La Vie DIPLOMATIQUE

Commentaires

Transcription

La Vie DIPLOMATIQUE
La Vie Diplomatique
Lisbonne
la nostalgique
se réveille
#4
march
april
may
2015
2ème année
Mons capitale européenne de la Culture 2015 / Expos Rembrandt
et Toru Hamadu / La Chine nouvelle puissance économique mondiale
Escapades Lisbonne et Fès / Le Brésil pays de tous les extrêmes
En tant que diplomate ou membre d’une institution européenne ou internationale,
vous savez que les choses peuvent fortement varier d’un pays à l’autre. Mais ce que
nous souhaitons invariable, c’est votre joie de conduire une BMW. Notre équipe
dédiée comprend parfaitement les contraintes de votre mission et vous offre un
TFSWJDFJOEJWJEVFMDPNQMFUBꠋOEFUSPVWFSMFTNFJMMFVSFTTPMVUJPOTEBOTMFTQMVTCSFGT
délais. Ceci inclut la livraison de votre voiture personnalisée dans le monde entier
et dans le plus parfait respect des règlementations locales. En outre, nous vous
réservons des conditions de vente particulièrement attractives. Quoi de plus naturel :
chez BMW, nous adorons repousser les frontières.
BMW
Diplomatic Sales
Le plaisir
de conduire
LA JOIE N’A PAS DE FRONTIÈRES.
BMW DIPLOMATIC SALES.
BMW Brussels - Succursale de BMW Belux
Chaussée de Louvain 864 - 1140 Bruxelles - Tél. 02 730 49 11 - [email protected] - www.bmwbrussels.be
Jean-Michel Martin East
Rue François Desmedt 96 - 1150 Bruxelles - Tél. 02 772 08 20 - [email protected] - www.jmmartin.bmw.be
Jean-Michel Martin West
Boulevard Industriel 125 - 1070 Bruxelles - Tél. 02 521 17 17 - [email protected] - www.jmmartin.bmw.be
Ginion Waterloo
Chaussée de Bruxelles 54 - 1410 Waterloo - Tél. 02 352 03 30 - [email protected] - www.ginion.bmw.be
Ginion Overijse
Brusselsesteenweg 403 - 3090 Overijse - Tél. 02 687 91 40 - [email protected] - www.ginion.bmw.be
Davo Tongeren
Maastrichtersteenweg 529 - Sortie 32 - E313 - 3700 Tongeren - Tél. 012 23 71 55 - [email protected] - www.davo.bmw.be
Philippe Emond s.a.
Route de Bastogne 394 - 6700 Arlon - Tél. 063 23 05 60 - [email protected] - www.emond.bmw.be
Vanneste Motors Mons
Rue des Sandrinettes 48 - 7033 Mons-Cuesmes - Tél. 065 40 02 00 - [email protected] - www.vanneste.bmw.be
Informations environnementales (AR 19/03/04) : www.bmw.be
-,.Ѽ(,.$02
© Luc Viatour
edito
La Vie Diplomatique
voyage
La Vie Diplomatique, organe officiel
du Club Diplomatique de Belgique,
est éditée par Perdican sprl.
Chaussée d’Alsemberg 912
1180 Bruxelles. Tél. 02.644.05.35.
De Lisbonne à Meknès, en passant par Fès, le Brésil ou la Chine,
la Vie Diplomatique sillonne le monde pour en cerner les aspects
économiques et décoder le mode de fonctionnement de certains
pays. Parfois, elle s’amuse simplement à donner un aperçu touristique
Editeur responsable
Françoise Bouzin
Président du Club Diplomatique
en livrant ses bonnes adresses et ses coups de coeur.
Daniel Leroy
Sans oublier la Belgique et, en particulier Mons élue capitale de la
Rédactrice en Chef
culture 2015, où des musées se créent et des événements culturels
Françoise Bouzin
se succèdent… Elle pointe aussi les expos incontournables à
Comité de rédaction
Bruxelles, Spa, Amsterdam ou Paris, les livres à découvrir et les
Françoise Bouzin, Isabelle Wegnez,
Léon F. Wegnez
Ont participé à ce numéro
nouveaux lieux qui s’ouvrent dans la capitale. Ce sont autant
d’invitations à s’évader en la feuilletant!
Isabelle Wegnez, Léon F. Wegnez,
Imprimeur
Leen
Françoise Bouzin
[email protected]
Graphisme et layout
Frédéric Warton Madeira
Régie commerciale
Isabelle Ferier 0476.85.08.34.
Photo cover
Vue sur Lisbonne et le Tage
depuis la terrasse du Bairro Alto Hotel,
membres des Leading Hotel of The World
La Vie Diplomatique #4 - 3
Sommaire
p.6
FOCUS. The stylish life golf.
Ils ont
participé
p.8
VILLE DE BELGIQUE.
Mons capitale européenne de la culture 2015.
Léon F. Wegnez
p.12
AGENDA. Expos. La toilette et la naissance de
l’intime / Late Rembrandt / Deux premières
dans le monde de l’art à Bruxelles.
p.18
AMBASSADEURS.
Les ambassadeurs récemment accrédités
Administrateur Secrétaire Général du Club
Diplomatique de Belgique. Directeur Général
du Comité Royal Belge de la Distribution.
Secrétaire Général de l’Association Internationale de la Distribution. Professeur et
Conseiller scientifique d’Universités en Belgique, au Canada et en Roumanie. Auteur
de livres et d’articles scientifiques, économiques. Membre de l’Académie des sciences
commerciales de France. Docteur h.c. de
l’Université d’Etat de Roumanie. Officier de
l’Ordre de Léopold et de l’Ordre de la Couronne. Il rédige les rubriques économiques
et diplomatiques pour La Vie Diplomatique.
p. 20
NEWS du Club Diplomatique de Belgique.
p.22
NEWS in Brussels.
p.23
Agenda. Les nouveautés romans, bd et essais
p.24
ECONOMY.
Brazil, largest country in South America.
La Chine, nouvelle puissance économique
mondiale.
p.32
TALENT DU MOIS.
Michel Perry et le Moc Weston.
Clio Goldbrenner, un nom qui se porte
en bandoulière.
p.34
EVASION.
La Suite Grand Place du Royal Windsor Hotel
à Bruxelles. Lisbonne la nostalgique. Fès,
Meknès et le Moyen Atlas. Escales blanches.
p.48
SAVEURS. Les nouveaux restos.
4 - La Vie Diplomatique #4
Isabelle Wegnez
Directrice de la Rédaction des revues Distribution d’Aujourd’hui et Distributie Vandaag.
Conseiller Chef du Service des Etudes
du Comité Royal Belge de la Distribution.
Présidente du Jury des Golden Archers.
Membre du Jury pour Le Jouet de l’Année.
Auteure de nombreux articles consacrés à
la distribution, au commerce équitable et
au développement durable. Diplômée en
Archéologie et Histoire de l’Art (Egyptologie), et en Etudes Asiatiques, elle a consacré
de très nombreux articles aux civilisations
et à l’évolution de l’art. Elle couvre pour la
Vie Diplomatique les expositions culturelles.
© Underwood & Underwood/Corbis.
focus
Golfer Drives Ball From Woman’S Forehead
6 - La Vie Diplomatique #4
focus
This stunning tome features the world’s most fashionable golf destinations from tropical islands and
prestigious country clubs to verdant courses.
© Bettmann/CORBIS.
© H. Armstrong Roberts/CORBIS.
The stylish
Life Golf
Kissing Golf Ball for Luck at the Eighteenth Hole
John F. Kennedy Golfing in Bermuda,
G
olf is a sport with an illustrious pedigree. From the «home of
golf,» the Royal and Ancient St. Andrews, it has migrated from
its Scottish homeland to the globe’s most fashionable corners. Defined by
a distinctive and quirky dress code, golf is as much about good-natured
wagering that accompanies each round. For this very reason, it attracts
socialites, captains of industry, and prominent celebrities looking to relax
in sylvan surroundings. Access to clubs is highly coveted for the prestige
it grants -as well as the sporting pleasures. But readers can bypass the
pesky membership committees as they embark on an illustrated tour of
the world’s finest courses and clubhouses- not to mention glimpses of
the stylish players who consider the fairways «a home away from home.»
Published by teNeues.
www.teneues.com
La Vie Diplomatique #4 - 7
VILLE DE BELGIQUE
La ville du célèbre Doudou fut la capitale culturelle de la Wallonie en 2002 et est la capitale européenne de
la Culture de l’année 2015. Le chef-lieu de la province du Hainaut a plusieurs cordes à son arc et séduit
par son patrimoine historique, son folklore et son engagement en faveur des sciences du futur.
Illumination du Beffroi lors de la soirée
d’ouverture de Mons 2015
Mons,
capitale européenne
de la culture 2015
Par Léon F. Wegnez
8 - La Vie Diplomatique #4
D
es recherches archéologiques
ont démontré que la région autour
de l’actuelle ville de Mons a été occupée dès
la période du Néolithique et, beaucoup plus
tard, par la tribu belge des Nerviens.. Lors
de l’occupation de la Gaule par les Romains,
la colline dominant l’emplacement de la ville
actuelle de Mons séduisit l’envahisseur qui y
établit une garnison romaine. Cependant, ce
n’est qu’au 7ème siècle que la ville fut fondée, à
l’époque mérovingienne. En réalité, elle le fut
autour d’un oratoire, qui deviendra un monastère, et qui avait été construit par la fille d’un intendant du roi Clotaire II, la très dévote Waldetrude, laquelle sera canonisée sous le nom de
Waudru en 688. Plus tard, au 9ème siècle, les
intrusions des Vikings conduisirent le premier
Comte de Hainaut à construire une forteresse
sur cet emplacement, mais celle-ci fut détruite
par les envahisseurs en 956. Au 10ème siècle, les Comtes de Hainaut vont faire de la
ville de Mons leur capitale et le centre administratif du Comté. Commence alors l’époque
de l’épanouissement de la ville. Un nouveau
château est construit tandis que le Chapitre
de Sainte-Waudru prospère. On retiendra la
rénovation des fortifications de la ville au 12ème
siècle et surtout la construction par le Comte
Jean II d’Avesnes, dès 1290, d’un deuxième
mur d’enceinte, entourant cette fois toute la
ville et dotée de six portes, dont subsiste encore aujourd’hui la Porte Valenciennoise.
Mais l’histoire de la ville de Mons nous rappelle
aussi que celle-ci fut dramatiquement détruite
par un incendie, en 1112, et que sa population fut décimée par la peste noire en 1348.
Le Comté de Hainaut devait aussi connaître
deux transmissions héréditaires importantes.
En 1433 d’abord, lorsque le duc de Bourgogne Philippe le Bon devint comte de Hainaut
et fit passer le Hainaut et sa capitale comtale
Mons de la maison de Bavière à la maison de
Bourgogne. En 1477 ensuite, lorsque Marie
de Bourgogne épousa Maximilien d’Autriche
et fit passer le comté sous la tutelle des Habsbourg L’empereur Charles Quint deviendra
comte de Hainaut à son tour et transmettra
le comté à son fils Philippe II. La longue guerre qui devait ensuite opposer l’Espagne aux
Pays-Bas verra Mons fréquemment assiégée,
prise et libérée. Louis de Nassau s’en empara
VILLE DE BELGIQUE
La réhabilitation de la maison
de Vincent van Gogh à Cuesmes.
Une très belle exposition «Van Gogh au Borinage»
à travers 70 oeuvres dont «La veillée»
(d’après Jean -François Millet) 1889.
Le 27 septembre 1955, Vincente Minelli plantait
pour la Metro Goldwyn Meyer sa caméra dans les ruelles
de Wasmes, à deux pas du Grand Hornu.
Il avait entrepris de porter à l’écran «La vie Passionnée
de Vincent van Gogh» interprété par Kirk Douglas.
Un patrimoine architecturel
diversifié
L’approche urbanistique et architecturale de
la ville de Mons révèle une grande diversité
de styles qui ne manque pas de séduire les
visiteurs. On visitera avec intérêt la collégiale
Sainte-Waudru, très caractéristique de l’architecture gothique brabançonne, construite au
15ème siècle à l’initiative des chanoinesses et
qui abrite de nombreuses œuvres d’art ainsi
que le célèbre Car d’Or, dont la sortie annuelle
constitue une des composantes essentielles
du folklore montois. On admirera aussi la statue de Saint-Barthélémy qui habite le cœur de
la collégiale aux 15 chapelles. Quant au Beffroi, bâti au 17ème siècle, il est classé patrimoine mondial de l’Unesco, et impressionne par
son style baroque, ses 87 mètres de hauteur
et son brillant carillon de 49 cloches. L’Hôtel
de ville de Mons est d’une toute autre nature.
Le bâtiment d’origine fut détruit par une explosion au 15ème siècle et le bâtiment actuel est
le résultat d’une grande diversité de travaux
réalisés au cours des derniers siècles. On admirera le joli campanile de style Renaissance
qui vint enrichir l’édifice au 18ème siècle et qui
abrite une cloche construite en 1390. A l’intérieur, on découvrira notamment une belle cheminée gothique, et on ne manquera pas de
former un vœu en caressant la tête du célèbre
petit singe en fer forgé qui, depuis des siècles, trône devant l’entrée principale de l’hôtel
de ville, sur la Grand-Place de Mons.
@ Warner USA 11
© Van Gogh Museum, Amsterdam (Vincent van Gogh Foundation)
© MF Plissart
en 1572, le duc d’Albe la reprit la même année, le roi de France Louis XIV s’en rendit maître en 1691 après un siège fameux conduit
par Vauban ; mais la ville de Mons fut restituée
à l’Espagne en 1697. L’histoire devait se répéter : en 1701 la France occupa à nouveau
la ville de la Ducasse, mais elle retourna aux
Habsbourg d’Autriche en 1713. Et à nouveau,
en 1747, le roi de France s’empara de Mons
pour la restituer en 1748 à l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche. Mons sera à nouveau
française sous la révolution française et sous
le Premier Empire ; mais après la défaite de
Napoléon Ier à Waterloo, elle passa sous domination néerlandaise, jusqu’à l’indépendance de la Belgique, en 1830, qui lui donna son
statut actuel.
C’est sur cette Grand-Place qu’a lieu chaque année la Ducasse de
Mons et le célèbre combat de Saint-Georges contre le dragon, qui
attire d’innombrables visiteurs de Belgique et de l’étranger, rendant
à la ville de Mons cette célébrité dont elle fut souvent honorée au
cours de son histoire. Centre de la vieille ville, la Grand-Place offre
aussi aux visiteurs une grande diversité de façades, dont la maison
du Blan Levrie, la maison de la Toison d’Or, ou encore l’ancienne
Chapelle Saint-Georges. Parmi les autres curiosités architecturales,
on retiendra la jolie maison espagnole du 16ème siècle, le parc
de Waux-Hall et son pavillon, le site de l’ancienne Machine-à-eau
construite en 1871, la fontaine du Rouge-Puits et la Fontaine-pilori,
sans oublier l’ancienne Tour Valenciennoise datant de 1358, que
nous avons citée déjà et qui constitue le dernier vestige de l’enceinte médiévale qui entourait la ville de Mons.
Mons, ville culturelle et scientifique
La ville de Mons a une longue tradition culturelle qui s’exprime notamment dans les domaines de la musique, du théâtre, de la peinture, de la danse, de la sculpture, de la littérature. La vie artistique y
est intense et anime les théâtres, notamment le beau Théâtre royal
de style néo-classique construit en 1843, les salles d’expositions,
les cinémas, une intéressante médiathèque, une riche bibliothèque sans oublier le Conservatoire
royal de Mons et les très remarquables concerts donnés par
l’Orchestre royal de chambre de
Wallonie, qui honorent la culture
musicale montoise. Plusieurs
festivals, la Procession du Car
d’Or, organisée chaque année
“
Le Beffroi, bâti au 17ème
siècle, est classé patrimoine
mondial de l’Unesco.
”
La Vie Diplomatique #4 - 9
Le Musée du Doudou installé
dans l’ancien Mont de Piété
pour tout savoir sur la légende
de Saint-Georges qui est à l’origine
de la ducasse rituelle de Mons.
depuis le 14ème siècle, et le spectaculaire combat de Saint-Georges
contre le dragon chaque dimanche de la Trinité, contribuent également
dans une large mesure à l’attractivité de la «cité du Doudou». Enfin,
l’artisanat a toute sa place dans l’histoire culturelle de la ville, avec l’art
de l’orfèvrerie, le travail de la porcelaine, la maîtrise de la faïencerie,
la production de dentelles ou encore la fabrication de très jolies
pendules. Mais Mons est aussi
une ville résolument tournée vers
l’avenir et le développement des
sciences. Son parc scientifique
regroupe de nombreuses entreprises de pointe dans le domaine des nouvelles technologies.
