Vacanciel s`offre un coup de Pep`s

Commentaires

Transcription

Vacanciel s`offre un coup de Pep`s
Cette semaine...
4
Hôtellerie
Nouvelle grille de classification des résidences de
tourisme
Hervé Novelli, Secrétaire
d’Etat en charge du
Tourisme, a profité de
l’inauguration officielle du
4e Center Parcs français en
Moselle pour présenter
l'arrêté de classement des
résidences de Tourisme,
dont relève le center Parcs.
Ce nouveau référentiel
élaboré avec les
professionnels entrera en
vigueur dès le 1er juillet
2010 en application de la loi
sur le développement et la
modernisation des services
touristiques.
Starwood Capital constitue
un groupe de gestion aux
Etats-Unis
Le mariage du capital et de
la gestion hôtelière se
poursuit aux Etats-Unis où
Barry Sternlicht, patron de
Starwood Capital, annonce
le rapprochement avec
Hersha Hospitality
Management, via une prise
de participation de 49,9%.
Cette société est
spécialisée dans la gestion
d’hôtels de luxe sous
différentes enseignes
Marriott, Hyatt, Hilton,
InterContinental… et
compte déjà 70 hôtels en
portefeuille. Starwood
Capital va apporter des
moyens financiers et son
réseau élargir le portefeuille.
HHM est chargé de
valoriser des propriétés
acquises à travers ses
performances pour
engranger des plus-values
potentielles et peut servir
de tête chercheuse pour
orienter les investissements
immobiliers de Starwood
Capital.
Hébergement de loisirs
Vacanciel s’offre
un coup de Pep’s
•Alimenté depuis 1976 par le patrimoine immobilier de
loisirs des Mutuelles de la Drôme et de l’Ardèche,
Vacanciel a récupéré depuis la gestion des hôtels clubs
de la Mutuelle Générale des PTT et de la Mutuelle des
Agents des Impôts, soit 29 sites au total.
•Après une première phase d’harmonisation des
prestations et des offres commerciales, Vacanciel
entame un second plan stratégique, baptisé PEP’s, pour
poursuivre la montée en gamme à travers un
programme de €50 M d’investissement.
•L’objectif est d’élargir la gamme de clientèle en visant
au moins 25% de CSP+.
V
oilà un peu plus de 30 ans
que Vacanciel a débuté son
activité de gestion d’hébergement de loisirs à l’initiative de
plusieurs mutuelles, propriétaires
d'hôtels clubs sans avoir la compétence pour les animer. Un certain
succès commercial a incité d’autres
mutuelles à apporter également
leurs infrastructures pour obtenir
de meilleures performances. En
2010, Vacanciel a ainsi en portefeuille la gestion de 29 établissements, 3 000 hébergements différents et quelque 11 000 lits, princi-
palement réparti dans le Sud de la
France, massifs alpins, bord de
Méditerranée et atlantique jusqu’en
Bretagne. Avec quelque 1 000 collaborateurs en pleine saison, les
150 000 clients annuels permettent
de réaliser un chiffre d’affaires de
€47 millions.
Mais sous la conduite du directeur
général, Philippe Laurençon,
Vacanciel veut entamer une
seconde phase de son développement. Les cinq dernières années
ont suivi un plan PPIC
(Positionnement, Performances,
Image et Communication) qui
visait à mettre en cohérence à la
fois la gestion et les offres de
séjours dans un parc constitué par
accumulation plus que par stratégie. Il a conduit à une segmentation
autour d’une première offre d’hôtels-clubs complétée de sites plus
tournés vers le camping et l’habitat
léger.
Désormais, pour les cinq prochaines années, avec PEP’S
(Performances,
Engagement,
Positionnement et Satisfaction),
l’ambition est de monter d’un cran
en qualité. “Cette stratégie a pour
objectif d’adapter les prestations
Vacanciel aux nouvelles exigences
clients par la création de produits
novateurs et par la mise en œuvre
d’une démarche qualitéˮ, explique
Philippe Laurançon. “Un nouveau
logo et une nouvelle charte graphique viendront souligner le nouveau positionnement de Vacanciel,
à savoir, tourisme familial moderne
et authentiqueˮ. PEP’S doit permettre une montée en gamme qui
se traduira dans le mix clientèle :
“Nous avons un objectif ambitieux
