Lire le résumé de la thèse

Commentaires

Transcription

Lire le résumé de la thèse
Résumé de thèse
Samouth Eglantine
Thèse de doctorat en sciences du langage et études hispaniques
Dire l’événement quand il surgit.
Les journées d’avril 2002 au Venezuela dans trois quotidiens nationaux :
une analyse discursive.
En avril 2002, le président du Venezuela, Hugo Chávez Frías est éloigné du pouvoir pendant
environ quarante-huit heures et remplacé par un président provisoire, Pedro Carmona Estanga,
qui dissout l’ensemble des pouvoirs publics. Malgré sa brièveté, cet épisode a marqué
l’histoire du Venezuela et témoigne de façon paroxystique des antagonismes sociaux et
politiques que connaît ce pays. La présente recherche a pour but d’analyser la construction
discursive de cet événement dans un corpus de trois quotidiens nationaux, en observant
comment s’esquisse son sens au moment où il surgit.
Dans un premier temps, nous exposons le contexte historico-politique et médiatique dans
lequel se sont déroulés ces événements, avant de nous interroger sur la notion d’événement. Il
en ressort que l’événement n’est pas une réalité saisissable en tant que telle, mais une réalité
signifiée, dans laquelle le langage joue un rôle fondamental. Dans un deuxième temps, nous
examinons de quelle manière l’apparition de l’événement se matérialise dans le dispositif des
journaux, en accordant une attention particulière aux différents niveaux de titres. La troisième
partie de la thèse est consacrée à l’étude la nomination de l’événement, tout d’abord, dans les
titres et les Unes, puis à l’intérieur des articles. Les analyses de corpus montrent que le
discours des journaux face à cet événement se caractérise par une certaine indétermination,
par un usage abondant de l’implicite et par une tendance à l’effacement des journalistes
derrière des faits qui semblent s’imposer comme une évidence.
Mots-clés : analyse du discours, Venezuela, événement, discours médiatique, presse écrite,
nomination.

Documents pareils