bio emile henny - venus productions

Commentaires

Transcription

bio emile henny - venus productions
Emile Henny est né en 1982 dans le sud de la France d’une mère et
d’un père hollandais, agriculteurs.
Il fait sa scolarité à l’ESRA de Nice, spécialité mise en scène, image et
lumière. Puis il se forme sur Avid et Final Cut.
Après avoir fait quelques années d’assistanat à la caméra (Les rivières
pourpres 2, Sheitan, il devient monteur-truquiste « en direct » sur des tournages
de publicités et long métrages avec des réalisateurs tels que J-B Mondino, Peter
Lindberg, Olivier Dahan, Dominique Isserman, Bettina Rheims, Mike figgis,
Gondry, Bruno Aveillan etc Aussi, il commence à monter des vidéo-clips pour
des artistes tels que Johnny Hallyday ou Florent Pagny...
Son aventure se poursuit sur plusieurs long-métrages comme « Arthur »
de Luc Besson ou « Da Vinci Code » de Ron Award… Il intervient sur les
effets visuels de « La vérité si je mens 3 », « Killer Ellite » (avec R.Deniro),
Les seigneurs (O.Dahan) etc.
Il fait la formidable rencontre avec Jean-pierre Jeunet sur une pub
Chanel 5, devenant par la suite son pré-monteur sur le plateau pendant presque
un an. (Pubs et le long métrage « Mic Mac à tire Larigot ».)
Ses premières expériences à la réalisation commencent en parallèles dès
2005 avec un premier court-métrage « No Parano » présenté au Short Film
Corner Festival de Cannes. Il poursuit en 2006 avec 2 court-métrages
« Pourquoi tu fumes ? » et « It is bad to smoke in bed ». Ces 3 premières
fictions sont de petites auto-productions.
Il découvre également l’univers du clip en 2007 avec Into the Void
(Craig Walker du groupe Archive). Il continuera sans s’arrêter depuis lors.
Deux clips en 2008 pour Basile puis Jujuchild. Puis deux autres pour
Naosol and the Waxx Blend et N. Buffet.
Il s’essaie aussi à ce moment aux programmes courts : « Raie Bus », jeu
animé et « Les Douaniers » avec l’humouriste Dieudonné.
C’est en 2009 qu’il commence sa collaboration avec Vénus Productions
avec un clip pour Maïka « Embrasse-moi ». Puis il enchaîne : Thierry Cham
« Ecoute-moi », Sorel « La chanson des amants », Maïka « Sensualité »,
Catherine Falgayrac « Dans le métro » , Kaolin « Crois-moi », Helmut Fritz,
Les weepers Circus ,etc.
En 2011, il se fait produire « Little Girl », court métrage de 30min
tournée en super16. Il y dirige une petite de 6 ans qui obtient le rôle
principal… Actuellement en festival, d’autres productions et scénarios sont en
cours de financement et de développement.