lot 05 revetements scellees radinghem 27052015

Commentaires

Transcription

lot 05 revetements scellees radinghem 27052015
AMENAGEMENT D’ACCESSIBILIE DE LA
MAIRIE ET DE L’ENTREE DE L’ECOLE
AMENAGEMENT D’UN LOCAL
COMMERCIAL
MISE EN CONFORMITE D’UN LOCAL
ARCHIVE
RADINGHEM-EN-WEPPES
9 rue Fêterie
Phase PRO
Cahier des Clauses Techniques Particulières
C.C.T.P.
LOT 5 : REVETEMENTS SCELLES
MAI 2015
PRO
ARCHITECTE DPLG
« La Tourelle »
62840 LORGIES
PROJEX INGENIERIE
30, place Salvador Allende
59658 VILLENEUVE D’ASCQ Cedex
Page 1 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
SOMMAIRE
1.
CONSISTANCE DES TRAVAUX ............................................................................................... 5
2.
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES GENERALES.................................................................... 5
2.1
COMPOSITION DES OFFRES DE PRIX ...................................................................................... 5
2.2
MARQUES................................................................................................................................ 5
2.3
DOCUMENTS A OBSERVER ..................................................................................................... 5
2.4
VERIFICATION DES COTES ....................................................................................................... 6
2.5
RECONNAISSANCE DES LIEUX ................................................................................................. 6
2.6
L’ENTREPRENEUR EST UN « HOMME DE L’ART » .................................................................. 6
2.7
CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES ........................................................................ 7
2.8
SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE ................................................................................ 7
2.9
MATERIAUX............................................................................................................................. 7
2.9.1
Généralités ...................................................................................................................... 7
2.9.2
Liste des matériaux ......................................................................................................... 8
2.9.3
Echantillons ..................................................................................................................... 8
2.9.4
Stockage des matériaux.................................................................................................. 8
2.9.5
Approvisionnements ...................................................................................................... 8
2.9.6
Organisation générale du chantier................................................................................. 9
2.9.7
Propreté du chantier....................................................................................................... 9
2.9.8
Moyens de prévention – Sécurité .................................................................................. 9
2.9.9
Sujétions liées a l'environnement .................................................................................. 9
2.9.10
Rendez-vous de chantier ................................................................................................ 9
2.9.11
Protection des ouvrages ................................................................................................. 9
2.9.12
Achèvement des travaux ................................................................................................ 9
2.9.13
Période de préparation ................................................................................................ 10
2.9.14
Prise en compte du voisinage et du site ...................................................................... 10
2.9.15
TRAITEMENT ANTI-CORROSION ................................................................................... 10
2.10
DOSSIER / ETUDE .................................................................................................................. 10
2.10.1
Etudes d’exécution ....................................................................................................... 10
2.10.2
Dossier des ouvrages exécutés..................................................................................... 10
2.10.3
Dossier d’interventions ultérieures sur l’ouvrage (D. I. U. O.) .................................... 10
2.10.4
Travaux supplémentaires ............................................................................................. 11
2.10.5
Contenu des prix unitaires ........................................................................................... 11
2.10.6
Présentation de l’offre.................................................................................................. 11
Page 2 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
2.11
3.
4.
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES .......................................................... 12
3.1
PRESCRIPTION A LA CHARGE DE L’ENTREPRISE ................................................................... 12
3.2
DOCUMENTS ET REFERENCES CONTRACTUELS LISTE NON EXHAUSTIVE ........................... 12
3.3
RÉGLEMENTATIONS CONCERNANT LES MATÉRIAUX ET PRODUITS ................................... 14
3.4
SPECIFICATIONS ET PRESCRIPTIONS TECHNIQUES .............................................................. 15
3.4.1
Nature et qualité des matériaux et produits en général ................................................. 15
3.4.2
Spécifications particulières concernant les matériaux et produits................................. 15
3.4.3
Réaction au feu des matériaux......................................................................................... 17
3.4.4
Performances acoustiques des revêtements de sol ........................................................ 17
3.4.5
Supports ............................................................................................................................ 17
3.4.6
Travaux préparatoires ...................................................................................................... 17
3.4.7
Règles d'exécution des chapes pour carrelages collés .................................................... 17
3.4.8
Règles de mise en œuvre des carrelages collés ............................................................... 18
3.4.9
Règles de mise en œuvre des carrelages scellés.............................................................. 18
3.4.10
Exécution des joints de carrelages ................................................................................... 18
3.4.11
Prescriptions diverses concernant la pose des carrelages .............................................. 18
3.4.12
Revêtements complémentaires en carrelage .................................................................. 19
3.4.13
Étanchéité sous carrelages en locaux intérieurs.............................................................. 20
3.4.14
Carrelages posés à l'extérieur .......................................................................................... 20
3.4.15
Ouvrages accessoires aux revêtements carrelage ........................................................... 20
3.4.16
État de livraison des revêtements carrelage finis............................................................ 20
3.4.17
Nettoyage et protection des revêtements finis............................................................... 21
TRANCHE 1 : COMMERCES................................................................................................... 21
4.1
5.
OBLIGATIONS DIVERSES ....................................................................................................... 11
DESCRIPTION DES TRAVAUX DE REVETEMENT SCELLES ....................................................... 21
4.1.1
ETENDUE DES TRAVAUX .............................................................................................. 21
4.1.2
CARRELAGE GRES CERAM ............................................................................................. 21
4.1.3
FAIENCE ......................................................................................................................... 21
4.1.4
SIPHON DE SOL ............................................................................................................. 22
4.1.5
SEUILS ............................................................................................................................ 22
4.1.6
NETTOYAGE – FINITIONS - PROTECTION...................................................................... 22
TRANCHE 2 : MAIRIE / ECOLE .............................................................................................. 23
5.1
DESCRIPTION DES TRAVAUX DE REVETEMENT SCELLES ....................................................... 23
5.1.1
ETENDUE DES TRAVAUX .............................................................................................. 23
Page 3 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
5.1.2
CHAPE - RAGREAGE ...................................................................................................... 23
5.1.3
CARRELAGE GRES CERAM ............................................................................................. 23
5.1.4
CARRELAGE GRES CERAM SUR CHAPE SECHE .............................................................. 23
5.1.5
TRAPPE DE SOL.............................................................................................................. 24
5.1.6
FAIENCE ......................................................................................................................... 24
5.1.7
SIPHON DE SOL ............................................................................................................. 24
5.1.8
SEUILS ............................................................................................................................ 24
5.1.9
JOINT D’ARRET DE SOL ................................................................................................. 24
5.1.10
SOCLES ET PLOTS........................................................................................................... 24
5.1.11
NETTOYAGE – FINITIONS - PROTECTION...................................................................... 24
Page 4 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
1.
CONSISTANCE DES TRAVAUX
Le présent CCTP a pour objet de définir les ouvrages de REVETEMENTS SCELLES dans le cadre de
l’Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en
conformité d'un local archive.
Le travail concerne l’étude, la fourniture, la mise en œuvre des différents matériaux et toutes sujétions
conformes aux DTU, articles et arrêtés en vigueur à ce jour.
Les études et plans d'exécution des ouvrages seront réalisés par le présent entrepreneur.
L’entreprise prendra toutes les dispositions nécessaires pour exécuter le travail suivant le Code du Travail et
les règles de sécurité.
2.
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES GENERALES
2.1
COMPOSITION DES OFFRES DE PRIX
L’offre remise par l’entreprise tient compte des précisions suivantes :
- l’entrepreneur déclare avoir pris connaissance de toutes les documents du dossier de consultation et avoir
compris, dans sa soumission tous les travaux de sa profession pouvant en résulter, même si certains de ces
travaux ne sont pas mentionnés dans la ou les parties qui traitent le plus particulièrement des travaux qui
relèvent de ses techniques, à moins que ces travaux n'aient été explicitement affectés à une autre entreprise
- l’entrepreneur déclare, en outre, avoir été informé que les documents contenus dans le dossier de
consultation n'ont pas un caractère limitatif et avoir compris dans sa mission, à la seule exception de ceux
qui sont explicitement affectés à une autre entreprise, tous les travaux de sa profession indispensable à
l'achèvement complet, suivant les règles de l'Art, de l'ensemble des constructions désignées
- l’entrepreneur ne pourra jamais arguer que des erreurs ou des omissions dans les CCTP ou sur les plans
puissent le dispenser d'exécuter tous les travaux relevant de ses compétences ou fassent l'objet d'un
supplément de prix
- les ouvrages, non décrits, seront traités par analogie avec ceux faisant l'objet d'une description
- les travaux supplémentaires ne seront acceptés que lorsqu'ils auront fait l'objet d'un ordre de service signé
par le Maître d'Ouvrage et le Maître d'Œuvre, et d'un attachement spécifique dans le cas de travaux cachés
(fondations profondes).
