CGE 2010 à Fatima - Famille Montfortaine

Commentaires

Transcription

CGE 2010 à Fatima - Famille Montfortaine
Édition française
Sommaire
1
CGE 2010 à Fatima
3
Le nouveau monde de
l‘interdépendance
4
Nouvelles Officielles
6
Les trois administrations
générales montfortaines en
retraite spirituelle à SaintLaurent-sur-Sèvre
31 mai – 05 Juin 2010
9
Allées & Venues à la Maison
Générale
11
Bibliographie
n. 539
Juillet 2010
CGE 2010 à Fatima
Le Conseil Général Extraordinaire s'est déroulé à
Fatima, Portugal, du 12 au 23 mai. Quelques confrères ont
subi des retards importants durant leur voyage pour le CGE
à cause des cendres volcaniques dues à l'éruption du volcan
Eyjafjallajökull en Islande. Malgré ces difficultés de voyage,
les provinciaux et les supérieurs de délégations ont réussi à
arriver à Lisbonne où nous avons été chaleureusement
accueillis par nos confrères de la Délégation Générale du
Portugal. Père Manuel Peixoto et les confrères portugais ont
bien maîtrisé les complexités de la rencontre des personnes à
l'aéroport et de leur voyage jusqu'à Fatima.
Le CGE a eu lieu à la
"Domus Carmeli", un centre
de conférences récemment
construit et géré par les
Carmes Déchaux, situé tout
près du sanctuaire de Fatima,
non loin de la maison des
Montfortains. Après quelques
mots d'introduction et de
bienvenue de la part du Père
Santino, les membres du CGE
ont eu l'opportunité de
prendre part à la visite du
Pape Benoît XVI à Fatima les
12 et 13 mai. Nous avons pu
nous joindre aux autres
prêtres et religieux qui ont
prié les vêpres avec le Pape
Benoît au soir du 12 mai dans
l'église de la Sainte Trinité au
sanctuaire. Le 13 mai, fête de Notre-Dame de Fatima, nous
nous sommes joints aux centaines de milliers de pèlerins
pour la messe papale sur la grande esplanade du sanctuaire.
1
Après ces festivités nous nous sommes mis au travail. La partie la plus importante de
l'ordre du jour consistait à nous projeter vers le prochain Chapitre Général qui est planifié
pour mai 2011. Nous avons considéré notre expérience récente de la mission afin d'analyser
les forces qui nous rassemblent dans la mission au croisement de trois dimensions:
1- notre réalité actuelle (qui nous sommes avec nos talents et nos limites),
2- les besoins de l'Eglise et du monde,
3- notre charisme et notre spiritualité qui découlent de notre héritage montfortain.
Georges Madore a présenté un témoignage plein d'allant sur la façon de vivre la
mission montfortaine aujourd'hui. Ensuite nous avons revu les récentes expériences de
collaboration internationale pour la mission et la formation, et nous avons essayé d'imaginer
de nouvelles façons d'organiser la congrégation afin de remplir notre mission à l'avenir.
Nous avons revu le projet du second volume de la Ratio pour la Formation, qui s'occupe des
étapes de la formation initiale.
Parmi les autres questions discutées au CGE, il y a eu les propositions de changement
de statut juridique pour plusieurs entités (l'Indonésie de Délégation Générale à ViceProvince, le Canada de Province à Vice-Province, et l'Allemagne de Vice-Province à
Délégation Générale). Nous avons essayé d'élucider d'autres thèmes qui seront étudiés lors
du Chapitre Général, y compris des changements possibles aux Constitutions. Les questions
financières ont été présentées par le Père Luizhino Stefani qui finit son mandat d'économe
général ainsi que par le Père Adriano Dalle Pezze qui va bientôt prendre le relais à
l'économat général. Le Provincial d'Haïti, Père Laurent Pierre, a fait une mise à jour de la
situation de nos confrères et de la population d'Haïti suite au tremblement de terre.
Au milieu de tout ce travail, nous avons réussi à prendre une journée d'excursion
pour voir quelques-unes des beautés du Portugal proche. Une fois de plus, Manuel Peixoto
et les confrères portugais se sont révélés des hôtes exemplaires. Ils avaient organisé une
visite à la splendide église gothique du monastère de Batalha, à l'abbaye cistercienne de
Alcobaça et à la ville côtière de Nazaré. La journée complète était sponsorisée par l'aimable
générosité de la famille de Albino et Maria Céleste, de bons amis des montfortains. Nous
avons eu également l'opportunité de partager un dîner fraternel avec les membres de la
communauté montfortaine qui vit à Fatima.
