Claritin Allergies + Sinus Extra Fort

Commentaires

Transcription

Claritin Allergies + Sinus Extra Fort
MONOGRAPHIE DE PRODUIT
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Caplets à libération prolongée
(loratadine à 10 mg/sulfate de pseudoéphédrine à 240 mg)
Antagoniste des récepteurs H1 de l’histamine/amine sympathomimétique
Bayer Inc.
2920, boul. Matheson Est
Mississauga (Ontario)
L4W 5R6
DATE DE RÉVISION :
16 décembre 2014
No de contrôle : 167087
® MC, voir www.bayer.ca/tm-mc
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 1 sur 25
MONOGRAPHIE DE PRODUIT
NOM DU MÉDICAMENT
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Caplets à libération prolongée
(loratadine à 10 mg/sulfate de pseudoéphédrine, USP, à 240 mg)
CLASSE THÉRAPEUTIQUE
Antagoniste des récepteurs H1 de l’histamine/amine sympathomimétique
MODE D’ACTION ET PHARMACOLOGIE CLINIQUE
La loratadine est un antihistaminique tricyclique à action prolongée qui exerce un effet
antagoniste sélectif sur les récepteurs H1 périphériques. Elle fait rapidement preuve d’activité
inhibitrice, en fonction de la dose, sur la réaction papulo-érythémateuse induite par l’histamine
chez l’humain. Cette inhibition a un délai d’action court. Son effet se manifeste au bout de deux
heures et persiste pendant toute la période d’observation de 24 heures (Roman et al. 1986). La
loratadine a été bien tolérée en doses uniques administrées par voie orale allant jusqu’à 160 mg
ainsi qu’à des doses quotidiennes multiples de 40 mg pendant une période allant jusqu’à
13 semaines avec une fréquence de sédation et de sécheresse de la bouche qui ne différait pas de
celle observée avec le placebo.
La loratadine marquée au carbone 14 (14C) est rapidement absorbée, atteignant des
concentrations maximales (Cmax) (de 4,7, de 10,8 et de 26,1 ng/mL) 1,5, 1,0 et 1,3 heure après
l’administration d’une dose de 10, de 20 et de 40 mg, respectivement. La demi-vie d’élimination
de la loratadine (T1/2ß) varie de 7,8 à 11,0 heures.
La descarboéthoxyloratadine, son principal métabolite actif, atteint des C max (de 4,0, de 9,9 et de
16,0 ng/mL) 3,7, 1,5 et 2,0 heures après l’administration d’une dose de 10, de 20 et de 40 mg,
respectivement. Sa t1/2ß varie de 17 à 24 heures. Les indices d’accumulation, calculés d’après le
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 2 sur 25
rapport des Cmax et des aires sous la courbe (ASC), n’ont pas changé après le 5e jour, ce qui
indique qu’il n’y a eu que peu, voire pas, d’accumulation de la loratadine ou de son métabolite
après l’administration de plusieurs doses uniquotidiennes. Les T½ß à l’état d’équilibre, pour la
loratadine et son métabolite actif, se sont chiffrées respectivement à 14,4 et à 18,7 heures, soit
des périodes semblables à celles obtenues après l’administration orale d’une dose unique (Hilbert
et al. 1987).
Environ 82 % de la dose de loratadine marquée au
14
C est excrétée dans l’urine (40 %) et les
fèces (42 %) en l’espace de 10 jours. Environ 27 % de la dose se trouve éliminée essentiellement
sous forme conjuguée dans l’urine au cours des 24 premières heures. Seule une quantité
infinitésimale du médicament inchangé se retrouve dans l’urine, et le métabolite actif, la
descarboéthoxyloratadine, ne représente que de 0,4 à 0,6 % de la dose de loratadine administrée.
La pseudoéphédrine, l’un des alcaloïdes naturels de l’éphédra et vasoconstricteur administré par
voie orale, produit un effet décongestionnant graduel, mais soutenu, ce qui favorise la réduction
de la congestion de la muqueuse des voies respiratoires supérieures. La muqueuse des voies
respiratoires est décongestionnée grâce à l’action des nerfs sympathiques.
Une étude croisée sur les interactions médicamenteuses a été réalisée pour comparer les clapets à
libération prolongée CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT à leurs composantes
individuelles (loratadine à 10 mg et sulfate de pseudoéphédrine à 240 mg). L’administration
concomitante de la loratadine n’a eu aucune incidence sur la biodisponibilité de la
pseudoéphédrine. Dans le même ordre d’idées, l’administration concomitante de la
pseudoéphédrine
n’a
eu
aucune
incidence
sur
la
pharmacocinétique
de
la
descarboéthoxyloratadine, bien qu’elle ait entraîné une légère augmentation (8 %) de la
biodisponibilité de la loratadine : Cmax = 2,79 ng/mL lorsque les deux substances sont
administrées en association versus Cmax = 2,55 ng/mL lorsqu’elle est administrée seule. Cette
différence n’est pas considérée comme significative sur le plan clinique.
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 3 sur 25
Une autre étude a été effectuée afin d’établir et de comparer les paramètres pharmacocinétiques
de la loratadine, de la descarboéthoxyloratadine et de la pseudoéphédrine après l’administration
par voie orale de CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT une fois par jour et de
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS (loratadine à 5 mg/sulfate de pseudoéphédrine à 120 mg)
toutes les 12 heures. Les résultats de cette étude révèlent qu’une fois l’état d’équilibre atteint
après l’administration de doses multiples, CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
et l’agent de comparaison, CLARITIN® ALLERGIES + SINUS, étaient équivalents sur le plan
de la biodisponibilité de la loratadine et de la descarboéthoxyloratadine (conformément à l’ASC)
et bioéquivalents en ce qui a trait à la pseudoéphédrine.
