Résultats employeurs hiver

Commentaires

Transcription

Résultats employeurs hiver
ENQUETE EMPLOIS SAISONNIERS
TOURISTIQUES 2015/2016
Résultats employeurs hiver
Crédit photo : V. Dunez
cantal-destination.com
1
Rappel méthodologique
Nombres d'employeurs interrogés : 348
Zone d’enquête : treize communes (Albepierre, Celles, Cézens, Chastel sur Murat, La Chapelle d’Alagnon,
Laveissière, Murat, Neussargues, Paulhac, St Jacques des Blats, Thiézac, Vic Sur Cère, Virargues)
Questionnaire : 12 réponses fermées et 3 réponses ouvertes, envoi et relances en décembre 2015
Logiciel d’enquête et d’analyse : Sphinx IQ2
115 répondants : 40 en ligne, 75 par téléphone
Taux de retour global : 33 %
Taux de retour hors locatif : 88 %
Taux de remplissage du questionnaire : 64 %
cantal-destination.com
2
L’activité des répondants
cantal-destination.com
3
Le recrutement
Le recrutement de saisonniers passe par
des réseaux privés : le bouche à oreille et
la réembauche des précédents salariés.
Le turn-over reste très faible et la
fidélisation des saisonniers est élevée.
80 % des employeurs embauchent des
saisonniers locaux, résidants dans les
communes limitrophes à l’entreprise.
cantal-destination.com
4
Le recrutement
La moitié des employeurs ont des
difficultés
de
recrutement
directement liées à leur secteur
d’activité : essentiellement des
hébergeurs touristiques et des
restaurateurs.
cantal-destination.com
5
Le recrutement
Une question ouverte permettait de préciser les difficultés, ou pas, de recrutement des
saisonniers.
Pour certains, l’embauche est facilité principalement par les relations, leur réseau et les
nombreuses demandes en candidatures libres de jeunes (notamment étudiants). Ceci est
particulièrement le cas chez les commerçants, dont les postes de saisonniers demandent
moins de qualification.
Ceux qui éprouvent des difficultés évoquent plusieurs raisons :
- des propositions d’emplois souvent trop précaires et des postes exigeants (50 % des
réponses) ;
- des saisonniers qui préfèrent travailler « au black » et boudent les offres officielles et
déclarées (25 %) ;
- le manque d’expérience et de formations des postulants pour les postes proposés (20 %) ;
- les difficultés de logement (5 %).
cantal-destination.com
6
Les contrats
La moitié des contrats proposés sont des CDD, l’autre moitié en contrats saisonniers. Il
existe très peu de contrats de groupement d’employeurs.
La durée des contrats particulièrement longue (85 % de 3 mois et plus) marque une
activité saisonnière durable et peut offrir un complément d’activité certain à un contrat
saisonnier estival.
cantal-destination.com
7
L’emploi
Les entreprises répondantes sont de taille modeste, en
moyenne 2 ETP. 48 % n’ont pas de salariés.
31 % des enquêtés ne recrutent pas de saisonniers en
hiver. C’est particulièrement le cas pour les commerçants
alimentaires qui gèrent la suractivité en interne.
Au total, 168 postes de saisonniers hiver ont été recensés
sur 30 entreprises, pour la saison hivernale 2014/2015.
La SAEM du Lioran emploie, à elle seule, plus d’un tiers
des saisonniers de ce secteur géographique.
cantal-destination.com
8
L’emploi
Conformément aux secteurs d’activités des
entreprises répondantes (hors SAEM), les
emplois de service en salle sont les plus
nombreux : près de 80 % des salariés saisonniers
(en partie ou en totalité). Viennent ensuite les
postes en cuisine, de vente, d’accueil,
d’administration et d’entretien.
cantal-destination.com
9
Les conditions de travail
Comme dans toutes le stations de sports d’hiver en France,
peu d’employeurs mettent à disposition un logement.
Par contre, 80 % des employeurs qui le proposent, le
mettent à disposition sans contrepartie, comme un avantage
en nature.
cantal-destination.com
10
Facilitateurs et pérennisation
des emplois
Deux questions ouvertes permettaient aux employeurs de proposer des pistes
d’amélioration des recrutements mais aussi pour pérenniser les emplois saisonniers.
Les facilitateurs d’embauche :
- Assouplir les contrats de travail et les formalités d’embauche (40 %).
- Créer des réseaux pour que les employeurs se connaissent mieux, faciliter les
rencontres entre employeurs et demandeurs d’emplois saisonniers (40 %).
- Créer des centres d’hébergements sur la station, financièrement abordables par les
salariés (20 %).
- Renforcer les contrôles de travail au noir (10 %).
- Inciter davantage les demandeurs d’emplois à accepter ce type de postes.
cantal-destination.com
11
Facilitateurs et pérennisation
des emplois
Les pistes pour pérenniser les emplois saisonniers :
- Développer davantage le tourisme dans le département, notamment en hors
saison (37 %).
- Créer des groupements d’employeurs sur une base de multi-activités (21 %).
- Améliorer les conditions d’accueil de saisonniers en toutes saisons (16%).
- Assouplir les contrats et la réglementation du travail (16 %).
- Proposer des formations aux saisonniers pour occuper des postes sur différents
secteurs d’activités (10 %).
cantal-destination.com
12

Documents pareils

communique de presse - Cantal Destination Espace Pro / Presse

communique de presse - Cantal Destination Espace Pro / Presse touristique saisonnier, été comme hiver, et proposer des perspectives et des actions pour la pérennisation de ces emplois. En effet, la part de l’emploi touristique salarié est une donnée essentiel...

Plus en détail