journal n 57 - Fédération des chasseurs des Alpes

Commentaires

Transcription

journal n 57 - Fédération des chasseurs des Alpes
CHASSE
e n pay s d ’ a z u r
N°57
Comptage
DÉNOMBREMENT
DES CHAMOIS
du massif du Pommier
Rive gauche du Haut-Cians
Communes de Beuil et de Pierlas
dégâts de
grands gibiers
saison 2013-2014
b u l l e t i n d ’ i n f o r m at i o n i n t e r n e d e l a f é d é r at i o n d e s c h a s s e u r s d e s a l p e s - m a r i t i m e s
u
s
i
m
a
r
i
t
e
Verrin tilles
aux myr
s
Pourlté6: Mopyeenrsonne
Difficu
: 30 min
réparation
Temps de p
ts
ingrédien
e myrtilles
• 300g d
• 3 oeuf s
ascarpone
• 1 pot de m
à la cuillère le
• 12 biscuits
d’extrait de vanil
• 5 gouttes
sucre
• 120g de
cre glace
• 60g de su
au
• 10 cl d’e
de rhum
• 1 bouchon
ion
Préparat
le
et
rop
• Pour le si er l’eau, 60g de sucre
ff
Faire chau
Ajouter
ant 5 mn.
rhum pend
ncs d’œuf. r 4mn à l’aide d’un
la
b
s
le
t
e
mélange
s jaunes
muer à
• Séparer le re aux jaunes d’œuf, e et la vanille et re
n
c
o
60g de su ajouter le mascarp
is
le sucre
batteur. Pu eur 2 mn.
oucement
d
t
tt
n
a
ra
b
o
u
d
rp
o
e
élange en
l’aid
n inc
en neige e le tout dans l’autre m
s
c
n
la
b
s
le
atement
• Monter
rporer délic
glace. Inco blancs.
s
sirop. de
soulevant le
lère dans le
il
u
c
la
au couche r
à
s
it
s biscu
uis mettre
le
P
le
r
.
e
ve
e
u
ib
in
o
b
rr
n
e
Im
ve
R
•
’oeuf.
d de la
d
n
se
fo
a
u
b
a
à
n
e
u
g
r
En dépose une couche de mélan
uis
p
s,
e
lques
ll
ti
yr
m
poser que
é
.
d
n
t
o
e
ti
s
ra
é
re
p
eu
cette o
dizaine d’h
frigo une
u
a
. ir
re
rv
tt
e
se
M
e
•
ssus avant d
myrtilles de
t.
Bon appéti
CHASSE
N° 57
­­­
e n pay s d ’ a z u r
Mes Chers Amis,
J’ai toujours défendu la chasse et les chasseurs avec
passion en mettant en avant le rôle important qu’ils
jouent dans la gestion des espaces et des espèces.
Mais, il me manquait l’impact économique de
notre activité. Aussi, soutenu par mon Conseil
d’Administration à la Fédération Nationale, j’ai
confié au BIPE, entreprise agréée par le Ministère de
l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, l’étude
sur l’impact économique, social et environnemental
de la filière chasse en France.
Après six mois de travaux, les résultats globaux
prouvent que la chasse française joue un rôle
majeur pour l’équilibre et le développement de nos
territoires ruraux en particulier.
Des références incontestables sont confirmées
par cette étude :
• l’impact économique de la chasse française est de
3.6 milliards d’euros par an
• la chasse apporte 2.1 milliards d’euros par an de
valeur ajoutée à l’économie nationale
• la chasse crée et maintient 25 800 emplois
• la chasse française compte aujourd’hui 1 100 000
pratiquants
• le bénévolat des chasseurs sur les territoires
représente 78 milliards d’heures chaque année
• le bénévolat éco citoyen des chasseurs équivaut à
50 000 emplois temps plein
• chaque chasseur dépense en moyenne 2 162 euros
par an
• pour 70 chasseurs pratiquants, il existe un emploi
Cette étude a également permis de dresser le
portrait des chasseurs du XXIe siècle.
55 % des chasseurs sont des actifs. Près de la moitié
d’entre eux (47 %) ont moins de 55 ans. La chasse
aujourd’hui compte 25 000 femmes pratiquantes.
Au travers des premiers résultats globaux de
cette étude, la chasse française confirme qu’elle
représente une filière dont la vitalité et l’importance
économique demeurent essentielles.
Sa contribution à l’emploi est un maillon fort de
l’équilibre des territoires ruraux. Son apport aux
enjeux du développement est incontournable.
Cette étude a été initiée par la Fédération
Nationale des Chasseurs, en lien avec l’ensemble
du réseau des Fédérations.
Elle a reçu le soutien financier du Ministère
de l’Ecologie, du Développement Durable et
de l’Energie, du Ministère de l’Agriculture, de
l’Agroalimentaire et de la Forêt et celui des
organismes suivants : ONCFS, Interprochasse,
Fondation François SOMMER.
À toutes et tous, je vous souhaite une saison
cynégétique riche en émotions, sachant que vous
continuerez à être très attentifs aux règles de
sécurité mises en place par votre Fédération.
M. Bernard Baudin
Président
e n pay s d ’ a z u r
CHASSE
N°57
Bilan
saison 2014-2015
Bilan des
accidents
étude sociode chasse
economique
De la chasse
en France
la bécasse
S’invite au
festival de
Cannes
bilan
turdidés
dans les
Alpes-Maritimes
Budget
de la
federation
Quelques
chiffres
9
dégâts
de grands
gibiers
22
médailles
Assemblée
Générale 2015
canta perdrix
cnb 06
Responsabilité hommage
civile obligatoire Eugène Balducci
du chasseur
Eric Borello
comptage
chamois
Louvetiers
Conception, réalisation et régie publicitaire : SEA’COM - Impression IAPCA - www.riccobono.fr
Crédits photos : F. Vilain et Fotolia
4
Bilan des accidents de chasse
Saison 2014-2015
Le réseau « Sécurité à la chasse » de l’Office national
de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) publie
chaque année le bilan des accidents de la saison
écoulée (du 1er juin 2014 au 31 mai 2015) après avoir
analysé la nature et les circonstances. Ces informations
permettent d’améliorer la formation des chasseurs à la
sécurité.
