La fabuleuse histoire du FUTSAL - Union Nationale des Clubs de

Commentaires

Transcription

La fabuleuse histoire du FUTSAL - Union Nationale des Clubs de
L’Union Nationale des Clubs de Futsal
présente
La fabuleuse histoire du FUTSAL
de 1930 à nos jours
Hommage au Professeur Jean-Charles CERIANI GRAVIER
(1903-1996)
UNION NATIONALE DES CLUBS DE FUTSAL
27, rue de Sèvres – 92100 Boulogne-Billancourt – France
Site Internet : www.uncfs.org – Email : [email protected]
Document édité et publié par l’UNCFs le jeudi 15 octobre 2009
L’apparition et la genèse du sport Futebol de Salão (futsal)
L’apparition du Futebol de Salão (futsal) dans le contexte sportif, n’a
pas été le fruit du hasard, mais le résultat de plusieurs études et de
l’esprit de perfectionnement de l’éducation de la Young Men’s
Christian Association1 (YMCA), fondée par le jeune et riche Georges
Williams, le 06 juin 1844, à Londres.
À l’instar de plusieurs autres sports comme le basket-ball ou le
handball2, essayer de comprendre l’origine du Futebol de Salão est
une entreprise difficile, car il existe peu de documents qui puissent
nous éclairer. Tout cela a créé une grande polémique entre les
Académies et les auteurs sur l’origine du Futebol de Salão.
Des auteurs comme Teixeira (1996) et Figueiredo (1996), entre autres, attribuent la naissance du
Futebol de Salão au Brésil. En revanche, Zilles (1987), Lucena (1994) et Apolo (1995), nous
affirment que c’est l’Uruguay qui est le créateur de ce sport.
Le doute réside dans le fait, qu’on ne sait pas si c’était les professeurs d'éducation physique et
sportive brésiliens qui, lors de leur formation à l'Institut Technique de la Fédération Sudaméricaine des YMCA siégeant à Montevidéo, la capitale de l'Uruguay, amenèrent avec eux leur
habitude de jouer au football sur des terrains de basket, ou s’ils connurent cette nouvelle pratique
dans cet institut de formation, puis la diffusèrent dans leur propre pays à leur
retour.
Cependant il a été attesté par des preuves formelles que l'argentin JuanCarlos CERIANI GRAVIER3 a bien codifié et écrit les premières règles du
jeu Futebol de Salão en 1933, suite au long travail de perfectionnement qu'il
avait initié à partir de 1930 à la A.J.C.4 de Montevideo. Ce document a été
enregistré et est jalousement conservé dans les archives de la ville
uruguayenne de Montevideo.
L’essor du Futebol de Salão en Amérique latine
Cette nouvelle activité sportive est donc réellement apparue en
septembre-octobre de l'année 1930, suite à la volonté de M. JuanCarlos CERIANI, prête argentin et professeur d'éducation
physique et sportive à la A.C.J. de Montevideo (YMCA) de
codifier une activité physique de récréation qui se pratiquait
couramment dans les quartiers urbains de Montevideo. Nous
pouvons relater quelques faits qui marquèrent l’histoire et la
diffusion du Futebol de Salão, après sa création.
Plusieurs circonstances ont favorisé la création du Futebol de Salão au sein
des YMCA, dont l'objectif était notamment de parvenir à l'éducation de
jeunes enfants issus d'horizons divers et en particulier de la grande vague
d'immigrants européens (italiens, allemands, français et espagnols) qui suivit
la grande crise économique de 1929. D'autre part, l’hiver rendit évident,
qu’il était nécessaire de pratiquer une activité physique en lieu fermé avec un
UNION NATIONALE DES CLUBS DE FUTSAL
27, rue de Sèvres – 92100 Boulogne-Billancourt – France
Site Internet : www.uncfs.org – Email : [email protected]
1
Document édité et publié par l’UNCFs le jeudi 15 octobre 2009
éclairage artificiel, puisque les rigueurs du froid uruguayen rendaient impossible la pratique
d’activités récréatives en plein air. Enfin, les innombrables trophées que l’Uruguay obtint à cette
époque-là – Champion du monde de football en 1930 avec son équipe nationale "La Céleste" qui
remporta la finale du Trophée Jules RIMET, face à l'Argentine – ont fait du football le sport le plus
adulé et le plus pratiqué dans ce pays ; autant par les adultes que par les enfants.
En conséquence, les jeunes de la YMCA manquaient cruellement
d’espace et de terrains pour jouer. En effet, les terrains de
football appartenaient pour la plupart à des clubs privés
présidés par de riches propriétaires terriens, qui ne
permettaient pas à ces jeunes gens de le pratiquer. La solution
trouvée par les éducateurs, fut d’improviser en utilisant des
locaux plus petits, comme des terrains de baskets et de volley-ball
et des salles de bal. Donc, comme de tels espaces étaient bien plus
petits que celui d’un terrain de football, des modifications dans
les règles du jeu ont forcément été nécessaires, ce que le
professeur Juan-Carlos CERIANI eut l'intelligence de
percevoir et de mettre à l'étude.
Pour parvenir à ses fins, il emprunta des règles à divers sports, comme le football, le handball, le
basket-ball et le waterpolo qui contribuèrent à élaborer les premières règles de ce nouveau sport.
C’est en 1933 que Juan-Carlos CERIANI publia par écrit les XI règles fondamentales qui établissent
la codification du Futebol de Salão, qu'il appela alors du nom anglophone de "Indoor-Foot-ball".
Mais les jeunes de la YMCA lui donnèrent oralement le nom de "foot-bola sala" qui se transforma
rapidement en "Futebol de Salão" (pour les lusophones) et en "Fút-bol Sala" (pour les
hispanophones) qui marquera à jamais l'identité culturelle d'un sport tirant son origine du
continent sud-américain. C'est en 1933, à l’occasion d’un cours de formation en Uruguay,
sponsorisé par l’Institut Technique de formation de la Confédération Sud-Américaine des YMCA,
que Juan-Carlos CERIANI fit distribuer des copies des règles du Futebol de Salão à tous les
représentants des YMCAs d’Amérique Latine.
Vers 1942, le Futebol de Salão avait gagné la sympathie de tous. Ce qui était
l’exclusivité des enfants au sein des A.C.M.5 (YMCA), devint le sport préféré des
adultes. Pour les adultes, leur goût immodéré pour le Futebol de Salão devint si
prononcé, que le sport fut difficile à discipliner dans la plupart des A.C.M. d’Amérique
du Sud. À tel point qu’il fut recommandé, lors de la Conférence des Directeurs
d’Éducation Physique des YMCA Sud-Américaines, que la pratique du Futebol de
Salão soit réservée et limitée aux mineurs.
