COOHY Décembre 2009 - V3 - Club d`Observateurs d`Oiseaux de la

Transcription

COOHY Décembre 2009 - V3 - Club d`Observateurs d`Oiseaux de la
Club d’observateurs d’Oiseaux de la
Haute-Yamaska
Mot de la présidente
Annonces du C.A.
Assemblée générale annuelle
Quand ZOO et COOHY se rencontrent
Volume 24, numéro 1
Hiver 2009-10
Atlas des oiseaux nicheurs du
Québec
Oiseau vedette : Chouette rayée
Nos sorties de la prochaine saison
Bienvenue aux nouveaux membres
Activité « Œil de faucon-maison » Prise 2
Nos sorties de la dernière saison
La bibliothèque COOHY
ÉPOQ Faits saillants – Automne 2009
Code de conduite
Freedom et Jeff
Recensement des oiseaux de Noël
Page ludique
J
Jooyyeeuussee ppéérriiooddee ddeess ffêêtteess eett ttrrèèss bboonnnnee aannnnééee 220
0110
0
INFO COOHY - VOLUME 24, NUMÉRO 1, DÉCEMBRE 2009
Le con seil d’administration
Rachel Papineau-Pepin,
[email protected]
Présidente
Compilation de la banque ÉPOQ
Johanne Gosselin,
Vice-présidente
[email protected]
Lucille Lacroix,
[email protected]
Trésorière
Brigitte Arseneau,
[email protected]
Secrétaire
Robert Morin,
[email protected]
Administrateur
Sylvie Ouellet,
Administratrice/
Espèces en péril
[email protected]
Diane Noiseux,
[email protected]
Responsables d es différents doss iers :
Coordonnatrice
du calendrier des
sorties
Monique Berlinguette
Espèces en péril
Sylvie Ouellet
Abonnements
Diane Noiseux
Forum Internet, bibliothèque et archives
Suzanne Labbé
Sentier de merlebleus
André Charbonneau
Françoise Mallette
Journal Info COOHY
Suzanne Labbé
Collaboration de Johanne Gosselin et Diane
Noiseux
Distribution du journal
Club d’observateurs d’Oiseaux
de la Haute-Yamaska
CP 813, Granby (Québec)
J2G 8W8
Coût de l’abonnement annuel (individuel ou
familial) :
25 $ incluant 3 parutions du journal informatisé
30 $ incluant 3 parutions du journal informatisé
et papier
FFFo
o
m
e
e
orrruuum
m IIInnnttte
errrnnne
ettt :::
http://cf.groups.yahoo.com/group/coohy/
A
A
d
e
e
e
e
Ad
drrre
esssssse
e IIInnnttte
errrnnne
ettt pour rejoindre votre conseil
d’administration :
[email protected]
PAGE 2
Diane Noiseux
Suzanne Labbé
Recensement des oiseaux de Noël (RON)
Ginette Boyer
Inventaire des martinets ramoneurs (Service canadien
de la faune)
Lucille Lacroix
Surveillance des populations des marais
Rachel P. Pepin et Jacques Pepin
Stations d’écoute - Parc Yamaska
Richard Gagné
M OT DE LA PRÉS IDENTE …
L’année 2009 s’achève et je vois venir à grands pas une nouvelle année que je souhaite
prometteuse de belles observations ! Bonne Année 2010 !
Cette année le RQO VOUS INVITE à participer au grand projet de l’Atlas des oiseaux nicheurs du
Québec. Si vous vous y intéressez, informez-vous au site suivant : www.atlas-oiseaux.qc.ca
Plusieurs bénévoles seront requis pour réaliser cet ouvrage. N’hésitez pas aussi à questionner nos
vétérans, Richard Gagné, Lise Grenier, Bertrand Hamel. Ils ont participé au premier Atlas des
oiseaux nicheurs du Québec. Bertrand Hamel a accepté de prendre la responsabilité de cette
deuxième édition pour la région. Ils peuvent témoigner de l’exigence de cette implication.
Après réflexion, nous avons décidé d’augmenter légèrement la tarification de la carte de
membre. Voici le résultat :
Abonnement annuel (individuel ou familial) : 25$ incluant 3 parutions du journal informatisé
Abonnement annuel (individuel ou familial) : 30$ incluant 3 parutions du journal format papier
Cette augmentation vise surtout à payer les frais encourus par la production de notre journal
Info-COOHY format papier, donc la hausse s’applique seulement aux membres qui choisissent
ce format. Cette augmentation ne permettra pas d’organiser et d’assumer des frais d’activités
nouvelles plus souvent. Quand nous aurons une occasion de présenter une nouvelle activité
exigeant des coûts, si le budget est trop serré, alors les frais seront partagés par les participants
de l’évènement. En conclusion, je pense qu’il sera difficile de présenter de nouvelles activités
sans aide extérieure. Faisons confiance en l’avenir.
Je vous invite à prendre part à notre assemblée générale annuelle pendant laquelle les
responsables des différents comités feront un compte-rendu de l’année 2009. Ensuite nous irons
en élections. Nous vous invitons chaleureusement à participer à notre comité administratif. Nous
3
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Volume 24, numéro 1, décembre 2009 à avril 2010
ne sommes pas assez nombreux. Une aide pour certains dossiers (la publicité, l’organisation de
nouvelles sorties et activités, la collaboration pour la rédaction du journal) serait profitable à
l’ensemble des membres.
Merci beaucoup à tous ceux qui s’impliquent dans l’action ornithologique, quelle que soit
l’activité. Merci particulièrement à Ginette Boyer, pour Granby Zoo et à Richard Gagné pour le
Boisé Miner. Ils ont visité nos parcs assidûment afin de remplir le contrat sur l’étude des
populations d’oiseaux de nos parcs à Granby. L’expérience continue et se poursuit jusqu’à l’été.
Bonne chance !
Le club est toujours vivant et il n’en tient qu’à vous de le maintenir actif et répondant à vos
attentes.
Bonne année ornithologique !
Rachel Papineau-Pepin, présidente.
A NNONCES D U C.A.
Assemblée générale annuelle 2010
Samedi, 23 janvier 2010
École Saint-Jean
52 boulevard Leclerc est, Granby
Horaire
16h30 Retrouvailles, renouvellement (si ce
n’est déjà fait) et émission des cartes de
membres
17h Assemblée générale annuelle
18h30 Partage : apportez vin, pâtés et
fromages.
Le club fournira le pain, les salades, le
dessert et le café.
19h30 Animation par Richard Gagné pour
terminer la soirée.
Bonne soirée !
