Climatisation : garder la tête froide quand les températures

Commentaires

Transcription

Climatisation : garder la tête froide quand les températures
COMMUNIQUE DE PRESSE
Climatisation : garder
températures grimpent
la
tête
froide
quand
les
Les climatisations sont des systèmes techniques complexes nécessitant un entretien
professionnel. Le garagiste de l’UPSA est là pour s’en occuper.
Berne, le 9 juin 2016. Les climatisations rendent les déplacements en voiture plus
agréables en été mais elles accroissent aussi la sécurité. Lorsqu’on est assis dans une
voiture où règne une température de 35 degrés, c’est comme si l’on avait un taux
d’alcool de 0.5 pour mille. Mais l’installation demande un entretien régulier sous peine de
perdre son effet.
« Une climatisation comporte de nombreuses petites pièces qui s’usent avec le temps. Si le
filtre à pollen est encrassé, la ventilation ne peut plus déployer pleinement sa puissance et la
pollution en pollen et particules fines, particulièrement problématique pour les personnes
allergiques, augmente dans l’habitacle », explique Markus Peter, Chef Technique automobile &
Environnement de l’Union professionnelle suisse de l'automobile (UPSA). Si des conduites de
la climatisation perdent leur étanchéité, on a une fuite de liquide frigorigène et l’installation ne
fonctionne plus de manière fiable. Par ailleurs, la courroie qui entraîne le compresseur peut
perdre de sa tension au fil du temps, avertit Markus Peter.
La règle suivante s'applique : afin que la climatisation fonctionne parfaitement, elle doit être
correctement entretenue. Un premier contrôle doit être effectué au bout de trois à quatre ans. Il
est ensuite recommandé de le refaire tous les deux ans. L’intérêt de ces contrôles est multiple
pour les automobilistes : d’une part la maintenance régulière prévient les réparations
onéreuses. Et d’autre part, selon Markus Peter, la climatisation apporte une contribution
importante à la sécurité active du trafic : « Des températures élevées dans l’habitacle ou une
pollution accrue au pollen réduisent la performance et le temps de réaction. »
Même si la climatisation fonctionne parfaitement, elle ne doit pas être allumée sans interruption
car elle entraîne une consommation supplémentaire de carburant. La règle fondamentale à
appliquer est la suivante : lorsque la température extérieure chute en-dessous des 18°C, la
climatisation ne doit être allumée que pour désembuer le pare-brise avant. « Il est ainsi possible
de réduire d’environ 5% la consommation en carburant », explique le spécialiste de l’UPSA
Markus Peter.
Des mesures simples permettent de ménager davantage la climatisation et les passagers :
dans la mesure du possible, toujours se garer à l’ombre, avant le départ, laisser les fenêtres et
les portes ouvertes quelques minutes et ne jamais diriger le jet d’air des buses directement sur
le corps. Il peut en résulter des refroidissements. Il faut par ailleurs veiller à ce que la différence
entre la température extérieure et intérieure ne dépasse pas 5 degrés pour éviter des
problèmes de circulation sanguine lorsqu'on sort du véhicule.
De plus amples informations sont disponibles auprès de Markus Peter, Chef Technique automobile &
Environnement de l’UPSA, téléphone 031 307 15 15, e-mail [email protected]
L'Union professionnelle suisse de l'automobile (UPSA)
Fondée en 1927, l’UPSA se positionne comme l’association professionnelle et de branche dynamique et
axée sur l’avenir des garagistes suisses. Environ 4 000 petites, moyennes et grandes entreprises, des
concessionnaires de marque et des entreprises indépendantes sont membres de l’UPSA. Les
39 000 collaborateurs des entreprises UPSA – dont environ 8 500 personnes en formation – vendent,
entretiennent et réparent la plus grande partie du parc automobile suisse qui compte environ 5.7 millions
de véhicules.
Texte et images téléchargeables sur le site www.agvs-upsa.ch dans la rubrique « Communiqué de
presse » située en bas de page
Légende de la photo : Les climatisations sont des systèmes techniques complexes nécessitant un entretien
professionnel. Le garagiste de l’UPSA est le bon interlocuteur pour s’en occuper.
Page 2 sur 2