Détails sur l`Activité Ciment de Lafarge (rapport annuel 2014)

Commentaires

Transcription

Détails sur l`Activité Ciment de Lafarge (rapport annuel 2014)
1
PRÉSENTATION DU GROUPE
1.3 Panorama des activités
UN
LEADER
MONDIAL
CIMENT
(au 31 décembre 2014)
8 545
chiffre d’affaires
millions d’euros
37 000
collaborateurs
(27 000 hors
coentreprises)
Carrière
1
Extraction de la matière
2
Concasseur
3
Broyeur
4
55
pays
Préchauffage
149
Four rotatif 5
Refroidisseur
Stockage
clinker
7
Péniche
Ajouts
6 Broyeur
Silos
de stockage
34
•
Lafarge - Document de Référence 2014
Wagon
Camion
sites de production
PRÉSENTATION DU GROUPE
1.3 Panorama des activités
1.3.1 CIMENT
La production de ciment est, historiquement, le cœur de métier de
Lafarge. Le ciment est le plus utilisé des liants hydrauliques. Il
entre dans la composition du béton, auquel il confère notamment
sa résistance. C’est un matériau de construction de haute qualité,
économique, et utilisé dans les projets de construction du monde
entier.
Sur la base d’analyses internes et externes, et en prenant en compte
ses ventes annuelles, sa capacité de production, ses implantations
géographiques, son niveau technologique et la qualité des services,
Lafarge s’affirme comme un leader mondial sur les marchés du ciment.
a) Profil
Le coût de production du ciment (avant frais de distribution et frais
généraux) se répartit en moyenne comme suit : environ 30 % pour
l’énergie, 32 % pour les matières premières et consommables, 26 %
pour la main-d’œuvre, l’entretien et les autres coûts de production et
12 % pour les amortissements.
1
Voir le paragraphe “Clients, produits et services” en page 36.
c) L’industrie du ciment
L’industrie cimentière est fortement capitalistique : la construction
d’une nouvelle ligne de production représente un investissement
supérieur à deux années de ventes à pleine capacité. De ce fait,
l’industrie cimentière a connu à partir des années 1970 un mouvement
de concentration qui s’étend à tous les marchés.
Fin 2014, Lafarge comptait, réparties dans 55 pays, 112 usines de
ciment, 37 stations de broyage, avec une capacité totale annuelle de
production de 215 millions de tonnes (total des capacités des sociétés
consolidées par Lafarge, dont 165 millions de tonnes après déduction
des capacités opérées dans le cadre des coentreprises). Les ventes
consolidées au cours de l’année 2014 ont atteint 116,4 millions de
tonnes (à comparer avec 114,4 millions de tonnes en 2013, retraitées
du nouveau standard IFRS 11 applicable au 1er janvier 2014 sur les
accords de coentreprises).
Aujourd’hui, on compte de nombreuses sociétés cimentières
internationales dont les principales, outre Lafarge, sont Holcim
(Suisse), HeidelbergCement (Allemagne), Italcementi (Italie), Buzzi
Unicem (Italie), Cemex (Mexique), Taiheiyo (Japon), Camargo Corrêa
et Votorantim (Brésil), et de nombreux groupes internationaux moins
importants. Les principaux cimentiers internationaux ont, pour la
plupart, engagé des plans de réduction des coûts et misent sur la
croissance interne. Il existe également, à côté des multinationales, des
producteurs nationaux et régionaux bien implantés.
b) Procédé de fabrication
En 2014, le paysage concurrentiel continue d’être marqué par la
montée en puissance de certains acteurs locaux basés dans des pays
émergents. Les géants chinois CNBM et ANHUI CONCH n’ont pas de
présence hors de Chine.
Les matières premières nécessaires à la production de ciment sont le
carbonate de calcium, la silice, l’alumine et le minerai de fer. Elles sont,
pour l’essentiel, tirées de la roche calcaire, de la craie, de la marne, du
schiste argileux et de l’argile.
Ces matières premières sont concassées, puis broyées et mélangées
