Analyse sémiologique des affiches cinématographique des Mille et

Commentaires

Transcription

Analyse sémiologique des affiches cinématographique des Mille et
Seediscussions,stats,andauthorprofilesforthispublicationat:
https://www.researchgate.net/publication/257929490
Analysesémiologiquedes
affichescinématographique
desMilleetuneNuits
ARTICLE·JANUARY2011
READS
35
1AUTHOR:
SamiraMohammedMouta…
HashemiteUniversity
13PUBLICATIONS0CITATIONS
SEEPROFILE
Availablefrom:SamiraMohammedMoutakil
Retrievedon:22March2016
MOUTAKIL Samira. « Analyse sémiologique de 5 affiches cinématographiques des « mille et une nuits ».
Sommaire
DIAWARA Youssouf (Université de BouakéBouaké-lala-neuve)
Les pronoms pléonastiques dans le discours de Cheikh Hamidou
Kane…………………………………………….......................................5
TOH BI Emmanuel (Université de BouakéBouaké-lala-neuve)
La « didiga » dans Césarienne de Bernard Zadi Zaourou, un exemple de
libération et de tonification de l’écriture poétique par l’exploitation de
l’imaginaire traditionnel négro-africain ……………………………….27
BOUKEZOULA
BOUKEZOULA Inès
Du silence à l’écrit : émergence du cri féminin dans Ce chant du lys et
du basilic de latifa ben mansour………………………………………..48
MOUTAKIL Samira
Analyse sémiologique de 5 affiches cinématographique des « mille et une
nuits »…………………………………………………………………….60
ZAMBO OWONO Claude Eric
Cinquantenaire de la littérature camerounaise : de la servitude à
l’émancipation identitaire par l’écriture………………………………..74
AKROBOU Ezékiel
Traduire la littérature africaine francophone, entre oralité et écriture: cas
du
roman
Les
soleils
des
indépendances
d’Ahmadou
Kourouma………………………………………………………………92
TOLA TIEGNON Gabriel
La sémantique de l’initaiation comme un modèle (d’enseignement) dans
l’éducation traditionnelle : les exemples de Petit Bodiel d’Amadou
Hampaté
Bâ
et
de
Lion à l’arc de Massa Makan
Diabaté…………………………………………………………………108
BOSSON Bra
Dire sans dire : stratégie obliques. L’exemple de la stratégie énonciative
du roman « Allah n’est pas obligé » d’Ahmadou Kourouma………….125
Revue Le Didiga n°5, novembre 2011
Site web: www.revuelediga-auf.org
| 62
MOUTAKIL Samira. « Analyse sémiologique de 5 affiches cinématographiques des « mille et une nuits ».
Nom : MOUTAKIL
Prénom : Samira
Courriel : [email protected]
Domaine de recherche : Linguistique générale et Appliquée/Sémiologie
Revue Le Didiga n°5, novembre 2011
Site web: www.revuelediga-auf.org
| 63
MOUTAKIL Samira. « Analyse sémiologique de 5 affiches cinématographiques des « mille et une nuits ».
Sujet de la thèse : « Analyse sémiologique de la publicité en Jordanie »
Directrice de recherche : AnneAnne-Marie HOUDEBINEHOUDEBINE-GRAVAUD
Revue Le Didiga n°5, novembre 2011
Site web: www.revuelediga-auf.org
| 64
MOUTAKIL Samira. « Analyse sémiologique de 5 affiches cinématographiques des « mille et une nuits ».