PAGE 4
Ordre du jour pour l’assemblée générale
annuelle 2010
1. Lecture et adoption de l’ordre du jour
2. Lecture et adoption du procès-verbal de
l’assemblée
générale
annuelle
de
l’année 2009
3. Rapport des comités
4. Rapport EPOQ
5. Rapport du membership
6. Rapport du trésorier
7. Informations sur les merlebleus de l’Est
8. Appel aux membres
9. Proposition pour entériner les actions
menées par le c.a en 2009
10. Varia
10.1. Élections des membres du c.a.
10.2. Date - prochaine réunion du c.a.
10.3. Levée de l’assemblée
Appel aux membres
Nous avons un urgent besoin d’aide
Nous faisons appel à la relève pour
poursuivre les objectifs du club et répondre
à vos intérêts.
Afin d’alléger la tâche de chacun et de
mieux répondre aux besoins des membres, le
c.a. aurait besoin de 8 personnes au total
pour bien fonctionner.
Les tâches sont : Organiser le calendrier des
activités, composer une page du journal au
sujet d’un oiseau-vedette, proposer et
animer une sortie, relever le défi de mettre
sur pied de nouvelles activités, faire la
promotion du COOHY, assurer la relève au
secrétariat et au poste de trésorier, créer un
site internet et le gérer.
Si vous croyez une personne capable de
remplir une de ces tâches, parlez-lui en et
parlez-en nous le plus tôt possible… (et
faites-lui signer un contrat… c’est une
blague !)
Nouvelles en vrac
Aucun membre de notre Club n’a pu
participer à l’Assemblée générale annuelle
2009 du RQO , qui se tenait cette année au
Manoir d’Youville, sur l’île Saint-Bernard à
Châteauguay. Vous pouvez aussi consulter
ce site : www.quebecoiseaux.org pour
connaître davantage ce regroupement et
les sujets sur lesquels les administrateurs
travaillent.
administratif ont ajouté leur courriel respectif
afin de favoriser la communication entre
vous et le C.A. du COOHY. Nous apprécions
vos commentaires et suggestions sur les
différents sujets concernant la gérance de
votre club. Merci spécial à Suzanne Labbé
et Monique Berlinguette
pour leur
participation. Au sujet de l’augmentation
de la cotisation pour la carte de membre
du COOHY que nous avions annoncée dans
le dernier journal, les membres du comité
administratif du club, après mûres réflexions
et discussions animées, ont jugé bon
d’augmenter la cotisation de 5$ pour les
personnes qui désirent recevoir le journal
papier et de conserver la cotisation au
même coût pour celles qui reçoivent
uniquement le journal informatisé. Les
augmentations des coûts d’impression et de
poste expliquent cette augmentation.
Nous aimerions bien que notre club, comme
bien d’autres clubs de la province, ait une
plus grande vitrine, par la création d‘un site
Web. Est-ce qu’une personne parmi nos
membres a les connaissances et l’intérêt
pour bâtir ce site ? Il faut aussi par la suite
alimenter ce site donc encore plus de
disponibilité pour le garder intéressant. Si
vous connaissez une personne qui peut nous
rendre ce service bénévolement, s’il vous
plaît contactez-nous. Nous vous en serions
très reconnaissants !
Dans ce journal, les membres du comité
5
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Volume 24, numéro 1, décembre 2009 à avril 2010
VOLUME 19,
Q UAN D Z OO
ET
C OO HY
SE
NUMÉRO
1,
JANVIER
2008 - LE CHARDONNERET
RENCONT RENT
La suite…
Le projet de collaboration entre le Zoo de Granby et notre association se poursuit. Depuis le 2
juillet 2009 et durant un an des membres du COOHY font des visites périodiques et recensent les
oiseaux sauvages qui séjournent sur le site du jardin zoologique dans les secteurs habités par les
animaux. En parallèle, nous documentons cinq sites naturels à proximité en produisant des
feuillets d’observations quotidiennes (ÉPOQ) à chacune des visites.
Ce projet nous incite à documenter plus assidûment ce secteur de la ville de Granby. Puisque
les sites sont différents par leur étendue et les habitats qu’ils offrent à la faune ailée, nous ne
pourrons vraiment les comparer. Cependant, cela pourrait nous permettre de tirer des
conclusions pour le site du Zoo tout en améliorant nos connaissances sur notre environnement
immédiat.
Il n’est pas encore temps de conclure quelle influence a le voisinage de la vie animale du Zoo
sur la variété d’oiseaux sauvages qu’on peut y observer, mais voici quelques informations
concernant le déroulement du projet en date du 20 novembre 2009.
Sites à Granby
Zoo
Parc Terry Fox
Parc Avery
Boisé Providence
Parc Robert
Cimetière Dufferin
Nombre de
feuillets
produits
11
20
6
7
6
6
Nombre
d’espèces
observées
39
61
20
22
10
26
Commentaires concernant les oiseaux observés au Zoo :
Très fréquents, urbains et granivores :
moineau domestique, étourneau sansonnet et
tourterelle triste.
Fréquents, urbains et frugivores : merle d’Amérique, cardinal rouge, moqueur chat.
Migrateurs : grive solitaire, junco ardoisé, paruline tigrée, bruant à gorge blanche, roitelet à
couronne rubis.
Nicheurs confirmés ou probables : moineau domestique, étourneau sansonnet, tourterelle
triste, merle d’Amérique, moqueur chat.
Espèces d’intérêt : petite buse, tangara écarlate, grimpereau brun.
Inusité : Plusieurs moineaux nichent dans la volière des pygargues
(cinq nids).
Grand merci à tous ceux qui me secondent dans ce projet,
Ginette Boyer
- 450-375-5633
Page 6
N OU VE AUX
ME MBRE S …par Diane Noiseux
Au c un no uv e au m e m bre de pui s l a paruti o n d u de rnie r jo u rn al
NOTRE CLUB COMPTE 67 MEMBRES EN DATE DU 19 NOVEMBRE 2009.
N OS SORTIES DE LA DER NIÈRE SAISON
Activités / Date
Responsable
Météo /
Nombre de
participants
Nombre
d’espèces
Observations les plus marquantes
Centre
d’interprétation de
la nature du lac
Boivin
2 septembre
Parc Terry-Fox
9 septembre
Rachel
Papineau-Pepin
Très beau /
4 participants
33 espèces
Épervier brun, hirondelle rustique, cardinal
rouge, cardinal à poitrine rose
Rachel
Papineau-Pepin
4 participants
25 espèces
Roitelet à couronne rubis, bruant à gorge
blanche
Refuge faunique
de l’Île SaintBernard à
Châteauguay
13 septembre
Retour au bercail –
Prise 2 Centre
d’interprétation de
la nature du lac
Boivin
24 septembre
Boisé Miner
19 septembre
Françoise
Mallette
2 participants
26 espèces
6 aigrettes blanches, marouette de caroline,
env. 500 bernaches du Canada en vol et
notre coup de cœur : paruline verdâtre - 2
jeunes, plumage d'automne, en migration.