Un des traits du CGE, toujours très signifiant, est la prière que nous célébrons
ensemble. Cette fois nous avons prié pour tous les confrères et pour chaque entité en invitant
chaque supérieur à composer une prière pour sa propre entité, une sorte de version moderne
de la Prière Embrasée du Père de Montfort, appliquée à la situation de chaque entité. Nous
avons commencé chacune de nos sessions plénières avec une de ces prières.
A la fin du CGE, les supérieurs ont remarqué qu'il était difficile de traiter de grandes
questions comme la mission et l'aspect à venir de la congrégation sans être guidés d'une
façon plus précise et spécifique afin d'étudier ces questions en préparation du Chapitre
Général. Tous ont été d'accord pour dire que Fatima était un excellent endroit pour une
rencontre internationale. Les confrères ont quitté Fatima en chantant les louanges du Père
Manuel Peixoto et de nos confrères portugais, et en exprimant notre gratitude à la
communauté carmélite et au personnel de la Domus Carmeli.
P. Donald La Salle, s.m.m.
2
L e n o u v e a u m o n d e d e l ‘i n t e r dé p e nd a n c e
Nous venons de célébrer du 12 au 23 mai dernier, à Fatima, le Conseil Général
Extraordinaire de la Congrégation (CGE).
Coïncidence providentielle, les premiers jours se déroulèrent à l’occasion de la visite
du pape Benoît XVI à Fatima.
Le mot-phare qui résume bien et qui éclairait les discussions du dernier CGE, c’est le
mot « interdépendance ».
Est-ce le fait d’un heureux hasard, durant les heures d’attente, ici et là, à l’occasion
de mon voyage de retour, je lisais dans le journal
le « Monde » un éditorial intitulé « Le nouveau
monde de l’interdépendance ». Évidemment,
l’auteur s’exprimait au point de vue politique
entre les différents pays, et au point de vue
financier selon le phénomène de la
mondialisation et du village planétaire.
Le même paradigme s’applique à notre
Congrégation Montfortaine, surtout en ce qui
concerne la formation à différents niveaux, en ce
qui concerne les finances et en ce qui concerne
les équipes internationales.
Une interdépendance qui n’est pas
centralisation mais coordination à partir du
Généralat, une interdépendance qui est un
développement de plus en plus grand des
solidarités entre Provinces, Vice-Provinces et
Délégations, une interdépendance qui est une
meilleure réalisation du « Faire ensemble ».
Chaque confrère est coresponsable non pas seulement dans son entité juridique mais
au niveau de toute la Congrégation, chacun appartient au-delà de ses liens nationaux à une
Congrégation. « Ah Seigneur : Congrega nos de nationalibus. Assemblez-nous, unisseznous, afin qu’on en rende toute la gloire à votre nom saint et puissant ». (Montfort, Prière
embrasée, no 18). C’est ensemble que nous devons répondre aux défis de l’évangélisation,
partout dans le monde, étant toujours disponibles « instabiles sumus », étant de vrais
« liberos », aux deux sens du mot, des hommes libres et des serviteurs de Marie.
« Memento Congregationis tuae. Tuae: c'est à vous seul à faire par votre grâce cette
assemblée; si l'homme y met le premier la main rien ne sera fait; s'il y mêle du sien avec
vous il gâtera tout, il renversera tout. Tuae Congregationis: c'est votre ouvrage, grand Dieu.
Opus tuum fac: faites votre œuvre tout divin, amassez, appelez, assemblez de tous les lieux
de votre domination vos élus pour en faire un corps d'armée contre vos ennemis » (P.E. 26).
Que la Vierge de Fatima nous dispose à ce grand « Faire ensemble » !
P. Claude Sigouin, s.m.m.
3
Pr emièr es
pr ofe s s ions
Le 24 mai 2010, à Ruteng (Indonésie) : Benedictus Viktor (Ben)
FERNANDEZ, Nikodemus (Niko) HERMIAWAN, Marianus
Rasmala (Rian) JANU, Yohanes (Yohan) JEHADUN, Timotius
(Timo) SOMBANG, Yohanes De Brito (Roby) WIRAWAN.
Le 31 mai 2010, à Bangalore (Inde) : Jose Nashwin ARUL,
Philip Pramod CHINNAPPA, Jaya Kumar DANIEL, Arun
D'SOUZA, Gnana Prakash NATARAJ, Maria Das (Sreenu)
NELAPATI, Bala Raju RAPHAEL, Jesu Doss RAYAPPAN,
Ravi THAPPETA.
