Téléchargez le document de présentation de l`exposition ENRICHIR

Commentaires

Transcription

Téléchargez le document de présentation de l`exposition ENRICHIR
Enrichir, restaurer, conserver
10 ans d’actions en faveur des collections
au Musée départemental de l’Oise
du 27 janvier au 27 juin 2011
Contact Presse
Marie-Laure Trouvé
Tél. (33/0)3 44 10 40 63
Sommaire
Communiqué
Introduction
Liste des œuvres exposées : Acquisitions
La conservation des antiquités et objets d’art de l’Oise
Liste des œuvres exposées : dépôts des communes
Conservation et restauration des collections
Liste des œuvres exposées : Restaurations
Autour de l’exposition et informations pratiques
Iconographie presse
Le Musée départemental de l’Oise
p
p
p
p
p
p
p
p
p
p
2
3à4
5 à 12
13
14
15
16 à 17
18
19
20
Enrichir, Restaurer, Conserver
10 ans d’actions en faveur des collections du musée départemental de l’Oise
La perspective de la réalisation du projet de rénovation du musée place désormais au
premier rang des activités de l’équipe du musée, la réévaluation de la collection.
Parallèlement à la refonte du projet scientifique et culturel, document de base pour la
mise en œuvre des étapes de la mise en valeur du site architectural, de la
muséographie et de l’accueil des publics, le musée a entrepris sur trois ans son
chantier des collections, avec le récolement décennal aboutissant à une meilleure
connaissance des objets, examinés un par un, et à un constat précis de l’état de ce
fonds patrimonial qui doit être entretenu et conservé pour les générations futures.
C’est dans ce souci de préservation que le Conseil général a mis en œuvre comme
première étape, la construction de réserves neuves, pour la conservation préventive
pérenne des collections mais aussi pour en faciliter l’étude, la numérisation et la
programmation des mouvements d’œuvres par roulements dans le musée rénové.
Depuis la fermeture partielle obligatoire d’une partie du site, la diminution des
espaces d’expositions permanentes n’a pas permis de faire partager au public dans
toute son ampleur, le dynamisme de la politique d’acquisition, par les achats, les
dons et donations, les legs, et aussi les dépôts et prêts de longue durée qui ont
continué à enrichir les collections, en amplifiant les sections existantes. Cette
politique cohérente et constante, contribue à renforcer la singularité et l’éclectisme
des collections du musée de l’Oise dont le rayonnement est perceptible dans les prêts
aux grandes expositions.
Régulièrement depuis plusieurs années, le musée propose un focus sur une
collection, la dernière en 2009, consacrée à « la nébuleuse symboliste ». En 2009
également l’exposition « L’Art au cœur de la grande guerre » était basée
majoritairement sur la collection du musée. En 2008 était révélée la collection d’art
abstrait des années 1950-1970, d’Yvonne et Maurice Allemand (don de leurs
enfants). « Destinations céramiques », en 2006 a mis en évidence l’importance du
fonds de céramiques de l’Oise. La riche collection de L’Entre-Deux-Guerres (Art Déco)
en 2005. Dans la plupart des cas, chacun de ces évènements de type « sortie de
réserves », est accompagné d’une publication nouvelle, ou s’appuie sur un catalogue
de référence existant.
La présente exposition propose cette fois un éclairage sur la diversité des collections à
travers une sélection d’œuvres acquises depuis une décennie, présentées par petits
ensembles thématiques. Dans la première salle sont réunies des œuvres restaurées,
tableaux (peintures et cadres), sculptures, objets d’art, de différentes périodes. Des
résultats souvent spectaculaires sont mis en évidence grâce à une documentation
« avant-après » des œuvres. Au total, est proposée au public une sélection d’environ
quatre-vingt-dix œuvres pour témoigner de la vitalité d’une collection à redécouvrir
qui se distingue par de grands ensembles phares à résonance nationale et
internationale, mêlant le plus possible des arts entre eux.
Dans l’exposition, pour le XIXe siècle, sont évoqués, le genre du paysage (Corot, Dahl,
Van den Abeele), le renouveau de la peinture religieuse (Delaroche, Bénouville,
Landelle, Thomas Couture), l’orientalisme avec Decamps, le genre historique par
Dedreux, etc… Pour la fin du siècle et la Belle-Epoque, le décorateur Pierre-Victor
Enrichir, restaurer, conserver – 10 ans d’actions en faveur des collections du Musée départemental de l’Oise
3
Galland (legs Klaus Otto-Preis), les créateurs Art Nouveau Gustave Serrurier-Bovy et
Auguste Delaherche pour les arts décoratifs de la période, les sculpteurs Blondat,
Récipon… L’Entre-Deux-Guerres est particulièrement riche de nouveaux apports : un
décor d’André Maire, un grand paysage mystique de Georges Leroux, une composition
animalière de Paul Jouve, des sculptures décoratives de Paul Lagriffoul, Henry Arnold,
la tradition du paysage à travers le prisme nabi, de Maurice Denis à Henri de Maistre.
