Anthropologie de l`Océanie ANT3741A Astrid de

Commentaires

Transcription

Anthropologie de l`Océanie ANT3741A Astrid de
Faculté des sciences sociales | Sociologie et anthropologie
Faculty of Social Sciences | Sociology and Anthropology
Anthropologie de l'Océanie
ANT3741A
Astrid de Hontheim
Hiver 2012
Horaire du cours :
Mercredi, 13h-14h30
Vendredi, 11h30-13h
VNR-1075
Disponibilité du professeur:
Vendredi, 13h45-16h45
DMS-8121
613-562-5800, poste 1323 (pendant les heures de
bureau seulement)
[email protected]
Sur campus virtuel :
Oui
DESCRIPTION OFFICIELLE DU COURS
Introduction générale à l'anthropologie de l'Océanie. Au moyen d'études de cas,
analyse holistique des cultures, sociétés et changements dans la région.
Préalables : 9 crédits ANT ou 54 crédits universitaires.
CONTENU DU COURS
Le continent océanien est étudié à différentes périodes historiques depuis les contacts
entre les civilisations du Pacifique et les explorateurs européens jusqu’à nos jours. Des
sujets essentiels sont abordés dans le cadre de la rencontre interculturelle tels que les
« premiers contacts » avec les Occidentaux, les voyages d’Océaniens vers l’Europe, les
transformations majeures occasionnées par l’invasion européenne, l’évolution des
créations cultuelles à travers le temps, les expositions coloniales et la mise en musée
d’objets rituels. Nous verrons aussi comment s’est construite l’image occidentale de
ces populations dans la littérature de voyage et la filmographie. Enfin, le cours étudie
des réalités essentielles pour les populations océaniennes, notamment dans un cadre
rituel. Une attention particulière est accordée au changement social avec les cultes du
cargo et aux rites de passage avec l’initiation masculine en Mélanésie.
ANT3741A – Hiver 2012 - p.1
OBJECTIFS GÉNÉRAUX DU COURS
À l’issue du cours, les étudiants seront capables de :
- définir la spécificité de l’Océanie à travers des études de cas ;
- identifier les causes de changements sociaux majeurs dans différentes régions
d’Océanie ;
- décrire des institutions sociales essentielles en Océanie ;
- analyser la rencontre interculturelle dans un contexte colonial et post-colonial ;
- débattre de sujets éthiques en Océanie contemporaine.
MÉTHODES PÉDAGOGIQUES
La participation en classe des étudiants et la recherche personnelle sont
fondamentales dans la réussite de ce cours.
Par équipe de deux, chaque étudiant prépare une lecture, la présente à la classe et la
situe dans son contexte ainsi que son auteur. Le travail par deux facilite la
compréhension du texte.
La matière abordée en classe complète les lectures proposées sans les résumer ; le
cours ne peut être bien réussi par l’étude des seules lectures. Une bibliographie
complémentaire est transmise en cours d’année. Le cours est axé sur le changement
social et sur des sujets mettant en œuvre des questions éthiques afin de sensibiliser
les étudiants avec les préoccupations des populations du Pacifique d’aujourd’hui.
Le cours se clôture par l’organisation d’un jeu de rôle, qui consiste en un débat sur un
sujet éthique en Océanie contemporaine. Les sujets sont proposés par la Professeure
en début d’année. Des éléments nécessaires à la construction des rôles et à la
compréhension de la problématique sont fournis au fur et à mesure de l’avancée de la
matière. Ce jeu de rôle permet aux étudiants de se sentir concernés et de comprendre
des sujets d’actualité préoccupant les populations du Pacifique. Le reste de la classe
découvre le sujet à travers le débat et participe en posant des questions aux
spécialistes (les étudiants engagés dans le jeu de rôle).
MODALITÉS D’ÉVALUATION
Les détails de chaque évaluation sont fournis au cours par la Professeure.
