Association France Union Indienne Le Bulletin de l`AFUI n°29

Commentaires

Transcription

Association France Union Indienne Le Bulletin de l`AFUI n°29
Association France Union Indienne
Le Bulletin de l’AFUI n°29
L’Inde contemporaine de 1950 à nos jours par Christophe Jaffrelot (s.d)
Fayard, 1996
Le premier Mac Donald de l’Inde s’est ouvert en 1996 mais ne propose que des hamburgers avec de
la viande de mouton. En Inde (encore plus qu’ailleurs) ce qu’on appelle désormais la mondialisation
est déformée, filtrée par les cultures et les sociétés locales. On comprend donc que cette synthèse
dirigée par C.Jaffrelot arrive à son heure pour saisir la complexité des changements et son ampleur de
« la modernisation de la tradition ».
Ce gros ouvrage, écrit par 32 auteurs pour la plupart membres du Centre d’Etudes de l’Inde et de
l’Asie du Sud (CNRS-EHESS) apparaît en fait comme un excellent manuel destiné au grand public
comme aux chercheurs à la fois clair et complet; alors que la bibliographie publiée en français sur
l'Inde reste bien peu abondante.
Seule la première partie se présente comme une "histoire": histoire de cinq décennies d'évolution
politique (du règne du Congrès au puzzle actuel ), de transformations économiques ( de la planification
centrée sur l'industrie lourde à l'ouverture sous l'égide des bailleurs de fonds internationaux ) et de
relations internationales du "non-alignement" au redéploiement forcé après l'éclatement de l'URSS ).
La suite du livre est davantage un état des lieux thématique: la deuxième partie insiste sur la diversité
régionale interne à l'Union, source de tensions géopolitiques La troisième partie donne des coups de
projecteurs sur la si fondamentale question démographique, sur les mondes rural et ouvrier sur les
castes, les tribus et les religions. Chaque chapitre est excellent, même si l'ensemble manque un peu
d'homogénéité (pourquoi une étude du monde rural et si peu sur le monde urbain ? Pourquoi les
ouvriers et si peu sur les classes moyennes et supérieures ? ). La quatrième partie évoque une culture
multiforme à travers les beaux arts, le cinéma, la musique, la littérature... Là est peut être la grande
ambition de ce livre pluridisciplinaire, qui parvient à réunir autour de politologues, d'économistes ou de
géographes des spécialistes de littératures vernaculaires ou de la peinture.
Ce livre place l'Inde sous le signe du paradoxe de ce leader des pays non-alignés pourtant
longtemps si proche de l'URSS ; de ce fédéralisme si centralisateur mais tiraillé des mouvements
centrifuges; de ces mégapoles au milieu d'une population encore aux trois quarts rurale ; de ces
surplus agricoles alors que la malnutrition reste un problème ; de cet islam ou de ce christianisme
indiens qui ont tendance à se définir en fonction de l'hindouisme par emprunts, échanges, mais aussi
répulsion et conflits.
Mais l'intérêt essentiel du livre est peut-être la façon dont il explique que "la plus grande démocratie
du monde" correspond à une société de castes, voire de "castéisme". L'évolution actuelle de l'Inde se
lit moins à la lumière d'un jeu entre classes sociales qu'en faisant intervenir la modernisation des
castes et des communautés religieuses : c'est ainsi que la"discrimination positive" dont bénéficient les
ex"Intouchables" et maintenant les basses castes accentue la mobilité sociale mais dans le même
temps cristallise les barrières de castes.
Association France Union Indienne
Le Bulletin de l’AFUI n°29
Copyrights AFUI/2005
Association France Union Indienne
Le Bulletin de l’AFUI n°29
En outre, la présence de plus en plus forte de la caste dans les combinaisons du suffrage universel,
le rôle majeur des ascètes dans le système politique, le fait que la "sanscritisation" (imitation des
hautes castes) puisse dans une certaine mesure être mené de pair avec l'occidentalisation tout
concourt au maintien de certaines valeurs et d'usages que l'on aurait pu imaginer balayés par la
mondialisation.
Frédéric Landy
Association France Union Indienne
Le Bulletin de l’AFUI n°29
Copyrights AFUI/2005