Si la figuration persiste encore pour les indépendants Sébastien, Mazo, et Harburger,
l’art abstrait s’impose après la dernière guerre, grâce à la collection Allemand (Ascain,
Aguerro, Mercier, Descombin) et le récent don d’une superbe toile de Léon Zack.
La création liée au territoire isarien est également présente grâce aux achats
exceptionnels des sculptures sur bois attribuables à un atelier de Beauvais, La Vierge
au croissant et la sainte Marie Madeleine, du début du premier ¼ du XVIe siècle,
l’impressionnant Priant de Charles de Fresnoy, attribué à l’entourage de Michel
Bourdin II, (grand atelier parisien de sculpture funéraire au XVIIe siècle), monument
autrefois conservé dans une église de l’Oise. Dans le domaine de l’art ancien, les
dépôts des communes obtenus grâce à la conservation des objets d’art de l’Oise,
complète heureusement des séries assez lacunaires (L’Annonciation d’Allonne (14e
s.), le Bras reliquaire de Therdonne (XVIe s), la Sainte Famille de Claude Vignon de
Bouconvillers).
Enrichir, restaurer, conserver – 10 ans d’actions en faveur des collections du Musée départemental de l’Oise
4
LISTE DES ŒUVRES EXPOSEES : ACQUISITIONS
I-
MOYEN AGE & EPOQUE MODERNE
VIERGE A L’ENFANT AU CROISSANT, BEAUVAIS, VERS 1530
Chêne autrefois polychromé. Inv. 000.4.1
Ancienne collection Rivette à Rouen.
Acquis en vente publique, avec le concours du FRAM DE Picardie.
Restauré en 2000.
Picardie, Abbeville ou Beauvais ?
Vers 1500-1510
SAINTE MARIE-MADELEINE
Haut-relief. Chêne. Inv. 2006.9.1
Acquis avec le concours du FRAM de Picardie.
Entourage de Michel II Bourdin (1609-1686)
MONUMENT FUNERAIRE DE CHARLES DE FRESNOY
(1573-1624), classé Trésor National
Seigneur de Fresnoy, Neuilly, Bornel, Baillon et Quesnoy dans l’Oise, Capitainelieutenant des chevaux-légers de la régente Marie de Médicis, veuve du roi Henri IV et
conseiller d’Etat.
Marbre blanc. Restauré en 2005. Inv. 2004.8.1
Provenance : Eglise de Neuilly-en-Thelle jusqu’à la Révolution, puis descendance
familiale.
Acquis en 2004 avec le concours du FRAM de Picardie et du Fonds national du
Patrimoine.
II-
LE XIXE SIECLE
-
Paysage -
Jean-Baptiste Camille COROT (1796-1875)
VUE DU CHATEAU DE PIERREFONDS EN RUINES (1821-1823)
Huile sur papier marouflé sur toile.
Réencadré en 2009 (cadre néoclassique français à canaux des années 1840)
H. 19 ; L. 24,5 cm
Acquis en vente publique en 2009 par préemption de l’Etat pour le Conseil général de
l’Oise, avec le concours de la DRAC de Picardie. Inv. 2009.3.1
Niels Carl Michaelus Flindt Dahl (Faaborg (Danemark), 1812-Copenhague, 1865)
VUE DU PORT DE KORSOR (DANEMARK), 1863
Huile sur toile. Inv. 2010.6.1
Acquis dans le commerce d’art en 2010 avec le concours de la DRAC de Picardie.
Enrichir, restaurer, conserver – 10 ans d’actions en faveur des collections du Musée départemental de l’Oise
5
-
Paysage, genre historique
Benedict Masson (1819-1893)
L’ARBRE MORT ou épisode de L’HISTOIRE D’HANNIBAL
Huile sur toile. Inv. 2007.11.1
Don de Monsieur Jacques Foucart et de Madame Elisabeth Foucart-Walter, son
épouse, en souvenir de Jacques Foucart-Borville, leur père et beau-père.
Restauré en 2007.
Sébastien VAN DEN ABEELE (Gand, 1797-1855)
ROME, MOINES FRANCISCAINS DANS LE CLOITRE DE SANTA MARIA D’ARACOELI
Huile sur toile. Inv. 2008.1.1
Acquis dans le commerce d’art avec le concours du FRAM de Picardie.
-
Genre historique -
Alfred DE DREUX (Paris, 1810-1860)
La Chasse au Vol sous Charles VII
Esquisse d’un tableau portant le même titre présenté au Salon de 1846.
Huile sur toile.
Acquis dans le commerce d’art avec le concours du FRAM de Picardie en 2002. Inv.
002.7.1
-
Renouveau de la peinture religieuse au XIXème siècle
Jean-François Ducq (1762-1829)
L’ANNONCIATION, 1804
Huile sur toile. Inv. 002.2.1
Acquis dans le commerce d’art en 2004 avec le concours du FRAM de Picardie.
