et
des travaux ménagers.
CONCLUSION
Si la place des femmes dans la vie politique et sociale française a connu de nets progrès, il n'en reste pas
moins que l'égalité entre les femmes et les hommes n'est pas encore totalement acquise. La multiplication
des lois favorisant cette égalité le prouve.
13
TROISIEME PARTIE : REPERES CHRONOLOGIQUES ET SPATIAUX
Voici de grands sites historiques et touristiques parmi les plus visités au monde. Datez les événements ou périodes
évoquées en caractères gras. (3 points).
Site / monuments historiques
Dates à retrouver
1) A Pékin, le musée de l'histoire de la Chine présente des documents sur la
naissance de la République populaire de Chine.
1949
2) A Amiens et à Rouen, un spectacle son et lumière retrace le temps des
cathédrales.
XIIIe siècle
3) Au château de Versailles, les touristes peuvent imaginer le règne
personnel de Louis XIV.
De 1661 à 1715
4) En Grèce, des millions de touristes photographient le Parthénon, symbole
de l'apogée d'Athènes.
Ve siècle av JC
5) En Turquie, on peut visiter la basilique Sainte-Sophie qui n'a pas été
détruite lors de la chute de Constantinople.
6) Au Japon, le musée de la Paix et du souvenir commémore le
bombardement sur Hiroshima.
1453
06/08/45
Sur la carte, inscris dans les cercles les numéros des capitales qui possèdent de grands sites historiques ou
patrimoniaux. (3 points) :
Site et capitale
N° à placer
Site et capitale
N° à placer
Le Parthénon à Athènes
1
Le Colisée à Rome
4
Buckingham Palace à Londres
2
La Petite sirène à Copenhague
5
Le musée du Prado à Madrid
3
La porte de Brandebourg à Berlin
6
14

Documents pareils

BREVET BLANC HISTOIRE GEOGRAPHIE EDUCATION CIVIQUE

BREVET BLANC HISTOIRE GEOGRAPHIE EDUCATION CIVIQUE est « employée » dans le secteur informel (1)). Les infrastructures urbaines et notamment les équipements permettant l'approvisionnement en eau et en électricité ne peuvent progresser suffisamment ...

Plus en détail