2.2
MARQUES
Si dans des cas particuliers et exceptionnels, des marques de produits étaient citées dans certains articles
du CCTP, ces marques sont citées afin :
-de servir de référence de qualité
-de définir les caractéristiques techniques et esthétiques des résultats recherchés
Mais elles ne sont pas impératives, l’entreprise pouvant proposer tout produit ou équipement qui
présenterait les mêmes caractéristiques.
2.3
DOCUMENTS A OBSERVER
Les ouvrages du présent lot devront répondre aux conditions et prescriptions des documents techniques qui
lui sont applicables, à tous les documents contenus dans le REEF, à tous les DTU, règles de calcul et autres
règles, normes NF, se rapportant aux présents travaux.
Par ailleurs, il est bien précisé qu'en cas de discordance entre les spécifications, prescriptions et
descriptions ci-après du présent document, et celles des documents techniques et l’ensemble des normes et
divers, l'ordre de préséance sera celui énoncé aux "Clauses communes".
Tous les travaux devront être de "technique courante", c'est-à-dire réalisés avec des matériaux et selon des
procédés traditionnels ou conformes à un avis technique en vigueur, à condition que ledit avis ait été
accepté par la "Commission Technique" visée dans la police individuelle de base établie par l'A.R.C.E.S.
(Association pour l'Assurance des Risques de la Construction des Entrepreneurs Syndiqués).
Page 5 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
A défaut, l'entreprise s'engage :
-soit à effectuer les démarches nécessaires pour satisfaire la double obligation qui vient d'être
formulée et quelle devra justifier avant la réalisation des ouvrages concernés, sans pouvoir prétendre
à une majoration de ses prix
-soit à respecter les normes françaises ou européennes homologuées.
L'entrepreneur étant par définition un technicien connaissant les règles de l'art, il devra vérifier les
documents du marché. L’offre qu’il remet est réputée prendre en compte tous les travaux nécessaires pour
être conformes aux règles de l'art.
Tous les documents graphiques remis à l'entrepreneur pour l'exécution des ouvrages doivent être examinés
avant tout commencement de chiffrage par l'entreprise. L'entrepreneur devra donc signaler les dispositions
qui ne lui paraîtraient pas en rapport avec la solidité, la conservation des ouvrages, l'usage auquel ils sont
destinés ou l'observation des règles de l'art, des réglementations et des normes de toutes natures en
vigueur.
2.4
VERIFICATION DES COTES
Avant toute exécution, l'entrepreneur devra procéder à la vérification des cotes de tous les plans et dessins
qui lui seront remis. Aucune mesure ne devra être prise à l'échelle métrique sur les plans, sauf
éventuellement sur les dessins à grandeur d'exécution. Lors de la réalisation des plans d'exécution, il
avertira le maître d'oeuvre de toute incompatibilité entre le respect des plans d'architecte (côtes et surfaces)
et le respect du projet.
2.5
RECONNAISSANCE DES LIEUX
Avant d'établir sa soumission, l'entrepreneur est tenu de reconnaître les lieux où seront implantés les
travaux. Il ne pourra prétendre à des plus-values du fait de la méconnaissance des lieux, des difficultés
d'accès au terrain, de stockage des matériaux ou d'installation des cantonnements.
L'entrepreneur est réputé avant la remise de son offre :
- avoir apprécié exactement toutes les conditions d'exécution des ouvrages, et s'être parfaitement et
totalement rendu compte de leur nature, de leur importance et de leurs particularités
- avoir procédé à une visite détaillée des lieux et du terrain, et avoir pris connaissance de toutes les
conditions physiques, de toutes les sujétions relatives aux lieux des travaux, aux accès, aux abords, à
la topographie, à la nature des terrains, à l'exception des travaux à pied d'œuvre, ainsi qu'à
l'organisation et au fonctionnement du chantier : stockage des matériaux, ressources en main
d'œuvre, énergie électrique, eau, installation de chantier.
2.6
L’ENTREPRENEUR EST UN « HOMME DE L’ART »
L’entrepreneur étant par définition un professionnel compétent, connaissant les « règles de l’art » de
sa spécialité, il devra vérifier les documents du marché, et signaler à la maîtrise d’œuvre, toute
disposition qui lui semblerait en contradiction ou même simplement déconseillée, avec une exécution
des travaux selon les règles de l’art.
Si aucune réserve n’a été formulée par écrit avant la signature du marché, l’entrepreneur est supposé
avoir vérifié que les pièces du marché lui permettaient une exécution conforme aux règles de l’art et
aux diverses réglementations, des travaux de sa spécialité.
Page 6 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
Le fait pour un entrepreneur d’exécuter conformément aux pièces du marché ne peut atténuer en quoi
que ce soit sa pleine et entière responsabilité de constructeur, s’il n’a pas présenté ses réserves par
écrit au moment de la remise de son offre de prix, ou pour le moins, avant la signature de son marché.
2.7
CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES
L’entreprise devra se conformer, sans prétendre à une modification du prix forfaitaire, aux
modifications qui lui seraient demandées, en particulier par le Bureau de Contrôle, pour la mise en
conformité des ouvrages, y compris après réalisation.
Il est rappelé que l’entrepreneur est tenu de laisser, à tout moment, les représentants du Contrôleur
Technique, pénétrer sur le chantier pour leur permettre tout contrôle, prélèvement d’échantillons,
examen de plans, etc.
Il appartient aux entreprises d’exercer un contrôle interne des ouvrages qu’elles réalisent, en
particulier au niveau des fournitures, des stockages, des mises en œuvre, des essais, des interfaces
avec les autres corps d’état.
2.8
SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE
Conformément à la loi 93-1418 du 31 Décembre 93 et à son décret d'application 94-1159 du 26
Décembre 94, l'entrepreneur tiendra compte dans son offre de l'intégration de la sécurité et de
l'organisation en matière de sécurité et de protection de la santé lors des opérations de Bâtiment et de
Génie Civil.
Le P.G.C.S.P.S., (Plan Général de Coordination de Sécurité et de Protection de la Santé) établi par le
C.S.P.S., (Coordonnateur en Sécurité et Protection de la Santé) mandaté par le Maître d'Ouvrage,
ainsi que les dispositions et principes de prévention établis lors de la phase de conception en vue de
la constitution du D.I.U.O., (Dossier des Interventions Ultérieures sur l'Ouvrage), sont des pièces
contractuelles intégrées au dossier marché et feront l'objet d'un contrôle du respect de l'application
des règles de prévention de l'entreprise par le C.S.P.S.
Le coût financier de la prise en compte de ce document et de toutes les demandes du Coordonnateur
est réputé inclus dans le montant de l'offre remise par l'entreprise.
2.9
MATERIAUX
2.9.1 Généralités
L'agrément d'un matériau proposé devra être demandé pendant la période de préparation.
Un dossier comprenant les avis techniques, les cahiers des charges, les attestations d'assurance etc.
devra être remis en nombre suffisant afin que les différents organismes puissent instruire et se
prononcer. Ils devront en tout cas répondre à l'équivalence technique et esthétique par rapport aux
matériaux et produits décrits dans les C C T P.
Si le délai d'instruction dépasse le délai requis pour l'agrément ou si le maître d'œuvre refuse le
matériau proposé, l'entrepreneur ne pourra prétendre à indemnisation s'il est contraint d'exécuter ses
ouvrages en utilisant un produit ou un matériau dont toutes les spécifications techniques et
esthétiques seront conformes à celles indiquées dans le dossier, l'offre étant réputée avoir été faite
dans cette hypothèse.
Tous les équipements mis en œuvre seront particulièrement robustes, adaptés à leur manœuvre ou
Page 7 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
accessibilité à un public jeune, et traités en qualité "anti vandalisme" tant pour leur solidité que leur
mode d'accrochage.
2.9.2 Liste des matériaux
Pendant la période de préparation et au maximum 20 jours calendaires après remise de l'ordre de
service, l'entrepreneur devra soumettre à l'agrément de la Maîtrise d'Œuvre, la liste complète des
fournitures, matériels et appareillages devant être utilisés.
Une pénalité de 100 € par jour calendaire sera appliquée à toutes entreprises en retard sur ce délai.
Cette liste comportera en particulier, si cela est faisable, les indications suivantes :
-nature et objet de la fourniture
-nom et adresse du constructeur ou provenance
-type du matériel ou de matériaux
-numéro de fabrication ou numéro de repère de série
-fiches techniques
-caractéristiques principales
-nombre d'articles du même type
-lieu d'installation.
En cas d'omission, la Maîtrise d'Œuvre choisira les matériaux et l'équipement qu'elle désire employer.
Cette demande ne pourra pas être génératrice de plus-values.
