50 ans de Festival d`Annecy

Commentaires

Transcription

50 ans de Festival d`Annecy
CREATEURS
&CREATURES
50 ans de Festival d’Annecy
exposition temporaire • du 7 juin au 31 octobre 2010 • Musée-Château d’Annecy
C R E AT E U R S & C R E AT U R E S
5 0
a ns
d e
Fe s ti v a l
d’ A n n e c y
EXPOSITION TEMPORAIRE
proposée par les Musées de l’agglomération d’Annecy
Crédits image :
En partenariat
avec :
En couverture : affiche de l’exposition, réalisation Phileas design, d’après le dessin original de Alexey Alexeev créé pour le cinquantième anniversaire du Festival
international du film d’animation d’Annecy.
© Alexey ALEXEEV
Ci-dessus : illustration extraite du journal n°1 du premier festival d’Annecy en 1960, supplément à CINEMAS, revue des Journées du Cinéma, n°3.
CREATEURSC
& REATURES
Créateurs & créatures
50 ans de Festival d’Annecy
CrEATORS & CREATURES
50 years of the Annecy Festival
Fiche technique de l’exposition
Exhibition technical details
Titre : Créateurs & créatures
50 ans de Festival d’Annecy
Title : Creators & creatures
50 years of the Annecy Festival
Nature : Exposition temporaire de cinéma d’animation
Nature :
Temporary animation exhibition
Surface :
300 m2
Surface area :
300 m2
Dates : Ouverture du 7 juin au 31 octobre 2010
- ouvert tous les jours de 10h30 à 18h jusqu’au 30 septembre
- du 1er octobre au 31 octobre, ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 12h et de 14h à 17h
Opening times :
Open from 7th June to 31st October 2010
- open every day from 10.30 am to 6 pm to 30th September
- from 1st October to 31st October, open every day except tuesday from 10 to 12 am and 2 to 5 pm
Lieu : Musée-Château, Place du Château, 74000 Annecy
Venue : Musée-Château, Place du Château, 74000 Annecy
Commissaire général : Elodie Kohler, Conservateur, directrice
des Musées d’Annecy
General Curator : Elodie Kohler, Conservateur, directrice
des Musées d’Annecy
Commissaire d’exposition : Maurice Corbet, attaché de
conservation, section cinéma d’animation du Musée-Château
Exhibition Curator : Maurice Corbet, attaché de
conservation, section cinéma
d’animation du Musée-Château
Scénographie : Philéas design
Graphics : Philéas design
Contacts :
Musée-Château, Place du Château,
74000 Annecy ;
Tel. 33-(0)4.50.33.87.30
Fax. 33-(0)4.50.33.00.84
[email protected]
[email protected]
Contacts :
Musée-Château, Place du Château,
74000 Annecy ;
Tel. 33-(0)4.50.33.87.30
Fax. 33-(0)4.50.33.00.84
[email protected]
[email protected]
Entrée :
Plein tarif : 4,90€/Tarif réduit : 2,30€
Tickets :
Full price: 4.90€/Concessions: 2.30€
Partenaires : CITIA, Cité de l’image en mouvement, Office national du film du Canada
Partners : CITIA, City of moving images,
National Film Board of Canada
CREATEURSC
& REATURES
Créateurs & créatures
50 ans de Festival d’Annecy
CrEATORS & CREATURES
50 years of the Annecy Festival
Communiqué de synthèse
Summary
Au Musée-Château d’Annecy, salle des colonnes, du 7
juin au 31 octobre 2010, en partenariat avec CITIA, Cité
de l’image en mouvement, et l’Office national du film
du Canada.
Musée-Château, Annecy, salle des colonnes, from 7th
June to 31st October 2010 in partnership with CITIA,
City of moving images, and the National Film Board of
Canada.