sur trois ans, celui d’attirer et fidéliser une nouvelle clientèle française et étrangère, avec au moins
25% dans les catégories CSP+ˮ,
poursuit Christelle Pradon, directrice Marketing qui succède à
Bernard Mathon, désormais chargé
d’animer la démarche Qualité.
Pour concrétiser cette ambition,
Vacanciel a dégagé un budget de
€50 millions d’euros pour accompagner les équipes et rénover ses
établissements : 10 l’ont déjà été et
18 autres sites vont l’être entre
2010 et 2012 pour un budget d’investissement de €18,2 millions
d’euros. “Une démarche interne de
formation accompagne la rénovation du bâti pour les équipes en
contact avec le public afin de renforcer la satisfaction des vacanciers par le professionnalisme et la
qualité d’accueil”, insiste le directeur général. La montée en qualité
des prestations est aussi marquée
par la création d’un département
Recherche & Développement en
charge de produire des séjours thématiques, innovants, qualitatifs et
surfant sur les nouvelles tendances.
“En 4 ans, ces animations surtout
concentrées sur les saisons creuses
en Méditerranée – où nous restons
ouverts toute l’année – en direction
des seniors, nous ont fait passé de
€58 000 € à €2,4 millions de chiffre
d’affairesˮ, justifie Christelle
Pradon. “Nous ne sommes pas issus
du tourisme social, mais nous voulons donner une nouvelle dimension à un tourisme populaire de
qualité. En couple, en tribu, ou en
famille, les prestations Vacanciel
sont en adéquation avec les
consommateurs d’aujourd’hui, à la
recherche de complicité, de facilité,
de confort et de modernité pour un
excellent rapport qualité/prixˮ.
Vacanciel veut également élargir
son implantation nationale, mais de
manière plus sélective. “Nous
serons moins opportunistes et plus
stratégiques avec l’objectif d’un
nouveau site par an dans les quatre
prochaines années. La Normandie
nous intéresse particulièrementˮ,
dévoile Christelle Pradon.
■ B.C.
Développement
Hilton Worlwide met le focus sur Warldorf Astoria
V
enu le 1er juin présenter au
Trianon Palace à Versailles
les marques Warldorf
Astoria et Conrad, John
Vanderslice (photo) est resté plus
que vague sur les résultats des
branches Luxury et Lifestyle
d’Hilton Worldwide qu’il dirige.
Tout juste a-t-il confirmé sans surprise que «l’activité est meilleure
en 2010». Pas un mot non plus sur
le contentieux juridique avec
Starwood Hotels concernant la
création avortée de l’enseigne
Denizen. John Vanderslice a préN°450 - Mardi 15 Juin 2010
féré insister sur le développement
de Warldorf Astoria qui compte 22
hôtels à travers le monde et de
Conrad (15 adresses) qui prend de
fait le relais sur le segment «lifestyle». «Nous représentons la plus
forte progression avec 14 établissements à venir d’ici deux ans
pour Conrad et 8 chez Warldorf
Astoria». Les prochaines ouvertures sont ainsi programmées à
Shanghai, Jérusalem, Berlin et
Pékin pour l’enseigne de luxe
développée depuis 4 ans à partir
du mythique palace de New York.
«Sous l’effet de cette croissance et
de la force de Hilton, beaucoup de
propriétaires viennent nous proposer spontanément leur hôtel»,
précise-t-il. Le calendrier sera
pour cette raison un peu bousculé
avec l’intégration fin 2010 après
«rebranding» du Syon Park Hotel
(137 chambres) situé à l’ouest de
Londres dans l’ancienne résidence
du duc de Northumberland. «Ce
projet correspond à notre volonté
de proposer une expérience unique
en matière de service et de destination». Bien sûr, John Vanderslice
rêve d’une implantation à Paris,
mais le marché y est jugé «difficile». En attendant, le tout juste
centenaire Trianon Palace est
depuis janvier 2009 l’unique
représentant de Warldorf Astoria
en France. «En termes de communication, cette appartenance est
un très bon vecteur à l’international pour un hôtel qui accueille
60% de clientèles étrangères»,
assure son directeur général Pascal
Groëll. A fortiori quand la reprise
est au rendez-vous, le 5* versaillais affiche un taux d’occupation entre 70 et 75% depuis le
début de l’année.
■ Stéphane Jaladis
w ww.hotelrestauhebdo.com