téléchargez le programme 2015 - Rencontres musicales de Champéry

Commentaires

Transcription

téléchargez le programme 2015 - Rencontres musicales de Champéry
www.rencontres-musicales.ch
DU 2 AU 16
AOÛT 2015
16e édition
des RencontRes
musicaLes
de chamPéRy
bienvenue à tous et à toutes!
Le 2 août s’ouvre la 16e édition de notre festival et, plus que jamais, cette quinzaine de musique classique nous baigne dans une ambiance d’amitié et de feu d’artifice musical.
Au fil des années, des liens toujours plus étroits se tissent entre musiciens déjà venus à
Champéry et vous, fidèles mélomanes. Nous avons cependant également à cœur de faire
découvrir les majestueuses Dents du Midi à de nouveaux artistes. Cette année par exemple,
Brigitte Fossey, grande dame du cinéma et du théâtre français, inoubliable depuis les «Jeux
interdits», viendra nous interpréter la passion Franz Liszt – Marie d’Agoult.
Comme toujours, le Valais garde sa place dans nos Rencontres avec l’excellente violoncelliste Estelle Revaz et le Trio Nota Bene, pilier du festival depuis la première heure.
Les solistes de l’Académie Menuhin et Oleg Kaskiv deviendraient-ils également valaisans?
Et que dire de Pierre Amoyal qui revient avec son légendaire Stradivarius pour nous concocter
un programme fort varié?
Un clin d’œil belge, avec Marc Grauwels, éminent flûtiste qui sera accompagné par le
pianiste Stéphane De May: ils joueront par exemple une œuvre de Mathieu-André Reichert,
compositeur du 19e siècle, né à Maestricht.
Sans directeur artistique (quelle délicieuse liberté!), le président s’offre cette année un
vœu caressé depuis longtemps, l’extraordinaire «Winterreise» de Schubert, avec le baryton
Benjamin Appl et le pianiste Fabrizio Chiovetta.
Enfin, pour honorer «l’Année de la clarinette» décrétée par l’Association Suisse des Musiques,
nous accueillerons Damien Bachmann, avec notamment le pianiste Christian Chamorel, et
Michel Lethiec avec la Camerata de Lausanne, deux clarinettistes qui sauront nous faire apprécier les différentes facettes de cet instrument.
Chers mélomanes, le Temple de Champéry, avec son acoustique améliorée grâce à JeanClaude Gaberel, s’impatiente de vous revoir.
Carpe musicam!
Karine Barman
Luis Mendes de Leon
bRigitte fossey
Crédit photo: Charlotte Schousboe
Avec le soutien de la banque
} dimanche
2 aoÛt
AU TEMPLE
19H30
fRanZ LisZt
et maRie d’agouLt
bRigitte fossey, Récitante & masaKatsu naKano, Piano
}
Œuvres musicales de franz Liszt
Textes extraits des Mémoires, Journaux intimes et Correspondances de Marie d’Agoult
A presque trente ans, la comtesse Marie d’Agoult, célèbre pour sa beauté et sa culture, a tout
quitté, mari, fille et luxe pour suivre Franz Liszt, musicien mystique et volage, de six ans son
cadet.
C’est dans l’illumination d’une passion réciproque qui allait durer neuf années qu’ils se sont
l’un et l’autre révélés. Liszt, célèbre pianiste, devint en compagnie de Marie d’Agoult un créateur de génie. Inversement, c’est à son contact et dans le naufrage de leur passion que Marie
affirma sa vocation d’écrivain et qu’elle fut capable de concevoir ses plus hautes réalisations
littéraires sous le nom de Daniel Stern, avant qu’une sombre folie ne s’empare de son âme.
A cinq ans, brigitte fossey reçoit le prix d’interprétation féminine au Festival de Venise pour
le rôle de Paulette dans Jeux Interdits. Ce film de René Clément marque le début d’une
grande carrière. Au cinéma, elle travaille avec des réalisateurs aussi prestigieux que François
Truffaut, Bertrand Blier, Benoît Jacquot et tant d’autres.