Restauré et encadré en 2000.
Léon Bénouville (1821-1859)
SAINTE CLAIRE MEDITANT
Huile sur bois. Cadre néogothique d’origine. Inv. 2004.12.1
Acquis dans le commerce d’art en 2004.
Charles Landelle (1821-1908)
LES ANGES DE LA PASSION DU CHRIST ou LE CALICE, 1847
Huile sur bois. Inv. 2007.6.1
Acquis dans le commerce d’art en 2007 avec le concours du FRAM de Picardie.
Enrichir, restaurer, conserver – 10 ans d’actions en faveur des collections du Musée départemental de l’Oise
6
-
3 esquisses de décors religieux parisiens -
Paul DELAROCHE (1797-1856)
MARIE-MADELEINE SE RENDANT A MARSEILLE, circa 1833-1834
Esquisse pour un projet non réalisé à l’église de La Madeleine à Paris.
Huile sur panneau préparé. Inv. 001.9.1
Acquis dans le commerce d’art en 2001, avec le concours du FRAM de Picardie.
François Bouchot (1800-1842)
SAINTE MARIE-MADELEINE TEMOIN DE LA MORT DU CHRIST, vers 1838 (esquisse pour le
décor de l’église de la Madeleine à Paris)
Huile sur toile. Inv. 2007.1.1
Acquis dans le commerce d’art en 2007 avec le concours du FRAM de Picardie.
Thomas Couture (1815-1879)
LE PELERINAGE A LA VIERGE MARIE, CONSOLATRICE DES AFFLIGES, vers 1856 (esquisse pour
une des lunettes de la chapelle de la Vierge, église Saint Eustache, Paris)
Huile sur toile. Inv. 000.11.1
Acquis en 2000 dans le commerce d’art avec le concours du FRAM de Picardie.
-
Orientalisme / peinture religieuse -
Alexandre Gabriel Decamps (1803-1860)
LE LION DE SAINT JEROME
Huile sur toile. Inv. 2006.1.1
Acquis dans le commerce d’art avec le concours du FRAM de Picardie.
III-
DEBUT XXE SIECLE
-
Belle-époque (fin XIXème – 1910) -
Pierre-Victor Galland (1822-1892)
ALLEGORIES POUR LE DECOR DE L’HOTEL PIGNY A PARIS, 1888
Huile sur toile. Cadre d’origine néo-renaissance dessiné par Galland. Inv. GOB1002.1
et GOB1003.1
Paris, collection de la Manufacture des Gobelins.
Prêt de longue durée au Musée départemental de l’Oise en 2006.
Pierre-Victor Galland (Genève, 1822-Paris, 1892)
DOUBLE PROJET DE DECOR
Huile sur toile. Inv. 2006.6.1
Don de Mr Jacques Foucart et Mme Elisabeth Foucart Walter, son épouse en 2006.
Antonio de La Gandara (Paris, 1861-1917)
LE CORSAGE ROSE
Huile sur toile.
Legs Klaus-Otto Preis reçu en 2006.
Enrichir, restaurer, conserver – 10 ans d’actions en faveur des collections du Musée départemental de l’Oise
7
Antonio de La Gandara (1861-1917)
PORTRAIT DE MADEMOISELLE MORLAY, vers 1901
Huile sur toile. Inv. 2004.7.7
Legs Klaus Otto Preis reçu en 2003.
Ladislaus Bakalowicz (Cracovie (Pologne), 1833-Paris, 1904)
FEMME AU PERROQUET
Huile sur bois. Inv. 2006.3.1
Don de Monsieur Jacques Foucart et de Madame Elisabeth Foucart-Walter, son
épouse, en souvenir de Jacques Borville, leur père et beau-père.
-
Paysage et symbolisme -
Léon Bonnat
(Bayonne, 1833- Monchy-Saint-Eloi, 1922)
NOCTURNE : LE LAC DE GERARDMER, 1893
Huile sur toile. Inv. 2007.5.1
Acquis dans le commerce d’art en 2007 avec le concours du FRAM de Picardie.
Pierre-Victor Galland (Genève, 1822-Paris, 1892)
NOCTURNE DANS LA FORET, LA NUIT, 2006
Huile sur carton entoilé. Inv. 2006.6.15.1
Acquis dans le commerce d’art en 2006.
-
Art décoratif art nouveau -
Gustave Serrurier-Bovy (1858-1910)
VITRINE-TABLE A THE, 1904
Acajou et sycomore. Inv. 2008.2.1
Acquis en 2008 dans le commerce d’art avec l’aide du FRAM de Picardie.
-
Sculpture -
Georges Récipon (1860-1920)
JEUNE HOMME ASSIS TENANT UNE EPEE AU FOURREAU
Bronze, patine brune. Inv. 003.14.2
Legs Klaus Otto Preis (2003).
Max Blondat (Boulogne-sur-Seine, 1872-1925)
PORTRAIT DE KURTIS REED, ENFANT, 1913
Ronde bosse. Pierre de Bourgogne.