L’avènement de la Confédération Brésilienne de Futebol de Salão
Au Brésil, le Futebol de Salão fut enseigné à l'A.C.M. de
São Paulo (BRA) par les professeurs João LOTUFO,
Julian HARANCZYK, José ROTHIER et Asdrúbal
MONTEIRO. Elle fut la seule, qui garda le Futebol de
Salão dans son programme pour adultes. Il ne fait aucun
doute que la divulgation de ce sport dans les différents états
du Brésil, en particulier la pratique des adultes, est due à
l'A.C.M. de São Paulo et au travail réalisé dans son
Département d'Education Physique par MM. Ciro
FONTAU, Asdrúbal MONTEIRO et Adilson KILMAR.
UNION NATIONALE DES CLUBS DE FUTSAL
27, rue de Sèvres – 92100 Boulogne-Billancourt – France
Site Internet : www.uncfs.org – Email : [email protected]
2
Document édité et publié par l’UNCFs le jeudi 15 octobre 2009
Les années 50 verront les débuts de l’institutionnalisation de ce sport, ainsi que la création des
premières fédérations dans les états brésiliens.
M. Habib MAHFUZ de l’A.C.M. de São Paulo qui travaille sur l’élaboration des
règles techniques de plusieurs sports, s’empare des règles du Futebol de Salão et les
perfectionne à son tour à partir de 1952, pour permettre sa pratique en compétition par
les adultes. Avec l’aide de M. Luiz Gonzaga de OLIVEIRA FERNANDES, ils
entreprennent d’harmoniser les différentes variantes du Futebol de Salão qui avaient
cours dans les différentes Ligues de Futebol de Salão des ACM du Brésil.
C’est le 28 Juillet 1954 qu’ils fondent à Rio-de-Janeiro, la première Fédération connue au Brésil, la
“Fédération Métropolitaine de Futebol de Salão” dont le 1er président est M. Ammy DE
MORAES. Elle deviendra l’actuelle Fédération de futsal de Rio-de-Janeiro.
C’est en l’an 1956, que M. Luiz Gonzaga de OLIVEIRA FERNANDES publie
l’ensemble de ces améliorations techniques, sous forme d’un livre portant le nom de
“Règles brésiliennes du Futebol de Salão”. Ce sont ces nouvelles règles du jeu
Futebol de Salão, qui seront en vigueur dans tous les Etats brésiliens et qui seront
adoptés postérieurement par les autres pays sud-américains, puis par la FIFUSA
en 1971. C’est aussi ces mêmes règles du jeu qui seront enseignées bien plus tard en
France, par M. Amador LOPEZ, sous le nom de "Règles du Football Brésilien"
(1978).
Le 05 Février 1957, le président Sylvio PACHECO de la Confédération
Brésilienne des Sports (CDB) crée le Conseil Technique du Futebol de Salão
pour unifier les règles du Futebol de Salão dans tous les Etats du Brésil. En mars
1958, João HAVELANGE prend la direction de la Confédération Brésilienne
des Sports (CBD) qui chapeaute notamment les fédérations de football des 26
Etats brésiliens. Il reconnaît officiellement la pratique du Futebol de Salão comme
sport et enregistre les fédérations de Futebol de Salão des Etats du Brésil, qui
uniformisent leurs règlements intérieurs avec les nouvelles règles brésiliennes du
Futebol de Salão.
Le Brésil et l’Uruguay se sont longtemps disputés la paternité du Futebol de Salão, ce qui entraîna
de nombreuses discussions et polémiques plus ou moins nationalistes. Pour donner une idée de
l'importance que revêtait à cette époque la paternité du Futebol de Salão, tant pour le peuple
uruguayen que pour le peuple brésilien, et afin de clarifier la situation, M. Luiz Gonzaga de
OLIVEIRA FERNANDES, avec la participation de M. João HAVELANGE, organise en 1967 le
1er Congrès des Fédérations Nationales de Futebol de Salão d’Amérique du Sud, dans la
capitale fédérale de Rio-de-Janeiro.
Assistent à ce Congrès, des professeurs d'éducation physique de toutes
les YMCA du Brésil et de l'Uruguay. En tant que président de la
Confédération Brésilienne des Sports (CBD) depuis 1958, l'influent
brésilien João HAVELANGE soutient et protège la nouvelle activité
sportive du Futebol de Salão, qu’il souhaite faire enregistrer comme un
sport d’origine brésilienne. Il s’appuie sur des travaux de recherche
menés par des historiens brésiliens qui soutiennent que le Futebol de
Salão ne serait pas apparu à Montevideo en Uruguay, mais bien avant à
São Paulo au Brésil.
Après d’âpres discussions suite à l’étude des nombreuses enquêtes et batailles d’experts, les
différents protagonistes attribuent finalement à l’Uruguay la naissance du Futebol de Salão et la
UNION NATIONALE DES CLUBS DE FUTSAL
27, rue de Sèvres – 92100 Boulogne-Billancourt – France
Site Internet : www.uncfs.org – Email : [email protected]
3
Document édité et publié par l’UNCFs le jeudi 15 octobre 2009
paternité des premières règles du jeu au prêtre argentin Juan-Carlos CERIANI GRAVIER. Ils
désignent le Brésil comme le berceau où il pu grandir, grâce à la seconde version des “Règles du jeu
brésiliennes du Futebol de Salão” publiées en 1956 par MM. Habib MAHFUZ et Luiz Gonzaga de
OLIVEIRA FERNANDES.
La conclusion à laquelle ils sont arrivés, est de reconnaître que le Futebol de Salão est bien un sport
né en Uruguay par la volonté d’un homme, mais qu’il a acquit la nationalité brésilienne lorsqu’il est
devenu adulte.
Forts de cette réconciliation, le 14 septembre 1969, se réunissent à Asunción
(Paraguay), les représentants du Brésil, du Paraguay, de l'Uruguay et de l'Argentine,
pour fonder la Confédération Sudaméricaine de Futebol de Salão (CSFS), qui
fixe son siège à Asunción (Paraguay). Les membres fondateurs de la C.S.F.S. furent
le Brésil représenté par M. João HAVELANGE et M. Luiz Gonzaga de
OLIVEIRA FERNANDES, le Paraguay représenté par M. Luiz Maria
ZUBIZARRETA et l’Uruguay représenté par M. Carlos BUSTAMANTE.
L’avènement de la Confédération Brésilienne de Futebol de Salão (CBFS)
intervient finalement le 15 juin 1979, en conséquence d'une transformation radicale
de l'organisation des sports brésiliens. La plus importante d’entre elles fut
l'éclatement de la Confédération Brésilienne des Sports (CBD), qui gérait entre
autres le football, sport qui ne disposait pas à l'époque de responsables nationaux
organisés et qui dépendait donc principalement de la CBD.
La Fédération Internationale de Futebol de Salão – FIFUSA (1971-2002)
Le 25 juillet 1971 la Confédération Sud-Américaine de Futebol de Salão
(CSAFS) et la Confédération Brésilienne des Sports (C.B.D), constituent à
São Paulo (Brésil) la FEDERATION INTERNATIONALE DE FUTEBOL
DE SALÃO – F.I.F.U.S.A., chargée de gouverné le sport Futebol de Salão au
niveau international. 7 pays, dont 6 pays sud-américains, ont pris part à sa
fondation : l'Uruguay, Le Brésil, l'Argentine, le Paraguay, la Bolivie, le Pérou et
le Portugal.
