Visite de la région de Sardaigne pour la clôture de la deuxième

Commentaires

Transcription

Visite de la région de Sardaigne pour la clôture de la deuxième
Visite de la région de Sardaigne pour la clôture de la deuxième
phase du projet de développement de la filière laitière et
fromagère caprine en Algérie, financé par la région autonome de
Sardaigne.
Lieux visités : Région Sardaigne : Alghero, Bonassai, Porto conte, Oristano et Cagliari
Programme de visite
-
Visite du centre et du laboratoire d’AGRIS de Bonassai
Visite de centre de recherche de Porto Conte
Visite d’une entreprise de production fromagère « Arborea »
Réunion de restitution avec le responsable du Ministre de l’agriculture de la
région autonome de la Sardaigne
Institution organisatrice : AGRIS et CISP région Sardaigne - ITALIE
Institutions Algériennes participantes : ITELV et ITGC
Déroulement de la visite
1- visite de l’Agence pour la Recherche en Agriculture d’Italie (AGRIS)
Structuré en départements spécialisés pilotés par une direction générale et un comité
scientifique. Elle renferme en son sein un département de recherche en production
animale doté de 3 services :
- Service zootechnique
- Service des produits d’origine animale
- Service des ressources naturelles
2- Visite de la ferme production
animale
Race de brebis Sarde
La salle de traite pour brebis
La ferme dispose de cheptel ovin de race sarde et d’une salle de traite 24 x 2 avec
distributeur automatique de l’aliment. Le lait est vendu à la coopérative
.
l’atelier d’insémination artificielle ovine
Les reproducteurs sont sélectionnés au sein des troupeaux des éleveurs à l’âge
de 6 mois.
Les meilleurs sujets rentrent au niveau du centre et subissent un dressage de 18
mois.
Il s’agit d’une étape difficile pour dresser l’animal avant de pouvoir récolter sa
semence, en veillant également à lui présenter la même femelle en présence du
même ouvrier.
Des explications ont été également fournies
sur les techniques de récolte de la semence et
la courte durée de conservation (24 h pour
une semence fraiche)
-Visite des laboratoires d’AGRIS, départements de physico- chimie et microbiologie.
3- Visite du centre de recherche de Porto Conte :
Présentation du centre par le directeur Mr Sergio Uzzou, avec les différentes missions
du centre et l’accompagnement des entreprises qui
cherchent à innover des techniques agro-alimentaires
pour mieux se placer sur le marché.
-
Visite de l’unité
« Arborea »
de
production
3A,
C’est une coopérative de production de lait de vache et de chèvre dont adhèrent 180
éleveurs,
l’unité
est
complètement
automatisée.
L’unité lait : produit plusieurs sortes
de lait :
Lait entier, demi écrémé, écrémé,
délactosé et lait de chèvre
L’unité production fromagère :
- Mozzarella (consommation courante et pizzeria)
- Caciocavallo fumé (ancienne recette de la région)
4- Visite d’une exploitation agricole laitière :
Avec 500 vaches Laitières et une surface de production fourragère de 100 ha en
irrigué tout les fourrages sont produits au niveau de
l’exploitation.
La production journalière de lait est de 35 litres jour
avec des pics qui peuvent atteindre 70 litres par
vache.
De retour à la coopérative, le directeur nous a invités
à une dégustation des produits laitiers fabriqués au
niveau de la laiterie 3A « Arborea ».
5- Réunion de restitution relative au déroulement de la mission :
L’après midi, une rencontre de restitution a été programmée avec le ministre de
l’agriculture et de la réforme agro-pastorale de la région Sardaigne en présence des
représentants d’AGRIS et CISP Sardaigne, il est ressorti des discussions la volonté des
deux parties de développer les échanges tant techniques, scientifiques et commerciaux.
Dans ce sens, il a été proposé de continuer les activités entreprises au cours des phases
précédentes du projet à travers :
1- Introduction d’un noyau de brebis laitières sardes en Algérie (en milieu
contrôlé : station ITELV) pour augmenter la productivité laitière, et consacrer
le lait de brebis uniquement à la production des produits dérivés du lait.
2- Réalisation d’une salle de traite automatisée spécialement pour les brebis.
3- Sélection et amélioration de la race ovine locale en réalisant des croisements
pour améliorer la production laitière.
Aucun projet sur l’ovin laitier n’a été réalisé jusqu'à présent en Algérie, cette
expérience inédite mérite d’être tentée vu la similitude des climats des deux
régions concernées.
La concertation préalable sur ce sujet aura lieu avec les Directions de la DRDPA et de
la DSV sur l’opportunité de la proposition et sur les possibilités qu’offriraient les
services vétérinaires, compte tenu des précautions sanitaires relatives à l’introduction
de l’ovin en Algérie.
4- Réflexion sur un programme de développement de la production fourragère
par la mise en place de nouvelles cultures fourragères.
Enfin, le secrétaire général du ministère de l’agriculture et de la réforme agro-pastorale
a souligné que l’appui institutionnel de la région autonome de Sardaigne serait
nécessaire pour pouvoir envisager de continuer notre coopération. Il a informé
l’ensemble des présents qu’il introduira une demande dans ce sens, dés qu’il aura le
compte rendu de la mission qui sera élaboré par les institutions en charge de la mise en
œuvre du projet de la partie Sarde (AGRIS et CISP).
Concernant l’introduction de la race brebis Sarde, il a été aussi fait remarquer qu’il
fallait se renseigner sur les accords existants entre les deux pays dans ce domaine.
Le responsable du comité CISP, nous a informé de la volonté des deux pays lors des
discussions entre messieurs les ministres de l’agriculture de l’Algérie et de l’Italie de
renforcer leur coopération et qu’ils sont favorables pour développer les activités dans
le cadre de ce projet.

Documents pareils