Robert Morin
Environ 13°C / 7
participants
41 espèces
dont 10
parulines
Cardinal rouge, bihoreau gris juvénile, grand
héron, héron vert, bernaches du Canada,
plusieurs fuligules à collier et canards
d'Amérique, martin-pêcheur, grèbe à bec
bigarré, canards branchus et colverts.
Richard Gagné
24 espèces
Moucherolle phébi. viréo à tête bleue, viréo
aux yeux rouges, paruline des pins, bruant des
marais
Baie-du-Febvre
9 octobre
Johanne
Gosselin
Temps
magnifique
10°C / 2
participants
10°C Bel aprèsmidi ensoleillé /
5 participants
22 espèces
En plus des oies des neiges et des bernaches,
les principales espèces observées furent les
canards chipeau, colvert, souchet, les fuligules
à tête rouge et à collier, le petit fuligule,
l’érismature rousse, le grèbe à bec bigarré, le
grand héron, le bihoreau gris, le busard SaintMartin et le grand chevalier.
7
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Volume 24, numéro 1, décembre 2009 à avril 2010
Cap Tourmente
10 octobre
Johanne
Gosselin
8°C Très
venteux,
nuageux /
5 participants
23 espèces
À part les 35 000 oies des neiges, nous avons
vu plus spécialement les canards chipeau,
d’Amérique, noir, colvert, la sarcelle d’hiver, le
fuligule à collier, le petit fuligule, l’urubu à tête
rouge, le pygargue à tête blanche, le busard
Saint-Martin, le grand chevalier, les bruants à
gorge blanche et à couronne blanche, le
junco ardoisé et le chardonneret jaune.
Sortie annulée à cause de la pluie et faute de
participants
Sommet et centre
écologique du
mont Shefford
10 octobre
Parc de la
Yamaska
18 octobre
Robert Morin
Brigitte
Arseneau
Belle matinée,
bien qu'un peu
frisquet/ 2
participants
32 espèces
Petit Garrot, harle couronné, grand Harle,
pluvier kildir, grand et petit chevaliers,
bécasseaux semipalmé, à croupion blanc,
variable, bécassine de Wilson
Les rives du
Richelieu et bassin
de Chambly
31 octobre
Johanne
Gosselin
7°C Très
venteux,
ensoleillé le
15 espèces
Bernaches du Canada et de Hutchins,
canards noir et colvert, beaucoup de garrots
à œil d’or et de grands harles, harles couronné
et huppé, cormoran à aigrettes, mouette de
Bonaparte, goélands à bec cerclé et marin,
cardinal rouge et moineau domestique
Cervelle d’oiseau :
compliment ou
insulte?
La tournée des
Lacs
7 novembre
Serge
Beaudette
Réservoir Beaudet
– Victoriaville
14 novembre
Ornithologie
urbaine ou tournée
des parcs
18 novembre
Rachel
Papineau-Pepin
PAGE 8
Pierre
Beauregard
Rachel
Papineau-Pepin
matin,
nuageux en
début d’aprèsmidi et pluie au
retour /
3 participants
5 membres du
COOHY
présents
Temps froid et
très venteux /
12 participants
3 participants
22 espèces
10 espèces
Conférence de Serge Beaudette à
Cowansville qualifiée de « très intéressante »
par Rachel.
Lac de Roxton: oie des neiges (3000), grand
harle (700), harle couronné (150), Lac Boivin:
grèbe à bec bigarré (2), sarcelle d'hiver (4)
canard chipeau (8)
Sortie annulée
Mésange bicolore, grand pic, pic chevelu
ÉPOQ – FAITS SAILLANTS
Par Monique Berlinguette
A UT O M NE 2009 -
Du 1er août au 30 novembre
À l’automne 2009, 35 observateurs ont soumis 273 feuillets pour la banque ÉPOQ. De ces visites,
j’ai extrait des mentions d’intérêt. Comme à l’habitude, tous les records mentionnés sont
régionaux. Ensemble, nous avons rapporté la présence de 172 espèces au cours de la saison. À
titre comparatif, l’automne 2008 chez nous avait été documenté par 234 feuillets et nous avions
noté 176 espèces.
Bernache du Canada : 10000 individus à Saint-Pie le 29 novembre, nouveau nombre maximal
pour la saison (Y. Daigle). Le record précédent de 7400 datait du 10 octobre 2003 au parc de la
Yamaska.
Crécerelle d’Amérique : 12 individus dans le parc industriel de Bromont le 21 août, nouvelle
quantité maximale automnale (S. Labbé et Y. Daigle). L’ancien record de 9 remontait au 6 août
2006 au même endroit.
Bécassin à long bec : 2 individus au parc de la Yamaska le 6 octobre, quantité record pour la
saison (M. Berlinguette). Le record précédent de 1 datait du 26 septembre 2001 au même
endroit. Un des individus a séjourné jusqu’au 8 octobre, établissant une nouvelle date de départ
tardive (plusieurs observateurs); l’ancienne était le 29 septembre 2001 au parc de la Yamaska.
Coulicou à bec noir : 1 individu au parc de la Yamaska le 21 septembre, nouvelle date
d’observation tardive (M. Maheu et M. Berlinguette). Le record précédent avait été établi le 14
septembre 2004 au CINLB.
Grand-duc d’Amérique : 1 individu au parc Terry-Fox le 28 septembre (N. Leblanc et P. Couture),
de même qu’un autre au CINLB le 27 octobre (S. Beaudette).
Grive des bois : 4 individus au parc de la Yamaska le 6 octobre, nouveau nombre maximal
automnal (N. Leblanc et P. Couture). L’ancien record de 3 remontait au 11 août 1972 à Granby.
Paruline bleue : 4 individus au CINLB de Granby le 14 août, nouvelle quantité maximale pour
cette espèce à l’automne (Y. Daigle). Le record précédent de 3 datait du 18 septembre 1983
au même endroit.
9
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Volume 24, numéro 1, décembre 2009 à avril 2010
Le parc de la Yamaska a été l’hôte de 15 espèces de limicoles au cours de la saison, dont le
pluvier argenté, le pluvier semipalmé, le bécasseau à croupion blanc, le bécasseau de Baird, le
bécasseau à poitrine cendrée et le bécasseau variable.
Ceux qui s’intéressent aux plumages d’automne des parulines ont répertorié 21 espèces de
cette famille au cours de la saison. Parmi celles-ci : obscure, verdâtre, à collier, tigrée, à poitrine
baie, rayée, à calotte noire et du Canada.
Je me suis amusée à faire une liste des espèces n’apparaissant que sur un seul feuillet au cours
du récent automne. Plusieurs de ces oiseaux ont sûrement été présents plus souvent et plus
longtemps que ne le laisse croire notre banque ÉPOQ. Nos statistiques n’incluent que les
observations faisant l’objet de feuillets.
