Jacinta monteiro

Commentaires

Transcription

Jacinta monteiro
Bulletin de Participation (à remplir obligatoirement)
Concours photos « Autour des dix mots qui te racontent »
A renvoyer à l’adresse : [email protected]
au plus tard le 4 mars 2012, minuit.
NOMS : Borges Monteiro
Prénoms : Jacinta Celice
Ecole, Université, autre établissement et ville : l’Université du Cap-Vert (UNICV) Praia,
Palmarejo
Légende de la photo n°1 : La pauvreté et la solitude n´empêche pas de confier les besoins,
les rêves et l´espoir, même quand on n’a pas d´ami.
Légende de la photo nº 2 : Jusqu’à présent chez les cap-verdiens on peut déguster une bonne
« Catchupa » préparé par des gens qui gardent la tradition.
En participant et en m’inscrivant au concours, j’accepte les conditions prévues au
règlement du concours. J’autorise les organisateurs et ses partenaires à utiliser ma
production sur tout support de communication (médias, site internet, blogs et autres
supports). Je renonce expressément à tout droit d’auteur.
Fait à Praia, Palmarejo 09 mars 2012
Signature : Jacinta Monteiro
Mois de la semaine française et de la francophonie Mars 2012
Concours photos
« Autour des dix mots qui te racontent »
Compléter les deux parties du concours.
1ère partie
Répondez aux trois questions suivantes :
1. Selon vous, à quoi sert un photographe ? (entre 200 et 300 mots)
À mon avis, un photographe sert à faire des photos, personne qui prend des photographies,
des images réel ou pas, en utilisant un appareil photo et des techniques pour lui aider à
faire des photos, mais les techniques qu´il utilise dépend du type d´image qu´il veut
prendre et sa finalité. Pour prendre des belles images, un photographe doit avoir bonne
capacité de regarder, il sait la direction et la position que mieux décrit l´image et aussi
chaque photo qu´il fait doit raconter une histoire, il sait ce que lui intéresse et ce qui
intéresse le publique, il doit avoir l´art de prendre des images, doit aimer les photos,
enchanter le publique avec ce qu´il fait, pour cela il est considéré comme un artiste. Un
photographe dès fois nous montre par ses photos ce qu´on n´arrive pas à voir quand
l´image est réel. Pour moi, un photographe c´est une personne qui garde l´histoire, la vie,
l´état, de quelqu´un ou de quelque chose, par les photos des gens, des objets, de la nature,
etc., parce que dans ce monde tout change avec le temps, ils ne restent pas comme ils
étaient avant.
2. Et vous ? Pourquoi vous intéressez-vous à la photographie ? (entre 200 et 300 mots)
Moi, je m´intéresse à la photographie parce que depuis quand j´avais douze ans, j´ai
commencé à apprécier les photos et a les regarder d´une manière différente, tout avait
commencé quand mon grand-père était venu de France. En 2002 quand mon grand-père
est venu de France , il a porté un valise pleine de carte postale, de peinture, d´aquarelle,
de pinceau, et des toiles, il a porté tous ces choses parce qu´il faisait des peintures, et ceci
m´intéressais, il m’a acheté des matériaux nécessaires pour me faire apprendre de la
peinture. J’ai appris à reproduire tout ce que je voyais dans les photos et dans les cartes
postales. C’est ainsi que tout a commencé. En 2006 j´ai fait exposé mes peintures, mais ce
que je voulais c´était un appareil photo pour pouvoir exposer les photos, parce que faire
des photos, pour moi était plus simple, ça ne prenais pas beaucoup de temps comme
pour peintre ce que avait dans le photo, l´image d´un photo est plus réel que dans un
tableau, dans un tableau on peut complètement modifier l'apparence d'une prise de vue,
quand on fait des photos on donne le plus souvent une personnalité propre à chaque