Pr of es sions
pe r pét u ell e s
Le 20 juillet 2010, à Bangalore (Inde) : Philip Arockiaraj
ANTHONY SAMY, Richard Dass AROKIASWAMY, Esak
CHINNAPPA, John Kennedy GASPAR, Francis Xavier
JOSEPH, Amalraj Madhivanan KULANDHAISAMY, Naga
Vara Aswani Kumar MADDALA, John Lawrence MARIA
SUSAI, Madalai Muthu SELVARAJ.
Or din at ions
au diaconat
Le 21 juillet 2010, à Bangalore (Inde) : Philip Arockiaraj
ANTHONY SAMY, Richard Dass AROKIASWAMY, Esak
CHINNAPPA, John Kennedy GASPAR, Francis Xavier
JOSEPH, Amalraj Madhivanan KULANDHAISAMY, Naga
Vara Aswani Kumar MADDALA, John Lawrence MARIA
SUSAI, Madalai Muthu SELVARAJ.
Or din at ions
au s ac er do c e
Le 1er mai 2010, à Puerto Gaitán (Colombie) : Martín Emilio
BAICUÉ NAVARRO.
Le 3 mai 2010, à St. Louis du Nord (Haïti) : Lanès PHANOR,
Rébert BELDORIN, Claude CINÉ, Frégo ANTÉNOR.
Le 15 juillet 2010, à Ruteng (Indonésie) : Marselinus NGEBU,
Rafael Servianus LEPEN.
4
S c o l asti c at In ter nati on al d e N ai ro bi , Ke ny a
Le 28 mai 2010, le P. Santino BREMBILLA, Supérieur Général, avec
l’accord de son Conseil, a nommé le Père Ernest AKHONYA MUKAVANA,
Supérieur du groupe des Formateurs du Scolasticat International de Nairobi
(Kenya), pour un mandat de deux ans.
Sc o la sti c at In te rn ati on al d e R ome , I tal i e
Le 28 mai 2010, le P. Santino BREMBILLA, Supérieur Général, avec
l’accord de son Conseil, a nommé le Père Arnoldus SUHARDI, Supérieur du
groupe des Formateurs du Scolasticat International de Rome (Italie), pour un
mandat de trois ans.
N oviciat In te rn ation al de B ulac an, Phili ppine s
Le 28 mai 2010, le P. Santino BREMBILLA, Supérieur Général, avec
l’accord de son Conseil, a nommé le Père Wim PEETERS, Supérieur et Maître des
Novices du Noviciat International de Bulacan (Philippines), pour un mandat de trois
ans. Les Pères Roy Sambulao MILLANO et Reny Joseph PUNNAPPANAL, sont
nommés « Socius », pour un mandat de trois ans.
P r ov i n c e du C ana d a
Le 31 mai 2010, le P. Santino BREMBILLA, Supérieur Général, avec
l’accord de son Conseil, prolonge le mandat du Père Claude SIGOUIN, Supérieur
de la Province du Canada, jusqu’à la deuxième session du Chapitre provincial qui se
tiendra après le Chapitre Général 2011.
5
Les trois administrations générales montfortaines
en retraite spirituelle à Saint-Laurent-sur-Sèvre
31 mai – 05 Juin 2010
Un moment historique
L’évènement a pu être qualifié
« d’historique » car c’est la
première fois, en 10 ans, que
les
trois
administrations
générales des Pères de la
Compagnie de Marie, des
Filles de la Sagesse et des
Frères de St-Gabriel ont réussi
à synchroniser leurs agendas
pour se retrouver réunies, au
grand complet, à St-Laurentsur-Sèvre (France) pour une
retraite commune prêchée par
le Père Olivier Maire (SMM).
Le Centre spirituel de
Béthanie, animé par les Filles
de la Sagesse, a servi de cadre
idéal pour ce temps de silence,
de réflexion et de prière.
Les membres des 3 administrations générales et provinciales
de France réunies à St Laurent-sur-Sèvre
La commémoration, en 2010,
du troisième centenaire de la
construction du Calvaire de Pontchâteau par le Père de Montfort, a donné l’opportunité de
consacrer ces journées à la méditation sur le mystère de la souffrance et de la croix, si cher à
St Louis-Marie.