Canard pilet : 1 individu au CINLB le 11 novembre (M. Maheu et M. Berlinguette)
Plongeon catmarin : 1 individu au parc de la Yamaska le 9 novembre (M. Maheu et M.
Berlinguette)
Pygargue à tête blanche : 1 individu au lac Boivin le 8 août (Y. Daigle)
Autour des palombes : 1 individu au mont Shefford le 5 septembre (S. Labbé)
Faucon pèlerin : 1 individu au parc de la Yamaska le 7 octobre (M. Maheu et M. Berlinguette)
Gallinule poule-d’eau : 1 individu au CINLB le 10 septembre (M. Maheu et M. Berlinguette)
Bécasseau de Baird : 1 individu au parc de la Yamaska le 20 septembre (R. Gagné)
Pie-grièche grise : 1 individu au parc de la Yamaska le 21 octobre (M. Maheu et M. Berlinguette)
Hirondelle à ailes hérissées : 1 individu à Bromont le 8 août (M. Maheu et M. Berlinguette)
Troglodyte de Caroline : 1 individu chez elle à Granby le 12 octobre (S. Labbé)
Troglodyte familier : 2 individus au parc Terry-Fox le 13 août (R. Papineau-Pepin et N. Leblanc)
Troglodyte des marais : 1 individu au marais de l’Estriade le 3 août (M. Maheu et M. Berlinguette)
Grive à dos olive :
Berlinguette)
1 individu au parc de la Yamaska le 24 septembre (M. Maheu et M.
Pipit d’Amérique : 1 individu au parc de la Yamaska le 11 octobre (M. Maheu et M. Berlinguette)
Bruant de Lincoln : 1 individu au CINLB le 12 octobre (M. Maheu et M. Berlinguette)
Bruant des neiges : 125 individus à Granby le 15 novembre (G. Boyer et C. Nadeau)
Sturnelle des prés : 11 individus à Bromont le 9 août (M. Maheu et M. Berlinguette)
Chaque mention est importante, je vous encourage à noter les espèces communes tout autant
que vos observations plus notables. Je vous remercie sincèrement pour votre participation à
notre banque régionale et vous encourage à continuer.
PAGE 10
DATE DE TOMBÉE :
Le 10 mars pour l’hiver (décembre à février inclusivement). Vous connaissez les façons de me
faire parvenir vos observations:
Par le feuillet interactif http://www.oiseauxqc.org/feuillet.jsp
Par la poste. Monique Berlinguette, 536 Lebrun, app 2, Granby, J2J 1W3
Pour ceux qui préfèrent les laisser dans une boîte aux lettres (la mienne est à l'intérieur de
l'immeuble), vous pouvez les livrer chez Diane Noiseux au 496 Foch à Granby.
Gardons l’œil et l’esprit ouverts. Partageons nos découvertes et … bonnes observations.
Monique!
Un gros merci à Pierre Bannon d’avoir autorisé l’utilisation de cette superbe photo dans notre journal.
La taille du journal informatisé et l’impression de la version papier affectent la qualité de reproduction
des photos. Si vous souhaitez voir cette photo dans une version de plus grande précision, je vous
invite à aller à cette adresse : http://www.pbase.com/pbannon/image/117863699
11
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Volume 24, numéro 1, décembre 2009 à avril 2010
F RE E DO M
ET
J EFF
Par Suzanne Labbé
Je vous présente une histoire qui date de 2000. Elle a été racontée par Jeff Guidry qui a vécu une
expérience assez extraordinaire avec une femelle pygargue à tête blanche, Freedom. Soyez indulgents,
je l’ai traduite de mon mieux. Voici l’histoire :
Freedom et moi sommes ensemble depuis
maintenant dix ans. Elle est arrivée en 1998 avec
les deux ailes brisées alors qu’elle n’était qu’un
bébé. Son aile gauche, qui avait été brisée en
quatre
endroits,
ne
se
déployait
pas
complètement, même après la chirurgie. C’est
« mon bébé ».
Lorsque Freedom est arrivée, elle ne pouvait pas
se tenir debout par ellemême et ses deux ailes
étaient brisées. Elle était
émaciée et couverte de
parasites. Nous avons pris
la décision de lui donner
une chance de vivre et je
l’ai emmenée au centre
vétérinaire. À partir de ce
moment, j'ai toujours été
avec elle.
Nous l’avons
installée dans la partie
inférieure d’une cage pour
grand chien dans laquelle
nous avons disposé du
papier journal déchiqueté.
J’avais pris l'habitude de
m'asseoir près d’elle et de lui parler en la priant
de lutter pour sa vie et elle restait là me
regardant de ses grands yeux bruns. Nous avons
également dû la nourrir à la seringue pendant
des semaines.
Après 4 à 6 semaines, elle ne pouvait toujours
pas se tenir debout seule. Le moment est venu
où il a fallu prendre la décision de recourir à
l’euthanasie si elle ne pouvait se lever d’ellemême d’ici une semaine. La ligne est mince
entre l’acharnement et la réadaptation et il
semblait que la mort pourrait gagner la bataille.
Nous avions fixé l’échéance au vendredi, et je
devais aller au Centre (Sarvey Wildlife Center) le
jeudi après-midi. Je n'en avais pas le goût car je
ne pouvais supporter l’idée de son euthanasie
mais je me suis efforcé d’y aller et lorsque je suis
arrivé, tous se parlaient tout bas en souriant. Je
me suis rendu immédiatement à sa cage, et elle
PAGE 12
était là debout tel un magnifique aigle. Elle était
déterminée à vivre. J'étais au bord des larmes.
C'était une très belle journée.
On savait qu'elle ne pourrait jamais voler, alors le
directeur m'a demandé de l’entraîner au gant et
à la longe et nous avons débuté des
programmes d'éducation dans les écoles dans
l'ouest de Washington. Nous sommes parus dans
les
journaux,
avons
passé à la radio (croyezle ou non) et à la
télévision.
« Miracle
Pets » a même réalisé un
spectacle à notre sujet.
Au printemps 2000, on
m’a diagnostiqué un
lymphome (malin) non
hodgkinien. J'étais à une
phase avancée, ce qui
n’augure pas bien (un
des organes principaux
et partout), j’ai donc fait
huit
mois
de
chimiothérapie - perte
des cheveux et tout le tralala.
Je me suis
beaucoup absenté du travail. Quand je me
sentais suffisamment bien, je me rendais au
Centre pour faire des promenades avec
Freedom. Elle était souvent présente dans mes
rêves et m’aidait à lutter contre le cancer.
