rassurer Les maîtres

Commentaires

Transcription

rassurer Les maîtres
dossier
nouveaux systèmes d’éducation
Éduquer les chiens,
rassurer les maîtres
Qu’ils fonctionnent par ultrasons, par vibrations, par stimulations
électrostatiques ou par vaporisations, les colliers de dressage,
anti-aboiements ou anti-fugues interpellent souvent les possesseurs
de chiens. Pour les rassurer devant ces nouveaux modes
d’éducation, le conseil doit être irréprochable. Par Éric Leforestier
É
duquer son chien est devenu une priorité pour les
maîtres soucieux de vivre
en bonne harmonie avec leur voisinage mais aussi de pouvoir vivre au
quotidien avec un animal doté des
bons réflexes. Ce nouveau besoin
favorise la vente des colliers éducatifs canins, qui servent à dresser
l’animal, à lutter contre les aboiements ou contre les fugues en lui
envoyant un signal. Selon l’étude
Prom’animal 2012, ils représentent
un marché de 7,6 millions d’euros.
Sa progression annuelle, même si
elle s’est quelque peu tassée, reste
plus que confortable, jouant avec
les +10 %.
Anti-aboiements
Les colliers anti-aboiements sont les plus demandés par le grand
public, et la ­tolérance
vis-à-vis des
24 . PETMARKET N°235
nuisances sonores semble diminuer chaque année un peu plus.
Plusieurs systèmes de contrôle
des aboiements sont proposés aux
­maîtres, à commencer par la stimulation par ultrasons : le collier émet
un son à très haute fréquence, sans
danger pour l’animal mais visant à
le déranger, à le distraire pendant
l’aboiement afin de l’interrompre.
La stimulation par vibrations fait
au contraire appel à des ondes à
très basses fréquences, que le chien
va ressentir sur la partie inférieure
de son cou, à proximité de son larynx, jusqu’à arrêter d’aboyer. La
stimulation électrostatique utilise
une impulsion électrique, qui va se
diffuser par deux contacts cutanés
se trouvant sur la partie inférieure
du cou de l’animal. Enfin, pour
vos clients réticents à ces trois sys­
tèmes, il reste les colliers à spray,
qui fonctionnent par vaporisations
de liquide inodore ou parfumé à la
citronnelle, et dont le principe est
de détourner l’attention de l’animal
lorsqu’il est diffusé.
La plupart de ces ­systèmes
anti-aboiement sont placés
dans un collier récepteur sur
le cou du chien, mais certaines
solutions sont indépendantes
de l’animal, comme les centrales
à ultrasons, qui répandent le signal
sonore dans une zone déterminée.
Elles peuvent se suspendre ou s’accrocher à un arbre en extérieur ou
à un mur en intérieur, et présentent
plusieurs avantages, comme par
exemple de dissuader non seulement son propre chien mais aussi
ceux alentour.
Les colliers de dressage, qui fonctionnent selon les mêmes systèmes
que les colliers anti-aboiements,
permettent d’effectuer un dressage basique, comme par exemple
apprendre à l’animal à ne pas tirer
sur sa laisse ou à ne pas sauter sur
les visiteurs.
Anti-fugues
Les systèmes permettant d’empêcher les fugues canines ­marchent
par stimulations électrostatiques à
l’aide d’un collier récepteur et de
clôtures. Différents principes sont
proposés par les fabricants : clô­
tures sans fil, avec fil ou encore enterrées. Ces dernières présentent
l’avantage d’être invisibles et donc
de ne pas dégrader l’­esthétique
d’un jardin.
Les outils anti-fugues ­s’adaptent
à toutes les tailles des espaces à
dossier
d­ élimiter. Ils peuvent aussi servir à
créer, dans un périmètre défini, des
zones ou le chien ne doit pas aller,
comme des parterres, des pièces
d’eau… Lorsqu’un chien se familiarise avec un système anti-fugues,
il est important de lui fixer des re­
pères visuels qui lui indiquent les
limites à ne pas franchir. La plupart
des produits à la vente pro­posent
donc des fanions, que le maître
pourra retirer une fois que l’animal
aura bien apprécié son territoire.
L’atout pédagogie
Les plus fortes ventes de colliers
éducatifs canins sont réalisées
aujourd’hui sur les sites d’e-commerce et dans le réseau vétérinaire.
Le volume en magasins spécialisés se développe, mais reste peu
important. En raison de leurs prix
élevés, ces colliers sont ­souvent
placés sous vitrine pour éviter les
vols, ce qui ne favorise pas toujours
l’envie d’achat. Pour bien vendre
ce type de produits, il est donc indispensable d’effectuer un travail de fond sur le conseil quant à
leur utilisation. Le maître doit par
­exemple savoir d’entrée que ces
colliers fonctionnent avec un large
choix de niveaux de stimulation, ce
qui permet d’éviter toute douleur
chez l’animal. Une majorité des
fabricants font d’ailleurs partie de
l’ECMA, association internationale garantissant la protection de
l’animal, et tous s’ef­forcent d’améliorer de façon constante leurs produits et leurs modes d’emploi. Ils
mettent à votre disposition des
mini-guides destinés à informer
vos clients sur les différents sys­
tèmes présentés. N’hésitez pas à
les ­mettre en avant ! n
Effitek One de Dynavet est un collier antiaboiements à stimulations électrostatiques qui
garde en mémoire la dernière correction utilisée.
La clôture sans fil
Stay + Play Wireless
Fence de PetSafe,
permet à l’animal
d’évoluer librement
dans un rayon de
Ce collier de dressage
32 mètres, sans
de la gamme Zolux
barrière visible.
Éducation combine
ultrasons et vibrations.
Le collier anti-aboiements Eyenimal
Bark Control Soft fonctionne par ultrasons
et vibration, ne pèse que 52 grammes
et convient à toutes les tailles de chiens.
Aboiements
et aboiements
Bien identifier le cri de son chien
est déjà un grand pas pour une
correction efficace. L’aboiement peut avoir pour but
d’avertir le maître, de jouer, de
faire entendre un besoin particulier… Un aboiement continu
et au rythme soutenu doit être
interprété comme une alerte,
signalant par exemple une présence inhabituelle. Des cris plus
poussifs, plus longs, plus stridents et entrecoupés de ­pauses
soulignent souvent que le chien
a un besoin particulier, sortir par
exemple, ou bien qu’il se sent
tout simplement seul.

Documents pareils