Survivre au NaNoWriMo : Carnet de bord #4

Commentaires

Transcription

Survivre au NaNoWriMo : Carnet de bord #4
Chronique
Appartient au dossier Survivre au NaNoWriMo 2015
:
Survivre au NaNoWriMo : Carnet de bord #4
Ecrire avec Scrivener
Chaque année, des milliers d'aspirants écrivains se lancent un défi : écrire un roman de 50 000 mots en
l'espace de trente jours, du 1er au 30 novembre. Véritable marathon d'écriture, le NaNoWriMo nécessite
une bonne préparation et une grande endurance. Parmi les conseils les plus souvent donnés aux
"nanoteurs" : prévenir leurs proches qu'ils ne seront pas disponibles au mois de novembre et se forcer à
écrire, même un tout petit peu, chaque jour. Même si elle est émaillée de rencontres conviviales entre
auteurs et de moments d'intense satisfaction, cette aventure peut être un vrai parcours du combattant.
Julien Morgan, pour sa huitième participation, vous donne tout au long du mois les clés d'un NaNo
réussi.
Jeudi 26 novembre
Compteur
38227 / 50000 mots
Playlist
The Mamas and the Papas / If You Can Believe Your Eyes and Ears
Carles Cases / Dagon OST
Ensiferum / One Man Army
Vous avez peut-être remarqué que le compteur est au point mort et que j’accuse un certain retard, mais
je ne suis pas inquiet : le weekend devrait y remédier.
Je crois que le temps est venu pour moi de vous parler de mon nouveau meilleur ami, qui vient de
remplir avec succès sa période d’essai de deux mois : Scrivener. Alors, plutôt que de vous expliquer en
longueur pourquoi c’est peut-être Le logiciel d’écriture par excellence (et sans nul doute le mieux adapté
au NaNoWriMo), j’ai effectué quelques captures d’écran pour vous donner une idée. D’abord, à quoi ça
ressemble ? À ça :
Remarquez d’abord la fonction de
suivi des objectifs (j’ai
volontairement baissé mon compte
de mots total pour vous offrir cette
belle couleur orange vif qui signifie
qu’il faut sérieusement se remuer
les fesses, coco) qui vous permet
de connaître d’un coup d’œil le
quota que vous devez remplir,
votre progression, etc. Sachez qu’
il est paramétrable de plein de
façons — jusqu’aux jours de la
semaine pendant lesquels vous
comptez écrire. À droite, notez le
bloc notes, dans lequel vous
pouvez jeter tous les trucs qui
vous passent par la tête pendant
que vous écrivez (et que vous
remettez à plus tard, donc, parce
que c’est le Nano). Ce que vous
voyez à gauche, c’est le binder. Il s’
agit d’une sorte de répertoire dans
lequel vous pouvez ranger
absolument… tout. Votre
manuscrit, bien sûr, mais aussi
images, fichiers multimédias, PDF.
Ce qui est pratique pour deux raisons.
La première, c’est l’organisation. En cliquant dans le dossier
contenant mon manuscrit, j’ai le choix de créer des scènes et
de les organiser ensuite comme bon me semble. Outre que c’
est utile pour avoir une vue d’ensemble, ça l’est aussi quand
on a tendance (comme moi) à écrire ses scènes un peu dans
le désordre suivant l’inspiration du moment.
L’autre raison, c’est que je suis un grand bordélique et que
lorsqu’il m’arrive de tomber sur un article intéressant en
rapport avec ce que j’écris, j’ai entre 90 et 100% de risques
de ne jamais le retrouver ensuite, perdu qu’il sera dans les
favoris de mon navigateur. Or, il se trouve qu’un fichier
Scrivener n’est pas un fichier texte, mais plutôt une sorte d’
archive : vous pouvez y faire glisser des documents qui seront tous au même endroit et faciles à
organiser ensuite via l’arborescence. Depuis deux mois, je fais donc une copie PDF desdits articles que
je dépose ensuite dans mon dossier recherches du binder.
Peut-être que ce très rapide (et
tristement non-exhaustif) survol de
quelques fonctionnalités de
Scrivener parmi tant d’autres ne
vous parle pas, mais à titre
personnel, si j’ai mis longtemps
avant de m’y mettre, je dois dire
que j’aurais du mal à arrêter de l’
utiliser maintenant (la version d’
essai est gratuite).
Publié
le
27/11
/2015
LITTÉRATURE
Tags
:
écriture
A propos de l'auteur
Julien Morgan
Expertise: Voir aussi
Julien Morgan est né en 1986, il enseigne l'anglais en région parisienne et participe au
Nanowrimo depuis huit ans. Après avoir publié quelques nouvelles de genre dans des
magazines et anthologies spécialisées, il édite désormais indépendamment la plupart de ses
romans.
Survivre au NaNoWriMo : Carnet de bord #2
Publié le 11/11/2015
LITTÉRATURE
Chaque année, des milliers d'aspirants écrivains se lancent un défi : écrire un roman de 50 000 mots en
l'espace de trente jours, du 1er au 30 novembre. Véritable marathon d'écriture, le NaNoWriMo néc...
Chronique
Survivre au NaNoWriMo : Carnet de bord #3
Publié le 25/11/2015
LITTÉRATURE
Chaque année, des milliers d'aspirants écrivains se lancent un défi : écrire un roman de 50 000 mots en
l'espace de trente jours, du 1er au 30 novembre. Véritable marathon d'écriture, le NaNoWriMo néc...
Chronique
Survivre au NaNoWriMo : Carnet de bord #1
Publié le 05/11/2015
LITTÉRATURE
Chaque année, des milliers d'aspirants écrivains se lancent un défi : écrire un roman de 50 000 mots en
l'espace de trente jours, du 1er au 30 novembre. Véritable marathon d'écriture, le NaNoWriMo néc...
Chronique
Survivre au NaNoWriMo : Seul, mais à plusieurs
Publié le 05/11/2015
LITTÉRATURE
Chaque année, des milliers d'aspirants écrivains se lancent un défi : écrire un roman de 50 000 mots en
l'espace de trente jours, du 1er au 30 novembre. Véritable marathon d'écriture, le NaNoWriMo néc...
Chronique
Survivre au NaNoWriMo : Carnet de bord #5
Publié le 01/12/2015
LITTÉRATURE
Chaque année, des milliers d'aspirants écrivains se lancent un défi : écrire un roman de 50 000 mots en
l'espace de trente jours, du 1er au 30 novembre. Véritable marathon d'écriture, le NaNoWriMo néc...