En novembre 2000, le lendemain de l’Action de
Grâces, j’ai subi mon dernier examen. On
m'avait informé que si le cancer n'était pas
disparu après huit cycles de chimio, ma dernière
option serait une greffe de cellules souches.
Quoi qu'il en soit, ils ont fait les tests et je suis
revenu le lundi suivant pour connaître les
résultats. Tout le cancer avait disparu.
La première chose que j'ai alors faite a été de
me rendre au Centre pour une promenade avec
ma « grande fille ». C’était brumeux et froid.
Nous sommes allés à l’endroit où je l’entraînais
face à une colline. Je n’ai pas dit un mot à
Freedom, mais elle savait. Elle m'a regardé, m'a
enveloppé de ses deux ailes - je pouvais les sentir
dans mon dos (j’étais littéralement englouti à
l’intérieur des ailes d'un aigle), elle a touché mon
nez avec son bec et m’a regardé dans les yeux
pendant je ne sais combien de temps. Ce fut un
moment magique. Nous sommes très près l’un
de l’autre depuis qu’elle est arrivée au Centre.
C’est un oiseau très spécial.
Je n'oublierai jamais la chance que j’ai de
côtoyer un être aussi spirituel que Freedom.
Jeff Guidry
Pour en savoir plus sur l’histoire de Jeff et Freedom, consultez ce lien qui vous amène au site du Sarvey
Wildlife Center : http://www.sarveywildlife.org/Story.aspx?id=7
13
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Volume 24, numéro 1, décembre 2009 à avril 2010
S OUV ENIR S
DE P ARTIC IP ATION À
L ’A TLAS DES OISEAUX NIC H EURS DU
Q U ÉB EC
J’ai appris avec plaisir qu’un recensement
Puisque le but de l’Atlas est de faire le
des oiseaux nicheurs du Québec serait refait
recensement des oiseaux nicheurs (et non
au cours des 5 prochaines années, un quart
celui des oiseaux de passage), différentes
de siècle après la dernière édition (Atlas des
cotes
oiseaux nicheurs du Québec, 1995). J’avais
observation.
alors apporté ma modeste contribution et je
oiseau couver ses œufs ou nourrir ses petits
compte bien y participer de nouveau.
dans
J’espère que vous serez nombreux à vous
meilleure preuve de nidification.
engager aussi dans une activité qui n’est
un
pas compliquée du tout mais qui apporte
constitue une autre preuve mais déjà moins
des données scientifiques importantes sur
nette. Entendre un oiseau chanter constitue
l’état de la situation concernant nos oiseaux
encore une preuve bien qu’un peu moins
nicheurs.
probante.
Tirés de mes souvenirs déjà lointains, je vous
notées
donne
d’observations de comportements en lien
quelques
éléments
qui
restent
étaient
le
attribuées
à
chaque
Par exemple, observer un
nid
oiseau
constitue
transportant
évidemment
un
la
Observer
sac
fécal
Mes observations étaient ainsi
selon
les
différents
types
présents. Serge Tanguay, pour ceux qui s’en
avec une nidification.
souviennent et qui était membre fondateur
appris à connaître les oiseaux de mon
du COOHY, coordonnait le travail des
territoire et j’aimais retourner voir où en
différents participants dans la région.
étaient « mes petits ».
Il
Rapidement, j’ai
m’avait confié un petit territoire à couvrir (je
Mes notes remises et colligées avec celles
ne me souviens pas de sa dimension, peut-
des autres observateurs au Québec ont
être un kilomètre carré ?) situé sur le Mont
constitué la base des données ayant servi à
Shefford, qui était encore à l’état plutôt
la rédaction de l’Atlas. Mon nom y figure à
sauvage. Pendant quelques années, j’avais
la fin du livre, comme celui des mille autres
à me rendre sur mon territoire durant la
observateurs, et ainsi, il restera éternel.
saison
la
Participer à la prochaine édition de l’Atlas
migration
est une des façons de ne pas mourir.
de
nidification,
période plus
intense
soit
de
après
printanière, et observer tous les oiseaux qui
L’éternité
tombaient dans mes jumelles.
contribution !
consacrer
quelques
heures
Je devais
par
salaire
à
votre
année
(autour de vingt) à cette activité et noter
mes observations selon différents critères.
PAGE 14
comme
Richard!Gagné!
VOLUME 19,
NUMÉRO
1,
JANVIER
2008 - LE CHARDONNERET
L E DEUXIÈME A TLAS DES OISEAUX NIC HEURS DU Q UÉBEC S ’ EN VIEN T !
Connaissez-vous l’Atlas des oiseaux nicheurs du Québec?
Paru en 1995 et véritable « Bible des oiseaux du Québec », cet ouvrage (Gauthier &
Aubry 1995) nous a permis de cartographier la répartition des espèces d’oiseaux du
Québec méridional. De 1984 à 1989, près de 1000 bénévoles ont contribué à récolter
des données pour ce premier atlas.
Vingt ans plus tard, le Regroupement QuébecOiseaux, le Service canadien de la
faune d’Environnement Canada et Étude d’oiseaux Canada s’associent afin de
réaliser un deuxième Atlas des oiseaux nicheurs du Québec.
On s’en doute, de nombreux changements sont survenus au cours des deux dernières
décennies au sein des populations d’oiseaux. Par exemple, l’Urubu à tête rouge, le
Cardinal rouge, le Dindon sauvage et la Mésange bicolore sont toutes des espèces
qui ont connu une expansion vers le Nord. À l’inverse, peut-être découvrirons-nous que
d’autres espèces sont en régression dans certaines régions.
Les atlas nous permettent de mesurer ces changements. Les données serviront à la
recherche et surtout, s’avèreront des outils très utiles pour la conservation et le suivi des
populations d’oiseaux du Québec.
Seul ou en groupe, débutant ou expérimenté, vous pourrez tous participer à ce grand
projet. Participer à l’atlas, c’est pratiquer une activité d’observation où l’on relève le
défi de trouver des indices de nidification pour le plus grand nombre d’espèces.
Pour réaliser ce projet, nous avons besoin de votre participation. À partir du printemps
prochain (2010) et pour les cinq prochaines années, nous espérons que le projet
d’atlas sera sur les lèvres de tous les ornithologues du Québec!
Surveillez les annonces dans votre club, le magazine QuébecOiseaux et le site Web du
Regroupement QuébecOiseaux pour connaître le déroulement des activités de l’atlas.
Au plaisir de compter sur votre participation.
Bon atlas!
Benoit Laliberté
Adjoint à la coordination
Atlas des oiseaux nicheurs du Québec
Page 15
L A CHOU ETTE RAYÉE
Description physique
Nourriture
La Chouette rayée fait partie de la famille des
Strigidés nocturnes. C’est une grosse chouette
forestière gris-brun.
Elle possède de grands
disques faciaux avec des yeux à l’iris sombre.
