Italia Nyon s`impose dans la douleur - FC Genolier

Commentaires

Transcription

Italia Nyon s`impose dans la douleur - FC Genolier
GOLF
SPORTS
MARDI 31 MARS 2015
Tiger Woods hors du top 100
Tiger Woods, ex-n°1 mondial (pendant 623 semaines cumulées),
est sorti du top 100, passant de la 96e à la 104e place au
nouveau classement mondial publié lundi. L’Américain, âgé
de 39 ans, bardé de 14 titres en Grand Chelem, n’avait plus
jamais quitté le club du top 100 depuis qu’il y était entré,
en octobre 1996 après sa première victoire chez les
professionnels, à Las Vegas. ! SI
FOOTBALL Gland II a craqué dans les dernières minutes face aux Transalpins (0-3).
Italia Nyon s’impose dans la douleur
DOMINIQUE MONTANGERO
GLAND II - ITALIA NYON 0-3
(0-0)
[email protected]
TROISIÈME LIGUE
Dimanche, sur la pelouse synthétique d’En Bord, Italia Nyon a
souffert mille maux pour prendre
le meilleur sur la lanterne rouge,
Gland II (0-3). Et, si le score final
paraît net et sans bavure, la troupe
de José Caballero, sous une pluie
battante, a séché plus d’une heure.
Renforcés par cinq joueurs issus
du contingent de l’équipe fanion,
les «orange» démarraient le pied
au plancher. Pas le temps d’ouvrir
son parapluie que, déjà, Bays
obligeait le portier Collé à faire
étalage de son talent (5e).
«On a fait vingt bonnes minutes
mais, par la suite, on a manqué de
cohésion et d’automatismes», reconnaissait Andrea Ucci, maître
à jouer de Gland. «On a eu les occasions pour tuer le match», pestait,
pour sa part, Claudio De Cesare.
Le coach glandois était conscient
que sa troupe avait, dans cette
entame de match, laissé passer
sa chance.
Buts: 68e Sarrasin 0-1, 86e Provenzale 0-2,
87e Renault 0-3.
Gland II: Hemberger; Chakoua, Neziri, Hamel,
Pernet; Christinet (46e Qarri), Debbah (86e Pisaturo); Jonoski, Ucci, Da Costa (65e Baechler);
Bays.
Entraîneur: Claudio De Cesare.
Italia Nyon: Collé; Balet, Sorvongchan, Bruderer, Munier; Groenendijk, Cataldo (76e Nguemeni), Colsa; Iandolo (65e Sarrasin), Provenzale
(88e Wüst), Renault.
Entraîneur: José Caballero.
Notes: En Bord, 120 spectateurs. Arbitre: M.
Yilmaz. Avertissements: Neziri, Da Costa, Balet,
Iandolo. Expulsion: 90e Sarrasin (jeu dur).
3E LIGUE, GROUPE 1
Genolier-Begnins II - La Sallaz 0-0. StadeLausanne-Ouchy II - Amical Saint-Prex 2-1.
Gland II - Italia Nyon 0-3. Crissier - Azzurri LS
II 6-0. Bursins-Rolle-Perroy II - Prilly II 4-4. Gingins
- Saint-Sulpice 2-1.
1. Stade-Lausanne II 13 9 3 1 36-13 30
2. Gingins
13 9 1 3 32-21 28
3. Crissier I
13 9 1 3 36-13 28
4. Italia Nyon
13 8 2 3 33-23 26
5. Amical Saint-Prex 13 7 1 5 31-16 22
6. Saint-Sulpice
13 5 5 3 36-26 20
7. Azzurri LS II
13 5 3 5 23-27 18
8. Prilly II
13 3 3 7 30-47 12
9. Genolier-Begnins II 13 3 3 7 22-39 12
10. La Sallaz
13 3 2 8 18-22 8*
11. BRP II
13 1 3 9 14-38 6
12. Gland II
13 1 3 9 13-39 6
«Magic» Groenendijk
Peu à peu, sous la baguette de
Groenendijk, les Italiens revenaient
dans la partie et le jeu s’équilibrait. Véritable métronome, la
nouvelle recrue d’Italia Nyon aimantait tous les ballons, donnait
le tempo et remettait son équipe
dans le sens de la marche. «C’était
un match un peu particulier pour
moi, relevait l’ancien glandois,
de retour à En Bord. On a débuté
à deux à l’heure. On dormait et il a
fallu mettre un peu d’envie.»