50 ans de Festival d’Annecy
Dans Annecy 1960, journal du Festival, le maire Charles
Bosson présentait ainsi l’arrivée à Annecy des Journées
Internationales du Cinéma d’Animation (JICA) :
« (…) notre ville a eu le rare privilège, grâce à
l’Association pour la Diffusion du Cinéma, de connaître
en primeur internationale quelques chefs-d’œuvre du
7e art dont l’inoubliable Strada de Fellini. De l’amitié
née à cette occasion entre les animateurs de cette
association et les dirigeants du Ciné-Club est issu le
projet de transférer à Annecy, sous les auspices du
centenaire du rattachement de la Savoie à la France,
les « Journées Internationales du Cinéma d’Animation »
qui s’étaient tenues en 1956 et 1958 dans le cadre du
festival de Cannes. (...) »
50 years of the Annecy Festival
In the 1960 Festival newspaper, the Mayor of Annecy,
Charles Bosson presented the arrival of the Journées
Internationales du Cinéma d’Animation (JICA) in the
following manner:
“(…) thanks to the Association pour la Diffusion du
Cinéma, our town has had the rare privilege to be
the first to discover some of the masterpieces of the
7th Art, including Fellini’s unforgettable Strada. From
the friendship born on these occasions between the
animators of the association and the leaders of the
Film Club, a project has been proposed to transfer the
“Journées Internationales du Cinéma d’Animation”
(previously held in 1956 and 1958 during the Cannes
film festival) to Annecy, under the auspices of the
centenary of the incorporation of Savoie to France. (…)”
En cette année de célébration du cent cinquantième
anniversaire de la réunion de la Savoie à la France,
le Musée-Château d’Annecy, qui accueille dans ses
collections l’art de l’animation, se devait de saluer
les cinquante ans du Festival international du film
d’animation et tous les créateurs & créatures qui s’y
sont illustrés.
In this year that celebrates the 150th anniversary of the
reunion of Savoie with France, the Musée-Château in
Annecy that hosts the art of animation in its collections
is paying tribute to the fifty years of the International
Animation Film Festival and all the creators and
creatures that have been illustrated in it.
CREATEURSC
& REATURES
Créateurs & créatures
50 ans de Festival d’Annecy
CrEATORS & CREATURES
50 years of the Annecy Festival
L’exposition
The exhibition
Créateurs...
Véritables Pygmalions et alchimistes des temps
modernes, les cinéastes d’animation réalisent image
par image le rêve de nombreux peintres et sculpteurs :
donner vie à leurs créations. En inaugurant à Annecy
un nouveau festival international entièrement consacré
à leurs créations, ils rêvent d’être enfin considérés
comme des artistes à part entière et non plus comme
les laborieux artisans d’une branche jugée mineure du
« vrai » cinéma.
Creators...
In giving life to their creations, animators, these true
modern-day Pygmalions and alchemists, make the
dream of painters and sculptors from all time come
true frame by frame. With the inauguration in Annecy
of a new festival dedicated entirely to their creations,
they began dreaming of finally being recognised as
artists rather than labouring craftsmen in a supposedly
inferior branch of “real” cinema.
...& créatures
En 1960, une étrange galerie de créatures illustrait le
premier numéro du journal des premières Journées
Internationales du Cinéma d’Animation d’Annecy.
Entourant le Pierrot d’Émile Reynaud et le Fantoche
d’Émile Cohl, les héros fondateurs, se pressait une foule
de figures plus ou moins anthropomorphes issues de
l’imagination débordante de créateurs d’un nouveau
genre : les réalisateurs de films d’animation.
Après cinquante années et plus de trente éditions
du Festival d’Annecy, cette exposition propose une
nouvelle galerie, celle des « créateurs & créatures » qui
ont su faire vibrer les salles annéciennes depuis 1960.
Des sixties aux années 2000, à travers ces portraits
singuliers, le Musée-Château invite le public à suivre
l’essor du cinéma d’animation, un art du mouvement,
toujours en mouvement.
Aux côtés des artistes, les artisans du Festival ont
œuvré sans cesse pour promouvoir l’art nouveau de
l’animation, pour montrer et démontrer que cette forme
d’expression pouvait s’adresser autant aux adultes
qu’aux enfants sages. Ils ont su apporter aux cinéastes
de tous pays l’espace de rencontre et d’échange dont ils
avaient besoin au-delà des frontières. L’exposition est
également une occasion de leur rendre hommage.
...& creatures
In 1960, a strange collection of creatures illustrated
the first newspaper of the inaugural Journées
Internationales du Cinéma d’Animation d’Annecy.
Surrounding Émile Reynaud’s Poor Pete and Émile
Cohl’s Fantoche – the founding heroes of animation –
was a more or less humanlike crowd originating from
the overflowing imaginations of creators of a new
genre: animation film directors.
After fifty years and over thirty editions of the Annecy
Festival, this exhibition offers a new gallery, that of
the creators and creatures that have been lighting up
Annecy theatres since 1960. Through these unique
portraits from the sixties to the 2000s, the MuséeChâteau invites the public to follow the development of
the ever moving art of animation.
