L`Association des Professionnels de la Maintenance du Burkina

Commentaires

Transcription

L`Association des Professionnels de la Maintenance du Burkina
L’Association des Professionnels de la Maintenance du Burkina Faso (APMB)
I. Date de création :
L’Association des Professionnels de la Maintenance du Burkina (APMB) a été créée le 30
octobre 1999 avec l’appui technique et financier du Ministère chargé de l’industrie et de
l’ONUDI.
Cette association a été officiellement reconnue par le Gouvernement par le récépissé n°99-283
/ MAT / SG / DGAT / DLPAJ du 1er juillet 1999.
II. Organisation :
L’organe dirigeant de l’APMB est le Conseil d’Administration, mandaté par l’Assemblée
Générale. La Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso ainsi que le Groupement
Professionnel des Industriels (GPI) sont membres de ce Conseil d’Administration qui désigne
en sein un bureau composé de :
Poste
1 Président
1er Vice Président
2ème Vice Président
1 Secrétaire Général
1 Secrétaire Général Adjoint
1 Secrétaire chargé de la prospection
1 Secrétaire chargé de Communication
1 Secrétaire chargé de l’Organisation
1 Trésorier Général
1 Trésorier Général Adjoint
Résidence
Centre (Ouagadougou)
Ouest (Bobo-Dioulasso)
Centre (Ouagadougou)
Centre (Ouagadougou)
Ouest (Bobo-Dioulasso)
Centre (Ouagadougou)
Centre (Ouagadougou)
Centre (Ouagadougou)
Centre (Ouagadougou)
Ouest (Banfora)
Deux commissaires aux comptes (un à Ouagadougou et un à Bobo-Dioulasso) sont désignés
par l’Assemblée Générale pour le contrôle de gestion de l’association.
III. Actions menées :
Les principaux objectifs visés par l’APMB sont entre autres :



La promotion de l’ensemble des techniques relatives à la maintenance et à sa gestion
ainsi qu’à leur développement ;
La promotion de la profession ainsi que la défense de ses intérêts ;
Le soutien à l’enseignement technique et à la formation professionnelle ainsi que la
production livresque dans le domaine de la maintenance.
Pour ce faire, le plan d’action de l’association s’est inscrit autour de quatre objectifs
intermédiaires à savoir :




La promotion de la profession,
L’appui à l’enseignement technique et professionnel,
Le développement du partenariat,
Le développement institutionnel
III.1 : Promotion de la profession
Dans le cadre de la promotion de la profession, l’APMB met l’accent sur deux activités
principales :



La création et la mise à jour d’une base de données des techniciens,
La formation,
Le développement de la maintenance.
III.1.1 : Création de la base de données.
Cette base de données comporte :








L’identité
Les contacts
La formation
Les stages
Les diplômes obtenus
L’expérience professionnelle
Les langues parlées
Les distinctions honorifiques s’il y a lieu.
III.1.2 : Formation
L’association sait que le technicien a besoin de se mettre à niveau pour faire face aux
nouvelles technologies qui s’imposent. Elle a pour ce faire organisé au profit de ses membres
plusieurs séries de séminaire sur :











