BELLO-COUMBETO —

Commentaires

Transcription

BELLO-COUMBETO —
BELLO-COUMBETO
bello-coumbeto (beau
vallon), n. de 1.
Bellecombette (Isère). R. Bcllo-Coumbo.
bello—coumbo (rom. bella cumba,
belle
vallée), n. de 1. Bellecombe (Drôme), ancienne
abbaye ; Bellecombe (Isère, Haute-Loire). B.
bello, coumbo.
bello-crous, n. de 1. Bellecroix (Gironde);
nom de fam.
gasc. R. bello, crous.
bello-damo (belle
clame), s. f. Espèce de
papillon, vanessa cardui ; arroche des iardins, plante, v. armòu ; belladone, v. bellodono. R. bello, damo.
bello—de—jouis, s. f. Liseron tricolore,
plante; ornithogale en ombelle, plante, v.
penitbnt-blanc.
Bello-de-jour fero, mouron des champs,
erbo-di-canàri.
v.
BELLO-DE-L'ACBO, BELLO-DE-L'ALBO(b.),
s. f. Plante dont les fleurs s'ouvrent
miers rayons du soleil.
bello-de—mai,
pre¬
un
bouquet
chaque main, qui, dans le mois de mai,
siège élevé,
pose au coin d'une rue, sur un
devant une petite table, pendant
que ses com¬
pagnes, debout à côté d'elle, sollicitent des
passants une légère rétribution. Au temps de
Nostre-Dame, la rétribution
contre
un
était
échangée
Mai,
v. mato ;
baiser de la Belle de
La
Belle-de-Mai, nom de lieu près Marseille.
BELLO-DE—NUE, BELLO—DE-MUE (rh.),
BELLO- DE -MOCH
(1.),
BELLO - DE
-
XÈIT
(toul.) , BEI.LO-DÊ-NUÉIT, BÈRO-DE-NÈIT
(g. b.), s. f. Belle de nuit, plante dont les
fleurs s'ouvrent le soir.
Li bello-rle-niue flouriran
E lis eslello lusiran.
a.
b'elli-d'ent, de béllei-dent (m.), des
gesses.
R. bello, dent.
bello—dono (rom.
cat. it. port, belladona,
dame), s. f. Belladone, plante, v. boutoun-negre, erbo-empouisounado, mourello-furiouso, pouisoun.
La mountagno de
Bcllo-Dono, le massif
montagneux de Belledonne, dans le bas Daubelle
phiné. B. bello, dono.
BELLO-ESTELLO,
nus,
s.
f. La belle étoile, Vé¬
planète, v. lugar, Magalounn ; l'étoile
Mages; un des jeux de la Fête-Dieu,
La Belle-Étoile (Vaucluse), nom de
des rois
à Aix ;
lieu.
Fèsto de la Bello-Estello, fête
que l'on
célèbre à Pertuis (Vaucluse), la veille de
l'Épi—
phanie. On promène dans les rues un chariot
chargé de branches enflammées,• qui repré¬
sente
l'étoile des
Mages, et selon d'autres le
triomphe de Caius Marins, vainqueur des Teu¬
tons, v. fassaio, triounfle, téule. Cette ma¬
nifestation était présidée autrefois
par l'abat
de lajouinesso, qui avait pour escorte 24
jeu¬
nes
gens en costume latin, portant des bâtons
ornés de franges multicolores. Les trois rois
Mages venaient à la suite de l'Abbé, ainsi que
d'autres groupes qui exécutaient divers exer¬
cices provençaux. Aujourd'hui, comme'autre¬
fois, sur le cîiar traîné par huit mules se tient
debout dans une pose
triomphale un jeune
homme enveloppé d'un ensàrri mouillé. La
foule suit le cortège et frappe
le char avec des
bâtons, ce qui s'appelle : mouca la Bello-
Esiello.
G.-F. Achard attribue la fondation de cette
fête aux princes des Baux,
qui se prétendaient
issus des rois
Mages et portaient dans leur
blason une étoile à seize rais
champ de gueules.
s.
Long e prim, taioun de bello-maire.
bello-meno, s. f. Maladie des légumineu¬
ses, occasionnée par la courtilière qui leur
ronge les racines, v. marrano. R. bello,
pkov.
meno.
Belloment,
d'argent
en
BELLO—FIHO, BELLO-FILHO (1.), BÈROHiLiio (g.),
s. f. Belle-fille, v. noro.
bello—font (belle
fontaine), n. de 1.