Together with the artists, the artisans of the Festival
have tirelessly been working to promote the new art of
animation, to show and demonstrate that this form of
expression can be aimed at both adults and children.
They have been able to give filmmakers from the world
over the space they needed to meet and discuss their
art beyond all frontiers and this exhibition is also the
occasion to honour them.
CREATEURSC
& REATURES
Bref panorama de 50 ans d’animation à Annecy
A short overview of 50 years of animation in Annecy
Les sixties
Le dessin animé américain règne pratiquement sans
partage sur les écrans avec des films essentiellement
destinés aux enfants. Cependant, un peu partout
à travers le monde, quelques cinéastes et artistes
expérimentent l’animation image par image, inventant
un nouveau langage avare de mots, et pourtant
d’une expressivité sans égal. Annecy 1960 : Bonjour
Animation ! Enfin voici un lieu entièrement consacré à
la présentation internationale de l’art de l’animation !
Plutôt que des vedettes telles que Mickey, on découvre
à Annecy les créatures malléables, fragmentées,
éphémères et rarement identifiables des films
expérimentaux. Le film d’auteur revendique - selon
l’expression de Walerian Borowczyk - une animation
« antidisneyenne ».
The sixties
American cartoon reigns virtually unchallenged over
the screens with films that are primarily for children.
However, almost everywhere around the world, a few
filmmakers and artists are experimenting with frame
by frame animation, inventing a new language sparse
of words yet unrivalled in expressivity. Annecy 1960:
Hello Animation! Finally here is a place dedicated to
the presentation of international animation. Instead
of stars such as Mickey, Annecy is the place to
discover malleable, fragmented, ephemeral and rarely
identifiable creatures in experimental films. The auteur
film claims – in the words of Walerian Borowczyk – an
anti-Disney animation that demonstrates.
Emanuele Luzzati et Giulio Gianini
La gazza ladra sinfonia / La pie voleuse
Prix spécial du jury 1965
© Carla Rezza Gianini
Les seventies
Après une interruption en 1969 pour cause de crise
budgétaire, le Festival, qui demeure biennal, prend
un nouveau départ en 1971. Dans le domaine de la
télévision, le déferlement des séries animées japonaises
vient concurrencer sérieusement les productions
américaines. Cependant, le Festival d’Annecy garde
son cap : défendre un cinéma d’animation d’auteur
exigeant, tourné vers l’art plutôt que vers l’industrie.
L’exploration des possibilités narratives du cinéma
d’animation engendre certes des personnages
The seventies
After a break in 1969 due to a budgetary crisis, the
Festival, which remains a biennial event, takes off again
in 1971. In the world of television, a surge of Japanese
animated series comes along to seriously compete with
the American productions. However, the Annecy Festival
keeps to its course to defend a demanding auteur
animation, turned resolutely towards art rather than
the industry. Exploring narrative possibilities creates
extraordinary characters, their creators are not trying to
make adventure series heroes.
The eighties
Up until 1981, the Festival was managed by a team
in Paris in coordination with the Annecy Film Club.
Annecy now takes over the event. The JICA association
becomes the International Animated Film Centre. The
first International Animation Film Market (MIFA) is
held in 1985. From the surrealist characters created by
Jan Švankmajer to John Lasseter’s simple desk lamp,
the creatures of this decade are often far from the
traditional animation heroes.
CREATEURSC
& REATURES
extraordinaires, mais leurs créateurs ne cherchent pas à
en faire les héros d’aventures en série.
Les eighties
Jusqu’en 1981, le Festival était géré par une équipe
parisienne en coordination avec le Ciné-Club d’Annecy.
Dès lors Annecy prend la manifestation en main.
L’association des JICA devient en 1984 le Centre
international du cinéma d’animation. En 1985, c’est
l’ouverture du Marché international du film d’animation
(MIFA). Des personnages surréalistes de Jan Švankmajer
à la simple lampe de bureau de John Lasseter, les
créatures de cette décennie sont souvent loin des héros
traditionnels du film d’animation.
Les nineties
On assiste à une montée en puissance du cinéma
d’animation dans de nombreux pays. Les films comme
les séries pour la télévision élargissent leur audience
en misant sur un public adulte. A Annecy, les initiatives
se multiplient pour créer une synergie entre le festival
et le marché du film. L’inflation des films inscrits, la
concurrence américaine et asiatique conduisent en
1998 à l’annualisation du Festival. Les créatures en
images de synthèse prennent de l’assurance mais
on assiste aussi à un nouvel essor des techniques
traditionnelles. L’humour débridé voire déjanté des
créateurs engendre des personnages incroyablement
polymorphes. C’est également le retour sur les écrans
du festival de héros populaires.