dans des proportions adéquates. Le mélange est ensuite introduit
dans un four rotatif et chauffé à une température d’environ 1 500 °C
pour obtenir du clinker. Broyé avec du gypse, celui-ci permet d’obtenir
le ciment.
Il est également possible de substituer à certaines matières premières –
ou d’ajouter en fin du processus de fabrication – d’autres composants :
calcaire, laitier broyé (sous-produit de la fabrication de l’acier), cendres
volantes (provenant de la combustion du charbon dans les centrales
thermiques) ou pouzzolane (scories volcaniques). Cette technique
permet notamment de réduire la facture énergétique et les émissions
de CO2 et d’élargir la gamme de produits.
Voir Section 1.2.3.b) (La performance, pour être toujours plus
compétitif) pour plus d’informations sur la baisse du coût de l’énergie
et la poursuite de l’amélioration du ratio ciment/clinker.
d) Les marchés
Les marchés émergents (Europe centrale et de l’Est, Asie, MoyenOrient et Afrique, Amérique latine) représentent aujourd’hui 90 %
du marché mondial, l’Amérique du Nord et l’Europe occidentale se
partageant les 10 % restants. Lafarge est présent de façon significative
sur chacun de ces marchés, en concurrence vigoureuse avec d’autres
sociétés cimentières internationales et locales.
La consommation mondiale de ciment s’est fortement développée
durant les vingt dernières années, à un rythme moyen supérieur à
5 % par an. Malgré la situation économique et financière, la demande
mondiale de ciment a crû de près de 3 % en 2014, soutenue par le
dynamisme des marchés de nombreux pays émergents, en particulier
la Chine et l’Afrique subsaharienne et une reprise progressive aux ÉtatsUnis. Les perspectives à moyen et long termes demeurent favorables,
notamment dans les marchés émergents, où la démographie,
l’urbanisation et la croissance économique renforcent les besoins en
logement et en infrastructures.
ÉVOLUTION DU MARCHÉ MONDIAL DU CIMENT
4 060
3 960
Millions de tonnes
3 710
3 540
5% / an
3 290
2 980
2 740 2 800
2 500
2 300
2 100
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
1 900
2003
1 800
2002
1 700
2001
2000
1999
1 620
1 495 1 570
1998
1997
1996
1995
1994
1 300 1 350
1 420 1 470
Analyse Lafarge
Lafarge - Document de Référence 2014
•
35
1
PRÉSENTATION DU GROUPE
1.3 Panorama des activités
e) Localisation de nos cimenteries
et de nos marchés
Le coût du transport terrestre du ciment est élevé. La zone desservie
économiquement par la plupart des cimenteries, pour les types de
ciment les plus courants, ne dépasse pas 300 kilomètres (1). Le ciment
peut toutefois être expédié à plus faible coût sur de grandes distances
par bateau. Le lieu d’implantation d’une cimenterie et le coût du
transport du ciment qu’elle produit ont une grande incidence sur la
position compétitive. Lafarge a pour principe d’exploiter les cimenteries
situées au plus près de ses clients.
f) Clients, produits et services
Lafarge produit une large gamme de ciments et de liants hydrauliques,
allant des ciments Portland et ciments à maçonner classiques
jusqu’aux produits adaptés à différents types d’environnements,
exposition à l’eau de mer, aux sulfates et autres conditions naturelles
hostiles au béton, pour lesquels les ciments riches en laitier ou en
pouzzolane offrent une meilleure résistance, par exemple , ou conçus
pour des applications spécifiques , ciment blanc, ciments pour puits
de forage, liants de revêtement routier, et autres.
Ils sont destinés à tous les secteurs du marché de la construction et
des travaux publics : entreprises de BTP, industriels (fabricants de
béton prêt à l’emploi et de produits préfabriqués) et grand public, par
l’intermédiaire des détaillants.
