1 – définition du streaming

Commentaires

Transcription

1 – définition du streaming
SOMMAIRE
1 – Définition du Streaming..........................................................................................................2
2 – Misé en Œuvre......................................................................................................................... 3
2.1SOLUTION PROFESSIONNELLE : choisir un hébergeur......................................................... 3
2.2SOLUTION INTERIEURE : on n’est jamais mieux servi que par soi-même.............................5
2.1.2 - Lecteur Windows Media......................................................................................................................... 11
2.1.3 - La solution RealNetworks ...................................................................................................................... 11
4 Annexes.....................................................................................................................................18
4. Hébergeurs ..............................................................................................................................20
1/22
LE STREAMING AUDIO
Introduction
Ce dossier est consacré à l'étude du streaming sur Internet et constitue un dossier d'aide à
la prise de décision. Nous nous limiterons à l'étude du streaming audio, le contexte étant le
domaine de la radio diffusion. Cette étude se compose autant de l'aspect logiciel qu'économique.
Avant de pouvoir déterminer quels besoins sont adaptés pour quel public, il convient de
consacrer tout d’abord un temps à l’étude de l’existant. Et celui-ci n’est pas vraiment en faveur
des radios ! De nombreux sites comme www.comfm.com ou www.alldanzradio.com proposent
d'écouter en temps réel des radios. Leur but est de regrouper le plus grand nombre de radios pour
proposer aux internautes un vaste choix par style de musique, par thème (information,
musique…), par emplacement géographique, par cible (enfants, jeunes ou sénior), par ambiance,
par débit, etc... Un choix immense de radios leur est proposé (plus de 11 000 répertoriées).
Cependant, comment valoriser une radio parmis des milliers ? Impossible, la radio n'est
fatalement plus mise en valeur. L’objectif principal de tels sites est en effet de proposer un
service vaste de par son choix : plus il y en a , mieux c’est ! Cette optique ne met pas en valeur
une radio mais au contraire la « descend » au même rang que toutes les autres.
De plus, les radios présentes sur ces sites ne sont repérables que par leur nom, aucune
autre information n’est disponible et il n’y a pas de liens vers un possible site Web. Pourtant,
lorsqu’il existe, le site Web de la radio propose souvent l’écoute en direct… avec un lien sur le
site comfm ou un site identique ! Le service n'est donc rendu que dans un sens.
L'internaute a donc vite fait de quitter le site d’une radio pour se retrouver inondé de
publicités dans un gros site qui les recense presque toutes (les radios, pas les publicités). Ce qui
n'est pas dans l'intérêt de la radio.
Notre but à travers cette étude est de proposer un futur service de streaming dédié aux
radios, leur permettant ainsi de proposer sur leur propre site l’écoute en direct ou en différé de
tout ou partie de leur programme.. Pour cela, 2 approches ont été envisagées :
 une approche extérieure dans laquelle on utilise les services d’un fournisseur dédié au
streaming et on l’optimise pour notre cas d’utilisation,
 une approche intérieure qui consiste à monter soi-même son propre fournisseur, serveur,
et hébergeur.
Mais tout d’abord, il convient de définir correctement ce qu’est réellement le Streaming.
2/22
1 – DÉFINITION DU STREAMING
Le Streaming (où stream signifie flux en anglais) est une technologie de transfert de
données sous la forme d'un flux permanent. Il permet d'exploiter l'information reçue au fur et à
mesure de sa transmission du serveur au client sans attendre d’en avoir reçu la totalité. Par
exemple, si un ami vous envoi la nouvelle qu’il vient juste de terminer, par streaming vous
n’attendrez pas de l’avoir téléchargé en entier pour pouvoir la lire : celle-ci s’affichera à l ‘écran
au fur et à mesure et vous pourrez commencer votre lecture en sachant que le reste sera toujours
disponible !
C’est ça le Streaming : diffuser des contenus multimédias sur un réseau en temps réel.