1. Deux tests en classe (40 %) : chaque test compte pour 20 % de la note finale.
2. Présence au cours (5 %) : la présence au cours est vérifiée à chaque séance.
3. Un débat éthique (35 %) : Les étudiants sont divisés en 4-5 groupes (selon le
nombre total d’inscrits) de 5-6 étudiants et préparent un débat sur un thème
éthique relatif au Pacifique présenté devant la classe, suivi par une discussion de
groupe (30-40 minutes au total). Un rôle est attribué à chaque étudiant en
concertation avec les membres de son groupe.
ANT3741A – Hiver 2012 - p.2
Il est attendu de chaque étudiant de rassembler la documentation requise pour
étoffer son rôle, le rendre réaliste et développer des arguments convaincants.
L’utilisation d’outils multimédias est encouragée.
Il s’agit d’un débat, donc la controverse est indispensable. Les étudiants sont
encouragés à adopter un rôle distinct de leurs opinions habituelles pour prendre
conscience de l’argumentaire spécifique à ce rôle.
Chaque groupe rencontre obligatoirement la Professeure dans la semaine du 1er
mars pour présenter les rôles dévolus à chacun, le planning de travail et
l’organisation générale du débat.
Les étudiants ont la possibilité de s’évaluer eux-mêmes ainsi que les membres de
leur groupe. À cet effet, ils reçoivent un formulaire le jour du débat, remis
complété à la Professeure. Les résultats sont confidentiels et facultatifs ; ils visent
à renseigner la Professeure sur la façon dont l’étudiant a vécu son travail au sein du
groupe.
Les sujets sont les suivants :
1. Les têtes d’ancêtres maori : entre l’objet d’art et le reste humain, la mise
en musée d’objets sacrés/ne pouvant pas être montrés
2. Transmigration, déforestation et exploitation des ressources naturelles
3. Les missionnaires chrétiens confrontés à l’initiation masculine (ou à la
violence conjugale)
4. Le tourisme dans des environnements fragiles, la mise en scène de la
culture pour les touristes
5. L’exotisme et l’image du Pacifique au cinéma, sur les écrans de télévision
et dans la publicité, la téléréalité ethnique
Au début du cours, les étudiants votent par ordre de préférence pour trois sujets ;
dans la mesure du possible la répartition en groupes en tiendra compte avec
priorité aux personnes présentes aux premiers cours.
4. Présentation d’une lecture (20 %) :
Présentation devant la classe : Les étudiants présentent à deux une des lectures
proposées dans le plan de cours ; ils situent l’auteur dans son travail scientifique
et font une critique constructive du texte. Ils répondent aux questions de la classe
sur le texte. La présentation dure environ 30 minutes. La présentation compte
pour 10% de la note globale.
Travail écrit : Le travail reprend de façon détaillée les points exposés devant la
classe ainsi qu’une conclusion (3-6 pages [bibliographie non comprise], simple
interligne, Times New Roman 12, marges 2.5 cm). Le travail écrit compte pour 10%
de la note globale.
Les travaux doivent être transmis sous forme électronique et sous forme papier.
La lecture des articles et ouvrages mentionnés dans le plan de cours est utile pour
suivre le cours. L’étudiant y trouve un complément d’information sur la matière
abordée au cours et lui permet d’enrichir son argumentation pendant les tests. Il est
possible d’obtenir un maximum (20/20) à ces derniers à la condition que la matière
soit connue parfaitement, y compris dans les ouvrages originaux.
ANT3741A – Hiver 2012 - p.3
Outil d’évaluation
Pondération
Présentation d’une lecture
10 %
Travail écrit sur la lecture
présentée
Présence au cours
Test 1
Test 2
Débat éthique
10 %
5%
20 %
20 %
35 %
Échéance
à déterminer en
classe
semaine suivant la
présentation
à chaque séance
29 février 2012
30 mars 2012
4 et 10 avril 2012
Politique concernant la présence en classe, la qualité de la langue
et les retards dans la remise des travaux
La présence en classe est indispensable pour bien réussir le cours.