Elle est pourvue d’une grosse tête sans aucune
aigrette.
Le haut de sa poitrine est rayée
horizontalement tandis que son ventre est rayé
de bandes verticales brunes. Mesurant de 46cm
à 58cm avec une envergure d’environ 107cm,
c’est la plus commune des chouettes
d’Amérique du Nord.
Elle se nourrit principalement de petits rongeurs
(souris, campagnols, musaraignes).
Occasionnellement, elle peut manger des
insectes, des grenouilles, des reptiles et des
oiseaux.
La
Chouette
rayée
chasse
généralement à l’aube et au crépuscule.
Elle a quelques prédateurs comme les ratons
laveurs et les belettes qui dévorent les œufs ou
les nouveaux-nés. Les adultes peuvent être tués
par les Grands-Ducs d’Amérique et par les gros
éperviers.
Territoire
Elle occupe le vaste territoire des forêts du
Canada, de l’Est des Etats-Unis et du Sud de
l’Amérique centrale.
Son territoire s’est étendu vers l’ouest, entrant en
conflit avec la Chouette tachetée en étant plus
agressive que celle-ci.
Elle est parfois en
hybridation avec la Chouette tachetée.
Habitat
Ce strigidé niche dans les forêts matures mixtes
riches en cavités et dans les bois inondés.
Nidification
La Chouette rayée est monogame. On pense
que le couple demeure uni toute sa vie.
L’accouplement a lieu pendant les premières
semaines de mars.
La femelle pond
habituellement 2 œufs dans un nid situé dans la
cavité d’un arbre creux ou dans les anciens nids
d’oiseaux de proie, de corneilles ou d’écureuils.
L’incubation, assurée majoritairement par la
femelle, dure entre 28 et 33 jours. L’éclosion
survient au cours de la deuxième semaine d’avril.
Les jeunes demeurent perchés sur les branches
avoisinantes puis prennent leur envol 6 à 9
semaines plus tard. Ils demeurent dépendants
des adultes tout l’été.
PAGE 16
Comportement
Cet oiseau est un rapace nocturne très bruyant.
La Chouette rayée crie souvent pendant la
journée. Elle a un cri très distinctif, une série de
hululements perçants qui ressemblent à «hou hou
hou-hou hou hou-houâââ». Elle est sédentaire et
le couple conserve le même territoire toute
l’année. La Chouette rayée est en compétition
avec le Grand-Duc d’Amérique occupant un
territoire de nidification très semblable. C’est la
plus abondante des Chouettes du Québec
méridional, celle que l’on entend et que l’on
aperçoit le plus souvent.
Souhaitons-nous une belle rencontre lors de la
sortie de février, animée par Rachel.
Recherche faite par
!
!
Johan ne!Gosselin!
!
!
Suite…
Les sites suivants :
L A CHOU ETTE RAYÉE
( SU ITE )
Références
Les oiseaux de proie du Québec, Suzanne
Brûlotte, Éd. Broquet.
Les oiseaux du Québec et de l’Est du Canada,
Fred J Alsop , Éd. Erpi
(adaptation de Normand David)
http://www.cwffcf.org/fr/ressources/multimedia/telecharger/wal
lpaper/choutte-rayee.html
http://www.oiseaux.net/oiseaux/chouette.rayee.
html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chouette_ray%C3%A
9e
!
17
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Volume 24, numéro 1, décembre 2009 à avril 2010
N OS ACTIVITÉS DE L A P ROCH AINE SAIS ON
Activités
Date /
Heure de
départ et
retour
prévu
Responsable
Point de
rencontre
Particularités
Espèces
ciblées
Assemblée
générale
Samedi,
23 janvier
16h30 à 22h
Rachel Papineau-Pepin
Tel : 450-372-8379
[email protected]
Tournée des
mangeoires
Samedi, 6
février
8h30 à 14h
Brigitte Arseneau
[email protected]
450-378-6548
Voir page 4 du
journal pour
tous les détails
de la soirée.
S’habiller
chaudement.
Appel à la
chouette
Vendredi,
12 février
19h à 21h30
Rachel P.-Pepin
450-372-8379
[email protected]
École
Saint-Jean,
52 boul. Leclerc
est, Granby
Stationnement
du Centre
d’interprétation
de la nature du
lac Boivin
Stationnement
du Centre
d’interprétation
de la nature du
lac Boivin
Rapport des
activités
tenues durant
l’année 2009
Cardinal,
roselin, junco
ardoisé,
mésange
bicolore, etc.
Le plus grand
nombre
possible de
chouettes
rayées
Visite du
CINLB, du
boisé Miner,
du parc de la
Yamaska et
plus
Pour bien partir l’activité, venez nous rencontrer au resto Lueur du Mékong, boul. Boivin à 17h. Nous pourrons
élaborer notre stratégie afin de trouver un plus grand nombre de chouettes rayées et partager notre expertise.
Activité « Œil de
faucon-maison »
- Prise 2
Rapaces et
strigidés
Saint-Hubert,
Varennes,
Longueuil
13 ou 14
février
Voir informations en page 18
Dimanche,
21 février
8h à 15h
Johanne Gosselin
450-776-7908
[email protected]
Stationnement
des Galeries
devant
Pharmaprix
Parc de la
Yamaska
Dimanche,
7 mars
8h à midi
Lucille Lacroix et Françoise
Mallette
450-378-5086
Jardin Botanique
de Montréal
Samedi,
13 mars
8h à midi
Pierre Beauregard
450-378-2016
[email protected]
Stationnement
du Centre
d’interprétation
de la nature du
lac Boivin
Stationnement
des Galeries
devant
Pharmaprix près
de la rue
Évangeline
PAGE 18
S’habiller
chaudement.
Dîner au resto.
Harfang des
neiges, alouette
hausse-col,
bruant des
neiges, bruant
lapon, rapaces.
Promenade
Pic,
dans les sentiers grimpereau,
en raquettes
sittelle, roselin,
et/ou à pied
bec-croisé
bifascié.
Prévoir lunch
Jaseurs,
ou repas à la
bruants,
cafétéria du
chardonnerets,
Jardin
cardinaux,
Botanique
éperviers,
hiboux, de la
visite rare
parfois
Ornithologie
urbaine,
tournées des
parcs
Vendredi,
19 mars
7h30 à midi
Rachel Papineau-Pepin
Tel : 450-372-8379
[email protected]
Stationnement
du parc TerryFox sur le boul.
