Les Juifs qui ne le sont pas

Commentaires

Transcription

Les Juifs qui ne le sont pas
Les Juifs qui ne le sont pas
Les Rockefeller, Juifs ou WASP ?
Dans une conversation sur la conjoncture actuelle ou sur un
problème de société, si quelqu’un vous sort, comme un cheveu
sur la soupe, le nom de Rockefeller : vous pouvez être sûr que
dans les trois minutes qui suivent, il va évoquer le
mondialisme, la « finance » (haute, ou mondiale, ou
internationale), le cercle Bilderberg, la Trilatérale ou les
Illuminati. Ou encore, les chemtrails ou le Mossad.
Même si votre interlocuteur se garde bien d’employer le mot
juif, vous avez affaire, de façon quasiment certaine, à
quelqu’un qui voit un complot derrière le communisme et le
capitalisme, derrière les crises économiques et derrière le 11
septembre, derrière la baisse de son pouvoir d’achat. Peutêtre que oui ou peut-être que non.
Rockefeller sans terre ?
Mais pourquoi Rockefeller ? Eh bien, puisque les Juifs sont
riches, c’est bien connu, alors les riches sont juifs ; et les
Rockefeller, étant très riches, sont sûrement très juifs !
En fait les Rockefeller sont des
Huguenots, originaires de France et
émigrés pour cause de persécutions.
Wikipedia, sur John Davison Rockefeller : « Baptiste, sa mère
lui apprend très jeune que le devoir de tout chrétien est de
donner la dîme au Seigneur. » Il était aussi avancé, à un
moment donné, que sa grand-mère aurait été d’origine française
et « portait le nom de Roquefeuille ».
Et plus tard, dans sa vie d’adulte, « Il est un fidèle de la
congrégation baptiste d’Erie Street. La piété est une ligne
directrice tout au long de sa vie, et Rockefeller voyait
volontiers dans son succès un signe d’élection : « L’argent me
vient de Dieu ». Il se sent justifié par la maxime de John
Wesley [prêtre et théologien anglican] « Faites de votre
mieux, épargnez ce que vous pouvez épargner, donnez tout ce
que vous pouvez donner. » »
On pourrait l’exprimer dans un meilleur français, mais c’est
clair. Le fondateur de la dynastie Rockefeller n’était pas
plus juif que Smith et Wesson… je veux dire, Smyth et Wesley.
L’épouse de John Davison Rockefeller Senior s’appelait Laura
Spelman, un nom que certains obsédés rapprochent de Spielmann
et de ses variantes, mais elle n’était absolument pas Juive.
Son père, Harvey Spelman, descendait d’une famille de
protestants puritains, et sa mère, Lucy Henry, était également
chrétienne.
John Davison Rockefeller Junior était le cinquième enfant et
le seul fils de John Davison Rockefeller. Il épousa Abby
Greene Aldrich, la fille du sénateur Nelson Wilmarth Aldrich.
Rien de juif là non plus. David Rockefeller est l’un de leurs
six enfants, et le père de David Rockefeller Junior.
John Davison, fils de John Davison… David, fils de David… Aije besoin d’ajouter qu’un fils portant le même prénom que son
père, cela n’existe tout simplement pas chez les Juifs ?
Ceci dit, David Rockefeller et sa famille font partie du
premier cercle, les 8 familles qui dirigent le monde et
veulent un gouvernement mondial totalitaire à leur profit
exclusif. C’est avéré et les preuves pullulent, y compris
venant de sa propre bouche. Ils ont fait leur fortune avec le
pétrole, leur homme de main est Henry Kissinger, et David a
inventé le club Trilatérale afin de dominer le monde. Pas un
gentil coco !
Bon ! Cet article ne vise nullement à défendre les Juifs. On
ne peut qu’être violemment critique de certaines choses, dont
certaines confinent aux crimes de masse, comme en Palestine.
Le sionisme est une idéologie à combattre, tout comme il ne
faut pas admettre les thèses tordues des antisémites.
Ce site-ci, algarath.com ne roule aucunement pour les Juifs,
pas plus qu’il ne s’autorise à les ostraciser, et ici on n’est
pas des Juifs. C’est un fait que la finance mondiale est à
grande majorité juive, que ses croyances sont juives (Shemitah
/ Julbiée) mais ce sont eux, les financiers banksters qu’il
faut combattre, pas la communauté dont ils proviennent. Ne pas
faire l’erreur de se livrer à ce qu’on appelle en bon français
une fausse récurrence.
Les lecteurs et commentateurs ici, comme ses auteurs, sont des
gens équilibrés, sages, modérés et justes, non sujets à des
haines incontrôlées. Il y a des tas de sites qui laissent les
gens se défouler contre les Arabes, les Musulmans, les Juifs,
ou que sais-je encore. Ce n’est pas ici.
Désolé si cette précision nette, claire, et sans ambiguïté,
éloigne certains lecteurs de ce site qui n’y retrouveront pas
un partage complaisant de leur obsession, mais je pense que la
vérité que nous cherchons tous n’est pas dans la haine d’une
communauté, quelle qu’elle soit. Elle se trouve dans la
recherche des causes qui nous tiennent esclaves et surtout de
la finance mondiale et de son élite.
Algarath

Documents pareils