INDICATIONS ET USAGE CLINIQUE
Les caplets à libération prolongée CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
(loratadine à 10 mg/sulfate de pseudoéphédrine à 240 mg) sont indiqués pour le soulagement
rapide et de longue durée des symptômes associés à la rhinite allergique, y compris la congestion
nasale, la pression des sinus, la congestion des sinus, les éternuements, l’écoulement postnasal, le
larmoiement et la rougeur oculaire. On ne doit les utiliser que pendant de courtes périodes, à
moins de les prendre sous surveillance médicale.
CONTRE-INDICATIONS
Les caplets à libération prolongée CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
(loratadine à 10 mg/sulfate de pseudoéphédrine à 240 mg) sont contre-indiqués chez les patients
qui présentent une hypersensibilité ou une idiosyncrasie aux composantes du médicament, aux
agents adrénergiques ou à d’autres médicaments à structure chimique apparentée. Ils sont
également contre-indiqués pendant un traitement au moyen d’un inhibiteur de la monoamineoxydase et au cours des 14 jours suivant la fin d’un tel traitement de même que chez les patients
atteints de glaucome à angle fermé, de rétention urinaire, d’hypertension artérielle, de
coronaropathie grave ou d’hyperthyroïdie.
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 4 sur 25
PRÉCAUTIONS
Généralités
Les sympathomimétiques doivent être utilisés avec prudence par les patients atteints d’un ulcère
gastroduodénal sténosant, d’une obstruction pyloroduodénale, d’une hypertrophie de la prostate,
d’une obstruction du col vésical, d’une maladie cardiovasculaire, d’une pression intraoculaire
accrue ou de diabète.
Les sympathomimétiques doivent être utilisés avec prudence par les patients qui reçoivent de la
digitaline.
Les sympathomimétiques peuvent entraîner une stimulation du système nerveux central (SNC) et
des convulsions ou un collapsus cardiovasculaire accompagné d’hypotension.
Les patients atteints d’une insuffisance hépatique grave doivent recevoir une dose initiale plus
faible étant donné que la clairance de la loratadine chez ce type de patients peut être diminuée.
La dose de départ recommandée de CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT est de
un caplet tous les deux jours.
Les patients qui ont des antécédents de difficulté à avaler des comprimés ou qui présentent un
rétrécissement du tube digestif supérieur ou un péristaltisme œsophagien anormal ne doivent pas
utiliser ce produit.
Utilisation chez les personnes âgées
Chez les patients âgés de 60 ans ou plus, les sympathomimétiques sont également plus
susceptibles d’avoir des effets indésirables, comme la confusion, les hallucinations, les
convulsions, la dépression du SNC et la mort. La prudence est donc de mise lors de
l’administration d’une préparation à action prolongée à ce groupe de patients.
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 5 sur 25
Potentiel de dépendance
Aucune des données dont on dispose n’indique que l’abus ou la dépendance soient associées à la
loratadine.
Le sulfate de pseudoéphédrine, comme les autres stimulants du SNC, a fait l’objet d’abus. La
prise de doses fortes entraîne souvent de l’euphorie, une diminution de l’appétit et la sensation
d’avoir plus d’énergie, de force physique, de capacités mentales et de vigilance. L’anxiété,
l’irritabilité et la volubilité ont également été signalées. L’utilisation à long terme entraîne la
tolérance. Le cas échéant, l’utilisateur augmente sa dose, ce qui donne ultimement lieu à des cas
de toxicité. La dépression peut faire suite au sevrage rapide.
Utilisation chez les enfants
L’innocuité et l’efficacité des caplets à libération prolongée CLARITIN ® ALLERGIES + SINUS
EXTRA FORT n’ont pas encore été établies chez les enfants âgés de moins de 12 ans.
Utilisation en obstétrique
L’innocuité des caplets à libération prolongée CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA
FORT pendant la grossesse ou l’allaitement n’a pas été établie; ils ne sont donc pas
recommandés chez les femmes enceintes et celles qui allaitent.
Femmes qui allaitent
La loratadine et son métabolite actif se trouvent excrétés dans le lait des femmes qui allaitent; les
concentrations dans le lait sont analogues aux concentrations plasmatiques. En l’espace de
48 heures après l’administration de la dose, seulement 0,029 % de la dose de loratadine se trouve
éliminée dans le lait sous forme de loratadine non métabolisée et de descarboéthoxyloratadine,
son métabolite actif
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 6 sur 25
Des cas d’excrétion de pseudoéphédrine dans le lait maternel ont été déclarés. Les caplets à
libération prolongée CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT ne sont donc pas
recommandés chez les femmes qui allaitent.
Utilisation à long terme
L’expérience clinique de la prise à long terme de ce médicament étant limitée, son utilisation doit
être limitée à trois mois, sauf avis contraire du médecin.
Interactions médicamenteuses
Des études ayant porté sur les aptitudes psychomotrices n’ont montré aucun effet potentialisateur
de la loratadine prise en concomitance avec de l’alcool.
Lorsque des sympathomimétiques sont administrés aux patients qui reçoivent des inhibiteurs de
la monoamine-oxydase, des effets hypertenseurs, dont des crises hypertensives, sont possibles.
Les effets antihypertenseurs de la méthyldopa, de la mécamylamine, de la réserpine et des
alcaloïdes de l’ellébore peuvent être réduits par l’utilisation de sympathomimétiques. Les bêtabloquants peuvent également interagir avec les sympathomimétiques. L’augmentation de
l’activité rythmogène ectopique peut survenir lorsque le sulfate de pseudoéphédrine est utilisé en
concomitance avec la digitaline. Les antiacides accélèrent l’absorption du sulfate de
pseudoéphédrine, alors que le kaolin ralentit ce processus. La furazolidone, agent antibactérien,
est connue pour causer une inhibition de la monoamine oxidase proportionnelle à la dose. Bien
qu’aucun cas de crise hypertensive causée par l’administration concomitante de pseudoéphédrine
et de furazolidone n’ait été déclaré, ces deux agents ne doivent pas être pris ensemble. La
prudence est de mise lors de l’administration de CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA
FORT en concomitance avec d’autres amines sympathomimétiques parce que leur effet
cumulatif sur l’appareil cardiovasculaire pourrait être nocif pour le patient.