Vous serez jugés sur la qualité de la langue, alors prenez les moyens nécessaires pour éviter les
fautes d’orthographes, de syntaxe, de ponctuation, d’impropriété des termes, etc. Vous pouvez
être pénalisés entre 5 % et 15 % selon les indications du professeur.
Aucun retard dans la remise des travaux ne sera toléré, à moins de maladie ou autre raison
sérieuse acceptée par le professeur. Les retards non autorisés seront pénalisés. Le règlement
universitaire prévoit que l'absence à un examen ou le retard dans la remise des travaux pour
cause de maladie doit être justifiée au professeur par l’obtention d'un certificat médical conforme.
L’absence pour toute autre raison sérieuse doit être justifiée par écrit, aux secrétariats scolaires
de la Faculté, dans les cinq jours ouvrables qui suivent la date de l’examen ou de la remise
d’un travail. La Faculté se réserve le droit d’accepter ou de refuser la raison avancée. Les
raisons telles que les voyages, le travail ou toutes erreurs commises dans la lecture de
l’horaire des examens ne sont pas acceptables.
DÉROULEMENT DU COURS
11 & 13 janvier – Les divisions géographiques de l’Océanie (semaine 1)
Lectures conseillées :
• Tcherkézoff, Serge. 2009. Polynésie/Mélanésie, l'invention française des 'races'
et des régions de l'Océanie (XVIe-XXe siècles). Papeete: Au Vent des Iles.
• Jolly, Margaret, Serge Tcherkézoff & Darrell Tryon (eds.). 2009. Oceanic
Encounters: Exchange, Desire, Violence. Canberra: ANU E Press.
http://epress.anu.edu.au/oceanic_encounters _citation.html
Préambule sur les modalités d’évaluation.
Présentation du terrain de la Professeure. Origine des divisions géographiques de
l’Océanie (Mélanésie, Micronésie, Polynésie). La construction de la notion de race en
Océanie. Premiers voyages d’insulaires du Pacifique en Europe.
ANT3741A – Hiver 2012 - p.4
18 & 20 janvier – La rencontre interculturelle en Océanie (semaine 2)
Lectures présentées :
• Laurière, Christine. 2005. Fictions d'une mission: Île de Pâques 1934-1935.
L'Homme 175/176: 321-343.
• Bensa, Alban. 1988. Colonialisme, racisme et ethnologie en NouvelleCalédonie. Ethnologie française 18(2): 188-197.
Lectures conseillées :
• Tcherkézoff, Serge. 2001. Le mythe occidental de la sexualité polynésienne :
1929-1999 : Margaret Mead, Derek Freeman et Samoa. Paris: Presses
universitaires de France.
• Connolly, Bob et Robin Anderson. 1989 (1987). Premier contact: les Papous
découvrent les Blancs. Paris: Gallimard.
• Wogan, Peter. 2006. Laughing at First Contact. Visual Anthropology Review
22(1), 14-34.
Constitution des groupes en vue de l’organisation des débats éthiques des 4 et 10
avril.
Les expositions coloniales. Polémique autour du travail de Margaret Mead à Samoa.
Film: First Contact. Robin Anderson & Bob Connolly. 1983. 55 mins.
25 & 27 janvier– Théories sur le mana (semaine 4)
Lectures présentées :
• Guerard, Claire. 1994. Mana et pouvoir dans les sociétés à hiérarchie de grades
(vanuatu). Archives de sciences sociales des religions 85: 153-174.
• Lory, Jean-Luc. 1981-1982. Quelques aspects du chamanisme baruya (Eastern
Highlands Province, Papouasie, Nouvelle-Guinée). Cahiers O.R.S.T.O.M., sér.
Sci. Hum. 18(4): 543-559.
Lectures conseillées :
• Codrington, Robert Henry. 1915. Melanesians. In James Hastings (ed.),
Encyclopedia of Religion and Ethics, Vol. VIII, 529-538. Edinburgh: T. & T.