Comment cela fonctionne-t-il réellement ? Pour le savoir, il faut avant tout distinguer le "faux"
du "vrai" streaming:

Le "faux" streaming consiste à encoder une source en un ou plusieurs fichiers physiques
stockés sur un disque dur. Quand un client envoi une demande de Streaming, le serveur vient
chercher ces fichiers pour les lui transmettre au fur et à mesure. Après un temps de latence
nécessaire au chargement des premières données, celles-ci sont lues tandis que la suite du
fichier se charge. Le client a ainsi l’impression d’assister à du vrai streaming alors qu’en fait,
il fait appel à des fichiers déjà présents physiquement.

Dans le "vrai" streaming, il n'y a pas de fichiers. Le serveur reçoit constamment la musique
ou la vidéo encodée sous forme de flux et lorsqu’un client se connecte, il « se branche » sur
ce flux que lui retransmet alors le serveur.
A partir d’une source (caméra, téléviseur, chaîne stéréo, lecteur multimédia…), un
ordinateur (l’encodeur) va recevoir de l’information en continue (la vidéo d’une webcam, le
programme courant d’une chaîne de télévision, la musique d’une radio…), il va la convertir dans
un format utilisable par un lecteur multimédia quelconque (avec éventuellement compression) et
va continuellement envoyer le résultat sous forme de flux à un serveur. Ce serveur est chargé des
relations encodeur/poste client : lorsqu’un utilisateur (un internaute par exemple) désire lire le
contenu multimédia, il se connecte au serveur pour lui spécifier sa demande. Le serveur
« dévie » alors le flux qu’il reçoit vers le poste client. Bien sûr, le serveur peut dupliquer et
dévier le flux pour plusieurs clients simultanément. A noter que, dans le cas inverse où aucun
client n’est connecté au serveur, ce dernier ne conserve pas le flux dans un quelconque fichier
(sauf si l’on a spécifié une option d’archivage des données, option disponible sur certains
serveurs) : à un instant t, si aucun client n’est connecté alors le flux n’est pas traité et est perdu.
Le Streaming nécessite quelques caractéristiques techniques précises. En effet, pour faire du
« bon streaming » il est nécessaire de tenir compte de plusieurs critères :
 Bande passante de la connexion : elle doit être suffisament large pour permettre la
connexion simultanée de plusieurs utilisateurs en même temps, avec conservation de la
qualité d'écoute. Il faut que cela reste audible ! ;
3/22


Type de liaison utilisé : une liaison à fort taux descendant (RTC, Numéris, câble, ADSL,
satellite…) est nécessaire pour assurer une bonne diffusion. La bande passante est
directement dépendante du type de connexion ;
IP statique : lorqu’un ordinateur se connecte à Internet, on lui attribue une adresse IP
pour l’identifier sur le réseau. S’il se déconnecte et se reconnecte ensuite, il y a de fortes
chances que son adresse IP soit différente car un autre ordinateur se sera connecté entre
temps et on lui aura attribué l’adresse IP précedemment occupée (puis libérée) par notre
ordinateur (vous suivez ?). Dans notre cas, si l’adresse IP de notre serveur change
constamment (problèmes de connexion, etc…), comment le client arrivera-t-il à le
trouver pour lire le fichier multimédia ? Impossible, il faut donc attribuer au serveur une
adresse IP dite statique ou fixe, c’est à dire une adresse IP réservée qui restera toujours
la même lors d’une déconnexion ou d’un quelconque problème. L’IP statique, c’est la
garantie d’avoir toujours le serveur joignable.
2 – MISÉ EN ŒUVRE
2.1 SOLUTION PROFESSIONNELLE : choisir un hébergeur
Pour palier aux problèmes techniques et pour être garanti d’une fiabilité suppposée sans
failles, la solution consiste à se faire héberger. Ainsi, des offres d’hébergements classiques
proposent en option d’optimiser les paramètres d’hébergement pour le Streaming ou, mieux
encore, des offres d’hébergements spécialisés pour le Streaming. Ces services incluent bien
évidemment une bande passante conséquente, une connexion haut (voire très haut) débit , un
espace disque important et une adresse IP statique (entre autres).