Signé et daté. Inv. 2005.11.1
Legs de Kurtis Reed (USA) (2005) par l’intermédiaire de l’Inspection générale des
Musées de France.
Enrichir, restaurer, conserver – 10 ans d’actions en faveur des collections du Musée départemental de l’Oise
8
IV-
L’Entre-deux-guerres
-
Tradition du paysage-
Maurice Denis (Granville, 1870-Paris, 1943)
LE PALMIER, 1928 (Le Port de Gênes)
Huile sur isorel.
Dépôt d’Etat (Musée d’Orsay en 1995). (Inv. RF1994-16)
Maurice Denis (Granville, 1870-Paris, 1943)
SOIR DE SEPTEMBRE (esquisse), vers 1911
Huile sur carton. Inv. 002.6.3
Ancienne collection Dominique Maurice Denis.
Legs Marie-José Salmon (2002).
-
Le Paysage -
Henri de Maistre (1891-1953)
Onze paysages, 1920 à 1930 (Normandie et Italie), 1920 à 1930
Restaurés en 2006 avec le concours du FRAM de Picardie
SIX VUES DU CHATEAU DE BEAUMESNIL , 1920-21
Huile sur toile. Inv. 2004.20.1 à 2004.20.6
LA PLAGE DE SAINT-RAPHAËL, 1927
Tempera sur toile. Inv. 2004.20.4
LES ROCHES NOIRES, BRETAGNE, 1928-1932
Huile sur carton. Inv. 2004.20.4
FLORENCE, SANTA MARIA NOVELLA, 1930
Huile sur toile. Inv. 2004.20.8
Don de la famille De Maistre.
ROME, L’ARC DE TITUS, 1930
Huile sur carton. Inv. 2004.20.9
ROME, LE COLISEE, 1930
Huile sur carton. Inv. 2004.20.10
Dons de la famille de Maistre, en 2004.
Robert Lotiron (1886-1966)
LE TALUS VERT (LA SEINE), 1924
Huile sur toile. Inv. 2004.18.1
Don de Monsieur Jacques Foucart et de Madame Elisabeth Foucart-Walter.
Encadré en 2011.
Enrichir, restaurer, conserver – 10 ans d’actions en faveur des collections du Musée départemental de l’Oise
9
-
Peinture décorative -
André Maire (1898-1984)
VUE D’ESPAGNE, TOLEDE (VERS 1940 ?)
Huile sur toile. Inv. 2010.2.1
Don en 2009 de Madame Lorèdana Harscoët-Maire, fille de l’artiste.
Restauré en 2010 avec le concours de la DRAC.
Emile Bernard (Lille, 1868-Paris, 1941)
JEANNE D’ARC, 1930
Huile sur toile. Inv. 2010.2.9
Don de Lorèdana Harscoët-Maire, petite-fille de l’artiste.
Encadré en 2011.
Georges Leroux (Paris, 1877-1957)
LA FIN DE LA VIE CACHEE, 1938
Huile sur toile. Inv. 2009.4.1
Acquis dans le commerce d’art avec le concours du FRAM de Picardie.
Encadré en 2011.
Paul Jouve (1880-1973)
LE ROMAN DE RENARD
Huile sur panneau. Inv. 001.4.2
Legs de Madame Jouve en 2001.
Albert Braitou-Sala (1885-1972)
PORTRAIT DE HUBERT MEUVISSEN
Huile sur toile. Inv. 2010.2.1
Acquis dans le commerce d’art avec le concours du FRAM de Picardie.
Henry Arnold (Paris, 1879-1945)
JEUNESSE, 1926
Bronze.
Don de Mr Philippe Lejeune, légataire de la fille de l’artiste en 2009. Inv. 2010.13.1
Henry Arnold (Paris, 1879-1945)
MAQUETTE POUR LA FACULTE DE LETTRES DE MONTPELLIER, 1944
Plâtre. Projet non réalisé.
Don de Mr Philippe Lejeune, légataire de la fille de l’artiste en 2009. Inv. 2010.13.5
Paul Lagriffoul (Paris, 1907-1981)
L’AUTOMNE, 1952
Maquette pour la statue destinée à orner le hall de la Résidence du Conseil (Hôtel
Montalivet, 58 rue de Varenne, Paris)
Plâtre.
Don des enfants de l’artiste en 2004.
Enrichir, restaurer, conserver – 10 ans d’actions en faveur des collections du Musée départemental de l’Oise
10
Paul Lagriffoul (Paris, 1907-1981)
LES TROIS AGES DE LA VIE, 1952
Maquette pour le fronton de l’immeuble de la Caisse d’Epargne, 29rue Jean Vaast à
Beauvais
Plâtre teinté. Inv. 004.9.1
Don des enfants de l’artiste en 2004.
Paul Lagriffoul (Paris, 1907-1981)
VOCATION DE JEANNE D’ARC, 1946
Maquette pour l’église de Gennevilliers (93), aujourd’hui disparue.