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 7 sur 25
Une augmentation des concentrations plasmatiques de la loratadine a été observée à la suite de
l’utilisation concomitante de ce médicament et de kétoconazole, d’érythromycine ou de
cimétidine lors d’essais cliniques contrôlés, mais sans entraîner de changement significatif sur le
plan clinique (y compris pour ce qui est des données électrocardiographiques). La prudence est
de rigueur si la loratadine est administrée en concomitance avec d’autres médicaments connus
pour leur effet inhibiteur sur le métabolisme hépatique, jusqu’à ce que des études plus
approfondies sur les interactions médicamenteuses soient achevées.
Interactions entre le médicament et les épreuves de laboratoire :
L’administration de loratadine doit être interrompue environ 48 heures avant d’effectuer des
épreuves de sensibilité cutanée, puisque les antihistaminiques peuvent inhiber les réactions
positives à ces épreuves ou en diminuer l’intensité.
EFFETS INDÉSIRABLES
Les effets indésirables signalés dans le cadre de l’étude sur les caplets à libération prolongée
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT (loratadine à 10 mg/sulfate de
pseudoéphédrine à 240 mg) administrés une fois par jour étaient semblables à ceux qui avaient
été observés au cours du traitement aux comprimés CLARITIN® ALLERGIES + SINUS
(loratadine à 5 mg/sulfate de pseudoéphédrine à 120 mg) administrés deux fois par jour. Aucun
effet indésirable inhabituel ou inattendu n’a été déclaré.
Dans le cadre des études cliniques réalisées, les événements indésirables les plus couramment
déclarés qui étaient associés aux caplets à libération prolongée CLARITIN® ALLERGIES +
SINUS EXTRA FORT étaient la céphalée, la sécheresse de la bouche, l’insomnie et la
somnolence.
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 8 sur 25
Tableau 1
Nombre (%) de patients qui ont déclaré, dans le cadre des études cliniques, des effets
indésirables (probablement ou possiblement associés au traitement) à une fréquence de ≥ 5 % au
cours du traitement au moyen des caplets à libération prolongée CLARITIN® ALLERGIES +
SINUS EXTRA FORT, de la loratadine, du sulfate de pseudoéphédrine ou du placebo.
CLARITIN®
ALLERGIES +
SINUS EXTRA
FORT
Loratadine
Sulfate de
pseudoéphédrine
Placebo
(n = 583)
(n = 217)
(n = 220)
(n = 370)
Sécheresse de la
bouche
55 (9)
7 (3)
16 (7)
11 (3)
Céphalées
53 (9)
21 (10)
21 (10)
39 (11)
Insomnie
38 (7)
2 (1)
17 (8)
4 (1)
Somnolence
47 (8)
9 (4)
9 (4)
14 (4)
Effets
indésirables
Les événements rarement déclarés, qui sont présentés en ordre décroissant de fréquence,
comprennent les étourdissements, la fatigue, l’anorexie, la nervosité, les nausées, l’épistaxis, la
rhinite, les troubles de la glande lacrymale, l’asthénie, l’hyperkinésie, la constipation, la
dyspepsie, les palpitations, la tachycardie, la soif, l’agitation, l’irritabilité, la toux, la dyspnée,
l’irritation nasale et la pharyngite.
Sauf les céphalées, qui étaient parfois intenses, la plupart des événements indésirables associés
aux caplets à libération prolongée CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT étaient
d’intensité légère à modérée.
Durant la mise en marché de la loratadine, de rares cas d’alopécie, d’anaphylaxie (incluant
l’œdème de Quincke), d’anomalies de la fonction hépatique, d’étourdissements, de palpitations
et de tachycardie ont été signalés.
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 9 sur 25
Les événements indésirables très rares comprennent des convulsions et des crises d’épilepsie, qui
ont été signalées après la mise en marché de la loratadine.
De rares cas d’obstruction mécanique du tractus gastro-intestinal supérieur ont été déclarés après
la mise en marché du produit chez des patients qui prenaient le comprimé original rond de
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT. Dans bon nombre de ces cas, les patients
avaient des antécédents de difficulté à avaler des comprimés ou présentaient un rétrécissement du
tube digestif supérieur ou un péristaltisme œsophagien anormal connu.
SYMPTÔMES ET TRAITEMENT DU SURDOSAGE
Advenant un surdosage, un traitement symptomatique et des soins de soutien devraient être
administrés immédiatement. L’arrêt du traitement, le lavage d’estomac et le soutien des fonctions
vitales sont conseillés.
Manifestations
Des cas de somnolence, de tachycardie et de céphalées ont été signalés chez des patients ayant
pris une dose excessive de loratadine.
Les symptômes associés au surdosage de sympathomimétiques peuvent varier de la dépression
du SNC (sédation, apnée, réduction de l’acuité mentale, cyanose, coma, collapsus
cardiovasculaire) à la stimulation (insomnie, hallucinations, tremblements ou convulsions) et
même être fatals. Les autres signes et symptômes comprennent l’euphorie, l’agitation, la
tachycardie, les palpitations, la soif, la transpiration, les nausées, les étourdissements,
l’acouphène, l’ataxie, la vision trouble et l’hypertension ou l’hypotension artérielles. La
stimulation est particulièrement probable chez les enfants, tout comme les signes et les
symptômes semblables à ceux des effets de l’atrophine (sécheresse de la bouche, pupilles fixes et
dilatées, bouffées de chaleur, hyperthermie et symptômes gastro-intestinaux).