Le déroulement
L’essentiel du temps de la retraite s’est déroulé à Saint-Laurent même. Pour mieux permettre au
groupe de s’imprégner de l’esprit de Montfort, cet ardent prédicateur de missions populaires, qui
a parcouru l’ouest de la France, à grandes enjambées, pendant quelque 10 années, l’animateur
n’a pas hésité à proposer quelques déplacements : à la chapelle de la Séguinière, pour une prière
mariale et au calvaire de Pontchâteau où le groupe passa une journée entière. Nous y avons été
accueillis très fraternellement par les communautés des Filles de la Sagesse et des Pères de la
Compagnie de Marie. Une eucharistie a conclu la matinée. Au cours de l’après-midi, après une
courte visite des lieux, un chemin de croix a mené le groupe jusqu’au calvaire monumental,
restauré avec goût. Les pèlerins ont pu mesurer le travail colossal réalisé, en 1710, par Montfort
et des centaines de bénévoles pour ériger, à mains nues, ce calvaire et la représentation,
grandeur nature, des quinze mystères du rosaire, sur la plaine de la Madeleine. L’esprit de
vengeance, la peur d’un complot, pour ne pas parler de la méchanceté humaine, eurent raison de
ce monument qui dut être démoli sur ordre des plus hautes autorités du royaume.
Une procession a également mené le groupe jusqu’à la tombe du Père Gabriel Deshayes,
l’homme du renouveau des congrégations montfortaines et de quelques autres. Cette démarche,
6
sur la tombe d’un homme providentiel, a permis de renforcer la conviction que des hommes et
des femmes, connus ou moins connus, ont marqué l’histoire de nos congrégations et que,
aujourd’hui encore, nous leur sommes
redevables de leurs engagements au
service de la mission de l’Église. C’est
grâce à tous nos prédécesseurs que
nous sommes aujourd’hui ce que nous
sommes. Nous avons à leur égard un
profond devoir de reconnaissance.
L’eucharistie en fin de matinée, la
prière mariale en soirée, et une longue
adoration silencieuse, à la nuit tombée,
ont permis de fortifier notre sens
d’appartenance à une grande famille,
de ressaisir l’essentiel de l’enseignement
de la journée et de rendre grâce à Dieu
de nous avoir donné Montfort comme
père fondateur et son charisme et sa spiritualité comme sources d’inspiration pour la vie
spirituelle et la mission.
Les thèmes développés
Des éclairages pertinents sur l’histoire, sur les relations tissées par Louis-Marie au cours de
son existence, sur le charisme et la spiritualité du fondateur, ont conduit le groupe à explorer
des pistes nouvelles à partir de terrains connus. « L’Amour de la Sagesse Eternelle »,
le « Traité de la Vraie Dévotion », les « Lettres » mais surtout les
nombreux « Cantiques » qui traitent de la croix, ont permis de
découvrir ou d’approfondir le vrai sens, la mystique de la souffrance
et de la croix chez Montfort. Certes, « La croix est un mystère / Très
profond ici-bas / Sans beaucoup de lumière, / On ne la connaît pas »
(cant 102). Longuement exploré, commenté, médité et prié, ce
chemin de la croix se révèle être, en vérité, un chemin de vie.
Il s’agit d’une croix « glorieuse », « triomphante »… Louis-Marie,
ne choisit ni les souffrances ni les échecs, pour eux-mêmes, mais
bien pour imiter Jésus-Christ, son unique modèle, et parce que c’est
ce chemin-là qu’il a Lui-même choisi et voulu pour entrer dans la
gloire. Chemin difficile et exigeant, certes, qui n’est pas à la portée
de tous, mais avec Marie, « la confiture des croix », (VD 154),
il peut se transformer en « un chemin aisé, court, parfait et assuré
pour arriver à l’union à Notre Seigneur » … : « un chemin de roses
et de miel. » (VD 152)
La Croix du P. de Montfort
Chapelle de Pontchâteau
L’expérience vécue à Pontchâteau fut éclairante et particulièrement
significative sur ce point.
Se forger une âme commune
Vivre au même rythme, prier ensemble, respirer le même souffle dynamique, ont permis de
renforcer la communion entre les responsables des trois congrégations. Cette communion a été
manifestée plus fortement encore, au moment de l’eucharistie finale célébrée aux tombeaux,
dans la basilique, par les membres des administrations générales et provinciales de France,
réunies pour la circonstance. Dans son homélie, le P. Olivier, a su tirer, excellemment, le sens de
cette célébration et de notre présence autour des tombeaux. Il s’agissait de boire ensemble à la
7
même source, l’esprit des fondateurs, qui a fécondé
ces lieux à un certain moment de l’histoire et qui
aujourd’hui irrigue les cinq continents, grâce à
l’engagement missionnaire des enfants d’hier et
d’aujourd’hui, de Louis-Marie et de Marie-Louise.