Haut-relief en plâtre.
Don des enfants de l’artiste en 2004.
Jacques Nam (1881-Paris, 1974)
Chat assis de face
Plâtre patiné. Inv. 2004.3.17
Don en 2004 de Jacqueline Cuzelin-Guerret, nièce de l’artiste.
V-
XXE SIECLE
-
Permanence de l’art figuratif -
Gabriel Sébastien Simonet dit Sébastien (1909-1990)
NATURE MORTE A LA LETTRE (1936-1937)
Huile sur toile. Inv. 2006.17.77
Don en 2006 de Claire Cominetti, dernière compagne de l’artiste.
Maurice Mazo (1901-1989)
Nature morte aux coquillages et au crâne, 1938
Huile sur toile. Inv. 003.9.1
Don en 2003 de Janine Guelton, nièce de l’artiste.
Francis Harburger (1905-1998)
MAIN ET LIVRE SUR LA TABLE, 1953
Huile sur toile. Inv. 2010.4.1
Don en 2009 de Sylvie Harburger, fille de l’artiste.
Gabriel Sébastien Simonet dit Sébastien (1909-1990)
DEUX SIRENES AILEES, 1954
Terre cuite Engobe blanc, signées, datées et mention « unique » . Inv. 2011.1.1 et 2
Don de Madame Claire Cominetti en 2011.
-
Compositions abstraites, les années 1970 -
Léopold Torrès Aguero dit Aguero (Buenos-Aires (Argentine) 1924-1995)
COMPOSITION N°384, 1973
Acrylique sur toile. Inv. 003.4.36
Enrichir, restaurer, conserver – 10 ans d’actions en faveur des collections du Musée départemental de l’Oise
11
Don en 2003 des enfants d’Yvonne et Maurice Allemand.
Restauré et encadré en 2008.
Robert Ascain (Annonay, né en 1921)
COMPOSITION BLANCHE, vers 1970-71
Acrylique, caseine, plâtre, sable sur contreplaqué. Inv. 003.4.38
Don en 2003 des enfants d’Yvonne et Maurice Allemand.
Restauré et encadré en 2008.
Jacques Le Chevallier (1896-1987)
COMPOSITION ABSTRAITE( n°152) (1970 ?)
Huile sur toile.
Don en 2010 des enfants et petits-enfants de l’artiste.
Encadré en 2001.
Léon Zack (Nijni-Novgorod, 1892-Paris, 1980)
SANS TITRE, 1974
Huile sur toile. Inv. 2010.5.1
Don en 2010 des descendants de l’artiste.
Encadré en 2011.
Claude Mercier (Paris, 1924)
TEXTURE, 1964
Bronze poli. Inv. 003.4.22
Don en 2003 des enfants d’Yvonne et Maurice Allemand.
Restauré en 2008.
Maxime Descombin (Le Puly (71)-1909-Mâcon, 2003)
MODULATIONS SUR LE CARRE, 1969-1970
Acier inoxydable. Inv. 2003.4.8
Don en 2003 des enfants d’Yvonne et Maurice Allemand.
Restauré en 2008.
Enrichir, restaurer, conserver – 10 ans d’actions en faveur des collections du Musée départemental de l’Oise
12
La Conservation des Antiquités et Objets d’Art de l’Oise (CAOA)
Faisant partie du service des Monuments Historiques, la conservation des Antiquités
et Objets d’Art a en charge le patrimoine mobilier du département qui peut présenter
un intérêt pour l’histoire, l’histoire de l’art, des sciences et des techniques. Il s’agit
donc d’un champ très vaste qui comprend aussi bien des tableaux, des sculptures,
des pièces d’orfèvrerie, des ornements liturgiques, des meubles proprement dits, que
des instruments de musique ou des machines anciennes.
Le conservateur des AOA a pour tâche essentielle de repérer des objets mobiliers qui
mériteraient une protection au titre des Monuments Historiques (inscription pour les
objets d’importance départementale ou régionale, classement pour les objets d’intérêt
national) et d’instruire les dossiers de protection. Il doit également veiller au bon
entretien de ce patrimoine protégé et en assurer la restauration éventuelle dans de
bonnes conditions. Enfin, il assure aussi une mission de conseil auprès des
propriétaires pour la conservation, la restauration, la sécurité et la mise en valeur des
objets mobiliers non protégés.
Dans la mesure du possible, la conservation des AOA s’efforce de laisser les objets
dans leur contexte d’origine en ne les séparant pas de l’édifice qui les abrite, souvent
depuis plusieurs siècles. Toutefois, certaines œuvres, particulièrement sensibles au
vol ou aux altérations, ou par la volonté de la commune propriétaire, peuvent être
mises en dépôt au musée qui leur garantit de bonnes conditions de conservation.
Ainsi, le tableau de Claude Vignon, La Nativité, restauré et fragile, ne pouvait être
laissé dans l’église de Bouconvillers, très humide et non sécurisée.