ANALYSE
SEMIOLOGIQUE
DE
5
CINEMATOGRAPHIQUE DES « MILLE ET UNE NUITS »
AFFICHES
Résumé
Cet article est le premier dans son genre, car les études qui ont été
faites sur cette œuvre ne concernaient que le texte et non l’analyse des
images issues des textes. Ainsi, j’ai considéré plus approprié en tant que
sémiologue de s’intéresser aux images et surtout aux affiches de films
puisqu’une affiche est représentative du contenu du film. Pour ce faire,
j’ai choisi 5 affiches de différents pays pour pouvoir faire une analyse
sémiologique détaillée et par la suite faire une comparaison entre les
points convergents et divergents. J’ai commencé par découper l’affiche
en constituants, puis j’ai dégagé le sens caché ou le connoté et l’effet de
sens et par la suite j’ai recomposé l’affiche en suivant une cohérence sur
le thématique à travers la composition de l’image et leur mise en scène.
Mots
Mots clefs : culturel, stéréotype, orient, femme-désir, effet de sens
Sammury
This article is the first of its kind, because the studies that have been
made in the work concerned only the text, not images from the analysis
of texts. So, I considered more appropriate as a semiotician to be
interested in pictures and especially film posters poster since the content
of the film. To do this, I chose five posters from different countries in
order to make a detailed semiotic analysis and then make a comparison
between the converging and diverging points. I started by cutting the
poster constituents, then I reached the hidden meaning or connotation
of meaning and effect and then I recreated the poster according to the
thematic coherence across the image composition and staging.
Keywords:
Keywords cultural stereotype, east, woman desire, effect of meaning
Revue Le Didiga n°5, novembre 2011
Site web: www.revuelediga-auf.org
| 65
MOUTAKIL Samira. « Analyse sémiologique de 5 affiches cinématographiques des « mille et une nuits ».
L’œuvre des « Mille et une Nuits », a fait l’objet de différentes
études, elle a été traduite par Antoine Galland en français et après en
plusieurs langues et à partir de ce moment les européens se sont penchés
vers ce type de littérature non existant en occident et venant d’ailleurs,
un ailleurs qui les a toujours séduit. Des illustrations de l’œuvre
effectuées par le peintre persan Sami ont fait leur apparition en (18491856). Aussi, à partir de 1926 commençaient les adaptations au cinéma et
à la télévision sous forme de films, de courts métrages ou de dessins
animés ; venaient plus tard, depuis 1979, le théâtre en mettant en scène
l’œuvre et après 3 bandes dessinées avaient été élaborés. Avec l’arrivée de
cette œuvre, la culture et religion islamiques ont apportées une sorte
d’exotisme à l’occident qui jusqu’à lors avait une idée vague de ce coin du
monde.
En choisissant le conte de « Mille et une Nuits », on s’est posé ces
questions : est-ce qu’ils ont rendu l’esprit des histoires de l’œuvre ? Ou
ont-ils simplement projeté sur les affiches, les stéréotypes et les clichés
qu’ils ont des arabes, des perses et des indous ? Cet article est une analyse
détaillée des 5 affiches prises de différents pays occidentaux et on
répondra aux questions soulevées au-dessus et bien d’autres. On a étudié
la représentation que faisait les cinématographes des « Mille et une
Nuits » sachant que l’affiche joue un rôle primordial pour la bonne
publicité d’un film.
Revue Le Didiga n°5, novembre 2011
Site web: www.revuelediga-auf.org
| 66
MOUTAKIL Samira. « Analyse sémiologique de 5 affiches cinématographiques des « mille et une nuits ».
1- Description des images
Affiche
Figures et
formes
Dénotation
Connotation
deux couples
mari et femme
famille
entente
flamme
feu
chaleur
Désir, passion
Amour, colère
N° 1
homme
épée
N°2
N°3
Effet de sens
combat
défense
Force
troupeau
d’éléphant
animaux
Inde
Orient
petit garçon +
lampe
Aladin
Orient
Magie
homme
vizir
Orient
Sagesse
couple
amoureux
relation
désir, passion
Jafar
méchanceté
ruse
homme
génie
aboutissement
le réel
femme mi-nue
danseuse
Orient
tentation, désir
femme
allongée
désir
tentation
homme
génie
démon
groupe
d’hommes
soldats
force
union
couple
combat
force,
château
oisiveté
protection,
conjonction
désir
Homme
ruban
homme
femme
avec
+
+
bâtiment
homme
femme
+
couple
relation
Revue Le Didiga n°5, novembre 2011
Site web: www.revuelediga-auf.org
désir
| 67
du
MOUTAKIL Samira. « Analyse sémiologique de 5 affiches cinématographiques des « mille et une nuits ».