Au théâtre, elle interprète Molière, Marivaux, Tchekhov, Ionesco… Aussi populaire que talentueuse, elle incarne également des personnages forts de séries ou de téléfilms comme par
exemple Le Château des Oliviers, pour lequel elle reçoit un Sept d’or dans le rôle d’Estelle
Laborie.
En tant que récitante, elle participe à de nombreux festivals de musique dans des œuvres
comme Jeanne au Bûcher d’A. Honegger ou Pierre et le Loup de S. Prokofiev. Elle collabore
aussi régulièrement à des concerts littéraires avec Michel Béroff et François-René Duchâble
pour ne citer qu’eux.
masakatsu nakano est né au Japon. Après de brillantes études de piano et de composition,
il est diplômé avec distinction de la célèbre université de musique «Toho Gakuen» de Tokyo.
Par la suite, il s’installe en Europe pour travailler à Paris avec des maîtres tels que Bruno
Rigutto ou à Londres avec la célèbre pédagogue Maria Curcio. Depuis, il se produit très
souvent en récital avec divers concertistes et chanteurs tels que Leontina Vaduva ou Teodora Gheorghiu. Il est également très apprécié par des comédiens tels que Brigitte Fossey,
Michael Lonsdale ou Marie-Christine Barrault avec lesquels il collabore fréquemment.
} maRdi
4 aoÛt
AU TEMPLE
19H30
tRio
coLomba
svetLana maKaRova, vioLon - esteLLe RevaZ, vioLonceLLe - iRina chKouRindina, Piano
}
«de la dumka au tango»
voyage au cœur de la musique sud-américaine
Heitor Villa Lobos
Alberto Ginastera
Antonín Dvořák
Alberto Ginastera
Astor Piazzolla
Chôros No 5 «Alma Brasileira» pour piano solo
Pampeana No 1 pour violon et piano
Trio pour piano et cordes No 4 «Dumky» opus 90 B. 166
Pampeana No 2 pour violoncelle et piano
Trio pour piano et cordes «Las cuarto estaciones porteñas»
Chants populaires ou tangos des cabarets de Buenos Aires sont à l’origine de nombreuses
œuvres de Villa-Lobos, Ginastera ou Piazzolla. Le programme de ce concert rassemble quelques
œuvres parmi les plus significatives de ce répertoire. Le trio «Dumky» d’A. Dvořák illustrera pour
sa part l’influence qu’a également eue la musique européenne sur ces compositeurs.
svetlana makarova remporte à l’âge de dix ans le Premier Prix du «Moscow International
Youth Tchaikovsky Competition», distinction suivie par d’autres. Titulaire d’un master et doctorat du Conservatoire de Moscou, elle joue régulièrement en Russie, USA, Italie, Autriche,
Israël ou en Suisse avec des partenaires tels que F. Helmerson, N. Gutman, A. Lucchesini, A.
Meunier, P. Vernikov ou sous la direction de chefs comme Z. Mehta, L. Maazel, J. Levine, G.
Dudamel, V. Gergiev. Depuis septembre 2014, Svetlana Makarova est professeur de violon à
l’Haute école de Musique de Lausanne. Elle joue un violon de N. Gagliano de 1745.
estelle Revaz commence le violoncelle au Conservatoire de Sion pour suivre ensuite un parcours international la menant au CNSM de Paris ou encore à la Musikhochschule de Cologne
où elle obtient un Master de soliste ainsi qu’un Master de musique contemporaine avec les
plus hautes distinctions. Elle remporte par ailleurs plusieurs prix qui lui ont permis de se produire dès son plus jeune âge dans toute l’Europe ainsi qu’en Amérique du Sud. Elle est généreusement soutenue par plusieurs mécènes privés ainsi que par des institutions comme l’Etat
du Valais ou la Fondation Leenaards.
irina chkourindina termine ses études au Conservatoire d’Etat «Piotr Tchaikowsky» de Moscou et obtient ensuite un Diplôme de Virtuosité au Conservatoire de Musique de Genève, sous
la direction de Maître Edson Elias. Elle remporte ensuite plusieurs premiers prix de concours,
notamment en Chine en 1994, puis à Moscou en 2000 et enfin à Zurich en 2005 (concours
Orpheus). Elle se produit régulièrement comme soliste ou en formation de chambre en
France, Belgique, Suède, Japon et Suisse comme par exemple en concert avec l’OSR en 2005.
