Volume 5 – no 9 27 octobre 2011 ZONE D`ACCÈS LIMITÉ (ZAL)

Commentaires

Transcription

Volume 5 – no 9 27 octobre 2011 ZONE D`ACCÈS LIMITÉ (ZAL)
Volume 5 – no 9
27 octobre 2011
ZONE D’ACCÈS LIMITÉ (ZAL)
Depuis le début de l’année 2011, vos représentants syndicaux constatent une croissance alarmante des explosions
d’appareillage électrique à différentes tensions d’utilisation (700, 300, 160, 120 KV).
Ne connaissant pas la cause de ces événements, des ZAL doivent être établies en fonction des avis de maintenance
qui traitent de ces différents équipements.
Actuellement, un encadrement (TEI-SEC-N-0011) traite des interventions dans les installations de TransÉnergie.
Depuis le début de cette série d’événements, la position syndicale est de ne pas circuler dans les ZAL tant et aussi
longtemps qu’on ne pourra garantir la sécurité des travailleurs et des travailleuses.
Lors d’une intervention d’un inspecteur de la CSST dans le dossier des transformateurs de courant IH-765-13, de
marque Alsthom Savoisienne, ce dernier a émis 2 dérogations basées sur l’article 51.5 de la LSST :
¾ L’employeur n’a pas précisé les moyens de contrôle qu’il entend prendre pour s’assurer du
respect des zones d’accès limité, ce qui représente un danger de projection pour les
travailleurs œuvrant dans ces zones.
¾ L’employeur n’a pas effectué d’analyse de risque détaillée pour la circulation des
véhicules légers dans les zones d’accès limité autour des transformateurs de courant IH765-13, ce qui représente un danger de projection pour les travailleurs œuvrant dans ces
zones.
Afin de répondre à ces dérogations, la direction a émis un outil de support à la gestion pour ces interventions de
courte durée à l’intérieur des ZAL. En soi, cet outil n’implique aucune analyse de risque.
Ceci étant mentionné, nous ne pouvons pas cautionner les déplacements des travailleurs et des travailleuses dans
les ZAL sans qu’une analyse de risque soit réalisée. Il faut que les comités de santé et sécurité soient mis à
contribution.
Demandez à votre gestionnaire de vous informer de l’état des équipements et des ZAL avant d’entrer dans une
installation.
Pour toute question, veuillez communiquer avec votre responsable régional en santé et sécurité.
Vos responsables provinciaux en santé et sécurité,
Serge Boudreau
Yves Richard
Philippe P. Gaudreau
David Lebreux
/lc(sepb-574)