1) Les solutions d’hébergements standarts
LeRelaisInternet.com propose sa solution d’hébergement professionnelle :
 Hébergement sous Windows NT de 100 Mo
 Traffic illimité
 Streaming Real audio et Video
 Nom de domaine
 45 € HT/mois
Ifrance propose un hébergement gratuit mais rempli de publicité sous forme de bannières
et de popups. Le service gratuit propose un traffic illimité, un accès FTP, le streaming Real et
Windows Media. Le service payant (6 € TTC /mois) propose le même service sans les pubs et
gère le PHP et MySQL.
4/22
Hébergeur
Bande
passante
IFRANCE
LYCOS
1Gbit/s
(1
Mbit/s)
Technologi
e
Détails de l'offre
Prix
Real
Windows
Media
Espace disque 100 Mo
Trafic illimité
Statistiques détaillées
Accès FTP
gratuit
Real
Windows
Media
Idem + Sans publicité
Messagerie instantanée
PHP 4 - MySQL
5 € HT
par mois
Real
Windows
Media
Idem + nom de domaine Frais internic Câblage sur votre site
Service DNS Nom de domaine
10 emails personnalisés Câblage sur site -
7 € HT
par mois
Commentaires
PACK PRO
Tableau de bord
15,50 €
Support personnalisé - Sauvegarde TTC
+ 24 € mise service
journalière - Suivi et monitoring réseau par mois
24h/24 et 7j/7...
000
1 ligne ADSL - 1 abonnemenent
1 modem gratuit - L’offre comprend :
• la fourniture d’une ligne ADSL
• l’abonnement à Internet
• un modem prêté gratuitement
• 10 adresses email
• 50 Mo d’espace web perso
1 OPTION OFFERTE
sauf pack 128/64
au choix adresse IP fixe,
filtrage mail antivirus ou
nom de domaine.
NET PRATIQUE
23 € TTC
par mois
2) Les hébergeurs spécialisés
Le gros atout des hébergeurs spécialisés est qu’ils sont capables de fournir un équipement et
des services de qualité. Ils s’avèrent souvent plus efficace que les solutions standrats, mais le
prix est évidemment conséquent. C’est pourquoi cette solution n’est nécessaire que pour une
importante radio (une radio nationale). Le prix est justifié de part le nombre de services proposés
ainsi que leur qualité très élevée, mais une telle offre n’est pas forcément nécessaire…
Hébergeur
FRANCE-
Bande
passante
Technologi
e
2,2 Gbps
Architecture
fibre-optique
Détails de l'offre
Prix
Commentaires
jusqu'à 20 000 streams simultanés
STREAMING
www.france-streaming.fr
5/22
HEBERGEMENT PRO
300 Mo d'espace disque
200 comptes e-mail
Statistiques avancées
Services dns / http / smtp /ftp mutualise
2 à 10 Mbps
240 €
par an
www.hebergement-pro.com/hbg_lx.php?pack=50
136 Mbps
EUROPNET
AVENIR
TÉLÉMATIQUE
Real
2 Mbps
OFFRE LIVE :
Tarif Stream audio live 2 flux 20k et 64k
stereo
Forfait 50 Gigas / mois : 300 € HT /
mois
100 Gigas / mois : 500 € HT / mois
150 Gigas / mois : 600 € HT / mois
200 Gigas / mois : 700 € HT / mois
300 Gigas / mois : 1000 € HT/mois
Selon
forfait :
300 €
par mois
www.ate.info/index.php?page=dos-stream
COMMUNI-CATION
LOGO
10 megabits
Serveur Web apache, système Linux
30 €
par mois
Le site de France Telecom fait référence à l’offre « Managed Web Hosting / option
Streaming » mais celle-ci demeure introuvable…
2.2 SOLUTION INTERIEURE : on n’est jamais mieux servi que
par soi-même.