L’objet de la FIFUSA est de gouverner internationalement la pratique du Futebol de Salão, en la
diffusant à travers le monde et en contrôlant ses règles techniques, dont elle est le gardien. Elle a
aussi pour objectif, d’organiser les premiers Championnats du Monde de Futebol de Salão, pour
lesquels elle a été tout spécialement fondée.
Artisan de la reconnaissance du sport Futebol de Salão au sein de la CBD, le
premier président élu au Conseil exécutif de la FIFUSA est logiquement le
brésilien João HAVELANGE, accompagné de son secrétaire général, M. Luiz
Gonzaga de OLIVEIRA FERNANDES. Les statuts de la FIFUSA sont publiés le
25 juillet 1971 et son siège est déclaré à Rio-de-Janeiro (Brésil).
Mais João HAVELANGE ne dispose pas de temps pour se consacrer à la
FIFUSA, parce qu'outre son travail au Conseil de la Confédération Brésilienne des Sports (CBD),
il se consacre plus spécialement à favoriser son élection à la présidence de la Fédération
Internationale de Football Association (FIFA). Pour mener campagne, il quitte la présidence de la
CBD en 1973 et en juin 1974 il est élu comme président de la FIFA, avec l’appui et le soutien
financier de Horst DASSLER, le président de la firme allemande ADIDAS.
UNION NATIONALE DES CLUBS DE FUTSAL
27, rue de Sèvres – 92100 Boulogne-Billancourt – France
Site Internet : www.uncfs.org – Email : [email protected]
4
Document édité et publié par l’UNCFs le jeudi 15 octobre 2009
Une fois élu comme président de la FIFA (1974-1998), il jouera un rôle de premier plan dans la
division des membres de la FIFUSA en 1990 et provoquera le départ de la future Confédération
Brésilienne de Futebol de Salão (CBFS). S’il a bel et bien participé activement à la fondation de la
FIFUSA, João HAVELANGE ne s'est pas impliqué dans son développement, privilégiant en habile
avocat et diplomate, son élection à la présidence de la FIFA.
À cette époque, la FIFA connaissait de réelles et graves difficultés financières et n'avait aucun intérêt
à ce qu'un autre sport, tel le Futebol de Salão, ne vienne concurrencer le Football Association. Par
ailleurs, fabricant d’armes et nationaliste brésilien convaincu, politiquement proche de la junte
militaire au pouvoir au Brésil, João HAVELANGE supportait mal que l’Uruguay défende la
paternité du Futebol de Salão et que le Brésil du partager celle-ci avec d’autres pays.
De 1971 à 1974 la FIFUSA a donc été dirigée par procuration, essentiellement par son secrétaire
général brésilien Luiz Gonzaga de OLIVEIRA FERNANDES, puisque son président João
HAVELANGE se consacrait à faire campagne pour son élection à la FIFA.
Une fois élu à la tête de la FIFA, João HAVELANGE démissionna une année plus tard de la
FIFUSA et en 1975, fit élire à sa place et sur sa proposition, le brésilien Wladir Noguerira
CARDOSO. Sous cette présidence, la même paralysie a continué, aucune importante compétition
internationale n'a été promue, de nature à favoriser l’expansion du Futebol de Salão.
Constatant l’immobilisme dans lequel était plongée la FIFUSA depuis cinq ans, les principaux
représentants sud-américains de la CSAFS se réunissent à Rio-de-Janeiro, et concluent à
l’unanimité, de la nécessité d’élire un nouveau président compétent.
Le développement mondial du Futebol de Salão - FIFUSA (1980-1990)
En juillet 1980, le brésilien Januário d'ALESIO NETO est élu président de la
FIFUSA. Patron d'une importante compagnie d'assurances et dirigeant du Club
Palmeiras, il met en place une nouvelle Assemblée directive qui permet à la
FIFUSA d’atteindre son apogée en entrant dans le cercle mondial des grandes
Fédérations Internationales sportives. La devise de travail de Januário d'ALESIO
est : "rien ne résiste à la force de la raison et à la force du travail".
Pendant la décennie 80 à 90, la FIFUSA prospéra sous l'influence de Januário
d'ALESIO NETO qui favorise la diffusion du futsal sur d'autres continents, jusqu’à organiser en
1982 au Brésil, le premier Championnat du monde de Futebol de Salão, remporté par le Brésil
face au Paraguay, grâce au seul but du brésilien Jackson (1-0), devant près de 20.000 spectateurs
réunis au gymnase Ibirapuera de São Paulo et qui assistent au premier sacre du
Brésil.
Ce premier Championnat du monde de Futebol de Salão réunit le Brésil,
l'Argentine, le Costa Rica, la Tchécoslovaquie, l'Uruguay, la Colombie, le
Paraguay, l’Italie, le Mexique, les Pays-Bas et le Japon. Les artisans de cette
victoire brésilienne sont les joueurs Pança, Barata, Beto, Walmir, Paulo César,
Paulinho Rosas, Leonel, Branquinho, Cacá, Paulo Bonfim, Jackson, Jorginho,
Douglas, Carlos Alberto et Miral et leur entraîneur M. César Vieira.
A partir des années 1980, voyant le Futebol de Salão prospérer, la FIFA et son président brésilien
João HAVELANGE commencent à s'immiscer dans les affaires de la FIFUSA, en exerçant des
pressions politiques et diplomatiques auprès des gouvernements d’Etat et des instances du sport.
UNION NATIONALE DES CLUBS DE FUTSAL
27, rue de Sèvres – 92100 Boulogne-Billancourt – France
Site Internet : www.uncfs.org – Email : [email protected]
5
Document édité et publié par l’UNCFs le jeudi 15 octobre 2009
En 1983, la FIFA menace la FIFUSA d’utiliser les voies légales, pour lui faire interdire
l’utilisation du terme « Futebol » dans son apellation d’origine « Futebol de Salão ». C’est la
raison pour laquelle le terme FUTSAL, issu de la contraction de l’expression FUTebol de SALão,
fut utilisé par la FIFUSA. Dans les faits, les membres de la FIFUSA utilisait déjà ce terme bien
avant 1983 pour dénommer le Futebol de Salão.
Pour éviter toute confusion entre le sport « Football » joué en Salle ("football indoor" ou
"soccer five") et appartenant à la FIFA et leur propre sport authentique, le « Futebol de Salão
», les membres de la FIFUSA décidèrent d’enregistrer le terme « FUTSAL » dans ses statuts en
1985 à son Congrès de Madrid, en marge de son second Championnat du monde de futsal en
Espagne.