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 10 sur 25
Les doses fortes de sympathomimétiques peuvent donner lieu à des faiblesses, à des céphalées, à
des nausées, à des vomissements, à une transpiration, à de la soif, à une tachycardie, à une
douleur précordiale, à des palpitations, à des difficultés de miction, à une faiblesse et une
sensibilité musculaires, à de l’anxiété, à de l’agitation et à de l’insomnie. De nombreux patients
peuvent présenter une psychose toxique accompagnée de délire et d’hallucinations. Certains
peuvent présenter une arythmie cardiaque, un collapsus cardiovasculaire, des convulsions, un
coma et une insuffisance respiratoire.
Traitement
L’adsorption du médicament dans l’estomac peut être tentée par l’administration d’une
suspension aqueuse de charbon activé. Le lavage d’estomac doit être envisagé. Une solution
saline physiologique est la solution à privilégier pour le lavage d’estomac, en particulier chez les
enfants. Chez les adultes, l’eau du robinet peut être utilisée; toutefois, la plus grande quantité
possible de liquide administré doit être retirée avant la prochaine instillation. Les purgatifs salins
attirent l’eau par osmose dans l’intestin et peuvent donc se révéler utiles pour diluer rapidement
le contenu intestinal. La loratadine n’est pas éliminée par hémodialyse et on ignore si elle peut
être éliminée par dialyse péritonéale. Une fois le traitement d’urgence appliqué, le patient doit
demeurer sous surveillance médicale.
Le traitement des signes et des symptômes du surdosage est symptomatique et vise à soutenir les
fonctions vitales. Les stimulants (agents analeptiques) ne doivent pas être utilisés. Les
vasopresseurs peuvent être utilisés pour traiter l’hypotension. Les barbituriques à action brève, le
diazépam ou le paraldéhyde peuvent être administrés pour maîtriser les crises d’épilepsie. Pour
traiter l’hyperpyrexie, surtout chez les enfants, il faut parfois une toilette à l’éponge imbibée
d’eau tiède ou une couverture hypothermique. L’apnée est traitée à l’aide de la ventilation
mécanique.
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 11 sur 25
POSOLOGIE ET ADMINISTRATION
Adultes et enfants âgés de 12 ans et plus :
Un caplet à libération prolongée CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT (loratadine
à 10 mg/sulfate de pseudoéphédrine à 240 mg) par jour pris en entier avec un verre d’eau,
idéalement au réveil. CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT peut être administré
sans égard aux heures des repas.
Les patients qui ont des antécédents de difficulté à avaler des comprimés ou qui présentent un
rétrécissement du tube digestif supérieur ou un péristaltisme œsophagien anormal ne doivent pas
utiliser ce produit (voir PRÉCAUTIONS et EFFETS INDÉSIRABLES).
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 12 sur 25
RENSEIGNEMENTS PHARMACEUTIQUES
Substance pharmaceutique
Dénomination commune :
loratadine (DCI, USAN)
Nom chimique :
éthylester d’acide 4-(8-chloro-5,6-dihydro-11Hbenzo-[5,6]-cyclohepta-[1,2b]-pyridin-11-ylidène)-1pipéridinecarboxylique.
Formule développée :
Formule moléculaire :
C22H23CIN2O2
Masse moléculaire :
382,89
Apparence :
poudre blanche à blanc cassé qui fond entre 131 et 137 °C.
Dénomination commune :
sulfate de pseudoéphédrine (USP)
Nom chimique :
(1S, 2S)-2-Méthylamino-1-phénylpropane-1-ol sulfate
(alpha)-alpha-[(1S)-1-(Méthylamino)éthyl]sulfate de
benzèneméthanol
Formule développée :
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 13 sur 25
Formule moléculaire :
(C10H15NO)2.H2SO4
Masse moléculaire :
428,54
Apparence :
cristaux ou poudre blancs à blanc cassé
Composition
Les caplets CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT sont des caplets à libération
prolongée. Chaque caplet CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT contient 10 mg
de loratadine dans son enrobage et 240 mg de sulfate de pseudoéphédrine dans son noyau à
libération prolongée. La loratadine est immédiatement libérée, alors que le sulfate de
pseudoéphédrine est libéré lentement du noyau, ce qui permet l’administration uniquotidienne.
Les ingrédients non médicinaux de l’enrobage des caplets à libération prolongée CLARITIN®
ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT comprennent les suivants : hydroxypropylméthyl
cellulose 2910, polyéthylèneglycol 3350, polyéthylèneglycol 400, saccharose, cire de carnauba et
Opaspray White*. Les ingrédients non médicinaux du noyau des caplets à libération prolongée
CLARITIN®
ALLERGIES
+
SINUS
EXTRA
FORT
comprennent les
suivants :
hydroxypropylméthyl cellulose 2208, phosphate dicalcique dihydraté, éthylcellulose, povidone,
dioxyde de silicium et stéarate de magnésium.
* Contient du dioxyde de titane et de l’hydroxypropylméthyl cellulose.
Conservation
Conserver entre 15 et 30 oC. Protéger de tout excès d’humidité.
FORMES PHARMACEUTIQUES DISPONIBLES
Description :
caplet blanc, oval, biconvexe et enrobé.
Conditionnement :
plaquettes alvéolées contenant 1 ou 2 caplets (échantillons pour
professionnels), 10 caplets ou 15 caplets.
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 14 sur 25
PHARMACOLOGIE
Propriétés pharmacologiques chez l’humain
Pharmacocinétique
Une étude à répartition aléatoire ouverte, à cinq permutations et portant sur une seule dose a été
réalisée pour évaluer la biodisponibilité de la loratadine et de la desloratadine suivant
l’administration de cinq préparations CLARITIN®.
Cette étude a révélé que la Cmax et l’ASC moyennes de la loratadine et de la desloratadine étaient
bioéquivalentes entre le comprimé à libération immédiate CLARITIN® à 10 mg et le caplet à
libération prolongée CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT.
Tableau 2
Moyenne arithmétique des paramètres pharmacocinétiques de la loratadine et de son métabolite
principal, la desloratadine, pour le comprimé à libération immédiate CLARITIN ® à 10 mg et le
caplet à libération prolongée CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT.