Monter un service complet de Streaming chez soi est tout a fait possible ! De très
nombreuses pages Internet parlent du streaming mais elles ne considèrent effectivement qu'un
aspect : l'utilisation de lecteurs existants gratuits. On nous suggère de télécharger un certain
logiciel, d'y ajouter des modules, de le configurer et hop on fait du streaming. Si tous ces
logiciels utilisent globalement la même méthode, chacun ont leurs spécificités propres. Ainsi,
Winamp de Nullsoft utilise un fichier .pls, le lecteur multimédia de Windows utilise les fichiers
WMA et WMV, respectivement Windows Media Audio et Video, et Apple QuickTime lit les .
mov et .qt. Ces logiciels gratuits sont référencés par un grand nombre de liens et il est très facile
de les télécharger.
Les inconvénients de cette méthode :
Principalement d’ordre technique : la bande passante disponible pour des connexions
« Grand Public » est toujours assez limitée, il faut une connexion haut débit (les connexions à
vitesse 128k ou moins sont à oublier) et une adresse IP statique est plus que recommandée. Le
minimum requis est l’ADSL à 512k descendant.
Problème :
6/22
Le principal obstacle pour une ligne ADSL est de connaître en fonction du lieu où l'on
veut installer le poste si on peut installer une ligne ADSL, pour cela : il faut consulter le site
http://www.jeveuxadsl.com
Avoir l'ADSL dans sa commune, c'est la première nécessité. Si ce n'est pas le cas, quel
sera le choix pour la radio ? Tous les hébergeurs qui proposent une ligne ADSL proposent aussi
sur leur site le moyen de connaître l'information. l'inconvenient est que chaque FAI a sa propre
base de données et si ma localité est couverte par l'adsl de wanadoo, elle peut ne pas l'être avec
club-internet. Ce qui est à savoir est que la zone de ouverture de l’ADSL est en constante
évolution.
Ensuite vient le choix du fournisseur. A ce jour, Free propose le service le moins cher
(30€ TTC/mois) et néanmoins parfaitement fiable (pour en savoir plus : www.free.fr). Depuis,
plusieurs fournisseurs affichent en gros sur leur site des prix analogues, mais l’on se rend vite
compte qu’il s’agit là de prix valables pour uniquement les premiers mois de l’abonnement
(avec engagement sur 1 an minimum…).
1) La méthode Winamp
Rappel sur le fonctionnement général du Streaming :
Un ordinateur (l’encodeur) connecté à une source la « formatte » et envoi le résultat au
serveur. Ce dernier redirige le flux vers un poste client qui désire voir ou écouter la source.
Pour notre cas, nous pouvons cumuler les rôles de l’encodeur et du serveur ! Avec une
machine suffisament puissante (il n’est pas nécessaire de prendre le plus puissant ordinateur du
marché, loin de là) qui serait dédiée à la diffusion cela est tout à fait envisagable et a été testé.
SCHÉMA GENERAL DE
FONCTIONNEMENT
Source :
Tuner FM
Encodeur &
Serveur
IP fixe
Connexion au serveur
http://adresseIP:port/fichier.pls
n° port = 8000, @ IP = 192.168.0.2
Postes clients
...
7/22
Dans ce cas, l’encodeur génère un fichier d’extension « .pls » qui contient des
informations sur le flux qui circule (adresse IP, titre de la musique, nom de la radio…) de façon
à ce que le poste client sache où il doit se connecter. Mais attention, nous faisons ici du VRAI
Streaming ! Le fichier.pls ne sert qu’à contenir certaines informations vitales, il ne contient pas
la musique !