} Jeudi
6 aoÛt
AU TEMPLE
19H30
schubeRt
WinteRReise
avec benJamin aPPL, baRyton & fabRiZio chiovetta, Piano
}
franz schubert, «Winterreise», d. 911
Winterreise, ou Voyage d’hiver en français, est sans doute le plus beau cycle de lieder de
Franz Schubert. Une année avant sa mort, Schubert vit à Vienne dans la solitude et la pauvreté. Sa musique atteint alors une profondeur et une émotion encore inégalées.
Le baryton allemand benjamin aPPL a étudié à la Musikhochschule de Munich ainsi qu’à
la Guildhall School de Londres. Il devient ensuite l’élève privé de D. Fischer-Dieskau. Il est
membre de la Fondation Yehudi Menuhin Live Music Now et est lauréat de nombreuses
récompenses, comme par exemple le Prix Schubert de la «Deutsche Schubert Gesellschaft».
Très actif, il se produit dans des salles et avec des ensembles de premier ordre. Citons le
Gabrieli Consort, le Bach Collegium de Stuttgart ou l’Akademie für Alte Musik de Berlin. De
nombreux festivals l’accueillent en Europe et ailleurs, du Carnegie Hall au Wigmore Hall en
passant par les grands festivals de Lieder. Parmi ses projets avec orchestre, il chantera prochainement la Passion selon St Matthieu sous la direction de Sir Roger Norrington ainsi que
le Magnificat de Bach avec par exemple le Chœur du King’s College de Cambridge.
Jusqu’à fin 2016, Benjamin Appl fera partie des artistes de la «BBC New Generation», lui permettant ainsi de se produire dans de nombreux événements radiophoniques et avec les plus
grands partenaires. Durant la saison 2015/16, il est aussi un artiste «Echo Rising Star», ce qui
lui permet de chanter en récital dans les plus prestigieuses maisons d’Europe.
Né à Genève, fabrizio chiovetta étudie le piano et la théorie au Conservatoire Supérieure
de sa ville natale. Il obtient les diplômes de piano et d’écriture ainsi que le Prix Adolphe Neumann de la Ville de Genève. Il poursuit sa formation à l’Académie Tibor Varga de Sion auprès
de Dominique Weber jusqu’à l’obtention du Diplôme de Soliste avec distinction et félicitations du Jury en 2003. Parallèlement, il travaille régulièrement avec Paul Badura-Skoda, dont
il deviendra un disciple privilégié, et suit des Master-classes avec maints grands pianistes tels
que György Sebök. Il est lauréat des concours «New Talents» et «Orpheus» et reçoit le Prix
du Public au Festival Klaviersommer pour son interprétation de Mozart. Fabrizio Chiovetta
donne de nombreux concerts en Europe, Amérique du Nord, Asie et Moyen Orient. Ses enregistrements consacrés à Schumann (Palexa), Schubert et Haydn (Claves Records) ont été
unanimement salués par la critique (Diapason etc.). Un disque de Bach paraîtra en automne
2015. Improvisateur et accordéoniste, il s’aventure dans maints domaines musicaux. Fabrizio
Chiovetta enseigne à la Haute Ecole de Musique à Genève.
} samedi
8 aoÛt
AU TEMPLE
19H30
tRio
WindoW
damien bachmann, cLaRinette – esteLLe RevaZ, vioLonceLLe – chRistian chamoReL, Piano
}
«au tour de la clarinette»
Claude Debussy
Felix Mendelssohn
David Popper
Luigi Bassi/Giuseppe Verdi
Ludwig van Beethoven
Nino Rota
Rhapsodie pour clarinette et piano
Variations sérieuses pour piano en ré mineur, op.54
Rhapsodie hongroise pour violoncelle et piano, op.68
Variations sur des thèmes de Rigoletto pour clarinette et piano
Trio pour clarinette, violoncelle et piano, op.11
Trio pour clarinette, violoncelle et piano
Le Trio Window s’est formé peu à peu autour du clarinettiste Damien Bachmann qui se produisait déjà régulièrement avec la violoncelliste Estelle Revaz, laquelle jouait également en sonate
avec le pianiste Christian Chamorel… «Window» comme clin d’oeil à l’instrument à vent qu’est la
clarinette et comme métaphore de la fenêtre, chère à de nombreux peintres en ce qu’elle invite
le regard à s’échapper vers des horizons lointains et poétiques. Parmi ses projets, le Trio Window partira l’an prochain pour une tournée en Chine.
