La rivière en crue

Commentaires

Transcription

La rivière en crue
La rivière en crue
Ses eaux puissantes descendaient en entraînant
des arbres. Elles étaient lourdes et grises ; parfois,
de grands tourbillons se formaient et
engloutissaient une épave arrachée en amont.
Quand elles rencontraient un obstacle, elles le
contournaient. Leur masse énorme, d'un seul
bloc, rabotait la rive. Par places, un courant plus
sauvage arrachait les rochers coincés au milieu du
lit. En aval, divisant le flot, s'élevait une île ...
A sa pointe, venaient s'échouer des troncs d'arbres
que la rivière entraînait.
Henri Bosco, L'enfant et la Rivière, Gallimard
Source : Test, Brochure 4.4, éd. Lorema

Documents pareils