La Salida n°33 : Innovation et tradition - Fabrice Hatem

Commentaires

Transcription

La Salida n°33 : Innovation et tradition - Fabrice Hatem
La Salida n°33 : Innovation et tradition
Editeur : La Salida n°33, Avril-Mail 2003
Auteur : Fabrice HatemTango : innovation et traditionLa culture tango évolue. Et vite. Par son public et l'atmosphère de
ses milongas. Par ses artistes et son esthétique musicale. S'agit-il d'une dangereuse dénaturation de son essence ou
d'un processus de rénovation naturel et salutaire ? Cette éternelle opposition entre Anciens et Modernes est
particulièrement visible aujourd'hui dans nos milongas, où traditionalistes en costume et novateurs en baskets se
croisent sans toujours beaucoup se parler ni s'apprécier. Est-il important de respecter dans ces lieux les codes
vestimentaires ou de comportement, légués par la tradition ? Le tango peut-il et doit-il être rénové par l'intégration de
formes musicales et chorégraphiques nouvelles ? Faut-il au contraire chercher à préserver sa spécificité des
contaminations extérieures ? Nous avons rassemblé dans ce numéro un large éventail d'opinions sur ces questions.
On peut ainsi mesurer la diversité des publics et de leurs attentes, mais aussi la richesse et la complémentarité des
politiques associatives, dont témoigne l'exemple lyonnais. Si vous souhaitez vous situer dans cet univers, nous avons
conçu pour vous un mini-test, intitulé, de manière un peu provocante, « Êtes-vous un jeune sot ou un vieux con ? ».Ces
débats sont encore attisés par la vitalité de la création artistique contemporaine. La musique de tango est en effet
aujourd'hui entrée dans une phase d'effervescence novatrice, notamment en France, comme en témoigne l'actualité de
ce printemps. L'afflux vers notre pays de musiciens venus du monde entier, leur rencontre avec un public ouvert à la
diversité favorisent les métissages et l'invention de formes nouvelles. Gotan Project attire au tango un public très jeune,
passionné de musique électronique. Gerardo Jérez-le Cam - qui est aussi poête à ses heures - tente une fusion entre
tango et musique tzigane. Alejandro Schwarz rénove, avec le quintet Tiempo Sur, la sonorité de l'orchestre tango
traditionnel. Les compositions de Gustavo Beytelmann portent le tango à la hauteur d'un art classique majeur. Blas Rivera
s'inspire du tango, du jazz et de la musique contemporaine pour créer un monde sonore magnifique et fascinant.
Susana Rinaldi explore les richesses du nouveau répertoire poétique. Nous les avons interrogés sur leurs voies de
recherches actuelles. Une bonne surprise - mais en est-ce vraiment une ? Aucun manichéisme dans leurs propos, mais
la volonté partagée d'ancrer leurs recherches novatrices dans une filiation tanguera pour laquelle ils expriment tous le
plus grand respect. Cela nous laisse espérer pour siècle nouveau un tango qui saura évoluer tout en restant luimême.Fabrice Hatem
Pour consulter le sommaire complet de ce numéro, cliquez sur : www.lasalida.info
http://fabrice.hatem.free.fr - Fabrice Hatem's Homepage
Powered by Mambo
Generated: 15 February, 2017, 13:56

Documents pareils