Entre deux sœurs / Two sisters
Caroline Leaf, 1990
Prix du court métrage, Annecy 1991
© Office national du film du Canada
Luxo Jr.
John Lasseter, 1986
© 1986-2010 Pixar
The nineties
We witness a rise in animation in many countries. Films
as well as TV series are expanding their audiences by
aiming at adults. In Annecy, initiatives are multiplying
to create a synergy between the Festival and the
Market. The rise in the number of films submitted
coupled with the American and Asian competition
leads to the Festival going annual in 1998. The
creators’ quirky even crazy humour creates incredibly
polymorphic creatures. It is also the return of popular
heroes to the screen.
Caroline Leaf gravant sur pellicule
Entre deux sœurs / Two sisters
© Caroline Leaf
CREATEURSC
& REATURES
Les 2000’s
L’animation sort des salles de cinéma et des écrans
de télévision. L’image devient interactive et les jeux
vidéo s’imposent comme un nouveau loisir de masse.
La révolution numérique concerne tous les usages et
tous les supports. A Annecy, pour accompagner l’essor
économique et culturel du cinéma d’animation une
nouvelle structure est créée : CITIA, Cité de l’image en
mouvement. C’est enfin l’émergence d’un véritable tissu
économique basé sur l’image animée et le multimédia.
La place du long métrage est renforcée dans la
compétition. En 2005, le premier espace permanent
d’exposition consacré au cinéma d’animation est
ouvert au Conservatoire d’art et d’histoire. Capture du
mouvement et images de synthèse ouvrent de nouvelles
voies entre prises de vues réelles et animation. On voit
apparaître des créatures hybrides, qui doivent leurs
traits à l’imagination des créateurs et leur mouvement
à de véritables acteurs. Est-on toujours dans le domaine
du cinéma d’animation ? L’heure est à la disparitions
des frontières et la question semble dépassée. Pourtant,
l’animation traditionnelle garde toute sa place,
bénéficiant de l’apport des nouvelles technologies pour
peaufiner ses effets et accroitre ses performances. Des
prouesses techniques époustouflantes accompagnent
l’essor du long métrage qui n’hésite plus à mettre en
scène des antihéros.
Henry Selick et quelques marionnettes
James and the Giant Peach / James et la pêche géante, 1996
Prix du long métrage Annecy 1997
© André Gobeli
The 2000s
Animation leaves the cinemas and television. Pictures
become interactive and video games emerge as a new
mass leisure activity. The digital revolution concerns
all usages and all media. To accompany this economic
and cultural boom in animation, Annecy creates a new
structure: CITIA, City of moving images, which sees the
emergence of a genuine economy based on animated
pictures and multimedia. The role of the feature film is
enhanced in the competition. The first exhibition space
devoted to animation opens at the Conservatoire of
Art and History in 2005. Motion capture and computer
graphics open new possibilities between live action and
animation. We see the appearance of hybrid creatures,
who owe their characteristics to the imagination
of their creators and their movement to real actors.
Is this still animation? It’s a time for frontiers to
disappear and the question seems dated. However,
traditional animation still has its place, benefiting from
the contribution of new technologies to refine and
increase its performance. Stunning technical prowess
accompany the development of the feature film that is
not afraid of creating antiheroes.
Recherche de personnage signée Shane Prigmore
Coraline
Henry Selick, 2009
Cristal du long métrage 2009
CREATEURSC
& REATURES
Créateurs & créatures
50 ans de Festival d’Annecy
CrEATORS & CREATURES
50 years of the Annecy Festival
Publication autour de l’exposition
Publication
Créateurs & Créatures, 50 ans de Festival
international du film d’animation d’Annecy
Creators and Creatures, 50 years of the
Annecy International Animation Festival
Cinquante créateurs - et quelques uns de plus - ont
répondu à l’invitation de CITIA, Cité de l’image en
mouvement, en créant une œuvre originale pour saluer
le cinquantième anniversaire du Festival d’Annecy.
L’exposition présente un florilège de ces hommages, à
découvrir en totalité dans le livre anniversaire Créateurs
& Créatures, 50 ans de Festival international du film
d’animation d’Annecy, produit par CITIA en collaboration
avec le Musée-Château d’Annecy, édité par Glénat.