Le groupe sculpté de L’Annonciation de l’église d’Allonne a été remplacé par des
copies dans l’édifice.
Le bras reliquaire de l’église de Therdonne, comme tout objet d’orfèvrerie religieuse,
peut être une cible prioritaire pour des malfaiteurs.
Les éléments sculptés des retables de Maignelay-Montigny et de Bury, volés dans les
années 70 et retrouvés depuis lors, sont déposés au musée dans l’attente des travaux
de sécurisation dans l’église.
Au cours du premier semestre 2011, le musée départemental devrait accueillir en
dépôt un tableau sur bois de Quentin Varin, La Flagellation du Christ, actuellement en
restauration et appartenant au Trésor de la cathédrale de Beauvais ainsi qu’un
fragment du retable de Rochy-Condé représentant Le Portement de croix, volé dans
les années 50 et retrouvé l’an dernier dans une galerie d’art parisien.
Les dépôts des communes au musée départemental sont temporaires et font l’objet
d’une convention détaillée entre le dépositaire et le Conseil général, propriétaire du
musée.
Enrichir, restaurer, conserver – 10 ans d’actions en faveur des collections du Musée départemental de l’Oise
13
VI-
Dépôt : communes de l’Oise
Groupe sculpté : L’ANNONCIATION, vers 1400
Marbre.
Classé Monument Historique le 5 décembre 1908.
Eglise Notre-Dame d’Allonne
Dépôt de la commune d’Allonne (canton de Beauvais ) en 2005.
BRAS-RELIQUAIRE DE SAINT OUEN, XVIe s.
Argent, cuivre, verroterie.
Classé Monument Historique le 5 novembre 1912.
Eglise Saint-Ouen de Therdonne.
Dépôt de la commune de Therdonne (canton de Nivillers, Oise) en 2008.
Claude Vignon
(Tours, 1593 - Paris, 1670)
LA SAINTE FAMILLE
Huile sur toile.
Classé Monument Historique le 5 novembre 1912.
Eglise de Bouconvillers.
Dépôt de la commune de Bouconvillers (canton de Chaumont-en-Vexin, Oise) en
2003.
Enrichir, restaurer, conserver – 10 ans d’actions en faveur des collections du Musée départemental de l’Oise
14
La conservation et la restauration des collections du musée
départemental de l’Oise
Le musée départemental effectue des campagnes de restauration des œuvres qu’il
conserve avec l’aide de plusieurs partenaires. Pour des campagnes concernant des
collections entières ou des œuvres délicates, l’équipe du musée fait appel à
l’expertise du C2RMF : le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de
France situé à Versailles. Ce centre donne des conseils pour la mise en place des
campagnes de restauration, réalise les dossiers d’imagerie nécessaires, met le musée
en lien avec des restaurateurs et abrite des ateliers où sont restaurées les œuvres que
le musée lui envoie. Ainsi La décollation de saint Paul, tableau anonyme du XVIe
siècle, La prudente Abigaïl apportant des vivres à l’armée du roi David de Pietro
Francesco Guala, le Martyre de sainte Lucie de Micco Spadaro l’Allégorie du temps et
de la renommée de Francesco Maffei, le Portrait de Madame Rivière de Thomas
Couture, et la Madone ronde de Tamara de Lempicka ont été restaurés dans ces
ateliers de 2008 à 2010. Le C2RMF est également le référent en matière de
conservation des œuvres.
Le musée peut également faire appel à des restaurateurs indépendamment du
C2RMF. Certains travaillent sur les œuvres du musée depuis de nombreuses années
comme le laboratoire Conservare, basé à Compiègne, pour la restauration des objets
archéologiques. Cette structure est également consultée pour son expertise en matière
de conservation préventive. Elle a établi le bilan de l’état des collections du musée en
2007 lequel a servi de document de base pour élaborer le projet des nouvelles
réserves du musée. Conservare forme également régulièrement l’équipe du musée aux
techniques de conservation préventive (manipulation des œuvres, conditionnement,
marquage des collections, etc.).
La formation des jeunes restaurateurs qui seront autant de futurs partenaires est enfin
une préoccupation importante du musée. Des œuvres sont restaurées par des élèves
d’institutions de formation de restaurateurs comme : l’Institut National du Patrimoine
(INP) et l’école Condé. Actuellement, les élèves de l’INP restaurent cinq bois
polychromes des 16ème et 17ème siècles. 9 élèves de 2ème année de céramique, à l’école
Condé, ont restauré un plat en terre vernissée du 18ème siècle.
Ces campagnes de restauration ainsi que l’étude de conservation préventive et la
campagne d’anoxie de 2007 ont bénéficié de subventions. En Picardie les
subventions allouées aux musées pour les restaurations proviennent du Fonds
Régional d’Aide à la Restauration (FRAR). Ces subventions sont versées après avis
d’une commission scientifique compétente qui donne son accord selon la pertinence
des travaux proposés.