Procédure :
1) Matériel nécessaire :
 un PC qui fait office d’ encodeur et de serveur,
 une source radiophonique : ce peut être un tuner FM radio réglé sur la fréquence de la
radio et relié à la carte son du PC, une chaîne stéréo ou un fichier sonore lut par un
lecteur multimédia quelconque…
2) Logiciels nécessaires :
une version de Winamp antérieure à la version 3 (Winamp 3 est beaucoup trop lent est
n’apporte que la possibilité de lire des vidéos…) (http://classic.winamp.com/download/)
 le module Shoutcast DSP pour Winamp (c’est ce qui va permettre d’encoder la source)
(http://www.shoutcast.com/downloads/shoutcast-dsp-1-8-2b-windows.exe)
 le serveur Shoutcast (http://www.shoutcast.com/download/files.phtml)

Une fois ces 3 logiciels installés, il faut commencer par configurer le serveur :
Configurer le fichier ini :
au lancement : Edit_config :
-> 3 données de base à paramétrer :
le nombre d'utilisateur maximum : MaxUser par défaut à 32
le mot de passe (ne peut être vide) : Password
le port : PortBase par défaut à 8000
->Option intéressante : le lancement d'un fichier d'introduction , comme par exemple un
jingle pour présenter la radio. Pour cela, il faut modifier la ligne :
;IntroFile=C:\PROGRA~1\SHOUTC~1\CONTENT\scpromob.mp3
Donner un chemin d'accès à un fichier audio en enlevant le ‘;’ du début de
la ligne qui désactive la ligne.
3) Options/ préférence/ shoutcast : fonctionnement
8/22
Lancement du serveur :
Le serveur est maintenant lancé, il attend des connexions…et aussi la source, que nous allons lui
envoyer par l’encodeur. Pour cela il faut lancer Winamp et choisir (s’il ne l’est pas déjà) le
plugin « Shoutcast DSP ».
9/22
Voici le module d’encodage tel qu’il apparaît pour la 1ère fois :
L’onglet « Main » sert d’aperçu général, « Output » permet de configurer où envoyer le flux,
« Encoder » permet de régler la qualité du son envoyé et « Input » permet de choisir à partir de
quelle source on doit récupérer du son (soit Winamp lui-même, auquel cas il fait tourner des
musiques, soit directement la carte son pour envoyer tout ce qui sort des hauts parleurs (même
les sons d’erreur de Windows !) , c’est du WYHIWYS (WhatYouHeardIsWhatYouSend = vous
envoyez exactement ce que vous entendez)).
Notez que l’on peut envoyer la source sur 5 serveurs différents au maximum, en personnalisant
pour chacun la qualité d’écoute! C’est ce que l’on appelle du multicasting.
Pour commencer, configurons l’envoi au serveur : adresse IP du serveur (« localhost » signifie
que le serveur se trouve sur le même ordinateur que l’encodeur), n° de port, mot de passe). En
cliquant sur « Yellow pages » vous pourrez spécifier diverses informations que les utilisateurs
verront, comme l’adresse du site, un slogan ou le titre de la musique en cours :
« Sent 20689 bytes » sur l’image de droite montre que l’on envoi au serveur !
10/22
Ici, on peut configurer l’encodeur : nous avons sélectionné une faible qualité d’écoute pour les
connexions 56k, mais l’on peut très bien avec l’encodeur n°2 encoder avec une qualité
supérieure et envoyer le tout au même serveur en précisant une « Output » différente (par
exemple n°2). Ainsi, les utilisateurs auront le choix entre faible qualité d’écoute et qualité
élevée !
Revenons du coté de notre serveur préféré :
Dès la ligne « connected from 192.168.0.1 » le serveur s’aperçoit qu’on veut lui envoyer quelque
chose. Les informations saisies apparaissent et « starting stream » indique que le serveur envoi le
flux de données à quelqu’un qui s’est connecté (en fait il s’agit d’un test de démarrage, d’où le
« connection closed » juste après puis le « added me successfully » pour confirmer).
Maintenant, supposons qu’un lien soit présent sur le site Web de la radio. Ce lien sera :
http://adresseIP_du_serveur:8000/listen.pls . Si un utilisateur clique sur ce lien, il téléchargera le
fichier listen.pls qu’il devra lire avec Winamp, ce dernier se connectera directement au serveur !
