Voiture solaire: les étudiants du lycée Pasquet remportent en

Commentaires

Transcription

Voiture solaire: les étudiants du lycée Pasquet remportent en
Voiture solaire : les étudiants du lycée Pasquet
remportent en Allemagne le "Shell éco marathon"
Extraits de ‘’La Provence’’. Articles du 14 mai 2009
LES CHIFFRES
24 Le nombre de kilomètres
parcourus par la voiture solaire
arlésienne en moins de 51
minutes. Soit une moyenne de 30
km/h.
665 Le nombre de kilomètres par
kilowatt/heure que peut effectuer
l'auto solaire de Pasquet.
37 C'est en kg, le poids du
véhicule solaire primé, auquel il
convient d'ajouter 57 kg, le poids
moyen des pilotes de Pasquet.
Guillaume et Alexandre, les pilotes, devant le véhicule du lycée. Au second plan,
enseignants et étudiants de BTS savourent également cette victoire collective
1 200 Le nombre de lycéens
inscrits à Pasquet, labellisé lycée
des métiers de l'énergie électrique
et des systèmes automatisés.
A cet âge-là, on ne doit sabrer que le Champomy, mais la victoire est belle. La dream team du lycée Pasquet vient
de remporter, dans sa catégorie, le championnat d'Europe des véhicules solaires. La compétition relevée, qui
accueillait 200 prototypes et 300 étudiants de toute l'Europe, s'est déroulée en Allemagne, à la frontière polonaise,
sur le circuit de Lausitz. Pour que la voiture revue et corrigée par les premières années de BTS (Mécanique et
automatismes industriels) et pilotée par deux pilotes poids-plume (en terminale S) fasse la nique aux autres
écuries, il aura fallu une dose d'inventivité, de système D et un esprit d'équipe. Le cahier des charges exigeait de
dépenser moins de kw/h que les autres, et de produire plus d'énergie que ce que l'on en consomme. A ce jeu, où
il convient de se hâter lentement, les nouveaux panneaux solaires "décapsulés" (on leur a enlevé la protection de
verre) installés sur une voiture qui s'est régulièrement bien classée sur ce genre de compétition, ont alimenté le
moteur électrique du même gabarit que ceux des avions modèles réduits. Mais contre le vent, sous d'épais
nuages qui ont cloué au sol plus d'un concurrent, le démarrage manuel et les consignes données au talkie-walkie
aux trois lieux de pointage ont également fait la différence. Les sept étudiants embarqués dans le challenge
ont à la fois été traversés par l'esprit de compétition, subi la pression, connu l'émotion de la Victoire sur un vrai circuit.
Et sont ressortis d'une aventure collective, technique et humaine avec plein d'amis européens. Le soleil donne la
même couleur aux gens. Philippe Thuru
L'ÉQUIVALENT DU VÉLIB ? Dans le plus grand secret, enseignants et lycéens de Pasquet élaborent "Urban
concept", un prototype de véhicule à quatre roues, pour deux personnes, toujours alimenté par des panneaux solaires et
mu par un moteur électrique. L'engin est en coque carbone. C'est dans deux mois que pourrait être montré ce prototype
qui s'approche un peu plus de la voiture du futur. «Pourquoi pas imaginer un système de Vélib avec Urban concept» dit
le proviseur qui confesse les difficultés de trouver des sponsors pour accélérer les recherches...