“
Le spectaculaire combat
de Saint-Georges contre le
dragon est organisé chaque
dimanche de la Trinité.
”
Son infrastructure universitaire est aussi très
développée, avec l’Université de Mons-Hainaut, La Faculté Polytechnique de Mons, les
Facultés Universitaires Catholiques de Mons.
Sait-on que la bibliothèque de l’Université de
Mons possède plus de 715.000 ouvrages,
dont un manuscrit datant du 10ème siècle et un
exemplaire de la Bible de Gutenberg ?
Parmi les Musées de la ville de Mons, on
retiendra le Musée des Beaux-Arts et ses
collections de peintures et sculptures des
19ème et 20ème siècles, le Musée des Arts
décoratifs et ses collections prestigieuses
de pendules, d’orfèvrerie et de porcelaine, le
Musée du Folklore et de la Vie montoise, le
Musée d’Histoire militaire, le Musée d’Histoire
naturelle et naturellement la Collégiale SainteWaudru et ses trésors. Mons, qui fut au cœur
d’une puissante zone industrielle au début du
siècle passé, qui connut un dramatique déclin
avec la fermeture des charbonnages, a toujours veillé à sauvegarder sa richesse culturelle. Devenue une des belles villes touristiques
de Belgique, elle vous invite à venir la découvrir. Située à 70 kilomètres seulement au
sud-ouest de Bruxelles, elle est d’accès facile
car située au croisement d’importants axes
routiers qui relient notamment Amsterdam à
Paris et Lille à Francfort. Peuplée de 92.000
habitants, la ville de Mons est jumelée avec
Vannes, Briare et Thoissey en France, Sefton
au Royaume-Uni, Changsha en Chine et Little
Rock aux Etats-Unis. Il faut aller à Mons, où de
nombreuses découvertes et un accueil chaleureux vous attendent.
La création du musée Silex’s pour mettre en valeur
les minières néolithiques de Spienne.
© WBT JP Remy
© Tempora
VILLE DE BELGIQUE
La création du musée Silex’s pour mettre en valeur
les minières néolithiques de Spienne.
10 - La Vie Diplomatique #4
The best way to discover Brussels
is to wake up with her...
T +32 2 504 11 11
www.thehotel.be
[email protected]
Agenda / expos
Après avoir célébré l’an dernier les 80 ans de son ouverture, le musée parisien de Marmottan Monet
présente les œuvres d’artistes majeurs du XV ème siècle à aujourd’hui, sur le thème des rites de la
propreté, leurs espaces et leurs gestuelles. La Toilette
et La Naissance de l’Intime
Par Françoise Bouzin
Pays-Bas du Sud,
Le Bain, tenture de la vie seigneuriale,
vers 1500.
r
pa
tic
uliè
r
C
e/
hris
tian
ja.
Bara
Cette tapisserie reflète la conception du
bain au début de la Renaissance. Une noble
jeune fille prépare son corps, peut-être à une
nuit nuptiale: on l’environne de musique, on
lui porte bijoux et friandises. Elle n’effectue
aucun geste de nettoiement jugé trop prosaïque, mais demeure immobile, nue jusqu’à
mi-corps, quasi-irréelle dans sa perfection.
©
Co
llec
tio
n
François Boucher, L’enfant gâté et L’Œil indiscret. 1742.
Georges de La Tour,
La Femme à la puce, 1638. Au XVIIIème siècle, les espaces se particularisent.
Les dames ont leur boudoir, les messieurs leur cabinet privé,
qui deviendra le fumoir. Dans ces pièces, les tableaux
qui ornent les murs sont volontiers licencieux.
Boucher a peint ces 2 peintures de sorte qu’elles puissent être
tour à tour couvertes ou découvertes.
Le Lorrain la Tour pratique une peinture aux
couleurs sombre, aux figures empreintes de
réalisme, où les objets sont modestes, les
gestes retenus. Au XVIIème siècle, la rareté des
ablutions favorise la vermine. Dans l’élite de
la société, le changement du linge est censé
prévenir l’invasion des poux et des puces. Un
tel luxe est inaccessible pour cette humble
servante. Le thème trivial est traité avec un
recueillement qui le hausse au sublime.
B
ian
rist
r
pa
tic
re
uliè
h
/C
Le modèle est habillé et déshabillé. La femme
a les ongles faits, un peigne est posé près
de sa cuisse. Assise sur le sol, elle allonge le
cou pour se contempler, nouveau Narcisse. Le cadrage serré rend le face à face avec soi
plus intense. Le bracelet de montre, désignant
le temps qui passe, donne à a peinture le
sens d’une vanité.
.
araja
Pablo Picasso,
Femme à la montre, 30 avril 1936.
©
Co
llec
tio
n
Jusqu’au 5 juillet au Musée Marmottan Monet, 2, rue Louis-Boilly - 75016 Paris.
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h. Nocturne le jeudi jusqu’à 21h.
www.marmottan.fr
12 - La Vie Diplomatique #4
PHOTO: WIM ROBBERECHTS
Agenda / expos
C’est l’œuvre tardive de l’artiste qui est au cœur de cette exposition pionnière puisqu’elle présente, pour
la première fois, les peintures réalisées par Rembrandt van Rijn au cours des dernières années de
sa vie. Ces œuvres maîtresses, audacieuses et intimes ont largement contribué à forger la réputation
internationale de ce grand maître de la peinture hollandaise.
Late
Rembrandt
Par Isabelle Wegnez
A
ppartenant à l’Ecole hollandaise du XVIIème siècle, Rembrandt (1606-1669) a marqué l’histoire de la peinture hollandaise mais aussi celle de la peinture mondiale par son talent exceptionnel qui s’est exprimé au travers de près de 400 peintures, 300 eaux
fortes et 300 dessins. Parmi cette œuvre abondante, l’on dénombre
une centaine d’autoportraits étonnants de réalisme et qui permettent
de suivre son histoire personnelle de même que son parcours d’artiste
au fil des rides, des émotions et des expressions diverses affichées
avec une étonnante sincérité.
Un peintre de la réalité humaine
1
L’humanité et la compassion pour les êtres ont fait de Rembrandt un
peintre prédisposé aux portraits. Il n’hésite pas à peindre la vieillesse
ou la pauvreté et utilise la lumière, notamment au travers de la technique du clair-obscur, pour donner de l’intensité et de la réalité aux
visages et aux scènes. Parmi ses autres thèmes de prédilection, les
scènes bibliques et historiques. A la fin de sa vie, Rembrandt avait
véritablement atteint le sommet de son talent et avait fait le tour des
diverses techniques tant graphiques que picturales, ce qui lui avait
permis de donner à son travail une profondeur inégalée pour un
résultat pictural exceptionnel. Voilà pourquoi ses œuvres tardives se
révèlent particulièrement riches, innovantes mais aussi audacieuses, et constituent la partie la plus incroyable et la plus admirable
de sa carrière.
Des années difficiles à l’origine
d’une œuvre riche
2
14 - La Vie Diplomatique #4
Etonnamment, cette œuvre tardive si riche et unique a été créée
alors même que Rembrandt vivait les années les plus difficiles de sa
vie: pertes tragiques personnelles (dont la mort de sa femme une
année après la naissance de leur fils) et revers financiers à répétition ont forgé son quotidien durant ses dernières années. Et c’est
sans doute ce vécu et la compréhension des choses difficiles de
la vie qui l’ont mené vers l’essentiel et l’ont aidé à saisir, dans sa
peinture, la réalité dans sa plus intime expression, aux confins des
conflits intérieurs et de la réconciliation. C’est ainsi que la vie l’a
poussé à se dépasser, à atteindre l’intimité intérieure et à l’exprimer
aux travers de techniques uniques pour l’époque: non conformiste,
Rembrandt s’est distingué de ses contemporains, non seulement
par sa technique picturale née de méthodes non conventionnelles
(son travail de la lumière, entre autres) mais aussi par ses capacités exceptionnelles à reproduire picturalement les émotions et les
pensées profondes de ses protagonistes. Parmi les œuvres présentées, le «Lucretia» de l’Institute of Art de Minneapolis, qui est
Agenda / expos
4
“
Rembrandt sait que la chair est de
la boue dont la lumière fait de l’or.
”
Paul Valéry
3
l’exemple même du besoin constant de Rembrandt d’expérimenter
des techniques de peinture expressives : pour peindre ce tableau,
il a largement utilisé un couteau à peindre, déposant parfois même
deux couches successives, alors même que le couteau était un
outil peu utilisé à l’époque. L’œuvre «Les trois croix» marque véritablement l’apogée de son art graphique au travers des étonnants
contrastes de lumière et d’obscurité qu’il a réalisés : plongée dans
une obscurité profonde, la scène dramatique est éclairée en son
cœur par la descente de rayons célestes.
Une exposition pionnière unique
En choisissant de présenter au public une exposition exclusivement
consacrée à l’œuvre tardive de Rembrandt, entre environ 1652 et
sa mort en 1669, le Rijksmuseum d’Amsterdam réalise non seulement une première mais également souligne combien cette période
de fin de vie a eu une importance déterminante sur l’image même
de Rembrandt depuis des siècles et à l’échelle mondiale. Préparée
en collaboration avec le National Gallery à Londres, où elle a été
présentée au public jusqu’au 18 janvier dernier, l’exposition se déroule suivant dix thèmes: Autoportraits tardifs, Observation de la vie
quotidienne, Rivalité artistique, Conventions artistiques, Technique
expérimentale, Lumière, Intimité, Contemplation, Lutte intérieure et
Réconciliation. Elle présente 40 peintures, 30 gravures et 20 dessins du Maître, des pièces exceptionnelles provenant, notamment,
de musées renommés et de collections privées, tant européennes
qu’américaines. Parmi ces œuvres picturales tardives, de nombreux tableaux magistraux tels que «L’Autoportrait aux deux cercles»
(Kenwood House, Londres), le «Portrait de famille» (Musée Herzog
Anton Ulrich, Braunschweig), la «Bénédiction de Jacob» (Gemäldegalerie Alte Meister, Kassel) et la «Fiancée juive» (Rijksmuseum). Ces
œuvres sont donc réunies pour la toute première fois et composent
un panorama unique et très symbolique qui exprime avec force l’impressionnant talent de Rembrandt.
5
6
1. Self portrait with two circles, Rembrandt Harmensz. van Rijn, © 1665-1669. The Iveagh Bequest, Kenwood House, London. 2. The Three Crosses, Rembrandt Harmensz. van Rijn, 1653,
Rijksmuseum. 3. Juno, Rembrandt Harmensz. van Rijn, © 1662 - 1665. Hammer Museum, Los
Angeles. Schenking van de Armand Hammer Foundation. 4. Family portrait, Rembrandt Harmensz.
van Rijn, © 1665. Herzog Anton Ullrich Museum, Braunschweig. 5. Portrait of Jan Six, Rembrandt Harmensz. van Rijn, © 1654. Collection Six, Amsterdam. 6. Titus at his desk, Rembrandt
Harmensz. van Rijn, 1655. Museum Boijmans van Beuningen, Rotterdam. 7. Isaac and Rebecca,
Known as ‘The Jewish Bride’, Rembrandt Harmensz. van Rijn, © 1665 - © 1669, Rijksmuseum.
Jusqu’au 17 mai 2015 au Rijksmuseum,
Museumstraat 1 - 1071 XX Amsterdam.
www.rijksmuseum.nl
7
La Vie Diplomatique #4 - 15
Agenda / expos
La Galerie Gaetane Duez vient de s’installer à Ixelles et expose jusqu’au 30 juin, les oeuvres de
l’artiste japonais Toru Hamada. Une découverte artistique qui vous emmène au pays de la couleur,
de la spontanéité et de la joie. Deux premières
dans le monde de l’art à Bruxelles
Par Françoise Bouzin
FB: Le rêve fait partie intégrante de votre vie. Pourquoi? Toru Hamada: J’ai grandi entouré de mes
grands parents car, très jeune, j’ai perdu mes
parents. Ma famille était modeste, je n’ai jamais
écouté de grande musique et il n’y avait même
pas un livre de coloriage chez nous. Malgré
cela, depuis mon enfance, j’adore dessiner. A
l’école primaire, dès qu’il n’y avait pas cours, je
partais m’exercer à la montagne Shiroyama et
au bord du fleuve. Plus tard, au lycée, je me suis
directement inspiré des peintures de Michel-Ange et Rubens, en copiant de multiples fois leurs
œuvres, les techniques pour dessiner la ligne et
poser le pigment.
A 17 ans, je suis parti vivre seul à Tokyo pour
préparer l’entrée à l’école des Beaux Arts
de Tokyo. Enfin, le jour de l’examen, j’étais
confiant, car ce jeune garçon que j’étais à
l’époque était subjectivement et objectivement prodigieux. A l’annonce des résultats,
j’ai appris que je n’étais pas reçu. Les garçons
qui étaient mes côtés et qui dessinaient sans
aucun talent, ont quant à eux été reçus. J’ai
donc compris que même si je tentais cet examen pendant 100 ans, je ne pourrais jamais
être reçu. J’imagine aujourd’hui que, lors de
l’examen, se reflétaient dans mes dessins
mes sentiments rebelles. Il me semble à présent tout à fait juste de ne pas avoir été reçu.
Cependant, la vie est bien faite, et je ne serais pas là aujourd’hui si
j’avais réussi cet examen. Vive l’esprit rebelle. Ayez un rêve... et engagez-vous sans hésiter.
FB: Quel a été votre parcours de Tokyo à Paris?
T.H. Un jour, un mécène me paya un aller simple pour Paris. Optimiste, je
me suis dit : «je ne peux pas gagner ma vie à Tokyo mais ce ne sera pas
pire à Paris. Ce n’est qu’une question de langue». J’ai donc vendu mes
livres, mes toiles et je suis parti avec 40.000 yens de l’époque en poche.
Arrivé à Paris, je ne connaissais personne et je ne parlais pas la langue.
Pendant 2 à 3 jours, j’ai marché gaiement dans la ville. Au matin du qua-
“
Il y a 3 éléments nécessaires pour vivre sa vie qui
sont: Les rêves, le courage et quelque argent.
Charlie Chaplin
16 - La Vie Diplomatique #4
”
trième jour, je suis allé visiter le Musée du Louvre. Et le hasard des rencontres a fait que je suis
parti en Italie avec un jeune artiste. Nous avons
loué une masure abandonnée dans le village
de la vallée de Carrara. Au bout d’un an, 2 à 3
collectionneurs m’achetaient régulièrement mes
œuvres et j’ai pu louer une maison tout seul. Je
n’avais que 20 ans. C’est alors que j’ai rencontré le dirigeant d’une galerie d’art de Bruxelles
qui m’a proposé d’exposer mes oeuvres. J’ai
envoyé mes tableaux à Bruxelles et pris la route
de la Belgique. C’était en 1974, en pleine crise
pétrolière. Evidemment, cette galerie n’a pas été
épargnée et les engagements de son dirigeant
n’ont pu être tenus. Finalement, je me retrouvais à la case départ... En réalité, je me suis dit
plusieurs fois que c’était la fin, que je n’arriverais
jamais au bout de mon chemin mais curieusement mes déesses m’ont aidé et j’ai rebondi.
Toru Hamada,
jusqu’au 30 juin à la Galerie Gaetane Duez,
1 rue Africaine à 1050 Bruxelles.
www.galeriegaetaneduez.com
Bio express
Sculpteur, peintre, graveur, Toru Hamada est
né en 1953 à Matsuyama au Japon. Il travaille
en Europe depuis 1972.
Formation: Scuola di Marmo, Carrara, Italie.
Il expose principalement à la galerie Di Meo
(Paris) et à la BASE Gallery (Tokyo) et récemment à la Galerie Hugo Godderis (Veurne,
Belgique) et à la Galerie NegenPuntNegen
(Roeselare, Belgique). Mais aussi aux Art Fairs
comme BASEL (Suisse), la FIAC (Paris),
ARCO (Madrid), ARTE FIERA (Bologne),
CICAGO (USA), COLOGNE (Allemagne)
Deux rétrospectives, l’une au MIURA Museum, Matsuyama (Japon) en 2007, l’autre au
EHIME Prefectural Museum (Japon) en 2010.