Après accord sur les échantillons et prototypes, la liste ainsi établie sera définitive et impérative.
2.9.3 Echantillons
Dans un délai de trois semaines, après accord sur la liste des matériaux, les entrepreneurs seront
tenus de déposer au Bureau de chantier, un échantillon de chacun des produits prévus, tant appareils
que matériaux , etc., pour chaque qualité fournie en vue d'obtenir l'accord d'emploi de la Maîtrise
d'Œuvre.
Ce délai sera précisé définitivement lors de l'établissement du calendrier d'exécution des travaux.
La présentation des échantillons par l'entreprise sera complétée par la production des procès-verbaux
d'essais et avis techniques. Sont compris les essais au feu et les essais acoustiques. Ces documents
devront être inclus dans le dossier des ouvrages exécutés (D.O.E.).
Une pénalité de 100€ par jour calendaire sera appliquée à l’entreprise en retard sur ce délai.
2.9.4 Stockage des matériaux
Tous matériaux et fournitures utilisés sur le chantier seront entreposés avec soin et à l'abri des
dégradations et des intempéries, de façon à ne pas entraver les accès et la circulation. Leur
dispersion en vrac ne sera pas tolérée.
Le stockage des matériaux sur le lieu même des travaux ne pourra dépasser en importance le besoin
local et devra être évacué sur simple demande s'il constitue une gêne à l'avancement du chantier.
Il ne sera accepté aucun stockage en dehors de la zone de chantier.
Les matériaux sensibles à l’eau devront être protégés par l’entreprise jusqu’à leur mise en œuvre.
2.9.5 Approvisionnements
L'entrepreneur sera tenu d'approvisionner sur le chantier les matériaux qui lui sont nécessaires pour
l'exécution des travaux dans le cadre du calendrier d'exécution et du phasage.
Page 8 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
Tout retard dans l'approvisionnement de ces matériaux ne pourra donner lieu à un allongement de
délai sauf dans des cas reconnus de force majeure. L'entrepreneur reste responsable de leur bonne
conservation.
2.9.6 Organisation générale du chantier
Aucune installation de chantier ne pourra être implantée sur le domaine public.
2.9.7 Propreté du chantier
Le chantier devra être tenu dans un constant état de propreté et parfaitement en ordre. En cas de non
observation ou de retard dans l'exécution du nettoyage, l’équipe de maîtrise d'œuvre ordonnera sans
préavis un nettoyage qui sera effectué par une entreprise extérieure aux frais du présent
entrepreneur.
2.9.8 Moyens de prévention – Sécurité
D'une manière générale, il est rappelé que toute entreprise doit assurer à ses frais, pendant toute la
durée des travaux, l'organisation et le maintien des dispositions de sécurité qu'elle doit prendre
conformément aux textes légaux en vigueur et à toutes mesures concernant les recommandations
édictées par l'O.P.P. B.T.P..
Des précautions spéciales devront être prises au cours des travaux pour assurer la protection efficace
des passages.
L’entrepreneur aura la charge d'établir tous trottoirs, panneaux, clôtures, planchers, auvents, bâches
et tous autres éléments tendant à la protection des passants, visiteurs, et de toute personne
concourant à l'édification de l'immeuble, contre la chute des matériaux et les projections, les
poussières, et éviter tout accident.
Bien que la responsabilité du Maître d'Œuvre ne puisse en aucun cas être en cause à ce titre, l'
entrepreneur ne pourra refuser de compléter ou d’améliorer les mesures de protection déjà prises si
elles sont jugées insuffisantes par le maître d'œuvre, et dans ce cas il ne pourra prétendre à aucune
indemnité supplémentaire pour une protection parfaite et efficace.
2.9.9 Sujétions liées a l'environnement
Chaque entreprise aura recours à tous moyens pour se prémunir contre les conséquences de ses
travaux (constats d'huissiers, expertises).
Les feux sont interdits dans l'enceinte du chantier.
2.9.10 Rendez-vous de chantier
L’entrepreneur est tenu de se présenter en personne ou se faire représenter par un de ses
collaborateurs qualifiés, lors des rendez-vous de chantier ou à la demande de l'Architecte, à des
rendez-vous intermédiaires.
2.9.11 Protection des ouvrages
Chaque entreprise devra assurer la protection de ses ouvrages et restera responsable, jusqu'à la
réception des travaux, des dégâts qui y seraient apportés.
2.9.12 Achèvement des travaux
Obligation est faite aux entreprises de maintenir sur le site des ouvriers qualifiés pour assurer
l'exécution des menus travaux et de mise au point qui pourraient se révéler nécessaires durant le
mois suivant la livraison des ouvrages.
Page 9 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
2.9.13 Période de préparation
La période de préparation de quatre semaines est incluse dans le délai contractuel.
Cette période sera, en particulier, consacrée :
-à l’établissement du plan d’installation de chantier
-à la réalisation des démarches contractuelles en matière de sécurité
-à l’établissement des plans d’exécution des travaux
-la présentation des échantillons
2.9.14 Prise en compte du voisinage et du site
Pendant la durée des travaux, il est exigé de l’entreprise que ne soit apporté aucun trouble de
jouissance aux riverains, aux voiries, au trafic de circulation, en dehors de la zone de travaux.
Toute infraction à cette règle laissera seul l'entrepreneur responsable de toute procédure ou
dommages et intérêts qui pourraient être demandés par les propriétaires riverains et l'incidence
financière qu'aurait à supporter le Maître d'Ouvrage serait déduite du montant du Marché de
l'entreprise.
2.9.15 TRAITEMENT ANTI-CORROSION
Toutes les pièces métalliques d'assemblage, composants divers, visseries, seront soit en inox, soit
traitées contre la corrosion par galvanisation à chaud.
2.10
DOSSIER / ETUDE
2.10.1 Etudes d’exécution
Toutes les études et les plans (plan d'exécution, plan de chantier, plan d'atelier, détails, etc.) sont à la
charge des entreprises et devront être soumis à l'approbation du Maîtres d'Œuvre, du Bureau de
contrôle et du C. S. P. S.
Tous les plans, croquis, schémas seront établis sur informatique et transmis sous forme de fichier
Autocad (.dwg ).
2.10.2 Dossier des ouvrages exécutés
La fourniture de ces dossiers, par le titulaire du marché, conditionne les réceptions (même partielles)
des installations.
La fourniture des plans et des documents du DOE sur format papier et sur CD conditionnera la
réception des ouvrages.
Ce dossier sera fourni:
- en 4 exemplaires sur papier
- en 2 exemplaire sur Cdrom
Le coût de fourniture du Dossier des ouvrages exécutés, des éléments du DIUO est réputé inclus
dans l’offre de l’entreprise.
Le DOE comprendra l’ensemble des avis techniques des matériaux mis en œuvre, et leur localisation
sur plans.
Mise en œuvre suivant les prescriptions de cet avis technique en cours de validité.
2.10.3 Dossier d’interventions ultérieures sur l’ouvrage (D. I. U. O.)
Prévue par les articles L 235-15 et R 238-37 à 39 du Code du Travail, le D. I. U. O. est un document
qui "rassemble toutes les données de nature à faciliter la prévention des risques professionnels et la
prise en compte des conditions de sécurité des personnes qui auront à assurer l'entretien, au sens
des travaux normalement prévisibles pour maintenir l'ouvrage en bon état".
Page 10 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
L’entreprise devra fournir les éléments de son D.I.U.O. dans un délai maximum d'un mois après la
réception des travaux.
2.10.4 Travaux supplémentaires
Aucun ouvrage susceptible d'entraîner une augmentation des dépenses ne devra être entrepris sans
ordre écrit et spécial du Maître d'Ouvrage, et seulement dans la stricte limite fixée par cet ordre,
conformément aux dispositions des documents contractuels constituant le dossier. Les travaux
supplémentaires seront réglés suivant les mêmes conditions que le marché, soit l'application des prix
unitaires traités, aux mêmes conditions de règlement et de date de référence.
La décomposition du prix global sera obligatoirement fournie.
2.10.5 Contenu des prix unitaires
Le prix forfaitaire faisant l'objet du marché représentera la valeur de l'ensemble des ouvrages à
exécuter.
Toutefois, ce prix global forfaitaire sera décomposé en donnant le détail quantitatif et estimatif.
Les prix comprennent tous les frais inhérents à l'entreprise :
- la fourniture des matériaux et des déchets
- la main d'oeuvre
- le matériel, les outils et engins (compris l'alimentation en énergie ou carburant)
- les installations de chantier dans le cadre des règlements en vigueur
- les frais d'études
- l'enlèvement des détritus résultant de l'exécution des constructions.
- la fourniture et la mise en œuvre de tous les équipements et de tous les ouvrages demandés par le
coordonnateur Santé Sécurité dans le cadre de sa mission.