Après avoir un reçu un premier enseignement de la clarinette à Genève, damien bachmann
étudie à la Musikhochschule de Lucerne et y obtient son Bachelor in Art of Music en 2014 avec
les plus hautes distinctions. Actuellement il poursuit ses études en master à la Musikhochschule
de Bâle dans la classe de François Benda. Grâce à ses multiples prix nationaux et internationaux, Damien Bachmann a eu l’occasion de se produire en Europe, Asie et Afrique et de jouer
lors d’importants festivals. Il est régulièrement invité à se produire au sein de l’Orchestra della
Svizzera Italiana.
estelle Revaz commence le violoncelle au Conservatoire de Sion pour suivre ensuite un parcours international la menant au CNSM de Paris ou encore à la Musikhochschule de Cologne
où elle obtient un Master de soliste ainsi qu’un Master de musique contemporaine avec les plus
hautes distinctions. Elle remporte par ailleurs plusieurs prix qui lui ont permis de se produire dès
son plus jeune âge dans toute l’Europe ainsi qu’en Amérique du Sud. Elle est généreusement
soutenue par plusieurs mécènes privés ainsi que par des institutions comme l’Etat du Valais ou
la Fondation Leenaards.
christian chamorel entreprend ses études au Conservatoire de Lausanne avant de compléter sa
formation à Munich puis Zurich auprès de Gerhard Oppitz et Homero Francesch. Invité de festivals prestigieux, il se produit comme soliste ou chambriste dans toute l’Europe ainsi qu’aux EtatsUnis et au Japon. Il joue également avec de nombreux orchestres suisses et étrangers. Musicien
complet et perfectionniste, il est l’un des pianistes suisses les plus primés de sa génération.
} Lundi
10 aoÛt
AU TEMPLE
19H30
Les soListes
de L’académie
menuhin
sous La diRection musicaLe d’oLeg KasKiv
}
Gioachino Rossini
Antonio Vivaldi
Piotr Ilitch Tchaïkovski
Sonate en do majeur pour cordes
Concerto en si mineur pour 4 violons et cordes
Sérénade pour orchestre à cordes
L’International Menuhin Music Academy (IMMA) a fêté en 2013 son 35e anniversaire au gré
de manifestations qui ont couronné une suite d’exceptionnelles réussites, confirmant une
renommée établie bien au-delà de nos frontières. De son fondateur et père spirituel Yehudi
Menuhin, l’Académie a hérité d’une tradition unique et s’est employée à réaliser un idéal:
rassembler de jeunes musiciens de cultures différentes, les encourager à exprimer leur talent
devant un large public et faire de la musique un langage véritablement universel. Rappelons
en effet que l’Académie sélectionne de jeunes virtuoses d’instruments à cordes venus de
tous les pays du monde en leur offrant la possibilité de perfectionner, pendant 3 ans, leur
capacité par l’enseignement des meilleurs professeurs et par les nombreux concerts publics
qu’ils sont appelés à donner au sein de son orchestre de chambre, la Camerata.