Comprimé à libération
immédiate CLARITIN ® à
10 mg
Caplet à libération prolongée
CLARITIN® ALLERGIES +
SINUS EXTRA FORT
Cmax (ng/mL)
3,12
3,68
ASC (ng h/mL)
8,76
9,34
Tmax (h)
1,52
1,23
Cmax (ng/mL)
3,40
3,54
ASC (ng h/mL)
48,6
50,3
Tmax (h)
2,06
1,79
Loratadine
Desloratadine
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 15 sur 25
Une étude portant sur de multiples doses a été menée pour déterminer la bioéquivalence à l’état
d’équilibre des caplets à libération prolongée CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA
FORT administrés une fois par jour comparativement à celle d’un traitement classique de
référence consistant en un comprimé de loratadine à 10 mg administré une fois par jour et un
comprimé de sulfate de pseudoéphédrine à 120 mg (CLARITIN® ALLERGIES + SINUS)
administré deux fois par jour.
Les résultats de l’étude ont révélé que CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT à
libération prolongée et le traitement classique de référence étaient équivalents en ce qui a trait à
la biodisponibilité de la pseudoéphédrine, même si le traitement de comparaison était une
préparation de sulfate de pseudoéphédrine à libération retardée destinée à être administrée deux
fois par jour. Les caplets à libération prolongée CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA
FORT et le traitement classique de référence ont été associés à des concentrations plasmatiques
moyennes semblables de loratadine, mais aucune conclusion statistique concernant la
bioéquivalence n’a pu être tirée en raison de la faiblesse des concentrations plasmatiques du
médicament et de la grande variabilité entre les sujets.
Une étude portant sur une seule dose a été menée pour évaluer et comparer l’effet de la
nourriture sur la biodisponibilité orale de la pseudoéphédrine administrée sous forme de caplet à
libération prolongée CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT ou de comprimé de
sulfate de pseudoéphédrine à libération soutenue. La prise de nourriture n’a pas eu un effet
significatif sur la biodisponibilité de la pseudoéphédrine des caplets à libération prolongée
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT et des comprimés de pseudoéphédrine à
libération soutenue.
Comparativement à lorsqu’elle était administrée à jeun, la pseudoéphédrine des caplets à
libération prolongée CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT a été associée à une
Cmax 22 % supérieure et celle des comprimés de sulfate de pseudoéphédrine à libération soutenue
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 16 sur 25
a été associée à une Cmax 25 % supérieure quand elle a été administrée avec un repas à forte
teneur en matières grasses : Cmax = 304,5 ng/mL lorsque la pseudoéphédrine a été administrée
après un jeûne de 10 heures, Cmax = 382,5 ng/mL lorsque la pseudoéphédrine a été administrée
avec un déjeuner et Cmax = 376,6 ng/mL lorsque la pseudoéphédrine + la loratadine ont été
administrées avec un déjeuner. Par contre, cette différence n’est pas considérée comme
pertinente sur le plan clinique.
Une deuxième étude sur l’effet de la nourriture sur le traitement a été menée à l’aide des caplets
à libération prolongée CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT. Dans le cadre de
cette étude, la prise d’un déjeuner normalisé à forte teneur en calories et en matières grasses a
augmenté de façon significative la Cmax et l’ASC moyennes de la loratadine de 53 % et de 76 %,
respectivement, comparativement à l’administration de CLARITIN® ALLERGIES + SINUS
EXTRA FORT à jeun (p < 0,05). Comparativement à la loratadine, la descarboéthoxyloratadine
a été associée à une augmentation très légère et non significative des valeurs de Cmax et d’ASC
lorsque CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT a été administré avec de la
nourriture. La prise concomitante de nourriture a légèrement (7 %), mais significativement
(p < 0,05) augmenté les concentrations plasmatiques maximales moyennes de pseudoéphédrine
sans avoir d’effet significatif sur le temps nécessaire à l’absorption de celle-ci ni sur la quantité
absorbée.
Compte tenu de l’importance des variations et compte tenu du profil pharmacodynamique et de
l’innocuité de la pseudoéphédrine et de la loratadine, l’augmentation possible des concentrations
plasmatiques de ces composés lorsque CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT est
administré avec de la nourriture ne devrait pas être importante sur le plan clinique.
Une étude portant sur une seule dose a été menée pour déterminer les caractéristiques du profil
pharmacocinétique de la pseudoéphédrine suivant l’administration orale de trois comprimés de
loratadine/sulfate de pseudoéphédrine spécialement conçus ayant un profil de libération différent
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 17 sur 25
in vitro et celle du caplet à libération prolongée CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA
FORT standard. Les profils de libération in vitro ont été caractérisés par des comprimés de
loratadine/sulfate de pseudoéphédrine à dissolution « très rapide », « rapide » ou « lente ». Une
corrélation positive a été observée entre la vitesse de dissolution in vitro et la biodisponibilité
in vivo de la pseudoéphédrine pour diverses
préparations
de loratadine/sulfate de
pseudoéphédrine.
Études cliniques :
L’efficacité de CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT administré une fois par jour
a été étayée par la supériorité systématique du médicament par rapport au placebo pour ce qui est
de réduire les symptômes de la rhinite allergique saisonnière. Les scores des symptômes totaux,
des symptômes nasaux totaux, des symptômes non nasaux totaux, des symptômes de rhinorrhée
et des symptômes de congestion nasale étaient significativement réduits (p < 0,05) chez les
patients traités par les caplets à libération prolongée CLARITIN ® ALLERGIES + SINUS
EXTRA FORT, comparativement aux patients qui avaient reçu le placebo. Les caplets à
libération prolongée CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT ont entraîné une
amélioration des scores de symptôme systématiquement plus importante, sur le plan du nombre,
comparativement à l’administration de ses composantes individuelles, soit la loratadine et la
pseudoéphédrine, en monothérapie.