N°4
N°5
Arme blanche
dague
mort
sexe d’homme
homme
femme
couple
chevalier
courage
groupe
d’hommes
rassemblement
souk/marché
Orient
femme
allongée
séduction
désir
amour
homme noir
esclave
soumission
interdit
deux femmes
servantes
soumission
discrétion
+
Dans le tableau j’ai fait un inventaire des éléments de chaque affiche tout
en présentant leur /sa/1 et <sé>, c’est-à-dire le sens premier ainsi que le
dénoté et le connoté et par la suite la mise en rapport entre ces
constituants pour donner un sens global à l’image.
1
/sa/ = signifiant et <sé>= signifié
Revue Le Didiga n°5, novembre 2011
Site web: www.revuelediga-auf.org
| 68
MOUTAKIL Samira. « Analyse sémiologique de 5 affiches cinématographiques des « mille et une nuits ».
2- Analyse sémiologique des images
L’affiche n°1 date de 1945 et elle représente deux couples, l’un
dans une situation romantique et le deuxième, l’homme défendant la
femme avec son épée à la main en face d’un troupeau d’éléphant, celui-ci
fait référence à l’inde connue par cela. La femme allongée seule se fait
désirer ce qui aboutit avec la présence de l’homme, et le couple sont en
position d’échanger un baisé, la flamme sortant du bas de l’affiche
connote une ardeur et un désir caché avec cette flamme qui traverse des
étapes et nous transporte dans l’idée de la femme objet de désir et à la fin
vient ce baisé. Les femmes dans cette affiche sont blondes alors que la
femme orientale est brune.
En partant donc du couple avec l’homme prêt à défendre sa
compagne en passant par le troupeau en la changeant à un objet de désir
et de ce fait le couple sur le point de s’embrasser. Le mouvement dans
Revue Le Didiga n°5, novembre 2011
Site web: www.revuelediga-auf.org
| 69
MOUTAKIL Samira. « Analyse sémiologique de 5 affiches cinématographiques des « mille et une nuits ».
l’image part du bas à droite pour traverser toute l’image vers la gauche et
monte vers le haut, ce même mouvement est sous forme d’une vague de
la mer en plein ébullition.
L’affiche n° 2 de 1961, elle représente Aladin avec sa lampe
merveilleuse qui nous livre les scènes, mais Aladin, Sinbad, Ali Baba ne
font pas partie de l’œuvre original. Comme l’écrivain est inconnu, cela a
permis des rajouts de la part de plusieurs écrivains. Le recueil d’origine
date pour les du III ème siècle pour la plupart, il date du XIII ème siècle,
alors que les histoires d’Aladin, Sinbad, etc., elles par contre datent du
XVII ème siècle.
Cette affiche met en scène plusieurs personnages : Aladin, le vizir,
le génie, le couple, les danseuses, le désert et des bâtiments orientaux
Revue Le Didiga n°5, novembre 2011
Site web: www.revuelediga-auf.org
| 70
MOUTAKIL Samira. « Analyse sémiologique de 5 affiches cinématographiques des « mille
m
et une nuits ».
ainsi qu’un couple s’embrassant. Il y a toujours ce mouvem
vement qui part
du bas pour suivre une histoire et arriver à son aboutissemen
ment.
