Baltayan

Commentaires

Transcription

Baltayan
Baltayan
De la cordonnerie de luxe à la Haute Botterie
Q
par Bérénice Delaye Aubozian
uoi de plus naturel pour
un Arménien de lancer
une collection de souliers
de luxe lorsque la plus
ancienne chaussure en
cuir connue à ce jour a été
découverte dans la grotte d’Areni, en Ar ménie, en juin 2010 ? Cette chaussure a été
retrouvée dans une couche sédimentaire
datant de 5500 ans.
J
ean-Christophe Baltayan veut porter sa marque au niveau des plus
grandes Maisons de cuir. Il lance,
dès ce mois d’avril dans son maga sin, une collection de 18 modèles
de souliers prêt-à-porter homme,
dans trois formes (serres d’aigle,
mufflée, arrondie), qu’il a présentée en mars en avant-première à la
Foire de Lyon. La fabrication a lieu
dans un petit atelier français qui
suit rigoureusement les techniques
d’assemblage Maison. Les couleurs
sont patinées à la demande. Le doré
des semelles fait écho au blason sur
fond noir dont les deux haches – tra duction de Balta en turc – forment
une tête de bélier. La qualité est telle
que les semelles sont garanties à vie.
A l’achat, le client bénéficiera d’une
réduction de 50 % sur tous les accessoires pour la paire acquise.
Passionné de chaussures et portant haut et
fort ses origines arméniennes, Jean-Chris tophe Baltayan quitte sans hésiter son
invisible, de souder les semelles au lieu de
métier de banquier à Lyon en 1997 pour
les coudre. Ces dernières sont découpées
reprendre la cordonnerie familiale. C’est
dans un cuir de bovidé élevé en Bavière,
l’âme de ses aïeux. Son grand-père, Ha tanné 100 % végétal conférant aux peaux
gop Baltayan, arrivé d’Eski Cheir après le
une résistance exceptionnelle. L’intérieur
Génocide, y débute en tant qu’employé en
de la chaussure, appelé remplissage, est
1936 et, travaillant sans relâche, la rachète
également en cuir pour un confort inégaen 1958 ; son père, Jean Baltayan, tout auslable, technique que Jean Christophe Bal si perfectionniste, reprend l’entreprise en
tayan est le seul à proposer ; tout comme la
1966 et l’oriente vers le haut-de-gamme.
réparation des talons en cuir avec un coin
L’enseigne de la boutique change et porte
dans un matériau extrêmement innovant, garantie de solidité et d’esthétisme. C’est donc
dorénavant leur nom. Père et fils créent un
tout naturellement qu’il décide de lancer sa propre marque de souliers pour homme.
logo en forme de blason car la famille est
Avec son brevet, le tour du soulier devient un espace de décoration où l’on peut mettre,
de la trempe des combattants. Jean-Chrispourquoi pas, des diamants !
tophe Baltayan a toujours mis la barre
haute : il acquiert, en juin 1994, en trois
mois, le Prix d’Excellence des Cordonniers
du Rhône. Il ne s’en tient pas là et vise le
titre de Meilleur Cordonnier de France
qu’il obtient en 1998. Il a de l’ambition et
veut mettre à l’honneur le
nom de sa famille. Dans
La qualité est
les années 2000, il lance
telle qu e les
sa propre crème de soin
semelles sont
à base de cire d’abeille et
de carnauba, issue des
garanties à vie
feuilles d’un palmier du
Brésil, elle nourrit et donne
un brillant exceptionnel au
cuir. Ce produit obtient en
2003 le prix Artinov, qui
récompense l’innovation,
lors d’un concours orga nisé par la Chambre des
Métiers du Rhône. Il crée
dans la foulée un univers
La carte de garantie
de soin pour le cuir : lait
de Jouvence, Crème hydratante, Renais Modèle richelieu Pandora couleur marron or. Bout lys. Patine brunie.
sance, jusqu’aux bombes recolorantes et
aux embauchoirs de cèdre rouge du Liban.
Maison Baltayan
Il s’attaque ensuite aux chaussures en
6 place des Célestins
mettant au point une technique unique
69002 Lyon - Tél : 04 78 37 30 50
de ressemelage, protégée par un brevet,
qui permet durablement et de manière
www.baltayan.com / [email protected]
«
«