Leclerc
Promenade
dans nos parcs
urbains
Bois Miner,
cimetière
Pinewood, Parc
Terry Fox
Dimanche,
28 mars –
8h à midi
Robert Morin
[email protected]
450-776-6523
Vélo-gare –
kiosque
d’informations,
rue Denison
La tournée des
grands ducs
Samedi
3 avril –
8h30 à midi
Daniel Massé
450-375-7759
Stationnement
des Galeries
devant
Pharmaprix,
près de la rue
Évangeline
S’habiller
chaudement
Baie-du-Febvre
Samedi,
17 avril – 8h
jusqu’en fin
d’aprèsmidi
Ginette Gagnon
450-777-5597
[email protected] videotron.ca
Stationnement
des Galeries
devant
Pharmaprix,
près de la rue
Évangeline
S’habiller
chaudement
Le CINLB au
printemps
Jeudi, 22
avril – 8h à
11h30
Brigitte Arseneau
[email protected]
450-378-6548
Stationnement
du Centre
d’interprétation
de la nature du
lac Boivin
Pics,
grimpereau
sittelles,
roselin
et nouveaux
arrivants
Migrateurs
hâtifs, sittelles,
pics,
grimpereau
brun
Buses,
busards,
faucons,
éperviers,
urubus, peutêtre autours et
aigles
Canards
barboteurs,
plongeurs
dans leurs plus
beaux atours,
oiseaux de
proie, oies des
neiges,
bernaches,
bruants des
neiges et
parfois des
oiseaux rares
Un peu de
tout :
canards,
oiseaux de
proie et autres
Réponses du jeu « Rallye du dictionnaire » présenté par Robert Morin dans l’édition d’automne
2009.
Les parties de l'oiseau''
1- Aile
2- Bec
3- Calotte
4- Commissure
5- Croupion
6- Dos
7- Flanc
8- Gorge
9- Iris
10- Oeil
11- Pattes
12- Plume
13- Poitrine
14- Queue
15- Tectrice
16- Ventre
19
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Volume 24, numéro 1, décembre 2009 à avril 2010
« Œ IL DE FAUC ON - MAISON » PRISE 2
Cela fera un an cet hiver que nous aurons vécu cette activité faite de notre cour. L’an passé, il
s’est vu 17 espèces et 8 personnes ont participé. Nous récidivons cette année. Écrivez une note
sur votre calendrier pour ne pas oublier. Voici un rappel de ce qu’il faut faire.
Avec ou sans vos jumelles, on vous demande d’identifier et de compter tous les visiteurs ailés qui
se présenteront sur votre terrain et autour de votre maison (en vol, chez votre voisin, sur les fils
électriques, dans votre cour, dans vos mangeoires et celles du voisin si vous les voyez, dans la
rue etc.).
Vous choisissez une des deux journées sélectionnées. Cela doit se faire le samedi 13 février ou le
dimanche 14 février. Ensuite, vous choisissez des périodes d’observation dans votre journée, de
votre cour ou de votre fenêtre ; exemple, j’observe de 8h à 8h30 puis de 13h à 14h. Je note les
espèces et le nombre d’oiseaux de chacune des espèces (Attention de ne pas compter le
même oiseau 10 fois ! Hi !Hi !).
Date choisie
Période
Durée de la période
Noms des espèces et nombres
d’oiseaux observés de chaque
espèce dans cette période
Nom de l’observateur(trice)
Adresse
No de téléphone
Adresse courriel
Photo Suzanne Labbé
Faire parvenir vos observations par courriel à mon adresse personnelle [email protected]
ou
prendre contact avec moi par téléphone pour me faire parvenir vos observations au 450-3782016 au plus tard dans la semaine qui suit.
Je ferai un décompte du nombre de participants et de vos partages qui sera ensuite publié sur
le forum puis dans notre journal InfoCOOHY. Nous sommes très curieux : Verrons-nous plus
d’espèces cet hiver que l’an passé ? Qui observera des gros-becs errants? Y aura-t-il des
surprises ?
NB : N’oubliez pas de remplir aussi votre feuillet d’observation électronique ou de papier pour
chaque période observée telle qu’expliqué par Monique Berlinguette.
Diane!Noiseux!
PAGE 20
B IBLIOTHÈQUE DU CO OHY
Pour réserver et faire un emprunt, communiquez avec Suzanne Labbé au 450-777-0565 ou à l'adresse
[email protected]
Guide
o Guide d’animation pour les excursions ornithologiques
Regroupement
QuébecOiseaux
2008
Livres
o Les meilleurs sites d’observation des oiseaux du Québec
o Liste commentée des oiseaux du Québec
o Guide des milieux humides du Québec - Union québécoise
pour la conservation de la nature
o Sites ornithologiques de l’Outaouais - Club des ornithologues
de l’Outaouais
o Réseau d’observation faunique de l’Abitibi-Témiscamingue
o Où et quand observer les oiseaux dans la région de
Montréal ?
o Guide des sites ornithologiques de la grande région de
Québec - Club des ornithologues de Québec Inc
o L’observation des oiseaux en Estrie - Société de loisir
ornithologique de l’Estrie
o Les oiseaux des Îles de la Madeleine
o Chronobiologie des oiseaux du Bas-Saint-Laurent
o Itinéraire ornithologique de la Gaspésie - Club des
ornithologues de la Gaspésie
o Guide des sites ornithologiques de la Gaspésie - Club des
Ornithologues de la Gaspésie
o Où observer les oiseaux sur la Côte-Nord? - Club
d'Ornithologie de la Manicouagan
Normand David
Normand David
UQCN
1990
1996
1993
Circuits
o
o
o
o
VHS
DVD /
CD
1996
Pierre Bannon
2004
1991
P. Otis, L. Messely et D.
Talbot
Denis Lepage
1993
Pierre Fradette
Jacques Larivée
Sylvie Girard
1992
1993
1988
1993
B. Arsenault, O. Deruelle, R. 2004
Garrett et P. Poulin
Christophe Buidin et Yann 2004
Rochepault
"Sur la piste … « trak…ing » Circuits ornithologiques"
Harfang des neiges (St-Clet)
L’Urubu à tête rouge (Rigaud)
Parc régional du canal de Beauharnois
Le Canard branchu (St-Donat)
o Watching Warblers (Observation des parulines)
Michael Male & Judy Fieth
o Shorebirds - A guide to Shorebirds of Eastern North America
(Les limicoles de l’est de l’Amérique du Nord)
Richard K. Walton & Greg
Dodge
o Hawk Watch - A Video Guide To… Eastern Raptors (Les
rapaces de l’Amérique du Nord)
o Stokes Field Guide to Bird Songs, Eastern Region (version
anglaise) – comprend 3 CDs et un livret explicatif
o Stokes Field Guide to Bird Songs, Western Region (version
anglaise) – comprend 4 CDs et un livret explicatif
o Bird Song, Eastern and Western
o 1-888-Oiseaux, volume 2
Richard K. Walton & Greg
Dodge
Donald!Stokes, !Lillian
Stokes and Lang Elliot
Donald!Stokes, !Lillian
Stokes and Kevin J. Colver
2000
1997
1999
Stoke
o Nature Enjeux - une façon amusante de parfaire vos
Jeu
éducatif connaissances sur la faune et la flore de l'Amérique du Nord
21
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Volume 24, numéro 1, décembre 2009 à avril 2010
R EG R O U PE ME NT Q U ÉBE C O I SE A UX
Code de conduite
Certaines activités humaines causent suffisamment de torts aux oiseaux sauvages sans que des comportements
irresponsables de la part de ceux qui observent ou photographient les oiseaux ne contribuent à aggraver la
situation. Le Regroupement QuébecOiseaux invite donc toute personne qui observe ou photographie les
oiseaux à suivre les recommandations du présent Code de conduite, qui vise à protéger les oiseaux et leurs
habitats ainsi qu'à préserver la popularité et la réputation du loisir ornithologique.