La comparabilité des caplets à libération prolongée CLARITIN ® ALLERGIES + SINUS
EXTRA FORT et de CLARITIN® ALLERGIES + SINUS a été démontrée dans le cadre de deux
études.
Dans une de ces études, CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT et CLARITIN®
ALLERGIES + SINUS se sont généralement révélés comparables pour ce qui est d’améliorer les
scores de symptômes nasaux totaux, de symptômes non nasaux totaux et de symptômes totaux.
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT et CLARITIN® ALLERGIES + SINUS
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 18 sur 25
étaient significativement plus efficaces que le placebo pour réduire les scores composites au
jour 4 et au moment prédéterminé de l’évaluation (p < 0,05).
Dans l’autre étude, aucune variation n’a été observée entre l’amélioration des scores de
symptômes composites associés à CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT et à
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS aux moments prédéterminés. Les résultats des évaluations
des chercheurs sur la réponse thérapeutique étaient conformes aux résultats des évaluations des
scores de symptômes.
TOXICOLOGIE
Données précliniques – Toxicité :
Loratadine/sulfate de pseudoéphédrine : Au cours d’études portant sur de très fortes doses
uniques, la toxicité des comprimés de loratadine/sulfate de pseudoéphédrine s’est révélée être
faible. On estime que les valeurs de DL50 des fortes doses administrées par voie orale se situent à
environ 600 mg/kg chez la souris et à environ 2 000 mg/kg chez le rat. Les singes cynomolgus
ont toléré des doses uniques pouvant atteindre 240 mg/kg. Les comprimés de loratadine/sulfate
de pseudoéphédrine n’étaient pas plus toxiques que leurs composantes individuelles. De plus, les
effets observés étaient généralement liés à la composante pseudoéphédrine.
Des comprimés de loratadine/sulfate de pseudoéphédrine ont été administrés par voie orale
pendant 3 mois à des rats et des singes. Les comprimés de loratadine/sulfate de pseudoéphédrine
ont été bien tolérés chez les rats à des doses pouvant atteindre 200 mg/kg/jour, ce qui est 40 fois
la dose clinique maximale recommandée. Chez les singes, des doses quotidiennes pouvant
atteindre 50 mg/kg/jour ont également été bien tolérées. Des cas de toxicité grave ont été
observés chez les singes à la dose de 125 mg/kg/jour. Cette toxicité a été attribuée aux effets de
la composante pseudoéphédrine.
Loratadine
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 19 sur 25
Au cours d’études portant sur de très fortes doses uniques, la toxicité de la loratadine s’est
révélée être faible. La loratadine est généralement bien tolérée chez les rats et les singes traités
pendant des périodes dont la durée peut atteindre deux ans. Dans le cadre de ces études, les rats
ont reçu des doses orales de loratadine de 2 à 240 mg/kg/jour, alors que les singes ont reçu des
doses de 0,4 à 90 mg/kg/jour.
Sulfate de pseudoéphédrine
Cet agent sympathomimétique est connu pour être moins toxique et pour provoquer moins
d’effets indésirables que les isomères de l’éphédrine tout en étant aussi puissant que l’éphédrine
comme bronchodilatateur et décongestionnant nasal.
Tératogénicité, mutagénicité et carcinogénicité
Les comprimés de loratadine/sulfate de pseudoéphédrine ne se sont pas révélés tératogènes
lorsqu’ils ont été administrés par voie orale à des rats et à des lapins pendant la période
d’organogenèse. Chez les rats, l’administration de doses pouvant atteindre 150 mg/kg/jour
(30 fois la dose clinique recommandée) n’a eu aucune incidence sur le déroulement de la
grossesse et la viabilité de l’embryon ou du fœtus.
Les comprimés de loratadine/sulfate de pseudoéphédrine n’ont pas eu d’effet direct sur la
viabilité des embryons ou des fœtus ni sur le développement de la progéniture des lapins à des
doses pouvant atteindre 120 mg/kg/jour.
Les études de carcinogénicité, de mutagénicité et de tératologie ont révélé que la loratadine n’est
pas carcinogène, mutagène ou tératogène.
Le sulfate de pseudoéphédrine n’est pas non plus considéré comme carcinogène, mutagène ou
tératogène. Par conséquent, les comprimés de loratadine/sulfate de pseudoéphédrine ne sont pas
plus toxiques que la loratadine et le sulfate de pseudoéphédrine administrés en monothérapie.
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 20 sur 25
RÉFÉRENCES
1.
Barnett A., L. C. Iorio, W. Kreutner, S. Tozzi, H. S. Ahn et A. Gulbenkian. « Evaluation of
the CNS properties of SCH 29851, a potential non-sedating antihistamine », Agents and
Actions, vol. 14, 1984, p. 590-597.
2.
Dockhorn, R. J., A. Bergner, J. T. Connell, C. J. Falliers, S. V. Grabiec, J. M. Weiler et
M. K. Shellenberger. « Safety and efficacy of loratadine (SCH 29851): A New NonSedating Antihistamine in Seasonal Allergic Rhinitis », Annals of Allergy, vol. 58, 1987, p.
407-411.
3.
Dockhorn, R. J., M. K. Shellenberger, R. Hassanien et L. Trachelman. « Efficacy of SCH
434 (loratadine plus pseudoéphédrine) versus components and placebo in seasonal allergic
rhinitis », Journal of Allergy and Clinical Immunology, vol. 81, 1988, p. 178.
4.
Ercoli, N., R. J. Schachter, W. C. Hueper et M. N. Lewis. « The toxicologic and
antihistaminic properties of N,N’-dimethyl-N’-phenyl-N’-(2-thienylmethyl) ethylenediamine hydrochloride (diatrim) », Journal of Pharmacology and Experimental
Therapeutics, vol. 93, 1948, p. 210-222.
5.