Après plus de trente ans de dévouement et de succès comme directeur musical de l’Académie, le Maestro Alberto Lysy est décédé en 2009. Un renouvellement a donc eu lieu ensuite, de façon à maintenir cette institution au niveau musical le plus élevé: en effet, Maestro
Maxim Vengerov, un des plus grands violonistes d’aujourd’hui, et Oleg Kaskiv, professeur
au Conservatoire de Genève et ancien boursier de l’IMMA, unissent désormais leurs talents
exceptionnels pour diriger et recruter les étudiants de l’IMMA. Ensemble, ils dirigent et jouent
avec «Les Solistes de l’Académie Menuhin». Souvenons-nous de l’exceptionnelle venue de
Maxim Vengerov ces deux dernières années à Champéry ainsi que des magnifiques concerts
qu’il nous a été donné d’entendre… et réjouissons-nous de retrouver cette année la Camerata sous la direction d’Oleg Kaskiv.
} meRcRedi
12 aoÛt
AU TEMPLE
19H30
fLÛtissima
maRc gRauWeLs, fLÛte & stéPhane de may, Piano
}
Mathieu-André Reichert
César Franck
Felix Mendelssohn
Frédéric Chopin
François Borne/Georges Bizet
«Souvenir du Para»
Sonate en la mineur
Sonate en fa mineur op. 4
Variations sur un thème de Rossini
Fantaisie brillante sur des airs de Carmen
marc grauwels est l’un des flûtistes belges les plus en vue de sa génération. Après avoir été
flûte solo de plusieurs orchestres majeurs de Belgique, il décide de se consacrer à une carrière internationale de soliste. Il n’hésite pas à multiplier les expériences musicales les plus
diverses. Il participe par exemple à la première exécution de la célèbre Histoire du Tango
d’Astor Piazzolla ou à la réalisation de la bande sonore du film Amadeus de Milos Forman.
Tandis que le label discographique Naxos lui consacre une collection particulière appelée
«The Flute Collection», plusieurs compositeurs lui dédient des créations. Citons par exemple
le concerto pour flûte de Yannis Markopoulos qui a servi comme une des musiques inaugurales des Jeux Olympiques de 2004 à Athènes. Depuis quelques années, Marc Grauwels
est également «Endorser» pour le célèbre constructeur de flûtes japonais Miyazawa. Il est
actuellement professeur titulaire au Conservatoire Royal de Mons.
Après des études brillantes de piano à l’Ecole Normale A. Cortot de Paris et au Conservatoire
de Rotterdam, stéphane de may complète sa formation par l’obtention d’un diplôme supérieur de musique de chambre au Conservatoire de Mons. Lauréat de nombreux concours
internationaux, son nom est à l’affiche des plus grands festivals et sa discographie déjà séduisante. Chambriste recherché, il a eu le grand honneur d’être invité avec le Trio Portici (Luc
Tooten-violoncelliste et Damien Pardoen-violoniste) au voyage officiel du Roi et de la Reine
de Belgique en Lituanie ainsi qu’au concert d’Automne au Palais Royal en 2006. Stéphane De
May est régulièrement invité à enseigner à la HEMU de Sion.
} vendRedi
14 aoÛt
AU TEMPLE
19H30
cameRata
de Lausanne
sous La diRection musicaLe de PieRRe amoyaL
}
«divertimento, cinéma & Jazz»
Wolfgang Amadeus Mozart
Nino Rota
George Gershwin
Leonard Bernstein
Divertimento K136 ré majeur
Concerto per Archi
Suite de concert pour clarinette et orchestre à cordes
d’après Porgy and Bess
Soliste: Michel Lethiec
Westside Story (extraits)
Créée en 2002 par Pierre Amoyal dans le but d’offrir un complément de formation de haut
niveau à de jeunes étudiants, la Camerata de Lausanne s’affirme aujourd’hui comme un orchestre à cordes professionnel de premier plan en Suisse et à l’international.
Parmi ses nombreuses activités, citons sa régulière collaboration avec l’Opéra de Lausanne
ou encore ses tournées dans le monde entier avec des solistes de premier ordre. En 2014,
l’orchestre a participé à la création du spectacle «Pour l’amour d’un Stradivarius» au Théâtre
du Jorat. Cette production théâtrale inédite basée sur l’autobiographie de Pierre Amoyal,
associant la musique classique à l’art de l’animation de sable et du mime, a rencontré un
énorme succès. La Camerata de Lausanne a réalisé plusieurs enregistrements chez Warner
Classics, lesquels ont été très positivement salués par la critique.
