Journée de Formation Médicale Continue de la Société Française

Commentaires

Transcription

Journée de Formation Médicale Continue de la Société Française
Journée de Formation Médicale Continue de la Société Française de Radiologie
Imagerie par Résonnance Magnétique de l’épaule : Pièges et Astuces
Jérôme RENOUX
L’IRM de l’épaule est un examen très fréquemment réalisé en pratique courante. Elle est aussi bien
prescrite par des correspondants généralistes que par des spécialistes car son rôle est large. Elle
permet de réaliser un bilan de « débrouillage» dans les présentations cliniques difficiles ou pour les
moins avertis des cliniciens. Elle est aussi l’examen permettant de rechercher le plus grand nombre
de diagnostics différentiels.
L’IRM de l’épaule ne saurait se limiter à l’examen de la coiffe des rotateurs. Il faut d’une part
connaître les autres pathologies dont le diagnostic peut être posé en IRM, et d’autre part connaître
les causes d’erreur les plus courantes qui sont nombreuses :
-
Variante anatomique mimant une pathologie
Causes techniques (artefacts, séquences inadaptées, étude purement statique)
Fausses images : une structure anatomique normale mimant une pathologie
Enfin, nous aborderons les points qui sont souvent trop rapidement voire non traités dans nombre
de compte-rendus.
1- Pathologie de la coiffe : mise au point technique et sémiologique
2- Pathologie de l’épaule : « tout sauf la coiffe »
o Tendinopathies et bursopathies microcristallines. Atteintes osseuses trompeuses.
o Pathologie acromio-claviculaire
o Omarthrose
o Pathologie synoviale (capsulite rétractile, pathologie infectieuse et rhumatismale,
ostéochondromatose et SVN)
o Ostéo-arthropathie nerveuse
o Epaule de Milwaukee
o Pathologie neuropathique (nerf supra-scapulaire, Parsonage Turner)
3- Causes d’erreur :
o « Vraie image, fausse pathologie » : l’angle magique, le LGHM, attache proximale du
deltoïde, épanchement autour du TLB
o Variantes anatomiques (acromion, glène, labrum et ligaments gléno-huméraux,
tendons)
o Pathologies de diagnostic difficile (chondropathies, lésions du TLB, ruptures non
transfixiantes, SLAP 3 et 4, poulie du biceps, pathologie du sous-scapulaire)
4- Les oubliés de l’épaule :
o Coiffe et deltoïde
o Coiffe et teres minor

Documents pareils