Grâce aux efforts constants de Januário d'ALESIO, le second Championnat du monde de futsal
de 1985 se prépare en Espagne. Mais quinze jours avant le début de la compétition, suite à des
pressions de la FIFA, la FIFUSA apprend qu’elle doit se passer des subventions qui lui ont été
promises par le Gouvernement espagnol et son Ministère des sports.
En effet, cette déconvenue est à mettre au compte de la pression
exercée par la FIFA et son président João HAVELANGE qui
intervient directement auprès de son ami Juan Antonio
SARAMANCHE qui préside au CIO, en menaçant de boycotter
par son veto, la candidature de la Ville de Barcelone dans sa
course aux J.O. de 1992. Cette opération de déstabilisation
plongera effectivement la FIFUSA dans des difficultés financières
puisqu'elle doit, contre toute attente, faire face à l’ensemble du
financement de l'organisation de son IIe Championnat du Monde,
sans l'aide qui lui avait été promise par le gouvernement espagnol. Le Brésil remporte à cette
occasion sa seconde couronne face à l’Espagne sur le score de 3 buts à 1.
Néanmoins et malgré cette situation financière délicate, la troisième édition du
Championnat du monde de futsal de la FIFUSA fut organisée en Australie en
1988 à Melbourne, mais le Brésil perdit sa couronne face au Paraguay qui
remporta la finale (2-1), sonnant la fin du règne sans partage du Brésil sur la
discipline au niveau international.
Voyant qu’elle n’arrivait pas à développer internationalement son « Football à
Cinq », la FIFA proposa aux membres de la FIFUSA, de créer une Commission mixte, chargée
d’étudier le rapprochement entre les deux disciplines. A l’issue de quatre réunions organisées au
cours des années 1988 et 1989, à Zürich au siège de la FIFA, auxquelles prirent part des dirigeants
de la FIFUSA, la Commission d’étude de la FIFA livra ses conclusions en proposant la dissolution
de la FIFUSA et le transfert de la gouvernance du futsal sous l’autorité de la FIFA.
Le 23 novembre 1989, les 19 Fédérations Nationales de futsal affiliées à la FIFUSA se réunissent à
São Paulo, avec à l’ordre du jour, le vote de la proposition faîte par la Commission d’études. Après
un vote démocratique, 12 pays se prononcent contre cette proposition, 5 pays votent pour et 2
s’abstiennent. La Confédération Brésilienne de Futebol de Salão (CBFS), mais aussi la fédération
des USA et du Canada votent pour intégrer la FIFA. A la majorité des voix, la FIFUSA décide de
suspendre et de refuser le processus de transfert de la gouvernance du futsal vers la FIFA.
Six mois plus tard, le 2 mai 1990, la CBFS (Brésil) quitte la FIFUSA, suivant en cela la volonté de la
majorité des responsables de ses 27 fédérations régionales brésiliennes. Se joignent à elle les
Fédérations des USA et du Canada, qui passent sous la tutelle de la FIFA et qui œuvreront à la
fusion du Football à Cinq (FIFA) et du futsal (FIFUSA), pour créer quelques temps plus tard, un
UNION NATIONALE DES CLUBS DE FUTSAL
27, rue de Sèvres – 92100 Boulogne-Billancourt – France
Site Internet : www.uncfs.org – Email : [email protected]
6
Document édité et publié par l’UNCFs le jeudi 15 octobre 2009
clone altéré du futsal, le Futsal FIFA, dont les règles du jeu seront publiées par l’International Board
Football Association (IFAB) en l’an 2000.
Les promesses financières et de postes faîtes par la FIFA à certains membres de la FIFUSA pendant
la réunion de Zürich, les pressions financières constantes exercées sur la FIFUSA, l’intense activité
diplomatique du président brésilien de la FIFA auprès des autorités brésiliennes et la retentissante
défaite du Brésil contre le Paraguay, ont eu pour conséquence la division des membres de la FIFUSA
et l’intégration de plusieurs fédérations de futsal, dont la Confédération Brésilienne de Futebol de
Salão (CBFS) au sein de la Commission futsal de la FIFA.
On peut donc affirmer, à la lumière des faits historiques non contestables, que de 1930 jusqu’en
1990, l’expansion internationale du Futebol de Salão (futsal) a été l’œuvre unique et exclusive
des organisations régionales et nationales constituées pour développer le futsal dans de
nombreux pays, qui se sont fédérées au sein de la FIFUSA en 1971, et qui ont poursuivi en son
sein, la diffusion internationale du futsal, sur l’ensemble des cinq continents.
Il est par ailleurs de notoriété publique que la FIFA et ses membres affiliés n'ont pas participé, aidé
ou favorisé l'expansion du futsal d'une quelconque manière jusqu’en 1990, puisque bien au contraire,
cette organisation et ses partenaires commerciaux ont cherché à s'opposer et à contrôler, souvent de
manière malveillante, le succès et l'essor de cette nouvelle culture sportive florissante, d'origine sudaméricaine.
Le Futebol de Salão en Europe, fondation de l’UEFS (1988)
En Europe, la pratique du Futebol de Salão (futsal) fit son apparition sous plusieurs
noms. C’est sous celui de Football en Salle, qu’il apparut en Belgique dès le début
des années 1965, de manière tout à fait distincte de l’expansion sud-américaine du
Futebol de Salão. Il s’agit d’une expérience isolée qui évolua ensuite vers la
pratique codifiée du futsal en 1976, avec l'Association Belge de Football en Salle
(ABFS).
De 1965 à 1985, il se développa en Espagne sous le nom de Fútbol Sala, au
Portugal sous son expression traditionnelle Fútebol de Salão, en France sous le
nom de Football Brésilien, et en Italie sous l’appellation Calcio di Cinquo.
Ce n’est qu’après la création du terme FUTSAL par la FIFUSA à partir de
l'année 1983 et son inscription dans les registres en 1985, que cette
dénomination sera ensuite utilisée en Europe, par les membres de la FIFUSA.
C’est en 1988, que la France et la Belgique, avec les pays de l’Est (Russie,
Tchécoslovaquie, Slovaquie, Pologne) rejoignent les pays latins du
Portugal, de l’Espagne et de l'Italie, pour fonder la Confédération de
l’Union Européenne de Futsal (U.E.FS) qui fixe son siège à Madrid.
Depuis l’an 2000 et sous la présidence du russe Valeriy AKHUMYA, le siège
de l'UEFS a été transféré à Moscou. L'UEFS organise de nombreuses
compétitions, dont plus de 10 éditions du Championnat d'Europe des Nations de
Futsal pour les Seniors Hommes et les Espoirs Hommes, deux coupes d'Europe
pour les clubs et dans plusieurs catégories, Seniors Hommes et Féminines,
Jeunes et Vétérans.
L'UEFS compte actuellement les fédérations nationales de futsal représentants
UNION NATIONALE DES CLUBS DE FUTSAL
27, rue de Sèvres – 92100 Boulogne-Billancourt – France
Site Internet : www.uncfs.org – Email : [email protected]
7
Document édité et publié par l’UNCFs le jeudi 15 octobre 2009
16 pays membres, dont la France, la Belgique, l'Italie, la Catalogne, l'Espagne, la Norvège, la Russie,
l'Ukraine, la République Tchèque, Israël, la Slovaquie, la Pologne, la Bulgarie,...