Pierre amoyal est l’un des plus importants violonistes de sa génération. Il obtient très jeune
un Premier Prix au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et part poursuivre
ses études à Los Angeles auprès de Jascha Heifetz. A son retour en France, Pierre Amoyal
est immédiatement invité par les orchestres et les chefs les plus renommés. Il compte de
nombreux enregistrements chez Decca ou chez Harmonia Mundi. Pédagogue réputé, il a
enseigné au CNSM de Paris puis à la HEMU de Lausanne et dispense de nombreuses Masterclasses. Parmi les prestigieuses distinctions reçues, citons sa nomination comme Chevalier
des Arts et Lettres en 1985 ou encore en 2002, le Prix du Rayonnement de la Fondation
Vaudoise pour la Culture. Il possède l’un des plus célèbres violons du monde, le Kochansky
Stradivarius de 1717, qui a été miraculeusement retrouvé après avoir été volé en Italie.
Le clarinettiste français michel Lethiec est actif comme concertiste autant que comme pédagogue. Il est par ailleurs le Directeur artistique du très prestigieux Festival Pablo Casals de
Prades qui prolonge ses activités estivales par des séries de concerts à Paris et ailleurs dans le
monde. Michel Lethiec a récemment enregistré chez Naxos l’arrangement pour clarinette et
orchestre tiré du «Porgy & Bess» de G. Gerschwin que nous entendrons lors de ce concert.
} dimanche
16 aoÛt
AU TEMPLE
19H30
tRio
nota bene
JuLien ZuffeRey, vioLon - XavieR Pignat, vioLonceLLe - LioneL monnet, Piano
}
Ludwig van Beethoven
Antonín Dvořák
Trio pour piano et cordes en si bémol majeur op. 97 «L’Archiduc»
Trio pour piano et cordes en fa mineur op. 65
Après l’obtention d’une virtuosité de musique de chambre au Conservatoire de Lausanne,
le trio nota bene se perfectionne à Paris auprès du Trio Wanderer et suit de nombreuses
master-classes.
Le Nota Bene accède à la finale du 11e Concours International «Carlo Soliva» à Casale Monferrato (Italie), remporte le 1er Prix du Concours International de musique de chambre de Hellevoetsluis-Rotterdam (Hollande), reçoit le Prix Culturel d’Encouragement de l’Etat du Valais,
décroche le 1er Prix à l’unanimité du jury au 28e Concours pour Trio Instrumental - Prix Géraldine Whittaker à Neuchâtel et se distingue en remportant le Prix Philippe Chaignat (récompensant la qualité de sa prestation lors des Sommets Musicaux de Gstaad). En 2011, la bourse
trisannuelle MusiquePro lui est, en outre, décernée par l’Etat du Valais.
Le trio se produit dans de nombreux lieux et festivals. Citons le Festival Sine Nomine à Lausanne, le Festival d’Ernen, la Tonhalle de Zurich, l’Octogone de Pully, la Fondation Gianadda,
le Festival International de la Roque d’Anthéron (France), La Folle Journée de Nantes (France),
le Concertgebouw d’Amsterdam (Hollande) ou encore au Festival D-Marin de Bodrum (Turquie) où les trois artistes apparaissent en solistes dans le Triple Concerto de Beethoven aux
côtés du Dogus Youth Symphony Orchestra. A l’automne 2011, une tournée mène les trois
musiciens au Recanati Hall de Tel Aviv, au Music Center de Jérusalem et à la Chamber Music
Society de Haïfa.
Actif dans le domaine de la musique contemporaine, le trio Nota Bene crée régulièrement des
œuvres de compositeurs suisses et étrangers par exemple de Roberto Sierra, Marie-Christine
Raboud, Jean-Luc Darbellay, Gregorio Zanon ou encore Alfred Zimmerlin.
Le trio collabore avec des artistes de renom tels que Fabio di Càsola, Brigitte Fournier, Christoph Schiller, Shlomo Mintz, Nobuko Imai, Gérard Caussé, Silvia Simionescu, Pierre Amoyal,
Ilya Gringolts ou encore Shmuel Ashkenasi.
