Basse-Normandie

Commentaires

Transcription

Basse-Normandie
Basse-Normandie
Février 2014
DEFILE DE PERTURBATIONS
Précipitations mensuelles (mm)
Caractère dominant du mois
De la pluie,
du vent,
de la douceur.
Précipitations
Les pluies sont partout excédentaires.
Si l'on recueille 20 à 40% de plus
qu'habituellement de la Plaine de CaenFalaise au pays d'Auge et sur
l'Avranchin, il est tombé plus du double
de la normale sur les collines de
Normandie et la presqu'île du Cotentin.
Températures
La douceur, présente depuis midécembre, continue. Les températures
moyennes sont supérieures aux
normales saisonnières de 1°5 à 2°5.
Ensoleillement
Si avec 87 heures de soleil, l'excédent
n'est que de 2% à Alençon, il atteint 28%
à Caen avec 108 h. La station la plus
ensoleillée est Bernières-sur-mer, sur la
côte de Nacre, avec 120 heures.
Faits marquants
24 : c'est le nombre de jours où le
vent a soufflé à au moins 60 km/h au
Cap de la Hague. Février 2014 se
situe juste derrière 2002 (26 jours).
Ce deuxième rang est aussi constaté
à Gonneville-Maupertus, avec 22
jours. A Alençon, 12 jours de vent fort
placent 2014 au troisième rang
(après 1990 et 2002) et à DeauvilleSt-Gatien, 14 jours le mettent à la
4ème place.
174 mm : c'est le cumul
pluviométrique mesuré sur l'aéroport
de Cherbourg. Il faut remonter à plus
de 50 ans, en 1957, pour trouver un
mois de février plus arrosé dans cette
partie du Cotentin.
Aucun jour de gel à L'Oudon-Lieury
(14) au lieu de 12 habituellement en
février.
Le 15 février, à 15h40, un grain est
enregistré au centre météorologique
de Caen-Carpiquet. Il est caractérisé
par une brusque et courte
augmentation de la vitesse du vent :
de 38 km/h, la rafale atteint 95 km/h.
La température chute de 4,2 degrés.
Bulletin climatique Basse-Normandie
Février 2014
Précipitations
QUE D'EAU !
Portés par un courant de sud-ouest, les nuages
arrosent principalement le Cotentin et les reliefs
de Normandie, donnant souvent plus de 150
millimètres. Les deux premières décades
reçoivent alors plus du double de la normale. A
Gonneville, il tombe même, en deuxième décade,
plus de trois fois l'ordinaire.
Durant ce mois, un seul jour sans ondée : le 23.
Toutefois les cumuls quotidiens ne sont pas
exceptionnels. On a enregistré tout de même 10
jours à plus de 10 mm à Saint-Sever-Calvados et
un maximum de 26 mm à Briquebec (50). Le nord
de la plaine de Caen est, comparativement, bien
épargné avec à peine plus de 60 mm au total.
Cumul mensuel de précipitation depuis 1959
sur la région Basse-Normandie
Ensoleillement
PLUS OU MOINS EXCEDENTAIRE
Le mois débute par quatre belles journées, mais
se révèle peu lumineux les 6, 11, 14 et 19. Le 24
se montre le plus radieux sur l'ensemble de la
région.
D'après les normales saisonnières, la deuxième
décade devrait être la plus ensoleillée du mois
mais, ce février 2014, les première et troisième
décades auront été favorisées alors qu'il manque
10 à 15 heures de soleil dans la deuxième.
Ensoleillement quotidien
à Bernières sur Mer (14)
Vents
DE BONS COUPS DE VENT
Le vent souffle principalement du sud à
sud-ouest. Les rafales les plus fortes
sont enregistrées le 1er, puis du 4 au 15
et du 25 au 28.
Le nombre de jours avec vent à plus de
60 km/h est particulièrement élevé.
Cependant, février 2014 apparaît moins
tempétueux que le mémorable février
1990 où l'on enregistra 14 jours à plus de
100 km/h au cap de la Hague (contre 7
en février 2014) et 10 à Port-en-Bessin
(contre 2).
A noter que dans la Manche et le
Calvados, les rafales à plus de 100 km/h
n'auront touché que le littoral, alors que
de violentes bourrasques sont mesurées
dans l'Orne les 7, 8 et 13 (Argentan,
L'Aigle et St-Hilaire-le-Châtel).
Cherbourg (50)
