Transition entre le système éducatif et la vie active

Commentaires

Transcription

Transition entre le système éducatif et la vie active
Transition
entre le système éducatif
et la vie active
Chiffres clés
sur la formation professionnelle
dans l’Union européenne
Cedefop Reference series
Luxembourg: Office des publications officielles
des Communautés européennes, 2001
5
Sommaire
Un cadre conceptuel pour l’analyse de l’insertion professionnelle des jeunes
Introduction
Chapitres
1
12
2
20
3
28
4
46
5
82
6
114
Présentation des fondements théoriques de l’analyse proposée dans l’ouvrage.
Description des objectifs des politiques publiques qui visent à faciliter la transition.
Éducation générale, formation professionnelle: caractéristiques institutionnelles
des systèmes éducatifs nationaux
Présentation de certaines des caractéristiques majeures des systèmes d’éducation et de
formation dans le contexte de la transition des jeunes vers le marché de l’emploi: contact
avec le lieu de travail pendant la formation, prédominance de l’enseignement général ou
de la formation professionnelle dans l’enseignement secondaire supérieur, répartition des
étudiants par niveaux d’éducation.
La découverte du marché du travail: où commence le processus de transition?
Des indicateurs destinés à cerner les âges de début et de fin de transition sont présentés
dans ce chapitre. Ils tendent à démontrer que ces âges sont fortement dépendants des
contextes nationaux et même fortement variables à l’intérieur de chaque pays suivant le
type d’éducation et de formation suivies. L’utilisation brute de catégories d’âge pour étudier
l’insertion professionnelle des jeunes est remise en cause, même si elle donne un assez bon
aperçu des profils d’intégration progressive sur le marché du travail dans les différents pays.
Les débutants sur le marché de l’emploi
Ce chapitre est consacré aux débutants sur le marché de l’emploi, dont la situation est
mise en parallèle avec celle de leurs aînés (les «seniors»). Il étudie leur vulnérabilité par
rapport à l’emploi, le type de travail exercé, la répartition entre les secteurs et les
professions, etc. Les influences respectives du sexe et du niveau d’éducation sur les
différentes modalités d’insertion sont prises en compte.
Transition du système éducatif vers la vie active dans les pays d’Europe centrale
et orientale
Ce chapitre vise à fournir une description de la transition de l’école vers l’emploi dans les
dix pays d’Europe centrale et orientale candidats à l’adhésion à l’Union européenne. La
situation des jeunes en éducation et formation et sur le marché du travail est analysée
dans le cadre des changements socio-économiques fondamentaux que connaissent les
PECO depuis ces dix dernières années.
L’insertion professionnelle des jeunes et les politiques communautaires
Ce chapitre décrit les politiques communautaires et les programmes que la Commission
européenne a mis en place principalement au sein de trois de ses DG (Éducation et
culture, Emploi et affaires sociales, Recherche) pour favoriser l’intégration des jeunes sur
le marché de l’emploi au sein de l’Union.
Annexes
Liste des indicateurs
1
140
Construction de la variable «Plus haut niveau d’éducation et de formation atteint» (CITE)
à partir de l’enquête communautaire sur les forces de travail (ECFT)
2
142
Éducation et formation: module standard et module ad hoc sur la transition
de l’enquête communautaire sur les forces de travail
3
144
Âges théoriques d’obtention des diplômes selon l’OCDE
4
147
Tableaux des graphiques
5
148
Typologie des formes d’intégration des débutants selon le pays et le niveau d’éducation atteint
6
159
Bibliographie générale
Rabat avant de couverture — Catégories de débutants et de seniors sur le marché de l’emploi
Rabat arrière de couverture — Classification internationale type de l’éducation (1976 et 1997)
162
12
Chiffres clés sur la formation professionnelle
dans l'Union européenne | Transition entre le système éducatif et la vie active
Un cadre conceptuel
pour l’analyse
de l’insertion professionnelle
des jeunes
Un cadre conceptuel
pour l’analyse de l’insertion professionnelle
des jeunes
Au cours des vingt dernières années, la problématique de l’insertion professionnelle s’est
progressivement généralisée dans le débat politique et social des différents pays de
l’Union européenne. L’intérêt pour cette question est né de l’inquiétude liée aux difficultés
rencontrées par les jeunes sur le marché du travail, phénomène apparu dès la fin des
années 70 dans certains pays et plus tardivement dans d’autres (par exemple, en
Allemagne ou en Suède, le chômage des jeunes est apparu plus tard qu’ailleurs comme
un phénomène lié à la conjoncture et concentré sur des sous-populations moins
favorisées). On a pensé initialement que les difficultés des jeunes se résorberaient sous
l’influence conjointe de l’arrivée à l’âge adulte de générations de moins en moins
nombreuses, du changement technologique supposé favorable aux nouveaux venus sur
le marché du travail et de l’élévation sensible du niveau de formation des jeunes,
encouragé par des politiques éducatives actives. Pourtant cela n’a pas été le cas
(Commission européenne, 1996; OCDE, 1999).
13
1
16
Chiffres clés sur la formation professionnelle
dans l'Union européenne | Transition entre le système éducatif et la vie active
La préoccupation centrale de cet ouvrage est de déterminer la place spécifique que les
entreprises réservent aux débutants, groupe dont la caractéristique essentielle est
l’absence d’expérience sur le marché du travail, et les conséquences induites sur les
parcours professionnels en début de carrière.
•
•
Les débutants ont-ils des difficultés particulières d’accès aux emplois?
Lorsqu’ils sont en situation d’emploi, le contenu des emplois qu’ils occupent (repéré par
le type d’entreprises qui les embauchent, la nature du poste) se distingue-t-il de celui des
adultes plus expérimentés? D’un pays à l’autre, l’emploi des débutants est-il plus ou
moins polarisé sur certains types d’entreprises et de postes?
•
Les conditions d’emploi des débutants sont-elles différentes de celles des actifs
expérimentés: sont-ils plus souvent embauchés sur des emplois à durée limitée, à temps
partiel?

Documents pareils