Malgré cette embellie et une
possession de ballon supérieure à
leurs hôtes, les «bleu» ne parvenaient pas à se créer la moindre
occasion. La faute à un jeu trop
Maître à jouer au milieu du terrain, Chris Groenendijk a fait son retour à Gland, dimanche, mais sous le maillot d’Italia Nyon. SIGFREDO HARO
statique et à des attaquants isolés
et transparents. Pétris de qualités
mais avares de leurs efforts, les
hommes du trident italien semblaient peu concernés. Et José
Caballero ne niera pas cette évidence. Peu satisfait de sa troupe –
doux euphémisme –, le coach
d’Italia Nyon a, durant la pause, fait
trembler les murs des vestiaires.
Un sermon salutaire qui ré-
veillait et boostait ses joueurs.
Enfin mobiles, profitant des inspirations de Colsa, ils mettaient
la défense glandoise sous pression. Renault ne cadrait pas ses
frappes (47e et 60e) mais l’ouverture du score était proche. Il fallut attendre l’entrée de Sarrasin
qui, sur son premier ballon, servi par Colsa, parvint à tromper
Hemberger (68e). Les hôtes ten-
taient de revenir mais manquaient de réussite, à l’image
d’Hamel qui voyait son superbe
lob passer de peu à côté alors
que Collé était battu (76e). Cet
échec marquait la fin des espoirs
glandois. Résignés, les pensionnaires d’En Bord encaissaient
deux buts dans les ultimes minutes. Provenzale (86e) et Renault
(87e) salaient l’addition et met-
SLO II - SAINT-PREX 2-1
BRP II - PRILLY II 4-4
GINGINS - SAINT-SULPICE 2-1
DIDIER VAUCHER
ENTRAÎNEUR
DE SAINT-PREX
NEDZAT SADIKU
ENTRAÎNEUR
DE BRP II
G. MICHEL
WILLIAM ROCHAT
ENTRAÎNEUR DE
GENOLIER-BEGNINS II
C.SANDOZ
C. SANDOZ
GB II - LA SALLAZ 0-0
C. REUILLE
FOOTBALL TROISIÈME LIGUE
DAVID LUGEON
ENTRAÎNEUR
DE GINGINS
«On prend ce point La défaite de trop «Avec un point, «On reste dans
avec saveur»
pour Saint-Prex? on n’avance pas» le bon wagon»
«Je suis désolé, mais je n’ai pas le
nom des buteurs (rires)... plus sérieusement, c’est un bon point, car nous
avons chacun eu notre mi-temps. En
première période, nous touchons la
latte et un penalty en notre faveur
n’est pas sifflé. En seconde mi-temps,
nous sauvons à trois reprises sur la ligne. Nous prenons donc ce point
avec saveur. Nous sommes à deux
matches, quatre points et zéro but
encaissé. Défensivement, nous sommes solides, je suis content que ce
que nous avons travaillé fonctionne.
L’équipe est plus relâchée, et sur nos
prochains matches, notamment contre Azzurri, nous allons faire ce que
nous pourrons.»
Battu par Stade-Lausanne II, le leader de ce groupe 1 de 3e ligue, SaintPrex a peut-être laissé filer ses dernières chances de faire partie du
bon wagon. Avec 22 points, soit six
de retard sur Gingins et Crissier, respectivement 2e et 3e, l’équipe de Didier Vaucher voit les deux premières
places s’éloigner. Déjà battu 2-1 par
Azzurri le week-end précédent, les
Saint-Preyards sont une nouvelle
fois tombés sur le même score. Cette
défaite s’est dessinée en toute fin
de partie, les Lausannois marquant
sur penalty.