Caen (14)
Rose des vents
2
Bulletin climatique Basse-Normandie
Février 2014
Températures
Températures minimales (°C)
Températures maximales (°C)
Ecart à la normale mensuelle (*)
L'HIVER DOUX SE
CONFIRME
Avec 4,4 degrés de température
minimale moyenne pour une
normale saisonnière de 1,2 et 11,1
degrés de température maximale
au lieu de 8,9 habituellement, la
station de L'Oudon-Lieury (14)
reflète la douceur de ce mois de
février. 2014 se situe ainsi dans les
mois de février les plus doux depuis
40 ans mais il suffit de remonter à
2011 ou 2007 pour trouver un peu
plus chaud.
Les 20, 23 et 24 sont les journées
les plus agréables. La plus chaude
est le 24, les thermomètres
atteignent 17° à Englesqueville-laPercée (14), 15°8 à Pontorson (50)
et 15°5 à Bagnoles-de-l'Orne.
D'ordinaire, en février, il gèle 1 jour
sur 3 en Normandie (hors littoral).
En 2014, les jours de gel se limitent
Ecart à la normale mensuelle (*) des températures
moyennes mensuelles pour les 30 dernières années
à Alençon (61)
(*) Période de référence 1981/2010
3
à un petit nombre : les 2 et 3, du 11
au 14, et le 26. Le minimum, -2°,
est enregistré à Bagnoles-de-l'Orne
les 2 et 12. Il n'a pas gelé une seule
fois dans la Manche, le minimum
étant de +0°8 à Saint-Hilaire-duHarcouët (le 26). Dans le Calvados,
seul le poste de Saint-Georgesd'Aunay a enregistré deux petites
gelées sous abri, les 13 et 14
(respectivement -0°3 et -0°1).
Bulletin climatique Basse-Normandie
Février 2014
Résumé mensuel
Du 1er au 4 :
intermède anticyclonique
Ensoleillement et températures
agréables ; quelques pluies faibles.
Le 2 au matin, le vent calme et le
refroidissement nocturne
engendrent quelques routes
glissantes dans le pays du
Merlerault.
Du 5 au 15 :
Qumeira, Ruth et Ulla.
De profondes dépressions circulent
sur l'Atlantique Nord. Les tempêtes
associées s'accompagnent de
pluies conséquentes suivies de
traînes actives, avec des giboulées
de grêle et de l'orage. Du 6 au 7, la
tempête "Qumeira" donne des
rafales à plus de 90 km/h : 113 km/h
sur les hauteurs du Perche, 110 sur
le littoral. Près de 3000 foyers sont
alors privés d'électricité, de
nombreux dégâts de toitures et des
chutes d'arbres sont rapportés.
Après un bref répit, "Ruth" traverse
la région le 8. Les giboulées de
grêle abondent, les températures
s'abaissent jusqu'à 2 ou 3 degrés
seulement en plein après-midi. Une
ligne d'averses vigoureuse se
signale par une rafale de 101 km/h
à Argentan. Après deux
perturbations un peu moins
virulentes, "Ulla" traverse la
Normandie le 14 : avec des vents
de 100 à 130 km/h sur la presqu'île
du Cotentin, et plus de 80 km/h
dans l'intérieur de la région. Les
coupures d'électricité et les chutes
d'arbres sont surtout recensés dans
la Manche. Durant la période,
l'arrosage aura donné 90 à 120
millimètres d'eau sur l'ouest de la
région, provoquant quelques
Coutances (50)
inondations. Côté températures, un
refroidissement le 12 au matin
occasionne des chaussées
glissantes.
Du 16 au 28 :
à peine plus calme
Le champ de pression
atmosphérique est plus élevé, mais
les perturbations défilent encore,
tantôt atténuées, tantôt actives. De
nombreux orages éclatent sur la
côte Fleurie le 18. Les 20 et 21,
l'arrosage dépasse 20 millimètres
du Cotentin au Bocage. Le 25, une
rafale de 93 km/h est mesurée à
Port-en-Bessin, la plus forte sur la
période. Du 25 au 28, les giboulées
de grêle sont nombreuses. Le 28, la
tempête "Andrea" touchant
fortement la Bretagne, se traduira ici
par des pluies modérées, et des
rafales de 60 à 90 km/h.
Saint-Hilaire-le-Châtel (61)
Températures minimales et maximales quotidiennes
Précipitations quotidiennes
Directeur de publication : Jean-Marc LACAVE
Rédaction : CM-CAEN
4

Documents pareils