Bellefond (Corrèze,
Gironde). R. bello, font.
Bello-fouto, v. fouto.
bello-gardeiv, bello-gardien, exco,
n.
de 1. Belleplaine (Tarn-
BELLO-POiLO
(belle truie ou belle fesse),
ou Belle-Poile,
près Génolhac (Gard), hameau dont le nom
rappelle
celui de la Vénus
Callipyge. R. bello, poilo.
bello—Riito, n. de 1. Bellerive(Tarn, Tarnet-Garonne). R. bello, ribo.
Bellos, plur. fèm. de bèu (beau), en Lan¬
guedoc et Gascogne, v. bèlli.
bello-sagno (beau marais), n. de 1. Bellesagne (Lozère). R. bello, sagno.
BELi.o-SEURO (belle crête de
montagne),
n. de 1. Belleserre
(Tarn, Haute-Garonne). B.
bello, serro.
bello-séuvo, bello-selbo (1.), (rom.
bella sel va, belle forêt), n. de 1. Belle-Selve
(Tarn, Dordogne). R. bello, sèuvo.
bello
sorre
bello
souerre (m ),
bello-sor (1.), bèro-so
(g.), s. f. Bellesœur, v. cougnado.
de
1. Belle-Poèle
-
-
,
Anen, belio-sor, adissias.
c.
bello-vau
(belle vallée), n. del. Bellevau,
de lieu et de fam.
provençal, v. Vau-
bello-vexo
leveine,
nom
(rom. Bellavena),
de fam. méridional.
n.
p.
Bel-
bello-viANDO
(belle denrée), s. f. Vesce,
légume, v. pesoto, vesso.
De bblli-viando, de bbllei-viando
(m.),
f.
Moun
de
bataille.
La nosto goubemanto
Es fort broio e charmanto.
ch.
pop.
bayonnais.
Lou balouard dóu Bel
oi, le boulevard du
Belloy, à Marseille. Belloy, Le Belloy, est un
nom de lieu du nord de
la France qui a donné
naissance aux familles de
Belloy, Du Belloy.
Belomen, v. belamen.
belòri, belório (g.), beloio (rh.), belítri, belùrio, beluro (m.), belabio, belaroio
(1.), s. f. Luxe des habits, parure,
atour, ornement, bijou, afliqueis, fanfreluche,
v. belesso ;
bimbelot, v. b'ebèi; génitoire, v.
glòri ; narcisse des poètes, à Digne, v. courboaono ;
Bélory, nom de fam. provençal.
A forço belòri, elle a
beaucoup d'alfiquets.
l.
0
femo, la beloio
a.
a.
Que
r.
marcelin.
Vous
j. diouloufet.
noun
voulès
D'abits, de beluro
ui
a
(g.),
quelque beauté ;
mulets,
souvent
v.
zerbin.
oto,
adj. BellOt, Otte,
nom
les paysans
poulidoun
(1783-1855),
;
de
p.
sagesso.
de
gembloux.
Vòu fa la jouve e la beloio.
d.
sage.
Bravo que sies e proun beloto.
a.
R. bèu.
crousillat.
belot, s. m. Agneau, en Forez, v. agnbu,
belin; pomme de pin (cat. esp. bellota,
gland),
dans le même pays, v.
cibot, pigno. R. be¬
lot \.
i
Beloto, Belou, v. Eisabeloun
belou, v. velout.
lou ;
;
belou,
v. ve-
belouiamen, berouiomen (g.), broie¬
(b.), adv. Joliment, gentiment,
tamen, poulidamen. R. beloi.
v. gen-
belouias, berouias (g.), asso, esp. et s.
Bellâtre, v. bêlas. R. beloi.
bei.ouiet, berouiet, berouiot, broiot,
berol'iou, berouiix et broun (b.), eto,
oro, oun'o, ixo, adj. et s. Joliet, gentillet,
ette, en Gascogne et Béarn, v. galantoun,
gentoun, poulidet.
Touns charmants ouelhets
E ta berouiets
E ta graciousets.
despourrins,
c.
Berouiino,
(Basses-Al¬
joli ; broi
leurs
nom
Bellot, poète provençal
né à Marseille.
belots, me cal forço
Chaimantino
po\'lit.
à
ou
Belot, Bellot,
Lou
encore
que crèisse
d'estat.
que
à leurs chiens
fam. méridional.