L’exposition évoque ces travaux dans la salle 1 du premier étage des tours
Enrichir, restaurer, conserver – 10 ans d’actions en faveur des collections du Musée départemental de l’Oise
15
LISTE DES ŒUVRES EXPOSEES : LES RESTAURATIONS
Principales restaurations : peintures
Campagne réalisée au C2RMF à Versailles en 2009-2010
Subventionnée par le FRAR de Picardie :
Ecole française – Début du 16e siècle
LA DECOLLATION DE SAINT PAUL, vers 1520
Huile sur bois. Inv. 864.1
Domenico Garguilo dit Micco Spadaro (Naples, 1612-1675)
MARTYRE DE SAINTE LUCIE
Huile sur toile. Inv. 61.10
Acquis dans le commerce d’art en 1961.
Pietro Francesco Guala (1698-Milan, 1757)
LA PRUDENTE ABIGAÏL APPORTANT DES VIVRES A L’ARMEE DU ROI DAVID, VERS 1750
Huile sur toile. Inv. 64.168
Acquis en vente publique en 1964.
Francesco Maffei (vers 1605-1660)
ALLEGORIE DU TEMPS ET DE LA RENOMMEE
Huile sur toile. Inv. 61.4
Acquis dans le commerce d’art en 1961.
Thomas Couture (Senlis, 1815-Villiers-Le-Bel, 1879)
PORTRAIT DE MADAME DE LA RIVIERE
Huile sur toile. Inv. 77.442
Don d’André et Colette Quesnot en 1977.
Antonio de La Gandara (Paris, 1861-1917)
ARTEMIS SURPRISE AU BAIN PAR ACTEON
Huile sur toile. Inv. 2004.7.9
Legs Otto Preis en 2004.
André Maire (1898-1984)
VUE D’ESPAGNE, TOLEDE (vers 1940 ?)
Huile sur toile. Inv. 2010.2.1
Don en 2009 de la fille de l’artiste Lorèdana Harscoët-Maire.
Tamara de Lempicka (Varsovie, 1898-Houston, 1980)
MADONE RONDE, 1935
Huile sur toile. Inv. 76.254
Restauré au C2RMF à l’occasion de l’exposition de Milan.
Don de l’artiste en 1976.
Enrichir, restaurer, conserver – 10 ans d’actions en faveur des collections du Musée départemental de l’Oise
16
Entourage de Michel II Bourdin (1609-1686)
Monument funéraire de Charles de Fresnoy (1573-1624), classé Trésor National
Marbre blanc.
Provenance : Eglise de Neuilly-en-Thelle jusqu’à la Révolution, puis descendance
familiale.
Acquis en 2004 avec le concours du FRAM de Picardie et du Fonds national du
Patrimoine. Inv. 2004.8.1
Restauré en 2005 par Sandrine et Benoît Coignard qui a conçu son installation au
musée dans la salle aux sirènes.
-
Sculptures -
Eugène-Antoine Aizelin (Paris, 1821-1902)
PSYCHE, 1863
Plâtre. Inv. 75.7
Don de Louis Thévenin, héritier de la fille de l’artiste.
Campagne de restauration des sculptures en plâtre.
Jacques-Victor Dulau (Dax, 1918-1973)
ARIANE, 1947 (2E GRAND PRIX DE ROME)
Plâtre.
Campagne de restauration des sculptures en plâtre, Florence Lelong, restauratrice.
-
Objets d’art -
ANONYME
ECRITOIRE PERSAN ET BOITE A COMPARTIMENTS
Bois avec marqueterie d’ivoire et d’émail.
Donation Chancerel-Gobineau en 1974. Inv. 74.62.1
Restauré en
à l’occasion de l’exposition
D’Argentomagus à
en
.
au Musée
Nicolas Fosse (Savignies, 1723-1781) et Michel Fosse (Savignies, 1729-1792)
PLAT A DECOR FLORAL, 1771
Terre cuite glaçurée. Inv. 32.35
Signé, dédicacé, gravé sur le décor : « Nicolas Fosse a Savigny Pour Monsieur 1771
Rigault A oteuil (sic) fait par Michel Fosse a Savigny ».
Legs Gaston Mourgues-De-Carrère.
Restauré à l’école Condé, Paris en 2010.
Enrichir, restaurer, conserver – 10 ans d’actions en faveur des collections du Musée départemental de l’Oise
17
Autour de l’exposition
Exposition du 27 janvier au 27 juin 2011
Vernissage le jeudi 27 janvier 2011 à 18h00. Réservation au 03 44 10 40 50
OUVERT TOUS LES JOURS
Heures d’ouverture : de 10h00 à 12h00 et 14h00 à 18h00
Fermeture hebdomadaire le mardi
Site internet : oise.fr
L’ENTREE EST GRATUITE
Pour y accéder :
Prendre Beauvais direction centre ville – cathédrale
Accès par la route et le train
Parking payant : Calvin (tout proche)
Conférences pour publics individuels
Les dimanches 6 février et 6 mars à 16h00 et les jeudis 24 février et 24 mars à
18h00 (autres dates à fixer).