Les techniques de réparation et de dépannage des appareils électroniques et
électrotechniques
Le dépannage rationnel
Les nouvelles techniques de réparations et de reconditionnement des pièces
Les techniques de lubrification
La conception et la mise en œuvre du plan de maintenance
Les outils d’aide au diagnostic
Stratégies, Techniques et Outils Classiques et Nouveaux en matière de gestion des
entreprises
Techniques et Outils de la maintenance industrielle
Système Intégré Qualité–Sécurité–Hygiène–Environnement (QSHE) et processus de
certification
La maintenance des groupes électrogènes, des chaudières et des compresseurs
La gestion des déchets industriels et prévention de la pollution
III.1.3 Développement de la maintenance
 Réalisation d’un film documentaire sur la maintenance telle que pratiquée au Burkina
Faso
 Organisation de trois journées de maintenance au Burkina Faso dont la dernière a été
présidée par le Premier Ministre
 Organisation de tests de recrutement des techniciens de maintenance au profit des
entreprises
 Participation à un séminaire de formation sur l’information industrielle en Chine
 Participation à des manifestations internationales :
o Salon International de la Sous-traitance et de Partenariat de Dakar
o Salon International de la Sous-traitance et de Partenariat d’Abidjan
o Foire de la maintenance à Anvers en Belgique
o Foire de la maintenance à Bruxelles en Belgique
o Congrès Mondial de la Maintenance à Bâle en Suisse
o Dix-neuvième conférence de l’Euromaintenance en Belgique.
III.2 Appui à l’enseignement technique et professionnel
 Edition de répertoire des établissements d’enseignement technique et professionnel
 Animation de plus d’une dizaine de conférence au profit des élèves et étudiants
 Participation à la définition des filières de l’enseignement technique et professionnel
 Participation à la définition du matériel didactique pour l’enseignement technique et
professionnel
 Participation à la définition de la politique de l’enseignement technique et professionnel
 Participation à la définition des filières de formation technique et professionnelle
 Participation à la validation du plan d’action de la politique de l’enseignement technique
et professionnel
 Participation à l’étude de faisabilité de création d’un Centre de Formation Industrielle à
Bobo-Dioulasso
III.3 Développement du partenariat
Au titre du développement du partenariat, quatre activités ont toujours été programmées à savoir le
partenariat avec:




Les associations sœurs
L’industrie
Les sociétés de transport
Les prestataires de service
L’APMB a poursuivi ses relations avec :
 Les associations sœurs nationales :
o La Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (ME-BF)
o L’Association Burkinabé pour le Management de la Qualité (ABMAQ)
o L’Organisation Professionnelle des Electriciens (OPEL)
o L’Association Professionnelle des Electroniciens et Réparateurs du Kadiogo
(APERK)
o L’Association des Ingénieurs et Techniciens Frigoristes du Burkina (AITF)
o L’Association des Ingénieurs et Techniciens du Bâtiment (AITB)
 Les associations sœurs étrangères :
o L’Association des Sociétés de Maintenance de Belgique (BEMAS)
o L’Association des Sociétés de Maintenance de Suisse (MFS)
o La Fédération Européenne des Sociétés Nationales de Maintenance (EFNMS)
o L’Association des Ingénieurs sans frontière de la Wallonie KIK-IZG
o L’Association des Sociétés de Maintenance et de Réhabilitation Professionnelle des
USA (SMRP) dont la cotisation n’est pas encore payée
o
o
o
L’Association Sénégalaise pour le Développement de la Maintenance (ASDM).
L’Association Malienne pour le Développement de la Maintenance (AMDM)
L’Association Guinéenne pour la promotion de la Maintenance (AGUIMA)
Pour ce qui concerne les entreprises industrielles tout semble se dérouler comme da par le passé.
III.4 Développement institutionnel
Le domaine du développement institutionnel concerne plusieurs volets à savoir :


La tenue des réunions statutaires
L’appui à la mise en place d’une bourse nationale de sous-traitance
III.4.1 Tenue des réunions statutaires
Depuis sa création, l’APMB a tenue annuellement :
 Neuf réunions des membres du bureau résidant à Ouagadougou
 Trois réunions du bureau national
 Une réunion du Conseil d’Administration
 Une Assemblée générale ordinaire.
III.4.2 Appui à la mise en place d’une bourse nationale de sous-traitance
Pour la mise en place de la bourse de sous-traitance, l’APMB s‘est résolument engagée et a pris part à
toutes le rencontres. Elle a mis sa base de données à la disposition des experts et a contribué à porter
l’information aussi large que possible non seulement aux membres mais aussi aux décideurs.