Sont associés à ces produits des services complémentaires, tels que
l’assistance technique, la logistique des commandes et des livraisons,
la documentation, les démonstrations et les formations liées aux
caractéristiques et à la bonne utilisation des ciments.
La qualité des produits et sa régularité, la fiabilité des conditions
de livraison et les services associés constituent des éléments
concurrentiels importants, qui font l’objet de tous les soins de Lafarge
auprès de ses clients.
g) Segmentation géographique
Lafarge produit et commercialise du ciment dans les régions et pays
indiqués dans les tableaux des pages suivantes.
Le pourcentage de contribution de chaque région aux ventes de ciment
en euros pour 2014 est indiqué ci-après. Sont également indiqués le
nombre d’établissements exploités, la capacité de production et la part
de marché approximative dans chaque pays, au cours de l’exercice
clos le 31 décembre 2014.
CHIFFRE D’AFFAIRES 2014
6 1
2
5
CHIFFRE D’AFFAIRES
2014
4
3
1. Europe occidentale
2. Amérique du Nord
3. Europe centrale et de l'Est
4. Moyen-Orient et Afrique
5. Amérique latine
6. Asie
(1) G4-DMA : transport.
36
•
Lafarge - Document de Référence 2014
13 %
14 %
9%
36 %
6%
22 %
Dans cette Section, les capacités de production indiquées
correspondent à la prise en compte à 100 % des installations de
production des sociétés contrôlées par Lafarge et les coentreprises
dans les pays indiqués indépendamment du pourcentage de contrôle.
Les volumes vendus sont présentés par origine et calculés avant
élimination des ventes intra-groupe.
Les parts de marché approximatives ont été calculées par pays sur la
base des informations contenues dans le rapport “Industrial Building
Materials Sector” publié par Jefferies en juin 2014 (“rapport Jefferies”)
et d’estimations internes.
PRÉSENTATION DU GROUPE
1.3 Panorama des activités
EUROPE OCCIDENTALE (13 % DU CHIFFRE D'AFFAIRES DE L’ACTIVITÉ CIMENT EN 2014)
1
NOMBRE D’USINES
Pays
Cimenteries
Capacité de production
de ciment
Stations de broyage
(millions de tonnes)
Part de marché
approximative
(%)
France (1)
9
6
10,6
34
Grèce
2
-
6,8
50
Espagne
3
1
6,0
10
Royaume-Uni (1)
5
-
4,6
40
Allemagne (1)
2
1
3,7
10
Antilles
-
2
0,7
100
21
10
32,4
TOTAL EUROPE OCCIDENTALE
(1) Voir la Section 1.2.7 pour plus d’informations sur les cessions prévues dans le cadre du projet de fusion.
Lafarge a cédé sa station de broyage située en Guyane française en 2014.
Au Royaume-Uni Lafarge opère à travers une coentreprise détenue à 50/50 par Lafarge et Anglo American.
AMÉRIQUE DU NORD (14 % DU CHIFFRE D'AFFAIRES DE L’ACTIVITÉ CIMENT EN 2014)
NOMBRE D’USINES
Pays
États-Unis
Canada
TOTAL AMÉRIQUE DU NORD
Cimenteries
Capacité de production
de ciment
Stations de broyage
(millions de tonnes)
6
3
6
12
Part de marché
approximative
(%)
10,7
21 (1)
2
5,8
33
5
16,5
(1) Sur les marchés du Groupe.
EUROPE CENTRALE ET DE L’EST (9 % DU CHIFFRE D'AFFAIRES DE L’ACTIVITÉ CIMENT EN 2014)
NOMBRE D’USINES
Pays
Cimenteries
Capacité de production
de ciment
Stations de broyage
(millions de tonnes)
Part de marché
approximative
(%)
Pologne
3
-
5,7
20
Roumanie (1)
2
1
4,9
31
Russie
2
-
3,7
7
Autriche
2
-
2,0
32
Serbie
1
-
2,0
45
Moldavie
1
-
1,4
62
République tchèque
1
-
1,2
9
Hongrie
1
-
1,0
20
Slovénie
1
-
0,6
38
14
1
22,5
TOTAL EUROPE CENTRALE
ET DE L’EST
(1) Voir la Section 1.2.7 pour plus d’informations sur les cessions prévues dans le cadre du projet de fusion.
En Russie, sur le marché de Moscou, Lafarge a inauguré une usine intégrée voie sèche d’une capacité de 2 millions de tonnes au deuxième
trimestre 2014 et a cédé au quatrième trimestre une usine voie humide dans la région de l’Oural.
Lafarge - Document de Référence 2014