Pour la saison 2014/2015, le nombre total d’accidents
s’élève à 122 dont 14 mortels. Il est important de
noter que la tendance à la baisse des accidents
mortels se poursuit cette année encore (16 l’an
dernier).
Les résultats obtenus montrent que le travail
de formation menée au sein des fédérations
départementales des chasseurs, en lien avec la
division du permis de chasser de l’ONCFS, portent
leurs fruits. Pour rappel, lors de l’épreuve de l’examen
du permis de chasser, les questions liées à la sécurité
sont éliminatoires.
L’analyse détaillée des chiffres de la saison 20142015 montre que 86 % des victimes d’accidents
non mortels sont des chasseurs (dont 25 % d’autoaccidents). On ne relève aucun non chasseur parmi
les 14 accidents mortels.
Analyse du gibier tiré au moment de l’accident : la
chasse au grand gibier entre pour 63 % du chiffre total et le petit
gibier pour 37 %.
Si l’on regarde le type d’arme impliquée au moment de l’accident,
on s’aperçoit que l’arme basculante intervient dans 55 % des cas,
le fusil semi-automatique dans 38 % (l’arme blanche 1 %, le fusil à
pompe 1 % et l’arme à verrou 5 %).
De même, l’analyse détaillée des 14 accidents mortels survenus lors
de la dernière saison de chasse permet d’identifier un certain nombre
de points communs à tous :
• Le tir sans identifier
• Le départ intempestif sans gibier
• Le tir en direction de la traque ou sans prise en compte de l’angle
des 30 degrés
• La proportion importante d’armes semi-automatique dans ces
accidents
• Un âge proportionnellement plus élevé que la moyenne des
chasseurs
• Pas de matérialisation de l’angle des 30 degrés
• Une distance à chaque fois inférieure à 80 mètres
• L’implication de la chevrotine pour deux des 14 accidents mortels
Pour rappel : toutes les circonstances évoquées ici figurent dans
la formation à l’examen du permis de chasser.
nible
aux accidents » dispo
n du film « La Chasse
les
tio
ns
lisa
da
réa
FS
a
L
NC
•
l’O
r
pa
s renforcées
ouv.fr et présenté
re
s.g
su
ncf
me
w.o
s
ww
de
site
e :
le
sur
Sécurité à la chass
ns la sécurité,
estions
fédérations
st fortement investi da
s’e
sse
cha
rmis de chasser, les qu
la
de
de
ux
e
nta
nd
Le mo
e lors de l’examen du pe
émas départeme
qu
Sch
fait
s
Le
de
•
res
is
toi
bia
na
le
mi
r
éli
pa
au niveau local
tional avec des relatives à la sécurité soient toutes
nneaux
comme au niveau na
tir surélevés et des pa
gestion cynégétique,
s :
isation des postes de
ple
ral
né
em
Ex
gé
.
La
on
•
ati
ilis
sib
sse
campagnes de sen
t » entièrement
ant de l’action de cha
être visible
urs du « Petit livre ver
consacré inform
est
du gilet orange pour
rt
ge
• La remise aux chasse
po
vra
du
l’ou
ion
ée,
sat
ann
ati
tte
tém
Ce
2.
sys
c la presse
201
La
ave
•
en
n
té,
tio
uri
ica
consacré à la séc
ns de commun
re du gibier.
ctio
itai
d’a
san
t
n
éta
tio
n
lica
bo
ltip
du
lle
mu
tine
sur la sécurité à la chasse
té par • L a
au chasseur comme sen
ur l’édition de posters
formation à la sécuri
po
e
de
qu
es
éti
rné
ég
jou
cyn
s
de
n
• L a multiplicatio
: tant auprès des
en battue).
mentales de chasseurs
(petit gibier et chasse
es
êm
les fédérations départe
x-m
eu
urs
sse
que des cha
responsables de chasse
ASSURANCE CHASSE
PROFITEZ DE TARIFS AVANTAGEUX
Assurances chiens, tarif "spécial meute" et chasse aux sangliers
CABINET BASTOS
Tel. 04 93 87 12 96 - Port. 07 77 73 94 80
11 AVENUE JEAN MEDECIN - 06000 NICE - [email protected] - N° ORIAS 07021651
RéSULTATS DE L’éTUDE
SOCIO-éCONOMIQUE
de la chasse en France
Depuis près de 30 ans, aucune étude sur l’impact économique et social de
la chasse française n’avait été conduite au niveau national.
Aujourd’hui, grâce à votre participation ce défi a été relevé et nous disposons
des chiffres mesurant notre importance au niveau départemental, régional
et national.
Les principaux messages à retenir sur l’impact social
La chasse en France c’est :
• 25 800 emplois équivalent temps plein dont 16 300 emplois équivalent
temps plein directs ; sur la PACA c’est 1869 emplois équivalent temps
plein
•Pour 70 chasseurs pratiquants, il existe un emploi direct à temps plein
La chasse française compte 1 100 000 pratiquants dont 55 % sont des
hommes actifs et 2.2 % sont des femmes. Près de la moitié des pratiquants
à moins de 55 ans.
La chasse se démarque par l’importance
du bénévolat :
•500 000 bénévoles, soit 48 % des
chasseurs
• 78 millions d’heures de bénévolat
• 86 % des chasseurs métropolitains
disposent d’un permis
départemental et environ 8 %
possèdent un permis national.
< Types de
validations
demandées
Les différents modes de chasses :
10
Les différents modes de chasses à tirs :
La fréquence des sorties de chasse
par saison :
Les grands postes de dépenses des chasseurs :
Un chasseur parcourt en moyenne 1 940 Km par saison
pour la pratique de la chasse.
Un chasseur dépense en moyenne 2 162 € par saison.