L’affiche n°4 de 1945, elle est dense, avec des personnages
pe
en
action. On assiste au film à travers l’affiche, car en allantt du bas en haut
on commence par l’histoire de la relation entre la femme objet
ob de désir et
on arrive en haut ou au fond à la cour. Sur cette affiche, nous
nou ne sommes
plus dans l’oriental mais dans l’occidental ayant pour référ
éférence l’Orient
avec une femme blonde.
Revue Le Didiga n°5, novembre 2011
Site web: www.revuelediga-auf.org
| 71
MOUTAKIL Samira. « Analyse sémiologique de 5 affiches cinématographiques des « mille et une nuits ».
L’affiche n°4 date de 1974, elle représente une scène d’amour, un
couple qui s’embrasse, et en arrière plan un groupe de personnes sur une
scène et une dague en bas. Elle est plus ou moins érotique et c’est vrai
que l’œuvre originale est très érotique avec des descriptions détaillées de
la relation entre l’homme et la femme, ces affichent rendent bien cet
esprit là ; la relation entre les deux, il faut dire aussi que la cause
principale du recueil est une relation extraconjugale. L’infidélité de la
femme avec un esclave noir. Mais dans cette affiche on peut croire qu’on
est dans un souk oriental.
En bas de cette affiche et qui fait partie de l’image une dague
celle-ci fait référence au sexe de l’homme, donc l’esprit érotique présent
est très présent dans cette image contrairement aux trois précédentes
Revue Le Didiga n°5, novembre 2011
Site web: www.revuelediga-auf.org
| 72
MOUTAKIL Samira. « Analyse sémiologique de 5 affiches cinématographiques des « mille et une nuits ».
L’affiche n°5 de 1974, elle est très simple dans sa conception mais
elle représente l’idée de l’Orient chez les occidentaux, la femme est
presque nue, un homme noir (l’esclave) à ses pieds avec la présence de
ses deux femmes de chambre. La scène se passe dans le palais. Cette
affiche représente bien une partie de chaque histoire de l’œuvre originale
c’est-à-dire la relation trop proche entre la femme et son esclave.
3- Analyse interprétative des affiches
Depuis le début de l’œuvre, la trahison de la femme avec son
esclave en l’absence du mari avec une description en détail des moments
intimes partagés entre le couple et l’amour qu’ils ont l’un pour l’autre
mais cette amour est « adultère ». La bataille est causée par la femme car
elle est un objet qu’on possède. L’histoire du recueil est à la fois l’étude
des faits, des événements du passé et par synecdoque, l’ensemble de ces
faits et de ces événements. L’image, ainsi, constitue un fait social et intersocial. Les divers objets analysés sont donc considérés comme formant
Revue Le Didiga n°5, novembre 2011
Site web: www.revuelediga-auf.org
| 73
MOUTAKIL Samira. « Analyse sémiologique de 5 affiches cinématographiques des « mille et une nuits ».
chacun un tout, donné ou perçu comme tel, c’est-à-dire comme un
ensemble autonome. Elle relève donc tant de la psychologie sociale que
de la psychologie générale. Le signe ou la forme représente le référent
soit en le représentant ou en faisant allusion ou en faisant représenter et
le référent de l’Orient est la femme en tenue de danseuse orientale et
l’homme avec son épée près au combat. Une partie de telle façon que la
relation soit présente et sous forme de symbole.
Nos images représentent implicitement la réalité tout en essayant
de garder cette influence ; elle fait appel à des événements ou éléments
bien connus, soit avant ou en ce moment chez certaines personnes. Elle
est un objet construit soit en dénoté ou en connoté, elles sont très variées
et très riches et sa force est dans sa capacité à faire passer des idées c’est
pourquoi elle se base sur la réalité. De plus, l’imagination joue un rôle
très important dans le fait d’assembler des choses contradictoires c’est-àdire que l’imagination tire sa nouvelle relation dans l’image qui interpelle
cette imagination chez le spectateur et le pousse à faire appel à des
images stockées dans l’esprit au concret à travers des sensations en faisant
surgir le temps et l’espace. Le temps présenté dans ces différentes affiches
est le passé pour certains mais le présent pour d’autres et les lieux sont un
champ de bataille, le plais et une chambre où tout se passe.