Agenda / expos
Jean Wegnez
à Spa
Les expositions du peintre Jean Wegnez sont toujours
un régal de fraîcheur, de couleurs et de fantaisie. Ses
oeuvres sont une source inépuisable d’émerveillement.
Son imagination nourrit une créativité jamais démentie.
Son goût de l’étrange et du merveilleux l’entraîne sans
cesse vers de nouveaux défis qui séduisent les amateurs de belle peinture et de talent. La nouvelle exposition
spadoise des œuvres les plus récentes de l’artiste verviétois, dont la réputation a dépassé depuis longtemps
les frontières de notre pays et de l’Europe, sera une fois
encore un précieux rendez-vous, fait de découverte, de
séduction, d’admiration et d’étonnement, pour les amateurs d’art et les collectionneurs de beaux tableaux. A ne
pas manquer! A.d.F.
Du 16 au 31 mai 2015, au Cercle Artistique de Spa, en la Salle
Quirin, Rue Royale, dans les jardins du Casino.
Vernissage le samedi 16 mai à 17h.
Ouverture tous les jours de 14h à 18h, les dimanches et jours
fériés de 10h30 à 12h et de 14h à 18h.
Le peintre sera présent tous les jours. L’entrée est gratuite.
Prominent and powerful
Volvo has served the international community with beneficial offers for more than 50 years and we thrive on developing cars tailor-made to satisfy your needs down
to the very last detail. Whether you have just arrived on the diplomatic scene or you are an established representative, this vehicle has everything you need to excel.
With uttermost passion and cutting-edge expertise, we have created a car that you will find it hard to live without once you have experienced its many addictive features.
In order to build a truly indispensible car, we have added an impressive number of extra features to the Volvo XC60 Diplomat Edition.
But – most impressive of all is the price tag.
€29 995
(XC60 D3 Automatic with Summum trim level, Diplomat package and more - all the features listed below)
• Automatic gearbox
• RTI navigation system
• Metallic paint
• Audio system ”High Performance
• Multimedia” with DVD player
• 7” colour screen
• USB connectivity
• 8 speakers and Bluetooth handsfree
• Active bending xenon lights
• Décor inlays with shimmer graphite
aluminium
• Power foldable door mirrors
• Electric lumbar support
• Rain and tunnel sensor
• Décor inlays on Manequin and air vents
• Interior light package
• Stainless luggage threshold
• Chrome décor side windows
• Leather steering wheel (3 spoke) with
décor inlays
• Auto dimmed rear view mirror
• Power driver seat with memory
• Leather upholstery
• Chrome lower door moulding
• Silver roof rails
• 18” alloy wheels
• PCC – Personal Car communicator with key
less drive
• Adaptive digital display with chrome
• Textile floor mats
• Power tailgate
• Park assist front and rear
Similar offers are available for Volvo V40 (starting price €17 995), Volvo V40 Cross Country, Volvo S60 and Volvo V60. Please note that the images may show cars with extra equipment.
While we try to make sure that all data are accurate, we are not responsible for typographical and other errors that may appear.
LOUIS BRUSSELS · Leuvensesteenweg 381-383, 1030 Schaarbeek - Brussel
Tel.: 02 743 81 88 · Fax: 02 736 27 09 · [email protected] · www.louisbrussels.be
La Vie Diplomatique #4 - 17
WWW.DIPLOMAT.VOLVOCARS.COM/DIPLOMATEDITION
ambassadeurs
République
populaire de Chine
S.E. Monsieur l’Ambassadeur
République
Centrafricaine
S.E. Monsieur l’Ambassadeur
République
du Zimbabwe
S.E. Monsieur l’Ambassadeur
Qu Xing
Dr Daniel Emery Dede
Tadeous Tafirenyika Chifamba
a été désigné par le gouvernement de la République
de Chine comme Chef de mission de ce pays
auprès du Royaume de Belgique, du Royaume
des Pays-Bas, du Grand-Duché de Luxembourg
et de l’Union Européenne.
a été désigné par le gouvernement de la République
centrafricaine comme Chef de mission de ce pays
auprès du Royaume de Belgique, du Royaume
des Pays-Bas, du Grand-Duché de Luxembourg
et de l’Union Européenne.
a été désigné par le gouvernement de la République
du Zimbabwe comme Chef de mission de ce pays
auprès du Royaume de Belgique, du Royaume
des Pays-Bas, du Grand-Duché de Luxembourg
et de l’Union Européenne.
He was born on May 1956, in Chengdu,
Sichuan Province.
He is married with one daughter
Il est né le 11 décembre 1951à Dede-Mokouba
(République centrafricaine).
Il est marié
He was born in Harare on 23 February 1961.
Mr Chifamba is married to Paidamoyo and they have
three children.
Education
Formation
Formation
Doctor and Professor of political science
Career
1978-1982 studied at French Department, Beijing Foreign Studies University.
1982-1985 studied history of Chinese diplomacy for
master’s degree at China Foreign Affairs University.
1985-1986 Assistant Professor, lecturer at Teaching
and Research Section of China’s Foreign Relations, China
Foreign Affairs University.
1986-1992 studied for master’s degree and doctorate in
political science at Paris Institute of Political Studies.
1993-1994 Head and Assistant Professor of Teaching and Research Section of China’s Foreign Relations, China Foreign Affairs University.
1994-1995 Deputy Dean of the Department of Diplomacy, China Foreign Affairs University
1995-1999 Assistant President of China Foreign Affairs University.
1999-2006 Vice-President, Professor and Doctoral
Supervisor at China Foreign Affairs University.
2006-2009 Minister in Chinese Embassy in France
2010-2014 President of the China Institute of International Studies.
2014- Ambassador Extraordinary and Plenipotentiary of the People’s Republic of China to the Kingdom
of Belgium.
Chancellery
Avenue de Tervueren, 445 .
1150 Woluwe-Saint-Pierre
Tel. + 32.2.771.20.38.
http://be.china-embassy.org/eng/
18 - La Vie Diplomatique #4
Universitaire: 1978-1979 Institut d’Elevage et de Médecine vétérinaire des Pays Tropicaux (I.E.M.V.T.) à Maisons-Alfort (France). 1972-1978 Université d’Etat de
Liège-Belgique (Médecine Vétérinaire).
Carrière professionnelle
1980-1985 Vétérinaire privé en France (Aube, BasRhin, Mayenne, Vendée et Région Parisienne). 19851986 Assistant au Cabinet du Ministre du développement rural. 1986 Directeur de la santé animale.
1986-1990 Chef de service au projet de développement de l’Elevage (TT et suivi évaluation). 1990-1995
Directeur général de la SEGA (Société d’Etat de Gestion des Abattoirs). 1995-1996 Ministre de l’Environnement et du Tourisme. 1996-1997 Ministre de la
Jeunesse, des Sports, des Arts et de la Culture. 1999
Secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement Supérieur
et de la Recherche Scientifique. 1999-2000 Ministre de
l’Agriculture et de l’Elevage. 2000-2001 Ministre de
l’Environnement, des Eaux, Forêts, Chasses et Pêches.
2001-2003 Ministre, Conseiller à la Présidence
chargé de l’Agriculture, Elevage, Environnement, Eaux,
Forêts, Chasses et Pêches. 2003-2004 Ministre de la
Modernisation et du Développement de l’Agriculture.
Mai 2005 Elu Député de la Circonscription de Dede-Mokouba, 4ème législature. Mai 2011 Réélu Député
de la Circonscription de Dede-Mokouba, 5ème législature.
Président de la Commission Production, Ressources Naturelles et Environnement à l’assemblée nationale. 4ème et 5ème législatures. Mai 2013-Novembre
2013 Conseiller spécial/cabinet du Président du CNT.
Décembre 2013 Cellule prospective et stratégie. Ministère du Développement rural. Novembre 2014 Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la
République Centrafircaine auprès du Royaume de Belgique avec juridiction auprès du Royaume des Pays-Bas, du
Grand-Duché de Luxembourg et de l’Union Européenne.
He holds a BSc Politics and Administration (Hons) degree
as well as an MSc International Relations degree from
the University of Zimbabwe. He has contributed Articles
on regional integration and multilateral trade issues. He
is a member of the African Capacity Building Foundation
Tech.
Career
From March 2009 to September 2013 Permanent Secretary for Special Projects in the Ministry of Foreign
Affairs and Permanent Secretary for Regional and Integration and International Cooperation.
From 1994 to 2001 He served as Deputy Ambassador/
Deputy Permanent Representative to the Permanent
Mission of Zimbabwe to the United Nations and World
Trade Organisation at Geneva in Switzerland.
From 2002-2007 Divisional Head of Multilateral Affairs.
From 2007 to 2009 Divisional Head for Africa, Asia and
the Pacific in the Ministry of Foreign Affairs respectively.
During his service in Geneva, he was also appointed Coordinator and Spokesperson of the African Group of Trade
Negotiators in the World Trade Organisation, a position he
served in 1999 and 2001.
In 2011, he was elected Chief Negotiator for Eastern
and Southern Africa for the negotiation of the Economic
Partnership Agreements (EPA) with the European Union
(EU). He has vast experience in bilateral, regional and multilateral negotiations.
From 2014 Mr Tadeous Tafirenyika Chifamba is Zimbabwe’s new Ambassador Extraordinary and Plenipotentiary to the European Union.
Langages
Fluent in English and is learning French.
Chancellery
Chancellery
Rue de la Fusée 64 - 1130 Bruxelles.
Tel. +32.2.705.56.03.
Square Joséphine Charlotte, 11
1200 Woluwe-Saint-Lambert.
Tel. +32.2.762.58.08.
Email: [email protected]
http://www.zimbabwe-embassy.us
AQUABIKE
AQUAGYM
AQUAB
BÉBÉ NAGEUR
SELF DEFENSE AQUAG
BÉBÉ NAGE
FOSSE DE PLONGÉE
SELF DEFEN
COURS DE PLONGÉE
FOSSE DE PLONG
COURS DE NATATION
COURS
PISCINE DE NAGE
LIBREDE PLONG
COURS DE NATAT
SALLES DE SÉMINAIRES
PISCINE DE NAGE LIB
RESTAURANT THAÏLANDAIS
MAGASIN D’ARTICLES DE
NATATION
SALLES
DE SÉMINAIR
MAGASIN D’ARTICLES
DE
PLONGÉE
RESTAURANT THAÏLAND
MAGASIN D’ARTICLES DE NATAT
333 Rue
de StalleDE PLONG
MAGASIN
D’ARTICLES
1180 Uccle (Bruxelles)
Tel : 02 332 33 34
333 Rue de Sta
mail : [email protected]
1180
Uccle (Bruxell
site : www.nemo33.com
Tel : 02 332 33
mail : [email protected]
site : www.nemo33.c
Club diplomatique de Belgique
1
2
2
3
Le Canada
Super puissance énergétique de demain
Les Membres du
Club Diplomatique ont
entendu un très intéressant
exposé présenté par S.E. Mr.
Denis Robert, Ambassadeur
du Canada
Photos: agence Mapez
4
6
5
1. S.E. Mr. Denis Robert, Ambassadeur du Canada. 2. (de g. à
dr.) Mme l’Ambassadrice Christine Leroy, Mme Marie-Neige
Calatayud de Glanard, Vice-Présidente Trésorière du Club
Diplomatique. 3. (de dr. à g.) S.E. Mr. l’Ambassadeur Daniel
Leroy, Président du Club Diplomatique de Belgique, S.E. Mr.
Denis Robert, Ambassadeur du Canada. 4. Mr. Léon F. Wegnez,
Administrateur Secrétaire Général du Club Diplomatique,
Mme Jacqueline Wegnez. 5. Mme l’Ambassadrice Suzanne
Tilkin, Mr. Allgeier. 6. S.E. Mr. l’Ambassadeur du Togo.
7. (de g. à dr.) Mme René Richard, Mme l’Ambassadrice
Mireille Chaval, Mme l’Ambassadrice de Visscher. 8. (de g. à
dr.) Mme Marie-Neige Calatayud de Glanard, Vice-Présidente
du Club Diplomatique, Mme Marie-Claude Tshombé,
Mr. Léon F. Wegnez, Administrateur Secrétaire Général du
Club Diplomatique, Mme Huguette Boissin-Le Chapelain,
Vice-Présidente du Club Diplomatique. 9. (de g. à dr. Mr.
Edouard van den Borre, Administrateur du Club Diplomatique,
Mme Hélène Monaco Sorge , Mr. Guy Vanhaeverbeke. 8
20 - La Vie Diplomatique #4
7
9
The backdrop: urban design creating a space divided
into round tables, cosy corners, or the more intimate
private dining room.
:l_hkÜZohnkl%=hgZe]EhkbZnq%ÛgZeblm_hkma^;h\nl^
]Hk%hk\a^lmkZm^lZf^gnmaZmahghnkleh\Ze]bla^l
and the great classics.
As we are fond of saying – we love
the good things in life.
PARK SIDE BRASSERIE, CELEBRATE YOUR EVENTS IN A MAJESTIC AND MODERN PLACE
The infrastructure at the Park Side can provide everything
you need for a successful banquet, cocktail party, walking
dinner, business brunch, lunch or birthday party,...
Our convivial reception spaces are designed to be modulated
to suit your preferences, catering for 12 to 220 guests.
Avenue de la Joyeuse Entrée, 24
1040 Bruxelles
T +32 (0)2 238 08 08
Open from 12:00 to 14:30
and 18:30 to 22:30
Closed Saturday lunchtime
www.restoparkside.be
News in Brussels
Souk chic à l’Atelier 457
Jusqu’au 30 avril, le photographe Serge Anton fait souffler un esprit souk-chic sur l’Atelier 457. Il ne se contente pas d’exposer une
rétrospective de ses photos mais il propose
aussi un bazar très chic dédié aux merveilles
d’Orient et d’Afrique. Statuettes, tables indiennes, sculptures sur bois, coussins et jolies
trouvailles ont pris leurs quartiers au milieu
des photos de Serge Anton dans une atmosphère arty-ethnique.
Ouvert du vendredi au dimanche de 13h à 18h
à l’Atelier 457, chaussée de Bruxelles 457
1410 Waterloo.
Daniel Sterckx
Le printemps du Sablon
Durant 4 jours, l’Association des Commerçants propose un parcours d’une quarantaine d’oeuvres réalisées par des artistes handicapés mentaux. L’objectif premier
du Créahm-Bruxelles est de susciter et de développer l’expression artistique de
la personne handicapée mentale. Son originalité s’inscrit dans l’approche de cette
personne considérée comme artiste à part entière, parce que dotée d’un potentiel
artistique et d’un regard personnel sur le monde qui l’entoure!
Les grandes Maisons de la Place
du Sablon exposeront une ou
des oeuvre(s) qui seront disponibles pour la vente immédiate, les
bénéfices seront reversés à l’artiste et au Créahm.
Anne Ndayiziga
Les oeuvres seront visibles soit
dans la vitrine, soit à l’intérieur de
l’enseigne participante durant les
heures d’ouverture. Du jeudi 23 au
samedi 25 avril dans les différents
commerces du Sablon.
Passions du XXème
Quand un féru d’antiquités, Olivier Biltereyst, et un amoureux des pages, Laurent
Bouchat, se rencontrent, ils parlent forcément de leurs passions et envisagent même
de les réunir en un nouvel espace. C’est chose faite, au coin de la rue Général Mac
Arthur, à deux pas des rues Edith Cavell et Vanderkindere. Derrière ses élégantes
vitrines noires et blanches, la galerie présente le mobilier de l’un et les livres d’art
du XXème siècle de l’autre. Pour Olivier Biltereyst, place aux coups de coeurs et
aux créateurs tel que Jules Wabbes, Pierre Garriche, Gino Sarfatti, ado Chale, André
Sornay, Serrurier-Bovy, Capron, Gevers, Franco Albini… Pour Laurent Bouchat qui
a fait ses classes chez Posada Art Books, le livre d’art est un objet de référence et de
connaissance. Se côtoient le petit catalogue d’exposition devenu introuvable et le
catalogue raisonné de tel ou tel artiste. Mais aussi la quête à la demande: ses clients
pouvant lui donner des listes d’ouvrages rares à trouver...
Rue Général Mac Arthur 2 - 1180 Bruxelles. Du mercredi au samedi de 12h à 18h et sur
rendez-vous au 0475.21.62.94 (Olivier Biltereyst) et 0476.97.12.94 (Laurent Bouchat).