Dressage &
Debourrage
ARMURERIE GASIGLIA
SPÉCIALISTE DE PÈRE EN FILS DEPUIS 60 ANS
Toutes races de chien sur sangliers
• sorties quotidienne
• pension complète
• gain de temps
Parc d’entrainement
pour jeunes chiens
3 avenue de la République - 06300 Nice
VILLON Julien • 06 62 36 83 38
Bouchanieres 06470 GUILLAUMES
Tél. : 04 93 55 07 02
E-mail : [email protected] - www.armureriegasiglia.fr
Actualités cynégétiques nationales
7
BILAN DES COMPTES
du « Service Général et Service
Dégâts de Grand Gibier »
Budgets prévisionnels 2015/2016
des Services
« Général et Dégâts
de Grand Gibier »
Ils sont construits sur le choix de ne pas augmenter les
cotisations Fédérales « Timbre Petit et Grand Gibier ». Les prix
restent inchangés, soit :
• 76 € pour le timbre cynégétique
• 36 € pour le timbre grand gibier
Les deux budgets sont présentés en équilibre, malgré une
baisse prévue de 3 % des chasseurs, pour un montant de :
Principales charges sur l’exercice 2013/2014
739 391 € pour le Service Général
Et 498 476 € pour le Service Grand Gibier
Charges de personnel
393 066 €
Frais généraux
349 881 €
Cotisations + Subventions
75 319 €
Travaux aménagements territoire
175 850 €
Indemnisations dégâts
87 800 €
La politique de la Fédération des chasseurs d’aider les
Associations de chasse pour des travaux d’aménagements sur
leur territoire est maintenue, pour un montant de 113 800 €.
De plus, afin de poursuivre la mise en place de clôtures de
protection sur des exploitations agricoles, une enveloppe de
54 000 € est prévue, à cet effet.
Principaux Produits de l’exercice 2013/2014
Cotisations (départ. + nation.)
Clôtures protection
34 897 €
SociétéS de chaSSe
Nous aménageons votre territoire
Pistes - Défrichage • Débroussaillement (mécanique ou manuel)
Bûcheronnage • Labours • Ensemencements (semoir combiné)
Cultures préventives • Sursemis (prairie artificielle)
Tracteurs pneus et chenilles
S.a.r.l. GIORDANENGO
04 93 29 87 18 - 06 13 26 62 08
E-mail : [email protected]
8
Actualités cynégétiques locales
705 560 €
Cotis. Grand Gibier (départ. + nation + temp
294 057 €
+ Fonds cynégétique national)
Plan de Chasse
172 314 €
Conseil Général (Alcotra inclus)
92 313 €
Divers produits
163 560 €
La principale cotisation est la vente de timbres cynégétiques
pour un montant de 607 015 €.
Cette cotisation représente 67.5% des recettes du service
général.
Le résultat global des deux entités « Service Général +
Service Dégâts de Grand Gibier » pour 2013/2014 présente un
excédent d’un montant de : 299 460 €
Soit pour le « Service Général » : 115 454 €
Et pour le Service « Dégâts de Grand Gibier » : 184 006 €
D é g at s
grands gibiers
Saison 2013-2014
88 dossiers de dégâts de grands gibiers payés pour l’exercice
2013/2014 pour un montant de 87 800 €
Ces derniers sont répartis de la manière suivante :
• 10 dossiers pour la montagne
• 53 dossiers pour le moyen pays
• 25 dossiers pour le littoral
Pour la montagne 100 % des dossiers concernent
les prairies ou équivalent pour un montant de 10 211 €
Pour le moyen pays sur les 53 dossiers :
• 3 3 dossiers concernent les prairies ou équivalent (62.26 %
des dossiers) pour un montant de 22 192 €
• 1 9 dossiers sur du maraichage (35.85 % des dossiers) pour un
montant de 17 622 €
• 1 dossier sur la vigne (2 % des dossiers) pour un montant
de 3 781 €
Sur le littoral et hors unité de gestion 25 dossiers :
• 1 dossier qui concerne des fleurs (4 % des dossiers) pour un montant de 7 820 €
• 23 dossiers sur du maraichage (92 % des dossiers) pour un montant de 25 025 €
• 1 dossier sur la vigne (4 % des dossiers) pour un montant 1145 €
Sur la zone littorale c’est l’espèce sanglier qui est responsable de 100 % des dégâts
Actualités cynégétiques locales
9
10
Actualités cynégétiques locales
Assemblée Générale 2015 :
Remise des Médailles
Une année de plus s’étant écoulée, c’est avec une grande
joie, que notre Président Fédéral, M. Bernard BAUDIN, a
remis des médailles à des chasseurs, passionnés, au cours de
notre Assemblée Générale, qui s’est déroulée à TOURRETTELEVENS :
• GALLO Jean-Claude, Membre et Trésorier au sein de
l’Association de Chasse de TOURRETTE-LEVENS
• BRES Henri, Membre de l’Association de Chasse de PIERLAS,
chasseur depuis l’âge de 16 ans.
• GIANGRASSO Antoine et SUDJAN Jacques, tous deux
Garde-Chasse particuliers au sein de l’Association de Chasse
de TOURRETTE-LEVENS
Estimateur
• EMERIC Serge, Secrétaire et Chef de Battue au sein de
l’Association de Chasse de ST ETIENNE DE TINEE.
• FULCONIS Jean-Marie, Membre et Chef de battue au sein
de l’Association de chasse de ST ETIENNE DE TINEE
e
t
ec
r
Di
in
us
Nourriture pour chiens
Croquettes du Mercantour 100% Françaises
les 20 kg
25% de protéines
10% de mat. grasse
les 20 kg
les 20 kg
19,40 e*
17,50 e*
Possibilité de Livraison
Les sacs rouges sont toujours disponibles - sur demande - 18e le sac
Jardinerie du pra d’agout
Z.a du Pra d’agout - Saint-Martin-Vésubie
Tél. : 04 93 03 35 00 - Fax : 04 93 03 35 02
RC
él
T
*Prix pour l’achat d’au minimum une palette
ité chasse aux sangl
l
i
b
i
iers
ss
Po
N TR
D’E
NT DE CHIE
AINEME
NC
OU
RA
T
21,50 e*
29% de protéines
14% de mat. grasse
• SANINO Jean-Pierre, Formateur à l’Examen du Permis de
Chasser
N
premium
25% de protéines
12% de mat. grasse
• PIERLAS Raymond, Membre de l’Association de PIERLAS
depuis des années, et chasseur depuis l’âge de 16 ans.
:0
78
6
• DELSERRE Marc, Chasseur et également
Départemental de dégâts de grand gibier
• PELLEGRINO René, Sociétaire depuis 49 ans à BAR SUR
LOUP, et Trésorier depuis l’année 2000
PA
• BRUNET Vincent, Sociétaire toujours dévoué au sein de
l’Association de Chasse de SPERACEDES.