On doit éviter de déranger les oiseaux. Il est donc essentiel de :
!
!
!
!
!
ne pas effrayer ou pourchasser les oiseaux, ni les exposer au danger;
ne pas importuner les oiseaux pendant qu’ils se reposent, en particulier les oiseaux nocturnes durant le
jour;
ne pas s'approcher des nids, ni perturber les oisillons ou leurs parents;
ne pas utiliser d'enregistrements sonores, ni imiter la voix des oiseaux lorsqu'ils sont en période de
reproduction ou lorsque les conditions risquent de leur être néfastes;
ne pas amener chiens ou chats aux endroits fréquentés pas les oiseaux.
On doit préserver les habitats des oiseaux. Il est donc essentiel de :
!
!
!
!
demeurer dans les sentiers;
ne pas endommager la végétation;
ne pas déranger ni altérer les abords et le camouflage des nids;
ne pas laisser de déchets, même biodégradables, ailleurs qu'aux endroits prévus à cette fin.
On doit respecter les propriétés privées et publiques. Il est donc essentiel de :
!
!
!
!
!
!
respecter les directives affichées;
obtenir la permission avant d'entrer sur une propriété privée;
laisser les entrées et les passages dégagés;
refermer les barrières et ne pas altérer les clôtures;
ne pas déranger les animaux de ferme ni piétiner les cultures;
communiquer vos observations aux personnes qui vous ont permis d'accéder à leur propriété.
On doit respecter les autres. Il est donc essentiel de :
!
!
!
!
!
réduire les bruits incommodants, comme ceux des portières d'auto;
parler à voix basse et restreindre les conversations au minimum;
permettre à chacun d'observer les oiseaux et aider les personnes moins expérimentées;
traiter les autres avec courtoisie;
faire connaître ou rappeler les recommandations de ce Code de conduite, au besoin.
On doit faire preuve de discernement avant de diffuser la présence d’un oiseau. Il est donc essentiel de :
!
!
!
!
PAGE 22
bien évaluer si l’oiseau peut tolérer le dérangement causé par une affluence, en particulier en période
de reproduction;
bien évaluer si le site peut supporter une affluence de façon convenable et sécuritaire;
ne pas divulguer la présence d’un oiseau qui se trouve sur un terrain privé sans avoir informé le
propriétaire de l’affluence que cela risque d’entraîner et sans avoir obtenu son autorisation;
ne pas hésiter à demander conseil à des personnes plus expérimentées avant de prendre la décision
de diffuser la présence de l’oiseau.
R E CE N SE ME NT
DE S OI SE A UX DE
N OËL ,
DI M A N CHE
27
DÉ CE MB RE
2009
Le recensement de Noël est ouvert à tous. Vous pouvez vous intégrer à une
équipe en communiquant directement avec des participants ou avec moi,
Ginette Boyer, je vous mettrai en lien avec une équipe incomplète.
Attribution des territoires :
Attribution des territoires avant le 17 décembre 2009 par téléphone au 450-375-5633 ou par
courriel [email protected] Jusqu’à cette date, un territoire est distribué en priorité aux
personnes qui l’ont couvert l’année précédente, si elles le souhaitent, et ce jusqu’à
concurrence de 3 ans. La quatrième année et les suivantes, le territoire devient disponible si
d’autres membres sont intéressés. Le territoire sera attribué à la première personne qui en
fera la demande. Voici la répartition de l’année 2008 et le nombre de RON cumulés dans le
même secteur:
Secteur no 1 - Roxton Pond
Suzanne Labbé, Roch Bernier
(2006/2007/2008)
Secteur no 2 - Parc de la Yamaska, Canton
de Granby
Claude Nadeau, Roger Cyr
(2006/2007/2008)
Secteur no 3 - Mont Shefford, Canton de
Shefford
Christine Massé, Louis Massé et Richard
Gagné (2008)
Secteur no 4 - Bromont
Robert Morin, Gilles Morin, Benoit et Pierre
St-Cyr (2006/2007/2008)
Secteur no 5 - St-Alphonse
Ginette Gagnon, Sylvie Ouellet, Nicole
Lamarche, Carol Decelles et Jean-Claude
Blanchard (2008)
Secteur no 6 - Ste-Cécile de Milton
Rachel et Jacques Pepin, Françoise
Mallette (2006/2007/2008)
Secteur no 7 - Granby ville (2 équipes)
Pierre Beauregard, Diane Noiseux, Lucille
Noiseux, Brigitte Arseneau et Johanne
Gosselin (2006/2007/2008)
Ginette Boyer, Manon Thibault, Sylvain
Lamoureux (2005/2006/2007)
Jour du RON :
Vous pouvez contacter Ginette Boyer en tout temps (cell. 819-239-2163). S’il y a remise au
lendemain pour cause de tempête, l’information sera diffusée sur le forum avant 7h.
Dîner :
Pour les participants qui le désirent, le lieu de rendez-vous est le McDonald’s situé au 81
Denison E. (Vélo Gare).
Rendez-vous de fin de journée :
Rendez-vous pour le décompte au CINLB de 16h à 17h30.
Ginette Boyer, responsable de l’activité
Tél : 450-375-5633 / Cell : 819-239-2163
23
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Volume 24, numéro 1, décembre 2009 à avril 2010
D IVERTISSEMENT
par Robert Morin
Cette fois-ci, je vous propose de faire un peu de travail manuel au lieu de vous faire réfléchir.
Un petit bricolage à saveur ornithologique pour épater vos invités lors de la période des
fêtes : le cygne en serviette de table. C'est tiré du site http://famillestorcka.overblog.com/article-34676806.html .
PAGE 24

Documents pareils

granby vous informe

granby vous informe urbain Granby gratuitement sur présentation de leur carte étudiante de l’année en cours. Les personnes ayant 60 ans et plus bénéficient de la tarification réduite en présentant une pièce d’identité...

Plus en détail