22 - La Vie Diplomatique #4
Agenda / livres
BD
Moi, René Tardi, prisonnier
de guerre au Stalag II B.
Tome 2 - Mon retour et la suite
Roman
Harceleuse
Un premier roman ficelé tel un polar avec du
suspense et de multiples rebondissements. Sur
fond de harcèlement moral dans la rédaction
d’un magazine people, Marie-France Adnet,
une journaliste qui connaît très bien le monde
de la presse, tisse une histoire où elle décortique la psychologie de son harceleuse, s’amusant à la surnommer tantôt Dinosaurus tantôt
La Girafe. Décrivant sa double personnalité,
elle dénoue chacun des mécanismes utilisés
par celle-ci pour arriver à ses fins. Le rythme
est soutenu, les intrigues se succèdent attisant
l’envie pour le lecteur de connaître l’issue du
combat entre la harceleuse et ses victimes. A
la fois, étonnant et bouleversant, un premier
roman prometteur!
Fin 2012, Tardi entreprenait avec «Moi René
Tardi prisonnier de guerre au stalag II B» l’adaptation en bande dessinée des carnets de guerre
de son père, lors de ses années de captivité
dans un camp de Poméranie en Pologne. Le
premier volet de cette histoire s’achevait sur le
départ des prisonniers de leur stalag fin janvier
1945. Le second volume reprend au même
moment avec la longue marche des prisonniers
sous des températures extrêmes, la violence
des garde-chiourme, la peur que suscitent les
troupes russes toutes proches, les expédients
pour s’assurer les meilleures chances de survie,
les velléités d’évasion et ici et là quelques rares
moments de récupération, comme la miraculeuse douche chaude négociée dans les locaux
d’une ancienne brasserie…
Editions Casterman.
Nouvelles
Amour amour
Dix nuances d’amour
«Amour, amour, quand tu nous tiens, on peut bien
dire: «Adieu prudence!» Cet extrait du Lion amoureux de Jean de La Fontaine a été proposé à
10 auteurs belges renommés (Bernard Gheur,
Geneviève Damas, Jean Jauniaux, Françoise
Lalande, Daniel Charneux, Eva Kavian, Xavier Deutsch, Dominique Costermans, Armel
Job, Nadine Monfils) afin qu’ils laissent exprimer leur créativité, leur imaginaire, leurs souvenirs… Une carte blanche pour surprendre,
émouvoir, amuser!
Edition Weyrich.
Harceleuse de Marie-France Adnet.
Editions Clhoé des Lys.
Guide juridique et pratique
Délocalisation et investissements
des personnes fortunées étrangères
en Suisse et en Belgique
Philippe Kenel décrit de manière théorique et pratique les
différentes étapes que doit franchir une personne qui décide
de s’installer en Suisse ou en Belgique. Sont exposées également les nouvelles règles applicables, plus particulièrement
en Suisse, à l’assistance administrative en matière fiscale.
Avocat et docteur en droit, Philippe Kenel est associé au
sein du Cabinet Python & Peter. Spécialisé dans la planification fiscale, successorale et patrimoniale ainsi qu’en matière
de délocalisation de personnes fortunées, il exerce son activité en Suisse et en Belgique. Il est président de la Chambre
de Commerce Suisse pour la Belgique et le Grand-Duché
de Luxembourg à Bruxelles et de la Ligue Internationale
contre le Racisme et l’Antisémitisme (LICRA) en Suisse. 3è
édition entièrement revue et augmentée, préface par Bruno
Colmant, professeur à l’Université Catholique de Louvain,
membre de l’Académie Royale de Belgique.
Editions Favre.
BD
Magasin général Tome 9
Quarante ans avant le fait historique, «Magasin général» met en scène les transformations
individuelles et sociales que vivra le Québec
durant les années 1960. Il y a, dans cette fable
à la manière de Capra mâtinée de Pagnol, une
tension entre documentation et polémique. En
choisissant de situer leur histoire à une époque
antérieure à la radio, Loisel et Tripp n’envisagent pas «Magasin Général» comme un documentaire sur la vie rurale du Québec mais
comme le récit de l’exploration utopique d’un
avenir alternatif en voie de réalisation.
Editions Casterman.
La Vie Diplomatique #4 - 23
economy
It is known that Brazil is the largest country in South America, but the Federative Republic of Brazil
is also the fifth largest country in the world. The only Portuguese-speaking country in the Americas,
Brazil also encompasses numerous oceanic archipelagos and has borders with all South American
countries; apart from Chile and Ecuador.
Brazil
Largest country
in South America
By Léon F. Wegnez
A
ccording to reports of the World Bank and the International
Monetary Fund, Brazil is the largest national economy in
Latin America and one of the world’s largest economies in purchasing
power parity. The country has a free market economy which is rich of
its abundant natural resources. Most probably, the Federative Republic
of Brazil will become in the next decades one of the five largest economies in the whole world, but a lot of efforts will be needed.
From pre-colonial history to modern times
Because of fossil records which were found in the area now called Brazil,
we may consider that those territories have been inhabited for at least
8.000 years by indigenous people. However, it remains rather complicate to identify the origins of those first inhabitants. A widely accepted
option is that they were part of the first wave of migrants hunters who reached the Americas, coming from Asia. They did it either using coastal sea
routes along the Pacific Ocean, or by land crossing the Bering Strait. One
thing is sure : when the Portuguese arrived, they called them “Indians”,
just like the inhabitants of India in Asia. The archaeological remains are
mainly pottery made by semi-nomadic tribes. No monuments and no
written records were discovered. It has been estimated that more than
2.000 tribes were living in the area representing current day Brazil, but
they were staying mainly along the banks of the river and on the coast.
This was the situation when the Portuguese fleet commended by Pedro
Alvares Cabral arrived in April 1500. He was not the first European to
reach this land as the Spanish navigator Vicente Yanez Pinzon already arrived there in January 1500. But Portugal claimed Brazil and the country
became a colony of Portugal from 1500 until 1815.
From the beginning of the colonial period, Portuguese did not find the
Natives to be suitable as slaves and imported millions of slaves from
Africa, to work in their plantations and mainly to realize sugar production for export to Europe. Of course, different European powers
tried at that time to establish their own colonies in several parts of the
Brazilian territories. France, for example, tried to settle in present-day
Rio de Janeiro, while Dutch even captured the capital Salvador and
controlled an important part of the coast. In 1661 however, the Dutch
realized that their attempt to take the control of the country was a
failure and they formally withdrew from Brazil. During the colonial pe-
24 - La Vie Diplomatique #4
economy
riod, Africans became a substantial part of Brazilian population, but
mortality rates amongst slaves working in sugar and gold enterprises
were really dramatic.
When slavery ended, African began to merge with the European Brazilian population. In 1808, when Emperor Napoleon invaded Portugal,
the Portuguese King and his government escaped to Brazil and ruled
during 13 years the Portuguese empire from Rio de Janeiro. Even after the end of Napoleon’s reign he remained several years in Brazil. In
1815, Brazil was vested with the dignity of a united kingdom with Portugal and Algarves. When the King returned to Portugal in 1821, his elder
son became Emperor of Brazil. But the Empire of Brazil came to an end
68 years later, in 1889, when a military action instituted a republic called: Republic of he United States of Brazil, a name which was changed
in 1967 to Federative Republic of Brazil. The “Old Republic” ended in
1930 and a military junta took control of the country, followed by a military dictatorship from 1964 to 1985, followed then by democratization.
Brazil is now a Federal Republic composed of 26 States, one Federal
District including the new capital city Brasilia, and 5.564 Municipalities.
Geography, climate and population
“
Brazil has a total area of 8.514.876,599 square kilometers, including
55.4455 square kilometers of water. Being the fifth largest country in
the world, after Russia, Canada, China and the United States, it spans
three time zones. Such a big country has of course a diverse topography, with plains and mountains, highlands and scrublands. The main
upland are to be found in the southern half of the country. Mountains
reaching up to 1.200 meters are to be found in the southeastern section. The highest point in Brazil is the Pico da Neblina at 2.994 meters
and of course the lowest the coast on the Atlantic Ocean. Brazil also
has one of the world’s most extensive system of rivers, the major being the Amazon which is the
world’s second-longest river and
certainly the largest in terms of
volume of water. If the climate of
Brazil comprises a large range of
weather conditions as a result of
the varied topography, it is mostly
tropical. Temperate coniferous forests are to be found in the south,
tropical savannas in the center of the country, semiarid deserts on the
northeast, equatorial rainforests in the north. Those different ecosystems generate a great biodiversity and a rich wildlife : the total number
of plant and animal species in Brazil is nearly four million.
The population of Brazil is reaching in 2015 more than 203 million inhabitants and nearly 85 % of the population may be defined as urban.
Brazil is the only
Portuguese-speaking nation
in the Americas.
”
This population is mainly concentrated in the
Southeastern and Northeastern regions, with
respectively 79,8 and 53,5 million inhabitants;
while the Center-West and the North regions,
which together represent 64,12 % of the territory of Brazil, have together a total of only 29,1
million inhabitants. 47,73 % of the inhabitants
describe themselves as White, 43,80 % as
Multiracial, 7,61 % as Black, 1,09 % as Yellow
and 0,43 % as Amerindian. In fact, most Brazilians descend from the country’s indigenous
peoples, Portuguese settlers and African slaves. Spaniard, French and Dutch settlers also
influenced those statistics, while the Japanese
are the largest Asian group in Brazil. What religion is concerned, Roman Catholicism is the
country’s predominant faith (73,8 %) followed
by Protestantism (15,4 %). Brazil has the
world’s largest Catholic population. The official
language of Brazil is Portuguese but numerous
minority languages are spoken throughout the
country. Brazil is the only Portuguese-speaking
nation in the Americas .
Economy
As the largest national economy in Latin America, Brazil has important and developed agricultural, mining, manufacturing and service
sectors. Amongst its major export products:
aircraft, automobiles, electrical equipments, textiles, steel, petrochemicals, computers, coffee,
soybeans, fish, wheat, rice, corn, sugarcane,
cocoa, citrus and beef. Amongst its natural resources: iron ore, gold, aluminum, tin, platinum,
uranium, manganese, copper, coal, phosphate. Brazil experienced a tremendous economic
growth during the past three decades and will
also become an important oil producer and exporter in the coming years. Most of its energy is
also coming from renewable sources and the
country is investing more and more in science
and the new technologies. During the last decade, Brazil appeared as one of the fastest growing
economies in the world and is now enjoying a
significant international recognition. It must be
said also that recent oil discoveries will lead in
the coming years to an important increase of oil
production in the country. Of course, tourism is
also a growing sector in Brazil and is right now
in terms of tourist arrivals from abroad the second most important country in South America.
However, we may not ignore that the economy
of Brazil has been confronted during the 30 past
years to ups and downs, with an important inflation which leaded to the introduction of a new
currency, but without avoiding the shoppers’
purchasing power to be eroded. What will be
the future? We know that 45 % of the exports of
Brazil are bought by the five following countries:
China, United States of America, Argentina,
The Netherlands and Germany. The future of
the Brazilian economy will also depend greatly
in the future of the ability of those countries to
absorb the Brazilian production.
La Vie Diplomatique #4 - 25
international organizations
Founded in 1946 by the United Nations General Assembly, UNICEF, - for United Nations International
Children’s Emergency Fund, - is at the same time an organization and a program aiming to provide
assistance to children in the world.
Unicef
By Léon F. Wegnez
attention to the daily management of the Supply Division which is based
in Copenhagen and they follow the more than 200 country offices of
UNICEF in the world which are carrying out the missions requested, in
order to contribute to a better way of life for those populations deserving
assistance and for those children dreaming of education and hoping in
a better future. It is for them, more especially that UNICEF created and
is distributing in many developing countries that remarkable School in a
box concept, which includes all basic educational material, each time,
for 1 teacher and 40 new students.
Sponsorship and fundraising
I
n fact, UNICEF was created at the end of the Second World War, in
order to provide food and healthcare to children in those countries
where the war had devastated the economy and the living conditions of
the surviving populations. But it was in 1953 only that the organization
became really a part, and in fact from that moment a permanent part,
of the United Nations System, being known from that moment as the
United Nations Children’s Fund. With its world headquarters based in
New York City, UNICEF is now working to provide worldwide a longterm humanitarian assistance, not only to children but also to mothers
with difficulties, and this more especially in developing countries.
An intergovernmental organization
Because governments of many countries are contributing to the resources of the United Nations Children’s Fund, the organization is of course
accountable to those governments; but if those governments do pay
indeed two thirds of the financial needs of UNICEF, it is worth knowing
that private groups and millions of individuals pay the rest, making of
the organization a very special common action of the public and the
private sectors in nearly 200 different countries. And nearly 92 % of
the collected money is dedicated directly to the assistance of vulnerable population. This explains why UNICEF received already the Nobel
Peace Prize in 1965.
UNICEF is managed by an Executive Board telling 36 members and
in charge of the establishment of the policies of the organization everywhere in the world. Those members are in fact representatives of
the government sponsoring the actions at the international and national
levels. They do approve in advance all programs and control all financial aspects of the policies they defined. Of course, they pay a special
26 - La Vie Diplomatique #4
Because UNICEF is depending completely on voluntary contributions
from the public and the private sectors in many countries, the National
Committees of the organization are very active in raising funds and are
inviting on a regular basis authorities, companies and personalities to
offer their psychological and financial support. All actions dedicated to
the protection of children’s rights are truly welcome. Organizing benefit concerts, dinners and conferences, selling greetings cards, asking
members of Royal families and well known personalities to become
Ambassadors of the UNICEF’s actions, inviting the organizers of the
greatest sport competitions to promote the UNICEF’s logo in order to
increase the visibility of the organization; all this is part of the global strategy of the United Nations Children’s Fund in order to improve the living
conditions of the most vulnerable children’s and their mothers.
UNICEF is taking an important part too in the fight against HIV/AIDS
and elaborated an education program for the schoolchildren in different
African countries. It is interesting to remember that the organization is
working closely with the International federation of Red Cross and Red
Crescent Societies, more especially what the dispatching of emergency goods is concerned, such as water purification tablets and vitamin
supplements. Last but not least, UNICEF is working very hard to assist
companies in their search to improve their social sustainability, and the
contribution of the UNICEF’s research centre in Florence is playing without any doubt an important part in this, through the improvement of
the international understanding of all and sometimes very complicated
issues relating to children’s rights.
Finally, it must be underlined that the European Union has been working
very closely with UNICEF for more than 20 years now, always with the
same objective: to extend an immediate assistance to children and women who are living in a dangerous context because of humanitarian crises,
and to answer as rapidly as possible to their greatest needs. Also, both
organizations, EU and UNICEF, launched last year a new interesting campaign called “Voices of Children in Emergencies”, aiming at sharing the
experience of those girls and boys living through disasters, food crises and
armed conflicts, but keeping in their heart a fantastic hope for life.
Restaurant - Cafe - Bar - Oyster Bar - Cigar Club
Rue
Fossé-aux-Loups
32
Wolvengracht
B
1000
Brussels
T + 32 (0) 2 217 21 87 I F +32 (0) 2 229 31 79
info.br [email protected]
w w w . b e l g a q u e e n . b e
economy
La Chine
nouvelle puissance économique
mondiale
Dans son nouveau
livre, le Prof. Dr. Léon
F. Wegnez nous
explique l’extraordinaire
réussite de la Chine.
P
armi la vingtaine de livres écrits par cet auteur, - des livres qui
traitent de domaines aussi variés que l’informatique, la robotique, l’intelligence artificielle, l’économie politique, le consumérisme, ou
encore la diplomatie, - La nouvelle Europe et Le miracle japonais ont été
classés par les critiques parmi les meilleurs ouvrages consacrés à l’Europe et au Japon. Son nouveau livre consacré à la Chine, nous présente
une analyse en profondeur des stratégies de développement sur lesquelles l’ancien Empire du Milieu a fondé et fonde sa réussite planétaire.
Pourquoi avoir consacré un livre à la République Populaire de Chine et quel est le fil rouge depuis sa découverte jusqu’à sa prodigieuse réussite économique ?
La vérité est que la Chine ne peut laisser personne indifférent. Tout au
long de son histoire, elle a à la fois intrigué et fasciné ses voisins proches
et lointains. Devenue la deuxième puissance économique mondiale, derrière les Etats-Unis d’Amérique, et pour certains déjà la première puissance économique, elle a connu au cours des dernières décennies le taux
de croissance le plus élevé jamais enregistré par un pays dans le monde.