> Le Palmarès des compétitions UEFS (voir Wikipedia : futsal)
Mais après avoir menacé en 1983 d’interdire à la FIFUSA d’utiliser le terme football, c’est
finalement la FIFA, qui en 1990 s’est appropriée de manière unilatérale, malveillante et illégale le
nom futsal et la majorité de ses règles du jeu. On peut donc parler de spoliation du patrimoine
sportif, culturel et social du peuple et de la nation du futsal.
La résistance des pays sud-américains et la naissance de l’AMF
N’étant plus les seuls à proposer le futsal, les pays sud-américains et nordaméricains (Argentine, Paraguay, Uruguay, Pérou, Chili, Venezuela, Colombie,
Equateur, Costa Rica, Antilles Hollandaises, USA, Canada) fédérés au sein de la
PANAFUTSAL (Confédération de Futsal de l’Amérique du Sud et de l’Amérique
Centrale) quittent la FIFUSA qui est moribonde et fondent l'ASSOCIATION
MONDIALE DE FUTSAL – AMF.
Un rapprochement entre la PANAFUTSAL et la FIFA s’est opéré pendant le second Championnat
du monde de Futsal FIFA organisé au Guatemala en l’an 2000 conjointement entre ces deux
organisations. Un accord avait été préalablement signé, pour permettre la participation des
fédérations des pays affiliés à la PANAFUTSAL et les fédérations de football affiliés à la
Confédération de Football Sud-américaine (CONMEBOL).
Les accords dit de "Guatemala", signés entre le président de la PANAFUTSAL,
le Dr Rolando ALARCON RIOS et M. Michel ZEN-RUFFINEN,
représentant la FIFA en tant que Secrétaire Général, prévoyaient notamment le
rattachement des Fédérations Nationales de futsal de la PANAFUTSAL aux
fédérations nationales de football, en conservant leur autonomie et leur
indépendance au sein de la CONMEBOL, la confédération sud-américaine de
la FIFA.
Mais finalement il parut évident, à l’issue des deux années qui suivirent les accords de Guatemala,
que malgré les avancées et la volonté affichée du Secrétaire Général de la FIFA, les fédérations
nationales de football membres de la CONMEBOL, ne respectaient pas les termes des accords,
étant motivées par une volonté absolutiste et hégémonique. En conséquence, les pays membres de la
PANAFUTSAL ont décidé de poursuivre la défense du modèle traditionnel du futsal et d’œuvrer à
son indépendance.
On est ainsi arrivé au point où, pour défendre l'autonomie et l’indépendance
du futsal, ainsi que ses véritables intérêts culturels, économiques et sociaux,
les pays d’Amérique latine, membres de la PANAFUTSAL et d’autres
nations associées et sympathisantes, ont décidé de constituer en novembre
2002, l'ASSOCIATION MONDIALE DE FUTSAL – AMF, sans s’écarter
de l'expérience du gouvernement de la FIFUSA, sans se prêter à une
intégration par la FIFA et en veillant à protéger cette discipline et
l’indépendance de la PANAFUTSAL.
Il est important de noter que le Paraguay, l’un des pays les plus ardents défenseurs des traditions et
de l'autonomie de cette discipline sportive, utilise le terme FUTSAL pour identifier ce sport par
UNION NATIONALE DES CLUBS DE FUTSAL
27, rue de Sèvres – 92100 Boulogne-Billancourt – France
Site Internet : www.uncfs.org – Email : [email protected]
8
Document édité et publié par l’UNCFs le jeudi 15 octobre 2009
droit acquis et qu'il est protégé par les lois de la Nation du Paraguay, qui l’a inscrit dans les
registres officiels de la constitution de la République du Paraguay.
L'AMF devient naturellement, par héritage des droits historiques acquis par ses membres, le nouveau
gouvernement légitime pour gouverner le futsal au niveau international. Elle prolonge l’objet de la
FIFUSA avec plus de démocratie et de nouvelles ambitions. Elle modernise les Règles du jeu futsal
et perpétue le palmarès historique et sportif de la FIFUSA, dont elle est l’héritière. Par convention,
l’appellation FIFUSA-AMF est utilisée pour désigner l’héritage historique du peuple du futsal. Son
objectif principal est de perpétuer le futsal comme sport authentique et original et le faire enregistrer
comme sport olympique.
La FIFUSA-AMF enregistre actuellement 50 fédérations nationales de futsal qui lui sont affiliées et
qui participent aux compétitions régionales, continentales et internationales ouvertes aux nations et
aux clubs
> Le Palmarès des compétitions FIFUSA-AMF (voir Wikipedia : futsal)
Fondée en juin 2002, l'Union Nationale des Clubs de Futsal - UNCFs poursuit
l'œuvre de l'Association Française de Futsal (AFFS) constituée en France le 21
mars 1988 par M. Amador LOPEZ, pionnier du football brésilien (futsal), qu'il a
importé du Brésil en 1978, pour l'enseigner au Centre de Formation de La
Frayère de Cannes et qui fut diffusé ensuite dans l'hexagone par MM. JeanJacques ROBERT, Alain ARMANDO, Alain HAUVET, Christian
QUINCHON et Dominique GARDEUR.
Ne parvenant pas à obtenir l'agrément de fédération sportive après plusieurs
années de développement, l'AFFS dut se résoudre à intégrer l'UFOLEP en
1993. Sous ses auspices, le futsal suivit une évolution importante, avec la mise
en place de formations, d'une Coupe Nationale et de championnats locaux. En
1996, l'UFOLEP compte 229 associations pour 2.819 joueurs répartis dans 26
départements. En septembre 1997, l'UFOLEP met en place une Commission
Nationale de Futsal qui organise et planifie l'activité en plan quadriennal. La
Sélection Nationale de futsal UFOLEP participe aux compétitions
internationales de l'UEFS et de la FIFUSA et obtient des résultats probants.
Le 17 juin 1997, soit un an avant la tenue de la Coupe du Monde de Football en France, la
Fédération Française de Football (FFF) obtient du Ministère des Sports, une délégation pour la
pratique sportive du "football en salle (futsal)", sans n'avoir jamais rien développé auparavant dans
le domaine du futsal, qui puisse expliquer la délivrance d'une telle délégation. Quelques années
auparavant, l'AFFS avait plusieurs fois demandé l'agrément de fédération sportive au Ministère des
Sports, ce qui lui a toujours été refusé, malgré 10 années de développement réel et intensif.