• MAURO Eugène, Membre très actif et dévoué au sein de
l’Association de Chasse de TOURRETTE-LEVENS
4 93
0 5 0 0 51 o u 0
11
6 18 9
134, rue Louis Bréa - 06260 LIEUCHE
Actualités cynégétiques locales
11
Saison
2014/2015
Bilan des
prélèvements
« TURDIDÉS »
dans les
Alpes-Maritimes
12
Actualités cynégétiques locales
Prélèvements par espèce
Bilan
Nous remercions tous les
chasseurs qui, en nous retournant
suffisamment tôt leur « relevé
individuel de sorties », nous
permettent de présenter dès
notre congrès un bilan très proche
du « définitif » dont vous allez
trouver ci-dessous un résumé
(le « bilan détaillé » peut être
consulté sur le site de la FDCAM).
L’an passé, pour les chasseurs
de « grives » la saison 2013/2014
était, pour notre département,
la plus mauvaise enregistrée en
12 années de suivis. Qu’en est-il
après cette année de « pénurie »
dont la cause évoquée a été une
climatologie particulièrement
défavorable à la migration.
La « musicienne » reste l’espèce dominante. Les « litornes » sont absentes mais
les « mauvis » se maintiennent et le « merle noir » confirme son homogénéité
d’une saison à l’autre ainsi qu’ne tendance à l’augmentation de ses effectifs.
Pression de chasse
L’Europe Centrale et l’Europe de
l’Ouest ont connu durant la saison
2014/2015 un automne et début
d’hiver particulièrement doux
mais nos turdidés ont bénéficié,
malgré tout, de deux courtes
conditions climatiques favorables
qui ont le mérite de confirmer que
la faible présence d’une espèce
dans les tableaux de chasse ne
signifiait pas, comme certains ont
pu le penser, que l’espèce était
« en danger ».
C’est en janvier que la pression de chasse est la plus forte (chasse refuge) mais
on voit bien ici qu’elle est conditionnée à la présence des oiseaux. Cependant,
on ne peut exclure que la prolongation de la chasse du sanglier sur le « Littoral »
n’ait eu un impact négatif sur la valeur refuge dans cette zone.
ICP décadaire
La saison laisse apparaître dans la
période migratoire deux bonnes
décades : la 2ème d’octobre et
la 3ème de décembre. On peut
penser que la première est due
à un épisode de froid précoce
en Fenno-Scandinavie et la
deuxième à l’apparition tardive
mais brutale du froid en Europe
Centrale.
Actualités cynégétiques locales
13
Prélèvements décadaires
Ils confortent l’importance des épisodes de froid en amont
de notre département, la 2ème décade d’octobre voit un petit
« pic » assez précoce de mauvis. La survenue du froid en
Enrope Centale nous vaut fin décembre un pic de mauvis et
de litornes (une bien timide acmé pour cette espèce !).
Portrait type du chasseur préleveur
en 2014/2015
Une saison qui globalement apparait comme moins
mauvaise que la précédente !
Prélèvements dans les 3 zones des Alpes-Maritimes en 2014/2015
Comme toujours c’est la zone « Littoral » qui est la plus
concernée par la chasse des turdidés, donc qui prélève le plus.
Pour le Haut Pays qui lui est le moins concerné nous avons un
déficit de données qui rend l’appréhension de la distribution
spatiotemporelle en migration et en hivernage des différentes
espèces moins fiable. Il conviendrait que les chasseurs de cette
zone fassent un effort de « retour de fiches » pour l’améliorer...
Conclusions
Le chasseur préleveur type de la saison 2014/2015 dans les
Alpes-Maritimes a effectué 20 sorties avec une moyenne de
prélèvements par sortie de 3,8 oiseaux et un prélèvement
annuel moyen de 75 oiseaux soit inférieur de 12 oiseaux à
une moyenne interannuelle assez faible !
mardesque,
une saison moins cauche
artement vient de vivre
s, car elle se présente
du moins pour certain
» 2013/2014, notre dép
s et une
Après la saison « noire
s n’étions plus habitué
e de « Noël » auquel nou
sag
pas
it
e.
pet
gèn
un
re,
éro
ob
hét
s
oct
comme trè
e un peu plus étalé en
ns on notera un passag
retient un grand nombre
Au rayon des satisfactio
.
rier
fév
sur l’Europe Centrale
fin
ue
te
atiq
isan
clim
isfa
ur
sat
uce
ice
do
embre.
ratr
la
concentration prémig
peupler le mois de déc
l, la confirmation que
qui autrefois venaient
nous avons, semble-t-i
»
urs
ons
tati
rate
sta
mig
s
con
yen
des
mo
«
Dans le domaine
M
ennent à la catégorie des
le sur le site de la FDCA
ticulier celles qui apparti
rateurs »
e par l’IMPCF, consultab
fait
»
de migratrices et en par
és
SEAU - Pôle relais « Mig
did
US
tur
s
RO
de
G. AU
se sur la migration
thè
Syn
«
la
s
po
pro
bles à
ce
ssa
Voir à
ture des turdidés cha
er la pratique de la cap
prim
sup
à
parlent
nos
visa
ur
rs,
ques peu glorieuses po
nos éternels détracteu
conditions rocamboles
endement déposé par
des
am
des
s
bre
un
:
dan
am
ire
Ch
ale
mo
la
tion
et
mé
r
Na
at
NB – Pou
e par l’Assemblée
à sensibiliser le Sén
pté en première lectur
nions et actions visant
bien
ado
réu
ez
ser
les
été
s
a
tes
Vou
aux
tou
e.
à
glu
uré
A
de
ass
PAC
t
l’aide
nos traditions soi
ment avec la FRC
tion a participé active
» et que la pérennité de
sseurs à aider les
mentaires. Votre Fédéra
scélérat soit « retoqué
ent
em
doit inciter tous les cha
end
a
am
cel
cet
ts,
san
que
po
ur
op
po
e)
nos
tur
de
lec
ité
me
nac
xiè
d’être encore
Députés (en deu
oignent de la pug
ues que ce soit. Merci
des évènements qui tém
quelques formes d’attaq
tion
à
olu
les
l’év
sab
de
po
s
op
rmé
rs
ssie
info
entendu
les domaines, de do
s disposent, dans tous
Fédérations pour qu’elle
ties turdidés ».
sor
de
fournir vos « relevés
plus nombreux à nous
14
Actualités cynégétiques locales
CANNES une
bécasse s’invite
au Festival !
