la ville de saint-hyacinthe s`entend avec ses cols bleus et blancs

Commentaires

Transcription

la ville de saint-hyacinthe s`entend avec ses cols bleus et blancs
Conventions collectives
LA VILLE DE SAINT-HYACINTHE S’ENTEND AVEC SES COLS
BLEUS ET BLANCS
Pour diffusion immédiate
Saint-Hyacinthe, le 28 juillet 2016 – La Ville de Saint-Hyacinthe et le Syndicat canadien de
la fonction publique, section locale 4636 représentant les cols bleus, ainsi que le Syndicat
des salarié-e-s de la Ville de Saint-Hyacinthe (C.S.D.), représentant les cols blancs, ont
signé mardi leurs nouvelles conventions collectives.
D’une durée de cinq ans, soit du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2019, ces conventions ont
été conclues au terme de négociations s’étant échelonnées sur plusieurs mois. Un des
facteurs expliquant le délai est l’adoption par le gouvernement du Québec de la Loi 15
favorisant la santé financière et la pérennité des régimes de retraite à prestations
déterminées du secteur municipal.
Dans ce contexte, on aura compris que l’enjeu principal des négociations fut la
restructuration du régime de retraite qui s’est avéré être une démarche exigeante
considérant la complexité du dossier. Au final, la Ville et les syndicats ont réussi à protéger
la sécurité financière des retraités tout en réduisant les coûts pour la Ville dégageant ainsi
des économies de plus de 500 000 $ par année. Parmi les éléments du nouveau volet,
notons que l’âge de la retraite sans pénalité passe de 60 à 62 ans et que le crédit de rente
de 2 % avant l’âge de 65 ans est dorénavant de 1,7 % à compter de 65 ans.
Ces nouvelles ententes s’appliquant aux 80 cols bleus réguliers et aux 66 cols blancs
réguliers de la Ville comportent notamment, sur le plan salarial, les augmentations annuelles
suivantes : 1,00 % (au 1er janvier 2015), 1,75 % (au 1er janvier 2016), 2,25 % (au
1er janvier 2017), 2,50 % (au 1er janvier 2018) et 2,50 % (au 1er janvier 2019), représentant
une moyenne de 2 % par année sur cinq ans.
Convention des cols bleus
La nouvelle convention des cols bleus prévoit principalement la révision de certains horaires
(département mécanique, usine de filtration, Centre multisports C.-A.-Gauvin, Centre culturel
Humania Assurance), l’accroissement de la période probatoire applicable à un nouveau
salarié, la révision de certaines primes et sans oublier évidemment la restructuration du
régime de retraite selon les paramètres établis par la Loi 15.
Louis Fafard, président syndical des cols bleus, le maire Claude Corbeil, ainsi que Louis Bilodeau, directeur
général de la Ville de Saint-Hyacinthe signent la convention collective des cols bleus.
Direction des communications
Hôtel de ville, 700, av. de l'Hôtel-de-Ville, Saint-Hyacinthe (Québec) J2S 5B2
Tél. : 450 778.8304 / Téléc. : 450 778.5817
1
Convention des cols blancs
De son côté, la nouvelle convention des cols blancs prévoit principalement la révision de
certains horaires (Service des loisirs, technicien en génie civil, chef d’équipe à la
réglementation), l’élargissement des plages de travail de certains salariés temporaires ainsi
que la restructuration du régime de retraite selon les paramètres établis par la Loi 15.
Marcel Robidoux, président syndical des cols blancs, le maire Claude Corbeil, ainsi que Louis
Bilodeau, directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, signent la convention collective des cols
blancs.
Lors de la signature de ces conventions collectives, les membres des comités de
négociation patronaux et syndicaux ont témoigné que ces négociations se sont déroulées
dans un esprit constructif et dans le respect de tous ceux et celles qui y ont pris part. Tous
conviennent que le fruit de la négociation s’est avéré gagnant-gagnant.
— 30 —
Source :
Direction des communications
450 778.8304
Direction des communications
Hôtel de ville, 700, av. de l'Hôtel-de-Ville, Saint-Hyacinthe (Québec) J2S 5B2
Tél. : 450 778.8304 / Téléc. : 450 778.5817
2