Animation pédagogique destinée aux enseignants
Le mercredi 16 février à 14h15 (réservation conseillée au 03 44 10 40 63).
Ateliers d’expression plastique pour enfants
En période scolaire : de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00.
Pendant les vacances scolaires d’hiver (février) et de printemps (avril) : de 10h00 à
12h00 pour les centres de loisirs et de 14h00 à 16h00 pour les particuliers.
Pour tout renseignement et inscription : Marie-Laure Trouvé au 03 44 10 40 63
Le document gratuit servant d’aide à la visite sera disponible à l’accueil du musée.
Service pédagogique, visites pour les enseignants, dossiers
Contact : Richard Schuler au 03 44 10 40 62
Contact réservations : Marie-Laure Trouvé, service promotion au 03 44 10 40 63
Enrichir, restaurer, conserver – 10 ans d’actions en faveur des collections du Musée départemental de l’Oise
18
Iconographie presse
Visuels libres de droit à disposition des journalistes, sur demande auprès de :
Marie-Laure Trouvé : 03 44 10 40 63 – [email protected]
Bourdin Michel II (attribué à), vers 1580-1640
Monument funéraire de Charles de Fresnoy (15731624)
Marbre blanc
Inv. 2004.8.1 à 7
© Jean-Louis Bouché, 2010 – Musée
départemental de l’Oise
Leroux Georges (Paris, 1877-Paris, 1957)
La Fin de la Vie cachée
Peinture à l’huile sur toile
Inv. 2009.4.1
© Jean-Louis Bouché, 2010 – Musée
départemental de l’Oise
Corot Jean-Baptiste (1796-1875)
Le château de Pierrefonds
Peinture à l’huile sur toile
Inv. 2009.3.1
© Jean-Louis Bouché, 2010 – Musée
départemental de l’Oise
Zack Léon (1892-1980)
Sans titre
Peinture à l’huile sur toile
Inv. 2010.5.1
© Jean-Louis Bouché, 2010 – Musée
départemental de l’Oise
Dahl Nils Carl (Faaborg, Danemark,
1812 – Copenhague, 1865)
Vue du port de Korsor, 1863
Peinture à l’huile sur toile
Inv. 2010.6.1
© Jean-Louis Bouché, 2010 – Musée
départemental de l’Oise
Enrichir, restaurer, conserver – 10 ans d’actions en faveur des collections du Musée départemental de l’Oise
19
Le Musée départemental de l’Oise
Le Musée départemental de l’Oise est installé dans l’ancien Palais des EvêquesComtes de Beauvais, au pied de la cathédrale. Cet ensemble architectural
remarquable, classé monument historique, comporte une porterie du 14ème siècle
(ornée de la célèbre peinture murale des sirènes musiciennes), reliée par une aile au
Palais Renaissance élevé pour l’évêque Louis-Villiers de L’Isle-Adam (1497-1521) sur
les fondations d’un premier bâtiment du 12ème.
Le Palais fait actuellement l’objet d’un projet global de rénovation muséographique.
En attendant la fin des travaux, une sélection représentative des collections
permanentes entraîne le visiteur dans un parcours qui le conduit du guerrier gaulois
de Saint-Maur aux pierres et bois sculptés du Moyen-Âge (avec de précieux éléments
provenant des maisons en bois du vieux Beauvais).
A voir également, les œuvres de l’Ecole française du 16ème siècle, avec une étonnante
Résurrection du Christ (vers 1594) d’Antoine Caron, pour aboutir aux 19ème et 20ème
siècles avec les tableaux de Huet (dont le superbe Retour du grognard), Corot (avec la
version la plus aboutie de la célèbre Vasque de l’Académie de France à Rome), les
puissantes esquisses peintes de Thomas Couture pour sa toile monumentale
l’Enrôlement des volontaires, sans oublier Ingres, Maurice Denis, Vuillard, Vallotton,
Le Sidaner…
Un des thèmes forts du musée est également représenté à travers la remarquable salle
à manger Art-Nouveau de l’artiste liégeois Gustave Serrurier-Bovy, agrémentée des
céramiques de Delaherche.
Ne manquez pas les œuvres des artistes de l’Entre-deux-Guerres.
En raison des travaux, la riche collection de céramiques du Beauvaisis ne peut être
actuellement présentée dans son intégralité au public. Certaines pièces sont
cependant visibles dans le parcours prévu pour les visiteurs.
Le Musée est ouvert tous les jours de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 jusqu’au
30 juin. De 10h à 18 h jusqu’au 30 septembre. Fermeture hebdomadaire le mardi et
certains jours fériés. Entrée gratuite.
Pour en savoir plus sur l’histoire du musée, son programme d’activités et suivre son
actualité venez consulter le site : oise.fr
Vue des tours d’entrée du musée
Vue du Palais Renaissance
Enrichir, restaurer, conserver – 10 ans d’actions en faveur des collections du Musée départemental de l’Oise
20