22 mai 2015, le Festival de Cannes vit ses derniers jours, 19h30
devant mon portail mon ami Richard FANTINO (CNB 13558)
particulièrement « pressé » me tend un sac et me demande un
examen approfondi de son contenu : une bécasse trouvée sur
la Croisette !
Il doit s’agir d’une galéjade avec un oiseau sorti pour la
circonstance d’un congélateur… pourtant, dans l’orbite l’œil
est bombé et l’autopsie montre un péritoine et son contenu
d’une fraicheur excluant toute notion de congélation. Cette
bécasse s’avère être un mâle que nous allons, circonstance
oblige, baptiser « Festival »
• « Festival » accuse un poids de 202 g pour une longueur du
corps (avec les rectrices) de 272 mm, la longueur de l’aile est
de 191 mm et la longueur du bec de 66 mm à partir de la
commissure des lèvres.
• « Festival » est un Jc1 et si ses gonades accusent la taille
respectable de 26mm auraient-elles pu aller jusqu’aux 40mm
déjà observés ? La spermatogenèse était-elle présente ?
Nous avons, si cette connaissance présentait de l’intérêt,
conservé dans une solution formolée les dites gonades.
• Constat complémentaire important, l’estomac de « Festival »
était vide sans vestiges de digestions récentes visibles à l’œil
nu.
• Extérieurement « Festival » ne présentait qu’un plumage
« ébouriffé » et les dernières rémiges de l’aile droite coupées
ou arrachées par le redoutable bec du gabian lorsqu’il
cherchait à s’en emparer.
Que nous apprend l’odyssée cannoise de « Festival » !
22 mai 2015 - 05h 30, Y.T, serveur dans une brasserie-bar de la
Offre Spéciale cHaSSe
Protection Électrique • Grillage de protection
*Prix pour l’achat d’une palette minimum
25/10 Everyday
les 20 kg
14,75
e TTC*
Maïs
les 25 kg
9,00
30/14 Performance
les 20 kg
e TTC*
COOPÉRATIVE Agricole DE NICE
17,95
e TTC*
centre Méditerranéen d’agriculture
199, Route de Grenoble
1726, Route de la Grave
Box M.I.N Fleurs - 06200 Nice
06510 CARROS (face aux pompiers)
Tél. : 04 93 83 24 65 - Fax. : 04 93 21 96 93
Tél. : 04 92 08 66 40 - Fax. : 04 92 08 66 49
Croisette, quitte son domicile proche d’un jardinet, dans le
vieux quartier du Prado à Cannes, pour se rendre à son travail.
Son attention est attirée par le combat d’un gabian (goéland)
avec un autre oiseau, son arrivée met en fuite le gabian mais
l’autre protagoniste est immédiatement attaqué par un chat
en embuscade… Monsieur Y.T pressé d’aller ouvrir son bar, en
cette période d’hyperactivité pour les cannois, s’empare de la
victime moribonde, la glisse dans son blouson et file avec son
deux-roues vers la Croisette.
Le récit de l’attaque d’un oiseau par un gabian n’aurait rien
d’original et serait même d’une triste banalité si l’oiseau
recueilli par Monsieur Y.T n’avait été identifié par un client
du bar comme étant une bécasse ! La survie de notre belle
égarée dans cet établissement de la Croisette n’excédera pas
la demi heure mais de relations en connaissances Monsieur Y.T
ayant accepté de faire don du corps, la victime est arrivée en
fin de journée chez moi pour un examen dont vous venez de
lire le compte rendu.
Il serait présomptueux d’émettre une hypothèse sur
l’origine de « Festival » on peut cependant, aux vues du
poids, d’un estomac vide et de l’absence sur le corps de
blessures mortelles, supposer qu’il n’est pas venu après un
long voyage à Cannes pour séduire une des nombreuses
starlettes présente en cette période de l’année, mais qu’il
se soit laissé tomber épuisé dans un jardin, devenant alors
une proie facile pour n’importe quel prédateur susceptible
d’abréger sa lente agonie que l’intervention de son
protecteur n’a pu, hélas, que prolonger.
L’aventure de « Festival » est là pour nous rappeler que
la modestie doit rester, malgré certains progrès, la règle
dans nos connaissances des déplacements de nos chères
et mystérieuses MORDOREES.
Gérard AUROUSSEAU
Président d’honneur du « CNB PACA »
Actualités cynégétiques locales
15
RÉSULTATS
du dénombrement
des chamois
du massif du Pommier
Rive gauche du Haut-Cians /
Communes de Beuil et de Pierlas
Juin 2015
Le 27 juin 2015
se déroulait une opération de dénombrement des chamois
du massif du Pommier, situé en rive gauche
de la haute vallée du Cians, sur les communes de Beuil
et de Pierlas. Il s’agit du sixième comptage réalisé sur ce site,
le premier ayant été effectué en 1992. Depuis le précédent
recensement de 2011, la méthode de comptage utilisée est celle dite
des « point fixes » dont la principale modification supprime les
observateurs mobiles au profit d’observateurs en poste fixe.
Le résultat final de ce dénombrement est de 248 chamois contre
292 lors du précédent de 2011.
16
Actualités cynégétiques locales
chamois
Site de Comptage
D’une superficie de 2514 Ha, le site de comptage est
centré autour des 1099 Ha de la réserve de chasse et de
faune sauvage du Pommier localisée sur la commune de
Pierlas. Il englobe une partie de la commune de Beuil pour
une surface de 235 Ha, ainsi qu’une partie de Pierlas pour
2279 Ha.
Femelles et jeunes dans la Réserve du Pommier
Vallon de Pierlas à l’automne
La Réserve de chasse et de Faune Sauvage du Pommier couvre
1099 Ha. Entièrement située sur la commune de Pierlas, sa
gestion est assurée par la FDC 06.
Méthode de Comptage
Le vallon de Pierlas présente un faciés paysager très différent
des gorges du Cians. Moins abrupt, il n’est cependant pas
dénué de relief et les zones rocheuses sont nombreuses. Le
tiers supérieur du massif, ici partiellement recouvert de neige,
est constitué d’un immense alpage qui constitue, pour partie,
la réserve de chasse et de faune sauvage du Pommier.
Gorges du Cians à l’automne
Observations réalisées depuis des postes fixes (18 postes pour
couvrir 18 secteurs).