Clark. http://anglicanhistory.org/oceania/codrington/melanesians1915.html
• Keesing, Roger M. 1984. Rethinking "Mana". Journal of Anthropological
Research 40(1) [Fortieth Anniversary Issue 1944-1984]: 137-156.
• Mauss, Marcel. 1999[1923]. Essai sur le don. Forme et raison de l'échange dans
les sociétés archaïques. In Mauss, Marcel, Sociologie et anthropologie, 143-279.
Paris: Quadrige/Presses Universitaires de France.
• Breton, Stéphane. 1999. Le spectacle des choses. Considérations mélanésiennes
sur la personne. L’Homme 39(149): 83-112.
Point de vue de différents auteurs sur le mana. Pierres sacrées et sites sacrés en
pierre. La personne mélanésienne. La coutume et les ancêtres. Humeurs et
substances. L’échange et le don dans les sociétés collectives.
1 & 3 février – Missionnaires, christianisme et transformations sociales (semaine 3)
Lectures conseillées :
• de Hontheim, Astrid. 2008. Chasseurs de diables et collecteurs d’art:
tentatives de conversion des Asmat par les missionnaires pionniers protestants
et catholiques. Brussels: P.I.E.- Peter Lang. (3 premiers chapitres)
ANT3741A – Hiver 2012 - p.5
•
de Hontheim, Astrid. 2008. Quand le musée missionnaire pose question. Le
Figuier 2: 185-197. http://umh.academia.edu/AstriddeHontheim/Papers
8 & 10 février – Les cultes dits « du cargo » (semaine 5)
Lectures présentées :
• Glowczewski, Barbara. 1983. Manifestations symboliques d'une transition
économique: le "Juluru", culte intertribal du "cargo" (Australie occidentale et
centrale). L'Homme 23(2): 7-35.
• Worsley, Peter W. & Guiart, Jean. 1958. La répartition des mouvements
millénaristes en Mélanésie. Archives de sociologie des religions 5: 38-46.
Lectures conseillées :
• Kilani, Mondher. 1983. Les cultes du cargo mélanésiens. Mythe et rationalité
en anthropologie. Lausanne: Le Forum Anthropologique, Editions d'en bas.
• Tabani, Marc. 2008. Une pirogue pour le paradis. Le culte de John Frum à
Tanna (Vanuatu). Paris: Editions de la Maison des Sciences de l’Homme.
• Stephen, Michele. 1997. Cargo Cults, Cultural Creativity, and Autonomous
Imagination. Ethos 25(3): 333-358.
• Tcherkézoff, Serge et Françoise Douaire-Marsaudon (dir.). 1997. Le PacifiqueSud aujourd’hui. Paris: CNRS Editions.
Les deux étapes des cultes dits « du cargo ».
Film: Alors vint John Frum : une tragédie cultuelle des Mers du Sud. Marc Tabani.
CREDO. 2005. 77 mins.
15 & 17 février – Maisons rituelles, terres et organisation sociale (semaine 6)
Lectures présentées :
• Tcherkézoff, Serge. 1992. Les enfants de la terre aux îles Samoa: Tradition
locale et "Développement" importé. Études rurales 127/128: 15-40.
• Monnerie, Denis. 2001. Représentations de la société, statuts et temporalités à
Arama (Nouvelle-Calédonie). L'Homme 157: 59-85.
• Juillerat, Bernard. 1992. L'univers dans un hameau. Cosmologie et histoire chez
les Yafar (Papouasie Nouvelle-Guinée). Études rurales 127/128: 159-176.
22 & 24 février – Période d’étude
29 février & 2 mars – Rites de passage, initiation masculine et rapports de genre
(semaine 7)
Lectures présentées :
• Godelier, Maurice. 1980. Hiérarchies sociales chez les Baruya de NouvelleGuinée. Journal de la Société des océanistes 69(36): 239-259.