Tout ouvrage mis à la charge du corps d'état comprend son exécution complète dans l'état qui
correspond à sa destination avec toutes les fournitures, façons, mise en œuvre, ajustements et
fixations nécessaires, conformément aux pièces contractuelles, aux règles de l'Art et aux règlements
en vigueur.
L’entrepreneur ne pourrait se prévaloir d'aucune omission ou désignation incomplète pour réclamer un
supplément de prix étant entendu que le CCTP ne peut entrer dans l'énumération de tous les travaux
accessoires à l'exécution des ouvrages à réaliser.
2.10.6 Présentation de l’offre
L'offre de base sera impérativement présentée sur le bordereau cadre estimatif détaillé avec prix
unitaires.
L’entreprise doit la détermination des quantités. Quand des quantités sont indiquées, elles sont
données à titre indicatif; l’entreprise devant les vérifier et indiquer les éventuelles erreurs qu’elle
noterait.
Aucune plus-value ne sera accordée en cours de travaux pour une erreur de calcul des quantités; le
prix remis est global et forfaitaire pour la réalisation des travaux tels qu’indiqués dans les différentes
pièces du dossier.
2.11
OBLIGATIONS DIVERSES
L’entreprise se devant de visiter les lieux avant sa remise de prix ne pourra donc se faire valoir d’une
quelconque méconnaissance du bâtiment ou du terrain pour justifier une omission dans sa remise de
prix. Cela n'aurait pas pour effet de soustraire l'entreprise à effectuer des travaux prévus pour le prix
qu'elle a remis
Page 11 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
L'entrepreneur est contractuellement réputé s'être assuré, avant la remise de son offre, par ses
calculs propres et son expérience d'entrepreneur, que les ouvrages de son lot prévus au présent
projet répondent en tous points à la réglementation (DTU, normes, etc.) compte tenu des données du
chantier. Dans le cas contraire, l'entrepreneur fera par écrit au maître d’œuvre, les remarques et
observations qu'il jugera utiles.
Le devis descriptif et les plans joints définissent les prestations minimales à réaliser au titre du présent
lot, une omission dans un quelconque de ces documents n'aurait pas pour effet de soustraire
l'entreprise à effectuer des travaux précisés par ailleurs, pour le prix qu'elle a remis.
Toute anomalie dans le descriptif ou sur les plans joints constatée par l'entreprise devra être signalée
à l’architecte, avant la remise des prix. De ce fait, aucune plus-value ne sera accordée pour tout
travail non précisé dans le descriptif ou dans les plans, mais nécessaire à l'achèvement des
installations ou au bon fonctionnement de celles-ci, l'entreprise sera tenue d'exécuter de tels travaux.
Si l'installateur n'a pas cru devoir formuler des réserves, il sera alors considéré comme pleinement
d'accord sur la contenance du présent descriptif et des plans s'y rapportant et acceptera "ipso facto"
toutes les conséquences de cet acquiescement.
Il est spécifié que les dispositions des descriptions des ouvrages n’ont pas un caractère limitatif.
Les plans de principe et d'exécution dus par l'entreprise seront soumis aux agréments du Maître
d'Ouvrage, et des concepteurs, qui vérifieront la conformité de ces documents au cahier descriptif et
aux plans joints, l'entreprise devra obtenir leurs accords avant toute intervention sur le chantier.
3.
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES
3.1
PRESCRIPTION A LA CHARGE DE L’ENTREPRISE
Les prestations à la charge de la présente entreprise dans le cadre de son marché, comprendront
implicitement :
- le transport et l'amenée à pied d'œuvre de tous les matériaux, produits et autres nécessaires à la
réalisation des travaux ;
- la réception de l'état des supports en présence du maître d'œuvre et de l'entrepreneur ayant réalisé
les supports ;
- le balayage des supports et l'enlèvement des déchets ;
- la fourniture et l'application de l'enduit de lissage ;
- le ou les plans d'appareillage et de calepinage, le cas échéant ;
- la fourniture et la pose des revêtements en carrelage prévus au marché ;
- la fourniture et la pose des accessoires tels que bandes de seuils, cornières d'arrêt de revêtement,
etc. ;
- la fourniture et la pose de plinthes ;
- la fourniture et pose des couvre-joints de dilatation ;
- la fourniture et la mise en place des tapis-brosses le cas échéant;
- le balayage et/ou le nettoyage des ouvrages pour la livraison et la réception, sans taches de colle ou
autres
- la protection des ouvrages jusqu'à la réception ;
- l'enlèvement hors du chantier de tous les déchets et gravois en provenance de ces travaux ;
- le nettoyage et les prestations de premier entretien avant la mise en service ;
- et toutes autres prestations et fournitures accessoires nécessaires à la finition complète et parfaite
des ouvrages du présent lot.
3.2
DOCUMENTS ET REFERENCES CONTRACTUELS LISTE NON EXHAUSTIVE
Les ouvrages du présent lot devront répondre aux conditions et prescriptions des documents
techniques qui lui sont applicables, dont notamment les suivants :
DTU
DTU 52.1 : Revêtements de sol scellés NF P 61-202-1 et 2
DTU 55 : Revêtements muraux scellés destinés aux locaux d'habitation, bureaux et établissements
d'enseignement
Page 12 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
DTU 21 : Exécution des travaux en béton NF P 18-201
DTU 26.1 : Enduits au mortier de ciment, de chaux et de mélange plâtre et chaux aériennes NF P
15-201-1 et 2
DTU 26.2 : Chapes et dalles à base de liants hydrauliques NF P 14-201-1 et 2
Dans le cas de revêtements scellés étanches : DTU 20.12 et 43.1 et Annexe 2 du DTU 52.1.
Cahier du CSTB 2999 - livraison 384 - Classement UPEC.
- DTU 51.3 norme NFP 63-203-1 : planchers en bois ou en panneaux dérivés du bois (applicable aux
travaux sur parquets existants).
Normes NF - EN - ISO
Carreaux et dalles
P 61-101 , EN 87 /P 61-302 /P 61-341 /P 61-401 , EN 121 /P 61-402-1, EN 186-1 /P 61-402-2 ,
EN 186-2 /P 61-403-1 , EN 187-1 /P 61-403-2 , EN 187-2 /P 61-404 , EN 188 /P 61-405 , EN
176 /P 61-406 , EN 177 /P 61-407 , EN 178 /P 61-408 , EN 159 /P 61-501 , EN 98 /P
61-502 , EN 99 /P 61-503 , EN 100 /P 61-504 , EN 101 /P 61-505 , EN 102 /P 61-506 ,
EN 103 /P 61-507 , EN 104 / P 61-508 , EN 105 /P 61-509 , EN 106 /P 61-510 , EN 122
/P 61-511 , EN 154 /P 61-512 , EN 155 /P 61-513 , EN 202 /P 61-514 , EN 163 /P 61-515
/P 61-516 /
Carreaux et dalles céramiques
P 61-534 , ISO 10545-1 , EN 163 /P 61-535 , ISO 10545-2 , EN 98 /P 61-536 , ISO
10545-3 , EN 99 /P 61-537 , ISO 10545-, EN 100 , ISO 10545-5 /P 61-538 , ISO 10545-6
, EN 102 /
P 61-506 , ISO 10545-, EN 103 /P 61-507 , ISO 10545-, EN 104 /P 61-539 ISO 10545-10
, EN 155 /P 61-511 ISO 10545-11 , EN 154 /P 61-540 ISO 10545-, EN 202 /P 61.541
ISO 10545-13 , EN 106 , EN 122 /P 61-542 ISO 10545-14 /P 61-543 ISO 10545-15
Adhésif
P 61-608 EN 12002 , HOM /P 61-609 EN 12003 , HOM , EN 12004 /P 61-611 /
P 61-601 A /T 76-011 , HOM /T 76-129 , HOM /T 76-404
Isolement phonique
B 57-050 , HOM /S 31-052 , V /S 31-053 , V /S 31-054 , V /S 31-056 , V /S
31-074 , EXP / NF EN ISO 140-8 , HOM
Normes concernant les carrelages étrangers
Les carrelages de provenance étrangère devront répondre aux normes du pays de fabrication qui
auront été classées EN ou ISO.
La référence de la norme devra figurer sur les emballages ou à défaut dans le catalogue du fabricant.
Cahiers des prescriptions techniques (CPT) - Cahiers du CSTB
Cahier des prescriptions techniques d'exécution des revêtements de sol intérieurs et extérieurs en
carreaux céramiques collés au moyen de mortiers-colles.
Cahiers des prescriptions techniques d'exécution des revêtements muraux intérieurs et extérieurs
collés au moyen de documents d'accompagnement des Avis Techniques:- de mortiers-colles ;- de
ciment-colles en milieu caséine ; - d'adhésifs sans ciment.