Sans oublier les laïcs, le marquis de Magnanne,
Mme de Bouillé et bien d’autres, qui ont joué un
rôle essentiel pour guider les premiers pas de nos
congrégations à Saint-Laurent. Ce retour aux
sources constitue aussi, pour chacun des héritiers de
Montfort, un engagement personnel à aller de
l’avant, à promouvoir le charisme et la spiritualité des fondateurs, chemin de sainteté pour
aujourd’hui et qui dépasse les limites des seules congrégations montfortaines. Un retour aux
sources constitue bien un envoi en mission.
L’Eucharistie, à la fois action de grâces et viatique, est source de communion, entre ceux qui
sont présents mais aussi avec tous ceux qui les ont précédés dans la foi. Tous ceux qui étaient
réunis autour des tombeaux des fondateurs en avaient bien conscience, mais la conviction de
faire partie d’une famille montfortaine élargie a encore été renforcée par cette belle célébration.
Les retraitants tiennent à remercier très sincèrement tous ceux qui les ont aidés par leurs services
et portés dans leurs prières pour que ces journées soient fécondes et portent des fruits pour le
meilleur service de l’ensemble des membres de la grande famille montfortaine.
Le Calvaire de Pontchâteau restauré
8
A l l é e s & V e n u e s à l a Ma i s o n G é n é r a l e
Février - Septembre 2010
11 février - 8 mars
Visite à la Délégation Générale de Madagascar : P. Olivier Maire.
14 - 28 février
Visite à la Vice-Province d’Allemagne : P. Mathieu Jenniskens.
23 février - 6 mars
2 - 15 mars
Visite à la Province d’Haïti après le tremblement de terre : les PP. Général
et Joseph Philor.
Rencontre aux USA : P. Donald La Salle.
24 - 30 mars
Rencontre de préparation au RISL (Rencontre Internationale SaintLaurent) à St-Laurent : P. Olivier Maire et F. Gilles Paquette.
2 - 26 avril
Cours de comptabilité à Rome : P. Stefanus Wiwid Sukrisno Widodo,
économe de la Dél. Gén. de l’Indonésie et P. Francis Tacio, économe de la
Dél. Gén. des Philippines.
10 - 19 avril
Pèlerinage à Lourdes : les PP. Général, Olivier Maire, Joseph Philor et
F. Gilles Paquette.
12 avril - 22 avril
Visite à la Vice-Province d’Allemagne : P. Mathieu Jenniskens.
Visite à la Province de Hollande : PP. Mathieu Jenniskens et Donald La Salle.
7 - 29 avril
Visite canonique à la Province du Canada et rencontre aux USA :
P. Donald La Salle.
11 - 24 mai
CGE 2010 à Fatima : PP. Général, Donald La Salle, Mathieu Jenniskens,
Joseph Philor, Olivier Maire, Luiz Stefani, Adriano Dalle Pezze et
F. Gilles Paquette.
30 mai - 8 juin
Retraite des trois Conseils Généraux à St-Laurent : PP. Général, Donald
La Salle, Mathieu Jenniskens, Joseph Philor, Olivier Maire, Luiz Stefani.
8 - 10 juin
Rencontre des supérieurs de la Province d’Italie à Bergamo : P. Général.
28 juin - 24 sept.
Visite au Nicaragua et stage au Noviciat de Paipa, Colombie : P. Joseph Philor.
13 juin - 11 juillet
Visite à la Communauté Internationale de PNG : P. Général.
15 - 26 juin
Pèlerinage : P. Mathieu Jenniskens.
30 juin
Arrivée à la Maison Générale du P. Adriano Dalle Pezze, nouvel économe
général.
6 juillet - 2 sept.
Cours de liturgie à l’Université de Notre-Dame et rencontres diverses :
P. Donald La Salle.
11 - 16 juillet
3 - 8 août
Visite des PP. Luiz Stefani et Adriano Dalle Pezze à Paris et à Bruxelles.
RISL (Rencontre Internationale Saint-Laurent) : PP. Général, Mathieu
Jenniskens, Olivier Maire et FF. Niko Narimo Usodo, Gilles Paquette.
9
5 - 12 sept.
Retraite et consultation en Allemagne : P. Mathieu Jenniskens.
11 sept.
Clôture du 300e Anniversaire de Pontchâteau : PP. Général, Donald
La Salle, Olivier Maire et Fr. Désiré Rakotonandrasana.