Comptage réalisé entre 6h00 et 8h30 du matin.
Report des observations directement sur la photographie du
secteur concerné.
La suppression des observateurs mobiles réduit les risques
de compter plusieurs fois des animaux qui, dérangés, sont
susceptibles de se déplacer sur d’autres secteurs. Le travail sur
photographie facilite la localisation précise des animaux. Les
observations réalisées tôt le matin permettent de profiter de la
période d’activité des animaux.
Les pélites rouges des gorges du Cians. Un habitat de qualité pour
le chamois qui apprécie les zones rocheuses et les reliefs marqués.
Cet ensemble constitue une zone refuge naturelle, renforcée par
la réserve de chasse et de faune sauvage du Pommier.
Les ovins domestiques sont moins présents ici que sur la partie
haute du site.
Actualités cynégétiques locales
17
Exemple d’une photo utilisée pendant la réalisation
du comptage : poste n°3 (gorges du Cians)
Les reliefs marqués facilitent la mise en place des
comptages depuis des points fixes. Il est plus simple
de trouver des postes d’observation en vis-à-vis des
secteurs à dénombrer. La délimitation des secteurs
est également simplifiée lorsqu’il y a des crêtes et des
vallons bien visibles.
Il est bien plus facile de se
repérer sur une photo que sur
une carte. C’est pourquoi chaque
secteur a été photographié
avant le comptage. Ce travail de
préparation demande beaucoup
de temps, à la fois pour se rendre
sur les points d’observation,
mais aussi pour traiter les
photographies. L’image ci-dessus
a nécessité l’assemblage de 9
clichés différents.
Pour comparaison, la carte IGN ci-contre correspond au
secteur détouré sur la photo. La vision plus large du site
et surtout la plus grande précision de la photo permettent
de déterminer rapidement si des observations proches
réalisées par des observateurs différents concernent ou
non les mêmes animaux, ce qui réduit le risque d’erreurs.
Chamois dans les gorges du Cians à l’automne
La proportion de chevreaux par adulte peut varier d’une
année à l’autre. Pour comparer l’évolution des effectifs
d’une population entre deux comptages, on ne devrait
pas tenir compte de cette classe d’âge dont la survie est
fluctuante. La diminution apparente de 15 % de l’effectif,
recensé entre 2011 et 2015, atteint en réalité 19 % si l’on
ne compare que les animaux de plus d’un an.
chasse
à
la
journée
CHASSE à
À la
LA journée
JOURNÉE
chasse
Petits
gibiers
Petit
gibiers
gibiers
Lâchers
dePetit
faisans
et perdreaux
perdreaux
Lâchers de
faisans
et
1journée
6 pièces
= 110e
6 pièces
pièces
110e
110e
1/2 6
journée 3 pièces
= 602
grands
gibiers
grands
GRANDS gibiers
GIBIERS
Sangliers
et
Chevreuils
Sangliers
Sangliers et
et Chevreuils
Chevreuils
toutes
activités
de
loisirs
toutes
TOUTES activités
ACTIVITÉS de
DE loisirs
LOISIRS
Location
de
Terrain
Quads
4x4
Location
de Terrain
- 4x4
Location
de Terrain
- Quads
-- 4x4
location
réplique
Air-Soft
location réplique
réplique Air-Soft
Air-Soft
18
Actualités cynégétiques locales
chamois
Résultats
Cette opération a permis de dénombrer 248 chamois
sur l’ensemble du site de comptage, répartis en 71
observations regroupant de 1 à 23 individus.
Répartition des observations par taille de groupes :
évolution de la population
Bien que cette population soit régulièrement dénombrée
depuis 1992, seuls les résultats des deux derniers recensements
de 2011 et de 2015 peuvent être comparés car réalisés suivant
la même méthode de dénombrement.
Total des chamois comptés :
2011
292
2015
248
En baisse
 -15 %
Détail des observations
ANNÉE
Total chamois
Total hors chevreaux
Total chevreaux
2011
292
227
77,7 %
65
22,3 %
2015
248
184
74,2 %
64
25,8 %
Tendance
-15 %
-19 %
+3,5 %
Le nombre de chamois dénombrés en 2015 est en baisse de 15 % par rapport à l’effectif de 2011.
Cette chute est d’autant plus marquée qu’il a été compté une plus forte proportion de
chevreaux en 2015 qu’en 2011. Le nombre de chevreaux étant tributaire du succès annuel
de la reproduction et par définition fluctuant, seul l’effectif des adultes (individus de
2ème année compris) reflète plus précisément l’évolution d’une population de chamois.
En tenant compte de cette donnée, la diminution de l’effectif chamois est donc
plus proche de 19 %.
remerciements
Nous tenons à remercier l’ensemble des personnes ayant
permis la réalisation de cette opération, les sociétés de
chasse de Beuil et de Pierlas, leurs Présidents et leurs
chasseurs respectifs, les chasseurs extérieurs, le SD 06, le
Parc National du Mercantour pour la participation de ses
agents. Merci à Jean-Louis Cossa qui a eu la gentillesse de
nous ouvrir son établissement à 4h30 du matin !
Actualités cynégétiques locales
19
Les lieutenants de louveterie
Les lieutenants de louveterie sont
nommés par le Préfet et concourent,
sous son contrôle, dans les limites de
leur circonscription, à la régulation et à
la destruction des animaux susceptibles
d’occasionner des dégâts. Ils sont les
conseillers techniques de l’administration
sur les problèmes posés par la gestion
de la faune sauvage. Les chasses
et les battues administratives sont
organisées sous leur contrôle et sous leur
responsabilité technique.
Leurs fonctions sont bénévoles et ils
doivent pouvoir assumer les charges
financières liées à leur fonction, au regard
des moyens matériels à mobiliser.
Le lieutenant de louveterie met ses
connaissances cynégétiques, son
temps et ses moyens à la disposition
de l’administration. Il est assermenté
et a qualité pour constater et réprimer,
dans les limites de sa circonscription, les
infractions à la Police de la chasse.
Il est susceptible d’intervenir d’urgence
sur le terrain lorsque la situation l’exige.
C’est lui qui assure l’organisation et la
responsabilité technique des tirs de nuit
et des battues administratives ordonnés
par le Préfet.