Il est donc extrêmement important de comprendre les raisons de cette
réussite et d’en dégager des prévisions pour l’avenir.
28 - La Vie Diplomatique #4
economy
Dans le premier chapitre, vous présentez les diverses
dynasties et la succession des régimes politiques qui
ont fait, et parfois défait, la Chine. C’est passionnant
mais aussi un peu inattendu?
américains d’articles textiles à plus haute valeur
ajoutée. L’évolution s’est faite, effectivement,
dans ces deux directions.
Cette démarche est logique, car on ne peut prendre la juste mesure de
l’évolution d’un peuple et des structures politiques, économiques et sociales qu’il s’est données, qu’en retraçant son histoire. Et l’histoire de la
Chine, au travers des siècles, est fascinante. Elle a été à plusieurs reprises une très grande puissance militaire, politique et économique, jouant
un rôle de premier plan en Asie, Elle a connu des périodes de grand
rayonnement et des déclins spectaculaires. Il faut en être conscient pour
comprendre la Chine d’aujourd’hui.
Oui, mais les entreprises textiles
chinoises ont aussi commencé à investir dans nos propres entreprises?
Vous parlez également d’une économie socialiste
de marché. Comment la définir ?
En fait, c’est à partir de 1992 que la République Populaire de Chine a mis
en place une nouvelle stratégie de développement économique fondée sur
un concept bien particulier d’économie socialiste de marché, qui se définit
comme socialiste parce qu’il repose sur l’objectif d’un partage équitable
des richesses et sur l’acceptation de la règle d’une propriété collective sous
l’égide de l’Etat. Mais on observe que cette économie socialiste de marché
à la chinoise a aussi pour objectif de privilégier le développement du secteur public, sans négliger cependant le développement du secteur privé. Il
s’agit, en réalité, dans une vision globale, de développer le marché intérieur
chinois dans son ensemble et d’intégrer, en une même démarche, l’économie nationale dans le contexte international.
Dans un important chapitre consacré à l’analyse des
divers secteurs d’activité, vous mettez l’accent sur la
problématique de l’agriculture chinoise. Pourquoi?
Parce qu’un grand défi de la Chine d’aujourd’hui réside dans le fait qu’elle est le pays le plus peuplé du monde, mais que ses terres cultivables
sont dramatiquement limitées. Il lui faut pourvoir à l’alimentation d’une
population qui a plus que doublé depuis 1950, passant de quelque 544
millions d’habitants à plus de 1,35 milliard dès l’année 2014. Cette population chinoise représente actuellement environ 20 % de la population
mondiale, mais les terres arables de la Chine représentent moins de 9 %
des terres arables de la planète. C’est une grande préoccupation pour les
dirigeants chinois.
Comment peuvent-ils relever ce défi?
Ils le font notamment par ce que l’on a appelé la « délocalisation » de
l’agriculture chinoise mais qui, en réalité, n’est rien d’autre que l’achat ou
la location par la Chine de terres arables dans d’autres pays, notamment
sur le continent africain. Ils le font aussi en prenant des mesures de
nature à favoriser la production agricole sur leur propre territoire. La
Chine est désormais le premier producteur mondial de céréales, de blé,
de riz, de maïs, de pommes, de tomates ou encore de choux. Mais elle est
aussi contrainte d’augmenter le volume de ses importations de produits
agricoles, notamment de soja, dont elle est devenue le plus important
importateur au niveau mondial.
C’est en effet une nouvelle tendance qui est
apparue au cours des dernières années. Les entreprises chinoises, de tous secteurs d’ailleurs,
investissent de plus en plus en Europe, en
Amérique du Nord et en Afrique. Et leur véritable objectif est bien de faire monter progressivement en gamme et en sophistication
leur production. C’est une réalité à laquelle les
entreprises de nos pays sont confrontées. Mais,
parallèlement, le marché intérieur de la Chine
évolue, lui aussi, et se révèle une source de
potentialités considérables de développement
pour nos entreprises. Et les atouts de nos entreprises ne manquent pas, notamment en termes de stratégies de marketing et de politique
de séduction des consommateurs. L’avenir
sourit toujours aux audacieux.
Pourquoi mettez-vous l’accent
sur la monnaie chinoise?
Parce que le yuan exerce une influence très importante sur les échanges commerciaux internationaux. Les taux de convertibilité de la devise chinoise font l’objet de nombreuses prises
de positions souvent contradictoires. Il est vrai
que sa sous-évaluation actuelle favorise les exportations chinoises et que les Américains, notamment, dont la balance commerciale avec la
Chine est particulièrement déséquilibrée de ce
fait, font campagne pour qu’il y soit remédier.
Pour être bref, on peut retenir que les autorités chinoises favorisent judicieusement une
ré-évaluation progressive du cours de leur devise, tout en menant une politique volontariste
de meilleur positionnement du yuan au niveau
international, visant à en faire une monnaie
de référence, à côté du dollar américain et de
l’euro. Ils y parviendront.
Dans un autre domaine, l’industrie textile chinoise a provoqué bien des inquiétudes dans les pays occidentaux.
Comment définir la situation actuelle?
Il est vrai que lorsque les quotas d’importation d’articles textiles en Europe et aux Etats-Unis ont été supprimés en 2005, la déferlante tant redoutée à l’époque du « made in China » est devenue une réalité et a affolé
les entreprises textiles du monde entier. Cette disposition, qui s’inscrivait
parfaitement dans l’optique de la libéralisation du commerce mondial,
devait naturellement, pour qu’on puisse parler non seulement d’un «
free trade » mais aussi d’un « fair trade », faire renoncer à toute pratique
de dumping les industriels chinois, mais également accorder un meilleur
accès au marché intérieur chinois pour les producteurs européens et
La Vie Diplomatique #4 - 29
economy
Que faut-il penser des relations
actuellement difficiles de la Chine
avec Hong Kong?
A propos des relations de la Chine avec les autres pays
du monde, vous soulignez l’importance considérable
prise par la Chine dans l’Est et le Sud-Est asiatique.
Qu’en est-il du Japon?
Bien évidemment, les relations entre la Chine et le Japon ont toujours
été empreintes d’un esprit de rivalité qui s’est traduit par de nombreux
conflits. Cependant, il faut reconnaître qu’il y a aussi toujours eu une
volonté partagée, par ces deux nations, de promouvoir leurs échanges
économiques et culturels. La vérité est qu’elles exercent, l’une sur l’autre,
une fascination qui ne s’est jamais démentie dans le temps. Mais aussi,
qu’elles exercent l’une et l’autre, une véritable fascination sur les autres
civilisations du monde. Les conflits très meurtriers qui ont opposé l’ancien Empire du Milieu et l’Empire du Soleil-Levant ont laissé, dans la
mémoire de leurs peuples, des traces que le temps éprouve bien des
difficultés à effacer.
Qu’en est-il de la compétition actuelle entre eux
sur le plan économique?
Le livre «La Chine nouvelle puissance
économique
mondiale» de Léon
F. Wegnez; peut être
commandé auprès du
Comité Royal Belge
de la Distribution.
Tél.: 02.345 99 23,
[email protected]
Ces deux pays ont construit leur développement spectaculaire, d’une
part, sur la dynamique de leur production nationale, et, d’autre part, sur
une politique volontariste d’exportation. Il s’agit bien, dans les deux cas,
d’une véritable stratégie bicéphale alliant la valorisation des moyens de
production et une politique de séduction des marchés étrangers. Cependant, les démarches suivies respectivement par la Chine et par le Japon
pour atteindre ce double objectif, ont été et sont résolument différentes.
Alors que la Chine a fait le choix de se procurer les technologies étrangères et d’optimaliser leur utilisation grâce à une main d’œuvre abondante
et bon marché, le Japon, pourtant longtemps accusé de copier les innovations étrangères, s’est révélé être riche d’une créativité considérable,
qui a généré des technologies de pointe. C’est le cas, notamment, dans le
domaine de la robotique, où le Japon fait la course en tête.
Et que leur réserve l’avenir?
On ne peut ignorer qu’une véritable complémentarité s’est développée
entre l’économie chinoise et l’économie japonaise. Ces deux pays sont
devenus des partenaires économiques extrêmement importants l’un pour
l’autre. La Chine a besoin des investissements japonais, notamment dans
le domaine des nouvelles technologies, et le Japon a besoin du marché
chinois gigantesque, pour y écouler ses produits. Mais la compétition
entre ces deux grandes puissances économiques de l’Asie de l’Est va se
poursuivre, avec pour double objectif : la domination à l’échelle régionale et le plus grand rayonnement au niveau mondial. Leurs stratégies
sont différentes, mais leurs ambitions identiques.
30 - La Vie Diplomatique #4
Il faut préciser que depuis 1997, Hong Kong
fait à nouveau partie de la Chine, mais avec un
statut particulier de Région administrative spéciale. L’accord de restitution de Hong Kong à
la Chine signé par les Britanniques stipule, en
effet, que ce territoire conservera au cours des
cinquante années suivant sa signature, son système capitaliste, lui accordant de fait une certaine autonomie et permettant à ses habitants
d’administrer eux-mêmes leur territoire. Il est
juste de dire que durant les 17 années écoulées, la politique de la Chine à l’égard de Hong
Kong s’est largement inscrite dans cette ligne
stratégique. La volonté actuellement exprimée
par les Hongkongais de choisir eux-mêmes
leurs dirigeants en 2017, s’inscrit d’ailleurs
aussi dans le cadre de l’accord signé en 1997.
Il faut espérer, dans l’intérêt de tous, que cet
accord sera respecté.
On dit que la Chine est devenue
le banquier des Etats-Unis.
Est-ce plausible?
Il est clair que les Etats-Unis et la Chine sont
devenus, au cours des dernières décennies, les
deux plus grandes puissances économiques du
monde. Les relations politiques entre ces deux
pays ont connu des hauts et des bas, mais les
avancées ont été particulièrement positives
dans le domaine de la coopération économique. Les Etats-Unis et la Chine sont en effet
devenus, l’un pour l’autre, le premier partenaire
économique et une véritable interdépendance
s’est établie entre leurs économies respectives.
Cependant, la Chine dispose d’une balance
commerciale considérablement excédentaire
avec son partenaire américain, et en a investi
une grande partie dans l’achat de bons du Trésor émis par les Etats-Unis, dont elle est ainsi
devenue, non pas le banquier, mais le principal
créancier.
Les relations entre la Chine
et l’Union européenne sont-elles
au beau fixe?
Les relations entre la Chine et l’Union Européenne n’ont pas été un long fleuve tranquille
au cours des deux dernières décennies, mais
un partenariat stratégique global s’est établi
entre ces deux partenaires, un partenariat qui
va bien au-delà des échanges commerciaux
et affirme notamment le principe d’une responsabilité partagée de la Chine et de l’Europe dans la promotion d’une bonne gouvernance mondiale, sécuritaire ét équitable pour
tous. Il nous faut impérativement considérer
la Chine comme un partenaire privilégié et
poursuivre avec elle une politique de paix et
de développement.
A.d.F.
Depuis quatre générations, cette adresse de référence propose des encadrements
de très grande qualité… Du sur mesure, des matériaux nobles et un savoir-faire unique!
La Maison Coduys
L’art d’encadrer
C’
est en 1914 que Joseph Vanderest
ouvre son premier magasin à Ixelles, les
Ets Vanderest, sur le site de l’actuel bâtiment Flagey. Il occupe cet emplacement jusqu’en 1930, d’où il est exproprié lors de la construction de l’actuel paquebot. Pendant
trois ans, il occupe diverses surfaces commerciales sans
jamais quitter le quartier. En 1933, il s’installe à l’emplacement encore occupé aujourd’hui, 4 générations plus
tard. C’est donc une longue tradition familiale, basée sur
un savoir-faire transmis de génération en génération, qui
se perpétue pour fournir des encadrements de grande
qualité, réalisés dans l’atelier avec des matériaux neutres
et non agressifs pour votre œuvre. Aujourd’hui, Raymond
Coduys et son fils réalisent des encadrements en bois
ou en aluminium, de style classique ou contemporain.
Pour chacune de vos oeuvres, ils vous conseillent dans
le choix des couleurs,des matériaux et des moulures qui
se déclinent en plus de 600 références.
Passionnés, ils se sont spécialisés dans la création de
cadres sur mesure pour répondre à tous les désirs. Toute création
de cadre sur mesure débute par un rendez-vous afin de mieux
cerner les envies du client. Ils établissent un devis gratuit avant de
procéder à la fabrication.
Le délai moyen de livraison du cadre est de dix jours et les prix varient en fonction du type d’encadrement : moulures, matériaux, présence ou non de passe-partout, type de verre ou encore grandeur
du sujet. Last but not least, ils procèdent également Nous à la mise
sur châssis sur mesure pour vos tableaux et vos peintures.
Chaussée d’Ixelles 308 - 1050 Ixelles. Tél. +32(0)2.648.53.45.
E-mail: [email protected]
www.maisoncoduys.be
Cercle Royal Gaulois Artistique et Littéraire
Parc Royal
5 rue de la Loi - 1000 Bruxelles / Wetstraat 5, Brussels 1000
29 avril 2015 à 19h30
Concert
L’ensemble «L’Heure de Musique»
présente
le Septuor op. 20 de Ludwig von Beethoven
Thierry CASTERMANS: violon
Laure BELLESSA: alto
Benoît PAYEMENT: violoncelle
Natacha SAVE: contrebasse
Serge MARGRAFF: clarinette
Adelaïde KIENTZI: cor
Pierre DUBUISSON: basson
Club diplomatique
de Belgique
Soirée du 29 avril 2015
Talent du mois
Surnommé «le roi du stiletto», Michel Perry a révolutionné le monde de la chaussure avec son
dandysme un peu exubérant. Ses créations ont fait le tour du monde, foulé les «red carpet» de
toutes les grandes fêtes, conquis toutes les stars y compris Sharon Stone… Il y a 13 ans, J.M.
Weston lui demande de prendre la direction artistique de la célèbre maison qui a chaussé tous les
présidents français, de François Mitterrand à Nicolas Sarkozy. Michel Perry
et le Moc Weston
© Nicolas Hidiroglou
Par Françoise Bouzin
U
n savoir-faire français qu’il se plaît à réinterpréter en puisant dans l’incroyable histoire de cet iconique label qui traverse les époques. L’emblématique mocassin 180 J.M. Weston l’illustre parfaitement. Á la fois porté par les
minets de la bande du Drugstore, les Présidents, les hommes d’affaires, les artistes,
ce modèle traverse les modes avec brio. Michel Perry, libre penseur et Directeur
Artistique de la maison J.M. Weston, a souhaité rendre hommage à cet emblème de l’élégance française en lui offrant un compagnon
de route: Le Moc Weston.
“
Chez l’homme, la qualité des matières prévaut.
Il faut une expression forte, une sobriété dans
le design, puis laisser le temps agir et les patines
s’installer. Et l’élégance arrive.
Il a étudié les Beaux-Arts à Tournai et, par des
hasards familiaux, il est entré dans l’entreprise
de son père qui était dans la chaussure. «Je me
suis rendu compte qu’il y avait des choses à dire avec
les chaussures et que l’on pouvait leur donner une âme.
Et je suis devenu passionné. Je n’avais peur de rien,
j’aimais les chaussures rock and roll et la provocation voulue par l’époque des années 80. Puis vers
la fin des années 90, je trouvais que le mouvement était récupéré et m’intéressait de moins en moins.
Weston m’a appelé à ce moment là. J’aime le choc des cultures et mélanger ce qui a priori ne l’est
pas. Je souhaitais m’extraire du côté rock superficiel et j’avais envie de revenir à la tradition et à
des choses plus aristocratiques. Chez Weston, il y avait cette façon de revisiter la tradition qui m’a
séduit et continue de me plaire.»
J.M. Weston 52 Avenue Louise à 1050 Bruxelles. Tél. 02.514.39.69.
jmweston.fr
32 - La Vie Diplomatique #4
”
Talent du mois
Elle est Belge, elle a 28 ans et a lancé, il y a 4 ans, sa collection de sacs. Le succès a été immédiat! Depuis
les fashionistas se les arrachent et les people -de Sharon Stone à Émilie Dequenne- les adorent.