Cahiers du CSTB.
CPT. : - documents d'accompagnement des Avis Techniques des mortiers-colles et ciments-colles et
autres adhésifs.
Autre textes et documents
Devront également être respectées, les prescriptions et spécifications des textes et documents
suivants, dans les cas où ils peuvent être applicables à tous ou à certains ouvrages du marché.
Règles professionnelles
-Règles professionnelles de préparation des supports courants en béton en vue de la pose de
revêtements de sol minces - UNM - UNRST – OGB (SEBTP _75784 PARIS Cedex 16)
-Règles professionnelles - Travaux de dallage - Annales de l'ITBTP
-Règles professionnelles - Détermination de la résistance à l'arrachement par traction des carreaux
céramiques ou analogues scellés ou collés - Méthode d'essais - SNMI - UNECB - UNM - août 1995
-Règles professionnelles concernant l'utilisation des mastics pour l'étanchéité des joints - septembre
1989.(SNJF - 75116 PARIS Cedex 16)
Page 13 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
Cahiers du CSTB
- N° 1835 - Cahier des prescriptions techniques d'exécution des enduits de lissage de sols intérieurs mars 1983.(CSTB - 75782 PARIS Cedex 16)
N° 1836 - Directives pour le classement P des produits de lissage de sols.
- Cahier 2.055.3 (266) : cas d'un nouveau revêtement céramique (et assimilé) collé ou scellé ;
Cahiers des charges de l'office des asphaltes
Fascicule 8 du Cahier des charges de l'office des asphaltes(Office des asphaltes-75008 Pris )
RCT - HLM
Recommandations pour la conception technique des logements utilisés par ou pour les organismes
d'HLM - RCT - art. H-3.(TEC - 75008 Paris)
Exigences parasismiques règlementaires
Zone de sismicité 2, Catégorie d’importance III :
-règles Eurocode 8 à respecter
Ordre de préséance
Au sujet des DTU/CCTG et normes, le cas échéant, visés ci-dessus, il est ici bien précisé qu'en cas
de discordance entre les spécifications, prescriptions et descriptions ci-après du présent document, et
celles des DTU/CCTG et normes, l'ordre de préséance sera celui énoncé aux clauses communes à
tous les lots.
Classement UPEC
Les revêtements de sols en carrelage devront être adaptés au type et à l'utilisation des locaux dans
lesquels ils sont à poser, selon le classement UPEC.
Ce classement UPEC fait l'objet d'un Cahier du CSTB : notice sur le classement UPEC et classement
UPEC - Cahier 2999 - Livraison 384 - novembre 1997.
Pour chaque lettre de classement, le revêtement de sol devant être posé devra avoir un indice au
moins égal à celui du local concerné.
Cette classification sera progressivement remplacée par celle de la norme européenne EN-1307.
Cette liste n'est, en aucun cas, limitative et tous les travaux seront exécutés en conformité avec les
documents officiels de référence, actuellement publiés.
En conséquence, ce document n’annule ni ne remplace la législation et les règles de l’art actuellement
en vigueur auxquelles les ouvrages restent soumis.
3.3
RÉGLEMENTATIONS CONCERNANT LES MATÉRIAUX ET PRODUITS
Avis Techniques
Pour tous les matériaux et produits qui relèvent de la procédure de l'" Avis Technique ", il ne pourra
être mis en œuvre que des matériaux et produits ayant fait l'objet d'un Avis Technique.
L'entrepreneur devra toujours fournir l'Avis Technique en cours de validité pour les matériaux et
produits concernés.
Marquage " NF "
Pour tous les matériaux et produits ayant fait l'objet d'une certification à la marque " NF ", il ne pourra
être mis en œuvre que des matériaux et produits admis à cette marque " NF ".
Les revêtements de sol céramiques font l'objet d'une procédure de certification " NF - Classement
UPEC ".
Les revêtements de murs céramiques peuvent faire l'objet de procès-verbaux d'essais effectués dans
des laboratoires agréés, de classement PEI de résistance à l'abrasion.
Tous les matériaux et produits concernés devront comporter une étiquette normalisée avec les
indications exigées.
Page 14 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
Autres certifications ou labels
Pour tous les matériaux et produits ayant fait l'objet d'une " Certification " ou d'un " Label " de qualité, il
ne pourra être mis en œuvre que des matériaux ou produits titulaires de cette certification ou de ce
label.
Pour le présent lot, les matériaux et produits concernés sont notamment les suivants :
Les matériaux et produits considérés devront comporter une étiquette portant toutes les indications
exigées.
3.4
SPECIFICATIONS ET PRESCRIPTIONS TECHNIQUES
3.4.1 Nature et qualité des matériaux et produits en général
Les matériaux et produits devant être mis en œuvre dans les ouvrages à la charge du présent lot,
devront impérativement répondre aux conditions et prescriptions ci-après.
Matériaux et produits prévus dans les DTU ou faisant l'objet de normes NF ou EN ou ISO. Ils devront
répondre au minimum aux spécifications de ces documents.
Matériaux et produits dits " non traditionnels ", non prévus dans les DTU et ne faisant l'objet de
normes NF ou EN, devront selon le cas :
- faire l'objet d'un " Avis Technique " ou d'un " Agrément technique européen" ;
- être admis à la marque " NF " ;
- être titulaire d'une " Certification " ou d'un " Label ".
En tout état de cause, l'entrepreneur ne pourra en aucun cas mettre en œuvre un matériau ou un
produit qui ne serait pas pris en garantie par ses assureurs.
Les produits " tout prêts " du commerce devront être livrés sur chantier dans leur emballage d'origine.
Cet emballage comportera tous les renseignements voulus.
3.4.2 Spécifications particulières concernant les matériaux et produits
Matériaux pour formes
Les formes rapportées devant constituer un support convenable pour le mortier de pose du carrelage
peuvent être de plusieurs types, tels qu'ils sont énumérés au DTU 52.1 - art. 4.6.
Les matériaux constitutifs de ces formes sont définis pour chaque type à l'article susvisé du DTU.
Ces matériaux étant tous des matériaux traditionnels, ils devront répondre aux normes qui les
concernent.
Béton prêt à l'emploi pour formes
Le béton prêt à l'emploi devra répondre aux conditions et prescriptions de la norme expérimentale P
18-305 de décembre 1994. L'entrepreneur devra strictement respecter cette norme qui est
contractuelle.
Pour les passations de commande de béton, l'entrepreneur devra, en se basant sur le " Guide
d'utilisation de la norme P 18-305 " édité par le SNBPE, définir de manière précise le béton à livrer, et
notamment :
- la classe d'environnement (classes 1 à 5) ;- le type de béton (armé - non armé - précontraint) ;- la
résistance caractéristique ;- la granularité, la consistance et, s'il y a lieu, la nature du ciment.
Matériaux pour chapes au mortier hydraulique(en général)
Les sables et liants hydrauliques pour chapes, ainsi que les adjuvants éventuels autorisés, devront
être conformes aux prescriptions du DTU 26.2 - chapitre 2, et répondre aux normes qui y sont citées.
Les chapes à prise rapide devront être réalisées avec un liant hydraulique spécial, titulaire d'un Avis
Technique.
L'entrepreneur restera responsable de la composition des mortiers y compris dans les cas spéciaux
consécutifs à des conditions particulières rencontrées ainsi que pour les matériaux pour lesquels le
fabricant recommande un mortier particulier.
Matériaux pour chapes autolissantes (sol souple et peinture sol)
Les chapes liquides autolissantes devront avoir fait l'objet d'un Avis Technique ou d'un Agrément
technique européen.
Page 15 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
Matériaux pour enduits au mortier hydraulique
Les sables et liants hydrauliques pour enduits ainsi que les adjuvants éventuels autorisés devront être
conformes aux prescriptions du DTU 26.1 - chapitre 2 et répondre aux normes qui y sont citées.
Enduits de lissage pour recevoir carrelages de sol collés
Les produits pour enduits de lissage devront être de type adapté à la nature et à l'état du support
d'une part, et à la nature et au type de revêtement de sol, d'autre part.
Ces produits seront exclusivement des produits livrés prêts à l'emploi, ceux préparés sur chantier ne
seront pas admis.
Les produits pour enduits de lissage devront avoir fait l'objet d'un Avis Technique précisant son
classement P1 - P2 ou P3, classement au moins égal au classement UPEC du local à revêtir.
Colles et mortiers-colles pour carrelages collés
Dans l'attente de la publication de la norme européenne EN 12004 - Colles à carrelages - Définitions
et spécifications, les différents types de colles pour carrelages sont définis actuellement par un guide
de l'UEATC.