P'eire Bellot, Pierre
Mous
e
g.
R. belour.
belot, berot
onnent
jamai
d'une
pes).
Bellòli,v. béuloli; bèl-lue, v. bèu-liò.
belo (gr. po.o;,
dard), s. f. Bâtonnet, petit
bâton aiguisé par les deux bouts servant à un
jeu d'enfants, en Dauphiné, v. biho, briho,
bisó, brusco, saularbu ; pour voile, v. velo.
BELOI, BEliOl, BROI, OIO, OJO (lat. bellulus), adj. Joli, ie, gentil, ille, agréable, en
Agenais, Gascogne et Béarn, v. galant, gent,
Ëro encoubro broi, c'était
agassat, gentil compagnon.
crousillat.
galoio
soun
Douno de pan, puei enca de beloio.
place
de Monaco ; Nosto-Damo de
Bello-Visto,
lieu de pèlerinage, près Vachères
nom
oustau.
autheman.
Sènso beloio !
n.
plaço Bello-Visto,
roumieux.
arrouino lis
Mai sies proun, à moun
goust, bello sènso beloio.
de 1. Belleviste,Bellevue,
nom de
quartier. Un habile jurisconsulte de
ce nom, né à
Aix, florissait au 14° siecle.
La
vidal.
Diéu, la beroio floureio !
v.
vesces.
bello-visto,
navarrot.
jour la Muso beloio
A-z-Ais revèn faire sei joio.
ment
favre.
Bello.
des
x.
E s'un
(Tarn-et-Garonne).
bello-plano,
piat.
N'aurié tout eiçò plen.
eso,
et-Garonne).
nom
l.
Ta berois ouellious.
Se voulié de belòri,
adj. et s. Habitant de
Belloc ou de Beaulieu, v.
cap-bourla. B. BelLoe, Bèu-Liò.
bello-oumbiìo, n. de 1. Bellombre, près
Marseille. B. bello, oumbro.
bello-paçiÈnçi, s. f. Espèce de patience,
rùmex pulcher (Lin.), v. vióuloun. R.
bello,
pacibnei.
bello-percho, n. de 1. Belle-Perche, an¬
cienne abbaye de cisterciens,
près Castel-Sar-
n.
261
Sens vido, mès beroi, jais
encaro mai fort.
belamen.
v.
bèl-lougués,
mathieu.
de fam. méridionaux.
De
Habitant de Bellegarde, v. cacalausoun, manjo-cebo. R. Bello-Gardo.
bello—gardo (rom.
Bellegarda, Bella¬
guarda, b. lat. Bella garda), n. de 1. Bellegarde (Gard, Aude, Drôme, Haute-Garonne,
Tarn, Gers, Isère); nom de fam. méridional.
Cebo de Bello-Gardo, oignon
très gros et
doux, cultivé à Bellegarde (Gard). B. bello,
gàrdi, gardo.
bello-garrigo, n. p. Bellegarrigue, nom
de lieu et de fam. mérid. B.
bello, garrigo.
bello-guiso, n. p. Belleguise, nom de fam.
mérid. R. bello, guiso.
bello—la uso (belle table de
pierre), n.
de 1. Belle-Lauze
(Isère). R. bello, lauso.
bello-m aire,
bello-imai, bèro-mai (g.),
(b. lat. bella mater), s. f. Belle-mère, v.
sogro ;
De Bellomayre, nom de famille.
Estranglo-bello-maire, saurel, poisson de
razin
BELLO-DÈXT, s. f. Grain de gesse, légume
carré qui ressemble à une molaire, v.jaisso,
queiradèt ; Belledent, Belladen, Bellidenty,
noms
BELOUNIEBO
mer.
f. Jeune fille vêtue de
s.
blanc, couronnée de fleurs, tenant
de
aux
adj. et
—
Berouiino,
me
sou
!
id.
—
—
Vos dansa, berouiino ?
Pas dab tu, lagagnous!
ch.
R. beloi.
pop.
béarn.
beloun (it. bellone, très
beau), n. p. Relon,
Bellon, De Bellon, Bellonnet, noms de fam,
prov. R. bèu ou Abeloun.
Beloun, Belounet, v. Eisabeloun.
belouxie (habitation de
Belon), s. f. La
Bélonie (Dordogne), nom de lieu. R.
Beloun.
belouniero, s. f. Figuier qui porte la
figue
appelée belouno, v. ce mot.

Documents pareils