Si l’on tape seulement http://adresse_IP_du_serveur:8000 on obtient des informations sur le
serveur :
11/22
2.1.2 - Lecteur Windows Media
Téléchargement de Codeur Window Media
Avantages : facilité d'utilisation
Le problème de l'IP fixe persiste s'il on adopte cette solution : à chaque connexion à Internet, la
machine se voit attribué une adresse IP différente. Le problème est le suivant : si cette adresse
change à chaque connexion, ...
Il faut donc prévoir d'acheter une IP fixe c'est pour cela que dans le récapitulatif des offres, la
colonne IP fixe a tout son intérêt. Certains fournisseurs d'accès proposent l'achat d'une IP fixe,
d'autres ne le propose pas. Free proposait les adresses IP fixes pour tous ses abonnés ADSL en
février 2003 et s'est retrouvé avec un nombre trop important de demande. L'offre s'est arrêté un
mois plus tard.
2.1.3 - La solution RealNetworks
A côté de ces outils somme toute destinés aux particuliers, nous avons les logiciels
proposés par la société Real, plus précisément le service RealNetworks. Cette suite d’outils
professionnels comprend les mêmes éléments que Windows et Nullsoft, à savoir un encodeur,
un serveur et un lecteur. Cependant, leurs fonctionnalités sont bien plus avancées, plus
professionnelles, mais en contre-partie cette solution est payante. L’un des gros avantages des
outils RealNetworks est d’être compatible tout format multimédia : les fichiers Real bien sûr, les
fichiers WMA/WMV, et même les fichiers QuickTime!
12/22
1) Le lecteur : Real Player
Le lecteur Real est comparable aux autres lecteurs multimédia du marché, comme
Winamp ou Windows Media Player. Il demeure compatible avec un large nombre d’OS :
Windows 95/98/NT/2000/XP, Macintosh OS 8/9/X, Linux et Unix, et même une version
spécial Mobile ! Le lecteur est bien évidemment gratuit.
2) Le serveur : Helix Universal Server
Avec Helix, l’aspect du serveur est assez déroutant au premier abord, puisqu’il n’est
représenté que par une bête fenêtre de commandes DOS :
En fait, le serveur se configure soit en modifiant manuellement des fichiers de
configuration (.cfg), soit en utilisant l’interface de configuration sous forme de pages HTML.
C’est en parcourant ces pages que l’on se rend compte à quel point le serveur est complet.
Multicasting, archivage, streaming au choix…tout est possible ! Mais un tel service a un prix :
Tout d’abord, Helix Universal Server n’est disponible que pour Windows NT 4.0, 2000
et XP, ainsi que les versions futures de Windows (Windows server 2003…). Realserver 5.0 était
le dernier serveur à supporter win95, 98, ME. De plus, le logiciel étant payant, on a eu le choix,
pour le test, entre une version « Basic » aux fonctionnalités réduites et limitée à 1 an, et une
version « Standard » limitée à 30 jours. C’est cette dernière que l’on choisira.
Tout comme pour les autres logiciels, le serveur n’est destiné qu’à une seule fonction :
répondre aux demandes des clients qui se connectent en leur faisant transiter le flux qu’il reçoit,
ou le fichier multimédia (selon le type de streaming employé). Le gros du travail est fait par
l’encodeur.
3) L’encodeur : Real Producer
Le convertisseur de sons Real est un outil puissant d’encodage et de diffusion du son.
Bien qu’il ne soit pas gratuit, il existe une version “Basic” qui, elle, est gratuite. Voici un
tableau comparatif :
CARACTERISTIQUES
BASIC
Convertis les fichiers multimédia en fichiers X
RealVideo 9 et RealAudio 8
Nombre de cibles d’audiences et de bitrate
illimité
Jusqu’à 3 cibles d’audiences/de bitrate
X
PLUS
X
X
13/22
Cibles d’audiences et propriétés avancées
des serveurs personnalisables
Sauvegarde, ré-utilisation et partage des
tâches
Nombre de serveurs et de fichiers limité à
l’unicité
Nombre de serveurs et de fichiers illimité
X
Compatibilité avec le lecteur RealPlayer G2
en plus de RealOne Player
Documentation complète
CD-ROM
X
X
X
X
X
X
Evidement, le mieux est la version « Plus », mais nous ferons avec « Basic ».
