Chez vous, Le p`tit vég`

Commentaires

Transcription

Chez vous, Le p`tit vég`
Le p’tit vég’
Chez vous,
tout frais, tout bio !
N° 23 – 15 mars 2008
INFOS
« Premier cuisinier végétarien
d'Europe « étoilé » par le guide
Michelin, le Tessinois Pietro
Leemann a reçu sa première distinction en 1996. Depuis, son établissement niché au cœur de Milan est
l'une des meilleures tables de cuisine
naturelle au
monde. [...]
Après
un
séjour
de
deux ans en
Chine et au
Japon, et une immersion totale dans
la culture locale, Pietro Leemann
revient sur le Vieux Continent. [...]
Dès lors, un choix s'imposait : « ou je
bifurquais vers une autre voie, en
rentrant dans les ordres par exemple,
confie sans ironie ce chrétien pratiquant, ou j'ouvrais mon propre
établissement pour y mettre en œuvre
une cuisine en cohérence avec ma
philosophie et respectueuse des dons
de la nature ». [...] Un choix éthique
et spirituel : Si la carte du « Joia »
propose quelques rares mets à base
de viande et de poisson, le grand chef
a quant à lui définitivement tourné le
dos à la chair animale, œufs compris.
Au point que ce sont ses collaborateurs qui se chargent d'apprêter ces
ingrédients. Plus le temps passe et
plus le besoin de vivre rigoureusement selon les préceptes végétariens
se fait sentir. « Aujourd'hui, me
trouver aux côtés de quelqu'un qui
mord dans une cuisse de poulet ou
déguste un morceau de viande, me
met très mal à l'aise. C'est une
question d'éthique et de philosophie », confie Pietro Leemann.
Source : Swiss-Info, 03/03/08
RENDEZ-VOUS
À l'occasion de la Journée
Sans Viande, un repas est organisé
au restaurant Saveurs Végét'Halles,
41 rue des Bourbonnais, 75001
Paris, jeudi 20 mars à partir de 20 h.
Emmanuel : http://info.restovege.fr
Conférence-débat
le
mercredi 2 avril sur le thème
« Abolir
l'expérimentation
animale ». Entrée gratuite. À 19 h à
l’Espace des Générations, 16 rue
Charles le Téméraire à St-Apollinaire
(21). Organisé par le Collectif de
Libération Animale de Dijon.
ANNONCES
Je vais me marier dans un petit
village du sud-ouest de l'Ardèche
(près des Vans) début juillet et je
recherche désespérément un traiteur
végétarien. Merci de votre aide !
Nadège : [email protected]
Dans la campagne de Chinon,
près des châteaux de la Loire, louons
gîte pour 4 personnes dans maison
ancienne située face à notre habitation, au milieu d’un verger de
pommiers. 6 000 m² de terrain à
votre disposition et possibilité d’utiliser la piscine. Nous sommes situés à
6 et 8 km de deux gares SNCF (je
peux venir vous chercher en voiture).
Nombreuses balades à faire à partir
d’ici, en vélo, à pied ou en voiture
(châteaux de la Loire, villages, cours
d’eau à suivre…). Pour la première
année de mise en location, nous
souhaitons accueillir des personnes
ayant des centres d’intérêt proches
des nôtres (végétarisme, écologie,
convivialité, nature…). Nicolas
(modérateur des Forums AVF) :
02.47.58.07.81 / [email protected]
LIVRE
Nous sommes ce que nous
mangeons
de Jane Goodall (Actes sud), traduit
de l'américain par Philippe Abry, coécrit avec G. Macavoy et G. Hudson
Pourquoi s'intéresse-t-elle aujourd'hui à la nourriture ? Toujours à
cause des animaux. D'entrée d'entretien, sa colère gronde. « Quand des
gens me disent qu'ils sont révoltés
par les traitements que nous
infligeons aux animaux, cela me met
en rage. Que font-ils pour les empêcher ? Quels animaux mangent-ils
tous les jours ? Aident-ils les populations défavorisées qui tuent les
espèces menacées pour se nourrir ? »
Jane Goodall est une vieille dame
indignée. Il y a de la suffragette
britannique, de l'anarchiste activiste
derrière ce sourire lumineux. En
arrivant à l'École nationale de
chimie, elle courait dans l'escalier.
« Je fais un peu de gymnastique. Je
suis végétarienne, regardez comme
je suis en forme. Nous pouvons
tout à fait nous passer de viande,
vous savez ! » Dans son livre, Jane
Goodall dénonce notre « boulimie »
occidentale de
viande.
[…]
Les
chiffres
qu'ils
citent
effraient.
1,2 milliard de
bœufs, vaches,
veaux
et
moutons
destinés
à
l'abattage
vivent
sur
terre : 100 000 bovins sont abattus
par jour aux États-Unis, 3 000 000
par an en France. Ce véritable
continent d'animaux de boucherie, et
la monoculture céréalière qui
l'accompagne, occupent 25 % des
terres cultivées planétaires. Un tiers
des céréales mondiales nourrit le
bétail que dévorent un demi-milliard
d'Occidentaux trop gras. « Dès que
nous ne considérons plus les humains
comme tels, nous les traitons, dit-on,
comme des animaux. Or, traiter
sans aucune compassion les
animaux, les considérer comme des
objets industriels et plus comme des
espèces souffrantes, est déjà une
cruauté indéfendable. » Source :
http://www.lemonde.fr/le-monde2/article/2008/02/29/jane-goodallchaque-bouchee-change-lemonde_1016557_1004868.html
SITE
http://www.escarboucle.com/
Produits et vaisselle certifiés
100 % compostables
Produits écologiques et
biodégradables !
Association Végétarienne de France - www.vegetarisme.fr – [email protected]

Documents pareils