• Babadzan, Alain. 1983. Une perspective pour deux passages. Notes sur la
représentation traditionnelle de la naissance et de la mort en Polynésie.
L'Homme 23(3): 81-99.
• Pernet, Henry. 1982. Le mort et son modèle: Note sur quelques rituels
mélanésiens. Numen 29(2): 161-183.
• Douaire-Marsaudon, Françoise. 2001. D'un sexe, l'autre. Le rituel du kava et la
reproduction de l'identité masculine en Polynésie. L'Homme 157: 7-34.
Lectures conseillées :
• Tuzin, Donald. 1984. Miraculous Voices: The Auditory Experience of Numinous
Objects. Current Anthropology 25(5): 579-596.
ANT3741A – Hiver 2012 - p.6
•
•
•
Whitehouse, Harvey. 1996. Rites of Terror: Emotion, Metaphor and Memory in
Melanesian Initiation Cults. The Journal of the Royal Anthropological Institute
2(4): 703-715.
Clastres, Pierre. 1973. De la Torture dans les sociétés primitives. L’Homme
13(3): 114-120.
Van Gennep, Arnold. 1909. Les rites de passage. Paris: Picard.
Test 1 le mercredi 29.
Initiation masculine et homosexualité ritualisée. Etiologies, thanatomanie et
ethnothéories sur la conception d’un enfant. Domination masculine et fluides
corporels.
Les groupes rencontrent la Professeure cette semaine-là en-dehors du cours en vue
d’une mise au point sur l’organisation de leur débat éthique.
7 & 9 mars – Rites de passage, initiation masculine et rapports de genre (suite)
(semaine 8)
14 & 16 mars – Tatouages maori et luttes identitaires (semaine 9)
Lectures conseillées :
• Pritchard, Stephen. 2001. An Essential Marking: Maori Tattooing and the
Properties of Identity. Theory, Culture & Society 18(4): 27-45.
• Te Awekotuku, Ngahuia. 2007. Mau Moko: The World of Maori Tattoo.
Auckland, NZ: Viking.
Film: Once Were Warriors. Lee Tamahori. 1991. 99 mins.
21 & 23 mars – La mise en musée de crânes d’ancêtres et d’objets rituels
(semaine 10)
Lectures présentées :
• Grognet, Fabrice. 2007. Musées manqués, objets perdus ? L’Autre dans les
musées ethnographiques français. L’Homme 181(1): 173-187.
Lectures conseillées :
• Dias, Nélia. 2006. Qu’est-ce que les « arts premiers » ? Autour des arts premiers
du musée Branly. http://www.dossiersdunet.com/spip.php?article788
• Palmer, Christian et Mervyn L. Tano. 2004. Mokomokai: Commercialization and
Desacralization. Denver: International Institute for Indigenous Resource
Management. http://www.nzetc.org/tm/scholarly/tei-PalMoko.html
• Glass, Aaron. 2004. Return to Sender: On the Politics of Cultural Property and
the Proper Address of Art. Journal of Material Culture 9(2): 115-139.
• Mayer, Judith. 1999. Everyone Wants to Get a Head. In Converging Interests:
Traders, Travelers, and Tourists in Southeast Asia. J. Forshee, C. Fink, and S.
Cate, eds. pp. 51-83.
28 & 30 mars – Tourisme et identité culturelle dans l’Océanie contemporaine
(semaine 11)
Lectures présentées :
• Brami Celentano, Alexandrine. 2002. La jeunesse à Tahiti: renouveau
identitaire et réveil culturel. Ethnologie française 32(4): 647-661.
ANT3741A – Hiver 2012 - p.7
•
Bonnemaison, Joel. 1985. Un certain refus de l'État: Autopsie d'une tentative
de sécession en Mélanésie. International Political Science Review / Revue
internationale de science politique 6(2): 230-247.