2 - 12 sept.
Retraite prêchée par le P. Olivier Maire à Saint-Laurent aux Scholastiques
de Rome et au F. Désiré Rakotonandrasana.
Mai 2010 à Fatima (C.G.E.)
10
MIGUEL PATIÑO HORMAZA, S.M.M.
Manual para preparar y vivir la
consagración total a Jesús por María, Totus
Tuus ; Ediciones Montfortianas ; Bogotá ;
2010 ; 379 pp.
La Familia Montfortiana en Oración ;
Presentación : P. Santino Brembilla, s.m.m. ;
Edición preparada por: PP. Miguel Patiño
Hormaza y Gonzalo Tabares, s.m.m. ;
Ediciones Montfortianas ; Bogotá ; 2010 ;
306 pp.
Para orar bien El Santo Rosario
contemplando sus misterios, Método
Bíblico, Método Montfortiano ; Ediciones
Montfortianas ; Bogotá ; 2010 ; 44 pp.
ST. LOUIS-MARIE DE MONTFORT
True devotion to Mary ; Editrice Shalom ;
Collection "Our Lady once again" ; Camerata
Picena ; [2010 (2002)] ; 320 pp. (Traduction
anglaise du Traité de la Vraie Dévotion).
ST. LOUIS-MARIE DE MONTFORT
Ibanga rya Mariya, Le Secret de Marie ;
Traduction en kinyarwanda par Monseigneur
Aloys Bigirumwami ; 2è édition revue; 2000 ;
Kigali (Rwanda) ; 44 pp.
JEAN-BAPTISTE BLAIN
San Luigi Maria Grignion de Montfort ;
traduzione, introduzione e note di Battista
Cortinovis, s.m.m. ; Fragmenta Monfortana 7 ;
Edizioni Monfortane ; Roma ; 2010 ; 141 pp.
STEFANO DE FIORES, S.M.M.
La Madonna in Michelangelo, Nuova
interpretazione
teologico-culturale ;
Libreria Editrice Vaticana ; Città del
Vaticano ; 2010 ; 239 pp.
NEEL VAN DEN OEVER
De Wijsheid gaat in het grijs, Dochters der
Wijsheid in Nederland ; Voorwoord: Wiel
Logister, smm ; Veerhuis Vier uitgever ;
Wijchen (NL) ; 2010 ; 319 pp.
11
MONTFORTI GRIGNION SZENT
LAJOS MARIA
Értekezés a Szent Szűz Igazi Tiszteletéről,
Felkészülés Jézus Krisztus országára ;
(Traité de la Vraie Dévotion à la Sainte
Vierge, "Préparation au règne de JésusChrist") ; Hungarian translation: Fehér Tilda ;
Hungarian edition: Agapé ; metanoeite 7 ;
Szeged ; 2009 ; 192 pp.
L. M. GRIGNION DE MONTFORT
Shqyrtim mbi përshpirtërinë e vërtetë ndaj
së lumes Marisë Virgjër, "Përgatitja për
Mbretërinë e Jezu Krishtit" ; (Traité de la
Vraie Dévotion à la Sainte Vierge,
"Préparation au règne de Jésus-Christ") ;
Përktheu nga kroatishtja: Motra Zojë
Komani ; Sanctae Crucis ; Prishtinë ; 2010 ;
245 pp.
JEAN-LOUIS COURCHESNE, S.M.M.
Le Calvaire de Pontchâteau au cœur de
l’histoire montfortaine 1710 – 2010 ;
Missionnaires Montfortains ; Drummonville ;
2010 ; 16 pp.
L’ Écho Montfortain
Viale dei Monfortani, 65
00135 ROMA ( Tel: +39 06.30.52.332 )
[email protected]
12

Documents pareils

PDF FILE #1 - Famille Montfortaine

PDF FILE #1 - Famille Montfortaine Le 29 août 2009, à Malang (Indonésie) : Rafael Servianus LEPEN, Marselinus NGEBU. Le 15 septembre 2009, à Delmas (Port-au-Prince) (Haïti) : Frégo ANTÉNOR, Rébert BELDORIN, Claude CINÉ, Lanès PHANOR.

Plus en détail

2 - Famille Montfortaine

2 - Famille Montfortaine C’est un chemin «technique» nouveau qui, peu à peu, a l’intention d’améliorer le service de la communication en vue d’une croissance dans le sens d’appartenance à une même famille religieuse pour f...

Plus en détail