Fifty creators – and a few more besides – have
answered the invitation of CITIA, City of moving images,
by creating an original piece of work paying tribute
to the 50th anniversary of the Annecy Festival. The
exhibition presents a collection of these tributes, which
can also be discovered in full in an anniversary book
entitled Creators and Creatures, 50 years of the Annecy
International Animation Festival, produced by CITIA in
collaboration with the Musée-Château, published by
Glénat.
Un livre souvenir, véritable panorama visuel du
cinéma d’animation.
Ce livre, très graphique, immerge le lecteur dans l’univers
fantasmagorique de ces créateurs et de ces créatures
animées qui, nées d’un coup de crayon, dépassent
souvent l’imagination de leur inventeur. En 256 pages,
nous soufflerons les 50 bougies du Festival, en traversant
un demi-siècle d’animation et de création.
Titre : Créateurs & Créatures, 50 ans de Festival
international du film d’animation d’Annecy
Éditions Glénat. Collection Beaux livres patrimoine
- Bilingue français/anglais
Format : 230 x 258 mm - Relié sous jaquette
39 euros - 256 pages - parution : 8 juin 2010
A souvenir book giving a visual panorama of the
art of animation.
Visual and vivid, the book takes us into the mysterious
world of these creators and the animated creatures
that, born from a stroke of a pencil, often surpass their
inventor’s imagination. We will blow out the Festival’s
50 candles in over 256 pages and relive a half-century
of animation and creation.
Title : Creators and Creatures, 50 years of the
Annecy International Animation Festival
Editions Glénat. Collection Beaux livres
patrimoine - Bilingual French/ English
Format: 230 x 258 mm, bound hard cover with jacket
39 euros - 256 pages - Published : 8th June 2010
CREATEURSC
& REATURES
Créateurs & créatures
50 ans de Festival d’Annecy
CrEATORS & CREATURES
50 years of the Annecy Festival
Le Musée-Château d’Annecy, lieu de
l’exposition
The Musée-Château d’Annecy,
exposition area
Classé Monument Historique en 1902, le château
d’Annecy fut la résidence des Comtes de Genève
jusqu’en 1394. De nombreux aménagements au
cours des XVe et XVIe siècles confèrent au château
cette allure singulière, synthèse de l’architecture
médiévale et défensive et de l’élégance du style
français renaissance. Abandonné au XVIIIe siècle, il
est utilisé comme caserne militaire jusqu’en 1947.
Le château est acheté par la Ville d’Annecy en 1953.
La première exposition est inaugurée trois ans plus
tard, annonçant la vocation culturelle de l’ancienne
résidence princière.
Classed as a Historical Monument in 1902,
Annecy Castle was the residence of the Counts
of Geneva till 1394. Renovations carried out over
the 15th and 16th centuries have given the castle
its unique appearance, mixing defensive medieval
architecture with the elegance of French renaissance. It
was abandoned in the 18th century and subsequently
used as a military barracks till 1947, before being
purchased by Annecy council in
1953. The first exhibition was inaugurated three
years later, announcing the cultural vocation of
this ancient royal residence.
Au travers d’expositions temporaires et d’une
présentation permanente dans les salles du château,
le musée présente aux visiteurs des collections riches
et diversifiées. Elles sont constituées d’objets liés
au patrimoine régional et à l’archéologie lacustre,
de sculptures médiévales et de peintures des XVIIIe,
XIXe et XXe siècles liées au paysage alpin. Depuis les
années 1980, le Musée-Château s’est investi dans
une politique d’art contemporain. D’abord orientées
sur le verre, puis sur le rapport de l’homme à son
environnement naturel.
The Museum now offers visitors a number of rich
and diverse collections through permanent and
temporary exhibitions set in the castle rooms,
made up of objects of heritage coming from the
region and lake archaeology as well as medieval
sculptures and paintings of the 18th, 19th
and 20th centuries. Since the 1980s the MuséeChâteau has also invested in contemporary art,
oriented firstly on glass and more recently on man
in his natural environment.
S’intégrant à la visite du Musée-Château,
l’Observatoire Régional des Lacs Alpins témoigne des
différents regards pouvant être portés sur les lacs de
notre région.
Dans cet ensemble patrimonial, la collection
de cinéma d’animation constitue un fonds
exceptionnel. Etroitement liée aux Journées
Internationales du Cinéma d’Animation qui
s’implantèrent à Annecy en 1960 à l’occasion du
centenaire du rattachement de la Savoie à la France,
la collection qui compte aujourd’hui plus de 5000 objets,
The visit also includes the regional observatory of
Alpine lakes showing the different aspects of the
lakes found in the region.