Lectures conseillées :
• de Deckker, Paul et Laurence Kuntz. 1998. La bataille de la coutume et ses
enjeux dans le Pacifique Sud. Paris: Mondes Océaniens, L'Harmattan.
• Silverman, Eric. 2004. Cannibalizing, Commodifying, or Creating Culture? Power
and Art in Sepik River Tourism. In Globalization and culture change in the
Pacific Islands, ed. Victoria S. Lockwood, pp. 339-357.
• White, Carmen M. 2007. More authentic than thou. Authenticity and othering in
Fiji tourism discourse. Tourists Studies 25(7): 25-49.
Test 2 le vendredi 30.
4 & 10 avril – Débats éthiques (semaine 12)
Formulaires individuels d’évaluation à compléter.
11 avril
Les travaux sur la lecture présentée en classe sont dûs au plus tard le 11 avril à
14h30.
ANT3741A – Hiver 2012 - p.8
BIBLIOGRAPHIE COMPLÉMENTAIRE
Bancel, Nicolas, Pascal Blanchard, Gilles Boetsch, Eric Deroo and Sandrine Lemaire
(eds). 2002. Zoos humains: De la Vénus Hottentote aux reality show. Paris: La
Découverte.
Bateson, Gregory. 1932. Social Structure of the Iatmul People of the Sepik River.
Oceania 2: 245–291 & 401–451.
Codrington, Robert Henry. 1972[1891]. The Melanesians: Studies in their Anthropology
and Folklore. New York: Dover Publications.
Coiffier, Christian. 1995. Initiation der Krokodilmänner. In Anthony J. P. Meyer,
Ozeanische Kunst, 232–233. Köln: Könemann Verlagsgesellschaft.
Defert, Gabriel. 1996. L’Indonésie et la Nouvelle-Guinée Occidentale. Maintien des
frontières coloniales ou respect des identités communautaires. Paris: L’Harmattan.
Delbos, Georges. 1984. Cent ans chez les Papous : mission accomplie ? Issoudun:
Fraternité Notre-Dame du Sacré-Cœur.
Durkheim, Emile. 1991 (1912). Formes élémentaires de la vie religieuse. Livre de
poche n° 4613. Paris: Librairie Générale Française.
http://classiques.uqac.ca/classiques/Durkheim_emile/formes_vie_religieuse/formes_
elementaires_2.pdf
Douglas, Bronwen & Chris Ballard (eds.). 2008. Foreign Bodies: Oceania and the
Science of Race 1750-1940. Canberra: ANU E Press.
http://epress.anu.edu.au/foreign_bodies_citation.html
Douglas, Mary. 2001 (1966). De la souillure. Essai sur les notions de pollution et de
tabou. Paris: La Découverte & Syros.
Errington, Frederick, and Deborah Gewertz. 1989. Tourism and Anthropology in a Postmodern World. Oceania 60(1):37-54.
Freeman, Derek. 1983. Margaret Mead and Samoa: The Making and Unmaking of an
Anthropological Myth. Cambridge, MA: Harvard University Press.
Godelier, Maurice. 1996(1982). La production des grands hommes. Pouvoir et
domination masculine chez les Baruya de Nouvelle-Guinée. Paris : Fayard.
Le Fur Yves & Jean-Hubert Martin (eds.). 1999. La mort n'en saura rien. Reliques
d'Europe et d'Océanie, 12 octobre 1999 au 24 janvier 2000. Paris: Musée national des
Arts d'Afrique et d'Océanie, RMN.
Malinowski, Bronislaw. 1989 (1922). Les argonautes du Pacifique occidental. Paris:
Gallimard.
Mayer, Judith. 1999. Everyone Wants to Get a Head. In Converging Interests: Traders,
Travelers, and Tourists in Southeast Asia. J. Forshee, C. Fink, and S. Cate, eds. pp.
51-83.
ANT3741A – Hiver 2012 - p.9
Thomas, Nicholas. 1995 (1995). L’art de l’Océanie. Paris & Londres: Thames & Hudson.