Voyons maintenant les configurations requises :
Configurations Windows
Caractéristique
Processeur
Mémoire Vive
Minimum
400 MHz
32 MB (file to file encoding)
96 MB (live broadcasting)
Système d’exploitation
Windows NT 4, SP 6
Windows 2000
Windows ME
Windows 98 SE/XP
Espace disque nécessaire au logiciel
20 MB
Espace disque nécessaire aux données 500 MB
Affichage (nombre de couleurs)
16-bit
Carte son
16-bit sound card or better
Recommandé
800+ MHz
256 MB
Windows NT 4, SP 6
Windows 2000
1 GB
24-bit (TrueColor)
Quasiment tous les OS Windows sont supportés, ce qui est une bonne chose.
L’un des avantages de Real Producer : la sélection des audiences.
Un logiciel classique de steaming, comme Windows Media Encoder, envoi les même données
pour tout le monde.
On doit choisir entre une musique de très bonne qualité, réservée aux abonnées de
l’ADSL, ou bien une musique de médiocre qualité pour tous.
Real Producer, lui, peut découper les données en fonction de l’audience, c-à-d de la
bande passante de chacun. Il suffit de définir une audience de type « modem 56k », une autre de
type « ADSL » et RealProducer encodera 2 versions de la musique, une pour chaque connexion !
14/22
Helix Producer supporte aussi le multicasting, c’est à dire l’envoi simultané des données
encodées à plusieurs serveurs.
Par exemple, l’encodeur peut envoyer un flux vers 2 serveurs et en même temps créer un fichier
d’archivage :
4) Le fonctionnement
Tout d’abord, on lance le serveur :
Ca y est, le serveur est prêt ! Maintenant, il faut s’occuper de l’encodeur.
Voici la fenêtre principale :
15/22
A gauche, la source (l’entrée), à droite la destination (la sortie).
D’abord, il faut configurer la source. Dans ce cas, winamp jouait un son en boucle, donc
on choisis « Devices », puis le périphérique d’écoute du son général (ici « Audio VIA
(WAVE) »).
16/22
Ensuite , il faut configurer le serveur : dans ce cas, le serveur et l’encodeur sont sur le même
ordinateur donc adresse IP=127.0.0.1 (ou « localhost »).
Enfin, il faut déterminer quels types d’utilisateurs vont écouter : des modems 56k, ou ADSL ?
Eh bien avec Real producer, chacun y trouve son compte : 1 audience pour chaque type !
17/22
Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on a le choix. Et nous pouvons même creéer nos
propres audiences personnalisées.
Au final, nous avons donc :
A droite la source est lancée, en bas on remarque la ligne « Untitled 1
notre tâche courant. Le serveur est prêt, cliquons sur « Encode ».
Ready », il s’agit de
18/22
Eh voilà, notre encodeur envoi au serveur qui diffuse ! A noter qu’ici, le champ « Output » est
vide, car nous faisons du « vrai » Streaming !
4 ANNEXES
3 choix pour l'ADSL :
- Choix du fournisseur d'accès
- Choix de la vitesse : 128k, 512k, 1024k
- Choix du modem : modem USB, modem Ethernet
Certains FAI proposent, en option, des services dédiés au Streaming. Ceci est intéressant
dans le cas où la radio possède déjà un site Web et donc un hébergement chez un fournisseur.
Cela évite d’avoir à choisir une offre de plus pour le Streaming et permet plus de liberté.
Néanmoins, pour des raisons évidentes d’efficacité du Streaming, ces options ne sont
disponibles qu’à partir d’une connexion à 512k en flux descendant (ADSL,…).
Nous avons recensé ci-dessous les FAI qui proposent à l’heure actuelle des options pouvant
être incorporées dans leurs offres classiques. A noter que les FAI qui proposent des offres à part
entière dédiées à la diffusion par le Streaming seront inclus avec les hébergeurs spécialisés car
l‘équipement utilisé est évidemment plus spécifique. Seuls sont traités ici les options des offres
« Grand Public ».