Constituée comme un syndicat des clubs de futsal de la Ligue de Paris Ile de France de Football
(LPIFF), l'UNCFs demande à la FFF, le 7 juillet 2003, d'être reconnue comme "Union
d'associations". Le refus des dirigeants de la FFF de reconnaître un syndicat pour représenter les
intérêts des clubs de futsal, au motif qu'il n'existe aucun club de futsal enregistré comme tel au sein
de la FFF, précipite la convocation des dirigeants des clubs de futsal à une Assemblée Générale
extraordinaire de l'UNCFs, le 18 octobre 2003 à Paris, au cours de laquelle, à l'unanimité des voix,
sont ratifiés de nouveaux statuts qui autorisent l'affiliation des clubs de futsal à l'UNCFs, qu'ils soient
affiliés ou non à la FFF, avec l'objectif d'organiser des épreuves de futsal pour ses membres actifs.
L'UNCFs commence sa décentralisation en décembre 2004, pour constituer ses sections
déconcentrées, sous la forme de Comités départementaux et de Ligues régionales déclarées
UNION NATIONALE DES CLUBS DE FUTSAL
27, rue de Sèvres – 92100 Boulogne-Billancourt – France
Site Internet : www.uncfs.org – Email : [email protected]
9
Document édité et publié par l’UNCFs le jeudi 15 octobre 2009
officiellement pour la pratique du futsal, et dont la mission principale est de fédérer les clubs, former
les cadres et organiser des épreuves pour les pratiquants de futsal situés sur leur territoire.
En août 2004, profitant de la venue en Europe du président paraguayen de l'AMF, le Dr Rolando
ALARCON RIOS, l'UNCFs a débuté son processus d'affiliation à l'AMF et à l'UEFS, qui a été
couronné de succès le 7 novembre 2006.
Depuis lors, l'UNCFs et ses membres affiliés et associés se
sont engagés dans l'initiation, l'enseignement et la diffusion
des valeurs historiques, culturelles, sociales et sportives du
futsal codifié par la FIFUSA-AMF sur l'ensemble du
territoire français, comme un sport original et authentique
ouvert à tous les citoyens, sans chercher à le réserver aux
seuls pratiquants du football. L'UNCFs favorise
l'indépendance et l'autonomie des acteurs du futsal, pour
conserver les valeurs éducatives et éthiques, l'identité
sportive et culturelle de l'activité sportive futsal, en la distinguant clairement du football.
L'UNCFs représente la France au sein des organisations internationales de l'UEFS (Europe) et de la
FIFUSA-AMF (monde). Depuis décembre 2006, l'UNCFs a mis en place ses Sélections Nationales
qui participent aux compétitions internationales
sanctionnées par l'UEFS et l'AMF :
• La Sélection Nationale Senior Homme
• La Sélection Nationale Espoir Homme (-21 ans/U21)
• La Sélection Nationale Senior Féminine est en cours
de constitution
L'UNCFs organise plusieurs compétitions nationales, qui
sont éligibles aux compétitions européennes de l'UEFS, la
Coupe d'Europe des Clubs Champions de futsal et la
Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe. Ces compétitions européennes sont ouvertes aux clubs
français qui chaque année remporte les titres de Champion et Vice-champion du Défi National et
celui de Vainqueur du Challenge National qui sont sanctionnés par l'UNCFs :
1.
2.
3.
4.
Le Défi National des Clubs de Futsal (Trophée Juan Carlos CERIANI)
Le Challenge Nationale des Clubs de Futsal (Coupe Amador LOPEZ)
Le Défi National des Jeunes (U12-U15-U18-U21)
Le Challenge des Sélections de futsal
UNION NATIONALE DES CLUBS DE FUTSAL
27, rue de Sèvres – 92100 Boulogne-Billancourt – France
Site Internet : www.uncfs.org – Email : [email protected]
10
Document édité et publié par l’UNCFs le jeudi 15 octobre 2009
Notes et références :
1. Young Men’s Christian Association (1) (YMCA). En Amérique du Sud, la première YMCA fut
fondée le 04 juillet 1893, à Rio de Janeiro. Plus tard surgirent celles d’Argentine et du Mexique
(1901, d’Uruguay (1909) et du Chili (1912). La YMCA compte aujourd'hui environ 50 millions de
personnes dans le monde, répartis dans plus de 100 pays.
2. Plusieurs sports de salle reconnus aujourd’hui comme sports olympiques sont apparus au sein
des YMCA. On peut citer le Basket-ball, qui a été inventé en 1891 par un autre pasteur, le docteur
James NAISMITH (1861-1939), Professeur d’Education Physique de la YMCA de Springfield (Massachussets – USA),
mais aussi Le Volley-ball qui a été inventé le 9 février 1895, à 16 kilomètres de là, par M. William G. MORGAN (18701942), professeur d’éducation physique de la YMCA de Holyoke (Massachussets – USA).
3. Juan-Carlos CERIANI GRAVIER est un pasteur argentin qui a émigré en Uruguay. Il est
nommé en 1928 comme Directeur du Département d’Éducation Physique et Sportive des jeunes
mineurs de l’Institut Technique de la Confédération Latino Américaine des YMCAs de
Montevideo. Il a été diplômé de l’Institut Technique de la Fédération Sud-américaine des YMCA
et titulaire du grade de Secrétaire Général obtenu à l’International YMCA Training School de
Springfield (Massachussets – USA). Il devient en 1930, le Secrétaire Général de l’Association des
YMCA (Jeunes Catholiques) de Montevideo. Il se consacre essentiellement à l'enseignement des
sports.
4. A.J.C. est l'acronyme de Asociaciones Christianas de Jovenes, qui est le nom uruguayen donné aux YMCA.
5. A.C.M. est l’acronyme de Associação Cristã de Moços qui est le nom brésilien donné aux YMCA.
Sources des images :
Wikipedia Fundation, YMCA, FIFUSA-AMF, CBFS, CBD, CSFS, PANAFUTSAL, FU. de F.S., ABFS, UEFS et
UNCFs.
UNION NATIONALE DES CLUBS DE FUTSAL
27, rue de Sèvres – 92100 Boulogne-Billancourt – France
Site Internet : www.uncfs.org – Email : [email protected]
11
Document édité et publié par l’UNCFs le jeudi 15 octobre 2009
Chronologie et faits marquants du sport futsal
1930 :
apparition en Uruguay de la pratique d’une forme de football sur terrain réduit par les jeunes de
l’Association des Jeunes Chrétiens (A.C.J.) de Montevideo (Uruguay).
1930-1933 :
étude de la codification de l’adaptation du football sur terrain réduit par Juan Carlos Ceriani, qui
emprunte aux règles du jeu du football, handball, basketball et waterpolo.
Septembre 1933 :
parution de la première codification écrite de l’Indoor-Foot-Ball (Fút-Bol-Sala) par l’argentin Juan
Carlos Ceriani.
Octobre 1933 :
formation au Fút-Bol-Sala des éducateurs des AJC, au sein de l’Institut Technique de la
Confédération Sud-américaine des A.J.C. basé à Montevideo (Uruguay).
1934 :
João Lotufo, José Rothier et Asdrúbal Monteiro enseignent l’activité sportive du Fút-Bol-Sala dans
les A.C.M. de São Paulo au Brésil.