Rivière, Claude. 2005 (1997). Socio-anthropologie des religions. Paris: Armand Colin.
Sahlins, Marshall. 1976 (1963). Age de pierre, âge d’abondance . L’économie des
sociétés primitives. Paris: Gallimard.
Sahlins, Marshall. 1989 (1985). Des îles dans l’histoire. Collection Hautes Etudes.
Paris: Gallimard/Le Seuil.
Stewart, Pamela J. & Andrew Strathern. 2001. Introduction: Gathering the Threads of
the Flow of Life. In P. Stewart & A. Strathern (eds.), Humors and Substances. Ideas of
the Body in New Guinea. Westport & Londres: Bergin & Garvey, 1-21.
Strathern, Marilyn. 1988. The Gender of the Gift: Problems with Women and Problems
with Society in Melanesia. Berkeley: University of California Press.
Tuzin, Donald. 1975. The Breath of a Ghost: Dreams and the Fear of the Dead. Ethos
3(4): 555-578.
Van Amelsvoort, Vincent F.P.M. 1974. Thanatomania in an Asmat Community. A Report
of Successful “Western” Treatment. Tropical and Geographical Medicine 28: 244-248.
Amsterdam: Bohn, Scheltema & Holkema.
Van der Grijp, Paul. 2006. Passion and Profit. Towards an Anthropology of Collecting.
Berlin: LIT Verlag.
White, Geoffrey M. & Lamont Lindstrom. 1997. Chiefs Today. Traditional Pacific
Leadership and the Postcolonial State. Stanford: Stanford University Press.
ANT3741A – Hiver 2012 - p.10
Attention à la fraude scolaire !
La fraude scolaire est un acte commis par une étudiante ou un étudiant et qui peut fausser
l’évaluation scolaire (c’est-à-dire les travaux, tests, examens, etc.). Elle n’est pas tolérée par
l’Université. Toute personne trouvée coupable de fraude est passible de sanctions sévères.
Voici quelques exemples de fraude scolaire :
•
•
•
•
Plagier ou tricher de quelque façon que ce soit;
Présenter des données de recherche qui ont été falsifiées;
Remettre un travail dont vous n’êtes pas, en tout ou en partie, l’auteur;
Présenter, sans autorisation écrite des professeurs concernés, le même travail dans plus
d’un cours.
Ces dernières années, le perfectionnement d’Internet a fortement facilité la découverte des
cas de plagiat. Les outils mis à la disposition de vos professeures et professeurs permettent,
à l’aide de quelques mots seulement, de retracer sur le Web l’origine exacte d’un texte.
Pour plus d’information sur la fraude et les moyens de l’éviter, vous pouvez consulter la page
web de la faculté offrant des conseils pour vos études et la rédaction de travaux
universitaires à cette adresse :
http://www.sciencessociales.uottawa.ca/fra/prem_cycle_conseils.asp.
Vous pouvez également consulter la page web de la faculté recensant les documents
d’information sur l’intégrité et le plagiat dans les travaux universitaires à cette adresse :
http://www.sciencessociales.uottawa.ca/fra/ethique.asp.
La personne qui a commis ou tenté de commettre une fraude scolaire ou qui en a été
complice sera pénalisée. Voici quelques exemples de sanctions pouvant être imposées :
• recevoir la note « F » pour le travail ou le cours en cause;
• l’ajout d’une exigence supplémentaire (de 3 à 30 crédits) au programme d’études ;
• la suspension ou l’expulsion de la Faculté.
Au cours de la dernière session, la majorité des personnes coupables de fraude ont eu « F »
dans le cours concerné et devront obtenir de trois à douze crédits supplémentaires dans leur
programme d’études.
Vous pouvez vous référer au règlement à l’adresse suivante :
http://www.uottawa.ca/academic/info/newsletter/fraud_f.html
ANT3741A – Hiver 2012 - p.11