•
37
1
PRÉSENTATION DU GROUPE
1.3 Panorama des activités
MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE (36 % DU CHIFFRE D'AFFAIRES DE L’ACTIVITÉ CIMENT EN 2014)
NOMBRE D’USINES
Pays
Cimenteries
Capacité de production
de ciment
Stations de broyage
(millions de tonnes)
Part de marché
approximative
(%)
Égypte
1
-
10,0
15
Algérie
2
-
9,4
36
Maroc
3
1
6,8
43
Irak
3
-
5,8
24
Nigéria
3
-
5,7
32
Jordanie
2
-
4,8
33
Afrique du Sud
1
2
3,6
17
Émirats arabes unis
1
-
3,0
6
Syrie
1
-
2,6
23
Kenya
1
1
2,0
48
Cameroun
1
1
1,7
92
Zambie
2
-
1,3
75
Ouganda
1
-
0,8
62
Bénin
1
-
0,7
37
Zimbabwe
1
-
0,5
38
Tanzanie
1
-
0,3
22
Malawi
-
1
0,2
76
25
6
59,2
TOTAL MOYEN-ORIENT
ET AFRIQUE
Lafarge développe ses activités cimentières au sein de coentreprises au Maroc (50 %), aux Émirats arabes unis (50 %) et au Bénin (50 %).
Lafarge détient en outre des participations dans des sociétés mises en équivalences, notamment :
Z au Nigéria : 35 % de Unicem (capacité de 2,5 millions de tonnes) ;
Z en Arabie Saoudite : 25 % de Al Safwa Cement (capacité de 2 millions de tonnes).
AMÉRIQUE LATINE (6 % DU CHIFFRE D'AFFAIRES DE L’ACTIVITÉ CIMENT EN 2014)
NOMBRE D’USINES
Pays
Cimenteries
Capacité de production
de ciment
Stations de broyage
(millions de tonnes)
Brésil (1)
5
3
7,1
TOTAL AMÉRIQUE LATINE
5
3
7,1
Part de marché
approximative
(%)
11-12 (2)
(1) Voir la Section 1.2.7 pour plus d’informations sur les cessions prévues dans le cadre du projet de fusion.
(2) Sur les marchés du Groupe.
Lafarge a vendu au quatrième trimestre 2014 ses activités cimentières
en Équateur à Union Andina de Cementos S.A.A. (capacité de
1,4 million de tonnes).
38
•
Lafarge - Document de Référence 2014
Lafarge a cédé en 2014 l’intégralité de sa participation (47 %) dans
la coentreprise qu’il détenait avec Elementia au Mexique (3 usines
servant le marché de la région de Mexico).
PRÉSENTATION DU GROUPE
1.3 Panorama des activités
ASIE (22 % DU CHIFFRE D'AFFAIRES DE L’ACTIVITÉ CIMENT EN 2014)
1
NOMBRE D’USINES
Capacité de production
de ciment
Stations de broyage
(millions de tonnes)
Part de marché
approximative
(%)
Pays
Cimenteries
Chine
20
5
31,6
6-22 (1)
Malaisie
3
1
12,5
37
Corée du Sud
1
2
9,6
13
Inde
3
2
11,0
20 (2)
Philippines (3)
5
1
6,5
33
Pakistan
1
-
2,1
6
Indonésie
1
-
1,6
4
Bangladesh
1
-
1,6
7
Vietnam
-
1
0,5
1
35
12
77,0
TOTAL ASIE
(1) Selon les régions où nous sommes implantés.
(2) Sur les marchés du Groupe.
(3) Voir la Section 1.2.7 pour plus d’informations sur les cessions prévues dans le cadre du projet de fusion.
En Chine, Lafarge est présent au travers de sa coentreprise avec la
société Shui On, basée à Hong-Kong. Cette coentreprise est aujourd’hui
l’un des leaders sur les marchés du sud-ouest de la Chine (Sichuan,
Chongqing, Guizhou et Yunnan).
L’activité cimentière au Bangladesh est détenue via une coentreprise
avec Cementos Molins (Espagne).
ACTIVITÉS DE TRADING DE CIMENT
Lafarge gère également des activités de trading de ciment au plan
mondial, qui lui permettent de répondre aux fluctuations de la
demande dans certains pays tout en évitant de construire des
installations qui pourraient être surcapacitaires. Lafarge mène ces
activités principalement par l’intermédiaire de sa filiale Cementia
Trading. De plus, la filiale Marine Cement opère en tant qu’importateur
et distributeur de ciment dans l’océan Indien et les pays de la mer
Rouge.
Lafarge - Document de Référence 2014
•
39

Documents pareils

Présentation PowerPoint

Présentation PowerPoint Le process le plus ancien des quatre est celui de la voie humide. La craie constituant la matière première est extraite en carrière et peut être très humide, elle est concassée et homogénéisée. ...

Plus en détail