Clio Goldbrenner
Un nom qui se porte
en bandoulière
Le Theros
Le Clio Royal Snake
Le Clio Perfecto
U
ne success-story qui s’explique par le formidable dynamisme et la créativité exubérante
de Clio. A l’arrivée des sacs chics et urbains qui ne sont
vendus que dans une sélection drastique de
boutiques. «Au départ, j’ai sillonné toute la Belgique avec ma voiture remplie de mes créations. Comme
je déteste les maroquineries, je me suis tournée vers
des concept stores et des boutiques de prêt-à-porter.
J’ai beaucoup travaillé sur l’image de la marque pour
qu’elle garde son côté exclusif.» Actuellement, elle
diffuse ses collections dans 75 points de vente
dans le monde (dont 45 en Belgique) et reste fidèle à ses premières collaborations.
A Paris, les Galeries Lafayette lui déroulent le tapis rouge… Mais si elle ambitionne
d’être connue mondialement, elle préfère travailler sa notoriété en imposant sa
marque dans les boutiques les plus tendances.
Le signe distinctif de ses sacs? Son sigle, une cotte de maille dorée (ou argentée)
qu’elle ajoute par petites touches. «Je voulais créer des sacs que l’on reconnaisse sans y
apposer un logo ou mon nom. J’adore les bijoux très fins et j’avais envie de créer une histoire
autour de la marque. Comme Goldbrenner signifie orfèvre, la cote de maille dorée s’est imposée
naturellement.»
Côté inspiration. Ce sont les matières qui lui insufflent les formes. «Ensuite c’est la
dégaine qui compte, l’allure que j’ai envie de donner. Puis, je rassemble les couleurs de la collection
puis je débute sur les formes.» Sa ligne printemps-été 2015 joue sur les matières (cuir,
jeans, paille), les couleurs (dont un rose frais, des teintes naturelles et une variété
de bleus) et les formes. De quoi sublimer des sacs beaux et faciles à vivre pour
accompagner les femmes au quotidien.
“
Mon sac fétiche est le Clio que l’on revisite
chaque année dans différents cuirs.
cliogoldbrenner.com
”
Ses bonnes adresses à Bruxelles
Pour bruncher? Ici (rue Franz Merjay 133) pour sa cuisine saine mais savoureuse et excitante à manger, le Balmoral
et le Village du pain (sur la place Georges Brugmann).
Pour diner en amoureux? Ma meilleure Jeunesse
(rue de l’Aurore 58), Peï & Meï (rue de Rollebeek),
le Royal (Rue de flandre 103).
Pour boire un verre entre amis? la Winery
(place Brugmann), Chez Franz (rue Franz Merjay)
et l’Etiquette (avenue Emile De Mot).
Une balade? Sillonner le quartier Dansaert.
Une série? Scandal.
Un film? Les petits mouchoirs.
Une musique? le dernier CD de Julien Doré.
Et si vous n’aviez pas été créatrice de sacs?
J’aurais aimé réaliser et produire des films.
La Vie Diplomatique #4 - 33
évasion / bruxelles
Idéalement situé au cœur de Bruxelles, le Royal Windsor Hotel Grand Place attire depuis des
décennies les voyageurs épris de ces hôtels précieux qui cultivent les valeurs d’une hôtellerie de
grande tradition. C’est dans cet esprit que s’inscrit la Suite Grand Place, confortant le positionnement
du Royal Windsor Hotel sur le plan international.
La Suite Grand Place
du Royal Windsor Hotel
Le luxe suprême d’une vue panoramique unique sur la Grand Place de Bruxelles.
T
out écrin se mérite. Et c’est le cas de la Suite Grand Place dévoilée en 2011 par le Royal
Windsor Hotel après deux années de chantier et une mise en œuvre des savoir-faire exceptionnels à chaque étape du projet. Mai 2011: lever de rideau sur un penthouse d’une superficie totale
de 400 mètres carrés. Une suite magique entre toutes couronne désormais le Royal Windsor Hotel
Grand Place. Située à la cime de l’hôtel, la Suite Grand Place est un de ces lieux où le luxe s’épanouit
dans l’élégance et l’art de vivre au sens le plus noble. Un accès privatisé, une sublime terrasse offrant
une vue panoramique à 180° sur la célèbre Grand Place de Bruxelles et le confort ★★★★★ jusque dans
les moindres détails lui confèrent un caractère exceptionnel.
Telle une demeure privée
Face à l’ample espace réunissant salons et salles à manger se déploie la terrasse panoramique.
Invitation irrésistible à franchir la baie vitrée que rend plus légitime encore un mobilier choisi, les
sculptures en bronze parmi les buis et la vue sur le cœur de Bruxelles. Celle-ci est unique sur les
toits historiques couronnés de statues d’or de la Grand Place.
34 - La Vie Diplomatique #4
évasion / bruxelles
Boiseries délicates et antiquités Art Deco en bois poli et essences rares s’accordent au raffinement des tissus, tapisseries et revêtements muraux.
Grandiose de jour, le spectacle devient féerique la nuit. Un merveilleux que s’attache tout autant à
offrir chaque espace de la suite. Cuisine, coin à manger, bureau, salle de bains, chambre à coucher
déclinent toutes les nuances du caractère, du charme, de l’exclusivité. Du luxe !
Il y a l’excellence du choix des matériaux et au-delà, la perception d’une intimité. Presque une confidence, car la Suite Grand Place témoigne bien de l’attachement du propriétaire et président du groupe Warwick International Hotels, Richard Chiu son épouse Ann, à l’hôtel et à la ville de Bruxelles.
Boiseries délicates et antiquités Art Deco en bois poli et essences rares s’accordent au raffinement
des tissus, tapisseries et revêtements muraux. Des luminaires aux objets décoratifs, du somptueux
marbre noir aux précieuses mosaïques de la salle de bains, du chatoiement de la verrerie Murano
au plaisir aérien d’un duvet en plume d’oie, d’une piqûre sellier à une dorure à l’or fin, tout sublime
l’élégance, murmure le savoir-faire, évoque la sensualité, aspire au confort absolu. Est-il nécessaire de
préciser que la Suite Grand Place est dotée d’un équipement high-tech de dernière génération…
Prestige et noble réputation
Mais le luxe des choses n’est rien sans la générosité des intentions et la délicatesse des gestes. Dès
l’arrivée et pendant tout le séjour des hôtes dans la Suite Grand Place, le ‘butler’ devient leur interlocuteur unique et tout est mis en œuvre pour satisfaire leurs moindres exigences: installation des effets
personnels dans le dressing, shopping privé, réception sur la terrasse, dîner privatisé... Ce service de
majordome attentif en tous points se veut tout simplement impeccable et garantit la personnalisation
à l’extrême. Dans la discrétion indispensable aux hôtes de marque, dont certains chefs d’état.
La Suite Grand Place
Royal Windsor Hotel Grand Place, 5 Rue Duquesnoy - 1000 Bruxelles.
Tél. +32.(0)2.505.55.55.
www.royalwindsorbrussels.com
Soucieux d’offrir à leurs hôtes un haut niveau de service, le Royal Windsor
Grand Place et le Warwick Barsey Hotel, les deux hôtels membres de la
Collection WIH à Bruxelles ont opéré une série de changements visant à
améliorer la qualité de chaque instant du séjour de leurs clients. Focus sur
leurs actualités et celles à venir de Bruxelles, métropole vibrionnante !
Pour le Royal Windsor Grand Place, ce ne sont pas moins de cent chambres qui ont été remises en beauté: de nouveaux éléments de décoration
ont été installés et une réflexion sur la lumière a été entreprise. Toutes les
salles de bains de ces chambres ont été rafraîchies et donnent aujourd’hui
une sensation d’espace et de luminosité renforcée.
Côté restauration, l’arrivée du nouveau Chef Exécutif Grégory Lauwerts
à la tête du Chutney et la mise en place de la carte de printemps ont
déjà marqué l’heure du changement. Considéré comme l’un des moments clés du séjour client, le petit-déjeuner a également été repensé
et offre désormais encore davantage de gourmandises belges.
A voir à Bruxelles
n Art Brussels du 25 au 27 avril: c’est la
foire d’art contemporain à ne pas rater qui réunit plus de 20.000 artistes et pas moins de
30.000 visiteurs chaque année!
(www.artbrussels.com)
n Le tapis de fleurs sur la Grand Place
du 15 au 17 août.
(www.flowercarpet.be/fr/)
n Le Musée Fin-De-Siècle: ouvert depuis décembre 2013, ce nouveau musée
présente Bruxelles comme le carrefour culturel de l’Europe au tournant du siècle. Une
collection exceptionnelle d’œuvres d’artistes
belges tels que James Ensor, Fernand Khnopff, Léon Spilliaert, Victor Horta, Henry Van
de Velde ou Philippe Wolfers et bien d’autres
rencontre celle d’artistes étrangers de renom
comme Paul Gauguin, Auguste Rodin, Pierre
Bonnard, Emile Gallé, Louis Majorelle et Alphonse Mucha.
(www.fin-de-siecle-museum.be/fr/
musee-fin-de-siecle-museum)
Du somptueux marbre noir aux précieuses mosaïques de la salle de bains,
tout sublime l’élégance et aspire au confort absolu.
La Vie Diplomatique #4 - 35
évasion
Une ville blanche, ocre, jaune et bleue construite sur sept collines où l’on marche le nez au vent,
avec pour repère le Tage, ce fleuve qui lui donne un charme si particulier. La capitale portugaise que
Saint-Exupéry décrivait comme un paradis clair et triste a réussi l’amalgame d’un passé prestigieux
et d’une modernité bouillonnante…
Lisbonne,
la nostalgique
Reportage Françoise Bouzin
La Terrasse BA de l’Hôtel Bairro Alto. Cet endroit a été élu quatrième meilleure vue du monde depuis une terrasse d’hôtel.
36 - La Vie Diplomatique #4
évasion
Le Bairro Alto Hotel sur la Place Luís de Camões
L
isbonne la blanche, avec le charme suranné de ses ruelles pavées et de ses façades décrépites, attire de plus en plus de touristes séduits par son authenticité et sa douceur de vivre. Aujourd’hui, les
nouvelles liaisons aériennes la rendent encore plus attractive. La hausse
récente du nombre de voyageurs a poussé la ville à se lancer dans de vastes projets hôteliers 4* ou 5* avec la volonté affichée de conserver son
patrimoine pour préserver la Lisbonne traditionnelle. Celle des quartiers
historiques comme celui du Chiado, berceau intellectuel de la capitale,
qui a été revu avec talent par le grand architecte Alvaro Siza Vieira.
Ce quartier littéraire élégant est ponctué de librairies et de cafés historiques (comme l’A Brasileira où Fernando Pessoa avait ses habitudes),
de places dédiées à des écrivains comme la praça Luis de Camoes. C’est
sur cette jolie place que se niche le Bairro Alto Hotel, un boutique-hôtel
raffiné, à la fois 5* et membre de la prestigieuse association The Leading
Hotels of the World. Installé dans les murs d’une ancienne résidence
du XVIIIe siècle, il a été entièrement rénové par les décorateurs José
Pedro Vieira et Diogo Rosa Lã, qui ont été particulièrement inspirés
par l’atmosphère lisboète. En transportant leur ressenti de la ville dans
l’espace intérieur, ils ont soigneusement sélectionné les matériaux, les
textures, les couleurs, le mobilier, les luminaires et les oeuvres exposées
pour offrir une sensation de maison particulière tout en proposant un
service hôtelier 5*.
La Vie Diplomatique #4 - 37
évasion
Le café-bar BA
Très lumineuses, les 55 chambres, dont 4 suites, de 5 catégories différentes s’ouvrent sur l’emblématique Place Luís de Camões et le Bairro Alto
ou sur la tranquille Rua das Flores ou encore l’ensoleillée Rua do Alecrim. Toutes ont beaucoup de charme et sont décorées dans des teintes
douces tout en se dotant de tous les équipements up to date (écran plat,
Wi-Fi, machine à café et thé, menu d’oreillers, massage à la carte, etc.).
Les salles de bains à l’ancienne leur donnent également un cachet particulier. L’atmosphère feutrée et chaleureuse se poursuit dans le restaurant Flores do Bairro où des fauteuils en cuir orange voisinent avec des
banquettes beige, le tout éclairé par de suspensions colorées conférant à
l’ensemble un look résolument moderne et chic.
Du petit-déjeuner au dîner, la carte du restaurant s’adapte aux petites et
grandes faims (menu «Arrozo do Bairro» avec des spécialités lisboètes
pour le déjeuner et menu «Pour Piquer» à toute heure du jour concocté
par le Chef Vasco Lello). Jouxtant la réception, le café-bar Ba avec son
entrée indépendante par la Rua do Alecrim, est un espace très branché
agencé entre une mezzanine où se reposer après une pause shopping
pour déguster un thé et un rez-de-chaussée agrémenté d’un bar où les
Lisboètes viennent faire la fête en écoutant des DJs portugais ou internationaux. Mais le nec plus ultra de cette belle adresse demeure la
Terrasse BA située au dernier étage de l’hôtel et reconnue comme étant
la quatrième plus belle vue de terrasse d’hôtel du monde.
38 - La Vie Diplomatique #4
Le restaurant Flores do Bairro
La vue est unique sur les toits de la ville et le Tage. D’accueillants
fauteuils en rotin invitent à se détendre autour d’un petit déjeuner ou
d’un cocktail tout en admirant le coucher du soleil. Elle est accessible
toute l’année même en hiver grâce à l’installation de chaufferettes.
A ne manquer sous aucun prétexte, que vous séjourniez ou non dans
le Bairro Alto Hotel.
Bairro Alto Hotel Lisboa
Praça Luís de Camões, 2. Bairro Alto -1200-243 Lisboa.
www.bairroaltohotel.com
L’hôtel est membre de The Leading Hotels of the World qui est
une prestigieuse organisation hôtelière qui réunit près de 430 hôtels,
resorts et spas parmi les plus luxueux, dans plus de 80 pays.
Réservations: 00800 2888 8882 et www.lhw.com
évasion
Le quartier de l’Alfama
Le monastère de Jeronimos
Une leçon d’histoire
La capitale portugaise est l’une des plus vieilles villes d’Europe. Et le
quartier historique de Belem rappelle que le Portugal a été un grand
pays de voyageurs. Face au fleuve d’où partit Vasco de Gamma pour
découvrir le Mozambique et l’Inde au milieu du XVème siècle, se dresse
la Tour de Belem érigée en son honneur… Juste à côté, le monument
des découvertes et le monastère de Jeronimos, un bijou concocté sous
le roi Manuel 1er. En sortant, il faut faire le détour par la pâtisserie Pasteis de Belem (rua de Belem 84 - www.pasteisdebelem.pt), une institution qui
garde jalousement la recette du «pasteis», ce délicieux petit flanc que l’on
déguste chaud saupoudré de sucre glace ou de cannelle.
Les pasteis de natas
de la célèbre Pasteis de Belem
Un point de vue à ne pas manquer
Lisbonne est une ville qui se regarde depuis ses hauteurs. Il suffit de choisir
l’une de ses collines. Parmi celles-ci, l’un des plus jolis points de vue dans le
quartier du Bairro Alto (quartier haut en portugais) est celui de la terrasse
du cinquième étage de l’hôtel Bairro Alto, membre de la célèbre chaîne
Leading of the World - très bien situé entre le Bairro Alto et le Chiado.
Sublime panorama pour prendre l’apéro entre amis. Praça Luis de Camoes 2.
Trois quartiers où faire la fête
C’est dans le quartier du Bairro que les Lisboètes ont pris l’habitude de
démarrer la noïte. Du jeudi au samedi, des bars minimalistes déversent
musiques et conversations animées.
Parmi les incontournable, le Pavillon chinois (Rua Dom Pedro V 89) est
un lieu à la décoration hétéroclite rempli d’objets de collections et garni
de fauteuils confortables où boire des cocktails détonnants. Version plus
hype, le LX Factory, situé sous le pont du 25 avril dans le quartier d’Alcântara, est la nouvelle Mecque de la culture alternative de Lisbonne. Ce
complexe, qui abritait au XIXème siècle l’une des zones industrielles les
plus importantes de la ville, a été transformé en une véritable zone de divertissement. Baptisée LX Factory (LX désignant le sigle de Lisbonne),
elle comprend 23.000 m2 de bâtiments récemment restaurés. Le jour, ce
centre réunit boutiques, cafés, restaurants et ateliers d’artistes. Le soir,
c’est le catalyseur des tendances les plus avant-gardistes et des sons les
plus alternatifs. Côté tradition, le fado, véritable emblème de la musique
portugaise, chante la «saudade» et est lié historiquement au quartier de
l’Alfama. C’est là, entre les venelles, les trottoirs pavés et les maisons
délabrées, que se cachent deux adresses pour découvrir la culture portugaise: la Casa da Morna où déguster une cuisine capverdienne tout en
écoutant de la musique et le Senhor Fado (Rua dos Remédios 176).
