en apprentissage avec Manpower

Commentaires

Transcription

en apprentissage avec Manpower
boîte à outils
au parlement
Reformes en séries
Contrat de génération,
modernisation du marché
du travail, acte III de la
décentralisation, réformes
de l’apprentissage et de la
formation professionnelle…
occupent les parlementaires
en 2013. Avec notamment au
menu des débats :
• La création d’un « compte
personnel de formation »
au 1er janvier 2014, qui
doit constituer un droit
attaché à la personne.
Un changement dans la
portabilité du DIF.
• L’évolution du cadre de la
GPEC dans les entreprises
de plus de 300 salariés,
avec une négociation sur
la mobilité interne et sur
les orientations du plan de
formation.
• L’élargissement des publics
pris en charge par les
Régions : demandeurs
d’emploi, personnes
handicapées, VAE,
illettrisme.
• La réforme de la collecte
de la taxe d’apprentissage
(moins de collecteurs
agréés) et une réaffectation
de la taxe vers les niveaux
V et IV, droit de regard des
Régions sur la répartition
de la taxe entre CFA.
• La réorientation d’une
partie des financements
de la formation
professionnelle vers les
demandeurs d’emploi, les
salariés les moins qualifiés
et ceux confrontés à des
mutations technologiques…
Gageons que les mesures qui
seront prises n’ajouteront
pas de nouvelles strates aux
nombreux dispositifs déjà
existants.
Hervé Galtaud
16 Passerelles N°53 I Mai 2013
rénovation des bpf
avec manpower
Oril joue et gagne
avec Ludipharm
De jeunes intérimaires
en apprentissage avec Manpower
Interactive, ludique et animée, la formation aux BPF version
Ludipharm® a conquis les équipes d’Oril. L’IMT a customisé le jeu
selon les spécificités du site de fabrication de principes actifs.
L’IMT et Manpower consolident leur partenariat. Et innovent. Le nouvel accord cadre prévoit
de développer également des contrats d’apprentissage pris en charge par la taxe d’apprentissage.
Une autre manière de faire monter en compétences les salariés intérimaires.
®
........................................................................................................................................
...................................................................................................
D
éjà utilisé avec succès
par le site de production
du Groupe Servier, situé
à Gidy dans le Loiret, le
jeu Ludipharm® a été déployé
dans son unité de production
de principes actifs, Oril, qui
emploie 700 personnes à Bolbec en Seine-Maritime. L’Afssaps avait recommandé, en
2011, une remise à niveau des
personnels d’Oril sur la partie
II des BPF. Géraldine Orange,
responsable formation, a choisi
l’IMT et Ludipharm® qui ont
proposé une mise en pratique
du jeu entièrement customisé à
la terminologie d’Oril, ses spécificités (partie II des BPF) et
à son parc machines. Une vingtaine de groupes d’environ 15
participants chacun a été encadrée par Olivia Garçon et Philippe Nande ; 300 personnes à
ce jour ont été formées.
Pour optenir une personnalisation optimum du jeu, Philippe
Nande a consacré une visite
très poussée de site, pendant
C
© Thierry Borredon
En bref
boîte à outils
Dans chaque malette :
> un CD-Rom,
> le plateau de jeu,
> 6 flacons et 6 jeux
de bonus en couleur,
> la notice d’utilisation
> les règles du jeu.
........................
Pour en savoir plus :
[email protected]
laquelle il a arpenté tous les
services pour mieux appréhender le métier spécifique de
fabrication de principes actifs.
Il a également pris soin d’enregistrer la terminologie propre
à cette activité afin de personnaliser les questions-réponses
du jeu. Olivia et Philippe ont
ensuite formé une vingtaine de
groupes de salariés Oril, dont
deux groupes composés des
formateurs internes Oril, qui
à leur tour ont pu initier les
joueurs suivants aux règles de
Ludipharm®.
Jouer aussi avec les biotechs
Les biotechnologies s’apprennent aussi en s’amusant.
L’IMT à inventé Delta Bio®, serious game qui peut être
utilisé individuellement ou par équipes ; il est articulé
autour de six thèmes : législation/HSE ; sciences et généralités ; développement cellulaire ; techniques de purification ; mise sous forme pharmaceutique ; CQ – analyses.
Cuve Single Use de culture cellulaire Merck Millipore.
haque année, 50 à 100
collaborateurs intérimaires Manpower
bénéficient, via l’IMT,
de contrats de professionnalisation (200 à 300 heures de
formations) pour se former et
se qualifier à des postes d’opérateurs techniques.
Cette année, Manpower va également prendre en charge en
contrat d’apprentissage des
jeunes intégrés au CFA de l’IMT.
Une possibilité ouverte par la
loi Cherpion (2011). Manpower
assure alors la gestion globale
du contrat : pré-recrutement du
jeune, qui sera délégué sur un
site de production pendant les
périodes d’alternance en entreprise, gestion administrative et
financière du contrat, etc. Principaux avantages de ce dispositif : les apprentis sont intégrés
dans le calcul quota alternant
de l’entreprise, et les coûts sont
supportés par la taxe d’apprentissage de l’Agence concernée.
Un vrai partenariat
Cet outil supplémentaire vers
l’adéquation emploi/formation
a pu être mis en place facilement par Manpower grâce à sa
proximité avec l’IMT. Florence
Martinez, responsable formation intérimaires, l’affirme :
« Le partenariat avec l’IMT me
permet de m’appuyer sur un
équipement performant mis à
disposition sur le plateau technique de Tours et qui permet de
réelles mises en situation pour
les stagiaires. Je profite aussi de
prix négociés lors de la signature
de notre accord cadre et je peux
me focaliser uniquement sur
l’aspect pédagogique. De plus,
lorsque je sollicite les conseillers en formation de l’IMT, ils
connaissent toujours les entreprises utilisatrices et leurs besoins en matière de formation,
ce qui nous permet d’être réactifs et pertinents dans la réponse
apportée à nos clients. C’est
important car nous travaillons
majoritairement sur des programmes sur mesure. » Autrement dit : « La notion de partenariat entre l’IMT et Manpower
n’est donc pas un vain mot ! »
Une action de formation en contrat de pro a débuté en décembre
dernier chez Sanofi Amilly (45). Après la théorie, le groupe de
sept intérimaires est venu passer une semaine à l’Unité technique
de développement de Tours pour les travaux pratiques.
Les intérimaires valideront leur certificat de conducteur de ligne
de conditionnement de niveau V le 25 juillet prochain.
elle témoigne
« Je me sens prête à utiliser les machines de l’usine »
Loren Hamard, 22 ans, a intégré la formation contrat de pro chez Sanofi Amilly en
décembre 2012 avec l’objectif d’occuper un
poste d’opératrice de ligne en conditionnement des formes pâteuses. Etudiante, la
Loren Hamard.
jeune femme travaillait chaque été depuis
2009 pour Sanofi, chez un prestataire de
service en nettoyage industriel. Le laboratoire a détecté chez cette jeune femme un
certain potentiel et Katy Beinaert, chargée
de recrutement à l’agence Manpower, à
Montargis, lui a proposé le parcours de formation pour devenir conductrice de ligne.
Loren avoue qu’elle avait alors un peu d’appréhension : « J’avais peur de la machine et
de tous ses équipements mécaniques, mais dès
que la formation a commencé, j’ai été mise en
confiance. La formation à Tours est arrivée au
bon moment, juste après les cours sur le cycle
de la machine et l’utilisation du pupitre. Ça
conforte et ça rassure. Je me sens prête maintenant à utiliser les machines de l’usine. »
Passerelles N°53 I Mai 2013
17