Buts: 28 Humbert 1-0, 77 Perriraz
(p), 89e Badibanga 2-1.
e
e
«Je suis déçu, très déçu même car il
fallait gagner ce match pour recoller
au classement. Prilly n’a rien volé,
mais on perd deux points, et avec
ce nul on n’avance pas... On mène
3-1 et on se relâche, puis on mène
encore 4-3 sans conserver notre
avantage. Il y a du bon mais nous
avons commis trop d’erreurs, perdu
trop de ballons au milieu et Prilly a
bien exploité ses contre-attaques.
Dans deux semaines, il faudra gagner contre Saint-Sulpice.»
Buts: 6e Ferreira 0-1, 12e Kamara 1-1,
13e Sow 2-1, 15e Diogo Batista 3-1, 18e
André 3-2, 27e Chavez 3-3, 35e De Sousa
4-3, 51e Vergères (p) 4-4.
«Ce match fut une histoire de penaties. Les trois sont justifiés, rien à
dire. La rencontre s’est disputée sur
un terrain très gras, dans des conditions difficiles. Dans la manière, ce
fut moyen mais je n’en veux pas à
mes joueurs. L’essentiel est assuré
avec ces trois points. On touche
deux fois la latte en début de partie, on a ensuite ronronné et on
s’est fait un peu peur en fin de partie contre une équipe de Saint-Sulpice en reconstruction. On reste dans
le bon wagon, et on va essayer de
ne pas égarer de points.» ! FLOS
Buts: 19 Rossier (p) 1-0, 45 Rossier
(p) 2-0, 75e Garrigos (p) 2-1.
e
e
taient un peu de lustre sur leur
bien terne prestation.
Choc attendu
Si, pour certains, il était permis
d’en douter, cette rencontre aura
confirmé la tendance. Italia
Nyon a l’étoffe d’un favori et la
«deux» de Gland, celle du candidat numéro un à la relégation en
4e ligue. «On va être fixés très rapi-
dement, reconnaissait, très déçu,
Claudio De Cesare. Si on ne fait pas
dix points dans les quatre prochains
matches, on est cuits.»
Du côté des vainqueurs, José
Caballero avait le triomphe modeste: «C’était un match piège. On
a manqué d’engagement et de
rythme mais, en seconde période,
Gland a laissé de l’espace et on en a
profité.» Tout heureux de ce bon
départ – deux victoires en deux
matches –, il pourra préparer
avec sérénité, la réception du leader, Stade Lausanne II. !
TENNIS
Sorti à Miami, Nadal espère
retrouver ses esprits sur terre
Le n°3 mondial Rafael Nadal a
quitté le Masters 1000 de Miami
par la petite porte dès le 3e tour
dimanche, épilogue d’une tournée américaine largement décevante. Battu par son compatriote
Fernando Verdasco 6-4 2-6 6-3,
Nadal va devoir encore patienter pour s’imposer à Miami, un
tournoi où il a disputé cinq finales, dont celle de l’édition 2014,
sans jamais conquérir le titre.
Trop fébrile
«Rafa», soutenu bruyamment
par la communauté latina de
Miami, a été submergé par un
adversaire qu’il avait pourtant
battu à treize reprises en 14 rencontres! «Il a mieux joué que moi
et a mérité la victoire plus que moi»,
a balayé l’ancien n°1 mondial. «Je
trouve que mon niveau de tennis
n’est pas mal du tout, le problème,
c’est ma fébrilité et ma nervosité
dans les moments importants», a-
t-il regretté. «Par exemple quand
il y a 5-4 dans le premier set et 30-0,
je n’ai pas réussi à conserver mon
calme», a expliqué le Majorquin
qui, dans les trois premiers rendez-vous importants de l’année
(Open d’Australie, Indian Wells
et Miami) a pour meilleur résultat deux quarts de finale.
Rafael Nadal, nonuple vainqueur de Roland Garros, attend
avec impatience le retour sur
terre battue, «une surface où j’ai
eu quelques succès et où j’espère
être à nouveau prêt à battre les
meilleurs», a-t-il espéré. ! SI
PUBLICITÉ
***+,)-.+,
!"#
$%&!
'!&(
!)

Documents pareils