The animated film collection makes up an important
and exceptional part of this heritage and is
closely linked to the Journées Internationales du
Cinéma d’Animation which came to Annecy in
1960 as part of the unification of the Savoy region
to France. The collection, which today includes
over 5,000 objects, was officially integrated
into the Musée-Château, “Museum of France” in
2003.
CREATEURSC
& REATURES
a intégré officiellement celles du Musée-Château,
« Musée de France » en 2003.
La collection reflète les objectifs des pionniers du
festival qui étaient notamment de constituer un
inventaire raisonné des différentes techniques de
l’animation. Elle témoigne aussi de la production des
cinéastes primés au festival depuis cinquante ans.
S’appuyant sur cette collection, CITIA Exposition,
situé au Conservatoire d’Art et d’Histoire et présenté
par le Musée-Château, offre à Annecy le premier
espace permanent d’exposition dédié à l’histoire, à
l’art et aux techniques de l’image animée.
Par ailleurs, depuis cinq ans, le musée a inscrit dans
ses objectifs l’élargissement de la notion d’image
animée à celle de l’« image en mouvement »,
favorisant les passerelles entre cinéma d’animation
et art contemporain. Ainsi ont été acquis pour la
collection d’art contemporain en 2005 Medusa de
William Kentridge, ou encore en 2006 Fuji, LMNO
de Robert Breer. En témoigne aussi une politique
forte d’expositions temporaires qui fait se succéder
dans ses murs des expositions monographiques
de qualité : William Kentridge, Robert Breer, Du
Zhenjun…
The collection reflects the objectives of the pioneers
of the festival to create an inventory of
different animation techniques and show off the
work of award winning filmmakers of the past
fifty years.
CITIA Exposition, situated at the Conservatoire
d’Art et d’Histoire and presented by the MuséeChateau, has used this collection to offer Annecy
its first permanent exhibition space dedicated to
the history, art and techniques of animated images.
Over the past five years, the Museum has also
been widening its notion of animated images to
include «moving images», and bridging the gap
between contemporary art and animation. The
contemporary art collection has been enriched
with two additions : Medusa, by William Kentridge
in 2005 and Fuji, LMNO, by Robert Breer in
2006, along with temporary exhibitions by these
two artists and installations by Du Zhenjun in
2007.
Le Casino et théâtre d’Annecy, lieu des JICA de 1960 à 1981
© André Gobeli,1977
Max Fleischer tenant Betty Boop dans sa main
© Fleischer Studios
Osvaldo Cavandoli à CITIA Exposition en 2006
© André Gobeli
Bretislav Pojar et une marionnette
Lev a písnicka / Le lion et la chanson, 1959
Grand Prix Annecy 1960
© Bretislav Pojar
Charles Bosson remettant à Jirí Trnka
le Prix spécial du jury Annecy 1965 pour Ruka / La Main
© André Gobeli, 1965
Norman McLaren dessinant sur film
© Office national du film du Canada
La demoiselle et le violoncelliste
Jean-François Laguionie, 1965
Grand Prix Annecy 1965
© Jean-François Laguionie
Alice
Jan Švankmajer, 1988
Objets d’une scène du film
Collection Musée d’Annecy
© Athanor
John Lasseter entouré de ses créatures
© Pixar
Entre deux sœurs / Two sisters
Caroline Leaf, 1990
Prix du court métrage, Annecy 1991
© Office national du film du Canada
Le théâtre de Marianne
Co Hoedeman, 2004
Marionnette originale du film
Collection Musée d’Annecy
Cliché Eclipse
Histoire tragique avec fin heureuse
Regina Pessoa, 2005
Cristal d’Annecy 2006
© Folimage
L’enfant au grelot
Jacques-Rémy Girerd, 1997
Prix pour un spécial TV, Annecy 1998
Document original du film
Collection Musée d’Annecy
© Folimage
Frédéric Back devant une peinture du film
Le Fleuve aux grandes eaux, 1993
Grand Prix Annecy 1993
© Frédéric Back
Nick Park et ses créatures, Wallace et Gromit
© Aardman
Le Théâtre de Monsieur et Madame Kabal
Walerian Borowczyk, 1967
Eléments découpés
Collection Musée d’Annecy
Cliché Denis Vidalie
Kirikou et la sorcière
Michel Ocelot, 1998
Grand Prix du long métrage Annecy 1999
© Studio O
Dessin de Nick Park pour le livre anniversaire du Festival d’Annecy
© Aardman

Documents pareils