Lorsqu’il est sollicité, le lieutenant
de louveterie doit pouvoir intervenir
rapidement avec efficacité, tact et
rigueur. Il est tenu tout au long de son
mandat et en toutes circonstances au
devoir de réserve.
20
Actualités cynégétiques locales
Dans le département des Alpes-Maritimes 24 louvetiers ont été nomméS par Monsieur le Préfet,
vous retrouverez leurs coordonnées ci-dessous par secteur :
Secteur
Lieutenant
Téléphone
Adresse
1
Gilbert BARBIER
[email protected]
04 93 23 00 57
06 86 31 09 20
Le Wengen AURON
06660 ST ETIENNE DE TINEE
2
Julien VILLON
[email protected]
06 62 36 83 38
Hameau des Bouchanières Les Hivernasses
06470 GUILLAUMES
3
Sebastien LEIBOFF
[email protected]
06 22 97 58 74
151, rue Louis Bréa
06260 LIEUCHE
4
Gilles REPAIRE
[email protected]
06 27 35 49 49
Le pont du FAISSE
06440 PEILLE
5
Thierry DELOOSE
[email protected]
04 93 41 17 20
06 75 06 13 35
24, Route de l’Adret, Le Col d’Eze
06360 EZE VILLAGE
6
Julien RAVASIO
[email protected]
06 71 86 40 71
25, rue de Pellalaire
06500 SAINTE AGNES
7
Serge CAUVIN
04 93 63 41 81
06 08 94 04 15
Le Victoria - 9 av Clair Soleil
06220 GOLFE-JUAN
8
Gilles PARODI
[email protected]
06 30 82 09 27
893, chemin de l’Eurier
06670 CASTAGNIERS
9
Marc DELSERRE
[email protected]
04 93 79 10 07
06 21 51 51 61
507, chemin du Destey
06390 CONTES
10
Yann BALLAND
[email protected]
06 11 83 64 58
126, impasse des Roses
06190 ROQUEBRUNE CAP MARTIN
11
Georges CANTELLI
[email protected]
06 84 02 20 65
04 97 00 04 46
16, sentier de la Pointe
06730 ST ANDRE DE LA ROCHE
12
Jeremy CARLIN
[email protected]
06 89 99 05 66
1380, chemin du Faliconnet bas
06950 FALICON
13
Rosario MANTI
[email protected]
06 86 16 91 89
5, place Albert Ollivier Le Ferion B11
06390 CONTES
14
Jean-Paul BALESTRA
[email protected]
06 09 55 23 88
39,Chemin de la Dragonnière
06520 GRASSE
15
Daniel FERRARI
[email protected]
06 84 21 81 88
« La Muscatello » 1404 route départementale 2209
06510 CARROS
16
Pierre BINAUD
[email protected]
04 93 79 18 55
06 32 65 74 65
18, Place Docteur Olivier
06390 CONTES
17
Jean-Louis EYSSERIC
[email protected]
04 93 85 52 20
06 27 17 22 43
1250, Quartier la Paran
06440 PEILLE
18
Jean-Marie MARIA
[email protected]
04 93 03 30 98
06 07 74 21 82
Villa les Rosiers 10, avenue Kellermann
06450 ST MARTIN VESUBIE
19
Paul PIQUET
[email protected]
04 93 04 71 48
06 03 49 85 40
Villa Clairs Matins 1914, route des Escaillouns
06390 BERRE LES ALPES
20
Albert ALUNO
04 93 34 42 42
06 03 16 86 79
Le Cyrille 7, Avenue du Valbosquet
06600 ANTIBES
21
Jean-Philippe FRERE
[email protected]
06 21 87 21 67
25, chemin de Peï Pellegrin
06650 LE ROURET
22
Jean-Pierre PELLEGRINO
[email protected]
04 93 09 97 42
06 25 33 24 62
114, chemin des Veyans
06530 LE TIGNET
23
Jean-Paul PELLEGRIN
[email protected]
06 25 68 71 71
42, traverse de la Croix du Naouc
06530 CABRIS
24
James CHARIAULT
[email protected]
06 89 69 04 45
06.93.18.05.37
Chemin des Tuarts La Bégude
06340 CANTARON
Actualités cynégétiques locales
21
Canta Perdrix :
Soirée paËlla réussie
La société de chasse canta perdrix a organisé
une soirée « paëlla » sous le chapiteau de la
Trinité le samedi 11 juillet 2015.
C’est dans une ambiance folklorique avec le groupe « Li
Ragas » que la soirée a débuté en présence de Monsieur
Bernard Baudin, Président Fédéral des chasseurs et
Conseiller Départemental, Madame Virginie Escalier,
Adjointe au sport à la Mairie de la Trinité, Madame Celine
Zambon, Adjointe au maire d’Eze et Monsieur Ladislas
Polski, Conseiller Municipal à la mairie de la Trinité.
Plus de 300 convives se sont retrouvés pour savourer
l’excellente Paëlla géante préparée par Pécou.
Photos © Bernard Bonifassi
Un grand merci à tous les participants et aux organisateurs
de cette belle soirée, qui s’est achevée dans une ambiance
conviviale et animée.
à l’année prochaine.
Le Field Trial d’initiation du
« CNB 06 »
Grâce à l’aide de la Mairie et de la Société de Chasse de LEVENS la jeune équipe du « CNB 06 » a pu reprendre
le flambeau et organiser son 13ème Field trial d’initiation sur les pentes du mont Arpasse.
Dans la chaleur et la bonne humeur, de nombreux chiens d’arrêt issus des différentes races ont concouru
sous les ordres de leur propriétaire, offrant ainsi le magnifique spectacle de l’étendue de leur talent.
Messieurs Olivier MASSIERA et Yves VOGLINO, juges du concours ont délivré le
verdict suivant :
• Gagnant du Challenge CNB 06 « Britanniques » : Igloo des neiges d’azur, Pointer Mâle à Monsieur
OLLIER.
• Gagnant du Challenge CNB 06 « Continentaux » : Extra, Braque St Germain à Monsieur BOTTAÏ
• Gagnant du Challenge « OPEN Britanniques » : Folie de la Hêtraie Pourpre, Setter Anglais femmele
à Monsieur CHIARUTINI.
• Gagnant du Challenge « OPEN Continentaux » : Hubert, Epagneul Breton mâle à Monsieur ZEHNDER.