Les colles utilisées devront dans tous les cas répondre aux normes les concernant, citées ci-avant et
faire l'objet d'un Avis Technique ou d'un Agrément technique européen.
Le choix de la colle à utiliser pour chaque type de revêtement de sol ou de mur sera effectué par
l'entrepreneur dans la liste de ceux préconisés par le fabricant du revêtement de sol ou de mur.
Ils devront être compatibles avec la nature et le type d'enduit de lissage appliqué.
Le respect des qualités des adhésifs et leur utilisation conformes aux prescriptions du fabricant de
l'adhésif, incombent respectivement à ce dernier et à l'entrepreneur, mais l'entrepreneur sera seul
responsable envers le maître d'ouvrage.
Dans les cas particuliers ou aucun type d'adhésif n'est préconisé par le fabricant du revêtement de
sol, il incombera à l'entrepreneur de définir l'adhésif à utiliser
Matériaux pour mortier de pose des carrelages scellés
Matériaux pour mortier de pose des carrelages scellés
Les sables et liants hydrauliques pour mortier de pose, ainsi que les adjuvants éventuels autorisés
devront être conformes aux prescriptions du DTU 26.1 - art. 5.5 et répondre aux normes qui y sont
mentionnées.
Matériaux pour jointoiement
Les coulis à base de liants hydrauliques seront réalisés avec des sables et liants, les sables étant de
granulométrie différente en fonction de la largeur des joints, conformément aux spécifications du DTU
26.1 - art. 5.6.
Les produits de jointoiement " tout prêts " du commerce devront être adaptés à la largeur des joints,
au support soumis à déformation ou non, à la durée de prise souhaitée, à l'emploi extérieur ou
intérieur, coloré ou non, etc.
Le choix du produit incombera à l'entrepreneur en fonction des critères ci-dessus.
Carreaux et dalles céramiques
Toutes les caractéristiques des carreaux et dalles céramiques : devront strictement répondre aux
normes qui les concernent.
Ces matériaux devront répondre aux caractéristiques définies ci-après au présent CCTP, et être d'un
classement UPEC correspondant au classement du local à revêtir.
Les teintes et décors éventuels devront correspondre à ceux de l'échantillon retenu par le maître
d'œuvre. Dans un même local, les tons devront être uniformes et aucune différence de ton, si minime
soit-elle, ne sera tolérée.
Matériaux isolants
Les matériaux isolants à mettre en œuvre entre le support et le revêtement de sol carrelage devront
être certifiés ACERMI et faire l'objet d'un Avis Technique ou d'un PV d'essais.
Ils seront soit en rouleaux, soit en éléments rigides ou semi-rigides.
Ces isolants devront être de classe de compressibilité I - II ou III, cette classe de compressibilité
définissant le mode de pose du sol carrelage ou inversement.
Couche de désolidarisation
Cette couche pourra être selon le cas :
Page 16 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
- un film plastique de 150 microns épaisseur minimale ;- un lit de sable fin de 10 mm épaisseur ;- un
feutre bitumé type 36 S.
3.4.3 Réaction au feu des matériaux
Les carrelages muraux seront de catégorie M2.
Les carrelages de sols seront de catégorie M4.
3.4.4 Performances acoustiques des revêtements de sol
Suivant norme en vigueur
3.4.5 Supports
Réception des supports
L'entrepreneur du présent lot devra procéder à la réception des supports devant recevoir les
revêtements de sols.
Pour cette réception, l'entrepreneur du présent lot vérifiera que les supports répondent bien aux
exigences des DTU, règles professionnelles et autres. Cette réception sera faite en présence du
maître d'œuvre, de l'entrepreneur ayant réalisé les supports et de l'entrepreneur du présent lot.
Supports non conformes
En cas de supports ou parties de supports non conformes, l'entrepreneur du présent lot fera par écrit
au maître d'œuvre ses réserves et observations avec justifications à l'appui.
Il appartiendra alors au maître d'œuvre de prendre toutes décisions en vue de l'obtention des supports
conformes.
Le maître d'œuvre pourra être amené à prescrire des travaux complémentaires nécessaires.
Selon leur nature, ces travaux complémentaires seront réalisés, soit par le lot ayant exécuté les
supports, soit par le présent lot, mais les frais en seront toujours supportés par l'entrepreneur ayant
exécuté les supports.
3.4.6 Travaux préparatoires
Avant tout commencement de travaux, le présent lot aura à effectuer un nettoyage parfait du support,
pour obtenir une surface débarrassée de tout ce qui pourrait nuire à la bonne adhérence des supports
à réaliser.
Pour les revêtements en carrelage collé, le présent lot aura toujours à exécuter, avant toute pose du
revêtement, une préparation du support par un enduit de lissage au sol et un enduit de ragréage sur
murs.
Le choix du type de produit à employer pour l'enduit de lissage de sol sera du ressort de
l'entrepreneur. Cet enduit de lissage sera réalisé dans les conditions précisées au CPT des enduits de
lissage de sols intérieurs.
L'entrepreneur devra toujours mettre en œuvre la quantité d'enduit de lissage nécessaire pour
satisfaire aux tolérances de planéité exigées, en partant du support qu'il aura accepté.
3.4.7 Règles d'exécution des chapes pour carrelages collés
Chapes rapportées(en général)
Les chapes ne pourront être exécutées que sur des supports rugueux et parfaitement propres,
débarrassés de tout ce qui pourrait nuire à une bonne adhérence.
L'obtention de cet état de support est à la charge du présent lot.
L'exécution des chapes rapportées sera conforme aux prescriptions de l'art. 3.4 du DTU 26.2.
L'état de surface et la planéité des chapes pour revêtements carrelages collés devront répondre aux
conditions du DTU 26.2 - chapitre 4.
Chapes pour recevoir revêtements carrelages collés :
- elles devront répondre aux conditions de l'art. 4.322 ainsi qu'aux prescriptions des " Règles
professionnelles " de préparation des supports courants en béton en vue de la pose des revêtements
de sols minces, mentionnées ci-avant.
Page 17 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
Joints dans les chapes
Lors de l'exécution des chapes, l'entrepreneur devra :
- respecter tous les joints de dilatation et autres joints de construction prévus aux plans ;
- prévoir et réaliser tous les joints de fractionnement, conformément aux impératifs fixés par le
DTU 26.2, art. 3.415 - 3.54 et 3.56.
Sauf dans les cas où il est prévu séparément des joints rigides à incorporer ou des couvre-joints
rigides à poser, l'entrepreneur devra réaliser le calfeutrement et le garnissage de tous les joints avec
un matériau pâteux en produit synthétique de type titulaire d'un Avis Technique spécifiant qu'il est
apte pour l'emploi prévu compte tenu de l'usage futur des locaux.
3.4.8 Règles de mise en œuvre des carrelages collés
Pour tous les carrelages faisant l'objet d'un Avis Technique, la mise en œuvre devra être réalisée
conformément aux prescriptions de cet Avis Technique.
Revêtements muraux en carrelage collé(en général)
Exécution d'un enduit de ragréage ou d'un enduit de peintre selon l'état du support pour obtenir une
surface apte à recevoir le revêtement collé.
Pose du carrelage par collage à la colle ou au ciment-colle. Le choix du type de colle ou de mortiercolle et prescriptions de mise en œuvre, comme spécifié ci-dessus pour les carrelages de sol.
Sur supports bruts, l'entrepreneur pourra réaliser un enduit au mortier et procéder à une pose collée
sur cet enduit.
3.4.9 Règles de mise en œuvre des carrelages scellés
Revêtements de sols en carrelage scellé(en général)
Les carrelages seront posés sur un lit de mortier d'une épaisseur minimale de 20 mm.
Les carreaux seront scellés par ce mortier de pose.
Les carrelages de sol scellés devront être mis en œuvre d'une manière conforme aux prescriptions du
DTU 52.1, chapitres 4 - 5 - 6 et 7.
3.4.10 Exécution des joints de carrelages
La pose à joints nuls est interdite pour sols et revêtements muraux.
L’entrepreneur calculera ces largeurs de joint pour répondre à l’ influence sur la bonne tenue du
carrelage à l'égard des variations dimensionnelles
Dans tous les cas, les largeurs de joints et la nature des joints devront être définies avant tout début
de travaux par l'entrepreneur qui fera des propositions à l'approbation du maître d'œuvre.
3.4.11 Prescriptions diverses concernant la pose des carrelages
Implantations
L'implantation du revêtement carrelage devra dans chaque pièce être rigoureusement effectuée,
notamment par :- la direction des lignes de joints ;- la symétrie des lignes par rapport aux références ;
et la symétrie des motifs, le cas échéant.
La disposition et les alignements seront déterminés de manière à permettre une exécution avec un
minimum de coupes de carreaux, les coupes inévitables devront toujours être exécutées sous les
plinthes ou en rive des locaux.