La Vie Diplomatique #4 - 39
évasion
Le Mercado Da Ribeira
Les nouveaux spots
de la gastronomie portugaise
On mange très bien à Lisbonne. L’une des adresses les plus courues par
les foodista se situe en bordure du Tage, c’est le Mercado Da Ribeira
Time Out (Avenida 24 de Julho). Le célèbre hebdo de loisirs créé à Londres
(mais aussi édité à Paris et dans une dizaine de grandes villes) a remporté
le concours organisé par la mairie de Lisbonne pour restaurer cet immense
entrepôt. Résultat: une trentaine de de «kiosques» aux mains de vedettes de
la nouvelle cuisine portugaise. Un choix incroyable de corners sucrés, salés,
viandes maturées, sushis, poissons, fruits de mer, fromages ou charcuterie
fines… Un éventail de produits soigneusement sélectionnés pour leur qualité à déguster sur l’une des tables centrales (entre 10 et 15€ le plat).
Plus gastronomique, la table du chef Vitor Sobral, la Tasca de Esquina
(Rua Domingos Sequeira 41C, Campo de Ourique - www.tascadaesquina.com) et
son concept de cuisine d'auteur d’origine portugaise réinterprétée façon
contemporaine. Résultat: des assiettes inventives, goûtues mais sans
chichi et un menu à 25€.
Mais aussi, l’Alma, le restaurant de Henrique Sá Pessoa qui réinterprète
la cuisine traditionnelle dans un endroit sublime et tout blanc. (Calçada
Marquês de Abrantes, 92/94. www.alma.co.pt)
La Tasca de Esquina
Vue depuis le quartier de Principe Real
Rua Don Pedro V
Les bonnes adresses shopping
Indispensable, la pause chez Luvaria Ulisses pour ses gants faits main
en cuir (rua do Carmo 87 - www.luvariaulisses.com)
Eclectique, la jolie boutique vintage remplie de créations de stylistes portugais à chiner chez Véronique Laranjo (Travessa Do Carmo 1)
Pour trouver le meilleur du Portugal, direction La Vida Portuguesa.
A la fois tendance et vintage, elle recèle de magnifiques produits dont
certains existent depuis le XVIIIème siècle. Des boîtes de sardines Tricana aux savons Claus en passant par les mouchoirs brodés, les couvertures en laine de l’Alentejo et les lotions «après rasage» au packaging
incroyable! Mercado da Ribeira (Avenida 24 de Julho). Très tendance,
le quartier de Príncipe Real -entre Bairro Alto et le Rato- fourmille
de belles adresses de stylistes portugais (Espaço B rua D.Pedro V) et de
concepts-store, mêlant food, déco et mode comme l’Intemporal (Praça
do Principe Real 20) et Mini By Luna (Rua Dom Pedro V).
40 - La Vie Diplomatique #4
évasion
Du Chiado à l’Alfama
Vue depuis la terrasse du Portas do Sol
Sillonner à pied Lisbonne permet de savourer cette ville
baroque, renaissante, lumineuse, un brin déglinguée. Pour
faire une pause dans votre ascension vers le Castelo de
Sao Jorge, prenez un petit lunch sur la terrasse du Portas Do Sol (Largo Das Portas Do Sol) ou admirez la vue
au coucher du soleil. Les plus nostalgiques grimperont à
bord du vieux tram 28 qui dévalent les ruelles pavées de
l’Alfama dans un joyeux vacarme.
“
Quiconque ne connaît pas encore
Lisbonne est d’abord frappé par la beauté
incomparable du bassin du Tage, par les
vues sublimes que l’on a du haut de ses
sept collines, par ses jardins et ses édifices,
ses rues anciennes…
”
Fernando Pessoa.
Les mythiques vieux trams
de Lisbonne
Place au poète
Flâneur légendaire dans sa Lisbonne natale,
Fernando Pessoa s’attablait régulièrement au
café A Brasileira (Rua Garrett 120), où il bavardait avec les Lisboètes. Il est représenté sous
forme de statue de bronze, assis à sa place habituelle sur la terrasse. Aujourd’hui encore, les
passants viennent s’immortaliser à ses côtés.
Y aller?
Via la compagnie low cost Ryanair.
Prix à partir de 35€/aller et retour
au départ de Bruxelles.
Sur place se déplacer à pied ou en tram.
La Vie Diplomatique #4 - 41
évasion
Le Corps consulaire de Liège, qui vient de célébrer son centenaire, et le Consulat général du
Maroc à Liège ont organisé récemment un voyage consulaire à Fès. Sortir des sentiers battus
permet de découvrir un autre Maroc.
Fès, Meknès
et le Moyen Atlas
Par Jacqueline Remits
Vue sur la medina de Fès
42 - La Vie Diplomatique #4
évasion
Fès. Porte d’entrée de la Medina
F
ès et Meknès figurent parmi les plus belles et les plus anciennes
des quatre cités impériales. La délégation liégeoise était emmenée par le doyen du Corps consulaire de Liège, le Dr Fernand Goffioul,
consul honoraire d’Espagne, le secrétaire général, Didier Bronne, consul
honoraire de Norvège et chef d’entreprise, et le secrétaire général adjoint Jean-Marie Roberti, consul honoraire du Mexique, ancien directeur
du protocole de la Ville de Liège, ainsi que par deux délégués du Consulat général du Maroc, le vice-consul Mbarek Oulgour et le régisseur-adjoint Hassan El Ghamroussi. Pourquoi Fès? Sans nul doute parce que
le Consul général du Maroc à Liège, Sidi Nour Eddine El Alaoui, est
natif de cette ville impériale où il a effectué ses études de droit. Si Liège
compte 45 consuls, dont 44 honoraires, le Consul général du Maroc est
le seul consul de carrière en poste dans la Cité ardente. Une deuxième
raison réside dans le fait que les deux villes impériales marocaines sont
bien moins connues que leurs deux soeurs, Marrakech et Rabat. Et troisième raison, Fès et Liège font toutes deux partie de l’Association internationale des Maires francophones (AIMF). de Fès situé au pied des montagnes de l’Atlas,
au cœur d’une immense oliveraie, à 700 mètres
d’altitude. Quant à Meknès, elle fut fondée en
711 et agrandie par le sultan alaouite Moulay
Ismaël qui en fit la capitale du Maroc de 1672 à
1727. Cette autre ville impériale, capitale d’un
seul roi, recèle tant de beautés architecturales
que sa médina est classée patrimoine universel
de l’humanité par l’Unesco. La porte monumentale de Bâb Mansour qui domine la place
el Hédim est peut-être l’héritage le plus impressionnant laissé par le fondateur de la ville.
Ici aussi, il faut faire le tour de la médina où le
plus surprenant est sans doute d’y découvrir
un golf dans son enceinte. A l’entrée, la grande
Deux villes impériales
La ville impériale de Fès fut fondée au Xème siècle par Moulay Idriss II
autour d’une mosquée construite en 857 par des réfugiés de Kairouan
qui ont donné le nom de leur cité sainte à cette mosquée devenue très
vaste, ainsi qu’à l’université, la Karaouine. Pour avoir une vue inoubliable sur la ville blanche, si paisible sous le soleil et dont on ne soupçonne
pas de loin l’activité fébrile, rendez-vous sur la colline où sont situés les
tombeaux mérinides, nécropole des sultans qui ont paré la ville de ses
plus beaux atours. Ne manquez pas le cœur de la médina, le quartier qui
entoure la mosquée de la Karaouine. Un peu plus loin, les souks dont
celui des teinturiers, hauts en couleurs, et le quartier des tanneurs. Capitale de plusieurs dynasties, Fès fut réputée, dès le Xème siècle, comme
centre d’enseignement, de culture et de science. A tel point qu’elle reçut le surnom d’Athènes du Sud ou Athènes de l’Afrique. Les hôtels
confortables y sont nombreux. Les golfeurs apprécieront le Royal Golf
Des tanneries à Fès
La Vie Diplomatique #4 - 43
évasion
porte finement décorée et la fontaine de mosaïques bleues, vous accueillent. Au cœur de
la ville impériale avec, pour décor, les toits
de tuiles vertes et les minarets de la médina,
dans un jardin foisonnant de fleurs d’orangers,
d’oliviers, de palmiers, les neuf trous du Royal
Golf de Meknès vous feront vivre un moment
unique
Moyen Atlas,
verger du Maroc
Le Royal Golf de Meknès.
La porte monumentale de Bâb Mansour à Meknès.
Vue sur la place el Hédim de Meknès
44 - La Vie Diplomatique #4
Ce n’est pas pour rien que la région de Meknès
est considérée comme le verger du Maroc avec
ses arbres fruitiers, ses champs d’oliviers et de
céréales et ses vignobles. Ne manquez pas de
faire une petite halte pour une dégustation de
vins dans un centre viticole. C’est aussi une
région montagneuse avec ses forêts de cèdres,
ses lacs miroitants et ses sources minérales.
A 1650 m d’altitude, la station d’Ifrane surprend
par son aspect européen avec ses chalets à toits
pentus, disséminés dans un environnement de
verdure. Elle fut créée en 1929 sous le protectorat français pour en faire une station de vacances l’été et un centre de ski l’hiver. C’est dans ce lieu idyllique qu’a
été construite l’Université Al Akhawayn (les deux frères) où la délégation
consulaire a été reçue par le Recteur. Cette université de pointe a vu le jour
grâce à l’importante dotation donnée par le Roi saoudien au Roi Hassan II
et destinée au départ à l’assainissement d’un déversement de pétrole au large des côtes marocaines. Les nappes déplacées loin des côtes par le vent,
le nettoyage n’a jamais eu lieu et la dotation a servi à la réalisation de cette
université. Calqué sur le modèle des campus américains, inauguré en 1995,
ce véritable paradis studieux destiné à la future élite marocaine a reçu la
visite de personnalités comme Hillary Clinton ou le Prince Charles. On
ne peut quitter cette belle région du Moyen Atlas sans visiter les vestiges
romains de Volubilis. A 30 km au nord de Meknès, cette ancienne capitale
de la province romaine de Maurétanie Tingitane, est le site le plus étendu
et le plus impressionnant de ruines romaines au Maroc. Vers 40 après
J.-C, plusieurs huileries contribuèrent à sa prospérité. La ville connut son
apogée au IIIe siècle, puis commença à décliner et resta habitée jusqu’à la
fondation de Fès. Toutes deux ont un charme indescriptible.
évasion
Palaces des neige, ils s’affûtent pour proposer des séjours de rêve au sommet.
Escales
Parenthèse Spa
au Manali*****
Luxe et invitation au
voyage pour ce chalet-hôtel 5 étoiles où
la magie de l’Inde et
la majesté des Alpes
se tutoient au pied
des pistes, au coeur
de Moriond l’ensoleillée, à Courchevel.
Offre 3 nuits en
chambre
double
classique en demipension, surclassement en chambre Deluxe offert, 1 soins de 25 min
par personne au Mahayana Spa, accès au sauna, hammam, salle de
fitness et piscine - Tarif pour deux personnes 1.750€ (hors boissons).
Offre valable jusqu’au 11 avril 2015. Rue de la Rosière 73, 120 Courchevel
Moriond - France. Tél. +33 (0)479.08.07.07.
www.hotelmanali.com
Evasion Montagne
& Gastronomie
Séjournez 3 nuits au Chalet du Mont d’Arbois 5* et découvrez la cuisine
du chef Julien Gatillon au restaurant Le 1920, 1 étoile au guide Michelin.
Savourez des instants privilégiés de détente au Spa et évadez-vous sur
le Domaine skiable de Megève. Forfait «Evasion Montagne & Gastronomie»: 3 nuits en chambre double supérieure et petit-déjeuner, un dîner
«Menu Découverte» (service en 4 plats et amuse-bouche) hors boissons,
1 forfait de ski 1 jour Evasion Mont-Blanc avec assurance et carte mains
libres offerts par personne, 1 jour de location de ski catégorie «Prestige» par personne offert, libre accès
au Spa (piscine intérieure/extérieure
chauffée, hammam, sauna, jacuzzi,
bain suédois et salle de fitness) pour
les clients logés au Chalet du Mont
d’Arbois 5*. 585€/pers. en chambre
double supérieure. Chalet du Mont
d’Arbois, 447 Chemin de la Rocaille 74120 Megève - France.
www.mont-darbois.fr
L’Aigle des Neiges**** à Val d’Isère
Perché à 1850 mètres d’altitude,
au cœur du vieux village de Val
d’Isère, et bénéficiant d’une renommée internationale, l’hôtel
L’Aigle des Neiges compte parmi
les adresses incontournables de
la station. Ceux qui y séjournent
le choisissent pour ses chambres
spacieuses et élégantes, offrant
une charmante vue sur le village.
Mais L’Aigle des Neiges séduit
aussi pour ses espaces à vivre où
l’on vient en visiteur pour des instants de détente et de plaisir. Avec son offre restauration le
Pier-Paul-Jack et son Spa Cinq Mondes By Deep Nature, il
marie avec brio l’authenticité de la montagne à la vie mondaine des belles adresses où l’on aime voir et être vu.
Offre 7 nuits à partir de 1159€/personne avec une chambre classique en occupation simple ou double (et possibilité de surclassement sans frais et selon disponibilité) - Petit-déjeuner Buffet - Un forfait de ski Espace Killy (Tignes et
Val d’Isère) 6 jours (hors assurance) - Un soin de 30 min au
Spa 5 Mondes de l’hôtel et l’accès libre aux équipements
de détente (piscine, sauna et hammam) - Une boisson de
bienvenue. Offre valable du 29 mars ou 8 avril et du 11
au 25 avril
www.hotelaigledesneiges.com
La Vie Diplomatique #4 - 45
beauté / échos
Les parfums de la flânerie
Le monde est le champ d’exploration d’Hermès, la terre son jardin. Dès
2003, la maison part à la découverte d’Un Jardin en Méditerranée dans
les pas du parfumeur Jean-Claude Ellena. D’Un Jardin sur le Nil à Un
Jardin sur le Toit, d’autres parfums suivront. Pour sa dernière création,
Jean-Claude Ellena s’est envolé pour la Chine pour visiter des jardins.
Chacun était unique, mais tous parlaient la même langue, fluide et précise. Il a créé le sien. Et comme un jardin chinois reste inachevé tant que
tout, étang ou kiosque, n’y a pas reçu un nom, ce nouveau parfum-jardin
s’appelle Le Jardin de Monsieur Li.
Eau de toilette «Le Jardin de Monsieur Li»
d’Hermès.
“
Je me suis souvenu
de l’odeur des bassins, du
jasmin, des pierres mouillées,
des pruniers, des kumquats
et des bambous géants.
Tout était là, et même, les
carpes qui prenaient le temps
de devenir centenaires.
Jean-Claude Ellena.
”
Un été Tie Dye
Dior décline son Nude Tan en deux harmonies «coucher
de soleil». Un blush, quatre nuances qui se fondent pour
un éclat «sunkissed». Pour sculpter les carnations hâlées, un
fondu d’orangés et de rose irisé saupoudrés de beige sable.
Pour rehausser les teints clairs, un dégradé de «pink» effervescent et de mauve nimbés de rose tendre. A balayer sur le
visage à l’aide du pinceau kabuki en insistant sur le sommet
du front, le nez et les pommettes.
Diorskin Nude Tan Tie Dye Edition Variation de blush 001 Pink
Sunrise - 002 Coral Sunset. 60,27€.
On a testé
Le Remodelage Martine de Richeville®
Un bel espace surplombant l’avenue Louise prolongé par un salon où se poser quelques instants avant de passer entre les mains de Martine de Richeville ou de l’une de
ses disciples. Le soin débute couchée sur le dos sur une table de massage immaculée.
Un peu d’huile d’amande douce et des doigts qui malaxent et pétrissent chacune des
particules de votre corps pour décoller manuellement les zones engorgées (responsables de votre cellulite).
Le concept: Martine de Richeville, conceptrice de ce soin, s’est inspirée des principes
de la médecine chinoise, qui prend en compte le corps et l’esprit. Pas de silence imposé.
On peut papoter tout en se faisant masser.. En décollant les adhérences, le Remodelage
favorise la régénération du tissu conjonctif et relance la production du collagène.