Bravo aux gagnants, merci à tous les participants et à nos sponsors. C’est à la contribution de chacun
que l’on doit la réussite de cet évènement placé sous le signe de la convivialité.
À l’an qué ven, le « CNB 06 ».
22
Actualités cynégétiques locales
o
ll
re
o
B
c
ri
E
A
e
g
a
m
m
o
H
SOCIETE DE CHASSE DE LES FERRES :
Le dormeur du Val nous a quittés
Eric BORELLO s’en est allé subrepticement un dimanche
14 Juin entre chien et loup sur une portion de route reliant
Bouyon à Les Ferres.
Il est retourné à cette terre qu’il aimait tant parcourir avec
ses chiens lors de promenades ou des battues grands
gibiers.
Il était un rabatteur infatigable et expérimenté. Ce cynégète
était de surcroit un joyeux drille aimant les moments de
convivialité.
Quelques 300 personnes lui ont rendu un dernier hommage
au crématorium de Nice
SG
»
i
c
c
u
ld
a
b
e
n
e
g
u
E
«
i
m
Hommage A Notre A
Le 14 Mai 2015, notre ami Eugène BALDUCCI nous quittait
subitement à l’âge de 84 ans.
Eugène était un « bécassier » de renom, qui aimait la
chasse. Homme de terrain, il m’a toujours aidé à gérer
notre société de chasse de Le Broc et ses conseils nous
étaient très précieux.
Après avoir été « mon prof » dans les années 1960, il devint
trésorier de la société de chasse de Le Broc, dans les années
1980, jusqu’au 28 Mars 2015.
Eugène incarnait un de ces enseignants de village qui, le
jeudi, courrait dans les collines derrière une « belle rouge »
ou la « dame au long bec » et puis allait dès potron-minet
tirer quelques grives avant de faire réciter les tables de
multiplications à ses élèves dont beaucoup sont aussi
devenus à son contact des Nemrod passionnés respectueux
tant de l’éthique que de la nature.
Eugène était très apprécié du monde de la chasse.
Le 9 Mai 2015, il assistait comme chaque année à
l’Assemblée Générale de la Fédération des chasseurs des
A.M, au cours de laquelle il a pu encore échanger parmi
nous tous, des avis et idées partagés.
La Ste de chasse de Le Broc, la Fédération des chasseurs
des A.M. et tous ses amis chasseurs présentent leurs
sincères condoléances à toute sa famille.
Salut EUGENE !
JP. Squiri
Actualités cynégétiques locales
23
S.A.R.L.
FANTIN
Diplômé de St Etienne
V E N T E - A C H AT - E C H A N G E
Réparation et distributeurs toutes marques
s
New5
1
Benelli 828 U 20
Lunette Bernard Optic
Arrivage octobre
Prix de lancement
Silver 2649
X
Black 2299 E
Pensez à les réserver
1-6,3 X 24 i ø 30
GARANTIE 10 ANS
40 m de champ à 100 m
fabrication entièrement Française
Réticule novateur
Prix de lancement
890 E
LES dEux rEtiCuLES dE La LunEttE : à gauche
pour les moins de 50 ans, à droite pour leurs ainés
PROMO ouverture -20%
Sur toute la gamme express
CHAPUIS, BLASER
VERNEY-CARRON
- Occasions OR - GARANTIE 1 an ETAT NEUF Carabine semi automatique :
• Carabine semi-automatique Browning cal 300 WMAG, 270 WSM : à partir de 550 E
• Carabine semi-automatique Remington cal 280 Rem “orange Tracker” : 780 E
• Carabine semi-automatique Verney cannon 300 WMAG : 950 E
• Carabine semi-automatique Winchester Modèle Vulkan 300 WMAG : 680 E
Express :
• Express juxtaposé “Pierre ARTISAN” CHAPUIS “mod. CHENONCEAU”
cal 8 x 57 jrs Modèle toute option : 6500 E - neuf 12500 E
• Express superposé “CHAPUIS Armes” cal 9,3 x 74R avec 1/2 Montage : 2500 E
• Express superposé ANTONIO ZOLI avec montage cal 9,3 x 74R : 1200 E
Superposé :
• Superposé Browning B25 CHASSE cal 12/70 : 1200 E
• Superposé Browning B525 CHASSE LUXE : 1550 E état neuf
• Superposé MIROKU MK60 cal 12/70 sporter 71 avec busc réglable : 1100 E
Juxtaposé :
• Juxtaposé BAIKAL cal 12/70 : à partir de 380 E
• Juxtaposé “système PLATINES” cal 12/70 Rivolier St-Etienne : 1200 E
• Juxtaposé “système PLATINES” MerKel cal 12/70 : 3800 E
Lunette Zeiss V8 Battue
1,1-8x30 collier et rail
EN STOCK
Pensez à mettre vos armes à l’abri
COFFre FOrT InFAC
disponible en magasin (livraison gratuite selon secteur)
disponible en magazin
Ouvert de 9h-12h / 15h-19h Fermeture le mercredi
34 av. des Pugets (vieux village) - St-Laurent-du-Var - Tél. : 04 93 31 60 51
Sociétés
de chasse,
Amis chasseurs
Tous vos articles, recettes de cuisine ou autres,
sont à envoyer à l’adresse suivante :
N’oubliez pas de vous
inscrire à la newsletter
sur notre Site internet :
[email protected]
www.fdc06.fr
Le prochain numéro de votre journal doit sortir
dans le courant du mois de décembre 2015.
Nous recevrons les articles et photos jusqu’à
mi-novembre maximum, les articles arrivés après
cette date ne seront plus pris en compte.
Ainsi vous pourrez être rapidement
prévenu de tout changement
de réglementation survenu pendant
la saison de chasse
Vous souhaitez faire paraître votre publicité dans la revue OFFICIELLE
de la Fédération des Chasseurs des Alpes-Maritimes,
Contactez la régie publicitaire :
Michele Adriano - 07 89 01 18 45 - [email protected]

Documents pareils

La Chasse dans l`Hérault Des hauts cantons à la mer,

La Chasse dans l`Hérault Des hauts cantons à la mer, chasseurs de petit gibier. D’où la décision prise par la fédération et inscrite dans le marbre du Schéma Départemental de Gestion Cynégétique 2013-2019, d’obliger les chasseurs de petit gibier à po...

Plus en détail