Joints de dilatation, de fractionnement, périphériques
Ces joints seront traités dans les conditions définies au DTU 52.1 - art. 5.7.1 - 5.7.2 - 5.7.3 et 5.7.4.
Calepinage
Dans le cas de calepinage, l'entrepreneur devra examiner le dessin de calepinage qui lui aura été
remis par le maître d'œuvre. En cas d'observations de sa part, l'entrepreneur les fera par écrit au
maître d'œuvre.
Une mise au point sera alors effectuée par le maître d'œuvre en accord avec l'entrepreneur.
L'exécution devra être réalisée avec la plus grande exactitude.
Page 18 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
Niveau des sols finis
Les différents revêtements de sols (carrelages, sols minces, etc.) devront toujours être au même
niveau au droit des jonctions et présenter un affleurement parfait.
Toutes dispositions devront être prises à ce sujet, en accord avec les entrepreneurs des corps d'état
concernés.
Raccords
Dans le cadre de l'exécution de son marché, l'entrepreneur du présent lot aura implicitement à sa
charge l'exécution de tous les raccords de carrelages au droit des scellements, passages de tuyaux
ou autres, afférents aux travaux des autres corps d'état.
Dans le cas de raccords à réaliser par suite de retard d'exécution d'un corps d'état, les raccords
seront effectués par le présent lot aux frais du corps d'état responsable.
Arrêts de sols carrelage scellé
Au droit des seuils et autres emplacements où le sol carrelage scellé sera contigu à un autre type de
sol, l'entrepreneur de carrelage aura à fournir et à poser un arrêt métallique constitué par un fer
cornière de 30 x 30.
Rives libres des revêtements muraux
À tous les angles saillants, et sur toutes les rives libres des revêtements verticaux, il sera fait emploi
de carreaux spéciaux à bord arrondi ou à rive émaillée.
Même observation en ce qui concerne les angles saillants des plinthes.
Dans le cas où des carreaux à rive arrondie ou émaillée ne seraient pas disponibles chez le fabricant,
l'entrepreneur devra fournir et poser des baguettes quart de rond en PVC, d'épaisseur et de teinte
adaptées.
Entailles - découpes - etc.
Toutes les entailles et découpes au droit des tuyauteries, robinets ou autres, devront être très
soigneusement ajustées, tout carreau comportant une découpe mal ajustée, ou fendue ou détériorée
lors du découpage, sera immédiatement à remplacer.
Joints entre carrelage mural et appareils sanitaires
Au droit des appareils sanitaires, le revêtement vertical en carrelage devra réaliser l'étanchéité
absolue entre l'appareil sanitaire et la paroi, et à cet effet, le joint entre l'appareil et le 1er rang de
carrelage devra être un joint souple en produit pâteux genre " Thiokol " ou équivalent, la façon de ce
joint étant à la charge du présent lot, y compris la fourniture du produit.
Joints de dilatation
Dans le cas où des revêtements carrelage seront à poser au droit des joints de dilatation, le présent
lot devra les respecter lors de l'exécution des revêtements.
Pour l'exécution de ces joints, l'entrepreneur soumettra au maître d'œuvre, avant le début des travaux,
les dispositions qu'il compte prendre pour cette exécution.
Quelle que soit la solution adoptée, les joints dans les revêtements de sols devront être étanches aux
eaux de lavage.
Couvre-joints de seuils et autres
Dans le cas où le présent lot aura à sa charge la fourniture et pose de couvre-joints au droit des
jonctions de sols de natures différentes, ceux-ci seront soigneusement coupés de longueur et ajustés
dans la feuillure de l'huisserie ou du bâti. Ils seront obligatoirement disposés dans l'axe de l'épaisseur
de la porte.
Ils seront fixés par vis à tête fraisée, ces disposées dans l'axe du couvre-joint à espacement régulier.
Les têtes de vis seront toujours en métal de même aspect et traitement que le couvre-joint.
3.4.12 Revêtements complémentaires en carrelage
Les revêtements de marches d'escaliers en carrelage, les plinthes en carrelage et les seuils en
carrelage, devront être réalisés dans les conditions précisées au DTU 52.1 - chapitre 7 ; tant en ce qui
concerne les matériaux que leur mise en œuvre.
Page 19 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
3.4.13 Étanchéité sous carrelages en locaux intérieurs
Étanchéité par produits hydrocarbonés(en général pour douche, ….)
Les matériaux à employer ainsi que leurs règles de mise en œuvre, et les travaux accessoires devront
répondre aux prescriptions de l'Annexe A du DTU 52.1.
Étanchéité par systèmes autres que produits hydrocarbonés
Tous les systèmes et procédés devront être titulaires d'un " Avis Technique ", ou d'un " Agrément
technique européen ", ou avoir fait l'objet d'un Cahier des charges visé par un organisme compétent.
La mise en œuvre de ces systèmes devra être strictement conforme aux prescriptions du fabricant.
Les produits adhésifs utilisés pour la pose du carrelage devront être ceux préconisés par le fabricant
ou à défaut être compatibles.
3.4.14 Carrelages posés à l'extérieur
Les conditions et prescriptions complémentaires de réalisation des ouvrages de revêtements de
sol scellés extérieurs sont définies au chapitre 9 du DTU 52.1.
Les travaux de sols carrelages extérieurs devront répondre à ces conditions et prescriptions.
Les revêtements muraux extérieurs scellés ne faisant pas l'objet de prescriptions particulières dans le
DTU 55, les travaux devront être traités par analogie aux prescriptions concernant les revêtements de
sols scellés.
Pour ce qui concerne les revêtements extérieurs collés, il convient de se référer au Cahier des
prescriptions techniques d'exécution 2478 de mars 91 (livraison 317).
Il ne pourra être mis en œuvre que des carreaux dont la résistance au gel est certifiée et répondant à
la norme EN 202.
Les carreaux de faïence étant gélifs, ils ne sont pas à employer à l'extérieur.
Les adhésifs et les produits pour joints devront également être certifiés " Résistant au gel ".
Au sujet des conditions de mise en œuvre de revêtements carrelages à l'extérieur, il est rappelé les "
commentaires " à l'art. 3.2 du DTU 55 qui précisent que " lorsque les travaux sont exécutés à
l'extérieur, toutes précautions doivent être prises pour éviter la dessiccation, le délavage ou le gel du
mortier de pose et des coulis avant leur durcissement. "
3.4.15 Ouvrages accessoires aux revêtements carrelage
Pour les ouvrages accessoires tels que baguettes de joints, rails fractionnement préfabriqués, profilés
d'angles rentrants ou saillants, arrêts de rive, nez de marches, etc., l'entrepreneur devra présenter en
temps voulu les échantillons au maître d'œuvre.
Les baguettes de joints seront en matière plastique ou en aluminium. Tous les autres profilés seront
en aluminium ou en acier inox.
La mise en œuvre de ces ouvrages accessoires devra être effectuée en se conformant strictement
aux prescriptions du fabricant.
3.4.16 État de livraison des revêtements carrelage finis
Tolérances sur le revêtement carrelage fini
Les tolérances admissibles sur les revêtements finis, concernant :
- planéité ;- horizontalité ou verticalité ;- niveau ;- alignement des joints ;
sont précisées aux différents documents contractuels, à savoir :
- revêtements de sols scellés : DTU 52.1 - art. 6.8 ;- revêtements muraux scellés : DTU 55 - art. 3.213
et 3.222 ;- revêtements de sols collés : Cahier du CSTB n° 2478 - art. 5.1 - 5.2 et 5.3 ;- revêtements
muraux collés : Cahiers du CSTB nos 2234 et 2235.
Dans le cas où les tolérances admissibles sur un revêtement fini seraient dépassées, le maître
d'œuvre sera en droit d'exiger la démolition et la réfection du revêtement en matériaux neufs, aux frais
de l'entrepreneur.
Aspect final des revêtements carrelage
Les revêtements finis devront présenter un aspect net et parfaitement fini, sans aucune tache ni
salissure, de couleur et de ton uniforme et régulier.
Page 20 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
Tous les revêtements accusant des défauts tels que tolérances supérieures aux tolérances admises,
joints ouverts, coupes et ajustages mal réalisés, etc. seront refusés, déposés et refaits par
l'entrepreneur à ses frais.
En tout état de cause, l'aspect fini des revêtements carrelage devra strictement répondre aux
prescriptions des DTU
Les revêtements collés devront répondre aux mêmes prescriptions.
3.4.17 Nettoyage et protection des revêtements finis
Immédiatement après pose, les revêtements seront soigneusement nettoyés à l'aide de produits
adéquats par le présent lot, et ce dernier devra en assurer la protection jusqu'à la réception.