1336 :
2nd publication officielle du futebol de salão par Roger Grain : Lois et règles du futebol de salão,
Revue de l’Education Physique n° 6, 1936.
1940 :
Les ACMs de São Paulo créent une extension du Département de l’Education Physique des ACM,
la Ligue de Futebol de Salão, qui promeut un championnat ouvert à São Paulo.
1942 :
Les ACMs décident de réserver le Futebol de Salão aux enfants et aux mineurs. L’ACM de São
Paulo est la seule à maintenir le Futebol de Salão pour les adultes.
1949-1950 :
Publication des règles du jeu pour les jeunes au sein du Département de l’Education Physique des
ACM - MM. Ciro Fontau, Asdrúbal Monteiro et Adilson Kilmar.
1952 :
MM. Julian Haranczyk et Habib Maphuz s’emparent des règles du Futebol de Salão pour les jeunes
et les adaptent aux adultes dans l’A.C.M. de São Paulo.
28 juillet 1954 :
fondation de la première fédération d’Etat du Brésil, la Fédération Métropolitaine de futsal
(Federação Metropolitana de Futebol de Salão), dans l’Etat de Rio de Janeiro.
1955 :
fondation de la Fédération Paulista de futsal (Federação Paulista de Futebol de Salão).
1956 :
fondation des fédérations des Etats brésiliens de Cearense, Paranaense, Gaúcha et Baiana.
1956 :
Luiz Gonzaga de Oliveira Fernandes publie les “Règles brésiliennes du Futebol de Salão”. Ces
règles seront postérieurement adoptées par la FIFUSA
1957 :
fondation des fédérations des Etats brésiliens de Catarinense et Norte Rio Grandense.
05 Février 1957 :
le président Sylvio Pacheco de la Confédération Brésilienne des Sports (CBD) crée le Conseil
Technique Consultatif du Futebol de Salão pour unir les règlements.
30 septembre 1957 : 1ère tentative de fondation de la Confédération Brésilienne de Futebol de Salão
1958 :
Le Comité National des sports (CNO brésilien) officialise l’activité du Futebol de Salão.
1959 :
fondation de la Fédération de l’Etat brésilien de Sergipana.
1960 :
fondation des fédérations des Etats brésiliens de Pernambucana, Brasiliense, Paraibana.
1965 :
fondation de la Fédération Uruguayenne de futsal.
14 août 1964 :
fondation de la Confédération Argentine de fusal (CAFS)
1968 :
fondation en Belgique de la Ligue Francophone de Football en Salle (LFFS) qui organise un
championnat amateur de mini-football pour les vétérans du football URBSFA.
14 septembre 1969 : fondation de la Confédération Sud-Américaine de Futsal (CSFS) à Asuncion (Paraguay) avec João
Havelange président de la CBD, Luiz Maria Zubizarreta (Paraguay) et Carlos Bustamante Arzúa
(Uruguay).
1969-1970 :
La CSFS organise son 1er Championnat Sud-américain pour les clubs et les Sélections nationales.
Victoire du Brésil.
5 juillet 1971 :
fondation de la Fédération Internationale de Futebol de Salão - FIFUSA à São Paulo à l’initiative de
la CBD et de la CSFS, avec le Brésil, Argentine, Bolivie, Paraguay, Pérou, Portugal et de
l’Uruguay. La FIFUSA enregistre 34 pays membres. João Havelange est nommé président et Luiz
Gonzaga de Oliveira Fernandez comme Secrétaire général.
1971-1972 :
1er Championnat Panaméricain des Sélections et Mondial des Clubs. Victoire du Brésil.
11 juin 1974 :
élection de João Havelange à la présidence de la FIFA qui l’emporte sur Sir Stanley Rous.
Juillet 1975 :
élection du brésilien Waldir Nogueira Cardoso comme président de la FIFUSA.
UNION NATIONALE DES CLUBS DE FUTSAL
27, rue de Sèvres – 92100 Boulogne-Billancourt – France
Site Internet : www.uncfs.org – Email : [email protected]
12
Document édité et publié par l’UNCFs le jeudi 15 octobre 2009
1976 :
fondation de l’Association Belge de Football en Salle (ABFS-BZVB) qui regroupe l’aile
francophone (LFFS) et l’aile flamande belge (VZVB).
Décembre 1978 :
MM. Christian Botto et Amador Lopez emmènent une équipe de La Frayère de Cannes participer
au Tournoi international de Futebol de Salão de Mineirinho (Brésil) avec le Mexique, le Paraguay
et le Brésil.
Janvier 1979 :
A son retour en France, M. Amador Lopez initie, les joueurs de football en formation à la Frayère
de Cannes au Futebol de Salão, sous le nom de football brésilien.
15 juin 1979 :
Assemblée générale constitutive de la Confédération Brésilienne de Futebol de Salão (CBFS) et
élection de M. Aécio Borba Vasconcelos comme président.
juillet 1980 :
élection du brésilien Januário d'Alesio Neto. Organisation du 1er Championnat Pan-Americain de
Futebol de Salão à Mexico avec la présence du Brésil, Mexique, Paraguay, Uruguay, Argentine,
Bolivie et des USA. Remporté par le Brésil.
novembre 1980 :
1er Championnat Panaméricain FIFUSA à Mexico : 1er Brésil – 2nd Uruguay – 3ème Mexique.
Juin 1982 :
1er Championnat du Monde de Futebol de Salão de la FIFUSA au gymnase Ibirapuera de São Paulo,
avec le Brésil, Argentine, Costa Rica, Tchécoslovaquie, Uruguay, Colombie, Paraguay, Italie,
Mexique, Hollande et Japon. Jackson donne la victoire au Brésil face au Paraguay (1-0).
23 avril 1983 :
la FIFUSA autorise la pratique du Futebol de Salão Féminin au niveau régional, national et
international. Le ballon pour les féminines est différencié.
1985 :
2nd Championnat du Monde de Futebol de Salão de la FIFUSA à Madrid, Espagne. Victoire du
Brésil sur l’Espagne (3-1). Enregistrement du terme FUTSAL dans les statuts de la FIFUSA pour
réserver son utilisation aux fédérations de futsal.
1988 :
Fondation de l’Union Européenne de Futsal (UEFS) à Madrid. Les membres fondateurs sont
Espagne, Portugal, Tchécoslovaquie, Israël, Pays-Bas, Belgique, France, Italie et Hongrie.
1988 :
3ème Championnat du Monde de Futebol de Salão de la FIFUSA à Melbourne en Australie. Victoire
du Paraguay sur le Brésil (2-1).
21 mars 1988 :
Fondation de l’Association Française de Futsal (AFFS) avec MM. Amador Lopez, Jean-Jacques
Robert, Alain Armando, Alain Hauvet, Christian Quinchon et Dominique Gardeur.
1988-1989 :
les 4 réunions de Zürich entre la FIFUSA et la FIFA. Constitution de la Commission d’étude mixte
FIFA-FIFUSA pour fusionner le futsal (FIFUSA) et le football à cinq (FIFA).