J. Grossman, E. C. Schenkel, E. Bronsky, I. Linzmayer, J. Selner, B. Q. Lanier et
B. A. Moss. « Double-blind control study of loratadine 5 mg plus pseudoéphédrine 120 mg
(SCH 434) in seasonal allergic rhinitis », Annals of Allergy, vol. 58, 1987, p. 280.
6.
Hassan, A. B., M. M. Ayoub, R. E. M. Doghaim, H. I. Youssef et M. A. Eid. « Studies on
the effect of some antihistamines on the reproductive organs of male rats », Veterinary
Medical Journal, vol. 31, no 2, 1983, p. 227-286.
7.
Hébert, J., P.-M. Bédard, J. Del Carpio, M. Drouin, A. Gutkowski, L. G. Kabbash,
M. M. Nedilski, M. Prévost, J. I. Schulz, Y. Turenne et W. H. Yang. « Loratadine and
pseudoephedrine sulfate: A double-blind, placebo-controlled comparison of a combination
tablet (SCH 434) and its individual components in seasonal allergic rhinitis », American
Journal of Rhinology, vol. 2, no 2, 1988, p. 71-75.
8.
Hilbert, J., E. Radwanski, R. Weglein, V. Luc, G. Perentesis, S. Symchowicz,
N. Zampaglione. « Pharmacokinetics and Dose Proportionality of Loratadine », Journal of
Clinical Pharmacology, vol. 27, 1987, p. 694-698.
9.
Horak, F., G. Bruttmann, P. Pedrali, B. Weeke, D. Frolung, H. H. Wolff et E. Christophers.
« A multicentric study of loratadine, terfenadine and placebo in patients with seasonal
allergic rhinitis », Arzneim-Forsch/Drug Research, no 38, 1988, p. 124-128.
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 21 sur 25
10. Kreutner, W., R. W. Chapman, A. Gulbenkian et M. I. Siegel. « Antiallergic activity of
loratadine, a non-sedating antihistamine », Allergy, vol. 42, 1987, p. 57-63.
11. Roman, I. J., N. Kassem, R. P. Gural et J. Herron. « Suppression of histamine-induced
wheal response by loratadine (SCH 29851) over 28 days in man », Annals of Allergy,
vol. 57, 1986, p. 253-256.
12. Roth, T., T. Roehrs, G. Koshorek, J. Sicklesteel et F. Zorick. « Sedative effects of
antihistamines », Journal of Allergy and Clinical Immunology, vol. 80, 1987, p. 94-98.
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 22 sur 25
RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS
PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE
CONSOMMATEUR
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
(caplets à libération prolongée de loratadine à 10
mg/sulfate de pseudoéphédrine à 240 mg)
Le présent dépliant constitue la troisième et dernière
partie de la « monographie de produit » publiée par suite
de l’homologation de CLARITIN® ALLERGIES +
SINUS EXTRA FORT pour la vente au Canada, et
s’adresse tout particulièrement aux consommateurs. Le
présent dépliant n’est qu’un résumé et ne donne donc pas
tous les renseignements pertinents au sujet de
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT.
Pour toute question au sujet de ce médicament,
communiquez avec votre médecin ou votre pharmacien.
AU SUJET DE CE MÉDICAMENT
Emploi du médicament
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
procure :
 un soulagement rapide et de longue durée des
symptômes d’allergies (rhinite allergique) aux
allergènes intérieurs (acariens de la poussière,
phanères d’animaux, moisissures) et aux allergènes
extérieurs (pollen, arbres, graminées, herbe à poux), y
compris les démangeaisons des yeux, les yeux rouges
ou qui brûlent et le larmoiement, les éternuements,
l’écoulement nasal, les démangeaisons du nez,
l’écoulement postnasal, la congestion nasale et la
pression ou la congestion des sinus.
Effets du médicament
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT est
un antihistaminique + un décongestionnant à action rapide
et prolongée.
 Il contient un antihistaminique (loratadine) qui
bloque l’action de l’histamine et soulage les
symptômes d’allergies. L’exposition aux allergènes
intérieurs ou extérieurs provoque la libération
d’histamine par le corps. L’histamine cause des
symptômes d’allergie, comme les démangeaisons des
yeux, les yeux rouges ou qui brûlent et le
larmoiement, les éternuements, l’écoulement nasal,
les démangeaisons du nez et l’écoulement postnasal.
 Il contient un décongestionnant (sulfate de
pseudoéphédrine) qui soulage la congestion nasale, la
pression des sinus et la congestion des sinus causées
par les allergies en provoquant la constriction des
vaisseaux sanguins dans les parois intérieures du nez
et des sinus.
Une dose de CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA
FORT procure 24 heures de soulagement des symptômes
d’allergies.
Circonstances dans lesquelles il est déconseillé d’utiliser
ce médicament
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT ne
doit pas être utilisé dans les cas suivants :
 si vous êtes allergique à la loratadine, à la
pseudoéphédrine ou à l’un des autres ingrédients de
ce produit (voir Ingrédients non médicinaux
importants);
 si vous prenez un inhibiteur de la monoamineoxydase ou si vous en preniez un il y a moins de
deux semaines;
 si vous êtes atteints de glaucome à angle fermé
(augmentation de la pression dans l’œil);
 si vous avez de la difficulté à uriner en raison en
raison d’une hypertrophie de la prostate;
 si votre tension artérielle est élevée;
 si vous êtes atteint(e) d’hyperthyroïdie
(hyperactivité de la glande thyroïde);
 si vous êtes atteint(e) d’une maladie cardiaque.
Ingrédients médicinaux
 Loratadine
 Sulfate de pseudoéphédrine
Ingrédients non médicinaux importants
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT (en
ordre alphabétique) : cire de carnauba, dioxyde de silicium,
dioxyde de titane, éthylcellulose, hydroxypropyl cellulose,
hydroxypropylméthyl cellulose, phosphate dicalcique
dihydraté, polyéthylèneglycol, povidone, stéarate de
magnésium et saccharose.