Dans certains cas, en fonction des conditions particulières du chantier et de la nature du revêtement
de sol, le présent lot pourra se trouver amené à assurer une protection absolument efficace par tout
moyen de son choix.
4.
TRANCHE 1 : COMMERCES
4.1 DESCRIPTION DES TRAVAUX DE REVETEMENT SCELLES
4.1.1 ETENDUE DES TRAVAUX
Les travaux à réaliser par l’entreprise dans le cadre de son marché sont essentiellement les suivants :
- L’ensemble des carrelages et des faïences
4.1.2 CARRELAGE GRES CERAM
a) Réalisation d’une chape, épaisseur 5cm, compris grillage anti retrait maille 50x50, à réaliser sur
réservation effectuée par le lot gros œuvre ; elle devra être compatible avec le classement du carrelage.
b) Mise en œuvre sur film polyane et polystyrène périphérique et joint souple compris la coulée des
joints au ciment clair, ainsi que le premier nettoyage à la sciure et au chiffon.
Compris remontée de l’étanchéité au droit des huisseries.
c) Fourniture et pose de carrelage grès cérame, type CAESAR série Tecnolito Opal, format 60 x 60,
classement U4P4E2C0
Compris bande périphérique,
Compris carrelage nez de marche au droit des seuils extérieurs
Compris plinthes droites du même type, joints à aligner avec le carrelage du local
Teinte au choix de l’architecte
LOC : tous locaux suivant plans de repérage
4.1.3 FAIENCE
Fourniture et pose de faïences, type vitra, série arkiteckt color
Format 15x15.
Pose suivant plan de calepinage, joints à aligner avec le carrelage du local
Pose depuis niveau carrelage (pas de plinthe)
Pose collée.
Compris étanchéité sous faïence
Compris colle adaptée aux panneaux hydrofuges
Plusieurs teintes au choix de l’architecte
LOC : SANITAIRE 0.60m dessus lavabo
Page 21 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
4.1.4 SIPHON DE SOL
Pose de siphons de sol inox, 30 x 30, sur puisard prévu au lot GO. La mise en œuvre est prévue par le
présent lot en coordination avec le lot GO.
Une attention particulière sera portée à la position de ces siphons par rapport à l'ensemble du calepinage.
Le calepinage devra être transmis en début de chantier à l’entreprise de gros œuvre pour positionnement
des attentes en dalle.
Fourni par le plombier
LOC : préparation
4.1.5 SEUILS
Fourniture et pose d’une barre de seuil au droit d’un changement de revêtement de sol.
LOC : accueil commerce / préparation
4.1.6 NETTOYAGE – FINITIONS - PROTECTION
L'entrepreneur est responsable jusqu'à la réception des protections de ses ouvrages par tous moyens
appropriés ayant reçu l'approbation des Concepteurs.
Immédiatement avant la réception, l'entreprise procédera elle-même au nettoyage définitif, balayage
général, enlèvement des protections, lavage à l'eau très légèrement acidulée, par petites parties,
rinçage, nettoyage des taches de liants ou matières grasses au moyen des solvants appropriés.
Premier nettoyage à la sciure et au chiffon. Les angles des locaux seront particulièrement soignés.
Toute trace de ciment devra avoir disparu.
Page 22 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
5.
TRANCHE 2 : MAIRIE / ECOLE
5.1 DESCRIPTION DES TRAVAUX DE REVETEMENT SCELLES
5.1.1 ETENDUE DES TRAVAUX
Les travaux à réaliser par l’entreprise dans le cadre de son marché sont essentiellement les suivants :
- L’ensemble des carrelages et des faïences
5.1.2 CHAPE - RAGREAGE
Nettoyage et préparation du support
Réalisation d’une chape traditionnelle, épaisseur 5cm, chape armée avec treillis anti retrait, sur dalle
existante, maille 50 x 50.
Compris recharge au mortier au droit des cloisons modifiés
Les avis techniques devront être fournis en période de préparation.
LOC : tous locaux modifiés et au droit des agrandissements de portes, suivant plan
5.1.3 CARRELAGE GRES CERAM
Après séchage réglementaire du support :
Fourniture et pose de carrelage grés cérame, 30x30, type CAESAR série Technolito ou similaire.
Classement suivant réglementation et type de locaux
Pose scellés sur chape, orthogonales
Compris toutes coupes, joint dilatation laiton dans l’épaisseur du carrelage, toutes sujétions
Compris plinthes droites du même type, joints à aligner avec le carrelage du local
Compris bande périphérique,
Compris carrelage nez de marche au droit des seuils extérieurs
Dans les locaux comportant plusieurs types de carrelages, une attention particulière sera apportée au
choix des carreaux. Une présentation des échantillons devra avoir lieu.
Teintes dito existant + 1 au choix de l’architecte.
LOC : tous locaux modifiés et au droit des agrandissements de portes
5.1.4 CARRELAGE GRES CERAM SUR CHAPE SECHE
Fourniture et pose de carrelage grés cérame, 30x30, type CAESAR série Technolito ou similaire.
Classement suivant réglementation et type de locaux
Pose d’un primaire d’accrochage adaptée et spécifique au support
Pose scellés sur chape sèche, orthogonales
Compris toutes coupes, joint dilatation laiton dans l’épaisseur du carrelage, toutes sujétions
Compris plinthes droites du même type, joints à aligner avec le carrelage du local
Compris bande périphérique,
Compris carrelage nez de marche au droit des seuils extérieurs
Une présentation des échantillons devra avoir lieu.
Teinte au choix de l’architecte.
LOC : kitchenette, sanitaire personnel, reprographie, archives, archives vivantes, sanitaires filles,
garçons (école), sanitaires publics, salle des associations.
Page 23 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
5.1.5 TRAPPE DE SOL
Fourniture et pose de trappes de sol carrelé au droit des regards intérieures existants.
Compris carrelage dito article 2.3.4
LOC : reprographie, local entretien
5.1.6 FAIENCE
Fourniture et pose de faïences, type vitra, série arkiteckt color
Format 15x15.
Pose suivant plan de calepinage, joints à aligner avec le carrelage du local
Pose depuis niveau carrelage (pas de plinthe)
Pose collée.
Compris étanchéité sous faïence
Compris colle adaptée aux panneaux hydrofuges
Plusieurs teintes au choix de l’architecte
LOC : tous sanitaires, kitchenette, 2.10m
5.1.7 SIPHON DE SOL
Pose de siphons de sol inox, 30 x 30, sur puisard prévu au lot GO. La mise en œuvre est prévue par le
présent lot en coordination avec le lot GO.
Une attention particulière sera portée à la position de ces siphons par rapport à l'ensemble du calepinage.
Le calepinage devra être transmis en début de chantier à l’entreprise de gros œuvre pour positionnement
des attentes en dalle.
Fourni par le plombier
LOC : sanitaires filles x2 sanitaires garçon x1
5.1.8 SEUILS
Fourniture et pose d’une barre de seuil au droit d’un changement de revêtement de sol.
LOC : au droit des locaux modifiés
5.1.9 JOINT D’ARRET DE SOL
Fourniture et pose de joints d'arrêt de sol en inox type cornière profil "L" incorporé dans l'épaisseur du
carrelage par scellement, selon les règles de l'art.
LOC : au droit des locaux modifiés
5.1.10 SOCLES ET PLOTS
Réalisation de socles et plots, à chaque sortie de canalisation EFS / ECS / EU / etc, depuis le
plancher bas.
Les plots seront réalisés avant la mise en œuvre de la chape, de manière à etre scellé au gros œuvre.
Un fourreau métallique sera incorporé au coulage.
Les plots devront dépasser de 15cm le sol fini, le fourreau devra lui-même dépasser dle dessus du
socle pour permettent l’étanchéité.
5.1.11 NETTOYAGE – FINITIONS - PROTECTION
L'entrepreneur est responsable jusqu'à la réception des protections de ses ouvrages par tous moyens
appropriés ayant reçu l'approbation des Concepteurs.
Immédiatement avant la réception, l'entreprise procédera elle-même au nettoyage définitif, balayage
général, enlèvement des protections, lavage à l'eau très légèrement acidulée, par petites parties,
rinçage, nettoyage des taches de liants ou matières grasses au moyen des solvants appropriés.
Page 24 sur 25
Marie-Françoise Douannes / Projex Ingénierie
COMMUNE DE RADINGHEM-EN-WEPPES
Aménagement d’accessibilité : mairie et entrée de l’école, aménagement d'un local commercial et mise en conformité d'un local archive
CCTP LOT 05 REVETEMENTS SCELLES
Premier nettoyage à la sciure et au chiffon. Les angles des locaux seront particulièrement soignés.
Toute trace de ciment devra avoir disparu.
Page 25 sur 25

Documents pareils