Nota Bene a à son actif trois enregistrements parus sous le label Claves et chaleureusement
salués par la critique. Le premier, «100% Russe», est dédié aux trios d’Arenski, Rachmaninov et
Chostakovich. Le second, «Swiss Perspective», est consacré aux compositeurs helvétiques J.
Raff, A. Honegger, E. Bloch et F. Martin, sous l’impulsion d’un mécène champérolain. Le troisième, fruit d’une collaboration intense et productive avec deux artistes légendaires, Shmuel
Ashkenasi (violon) et Nobuko Imai (alto), met à l’honneur les deux Quintettes du compositeur
romantique hongrois Ernö Dohnanyi.
le comité des RMC
Les Rencontres musicales de Champéry sont un festival dont les bases,
sous forme d’association, furent posées en 1999 par Jan Dobrzelewski et Luis
Mendes de Leon.
Le comité actuel et autres collaborateurs
}
Président
Luis Mendes de Leon
Vice-Présidente
Karine Barman
Secrétaire
Justine Jordan,
Office de Tourisme
de Champéry
Assistante artistique
Véronique Revaz-Vielle
Vérificateurs
Anette Martin,
Pierre-Marie Gabioud
Trésorière
Marinette Cropt
Membre
Guillaume Délez
Accordeur
et fournisseur de piano
Francis Morin
Graphisme
Delphine Ruffieux,
Imprimerie Montfort SA
Réalisation lumières
Baptiste Coutaz
Ingénieur acoustique
Jean-Claude Gaberel
TOUS les concerts
ont lieu au temple
de champéry
à 19h30
Adultes
Fr. 35.–
AVS
Fr. 25.–
Etudiants/apprentis
Fr. 10.–
Enfants -15 ansGratuit
Abonnement général
Fr. 250.–
(couples Fr. 480.–)
} devenez membre de l’association
des amis des Rencontres
musicales de champéry
Membre ami:
Cotisation annuelle
Fr. 50.– (couple: Fr. 100.–)
Avantage: une entrée offerte à l’un des concerts/deux entrées par couple
Membre sponsor:
Cotisation annuelle minimum Fr. 500.–
Avantage: abonnement général pour deux personnes
Adhésion pour le Cercle des 3000:
voir le site internet du festival
Renseignements et demande d’adhésion
T. +41 (0)24 479 19 19
Office du tourisme Champéry
T. +41 (0)24 479 20 20
[email protected]
www.rencontres-musicales.ch
PaRtenaiRes
Image et Son
Jean-Claude Gaberel
George Vassilev
3000
PRogRamme
}
dimanche 2 «franz Liszt et marie d’agoult»
Concert-lecture avec Brigitte Fossey & Masakatsu Nakano, piano
}
mardi 4 «de la dumka au tango»
Trio Colomba avec Svetlana Makarova, Estelle Revaz et Irina Chkourindina
Œuvres de Dvořák, Villa-Lobos, Piazzolla
}
Jeudi 6 franz schubert: «Winterreise»
Avec Benjamin Appl, baryton & Fabrizio Chiovetta, piano
}
samedi 8 «au tour de la clarinette»
Trio Window avec Damien Bachmann, Estelle Revaz et Christian Chamorel
Œuvres de Debussy, Mendelssohn, Popper, Bassi/Verdi, Beethoven, Rota
}
Lundi 10 Les solistes de l’académie menuhin
Sous la direction musicale d’Oleg Kaskiv
Oeuvres de Vivaldi, Rossini, Tchaikovsky
}
mercredi 12 «flûtissima»
Avec Marc Grauwels, flûte & Stéphane De May, piano
Œuvres de Reichert, Franck, Mendelssohn, Chopin, Borne/Bizet
}
vendredi 14 camerata de Lausanne
Sous la direction musicale de Pierre Amoyal
Œuvres de Mozart, Rota, Gershwin, Bernstein
}
dimanche 16 trio nota bene
Avec Julien Zufferey, Xavier Pignat et Lionel Monnet
Œuvres de Beethoven & Dvořák

Documents pareils