Les plus importants fournisseurs d'accès (par nombre d'abonnés) sont :
1. Wanadoo (France Télécom)
2. AOL-Compuserve
19/22
Tiscali
Club Internet (T-Online)
5. Free (Proxad)
6. Autres (Net up, Cario, Magic on Line, Freesurf, etc…)
3.
4.
Wanadoo,AOL,CI, ne propose à l’heure actuelle aucune option dédiée au Streaming pour ses
offres eXtense ADSL.
FAI
Abonnement
mensuel
Frais
ouverture
Prix modem
Options
Engage
ment
Netpratique
35.00 €
65 €
Prêté
caution
IP fixe (en option)
Non
Easyconnect
44 €
230 €
Nordnet
45.00 €
Pack extrême 512
59 €
150 €
contre
IP
fixe
(sur
demande), antivirus
& antispasm intégrés,
traffic illimité (en
thoérie)
Oui
12 mois
29 €/mois
NET PRATIQUE
** Pack modem 128 **
1 ligne ADSL, 1 abonnemenent, 1 modem gratuit, L’offre comprend :
• la fourniture d’une ligne ADSL
• l’abonnement à Internet
• un modem prêté gratuitement
• 10 adresses email
• 50 Mo d’espace web perso
1 OPTION OFFERTE
sauf pack 128/64
au choix adresse IP fixe,
filtrage mail antivirus ou
nom de domaine.
23 euros TTC/ mois
Adresse IP fixe
512k / 64k
free, Tiscali, 9online, Netpratique http://www.netpratique.fr/acces/pack512.html, Club-internet, Easy
connect,aol,wanadoo, Nord net
20/22
FAI
Abonnement
mensuel
Frais
ouverture
Prix modem
Free
29.99 €
0€
Mis
disposition
Tiscali
34.70 €
64 €
29.95 € les 4 1er mois
Offert
9 online
39.90 €
50 €
50 € au lieu de
IP fixe
100 € jk 31.05
Netpratique
http://www.netpr
35.00 €
atique.fr/acces/pa
ck512.html
65 €
Prêté
caution
Non
-
-
24 mois
(en
64 €
Easy connect
44 €
230 €
Aol
Wanadoo
44.99 €
45.42 €
45.00 €
Pack extrême 512
Offert jk 31.03
99€ le pack
150 €
Non
si
oui,
réduction coût
mensuel
Gratuit jk 30.04
39.90 €
59 €
Engagement
contre IP fixe
option)
Club-internet
Nord net
à
Options
IP fixe
demande)
-
(sur
Oui
29 €/mois
12 mois
12 mois
A travers ce tableau, nous voyons les FAI qui permettent d'effectuer du streaming (IP fixe)
- nerim
- easyconnect
- net pratique
- 9online...
Consulter http://www.linternaute.com/internetpratique/FAI/FAI2002/adsl128.shtml
*Offres
ADSL
Wanadoo
:
http://www.agence.francetelecom.com/vf/navs/frame.php?fh=5&fg=5&cf=A/vf/internet_multim
edia/haut_debit/index.shtml&cp=reseauouverture_hautdebit
*Offres ADSL nord net Pack Extrême ADSL USB (Débit 512Kbps en voie descendante et
128Kbps en voie montante)
512 : options
+ 45 Euros TTC Installation à domicile
http://www1.nordnet.fr/pages_ponctuelles/annonces/pub_adsl/index.php?origine=article_une_n
ordnet.fr
Possibilité de s'abonner en ligne.
4. HÉBERGEURS
21/22
Remarques : parmi les plus grand FAI du marché :
Club-internet ne propose pas a l'heure actuelle de streaming puisque leurs offres restent grand
public.
Sources :
http://www.easyconnect.fr/
http://www.wanadoo.fr/offrees.htm
http://www.club-internet.fr http://www.free.fr
22/22