On a l’image unique et l’image composée. La 1ère est toute simple
pour la comprendre, il suffit de la comprendre seule sans avoir recours à
autre chose car elle tient à l’intérieur d’elle-même ses propres
composants pour la construire, tels les affiches n°4 et 5. Quant à la 2ème
elle est attachée au contexte et à la composition elle est composée de
plusieurs images et chacune d’entre elle est une image à elle seule qui la
différencie des autres, telles les affiches n° 1, 2 et 3. Ainsi on a l’image
seule et l’image globale, image limitée et l’image illimitée.
Le spectateur doit comprendre, analyser et mettre les éléments en
relation avant d’arriver à la signification et au sens caché et le plus
Revue Le Didiga n°5, novembre 2011
Site web: www.revuelediga-auf.org
| 74
MOUTAKIL Samira. « Analyse sémiologique de 5 affiches cinématographiques des « mille et une nuits ».
important ici c’est de supposer, mais devant ce type d’affiche on n’a pas
besoin de trop réfléchir car cela indique bien un monde plus ou moins
connu et représenté dans son ensemble devant nous sur les affiches.
Pour conclure, les affiches représentent bien l’esprit du film et
dans ce cas, ce n’était pas un scénario prêt mais une œuvre traduite d’une
autre langue et d’une autre culture et religion, donc cela dépendait de la
traduction faite et du traducteur, ainsi tout l’ensemble est un stéréotype
et un cliché du monde oriental avec la femme objet de désir et l’homme
toujours prêt à sortir son épée et à batailler à cause et pour la femme
manipulatrice, coquine et adultère.
Revue Le Didiga n°5, novembre 2011
Site web: www.revuelediga-auf.org
| 75
MOUTAKIL Samira. « Analyse sémiologique de 5 affiches cinématographiques des « mille et une nuits ».
BIBLIOGRAPHIE :
BARTHES Roland. Mythologie, Paris, Seuil, 1957.
-L’aventure sémiologique, Paris, Seuil, Coll. Points, 1985.
ECO Umberto. La production des signes, Paris, Le livre de poche, 1992.
GARDIES René (sous la dir.). Paroles aux images d’un média à l’autre,
Paris, Armand Colin.
GREIMAS,
GREIMAS A. J. & COURTES,
COURTES J. Sémiotique ; dictionnaire raisonné de la
théorie du langage, Paris, Hachette, 1993, 324 p.
HOUDEBINE,
HOUDEBINE Anne-Marie. ‘‘Pour une linguistique synchronique et
dynamique’’, dans La linguistique n°21, Paris, 1985, pp.7-36.
HOUDEBINE,
HOUDEBINE Anne-Marie (sous la direction). Travaux de linguistique
n°5,6 (Sémiologie), Université d’Angers, mai 1994.
SERINGE Philippe. Les symboles dans l’art, dans les religions et dans la
vie de tous les jours, Genève, Hélios, 1990, 415 p.
KANDINSKY,
KANDINSKY Wassily. Du spirituel dans l’art, et dans la peinture en
particulier, Paris, Folio/Denoël, 1989.
PORCHER Louis. Introduction à une sémiotique des images ; sur
quelques exemples d’images publicitaires, Paris, Didier Crédif,
1976.
RENE Gardies, (sous la dir.). Paroles aux images d’un média à l’autre,
Armand Colin, Armand Colin, 1987
Alf laila wa laila, œuvre en arabe, s.l.n.d (sans lieu ni date)
Les Mille et Une Nuits traduction, d'Antoine Galland, édition GarnierFlammarion, 1717. http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Mille_et_Une_Nuits
Revue Le Didiga n°5, novembre 2011
Site web: www.revuelediga-auf.org
| 76

Documents pareils