5-15 janvier 1989 : 1er Championnat du monde de Football à Cinq FIFA avec 16 nations réunies aux Pays-Bas dans les
villes de Rotterdam, Arnhem, Leeuwarden, Amsterdam et Bois-le-Duc. Le Brésil l’emporte sur les
Pays-Bas (2-1).
1989
L’AFFS s’affilie à l’UEFS et à la FIFUSA
Octobre 1989 :
1er Championnat d’Europe des Nations UEFS à Madrid, Espagne. Le Portugal l’emporte sur
l’Espagne et la Tchécoslovaquie termine 3ème. La France prend la 7ème place.
23 novembre 1989 : par 12 voix contre 5 et 2 abstentions, la FIFUSA suspend le processus de transfert de la
gouvernance du futsal vers la FIFA.
2 mai 1990 :
la Confédération Brésilienne de Futebol de Salão (CBFS), mais aussi la fédération des USA et du
Canada quittent la FIFUSA.
1991 :
4ème Championnat du Monde de Futsal FIFUSA à Milan (Italie). Victoire du Portugal sur le
Paraguay après égalité (1-1) et tirs au but (3-2).
1991 :
1ère Coupe d’Europe des Clubs Champions de Futsal UEFS à Jaén (Espagne). Participation du club
français de Trinité Futsal (06) qui se classe 9ème .
1991-1992:
création du clone « futsal FIFA » issu de la fusion du football à cinq (FIFA) et du futsal (FIFUSA).
1993 :
dissolution de l’Association Française de Futsal, suite au refus de délivrance de l’agrément de
fédération sportive par le MDS et intégration du futsal et de ses cadres dans l’UFOLEP.
1994 :
5ème Championnat du Monde de Futsal FIFUSA à Buenos Aires (Argentine). Victoire de
l’Argentine sur la Colombie après prolongation (2-1).
17 juin 1997 :
Décret du Ministère des Sports donnant délégation pour le Football en Salle (futsal) à la Fédération
Française de Football (FFF).
1997
6ème Championnat du Monde de Futsal FIFUSA à Mexico (Mexique). Victoire du Venezuela sur
l’Uruguay (4-0).
septembre 1997 :
mise en place d’une Commission nationale de futsal au sein de l’UFOLEP.
27 février 2000 :
décès de M. Amador Lopez qui est nommé à vie membre d’honneur de la FIFUSA.
UNION NATIONALE DES CLUBS DE FUTSAL
27, rue de Sèvres – 92100 Boulogne-Billancourt – France
Site Internet : www.uncfs.org – Email : [email protected]
13
Document édité et publié par l’UNCFs le jeudi 15 octobre 2009
2000
7ème Championnat du Monde de Futsal FIFUSA à La Paz (Bolivie). Victoire de la Colombie sur la
Bolivie après égalité (3-3) et tirs au but 3-1.
Septembre 2000 :
publication par la FIFA des Lois du jeu Futsal FIFA 2000 pour l’organisation du 4ème Championnat
du Monde Futsal FIFA au Guatemala. L’Espagne remporte son second succès face au Brésil (4-3).
29 juin 2002 :
fondation de l’Union Nationale des Clubs de Futsal fixant son siège à rue Dulong Paris 17ème.
L’assemblée constitutive regroupe 24 clubs de futsal franciliens.
1er décembre 2002 : tous les membres de la PANAFUTSAL quittent la FIFUSA et fondent l’Association Mondiale de
Futsal – AMF, à Asuncion (Paraguay).
Fin 2002 :
Extinction de la FIFUSA.
Mai 2003 :
8ème Championnat du Monde de Futsal FIFUSA-AMF au Paraguay. Victoire du Paraguay sur la
Colombie (3-1).
Juillet 2003 :
Réunion entre la FFF et l’UNCFs, Avenue d’Iéna. Le président de la FFF refuse de reconnaître
l’UNCFs comme Union d’associations.
Octobre 2003 :
L’UNCFs en partenariat avec l’APCMJ et la RATP organise le 1er championnat de futsal inter-cités
de la région de Paris - Ile de France, ouvert aux jeunes de -18 ans.
2004 :
6ème Championnat d’Europe de futsal (EuroFutsal) en Biélorussie remporté par la Biélorussie face à
la République tchèque.
Avril 2006 :
7ème Championnat d’Europe de futsal (EuroFutsal) en Catalogne remporté par la Russie (3-1) face à
la Catalogne.
Septembre 2006 :
L’UNCFs s’affilie à l’Observatoire International pour la Non-Violence et participe au programme
des Communes des Nations Pour la Paix.
Octobre 2006 :
L’UNCFs finalise le processus d’affiliation à la FIFUSA-AMF et à l’UEFS.
15 décembre 2006 : L’UNCFs enregistre le futsal comme Sport Ethique et Non-Violent pour le Respect à l’UNESCO.
Elle organise le 1er match amical de la Sélection Nationale Senior contre la LFFS (Belgique
francophone).
Septembre 2007 :
9ème Championnat du Monde de Futsal FIFUSA-AMF en Argentine. Victoire du Paraguay sur
l’Argentine (1-0) qui remporte sa 3ème couronne.
Juin 2007 :
L’UNCFs organise la 1er finale Défi National JC Ceriani à Remoulins (Gard). Le club de Flash
Express (30) se qualifie pour la Coupe d’Europe des clubs Champions de futsal UEFS.
Mars 2008 :
La sélection française de futsal UNCFs participe au 8ème Championnat d’Europe (EuroFutsal) en
Belgique en terminant à la 6ème place. La Russie remporte sa 3ème couronne de Champion d’Europe
en l’emportant aux tirs au but face à la Tchéquie (3-3).
Juin 2008 :
L’UNCFs organise la 1er finale du Challenge National Amador Lopez à Argelès-sur-Mer (P.O. 66).
La MJEP Champs-sur-Marne se qualifie pour la Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupe UEFS.
Mai 2009
Le club français de la MJEP Champs-sur-Marne se classe 4ème de la Coupe d’Europe des
Vainqueurs de Coupe UEFS à Amposta (Espagne) devant le club français de La Sauce Carlésienne.
Novembre 2009 :
L’UEFS organise le 1er Championnat d’Europe pour les Espoirs (-21 ans) en République Tchèque.
La France y participe avec le pays hôte, la Belgique, l’Italie, la Russie et la Catalogne.
3-9 mai 2010 :
9ème Championnat d’Europe (EuroFutsal) en Russie à Jaroslav et Moscou. Les 5 premières places
sont qualificatives pour le Championnat du Monde AMF.
2011
10ème Championnat du Monde de Futsal FIFUSA-AMF en Colombie.
To be continued ...
UNION NATIONALE DES CLUBS DE FUTSAL
27, rue de Sèvres – 92100 Boulogne-Billancourt – France
Site Internet : www.uncfs.org – Email : [email protected]
14