Présentation
Caplets
à
libération
prolongée :
10 mg
loratadine/240 mg de sulfate de pseudoéphédrine.
de
MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS
AVANT de prendre CLARITIN® ALLERGIES + SINUS
EXTRA FORT, consultez votre médecin ou votre
pharmacien si :
 vous êtes enceinte ou vous allaitez;
 vous êtes une personne âgée;
 vous prenez d’autres médicaments;
 vous avez une maladie du foie ou du rein;
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 23 sur 25
RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS
 vous êtes diabétique;
 vous avez de la difficulté à avaler des caplets ou
présentez un rétrécissement ou une maladie du tube
digestif supérieur;
 vous avez des problèmes d’estomac.
Cessez toute utilisation et consultez un médecin si :
 vos symptômes ne sont pas soulagés dans les 7 jours
suivant le commencement de votre traitement ou s’ils
s’accompagnent d’une fièvre;
 vous éprouvez de la nervosité, vous présentez des
étourdissements ou vous n’arrivez pas à dormir.
Cessez de prendre CLARITIN® ALLERGIES + SINUS
EXTRA FORT 48 heures avant de subir des tests
d’allergies sur la peau (épreuves de sensibilité).
INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES
Médicaments qui peuvent interagir avec CLARITIN®
ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT : inhibiteurs de la
monoamine-oxydase,
méthyldopa,
mécamylamine,
réserpine et alcaloïdes de l’ellébore, bêta-bloquants,
digitaline, antiacides, kaolin, furazolidone, kétoconazole,
érythromycine,
cimétidine
et
autres
agents
sympathomimétiques. Si vous prenez l’un de ces
médicaments, il est important de consulter votre médecin
ou votre pharmacien avant de prendre CLARITIN®
ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT.
UTILISATION CONVENABLE DU
MÉDICAMENT
Dose habituelle
Adultes et adolescents (12 ans et plus) : un caplet par
jour.
 Ne pas écraser, briser ou croquer le comprimé.
Avaler en entier avec de l’eau.
 Peut être pris avec ou sans nourriture.
 Traitement d’une durée limitée de 3 mois, sauf
avis contraire du médecin.
Surdosage
En cas de surdosage, communiquez le plus rapidement
possible avec le centre antipoison de votre région, votre
médecin ou votre pharmacien, même en l’absence de
symptômes.
Dose oubliée
Si vous oubliez de prendre votre dose à l’heure habituelle,
ne vous inquiétez pas; prenez-la dès que vous aurez
constaté votre oubli. Ne prenez pas plus d’une dose par
période de 24 heures.
EFFETS SECONDAIRES ET MESURES À
PRENDRE
En plus de ses effets bénéfiques, CLARITIN®
ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT peut avoir des
effets indésirables.
Les effets secondaires possibles comprennent les
étourdissements, la sécheresse de la bouche, la fatigue,
l’insomnie, la nervosité, la sédation et les maux de tête. Si
ces effets ne se dissipent pas ou s’ils s’aggravent, arrêtez
de prendre le médicament et téléphonez à votre médecin ou
à votre pharmacien.
EFFETS SECONDAIRES GRAVES : FRÉQUENCE
ET MESURES À PRENDRE
Symptôme/effet
Consultez votre
médecin ou votre
pharmacien
Dans les
cas graves
seulement
Rare
Très
rare
Dans
tous
les
cas
Réaction
allergique
(éruption cutanée,
enflure, difficulté à
respirer)

Battements de
cœur rapides ou
palpitations

Mauvais
fonctionnement du
foie

Convulsions ou
crises d’épilepsie

Cette liste d’effets secondaires n’est pas complète. En cas
d’effet imprévu pendant que vous prenez CLARITIN ®
ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT, communiquez
avec votre médecin ou votre pharmacien.
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Cessez de
prendre le
médicament
et téléphonez
à votre
médecin ou à
votre
pharmacien
Page 24 sur 25
RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS
CONSERVATION DU MÉDICAMENT
o
Conserver entre 15 et 30 C. Protéger de l’humidité
excessive.
Conserver ce produit et tout autre médicament en lieu
sûr, hors de la portée des enfants.
DÉCLARATION DES EFFETS
SECONDAIRES SOUPÇONNÉS
Vous pouvez déclarer les effets indésirables
soupçonnés associés à l’utilisation des produits de
santé au Programme Canada Vigilance de l’une
des 3 façons suivantes :
 En ligne :
www.santecanada.gc.ca/medeffet
 Par téléphone (sans frais) : 1-866-234-2345
 En remplissant un formulaire de déclaration de
Canada Vigilance et en le faisant parvenir
o par télécopieur (sans frais) : 1-866-6786789, ou
o par la poste :
Programme Canada Vigilance
Santé Canada
Indice postal 0701E
Ottawa (Ontario)
K1A 0K9
Les étiquettes d’adresse prépayées et le Formulaire
de déclaration des effets secondaires du
consommateur sont disponibles sur le site Web de
MedEffet
(www.santecanada.gc.ca/medeffet).
REMARQUE : Pour obtenir des renseignements
relatifs à la prise en charge des effets secondaires,
veuillez communiquer avec votre professionnel de
la santé. Le Programme Canada Vigilance ne
fournit pas de conseils médicaux.
POUR DE PLUS AMPLES
RENSEIGNEMENTS
Vous pouvez vous procurer ce document et la monographie
complète du produit, rédigée pour les professionnels de la
santé, en communiquant avec le promoteur, Bayer Inc., au
1-800-714-4449
Ce dépliant a été préparé par Bayer Inc., Mississauga
(Ontario) L4W 5R6
® Marque déposée utilisée sous licence.
Dernière révision : 16 décembre 2014
_____________________________________________________________________________________________
CLARITIN® ALLERGIES + SINUS EXTRA FORT
Page 25 sur 25