Lire - Bleu autour

Commentaires

Transcription

Lire - Bleu autour
Raffi,
de son vrai nom Hakob Mélik Hakobian
(1835-1888), est né en Perse à Payachouk,
village arménien de la province de Salmast qui abritait au XIXe siècle et abrite
encore de nos jours une importante
communauté arménienne. À l’issue de ses études secondaires au
lycée arménien de Tiflis, il dut vite seconder son père, un marchand
aisé, ce qui le conduisit à effectuer de nombreux voyages d’affaires
en Russie et en Perse. Mais il finit par quitter cet horizon familial
et professionnel pour se vouer à la littérature et devenir le premier
auteur arménien qui vécut de sa plume.
Après s’être essayé à la poésie, il publia ses premiers textes en
prose, des reflets de la société perse (Harem, Haspushi, Bibi Sharbani,
Le Journal d’un voleur de croix, Lettres de Perse, Le Coq d’or), dans
la revue mensuelle Mchak (Le Paysan). C’est autour de cette revue,
créée en 1872 à Tiflis par Grigor Artzrouni, que se cristallisa la renaissance littéraire arménienne, dont Raffi fut l’un des principaux
artisans. À la suite de Khatchatour Abovian, l’auteur du fameux
ouvrage Les Plaies de l’Arménie (1840), il usa de la langue populaire,
et non plus classique, pour bâtir une œuvre prolifique. Celle-ci
comprend, pour sa plus grande part, de nombreux romans historiques
qui, fruits de recherches approfondies, contribuèrent à façonner la
mémoire et l’identité arméniennes, tels Djallaleddin, Le Fou, Kaïtzer
(Étincelles), Samuel, David-Bek ou Khamsaï Mélikoutiounnére (Les
Cinq principautés du Karabagh).
Le Fou, qui a paru d’abord sous la forme d’un feuilleton dans la
revue Mchak, permet ainsi de saisir le contexte social et politique
de l’Anatolie de la fin du XIXe siècle où se joue le funeste destin des
Arméniens.
Raffi mourut en 1888 à Tiflis. Une foule considérable assista aux
funérailles de l’écrivain qui figura au premier rang des acteurs du
réveil national arménien. Il fut enterré au Panthéon des Arméniens,
à Hojivank-Tiflis, où reposent d’autres hommes illustres : Hovhannès
Toumanian, Gabriel Sundukian, Ghazaros Aghayan, Nar-Dos ou
encore Grigor Artzruni.
Éditions Bleu autour
Le Fou – Réédition petit format – 13 cm x 17 cm – 400 pages – 15 € – ISBN : 978-2-3584-8005-5
Traduction de l’arménien : Mooshegh Abrahamian
Prix du Mot d’Or de la traduction 2007 – Prix Henri-Verneuil 2008

Documents pareils