image qu´on prend ,au contraire de quand on copie une photo sur un tableau.
3. A quelles activités et manifestations de la photo avez-vous participé ou assisté ?
Moi, j´ai
participé
aux activités d´exposition de la photo quand j´étudiais au Lycée
Domingos Ramos dans les expositions de la photo des anciens écrivains de la littérature
cap-verdienne, photos des héros nationaux , comme Amilcar Cabral et d´autre, aussi quand
j´étudiais là-bas, j´allais aux expositions de la photo au Centre Culturel Français, je participe
dans l´exposition de la photo à l´église où je fréquente, là-bas il y a un tableau pleine de photo
des gens que y
fréquentent et de leur famille, on l´appelle tableau de la famille.
2ème partie
Premier mot choisi : « confier »
Photographie n°1
Légende de la photo
(incluant le mot
illustré)
La pauvreté et la solitude n´empêche pas de confier les
besoins, les rêves et l´espoir, même quand on n’a pas d´ami.
Photo 1
J´ai choisi cette photo pour illustrer le mot « confier », parce
qu´il m’a beaucoup intéressé, il m´attiré l´attention, quand
j´ai marchais sur la rue de fazenda, je voulais faire des photos
pour participer au concours mais là-bas rien m´intéressais,
Justification de votre
choix
(minimum 200 mots)
quelques instant j´ai vu un monsieur très pauvre, mal habillé,
assis dans les pierres devant deux maison : une à gauche qui
était bien construit, de couleur jeune et gris, avec une porte.
L´autre maison n´avait pas de porte était tout en pierres et
était pleine de déchets. Ce pauvre malheureux, possédait
seulement un sac bleu, un bout de papier et un stylo ; je ne
sais pas ce qu´il avait dans le sac et qu´est-ce qu´il écrivait,
peut-être un monde de rêves, de souhaits, d´histoire, de
malheur, de tristesse, d´abandon et de douleur. Malgré les
bruits de la rue, il continuait à écrire, en silence, discret,
calme, rien lui gênait, il avait la paix, la tranquillité. Me
semblais que seulement en écrivant il pouvait oublier qu´il avait
besoin d´une maison, d´une famille, d´un ami pour confier leur
secret, de tout ce qu´il voulait, de ce qu´il avait nécessité, mais qu´il
n´avait pas, peut-être le pauvre malheureux pouvait avoir tout ce
que le monde ne lui offre pas dans son bout de papier et son stylo.
Deuxième mot choisi : « chez »
Photographie n°2
Légende de la photo
(incluant le mot
illustré)
Photo 2
Jusqu’à présent chez les cap-verdiens on peut déguster une
bonne « Catchupa » préparé par des gens qui gardent la
tradition.
J´ai choisi cette photo pour illustre le mot « chez », parce
qu´elle montre ce qu´on peut trouver chez les cap-verdiens, la
Justification de votre
choix
(minimum 200 mots)
culture, la tradition, la manière de préparer un des plats
typique de notre pays : la « Catchupa » que c´est un des traits
marquants de la gastronomie, de la culture cap-verdienne.
Dans cette photo on peut voir qu´il y a encore des gens que ne
laissent pas la tradition mourir ; on trouve des hommes, des
femmes et des enfants pour écraser le maïs, dès fois quand
des graines tombent il y a toujours des mains pour ramasser.
Malgré l´évolution de l´activité industrielle (aujourd´hui on
trouve ce qu´on a besoin avec facilité dans les marchés, on a
de produits tout préparé qui viennent d´autres pays), on voit
une résistance aux produits industriels et aussi une créativité
pour préparer des plats typiques en utilisant des objets qu´on
peut considérer comme des objets culturel, que font partie de
notre histoire, de notre culture, comme par exemple : « pilão
et pau ». J´ai fait cette photo à Palmarejo (un quartier de
Praia qu´aujourd´hui est devenu très évolué) pour montrer
qu´on peut trouver cette image pas seulement à l´intérieur de
Praia.

Documents pareils