On aime: L’efficacité de ces soins 100% manuels. Aucune machine ni injection, tout
est dans le geste. Résultat, des tissus bousculés et réoxygénés pour une peau visiblement plus tonique. On se sent plus légère mais un peu endolorie en sortant. Mais
très vite, au fil des séances, la douleur des premiers pincements diminue. A la fin du
traitement (10 séances), les cuisses, bras, hanches ont diminué en cm (de 3 à 8 cm et
les mesures sont prises lors de la première et de la dernière séance) et la cellulite s’est
visiblement estompée. La silhouette est affinée!
A savoir: Ce n’est pas du tout un massage de détente car on travaille sur les tissus
qui peuvent être douloureux selon les zones du corps - véritable cartographie de
notre humeur, de notre état, de nos stress, de nos chagrins, de nos blocages. Les plus
douillettes devront s’accrocher mais le résultat est probant.
Martine de Richeville
129A avenue Louise - 1050 Bruxelles Tél. 02.534.51.11.
Prix: 130€ la séance et 1.100€ les 10 séances.
46 - La Vie Diplomatique #4
beauté / échos
On a testé le massage sculptant
de Catherine Le Maux
Installée chez elle, une cabine de beauté vous accueille dans un environnement
zen. Une musique très douce, à peine perceptible, une table de soins douillettement chauffée, une couverture et vous êtes prête à recevoir le massage sculptant
de Catherine.
Le concept: Depuis 18 ans, Catherine Le Maux étudie les principes de diverses techniques de massages corporel et facial pour en apprécier les bienfaits et les pratiquer
au plus près des besoins individuels de sa clientèle. Son massage sculptant démarre
sur le système lymphatique pour bien ouvrir les connecteurs et remettre en route la
fonction du drainage et de l’élimination des toxines. Elle masse doucement le ventre,
les jambes, derrière les genoux et les chevilles. Succède ensuite un travail de pression
au niveau de l’intestin grêle pour détendre et permettre au métabolisme de s’actionner. La troisième phase consiste en un massage et un pétrissage de chacune des particules du corps. Le Massage Sculptant est effectué avec une huile précieuse «Spéciale
Peau d’Orange» de Payot, à base d’huiles essentielles de pamplemousse et d’orange,
pour une action tonique et assainissante.
On aime: L’accueil chaleureux et le double effet déstressant et amincissant. On
adore la sensation de zénitude, de bien-être et de légèreté dès le premier massage.
Au fil des séances, les résultats sont probants: perte de cm et effets remodelants et
correcteurs de l’ensemble du corps. Le rapport qualité/prix est exceptionnel: 55€
pour 60’. A découvrir aussi le massage japonais pour le visage relaxant et déstressant
pour détendre, gommer les rides et éliminer les toxines.
A savoir: Pour un résultat optimal, il faut suivre une cure de 10 séances (à faire deux
fois par semaine). Prix: 500€.
Catherine Le Maux
31 rue Goffart - 1050 Bruxelles. Sur rendez-vous - 0495.444.507.
Naturellement mince
Le pin maritime
sicilien
Acqua di Parma renouvelle sa ligne anti-âge globale Italian Resort pour l’adapter aux exigences
des femmes sophistiquées d’aujourd’hui. Au
coeur du Mediterranean Re-Activating Complex, la force vitale qui s’écoule dans l’écorce
du pin maritime sicilien et dont Acqua di Parma a su capturer l’infini pouvoir régénérant.
En 2005, Isabelle Pacchioni, spécialiste en aromathérapie, et son mari, Marco, créent
Puressentiel pour rendre l’aromathérapie accessible à tous. Ils lancent leur spray assainissant aux 41 huiles essentielles, capable de chasser acariens, virus et autres germes (un vrai must à avoir chez soi). Le succès est immédiat et la gamme Puressentiel
s’élargit au fil des années pour répondre aux petits soucis du quotidien: roller maux
de tête, gel bobos bosses, spray sommeil détente et bien d’autres produits dont on
aime la facilité d’usage et l’efficacité redoutable… Au point que l’on ne peut plus
s’en passer! Cette année, Puressentiel lance
une innovation majeure, la Crème Minceur
Express, qui associe les 18 huiles essentielles
«vedettes» de la minceur et de la caféine pure,
naturelle, active 24 heures et biodisponible!
On aime: l’effet «booster» minceur et la réduction centimétrique du tour de cuisse chez
77 % des femmes, et jusqu’à - 1,6 cm après
seulement 7 jours d’application et -2,2 cm
après 14 jours! Cette crème innovante vient
compléter la gamme qui comprend déjà l’huile sèche minceur, avec ses 18 huiles essentielles, le bain-douche minceur aux 18 huiles
essentielles, une huile de soin 100% bio pamplemousse-jojoba, un l’inhaleur coupe faim
aux 5 huiles essentielles, 100 % naturel et la
ventouse celluli VAC®, brevetée (associée à
l’Huile Sèche).
En vente en pharmacie.
La Vie Diplomatique #4 - 47
saveurs / échos
La Patinoire relookée
Ambiance chaleureuse avec l’envie d’y revenir pour la nouvelle brasserie de Thierry
Van Damme et de ses associés (Michel
Grenier et Adrien Schurgers) qui a pris ses
quartiers dans le Bois de la Cambre. Dans
un esprit anglo-normand, la déco « très british et chasse» a été pensée pour créer un
lieu où l’on prend plaisir à s’attabler entre
amis ou à deux. Dès les premiers beaux
jours, la terrasse se dote d’un chalet «pâtissier» où l’on servira quelques douceurs. La
carte concoctée par le chef Adrien Schurgers s’articule autour de grands classiques
de brasserie: hamburger de bœuf irlandais,
américain, cervelle de veau meunière et soupe de poisson, «Plats de Granny» (blanquette de
veau à l’ancienne, boulettes sauce tomate, cochonnailles et stoemp du jour). Sans oublier la
carte du tea room… A tester sans attendre!
Brasserie de La Patinoire
1 Chemin du Gymnase - 1000 Bruxelles. Tél. 02.649.70.02. Ouvert 7 jours/7 de 12h à 14h30
et de 18h30 à 23h30. Tea-room de 14h30 à 18h. Menu du mois (3 services) à 35€. Lunch à 14€.
brasseriedelapatinoire.be
Kaori
version Galler
Imaginée par le chocolatier belge Jean Galler,
l’idée originale tient en un coffret: un écrin
contenant un assortiment de chocolats fins
et de condiments rares et délicats qui joue sur
une gestuelle à la fois poétique et ludique et
s’articule tel un rituel gourmand. Le concept?
6 baguettes de chocolats faisant figure de pinceaux et 3 petits pots jouant les encriers. Avec
6 saveurs: cardamome, safran, gingembre, fraise-balsamique, yuzu, vanille-coco et 3 petits
pots contenant une gelée de Kalamansi, de
l’écorce d’orange au grué de cacao et du thé
vert au pavot. Libre à chacun de plonger son
bâton préféré et de dessiner dans sa bouche les
plus jolis mariages aromatiques.
galler.com
Design & Eatery
© Emmanuel Crooy
Ca bouge pas mal du côté du quartier européen où vient de s’installer le «Living Room», un
concept store d’un nouveau genre, dédié à la fois au design et à la cuisine. Le tout dans un
esprit urbain et chaleureux, mais aussi durable et responsable. Oubliez la boutique de design où
on n’ose rien toucher: ici, on peut entrer pour déguster une salade et se faire livrer la chaise ou
le canapé sur lesquels on s’est assis. La sélection des objets rassemble des éditeurs comme
Tom Dixon, &tradition, Alki, Ercol, Pulpo, de la Espada, SCP, Hartô ou encore Menu. Au cœur
de ce projet porté avec passion par le Français Maxime Pain, consultant en performance industrielle dans une autre vie, c’est la notion d’économie raisonnée et une philosophie slow qui ont
guidé tous les choix, des éléments du décor à la gamme intemporelle de produits design, sans
oublier la cuisine, réalisée sur place à partir de produits locaux et de saison. La carte de midi est
dominée par les salades, tartes salées et autres soupes (sur place ou à emporter). Mais on se
laisse aussi tenter l’après-midi par l’offre sucrée, le tout fait maison. Par beau temps, la terrasse,
installée sur une vaste place bordant le parc Léopold, promet d’agréables moments.
Living Room
8 place Jean Rey 1040 Bruxelles (en face de l’hôtel Aloft). Du lundi au samedi de 8h à 18h.
livingroomdesign.eu
La Fête du Pain le 9 mai
Dans le cadre des Journée Portes Ouvertes des Institutions Européennes, le Rondpoint Schuman en liaison avec l’Exposition Universelle de Milan «Nourrir la planète, énergie pour la vie» réédite pour la troisième année, la fête du pain. Une occasion magnifique pour tout le quartier de participer aux actions de l’UE... tout en
découvrant des artisans boulangers et une variété infinie de pains. Le pain sera aussi
le thème du pavillon Européen de l’Exposition Universelle qui se tiendra à Milan
du 1er mai au 31 octobre 2015. Une partie du rond-point Schuman sera utilisée
cette année comme relais de communication sur l’Exposition et sur les messages
de l’EU sur sa stratégie en matière d’alimentation, de PAC, de sécurité alimentaire,
de développement, de recherche…
48 - La Vie Diplomatique #4
Saveurs / restaurants
L’idée est originale et osée : implanter en plein coeur de la plaine des Sports de La Hulpe (réunissant
Tennis Club, Rugby Club & Centre Sportif), un espace de réception qui ambitionne de séduire une
clientèle d’épicuriens ou d’hommes d’affaires pour y déguster une cuisine de qualité ou y organiser
un événement.
Le 13
un nouvel endroit
qui bouge à La Hulpe
D’
emblée la situation idyllique a séduit Hubert de Bellefroid et
Daphné Mertens lorsqu’ils ont ouvert, il y a 2 ans, ce nouvel
espace. Initiateur du projet, Hubert n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il
est également co-propriétaire du restaurant The Lodge, une adresse qui a déjà
conquis les Bruxellois.
Le 13 jouit non seulement d’un cadre verdoyant mais il a été aménagé avec goût,
combinant chaleur du bois, couleurs pourpres et larges baies vitrées qui, dès les
premiers beaux jours, s’ouvrent sur une immense terrasse de 300 m2 offrant un
superbe tête-à-tête avec la nature. ajoutez-y une cuisine de haut vol concoctée
par un chef de qualité, une carte variée mixant tradition et exotisme pour une addition ultra-douce et vous aurez compris pourquoi le 13 s’adresse aux épicuriens,
sportifs ou pas. Jeune et dynamique, l’équipe se plie en quatre pour organiser
tout type d’événement sur-mesure: apéros estivaux, banquets, cocktails, soirées
dansantes, réunions, conférences, team-building sont autant d’opportunités réalisables grâce à l’infrastructure du 13. Des soirées thématiques sont également
organisées régulièrement: karaoké live, dîner-concert, soirée théâtre... autant de
rendez-vous à ne pas manquer!
Le 13
Rue Général de Gaulle 55 - 1310 La Hulpe.
Tél. 02.652.46.32. Email: [email protected]
www.le-13.be
www.facebook.com/13lahulpe
La Vie Diplomatique #4 - 49
saveurs / recettes
En 2012, à la recherche d’un symbole de la Belgique à exporter, Olivier Carpentiers pense au
cuberdon. Il crée alors la marque Belgian Cuberdon et assure sa promotion à l’étranger. Distribuée
désormais des États-Unis au Japon en passant par le Moyen-Orient, Belgian Cuberdon arrive sur
le marché belge, pour le plus grand plaisir des hédonistes.
Le Cuberdon
50 recettes par 18 chefs étoilés
De quoi donner des idées aux 20 chefs étoilés qui se sont amusés à cuisiner cet étonnant petit cône de sucre coloré
contenant un épais sirop de fruit qui est fabriqué de façon artisanale par une poignée d’artisans et de maîtres confiseurs.
Le cuberdon ne contient que des ingrédients naturels sélectionnés avec le plus grand soin parmi des fruits, des fleurs ou
encore des épices venues des quatre coins du globe.
Sa texture particulière, à l’origine disponible uniquement dans l’arôme framboise, est un doux plaisir datant du XIXe siècle. Et
comme bon nombre de produits extraordinaires, nul n’en connaît réellement l’origine. Quoi qu’il en soit, la recette gardée secrète au fil du temps n’est jamais sortie du plat pays pour des raisons de fragilité et de difficulté de conception. En effet, pas
moins de six étapes et sept jours sont nécessaires à la confection du cuberdon! Editions Racine.
Apéritif maison
d’Arabelle Mairlaen
Matériel et
ingrédients
Foie gras poêlé
de Laury Ziou, Eveil des sens
Ingrédients
n 4 escalopes de foie
gras de canard
de 100g
n Un tamis
n 75 ml de jus
d’orange pressé
n 2 betteraves
crapaudine
n Une pincée
d’asperule odorante
n 500 g de gros sel
n 1 cuillère à dessert
de sucre S2
n 30 cl de vieux vinaigre balsamique
n 1 bouteille
de vin blanc
n farine de blé dur
n 20 cl de jus
de cassis
n 15 ml de mandarine
Napoléon
n 100 g de cuberdon
framboise
n 10 ml de peket
n 15 ml de crème
de gingembre
n 1/2 orange
n Sirop de cuberdon
orange
Préparation
Mettez tous les ingrédients ensemble dans un
grand récipient. Faites macérer pendant 4 à 5
jours. Après macération, passez le tout au tamis.
Présentation
Dans un grand verre, mettez un peu de glace (pilée si possible) puis versez la macération. Ajoutez
un filet de sirop de cuberdon orange et mélangez. Décorez avec une tranche d’orange.
50 - La Vie Diplomatique #4
n 15 g de gingembre
épluché, coupé
en dés fins
n huile d’olive
Préparation
Cuisez les betteraves crapaudine dans une
croûte de sel, à 180° pendant une heure. Après
refroidissement, épluchez, portionnez et faites macérer dans l’huile d’olive avec le vinaigre
vieux. Faites réduire le jus de cassis avec les cuberdons et le gingembre et une cuillère de vieux
vinaigre balsamique, jusqu’à une consistance
sirupeuse, ne faites pas bouillir. Assaisonnez le
foie gras et farinez-le légèrement, poêlez-le à
sec dans une poêle anti-adhésive chaude.
Dressage
Dressez le foie gras sur assiette avec quelques morceaux de betterave marinée, et terminez avec le jus de cuberdon et cassis.
NOUVELLE 500X.
PLUS GRANDE, PLUS PERFORMANTE, PRETE POUR L’ACTION.
NOUVELLE 500X, LE CROSSOVER DE FIAT.
4,1-6,4 L / 100 KM,
109 -147 G / KM.
FINANCEMENT TAEG(1)
0%
500X.fiat500.com
(1) Forme de crédit. Prêt à tempérament. Financement classique. Acompte minimum de 20% sur max. 42 mois avec maximum de 25.000 €. Action valable du 23/02/2015 au 31/03/2015
uniquement sur nouvelle Fiat 500X. Pour une 500X Pop Star 1.6L E-Torq 110hp. Prix net facture tvac : 18100 €. Acompte : 3620 €. Montant à financer 14480 €. TAEG = taux annuel
effectif global = 0%. Taux débiteur annuel fixe = 0%. 42 mensualités de 344.76 €. Montant total à rembourser (acompte inclus) : 18100 €. Sous réserve d’acceptation
de votre dossier par Alpha Credit s.a., prêteur, rue Ravenstein 60/15 - 1000 Bruxelles. RPM Bruxelles. BCE 0445.781.316. Votre revendeur Fiat agit comme intermédiaire de crédit, agent délégué. Retrouvez les conditions générales et le réseau Fiat participant sur www.fiat.be. E.R. : Stéphane Labous. Annonceur : Fiat Group Automobiles Belgium s.a., Rue Jules Cockx 12 a - 1160
Bruxelles. Information environnementale A.R. du 19.03.04 : www.fiat.be. Photo à titre illustratif et non-contractuelle.
SHOWROOM, SALES & SERVICE
BELGIUM
DELTA
Bd des Invalides 220
1160 Auderghem
02 674 45 11
BRUSSELS
Chée de Louvain 770
1030 Bruxelles
02 702 31 24
WWW.MOTORVILLAGE.BE
DROGENBOS
Grote baan 332
1620 Drogenbos
02 334 40 40